It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 What the hell ? (Jeruby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
baby kangou
avatar

Ruby A. Phelps

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 847
ICI DEPUIS : 07/12/2016
CRÉDITS : .liloo_59 (avatar)
DOUBLE-COMPTE : legs (Lilas)
STATUT : Heart frozen but not insensitive to the charm of a boy who is probably already taken
MessageSujet: What the hell ? (Jeruby)   Mar 13 Déc - 18:31

What the hell ?
Jeremy & Ruby
Moi ? Je suis malhonnête ! Et on sait qu’un homme malhonnête le restera quoi qu’il arrive... Honnêtement, ce sont des hommes honnêtes dont il faut se méfier, parce qu’on peut jamais prévoir à quel moment il feront un truc incroyablement... stupide.

Pour une fois, il ne faisait pas trop chaud. Mais il faut dire aussi que la nuit était bien avancée donc je pouvais me permettre de mettre le nez dehors sans avoir à me coltiner les rayons UV et la chaleur. Je décidai donc d’aller faire un peu de sport. Car bien que le tournage ait cessé pour les fêtes de fin d’année, je ne voulais pas m’empâter. Je devais pouvoir rentrer dans ma robe d’ici le mois de janvier. J’attachai donc mes longs cheveux roux en queue de cheval pour les glisser dans une casquette. Je ne voulais pas renouveler l’évènement de l’autre jour qui m’a conduit à rencontrer Lily-Anaëlle. Non merci. Lunettes de soleil sur le nez, je m’évaluai rapidement dans le miroir. Bien, on ne reconnaissait pas mon visage. J’ignorai que les gens de cette ville étaient tous aussi attachés à Netflix. Maudit service pas cher qui permettait de regarder des séries à l’œil. Je pestai pour finalement me chausser de mes baskets, mettre mon brassard avec mon téléphone autour de mon bras et glisser mes écouteurs dans les oreilles avec de la musique. Je fis défiler ma playlist avant d’appeler Zéro. Je ne courrai pas assez vite pour distancer le chien. Je passais son harnais autour de son corps gras pour flatter sa croupe tandis qu’il agitait la queue content de sortir. Enfin je mis la ceinture spécifique pour ne pas me faire un tour de reins. Maudit petit chien trop énergique. Une rousse qui se balade avec un cavalier King Charles roux. Y’a pas à dire mais on fait la paire tous les deux.

Je sors de l’hôtel sans oublier de saluer le portier pour m’étirer et commencer à courir. J’avais envie d’aller sur le bord de plage. Je savais qu’il y a un coin pour les chiens et si jamais Zéro avait trop chaud, je pourrais toujours lui permettre d’aller se baigner. J’arrivai sur le chemin goudronné pour commencer ma course. J’avais l’impression d’être de retour en Floride ou à Los Angeles brièvement. Je ne trouvai pas ça désagréable. Du moins si on avait été en juillet je pense que j’aurai plus apprécié. Après une bonne demi-heure de footing on arrive sur la plage pour les animaux et je lance sa balle à Zéro qui part en courant. Je prends ma gourde pour boire un coup lorsque d’un coup quelqu’un m’agrippa le bras. Mais wtf ?


Made by Neon Demon

__________________________



   
NEVER GIVE UP

   
I've battled demons that won't let me sleep. Called to the sea but she abandoned me. And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. © signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jeremy M. Strauss

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 257
ICI DEPUIS : 03/07/2016
CRÉDITS : Avatar = @shiya
DOUBLE-COMPTE : Willow H. Rhodes
STATUT : Plus ou moins la propriété d'une rousse aux longues jambes.
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   Mar 27 Déc - 19:18





What the hell ?!
jeruby


je crois qu'il y a erreur sur la personne ...
Les fêtes de fin d’année. L’effervescence était palpable partout autour de moi, tout le temps quoi que je fasse. L’humanité quasi entière était aux anges sauf moi. Cela faisait bien longtemps que je n’étais plus fasciné par Noël et tout ce qui s’en rapproche. Probablement par ce que  bien peu de Noël ont étaient joyeux pour moi. Je fuyais donc tout contact humain pour me concentrer sur mon travail, encore plus que d’habitude du moins. La nuit était mon royaume.
Responsabilité oblige, je quittais à contre cœur mon appartement en début de soirée pour me rendre au club afin de lancer la soirée et m’assurer que mes employés savaient ce qu’ils avaient à faire pour assurer une nuit fructueuse pour tous. Une fois cela fait, je m’éclipsais, préférant me balader dans les rues que je connaissais bien, laissant mes pas me porter ou bon leur semblaient. J’étais seul avec moi-même, ne craignant pas d’être obliger de parler à qui que se soit ou de devoir répondre aux gens qui me demanderaient quels étaient mes projets pour les fêtes. Mes projets ? Etre chez moi, avec pour seule compagnie une bouteille d’alcool et peut-être un bon film si l’humeur est là. Rien de très passionnant mais comme je l’ai dis, je ne suis pas très fan des fêtes de fin d’année. Le temps est agréable ce soir et je sens déjà les bien fait de ma petite balade après seulement quelques pas.
Après je ne sais combien de temps, me voilà déambulant sur la plage réservé aux animaux et à leur maîtres. J’ignore comment je suis arrivé là et je m’en fou. Soudain, à quelques pas de moi, une longue chevelure rousse capte mon attention. Je fronce les sourcils. Je m’avance, le sable réduisant le bruit de mes pas. Je tend la main et attrape le bras de le jeune femme. « Il me semble que tu devrais être entrain de bosser. » Claquais-je, sur de moi alors même qu’elle était toujours de dos.


camo©015

__________________________


jerilas
Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Ruby A. Phelps

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 847
ICI DEPUIS : 07/12/2016
CRÉDITS : .liloo_59 (avatar)
DOUBLE-COMPTE : legs (Lilas)
STATUT : Heart frozen but not insensitive to the charm of a boy who is probably already taken
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   Dim 1 Jan - 14:00

What the hell ?
Jeremy & Ruby
Moi ? Je suis malhonnête ! Et on sait qu’un homme malhonnête le restera quoi qu’il arrive... Honnêtement, ce sont des hommes honnêtes dont il faut se méfier, parce qu’on peut jamais prévoir à quel moment il feront un truc incroyablement... stupide.

