Mini commun : les inscriptions pour le second mini-commun sont ouvertes alors venez par ici pour vous inscrire :bg:

Partagez | 
 

 you’re my only one way (léo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Alfie ✣ Annushka ✣ Blake ✣ Chase ✣ Jackson ✣ Jeremy ✣ Jordan ✣ Jude ✣ Léo ✣ Lily-Anaëlle ✣ Nevaeh ✣ Sacha ✣ Sunny ✣ Xavier
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1047
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : Lolita Lempicka
DOUBLE-COMPTE : aino ɤ andeana ɤ kaeko
STATUT : i guess that's what you people call love. (léo)
MessageSujet: you’re my only one way (léo)   Ven 3 Fév - 1:31

 Elle ne consommait pas quand elle vendait, par question de principe, pour pas donner l'impression de camé au premier œil. Mais ça dépendait quoi et quand, surtout dépendamment de son humeur et son envie de rester dans un certain endroit, le fait qu'on puisse la reconnaître ou non. Mais dans un quartier pourri de Bowen avec un bar qui ne tenait pas la route, personne qu'elle connaissait bien pourrait se retrouver là ou alors il s'agirait d'une mauvaise blague. La blonde était bien trop gentille ou stupide pour lui refuser les verres qu'on lui offrait, même si ce n'était pas dans ses habitudes de boire autant, tout s'accumulait sans qu'elle s'en rende compte, juste une bonne conversation et un type qui n'avait pas l'air étrange à première vue. Pour elle, tout était innocent, comme à chaque fois, il n'y avait pas d'ambiguïté, elle ne le draguait sûrement pas. Mais ça ne l'empêchait pas de penser sur cette personne et se demander pourquoi il lui payait autant de verres. Rapidement, elle venait à la conclusion qu'il voulait qu'une chose d'elle et que j'étais plus facile si elle était ivre. Et cette simple idée mettait fin à leur conversation d'ailleurs, elle ne voulait pas rester une seconde de plus avec lui, elle finissait par lui dire quelque chose pour faire diversion et quittait discrètement le bar. Grace déambulait dans la ville, n'ayant aucune idée de l'heure, il ne devait pas être tard dans la nuit non plus. Les yeux rivés sur un jeune couple, elle se mise en tête d'aller voir son australien à elle. Rien que l'idée lui donnait un sourire stupide aux lèvres. Elle le savait être parti pour la France, mais n'était plus en état de savoir s'il était vraiment rentré ou même si elle allait le déranger. Et elle n'arrivait pas à s'enlever l'idée de la tête, comme s'il lui avait affreusement manqué pendant ces quelques jours, ce qui n'était pas faux quelque part. À sa porte, la blonde claquait son poing contre celle-ci une première fois avant de prendre pour victime la sonnette, qu’elle appuyait longuement. Puis les secondes passaient plus lentement quand elle savait qu’il était de l’autre côté. À la porte qui s’entrouvrit, son cœur s’emballa et voir Léo ne l’aidait pas à le calmer. « Léo ! » Elle s’emparait de ses lèvres sans qu’il ait vraiment le temps de dire quelque chose ou faire une remarque sur l'arôme qui s'était combiner à son parfum. Elle voulait juste s’imprégner de son odeur. « Je commençais à me languir de toi, me laisse plus seule pour aussi longtemps. » Ça n’avait pas été si long qu’elle le laissait penser, elle exagérait juste un peu trop.

__________________________

favorite sin ♒︎ Because i do everything i can. Because i will become stronger. You must watch me.
© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4233
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©morrigan
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau, j'peux pas mieux dire, il fait très beau !
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Sam 4 Fév - 8:08

 

But love the one you hold
And I'll be your goal
To have and to hold
A lover of the lights



