Mini commun : les inscriptions pour le second mini-commun sont ouvertes alors venez par ici pour vous inscrire :bg:

Partagez | 
 

 see the safety of the life we have built, everything is too much where it belongs (ezeiah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
grand kangou
avatar

Ezekielle Wakefield

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1562
ICI DEPUIS : 11/08/2015
CRÉDITS : kidd/northern lights
DOUBLE-COMPTE : axten + jordan + asriel
STATUT : elle partage son amour pour la liberté avec un certain isaiah
MessageSujet: Re: see the safety of the life we have built, everything is too much where it belongs (ezeiah)   Sam 21 Jan 2017 - 19:03


Un rire innocent, un rire amoureux, sincère. Un rire qui meubla le dortoir de l'auberge alors que les deux amoureux terminèrent de ranger leurs effets, prêts à découvrir ce magnifique pays qui les attendait. Avant de quitter pour de bon l'auberge, le jeune couple s'était posé à l'acceuil, le temps de faire le plein d'énergie grâce aux muffins et aux jus fraits servis par la propriétaire. Ils échangèrent quelques mots, des formalités surtout, puis des indications, et c'était reparti. Dans l'autobus, sa main dans celle d'Isaiah, Ezekielle regardait les paysages à couper le souffle qui défilaient, impatiente de se retrouver au Cajón del Maipo. La route ne lui parut pas très longue, même si le sommeil aurait pu s'emparer d'elle à nouveau, la jeune femme était restée bien éveillée, captivée par cette nouvelle aventure qu'elle s'apprêtait à vivre avec son partenaire de voyage, son partenaire de vie. Le regard perdu dans le bleu du ciel, Ezekielle fût rattrapée par quelques soubresauts et le moteur de l'autobus qui cria presque dans un murmure. Ils étaient arrivés au point de débarquement, l'excitation s'emparant de tous les passagers. Ezekielle lâcha la main d'Isaiah, qui s'empressa de sortir de l'autobus, puis fit la file pour en sortir à son tour. Elle descendit les quelques marches de l'autobus et foula finalement le sol chilien, absorbée par les paysages qui l'entouraient. «Le dernier bus est à 18h00, on a toute la journée devant nous pour gravir ces montagnes et se baigner dans les thermes ou les lacs», avait lancé le brun, rapatriant leurs sacs. Ezekielle glissa sa main sous le bras de son amoureux, la déposant au bas de son dos, son visage au creux de son cou. «Ce sera une magnifique journée, Isaiah», souffla-t-elle, le sourire aux lèvres. Bien qu'ils habitaient ensemble depuis quelques mois déjà, c'était la première fois qu'ils se retrouveraient réellement, dans cet univers qui était le leur. Un univers qui leur collait à la peau bien plus que n'importe quel autre. La jeune femme ajusta les lacets de ses chaussures et boucla finalement son sac sur son dos, suivant de près Isaiah. Le duo partit en direction de la montagne, entourés de touristes impatients de gravir les sentiers du Cajón. Ezekielle releva la tête au son de la voix du jeune homme, remarquant aussitôt son sourire et son regard amusé. «Et si on quittait le sentier ? J’suis persuadé que y’a des paysages qui en valent la peine et qui sont pas couverts par le chemin touristique…» La tête légèrement inclinée, la blonde lui sourit, toujours autant émerveillée par son goût de l'aventure et de la découverte. Ezekielle et Isaiah ne faisaient jamais les choses comme les autres, encore moins lorsqu'ils était réunis. «J'suis persuadée que c'est une excellent idée», répondit-elle avant de le rattraper. «Et au pire, on se perdra, on vivra des petits fruits qu'on cueillera et d'amour qu'on cultivera», ajouta la jeune femme, amusée par l'idée d'être leurs propres guides. Le duo bifurqua ainsi du sentier prédéfini par l'office de tourisme de Santiago. Ils marchèrent ainsi une bonne demie-heure entre les arbres et les ruisseaux, grimpant parfois aux rochers afin de poursuivre leur route. Ils n'atteindraient pas les Termas del Plomo avant quelques heures encore, mais il y avait tant à découvrir en chemin. Quelques kilomètres plus tard, ils fient la rencontre d'un autre groupe de touristes qui, comme eux, avait choisit de découvrir l'endroit par leurs propres moyens. «Nous ne sommes pas les seuls à vouloir vivre l'aventure pleinement», fit remarquer Ezekielle, un sourire en coin. C'était bien le côté merveilleux du fait de voyager.