Bon alors la valise est faite, le cadeau est acheté, il ne me restait plus qu’à trouver une robe, la coiffure, les chaussures, bref tout le reste quoi. Debout, face à la mer, je contemplai Zéro qui faisait des aller-retours en souriant. Bientôt je quitterai ce pays de merde. J’aimais bien les gens à Bowen mais si le climat pouvait être un poil en-dessous, ça irait beaucoup mieux. Mais encore une fois, je n’ai pas d’attaches dans ce pays si ce n’est des amis. Et des amis, je pouvais en avoir partout. J’inspirai longuement en croisant les bras sur ma poitrine. J’allais avancer lorsqu’on attrape ma main. « Il me semble que tu devrais être entrain de bosser. » Une voix masculine. Je fronce les sourcils pour sortir mon téléphone. Avais-je oublié une répétition ? Non, non. Je ne devais pas aller bosser. Je suis en congé. Je me retourne alors pour faire face à l’inconnu en m’apprêtant à l’envoyer chier. Et maman ! Ok, j’ai rien dit quand je disais que rien ne me retenait en Australie. Ce mec-là, il peut faire ce qu’il veut de mon corps. Bon, je suis mariée. Mais c’est un détail. Je pourrais me décrocher la mâchoire mais je contente de m’éclaircir. « Bah… euh… Je… Je… je crois qu’il y a e… e… erreur sur la per… per… personne. » Merci Ruby pour cette éloquente réponse où tu te ridiculises comme une imbécile. Je lui fais donc un sourire timide avant de me sentir rougir. « Bo… Bo… Bonne journée. » Puis, je me retourne pour chercher mon chien du retard. « ZERO ON Y VA. » Génial, tout simplement génial.


Made by Neon Demon

__________________________



   
NEVER GIVE UP

   
I've battled demons that won't let me sleep. Called to the sea but she abandoned me. And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. © signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jeremy M. Strauss

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 257
ICI DEPUIS : 03/07/2016
CRÉDITS : Avatar = @shiya
DOUBLE-COMPTE : Willow H. Rhodes
STATUT : Plus ou moins la propriété d'une rousse aux longues jambes.
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   Lun 2 Jan - 17:07





What the hell ?!
jeruby


je crois qu'il y a erreur sur la personne ...
Quand j’ai vu cette longue chevelure rousse, elle m’a parue si familière que j’étais convaincu qu’il s’agissait de l’une de mes danseuses. Danseuse  qui était supposée danser ce soir au club. Ma réaction ne se fit pas attendre. J’attrapais son bras, sans même qu’elle se soit retournée et commençais mon sermon. Après quelques secondes, la jeune femme se retourne et je comprend instantanément que j’ai fais erreur. Elle me regarde, silencieuse pendant quelques secondes. Je fais si peur que ça ? « Bah… euh… Je… Je… je crois qu’il y a e… e… erreur sur la per… per… personne. » Me dit-elle, semblant mal à l’aise et peinant à trouver ses mots. On dirait bien que la perturbe au plus haut point. Je lutte pour ne pas afficher un sourire en coin. Elle affiche un sourire timide, ses joues se tintant de rouge. On dirait qu’elle n’a qu’une envie : partir loin. «Bo… Bo… Bonne journée. » Elle se retourne, cherchant quelques choses du regard, sûrement le chien que j’avais vu avec elle tout à l’heure.  «ZERO ON Y VA. » Je fronce les sourcils. Je glisse une main dans mes cheveux, soupirant. « Attendez. Laissez moi au moins m’excuser ! » Lançais-je en passant devant elle pour lui faire face. « Je suis désolée. Il y a effectivement  eu erreur sur la personne. Je vous ai pris pour quelqu’un d’autre. » Lui dis-je pour m’excuser. « J’aurais du vérifier avant de vous importunez. [/color]» J’esquissais un sourire pour qu’elle se détende. Je n’allais pas m’en prendre à elle. Soudain, je sentis quelque chose se faufilait entre mes jambes. Je baissais les yeux et souris. « Zéro je suppose ? » Je tendais la main et caressais l’animal, qui ne semblait pas avoir envie de rentrer.  


camo©015


HJ : Désolée, c'est pourri comme réponse ...    :06:

__________________________


jerilas
Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Ruby A. Phelps

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 847
ICI DEPUIS : 07/12/2016
CRÉDITS : .liloo_59 (avatar)
DOUBLE-COMPTE : legs (Lilas)
STATUT : Heart frozen but not insensitive to the charm of a boy who is probably already taken
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   Mar 31 Jan - 21:45

What the hell ?
Jeremy & Ruby
Moi ? Je suis malhonnête ! Et on sait qu’un homme malhonnête le restera quoi qu’il arrive... Honnêtement, ce sont des hommes honnêtes dont il faut se méfier, parce qu’on peut jamais prévoir à quel moment il feront un truc incroyablement... stupide.