Sa valise était négligemment laissée dans un coin de la pièce principale et Léo somnolait sur son canapé devant une émission qu'il n'avait pas choisi. Il était rentré de France depuis seulement quelques heures et bien qu'il ait la chance de pouvoir choisir de voyager en classe business, le problème du jet lag était le le même pour tout le monde. En plus Jonathan l'avait empêché de dormir convenablement dans l'avion, bref, il était claqué. Andréa était venu chercher leur fils directement à l'aéroport, la pauvre en avait été privée deux semaines, il lui avait cruellement manqué, Léo devait avouer que son accueil à la descente des airs avait été plutôt agréable mais il ne s'était pas attardé, après un dernier bisou à sa tête blonde, il était rentré chez lui. Ce voyage avait été bienfaiteur, retrouver ce pays qu'il aimait tant, sa famille, leur présenter John, boire du bon vin et manger de bons plats, le tout entouré de jolis paysages. Malgré tout la chaleur australienne lui avait manqué, il avait cru mourir de froid à Paris ! Et puis la chaleur d'un autre soleil aussi, celui qui le réchauffait tout entier. Il n'était pas allé voir Grace, il ne l'avait pas non plus prévenu de son retour, il comptait le faire le lendemain matin, peut-être lui faire la surprise de lui apporter le petit déjeuner s'il avait le courage de se lever, il improviserait. Avec la jolie blonde il improvisait toujours, il avait appris à ne rien calculer, à ne pas trop en attendre d'elle, d'eux, pour ne pas la brusquer, parce qu'elle était vite effrayée. Il lui laissait ses secrets et ne pas chercher à percer ses mystères, sous peine d'en devenir fou, comme de perdre la mémoire stupidement pour un blocage idiot... Et même sil elle lui manquait il essayait de ne pas y penser, demain ça serait bien. De toute façon là il n'était plus en état d'aller frapper à sa porte, même en se traînant, alors à quoi bon.
Au moment où il finissait par glisser profondément dans les limbes, un bruit strident le réveilla en sursaut, la sonnette d'entrée qui continuait à hurler, fort, trop fort pour son état. Il se releva d'un coup, mais groggy. Et eut beaucoup de peine à se sortir totalement de sons sommeil pour aller ouvrir, c'est donc l’œil encore somnolant qu'il découvrit qui insistant si impatiemment à sa porte. Pourtant un second électrochoc l'aida à sortir totalement des bras de Morphée, lorsque ceux d'une Grace visiblement aux abois s’abattirent sur lui, au même moment que ses lèvres s'écrasaient sur les siennes. C'était... agréable... étrange ? ....Comme accueil. Léo n'aurait su le dire en vérité, parce qu'il ne connaissait pas la belle dans cet état, pas aussi tactile, pas aussi démonstrative. Il se laissa pourtant faire, le temps de terminer de se réveiller. Et de profiter un peu. Et puis il la scruta un instant, elle semblait surexcitée et puis elle sentait l'alcool. Elle était saoule ? Toi aussi tu m'as manqué. Le ton était un peu froid, parce qu'il ne savait quoi penser de son état, il était inquiet, se demandant pourquoi elle avait bu, en quelle circonstance, ça ne lui ressemblait pas, elle qui voulait toujours avoir le contrôle d'elle-même. Viens, entre. Proposa-t-il pour essayer de tirer ça au clair. Des retrouvailles c'était agréable, qu'elle lui saute au cou, mais il se serait bien passé de telles circonstances ce soir.



__________________________


come out of the woods
Nous sommes bien différentes pourtant... Elle a peur de son ombre, je m'assois dessus. Elle ne dit jamais ce qu'elle a sur le coeur, je dis tout ce que je pense. Elle n'aime pas sortir, je n'aime pas rentrer. Elle ne sait pas s'amuser, je ne sais pas me coucher. Elle ne s'enerve jamais, je pète les plombs... elle a besoin de moi et moi j'ai besoin d'elle› © alaska.  



Dernière édition par Léo Emerson le Lun 6 Fév - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Alfie ✣ Annushka ✣ Blake ✣ Chase ✣ Jackson ✣ Jeremy ✣ Jordan ✣ Jude ✣ Léo ✣ Lily-Anaëlle ✣ Nevaeh ✣ Sacha ✣ Sunny ✣ Xavier
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1047
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : Lolita Lempicka
DOUBLE-COMPTE : aino ɤ andeana ɤ kaeko
STATUT : i guess that's what you people call love. (léo)
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Sam 4 Fév - 15:37