__________________________

we perfect the art of escape

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Isaiah Gartshore-Nairn

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 839
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : dark dreams & gif par lily-a <3
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & maxence & concho & august & naveen
STATUT : she's what i call my home (ezeiah)
MessageSujet: Re: see the safety of the life we have built, everything is too much where it belongs (ezeiah)   Dim 22 Jan 2017 - 3:25

Une magnifique journée, oui, et une magnifique escapade. En parlant à Ezekielle, la veille, en lui ouvrant son cœur et tous les doutes qui venaient avec, il ne s’imaginait pas que la blonde lui proposerait une telle fugue vers un territoire inconnu. Il ne s’imaginait pas qu’elle le soutiendrait jusqu’au bout, prête à parcourir des kilomètres et un océan pour s’assurer qu’ils ne se perdent pas. Qu’ils se retrouvent, plutôt. Dans leur élément, dans ce qui faisait d’eux ce qu’ils étaient au plus profond d’eux-mêmes. Dans ce qui avait allumé le feu de leur amour. Isaiah n’aurait pu rêver d’un plus bel amour que celui qu’il partageait avec Ezekielle. Ils étaient libres, à deux, et c’était exactement ce qu’il attendait de la vie. Ça et un peu d’aventure, un peu de découverte. C’est pourquoi, dès qu’ils empruntèrent le même sentier que tout le monde, Isaiah proposa plutôt de s’en éloigner, de n’en faire qu’à leur tête et de faire leur propre chemin. C’était ce qu’ils avaient toujours fait. Ils avançaient dans la vie selon leurs propres règles, ils faisaient leurs propres traces. Personne ne dicterait leur conduite, c’était la promesse silencieuse qu’ils s’étaient faite à eux-mêmes. « J'suis persuadée que c'est une excellent idée », avait-elle répondu. Ravi, Isaiah n’hésita pas une seule seconde de plus avant de dévier du trajet, se fichant bien de ce qu’on en dirait. « Et au pire, on se perdra, on vivra des petits fruits qu'on cueillera et d'amour qu'on cultivera », avait ajouté Ezekielle en bifurquant à son tour. Isaiah la regarda avec un sourire, avant de réfléchir un court moment et d’ajouter : « On bûchera du bois, on gueulera avec les … kangourous. On n’aura pas d’argent, mais on fera pousser des enfants. » Il avait complété les dires de son amoureuse par des paroles d’une chanson qu’elle lui avait fait connaître, au début de leur relation, bien avant Bowen, bien avant cette union, bien avant tout. Ils étaient quelque part en Europe de l’Est quand elle lui avait parlé de son périple au Québec, de cette chanson découverte par Lou et qu’elle avait tant aimée. Isaiah l’avait traduite du mieux qu’il le pouvait, là, par un élan de folie. Les paroles d’Ezekielle lui avaient rappelé cette chanson, et comme il aimait bien citer tout et n’importe quoi, il l’avait fait au risque de se ridiculiser. Il éclata d’ailleurs de rire. Une trentaine de minutes passa ensuite, durant lesquelles ils avaient longé un petit ruisseau sinueux, en faisant du slalom entre les arbres et les rochers. Des kilomètres plus tard, ils rencontrèrent un groupe de touristes « égarés » du sentier, par choix, comme eux. « Nous ne sommes pas les seuls à vouloir vivre l'aventure pleinement. » Isaiah et Ezekielle allèrent à leur rencontre. Il s’agissait de quatre colombiens qui parlaient un anglais approximatif, et avec l’espagnol approximatif du duo, ils arrivèrent à discuter avec humour, enthousiasme et curiosité. Ils terminèrent la distance qui les séparaient des Termas del Plomo, et osèrent aller se tremper tous ensemble, malgré l’oubli de maillot de bain de certains. Après une bonne heure à profiter de l’eau, du paysage et des rires des six êtres les plus humains du monde, Isaiah retourna vers Ezekielle pour un peu de tranquillité, de repos et d’intimité. « Je n’ai plus jamais envie de m’ennuyer de ça. De cette vie-là. » Il marqua une pause, regardant le paysage, fermant les yeux et profitant des rires des colombiens jumelés aux bruits de la nature. Il posa de nouveau son regard sur la blonde et déclara : « Je ne veux pas passer toute ma vie à Bowen. » Réalisa-t-il, même s’il savait que pour tout avoir, il devrait faire des compromis. Il ne voulait pas passer sa vie à un seul endroit, mais il ne voulait pas non plus perdre contact avec tous les amis chers qu’il s’était fait, il ne voulait pas vivre l’aventure au détriment de la possibilité de fonder une famille. Il voulait tout avoir. C’était bien ça le problème d’Isaiah.