J’avais l’habitude qu’on m’arrête dans la rue. Pour me demander un autographe, un selfie mais là, me dire que je devais aller bosser. Si j’avais eu le même tempérament de ma mère –qu’on compare souvent à Molly Weasley- je pense que je lui en aurai retourné une. Mais à la place, je me contente d’écarquiller les yeux en regardant à droite et à gauche visiblement paniquée. Puis mes yeux clairs trouvent les siens beaucoup plus sombres. Ok, ce mec est beau. Très beau mais il dégage quelque chose d’inquiétant. A vrai dire, il me rappelle Lachlan. Donc autant dire que je dois fuir et très loin. J’appelle donc mon chien qui est visiblement parti faire trempette pour essayer de m’en aller. Mais beau brun au regard de velours décide de ne pas me laisser partir. AAAAARGH. Attendez. Laissez-moi au moins m’excuser ! » Je fais la moue pour sourire. Un tout petit peu. Je balaie ses excuses d’un revers de la main, voulant au finir au plus vite. « Je suis désolée. Il y a effectivement eu erreur sur la personne. Je vous ai pris pour quelqu’un d’autre. » Je hausse les épaules. On me prend pour des tas de gens. La fille de la pub pour les céréales qui montre ses seins. Une actrice connue. Une mannequin de l’Europe de l’Est. « J’aurais dû vérifier avant de vous importunez. » Je soupire pour passer une main sur mon visage fatigué. Le tournage avait été épuisant il me faudrait m’en remettre. « Y’a… Y’a… Y’a pas de mal. Ça… ça… ça arrive à tout le monde. Je… Je… je ne suis p… p… pas rancunière. » Et ce putain de bégaiement qui me prend la tête. C’est pathologique. Je devrais penser à aller voir une orthophoniste une fois revenue en Ecosse. Zéro parvient jusqu’à nous, un immense bâton dans la gueule. Mon cavalier King Charles est tout trempé. Il regarde l’homme qui m’accompagne sans méfiance pour lui apporter son bâton. Mon chien est décidément comme sa maitresse, trop naïf. « Zéro je suppose ? » J’hoche la tête à l’affirmative avant de me baisser pour flatter le canidé qui semble content qu’on lui porte de l’attention. « C… Comme L’E… étrange noël de M. Ja… Jack. » Je tends alors la main pour me présenter dans les formes. « Je… je… je suis Ruby. »


Made by Neon Demon

__________________________



   
NEVER GIVE UP

   
I've battled demons that won't let me sleep. Called to the sea but she abandoned me. And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. © signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jeremy M. Strauss

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 257
ICI DEPUIS : 03/07/2016
CRÉDITS : Avatar = @shiya
DOUBLE-COMPTE : Willow H. Rhodes
STATUT : Plus ou moins la propriété d'une rousse aux longues jambes.
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   Lun 13 Fév - 15:06





What the hell ?!
jeruby


je crois qu'il y a erreur sur la personne ...
La pauvre. Je m’en été pris à elle sans même m’assurer que c’était bien la personne que je croyais. Je m’étonnais de ne pas m’avoir pris une dose de spray au poivre dans les yeux. Je ne tardais à m’excuser comme il se devait. C’était la moindre des choses puisque j’avais fais erreur sur la personne. La jeune femme soupire, passant une main sur son visage que je vois fatigué. «Y’a… Y’a… Y’a pas de mal. Ça… ça… ça arrive à tout le monde. Je… Je… je ne suis p… p… pas rancunière. » Me dit-elle avec difficulté à cause de son bégaiement. Je ne sais pas si c’est à cause de moi ou c’est normal chez elle. Je sais bien que je pouvais parfois être intimidant même sans le vouloir. « Une chance pour moi alors. » J’esquissais un sourire.
Son chien finit par réapparaître, tout mouillé. Un bâton dans la gueule, il s’approche de moi et dépose le bout de bois à mes pieds. Je baisse les yeux et souris. Il a une bonne gueule ce cavalier King-Charles. Je lui fais confirmer que c’est bon son chien en tendant la main pour le caresser doucement. Elle hoche la tête avant de caresser son chien à son tour. «C… Comme L’E… étrange noël de M. Ja… Jack. » Je souris avant de hocher la tête. J’adorais ce films quand j’étais plus jeune. Un classique. « Je connais oui. J’adore ce film ! Un classique. » Lui dis-je, souriant. Elle tendait la main devant elle. Je serrais alors sa main doucement. «[color=#cc66cc]Je… je… je suis Ruby. » Se présenta t-elle. Je souris, relâchant ses doigts. « Enchanté Ruby. Moi c’est Jeremy. » Lui dis-je, me présentant à mon tour. Le chien entre nous deux, je détaillais Ruby et sa tenue. Je souris. « Vous venez souvent courir ici tout seule à cette heure-là ? » Lui demandais-je, ne m’étant pas attendu à voir une jeune femme courir seule alors que la nuit était bien avancée.


camo©015

__________________________


jerilas
Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Ruby A. Phelps

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 847
ICI DEPUIS : 07/12/2016
CRÉDITS : .liloo_59 (avatar)
DOUBLE-COMPTE : legs (Lilas)
STATUT : Heart frozen but not insensitive to the charm of a boy who is probably already taken
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   Lun 13 Fév - 16:46

What the hell ?
Jeremy & Ruby
Moi ? Je suis malhonnête ! Et on sait qu’un homme malhonnête le restera quoi qu’il arrive... Honnêtement, ce sont des hommes honnêtes dont il faut se méfier, parce qu’on peut jamais prévoir à quel moment il feront un truc incroyablement... stupide.

Ce mec, il me fait penser à Christian Grey. Bien habillé, un regard qui trahissait un besoin de contrôler tout le monde. Je l’ai vu. Cette rage qu’on a dans le regard quand quelque chose nous échappe lorsqu’il m’a pris pour la fille qui devait bosser. J’aurai pu me retourner et lui coller une gifle mais je me suis contentée de répondre froidement avant de m’attendrir devant ses excuses. Je ne suis pas rancunière, la vie est trop courte. Je l’ai compris avec ma sœur. Par contre, j’ai un caractère de cochon, typiquement écossais. Je ne me laisse pas faire même si je parais douce au premier abord. La technique du hérisson. Tu es tout mignon pour commencer avant de sortir les épines. « Une chance pour moi alors. » Il me sourit mais je ne lui rends pas. Il a quelque chose qui m’intimide chez ce mec. Déjà, il est trop beau. Ensuite, il dégage quelque chose de dangereux dans sa posture. Trop strict. Je me contente de hausser les épaules avant d’essayer d’esquisser un sourire. Je vais essayer de ne pas trop bégayer. Histoire de ne pas passer pour une totale débile.