Son sourire s’élargissait et ses yeux pétillaient à la vue de Léo qui lui semblait aussi fatigué que personne, mais elle n’en avait que faire, ce qu’elle voulait c’était le voir et elle exécutait simplement ses pensées. Elle n’imaginait pas une seule seconde qu’il avait pu avoir des problèmes avec le décalage horaire ou qu’il voudrait simplement rester seul ce soir. Ça aurait été la moindre des politesse de lui demander d’abord si elle ne le dérangeait pas au fond, elle l’aurait même fait si elle n’était pas dans cet état. Mais pour l’instant, elle pensait à tout sauf à ça. C’était plus comme si elle se disait que de toute façon, sa présence ne ferait que l’égayer lui.  Pourtant à en écouter sa voix, elle commençait à douter, mais rien ne lui arrachait son sourire qui restait presque figé. «  Boh ... T’as pas l’air heureux de me revoir pourtant ... » Elle faisait une petite moue rapidement, avant de reprendre son air un peu trop joyeux. « Fais pas ton ronchon, on dirait que j’ai fait quelque chose de mal. » La blonde posait un doux regard sur lui avant de placer ses mains aux côtés de ses lèvres pour lui étirer un sourire l’instant de deux secondes. « Moi je te préfère comme ça. » Elle riait un peu avant de rentrer quand il lui autorisait de le faire, de toute façon, elle ne comptait pas rester sur le pas de la porte et ce n’était pas dans ses idées non plus de faire demi-tour, elle aurait plutôt été triste si Léo l’aurait rembarré. Elle l’aurait sans doute été si elle s’il n’avait pas ouvert la porte, si elle s’était trompée de jour. Elle laissait la lanière de son sac glisser de son épaule sans pour autant le lâcher, puis elle se retournait de nouveau vers lui. « C’était bien la France !? Je t’envie, t’as du voir un tas de belles choses. » Lâchait-elle, rêveuse, elle aussi aurait bien voulu voyager où elle voulait et quand elle voulait. Pas qu’elle avait des obligations, elle n’avait rien à faire ici, elle aurait bien envoyé sa sœur quelque part d’ailleurs, mais elle était en froid avec elle depuis son histoire de prison et puis on lui poserait bien trop de questions sur le comment elle pouvait se permettre d’aller voyager alors elle n’avait pas d’emploi. Personne sauf Jeremy savait d’où sortait son argent. « Tu as emmené Jonathan  avec toi, non ? Il devait être tout content ! » Elle disait sans doute des bêtises, elle avait des trous de mémoire quand il s’agissait de réfléchir à plus loin que de ce qu’elle avait fait ce soir, surtout si elle n’était pas concernée par la chose. Ça lui reviendrait sûrement demain.

__________________________

favorite sin ♒︎ Because i do everything i can. Because i will become stronger. You must watch me.
© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4233
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©morrigan
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau, j'peux pas mieux dire, il fait très beau !
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Lun 6 Fév - 17:31

 

But love the one you hold
And I'll be your goal
To have and to hold
A lover of the lights