__________________________

where soul meets body - ezekielle & isaiah

and I do believe it’s true that there are roads left in both of our shoes but if the silence takes you then I hope it takes me too, so brown eyes I hold you near because you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Ezekielle Wakefield

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1562
ICI DEPUIS : 11/08/2015
CRÉDITS : kidd/northern lights
DOUBLE-COMPTE : axten + jordan + asriel
STATUT : elle partage son amour pour la liberté avec un certain isaiah
MessageSujet: Re: see the safety of the life we have built, everything is too much where it belongs (ezeiah)   Mar 18 Avr 2017 - 19:19


Ils s’éloignaient du sentier, des terres connues et d’un chemin défini. Ils s’éloignaient de ce sentier qui représentait un peu tout ce qu’ils n’étaient pas, Isaiah et elle. Ils n’avaient jamais eu besoin de suivre ces routes tracées d’avance, les deux jeunes aventuriers ne nécessitaient que d’eux-mêmes pour découvrir ce qu’il y avait de plus beau. Et depuis des semaines, des mois à vrai dire, ils découvraient ce qu’était la vie à deux. « On bûchera du bois, on gueulera avec les … kangourous. On n’aura pas d’argent, mais on fera pousser des enfants. » La jeune blonde reconnu aussitôt ces paroles, qui sonnaient si douces à ses oreilles. Il s’agissait d’une chanson que lui avait fait découvrir son amie Lou, une typique chanson québécoise qu’Ezekielle fredonnait de temps à autres, dans un français peu parfait. Ces bribes lui décrochèrent un sourire, ses prunelles brillant de plus belle, puis la jeune femme accompagna Isaiah dans son rire. « Un beau grand champ de bébés, j’aime ça », souffle-t-elle, un brin moqueur. Le duo poursuivit son excursion à travers les paysages inconnus, partageant quelques instants avec un groupe de voyageurs de Colombie. Ezekielle profitait de chaque instant avec Isaiah, de chaque instant de cette vie qui lui avait manquée. Elle s’éloigna doucement des quatre jeunes Colombiens à son tour, rejoignant Isaiah à l’écart. Se blottissant contre son épaule, Ezekielle ferma les paupières, se laissant bercer par les sons qui marqueraient ce moment dans sa mémoire. « Je n’ai plus jamais envie de m’ennuyer de ça. De cette vie-là. » Ses paupières s’entrouvrirent et Ezekielle laissa glisser ses doigts sur la peau du brun, joignant ses iris aux siennes. « Je ne veux pas passer toute ma vie à Bowen. » Ils étaient si différents et pourtant tellement pareil à la fois, Isaiah et Ezekielle partageaient les mêmes ambitions, les mêmes rêves. Les mêmes besoins. « On voyagera, Isaiah. On ira sur tous les continents et on découvrira tout ce qu’on n’a pas encore vu », dit-elle avant de marquer une pause, souriant à celui qu’elle aimait. « On sera heureux et on ne se laissera plus prendre au jeu, je te le promets. » L’Américaine n’était pas du genre à faire des promesses, encore moins à ne pas les tenir, mais parfois, les promesses étaient ce qui nous tenaient en vie, et dans leur cas, voyager était leur raison de vivre.