Zéro arrive en remuant la queue et je vois mon inconnu –Cricri d’amour appellerons-nous le- qui se baisse pour ramasser le bâton. Je me contente de lui faire savoir d’où vient le nom de mon chien. Je me baisse pour caresser Zéro qui fait le paon. Ce chien est d’un fier. Ma main effleure doucement celle de Cricri d’amour et je la retire vivement, pas à l’aise avec le contact. « Je connais oui. J’adore ce film ! Un classique. » Cette fois-ci, je souris. Un sourire franc et sincère. Après tout, ne dit-on pas que je suis comme le soleil dans la vie des gens ? A toujours être gai et voir le verre à moitié plein ou vide, tout dépend de quel point de vue on se place. « Mon surnom c’est Sally, on se demande bien pourquoi, parvins-je à articuler sans buter sur tous les mots. » Parfait, je ne suis pas une totale débile non plus. « Enchanté Ruby. Moi c’est Jeremy. » D’ordinaire les écossais ne se serrent pas la main. On considère ce geste comme étant trop familier mais étant une femme du monde, je me dois de me plier aux diverses coutumes des autres pays. Donc en France, je fais la bise et en Australie, je serre des paluches. Jeremy. Joli prénom. Un peu banal pour un homme de ce physique. Je resterai sur Cricri d’amour. Christian Grey –donc- me sourit avant de me regarder de haut en bas. Comment être transformé en bout de viande en deux secondes et trois dixièmes. « Vous venez souvent courir ici tout seule à cette heure-là ? » Je me laisse tomber dans le sable tandis que mon chien vient se coller entre mes jambes, une tête posée sur ma cuisse. « ça m’arrive oui. Avec mon train de vie, je ne peux courir que la nuit. Et puis, je ne suis pas le genre de femmes qu’on aborde facilement. Bien qu'il m'arrive de tomber sur des hommes étranges qui m'empoignent par le bras. » Je veux dire, regarde-moi mon gars. Je ne suis pas réellement le genre de femmes qui plait et à qui on paye un verre. J'éclate cependant de rire comme pour lui signifier qu'il s'agit d'une plaisanterie. « Alors Jeremy, est-ce une habitude d’aborder une femme en lui empoignant le bras ou êtes-vous plus charmant d’ordinaire ? » J’esquisse un petit sourire en coin. Je ne sais pas pourquoi mais l’effet Jeremy, son prénom m’a détendu. Comme un jean en lycra à force de trop de lavages.



Made by Neon Demon

__________________________



   
NEVER GIVE UP

   
I've battled demons that won't let me sleep. Called to the sea but she abandoned me. And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. © signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jeremy M. Strauss

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 257
ICI DEPUIS : 03/07/2016
CRÉDITS : Avatar = @shiya
DOUBLE-COMPTE : Willow H. Rhodes
STATUT : Plus ou moins la propriété d'une rousse aux longues jambes.
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   Lun 20 Fév - 10:37





What the hell ?!
jeruby


je crois qu'il y a erreur sur la personne ...
Maintenant que j’étais plus proche d’elle, elle n’avait rien à voir avec la jeune femme que j’avais cru reconnaître en la voyant. Elle était mignonne, mais plutôt jeune. J’avais eu véritablement peur de l’effrayée. Je m’excusais alors de l’avoir abordée de cette manière, plutôt abrupte. Elle ne sembla pas pour autant m’en vouloir. Cela me rassura. On parla ensuite de son chien, qui était venu entre nos jambes. Elle m’apprit que son prénom, Zéro, venait du film « L’étrange Noel de M. Jack ». Un film que j’avais revu et appréciée plus jeune. « Mon surnom c’est Sally, on se demande bien pourquoi. » Je ris, amusé. Je remarquais aussi qu’elle n’avait pas bégayer. Peut-être se sentait plus en confiance maintenant, moins vulnérable. On se présenta alors l’un a l’autre. Son prénom était Ruby. On se serra donc la main.
Après avoir détailler sa tenue, je lui demandais alors ce qu’elle faisait entrain de courir à cette heure-ci, toute seule. C’était une heure bizarre pour venir se dépenser et j’étais curieux de connaître sa raison. Elle s’assit alors dans le sable et le chien alla directement près de sa maîtresse, se couchant près d’elle, la tête sur sa cuisse. «Ca m’arrive oui. Avec mon train de vie, je ne peux courir que la nuit. Et puis, je ne suis pas le genre de femmes qu’on aborde facilement. Bien qu'il m'arrive de tomber sur des hommes étranges qui m'empoignent par le bras. » Me dit-elle, semblant sérieuse avant qu’elle ne se mette à rire. Je la regardais, essayant de la déchiffrer, de la comprendre. Ce qui ne me semblait pas être facile à première vue. « Et vous faites quoi dans la vie pour n’avoir que la nuit de libre ? » Lui demandais-je avant de m’accroupire pour m’asseoir à côté d’elle sur le sable. Rester debout aurait été mal polie et puisque la discussion semblait partie, autant que je m’installe confortablement.
«Alors Jeremy, est-ce une habitude d’aborder une femme en lui empoignant le bras ou êtes-vous plus charmant d’ordinaire ? » Me demande t-elle en esquissant un sourire. C’est à mon tour de rire. Je la regarde et secoue la tête. Je laissais mes mains dans le sable. Je joue avec distraitement. « Je ne sais pas si je suis charmant, mais en tous cas, je suis ne suis pas aussi brusque. J’aurais vraiment du faire plus attention et pas m’en prendre à vous comme ça. » Lui dis-je. A vrai dire, je ne savais même pas pourquoi j’avais réagis aussi vivement en voyant sa chevelure rousse et sa frêle silhouette. D’accord, j’avais cru voir une de mes danseuses, mais je n’étais pas un tyran. Au contraire. Je faisais en sorte qu’elle soit bien traitée. Autant par moi que par les clients. C’était des êtres humains qui méritait tout autant de respect que d’autres ; voir même plus de mon propre avis.


camo©015


HJ : désolée Meuf, c'est Caca

__________________________


jerilas
Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Ruby A. Phelps

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 847
ICI DEPUIS : 07/12/2016
CRÉDITS : .liloo_59 (avatar)
DOUBLE-COMPTE : legs (Lilas)
STATUT : Heart frozen but not insensitive to the charm of a boy who is probably already taken
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   Dim 26 Fév - 2:02

What the hell ?
Jeremy & Ruby
Moi ? Je suis malhonnête ! Et on sait qu’un homme malhonnête le restera quoi qu’il arrive... Honnêtement, ce sont des hommes honnêtes dont il faut se méfier, parce qu’on peut jamais prévoir à quel moment il feront un truc incroyablement... stupide.