Elle était pendue à son cou, le sourire jusqu'aux oreilles et l'air plus amoureuse que jamais, quoi rêver de plus pour notre homme, comment rester de marbre alors qu'il attendait chaque jour que Grace se déride un peu plus. Pourtant Léo demeurait silencieux, à cause de la fatigue et des effluves d'alcool qui le refroidissaient très certainement. Si, si je suis... heureux... Mais elle lui coupait déjà la parole en lui reprochant d'être ronchon, ce qui n'était pas totalement faux, mais clairement, ça ne ressemblait pas à la douce et timide blonde, certes, ils se voyaient depuis un moment maintenant et leur relation avait bien évolué depuis les débuts chaotiques ou Léo marchait sur des œufs, mais il ne pouvait pas dire qu'elle était la femme la plus démonstrative au monde. Elle étira ses lèvres en un sourire de clown pour le dérider un peu et, après un léger soupire, Léo finit par sourire malgré son humeur, malgré sa méfiance, parce que cette fille le rendait fou, sous tous les aspects possibles et que même si son attitude avait tout d'anormal, elle était heureuse de le voir, finalement c'était bien le principal pour l'instant. Il se poussa pour la laisser entrer et suivit des yeux sa démarche qui zigzaguait mais qui restait néanmoins terriblement sexy. Il n'avait rien contre le fait qu'elle boive, elle était même plutôt mignonne avec son sourire jusqu'aux oreilles, mais peut-être aurait-il préféré qu'elle le fasse avec lui, sans avoir à traverser la ville pour venir lui sauter dans les bras, peut-être qu'il aurait aimé connaitre les raisons de son état pour ne pas trop s'inquiéter. Après avoir refermé la porte il la suivit dans la pièce principale. Oui... tu sais que tu aurais pu venir avec moi. Dit-il en haussant légèrement les épaules, la question était venu sur le tapis avant qu'il parte, il lui avait proposé de l'amener dans ce voyage, mais elle avait refusé et il n'avait pas insisté, après tout il allait faire le tour de sa famille, Grace n'était certainement pas prête pour ça, elle ne connaissait même pas ses parents ! Il sourit doucement lorsqu'elle parla de son fils, c'était bête mais plein d'images lui revenaient en tête, John avait adoré se balader de ville en ville, à Paris et ailleurs, c'était un enfant plutôt facile ce qui arrangeait bien Léo. Et puis c'était son premier grand voyage, première fois qu'il avait pris l'avion, ça n'était pas rien pour un gamin si jeune. Notre barbu s’enorgueillait en disant qu'il tenait de lui son amour de l'aventure ! Oui il était là, il sera bilingue cet enfant. Ajoutat-il en riant doucement. Léo se dirigea vers la cuisine où il avait déposé quelques souvenirs de ses vacances, des bouteilles de grands domaines dont il appréciait le vin. Je nous ouvre une bouteille ? ...Ou tu as assez bu pour ce soir ? Le ton pouvait prêter au reproche, pourtant ça n'était pas exactement de cette façon qu'il voulait le formuler. Il s'arrêta alors, en regardant Grace. Pardon je... Tu as fêté quelque chose ce soir ? Tu étais avec qui ? Voilà que ça tournait à l'interrogatoire, il s'enfonçait.



__________________________


come out of the woods
Nous sommes bien différentes pourtant... Elle a peur de son ombre, je m'assois dessus. Elle ne dit jamais ce qu'elle a sur le coeur, je dis tout ce que je pense. Elle n'aime pas sortir, je n'aime pas rentrer. Elle ne sait pas s'amuser, je ne sais pas me coucher. Elle ne s'enerve jamais, je pète les plombs... elle a besoin de moi et moi j'ai besoin d'elle› © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Alfie ✣ Annushka ✣ Blake ✣ Chase ✣ Jackson ✣ Jeremy ✣ Jordan ✣ Jude ✣ Léo ✣ Lily-Anaëlle ✣ Nevaeh ✣ Sacha ✣ Sunny ✣ Xavier
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1047
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : Lolita Lempicka
DOUBLE-COMPTE : aino ɤ andeana ɤ kaeko
STATUT : i guess that's what you people call love. (léo)
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Lun 6 Fév - 23:28