__________________________

we perfect the art of escape

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Isaiah Gartshore-Nairn

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 839
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : dark dreams & gif par lily-a <3
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & maxence & concho & august & naveen
STATUT : she's what i call my home (ezeiah)
MessageSujet: Re: see the safety of the life we have built, everything is too much where it belongs (ezeiah)   Lun 1 Mai 2017 - 14:54

« Un beau grand champ de bébés, j’aime ça » Il tourna la tête vers Ezekielle avant de rire en inclinant la tête, fronçant légèrement les sourcils. « Dis comme ça, c’est super weird. » Fit-il remarquer, alors qu’il avait les images mentales de ce fameux champ de bébés qui lui montaient en tête. Et pourtant, il était vrai que ce serait plutôt chouette de partir à l’aventure avec leur horde d’enfants. Ce ne serait pas de tout repos, parce que déjà rien qu’à deux ils ne se ménageaient pas, voulant à tout prix profiter de tout ce que la vie avait à leur offrir. S’il fallait que leurs gosses soient comme eux, ce serait une aventure des plus périlleuses. Périlleuse, mais magique. Le duo accéléra légèrement le pas quand les colombiens devant eux eurent mis une distance qu’ils rattrapèrent sans trop de mal. Une fois arrivés aux thermes et après avoir profité de l’eau assez longtemps, Isaiah et Ezekielle se retirèrent un peu du reste du groupe. « On voyagera, Isaiah. On ira sur tous les continents et on découvrira tout ce qu’on n’a pas encore vu. On sera heureux et on ne se laissera plus prendre au jeu, je te le promets. » Isaiah sourit, le regard perdu dans l’immensité des montagnes qui s’érigeaient devant eux. Il passa son bras autour d’Ezekielle et l’attira contre lui, posant sa tête contre la sienne, regardant droit devant eux. Il avait longtemps pensé que peu importe ce que la vie lui réservait, Isaiah serait en mesure de l’accueillir à bras ouvert, mais il réalisait peu à peu que sa chance, il devait se la faire. Que son bonheur, il devait l’entretenir, sans attendre que le hasard le mette sur son chemin. Ils s’étaient laissés prendre au jeu, oui, parce que jusqu’à maintenant ils s’étaient laissés porter par la vague, mais celle-ci avait fini par s’éteindre contre la terre ferme. Alors qu’ils étaient faits pour s’envoler. « Ma faim commence à se faire criante, que dirais-tu de monter encore un peu et d’aller se poser là où la vue sera la plus prenante ? » Ils n’avaient pas le plus grand des festins, dans leur sac, mais cela suffirait à lui redonner de l’énergie jusqu’au soir.

__________________________

where soul meets body - ezekielle & isaiah

and I do believe it’s true that there are roads left in both of our shoes but if the silence takes you then I hope it takes me too, so brown eyes I hold you near because you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: see the safety of the life we have built, everything is too much where it belongs (ezeiah)   

Revenir en haut Aller en bas
 
see the safety of the life we have built, everything is too much where it belongs (ezeiah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: appartements-
Sauter vers:  
la croisière s'amuse !
Si vous rêvez d'évasion alors, cette croisière est faite pour vous. Ici, vous retrouverez tout ce dont on peut rêver : bar open, piscine, mur d'escalade, casino, gym, restaurants, spas, massages, etc.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
changement de version
recensement
les scénarios attendus