Je retirai mes écouteurs dans lesquels résonnaient la musique d’un Disney tandis que Zéro était parti, je ne sais où. Le soleil commençait à se coucher tandis que je reportai mon attention sur le nouveau venu. Je pris un moment pour le détailler. Il était réellement très beau. De grands yeux noirs, une coupe de cheveux impeccable et de beaux vêtements. Je pense que ce mec pourrait réellement me plaire mais je croyais lire dans son regard quelque chose de déroutant. Je passais une main dans ma nuque tandis que je continuai de lui parler d’une voix douce, quasiment un murmure. Je l’informai donc de mon surnom. Sally comme la poupée de chiffons dans Nightmare Before Christmas. Je suis comme elle. D’une timidité et d’une certaine retenue sans précédent. Je passais souvent inaperçue si ce n’est que j’étais actrice. Je n’aurai jamais choisi cette profession de mon propre chef mais j’aimais bien jouer des rôles. Ça me plaisait réellement. Presque autant que dessiner. Je m’assois dans le sable tandis que Zéro vint se nicher entre mes jambes. Je caresse le chien distraite tandis que je fais la conversation à un parfait inconnu. Il pourrait aussi bien être un violeur ou un tueur en série. Mais de toute façon, je ne manquerai pas à grand monde. Sans doute à ma sœur. Je reporte mon attention sur mon interlocuteur qui prend place à mes côtés. « Il ne fallait pas vous asseoir, vous allez abimer votre beau costume. » Je dis ceci dans un murmure, quasi inaudible. Ma timidité me reprend. Sans doute la proximité de cet homme me trouble-t-elle ? Je ne saurai dire. Je me contente de lui sourire timidement. « Et vous faites quoi dans la vie pour n’avoir que la nuit de libre ? » Je détache mes cheveux roux qui retombent comme des baguettes sur mes épaules. J’ai besoin d’une douche ou je vais tomber malade. Mais bon, ce n’est pas tous les jours qu’on se fait aborder par Christian Grey. « Je suis actrice pour une série Netflix. Et j’ai tourné quelques films. » Je remarque que mes dires peuvent être mal interprétés. « Des vrais films, hein. Pas des pornos, dis-je en esquissant un petit rire gêné. Et vous vous faites quoi ? » Sans doute PDG de je ne sais quoi ou un mafieux. Mais il est dangereux. Je le sentais jusque dans la pointe de mon plus gros orteil. Cependant, je ne peux m’empêcher d’être un minimum attirée. Je le regarde qui joue dans le sable tandis que je lui demande si c’est une habitude d’aborder les gens de la sorte. Il dessine alors je l’imite. Après tout, le dessin est en quelque sorte ma passion. Je tente de reproduire grossièrement sa tête version cartoon. J’aurai tellement aimé sortir une BD. « Je ne sais pas si je suis charmant, mais en tous cas, je suis ne suis pas aussi brusque. J’aurais vraiment du faire plus attention et pas m’en prendre à vous comme ça. » Je hausse les sourcils. Je lui avais dit que je n’étais pas rancunière. Alors, je me sentis audacieuse. « Eh bien Jeremy, je vous donne l’occasion de vous faire pardonner. Vous allez m’accompagner pour que je me change et ensuite, on ira manger. Sauf si vous êtes atten… attendu quelque part. Si on m’offre à manger, je pardonne facilement. Et puis ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre le sosie de Christian Grey. » J’éclate de rire à mes dires. Un de mes rires cristallins s’apparentant à un rire de petite fille.



Made by Neon Demon

__________________________



   
NEVER GIVE UP

   
I've battled demons that won't let me sleep. Called to the sea but she abandoned me. And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. © signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jeremy M. Strauss

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 257
ICI DEPUIS : 03/07/2016
CRÉDITS : Avatar = @shiya
DOUBLE-COMPTE : Willow H. Rhodes
STATUT : Plus ou moins la propriété d'une rousse aux longues jambes.
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   Dim 5 Mar - 18:33