Elle ne lui laissait pas le temps de parler, en fait elle ne s'attendait à aucune réponse, elle préférait se dire qu'il ne voulait pas trop de montrer parce qu'après tout, tout le monde ne pouvait pas se montrer comme elle ce soir. Qu'il n'avait pas non plus à être euphorique rien qu'en apercevant la tête blonde de l'autre côté de la porte. Ça, elle le comprenait. Elle s'amusait seulement à le taquiner. Et s'il était trop taquinée pour le comprendre, alors elle arrêterait, enfin, c'était ce qu'elle se disait sur l'instant. Elle finissait par lâcher le jeune homme pour rentrer chez lui, déambulant dans a pièce principale, elle posait ses yeux sur sa valise avant d'évoquer la France. « On finit par regretter que plus tard ! » Puis en y pensant bien, elle n'était pas mécontente d'être restée ici, elle savait ce que Léo allait faire en France, la simple idée de rencontrer sa famille l'angoissait plus qu'autre chose, puis ce n'était pas plus mal qu'il passe du temps avec son fils, sans une des deux blondes dans les parages. Grace voulait être pour lui tout, sauf envahissante. « On a tout le temps de partir ailleurs, ensemble, de toute façon. » Et Grace s'en fichait bien de partir quelque part dans l'immédiat, ce n'était pas vraiment son mode de vie comparée à Léo, elle, elle avait peur des transports, alors quand elle était à Bowen et qu'elle avait les pieds sur terre, elle se sentait bien. Elle souriait en hochant la tête quand il disait que son enfant deviendrait bilingue, ça se passait souvent comme ça chez les familles où les parents avaient plusieurs nationalités et ça faisait toujours quelque chose en plus de parler d'autres langues. « Un vrai génie ! » Elle tournait son regard vers lui, fronçant un peu les sourcils quand il demandait si elle avait assez bu.  Peut-être que sur l'instant c'était elle qui prenait mal ce qu'il disait ou il avait vraiment employé un ton qu'elle n'aimait pas, mais elle faisait abstraction de ça, se disant que c'était son esprit qui inventait tout. « Mais … Je n'ai pas beaucoup bu ... » Même si elle ne savait dire le nombre de verres qui étaient passés entre ses doigts avant qu'elle prenne la porte pour finir devant celle de Léo. Mais maintenant qu'il lui faisait la remarque, elle se sentait un peu plus mal pendant quelques secondes, se posant une grappe de questions. « Tu crois que je suis en train de pécher ? » Elle parlait comme si elle était toujours Sœur, comme si la religion importait grandement dans sa vie, même si elle restait dans un coin de l'esprit de Grace, elle essayait de faire en sorte qu'elle n'ait pas une grande ampleur. « À partir de combien de verres … on doit se considérer comme ivre ? » Et qu'est-ce que ça faisait, au juste ? Parce qu'elle avait l'idée mais pas l'expérience, au fond, elle était sans doute ivre sans s'en rendre bien compte. Elle finissait par hausser les épaules, se disant que maintenant c'était fait, même si demain ça ne serait pas la même histoire. « Tu te la joues inspecteur ? » Elle étirait un sourire en coin. « Est-ce que des retrouvailles se fêtent ? Sinon … je dirais que j'étais simplement sortie et que j'ai croisé quelqu'un que je connaissais mais que je n'avais pas croisé depuis un certain temps … Un peu comme nous deux il y a des mois de ça. » En fait ce n'était rien de tout ça, mais même à moitié saoule, elle n'allait pas lui déballer qu'elle vendait de la drogue. Cette partie consciente de son cerveau lui disait qu'elle y tenait bien trop à cet homme pour dire des choses pareilles. « Je sais me tenir et je n'ai vraiment pas besoin d'aller voir ailleurs. »

__________________________

favorite sin ♒︎ Because i do everything i can. Because i will become stronger. You must watch me.
© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4233
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©morrigan
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau, j'peux pas mieux dire, il fait très beau !
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Mar 7 Fév - 9:07

 

But love the one you hold
And I'll be your goal
To have and to hold
A lover of the lights



Le discours décousu que la blonde tenait à Léo semblait vouloir dire qu'elle aurait finalement voulu venir avec lui, mais son état était tel qu'il se méfiait de ses paroles, l'alcool déliait les langues mais ça n'était pas toujours pour un bien. De toute façon c'était fait, elle avait refusé et lui était parti, puis revenu, si elle voulait vraiment visiter la France il pourrait l'y emmener, quand elle le souhaiterait, Grace le savait bien. Notre homme avait cet amour du voyage et cette folie qui le faisait partir à l'autre bout de la terre sur un coup de tête simplement par envie ou parce qu'on lui avait parlé d'un job, juste parce qu'il ne tenait pas en place et qu'il n'arrivait pas à se cantonner à son petit Bowen quand il pouvait avoir le monde. Si un jour il avait l'envie d'offrir des places à Grace pour aller voir un ballet à l'opéra Garnier alors il le ferait, ce serait déraisonné pour certains, totalement fou pour d'autres, pour lui ça serait juste carrément génial et il espérait bien qu'elle trouverait ça parfaitement romantique... un jour, peut-être. Il n'y a rien à regretter, un jour je t’emmènerai à Paris, sans enfant, sans devoir familial, juste nous deux. Et comme si elle confirmait ses dires, Grace répliqua qu'ils avaient tout le temps de voyager ailleurs, un léger sourire se dessina alors sur les lèvres de Léo, parce qu'il savait qu'elle n'aimait pas vraiment ça, prendre l'avion et tout le reste, que même si elle avait des envies d'ailleurs, ses peurs la rattrapaient bien vite, c'était donc déjà bien qu'elle en parle sans crainte. A présent il était réveillé, il avait toujours le décalage horaire dans les pattes et la visite impromptue de Grace ne ferait qu'empirer son état pour le lendemain, mais Léo ne comptait pas la faire sortir de chez lui alors autant profiter de sa présence même si la blonde pouvait très vite redescendre de son état d'euphorie et finir par dormir bien plus vite que lui sur le canapé... il verrait, en attendant il se souvenait qu'il avait apporté du vin et finalement ça sonnait comme une bonne idée que d'ouvrir une bouteille de Bordeaux. Evidemment qu'il est un génie ! Léo était fier de sa progéniture comme tout père, pourtant jamais il ne lui souhaiterait d'être surdoué, être un petit génie pouvait être un fardeau, qu'il soit heureux et épanoui, ça serait déjà pas mal et surtout le plus important. Il passait déjà à la cuisine, scrutant ses bouteilles pour en choisir une qui lui plaisait, une qui n'avait peut-être pas besoin d'être aéré trop longtemps à l'avance et puis il proposa un verre à Grace... avant qu'il ne s'enfonce dans son numéro de flic au rabais. La question de la belle le laissa un peu confus, comment y répondre, il n'y connaissait rien aux péchés, il était surtout bien mal placé pour donner des leçons de morale ou de religion. Pour toute réponse il attrapa alors une bouteille de vin rouge qu'il entreprit d'ouvrir avant de la laisser respirer un peu sur le plan de travail. Il releva les yeux sur la blonde qui semblait attendre des réponses. J'en sais rien Grace, je ne sais pas jusqu'où tu es allé, combien de verres tu as pris. En vrai je m'en moque d'ailleurs ! C'est pas pécher que de s'amuser j'imagine, sinon tu as fait bien pire j'imagine... aux yeux de... enfin tu vois. S'il jouait les inspecteurs ? Il était bien mauvais dans ce rôle, mais pour sa défense la situation avait de quoi l'intriguer, jamais il n'aurait pensé trouver une Grace ivre à sa porte, surtout pas ce soir. Elle semblait vouloir lui expliquer qu'elle avait fêté des retrouvailles, ça faisait un peu mal d'entendre ça, parce que pour Léo son récit faisait écho dans sa mémoire à leur rencontre quelques mois plus tôt... dans un bar aussi... où il l'aurait bien rendu ivre, d'alcool et de désir, où il avait voulu qu'elle ne regarde que lui, qu'elle danse pour lui, qu'elle soit sienne. Il soupira, comme pour lui-même,d 'être aussi stupide, il n'était certainement pas le seul à souhaiter ce genre de choses, Grace était une femme superbe et elle avait ce pouvoir sur les hommes, même si elle n'en avait pas conscience, cette innocence qu'elle portait comme une pancarte juste devant elle et qui donnait encore plus envie de la faire succomber. Et puis elle n'avait pas connu que lui dans toute son existence, même si elle lui avait bien fait comprendre qu'il avait toujours eu cette place particulière qu'aucun autre n'avait pris, finalement il n'en savait rien et elle savait cultiver son jardin secret, la belle mystérieuse. Cette notion de retrouvailles alcoolisées ne sonnait donc pas très bien dans l'esprit de notre homme qui ne put que lui montrer une mine tendue. Pour cacher son trouble il alla chercher deux grands verres à vin et se décida à les remplir. Il goutta d'abord, pour vérifier qu'il était bon, qu'il avait supporté le voyage, bonne excuse pour s'enfiler une gorgée plus que raisonnable, il ne la dégusta pas, il ne sentit rien d'autre que la brûlure de l'alcool qu'on buvait trop vite, il gâchait son vin de grande maison, c'était idiot, il le savait, mais les derniers mots de Grace raisonnaient encore dans sa tête comme s'ils l'avaient sonné, un peu comme nous deux il y a des mois de ça. Pourtant la blonde se faisait féline, elle vint ronronner tout près de lui comme pour se faire pardonner ses derniers mots, comme si elle avait conscience qu'elle l'avait blessé. Il espérait qu'elle n'ait pas besoin d'aller voir ailleurs... ni de se sentir ivre pour se sentir vivante ou toute autre connerie de ce genre. Lui ne lui parlait pas de sa rencontre avec Fleur, il lui épargnait les détails de sa balade dans les recoins de Montmartre avec cette fille à qui il avait résisté, juste parce qu'il l'aimait, sa blonde Australienne. Et merde, voilà que Grace le rendait fou de jalousie, avec la fatigue ça ne faisait pas bon ménage ! Pour toute réponse et alors que Grace se trouvait tout près de lui il l'attrapa pour l'embrasser avec plus de fougue que nécessaire, comme pour se venger, pour tester ses limites qui semblaient s'être étendues ce soir. Si elle était prête à se saouler avec le premier homme qui passait alors pourquoi ne pas succomber dans les bras de celui qu'elle voulait vraiment. Et puis qu'importe qu'elle n'aime pas qu'il la brusque de cette façon, lui avait besoin de sentir qu'elle n'aimait que lui, que si elle avait accouru chez lui c'était parce qu'il lui manquait vraiment. Il avait cet autre besoin presque machiste, de lui prouver que seul lui pouvait l'embrasser de la sorte, lui faire tourner la tête, mieux que l'alcool offert par un autre, mieux que les éventuelles mots doux d'un pauvre idiot, lui seul avait ce droit là.