What the hell ?!
jeruby


je crois qu'il y a erreur sur la personne ...
«Il ne fallait pas vous asseoir, vous allez abimer votre beau costume. » Me dit-elle alors que je m’assois à côté d’elle sur le sable de la plage. Elle a parlée d’une voix fluette, presque inaudible J’ai un sourire en coin. On dirait que sa timidité n’est pas totalement mise aux oubliettes. «Vous en faites pas. Ce n’est qu’un costume. » Clamais-je, impassible. Je m’en foutais pas mal de mon costume en faite. D’ailleurs, je détestais ça. Je préférais largement porter un jean et un tee-shirt sauf qu’au boulot, que ce soit au club ou pour mon commerce, le costume était de rigueur pour imposé ma place, mon autorité. J’avais donc pris l’habitude d’en porter. Une fois installée, je cherchais à en savoir plus sur la jeune rousse, sur ce qui occupé ses journées puisque apparemment, la nuit était le seul moment ou elle trouvait le temps de venir courir. «Je suis actrice pour une série Netflix. Et j’ai tourné quelques films. » Me dit-elle en esquissant un sourire timide avant de détacher ses cheveux roux. Cela me surprend beaucoup au vu de sa timidité. Pas vraiment une bonne chose quand on passe devant une caméra. A moins que j’en sois la cause et qu’elle ne soit pas comme ça habituellement ? «Des vrais films, hein. Pas des pornos. » Se sent-elle obligée de préciser alors que cette idée ne m’avait même pas effleurer. Je ris doucement, amusé. « [color=#009966]Evidement. Cela ne m’était même pas venu à l’idée. Actrice alors ? Vous avez toujours voulu faire ça je suppose ? Vous devez être heureuse d’avoir réussir à vivre de votre passion.» L’interrogeais-je. Beaucoup rêver du grand ou petit écran, bien peu été élues et je retrouvais beaucoup de ses actrices aux rêves déchus sur le podium de mon club. « Et vous vous faites quoi ? » Me demanda t-elle en retour. Je jouais avec le sable. « Eh bien on peut dire que je co-dirige un club de strip-tease. Entre autres choses. » Lui répondis-je, vaguement, ne pouvant bien entendu pas entrer dans les détails. Je la regardais, impatient de voir sa réaction face à cette nouvelle information. Les gens pouvaient réagire de deux manières quand il apprenait ce que je faisais. Il y avait ceux qui s’en foutaient pas mal voir qui me demander de les faire entrées, les autres étaient rebutés, trouvant ce genre de lieu trop dégradant. Ce n’était pas mon cas et j’étais même plutôt content que Budd m’ait donné cette chance.
Je m’excuse une nouvelle fois de l’avoir aborder si vivement. Après tout, j’aurais du faire plus attention. D’autant qu’elle a plus l’air d’une enfant que d’une femme assez sur d’elle pour monter sur scène et donner à des clients souvent bourré ce qu’ils étaient venus cherchés. «Eh bien Jeremy, je vous donne l’occasion de vous faire pardonner. Vous allez m’accompagner pour que je me change et ensuite, on ira manger. Sauf si vous êtes atten… attendu quelque part. Si on m’offre à manger, je pardonne facilement. Et puis ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre le sosie de Christian Grey. » Je fronce les sourcils et suspend l’œuvre que je faisais sans y pensée dans le sable. Je me serrais attendu à pas mal de chose venant d’elle mais pas à une invitation. « Christian Grey ? Vous venez à peine de me rencontrer et vous me comparer à lui ? Je ne sais pas si je dois le prendre comme un compliment ou non. » Lui dis-je en la regardant, un sourire en coin sur les lèvres. Je ris. Vraiment ? C’est bien la première fois qu’on me la sort celle-là. D’autant qu’elle n’a aucun moyen de savoir les points communs que je peux avoir avec lui. Enfance pourrie, le manque d’attachement et d’engagement, le succès, bien que relatif dans mon cas. Je m’en foutais pas mal mais en bossant avec des femmes, j’avais eu vent du phénomène bien que, par certain côté, je pouvais être encore pire que lui et tout ça sans avoir de chambre rouge de la douleur. « D’accord. Allons manger. » Lâchais-je avant de me lever, épousseter mon pantalon pour enlever le sable. J’allais ensuite tendre la main vers la jeune femme pour l’aider à se lever. Je me contente ensuite de la suivre jusqu’à chez elle, me disant quand même qu’elle était bien naïve de laisser un homme qu’elle vient de rencontrer la suivre jusqu'à chez elle.


camo©015

__________________________


jerilas
Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Ruby A. Phelps

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 847
ICI DEPUIS : 07/12/2016
CRÉDITS : .liloo_59 (avatar)
DOUBLE-COMPTE : legs (Lilas)
STATUT : Heart frozen but not insensitive to the charm of a boy who is probably already taken
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   Jeu 16 Mar - 15:22

What the hell ?
Jeremy & Ruby
Moi ? Je suis malhonnête ! Et on sait qu’un homme malhonnête le restera quoi qu’il arrive... Honnêtement, ce sont des hommes honnêtes dont il faut se méfier, parce qu’on peut jamais prévoir à quel moment il feront un truc incroyablement... stupide.

Je me sens rougir. Des fois, je me sens sotte à rougir à tour de bras comme ça. C’est vrai, je suis une adulte, du moins j’essaie, et ce mec n’est pas là pour me draguer. Au contraire, il s’en fiche. Je le regarde qui se pose à mes côtés. Je lui souris timidement. «Vous en faites pas. Ce n’est qu’un costume. » J’éclate de rire à sa remarque. Bon ce n’est pas quelqu’un qui est matériel. J’aime bien les gens pour qui les objets n’ont pas d’importance. Je détache ma queue de cheval pour passer une main dans mes cheveux un peu plus trempés. J’avais pas mal couru et je devais aller prendre une douche. On se mit à parler de ma profession. Et je me pinçai la lèvre car être actrice n’était pas réellement une vocation. «Evidement. Cela ne m’était même pas venu à l’idée. Actrice alors ? Vous avez toujours voulu faire ça je suppose ? Vous devez être heureuse d’avoir réussir à vivre de votre passion.» Je ris à nouveau. Je prends un instant pour le regarde dans les yeux. Je me sens rougir à nouveau. « Ce n’est pas ma passion. » Je fais la moue. Je n’ai jamais voulu devenir actrice. « Ce n’est pas ma passion. J’aime dessiner. On m’a repéré à New-York alors que j’étais serveuse. Selon mon agent, j’ai un style plus que particulier. » Je me pince de nouveau la lèvre. « Et puis, il faut croire que les téléspectateurs aiment les rousses. » Pourtant, je faisais l’objet de railleries lorsque j’étais plus jeune. On se moquait de ma couleur de cheveux, de ma peau trop pâle. Comme pour me venger, je possède un chat roux énorme qui s’appelle Le Chat et un chien roux qui s’appelle Zéro. Il faut croire que c’est une sorte de vengeance contre mes détracteurs que de profiter de ma vie ainsi. Bien que je passe plus de temps à m’acheter des voitures que des Prada. « Eh bien on peut dire que je co-dirige un club de strip-tease. Entre autres choses. » Je lui souris. « Décidément, je ne rencontre que des gens intéressants en Australie. Un taxidermiste, un gérant d’un club de strip-tease. Vous me direz il y en faut pour satisfaire tout le monde. Je regrette qu’on ait fermé les maisons closes. Mieux vaut savoir les femmes en sécurité dans un établissement dans la rue. » Quand je disais que j’étais étrange. Mais bon, on ne juge pas quelqu’un sur son métier ou sur son apparence. Je me suis trop souvent faite avoir. « Et donc vous m’avez pris pour l’une de vos danseuses ? » Je recommence à me mâchouiller la lèvre en regardant ailleurs. S’il savait que j’avais autant de grâce qu’un cachalot. Je pense qu’il serait très vite déçu. On avait dû m’apprendre à danser et selon mes partenaires, je n’étais qu’une catastrophe ambulante.

Je me relève donc pour époussetter mon pantalon tandis que je rattache Zéro. Je souris à Jeremy. « Christian Grey ? Vous venez à peine de me rencontrer et vous me comparer à lui ? Je ne sais pas si je dois le prendre comme un compliment ou non. » Il me sort un sourire qui se veut séducteur. Ça me fait lever les yeux au ciel. Désolée beau brun mais mon cœur est déjà pris. « Vous lui ressemblez dans le sens où vous me semblez aussi séducteur que lui. Mais la comparaison s’arrête là. Je ne veux pas savoir ce que vous faites dans votre vie privée. » Ni avec qui. Un mec de la sorte ne devait pas être seul. Il devait avoir multitude de conquêtes. Nous marchons côte à côte tandis que je me poste devant l’Audi R8. Je la déverrouille. « J’ai un faible pour les jolies voitures. Je vis à l’hotel mais au moins je conduis la voiture d’Iron Man. » J’éclate de rire. « Vous voulez la conduire ? » Les hommes et les belles voitures, souvent, ça va de pair. Je sais que Chase avait adoré la conduire. Pourquoi pas Jeremy ?




Made by Neon Demon

__________________________



   
NEVER GIVE UP

   
I've battled demons that won't let me sleep. Called to the sea but she abandoned me. And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. © signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jeremy M. Strauss

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 257
ICI DEPUIS : 03/07/2016
CRÉDITS : Avatar = @shiya
DOUBLE-COMPTE : Willow H. Rhodes
STATUT : Plus ou moins la propriété d'une rousse aux longues jambes.
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   Mer 22 Mar - 19:14





What the hell ?!
jeruby


je crois qu'il y a erreur sur la personne ...
La jeune femme me  parle son métier. Actrice. Elle me surprit en précisant qu’elle n’était en aucun cas une actrice porno mais une véritable actrice. A vrai dire, cette idée ne m’avait pas traversé l’esprit. Non pas qu’elle n’était pas belle mais cela n’était clairement pas son genre à mon avis. «Ce n’est pas ma passion. J’aime dessiner. On m’a repéré à New-York alors que j’étais serveuse. Selon mon agent, j’ai un style plus que particulier. » M’explique t-elle en faisant la moue, lèvres pincées. «Et puis, il faut croire que les téléspectateurs aiment les rousses. » J’esquisse un sourire. « Je ne peux que validé leur choix. » Dis-je, taquin. Je la regardais alors. « Et ça vous plait quand-même ? D’être actrice ? Cela serait triste pour vous si vous n’y preniez aucuns plaisir. » Lâchais-je. C’est vrai que les roux traînent une sale réputation derrière eux et depuis des siècles mais pour moi, je n’étais en aucun cas dérangé par leurs différences.
Elle m’interrogea alors sur mon propre métier. Il est certain que si on m’avait demandé quel métier j’aurais voulu faire quand j’étais petit et ado, dirigé des dealeurs et un club de strip-tease n’aurait certainement pas été mais réponse. J’avais des facilités à l’école, j’aurais pu faire n’importe quoi qui me fasse envie. Médecine, le droit, tout … Seulement la vie s’en est mêlé et j’ai bien du faire face du mieux possible avec ce que j’avais. A bien y regardé, je m’en sortais pas trop mal. J’étais loin d’être le moins bien loti sur cette terre. C’est certain que c’était parfois un bordel incommensurable mais c’était ma vie, celle que je m’étais choisis, n’ayant plus de compte à rendre, à personne. J’étais libre. Elle me sourit en écoutant ma réponse. Je restais  bien évidement vague sur mes activités annexes. «Décidément, je ne rencontre que des gens intéressants en Australie. Un taxidermiste, un gérant d’un club de strip-tease. Vous me direz il y en faut pour satisfaire tout le monde. Je regrette qu’on ait fermé les maisons closes. Mieux vaut savoir les femmes en sécurité dans un établissement dans la rue. » Je la regardais, amusé par son commentaire. Je pensais la même chose. Les filles qui bossaient pour moi, je leur offrais une certaine sécurité qu’elle n’aurait pas autrement. Elles ont beau offrir leur corps et être payer en retour, elles restaient toutes, à mes yeux, des êtres humains. Je refusais toute forme de maltraitance. On devait les respectées. « Elles sont effectivement en sécurité avec moi. Je ne laisserais personne leurs faire du mal, et elles le savent. J’ai un grand respects pour elles. » Lui dis-je, sincère. «Et donc vous m’avez pris pour l’une de vos danseuses ? » Je hochais la tête. « C’est exact. Une danseuse qui travaille ce soir. Quand j’ai vu votre chevelure rousse, ça a fait tilt et ayant passé une soirée plus que moyenne, j’ai réagis au quart de tours. »
Elle me propose ensuite de me faire pardonner en l’emmenant dîner tout en me comparant à Christian Grey. Si elle savait. «Vous lui ressemblez dans le sens où vous me semblez aussi séducteur que lui. Mais la comparaison s’arrête là. Je ne veux pas savoir ce que vous faites dans votre vie privée. » Je ris, hochant la tête. Je la suis ensuite jusqu’à une magnifique voiture. Sa voiture. J’en reste sur le cul alors qu’elle déverrouille la voiture. «J’ai un faible pour les jolies voitures. Je vis à l’hôtel mais au moins je conduis la voiture d’Iron Man. » Elle rit et je l’imite. « Comme je vous comprend, je vendrais père et mère pour un bijou pareil ! » J’observe la bagnole, envieux. J’avais une belle voiture, luxe et tout le reste mais rien de comparable avec ça. «Vous voulez la conduire ? » Je tourne la tête vers elle, croyant avoir mal entendu. « Vraiment ? Putain avec joie ! » Lançais-je. Elle me lance les clefs, je les rattrape agilement et me place derrière le volant. Je referme la portière et attend qu’elle me rejoigne. Je démarre la voiture, j’ai un peu l’air d’un gamin. Je me tourne vers elle. «Je vous laisse me donner la route jusqu'à chez vous, copilote. » Bah ouais, par ce que j’avais aucune idée d’où était son hôtel. Je le laissais guidé par ses instructions et me garais bientôt sur place. La jeune femme entreprit donc de se changer pendant que je l’attendais patiemment. Une fois qu’elle fut prêt, ne nous restez plus qu’à choisir l’endroit ou nous allions manger. « Vous avez envie de quoi pour vous restaurez ? » Lui demandais-je.