__________________________


come out of the woods
Nous sommes bien différentes pourtant... Elle a peur de son ombre, je m'assois dessus. Elle ne dit jamais ce qu'elle a sur le coeur, je dis tout ce que je pense. Elle n'aime pas sortir, je n'aime pas rentrer. Elle ne sait pas s'amuser, je ne sais pas me coucher. Elle ne s'enerve jamais, je pète les plombs... elle a besoin de moi et moi j'ai besoin d'elle› © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Alfie ✣ Annushka ✣ Blake ✣ Chase ✣ Jackson ✣ Jeremy ✣ Jordan ✣ Jude ✣ Léo ✣ Lily-Anaëlle ✣ Nevaeh ✣ Sacha ✣ Sunny ✣ Xavier
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1047
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : Lolita Lempicka
DOUBLE-COMPTE : aino ɤ andeana ɤ kaeko
STATUT : i guess that's what you people call love. (léo)
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Jeu 9 Fév - 12:06

Et elle s'y voyait déjà au bras de son beau Léo, rien qu'eux deux, parcourant les rues de Paris, la tête dans les étoiles. Elle avait l'air d'être une ville pleine de charme en plus d'être jugée être remplie de romantisme aux coins des rues ; c'est ce qu'elle avait entendue des personnes qui avaient eu l'occasion d'y passer quelques jours. Mais ça avait le don de lui donner envie même si elle ne savait pas vraiment si elle avait le courage d'y aller avec sa peur de tout. Mais ce soir elle ne pensait pas à ça, elle s'y voyait déjà à ses bras, à imaginer tous les plus gros clichés qu'on pouvait dire sur cette ville, sur les gens qui habitaient là-bas. Dans sa tête, elle n'imaginait personne autour d'elle, qu'elle et Léo marchant et elle avec un énorme sourire aux lèvres, le même qu'elle avait ce soir, stupide, mais qui n'arrivait pas à se décrocher. Et elle ne savait pas si c'était l'alcool ou l'effet de le voir lui, peut-être un mélange des deux. Ses gestes et mimiques exprimaient mieux l'amour qu'elle portait à cet homme que ses paroles et elle était maladroite dans les deux domaines. « Quoooi !? Pire ? Oh … attends … Comment ça ? » Elle essayait de se remémorer de tous les péchés qu'elle avait pu faire et le problème était là, mis à part céder à la colère, elle ne voyait pas ce qu'elle avait pu faire de si grave, mais on ne voyait pas tout soit même. Puis il y avait comme des trous dans sa mémoire. Quand au niveau de l'alcool, elle se mise à réfléchir aux verres qu'elle avait pu boire, mais c'était toujours le néant. « De toute façon … je ne pense pas m'en souvenir. » Ça ne lui ressemblait pas, de boire déjà c'était compliqué, elle s'arrêtait généralement à la première gorgée ou alors quand elle se sentait forcée, elle finissait un verre mais ça n'allait jamais plus loin.  Peut-être qu'elle se lâchait plus dans des endroits où elle était certaine que personne ne la croiserait, même si elle allait directement voir ceux à qui elle tenait le plus après ou simplement c'était une soirée où elle voulait dépasser les limites qu'elle s'était posée dans le reste de sa vie. Ou du moins depuis avril, quand elle s'était dit qu'il était temps de faire vraiment ce qu'elle s'était dit, briser vraiment ses chaînes et arrêter de toujours se retenir de tout. Mais encore une fois, elle n'en savait rien, ce n'était pas cette nuit qu'elle allait se mettre à réfléchir sur son avancement dans la libération de la religion. « S'amuser n'est pas péché, tomber dans l'ivresse l'est. » Et elle ne savait pas quand Dieu considérait que ses disciples avaient dépassé la limite. « … Tu dois pas vraiment t'en occuper, de toute façon. » Elle esquissait un léger sourire, elle savait que Léo n'était pas religieux et quelque part c'était mieux