camo©015

__________________________


jerilas
Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Ruby A. Phelps

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 847
ICI DEPUIS : 07/12/2016
CRÉDITS : .liloo_59 (avatar)
DOUBLE-COMPTE : legs (Lilas)
STATUT : Heart frozen but not insensitive to the charm of a boy who is probably already taken
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   Sam 22 Avr - 18:12

What the hell ?
Jeremy & Ruby
Moi ? Je suis malhonnête ! Et on sait qu’un homme malhonnête le restera quoi qu’il arrive... Honnêtement, ce sont des hommes honnêtes dont il faut se méfier, parce qu’on peut jamais prévoir à quel moment il feront un truc incroyablement... stupide.

Je n’aime pas parler de mon métier. Je le considère tellement superficielle. Dès que les gens entendent dire que je suis une actrice, il s’imagine plein de trucs. Genre, je suis superficielle ou alors que je suis du genre à aimer avoir de l’attention. Et je déteste être au centre de tout un tapage médiatique. J’allonge mes jambes tandis que je regarde Jeremy. « Je ne peux que valider leur choix. » J’éclate de rire à sa remarque. Apparemment un homme qui aime les rousses. C’est assez rare souvent. Les garçons préfèrent les blondes ou les brunes. Nous autres rousses sommes pas mal discriminées. « Et ça vous plait quand-même ? D’être actrice ? Cela serait triste pour vous si vous n’y preniez aucun plaisir. » J’inspire doucement avant de hausser les épaules. « Eh bien, c’est pas mal. On voyage énormément, on rencontre des gens intéressants. Un peu comme vous, Jeremy. Mais le plus embêtant, c’est qu’on ne peut pas se poser ou construire quelque chose de concret. » Je commence à dessiner dans le sable tandis qu’on en vient à parler de son emploi. Gérant d’un club de strip-tease. Pour certains, ça devrait gêner mais pas pour moi. Après tout, s’il y a de plus en plus de détraqués, c’est sans doute dû à la fermeture des bordels. Certes, je n’adhère pas non plus au fait qu’une femme soit de la chair fraîche comme ça mais elles choisissent. Nous ne sommes pas dans les pays de l’Est où les filles sont forcées de se prostituer pour se nourrir. Je lui débite alors tout mon jargon comme quoi je préférai que les bordels rouvrent. Etonnamment en présence de cet homme qui me hurlait dessus quelques minutes plus tôt, je me sentais en confiance. Sans doute parce que c’est un homme dangereux et que ça plaît toujours aux filles. Même si on ramène les gentils à la maison. « Elles sont effectivement en sécurité avec moi. Je ne laisserais personne leurs faire du mal, et elles le savent. J’ai un grand respect pour elles. » Je prends appui sur mon coude pour le regarder. « Vous êtes un homme bien paradoxal Jeremy, dis-je avec un petit sourire. » Pour une fois que je pouvais me sentir femme auprès de quelqu’un d’autre. Mais j’avais toujours ma rencontre avec Lorenzo en tête. Pourquoi est-ce que j’ai paumé mon téléphone encore ? Je le vis hocher la tête comme pour confirmer qu’il m’avait prise pour une danseuse. « C’est exact. Une danseuse qui travaille ce soir. Quand j’ai vu votre chevelure rousse, ça a fait tilt et ayant passé une soirée plus que moyenne, j’ai réagis au quart de tours. » Je souris avant de secouer ma tête à mon tour. « Je ne sais pas si je dois être flattée ou embarrassée. » C’est vrai que je n’ai jamais été confondue avec qui que ce soit. A la limite des fans me reconnaissent mais jamais comme une danseuse qui se met à nue. Je rigole tout de même pour détendre l’atmosphère avant de me relever. On marche donc jusqu’à ma voiture que je déverrouille pour voir qu’il est assez surpris. Chacun ses vices. « Comme je vous comprend, je vendrais père et mère pour un bijou pareil ! » Je lui tends alors les clés avec un petit sourire.Je lance alors clés pour me mettre côté passager. Je prends Zéro sur mes genoux avant d’attendre qu’il ne démarre le moteur. J’ai une petite moue amusée tandis que je lui indique la route de l’hôtel. J’entre dans le hall de l’hôtel où tout le monde semble bien occupé pour aller dans ma chambre. Nous sommes accueillis par Le Chat que j’attrape au vol avant d’aller me changer. Je me faufile dans la salle de bain pour prendre une douche et enfiler une de mes fameuses robes en velours. Je noue mes cheveux avec un ruban assortie à ma tenue pour sortir. « Vous avez envie de quoi pour vous restaurez ? » Je m’approche alors de lui pour faire la moue. « Y’a un restau en bas. Soit on y descend, soit on reste là et on commande. » Je lève alors le regard vers lui à nouveau avant d’afficher un petit sourire en coin. « Je ne coucherai pas avec vous Jeremy. J’ai déjà quelqu’un. » Ce qui était vrai puisque j’avais Lorenzo en tête mais on pouvait toujours passer du temps ensembles. Cet homme me semblait fort intéressant.




Made by Neon Demon

__________________________



   
NEVER GIVE UP

   
I've battled demons that won't let me sleep. Called to the sea but she abandoned me. And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. © signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: What the hell ? (Jeruby)   

Revenir en haut Aller en bas
 
What the hell ? (Jeruby)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: eastern district-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
LES AA GAMES
recensement du mois d'août
les scénarios attendus