pour elle qui n'avait pas envie de finir avec un type qui la remettrait toujours sur le droit chemin. La blonde finissait par déballer le pourquoi elle avait bu, lui ne savait pas que c'était du mensonge, mais à en voir sa tête, elle aurait dû ne rien dire. Même si elle avait du mal à voir où elle avait dit quelque chose de mauvais, peut-être quand elle s'est expliquée que c'était comme eux, mais que c'était innocent. Elle n'aurait pas fini au milieu d'une ruelle à embrasser un inconnu si ça avait été vrai. Lui seul l'avait fait dans sa vie et ça lui allait parfaitement comme ça, elle n'avait besoin d'attention et d'affection de personne d'autre. Léo avait un grade particulier dans le cœur de la blonde, la première place du podium qu'il était définitivement le seul à occuper. Il n'avait pas à être jaloux, parce qu'elle ne risquerait rien, ce brin de femme-là.  Comme pour le rassurer encore plus, elle glissait une phrase qui sonnait douce à ses oreilles, elle ne savait pas comment lui le prendrait. Peut-être qu'il s'imaginerait qu'elle s'invente des excuses ou non, elle, elle savait qu'il était l'unique, elle n'avait rien besoin de prouver de plus. Elle ne s'attendait pas vraiment à une réponse, elle comptait passer rapidement à autre chose pour ne pas s'enfoncer. Mais comme pour lui donner ce à quoi elle ne s'attendait pas, il s'approcha d'elle, lui offrant un baiser brusque, fougueux, celui qui prend au ventre et au cœur, laissant de côté cette douceur habituelle. Et ça en devenait aussi agréable que dérangeant, mais elle savourait ce baiser avant de délier leurs lèvres. « Là j'ai l'impression de t'avoir manqué. » Elle mêlait une nouvelle fois leurs souffles, caressant de ses lèvres les siennes en appuyant de trop son regard désireux de plus. Mais elle revenait rapidement à sa place. Elle glissait son verre entre ses doigts, prenant une bonne gorgée, elle n'était pas vraiment une amatrice de vin ou d'autres alcools pareils, elle, elle ne savait pas apprécier un alcool parce qu'elle estimait qu'ils avaient, tous, le même goût. « Ou alors, tu as quelque chose à te reprocher. » Elle riait doucement, tournant ses iris vers lui. « Mmmh … » Elle reposait son verre avant de se blottir contre Léo. « Tu m'as pas remplacé avec une française, au moins ? » Grace ne le pensait pas vraiment, elle espérait rien qu'il n'ait rien fait avec personne là-bas, elle lui donnait assez de confiance pour se dire qu'il était fidèle. Elle voulait juste l'entendre dire qu'elle était importante pour lui.

__________________________

favorite sin ♒︎ Because i do everything i can. Because i will become stronger. You must watch me.
© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4233
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©morrigan
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau, j'peux pas mieux dire, il fait très beau !
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Jeu 9 Fév - 20:41

 

But love the one you hold
And I'll be your goal
To have and to hold
A lover of the lights



Il n’aurait pas dû s’engager dans ce genre de sujet là avec Grace, la religion, le bien, le mal et tout le reste, c’était bien trop métaphorique et complexe pour ce soir. Surtout avec la blonde qui n’était pas en toute possession de ses capacités à réfléchir de façon rationnelle. Mais il fallait y penser plus tôt, avant de lui dire qu’elle était certainement allé trop loin, parce qu’en vérité il n’en savait rien. Pour l’instant même, de ce qu’il connaissait d’elle, elle était resté bien sage, la sainte, malgré toutes ses fameuses résolutions, malgré qu’elle ait soi disant l’envie de tout voir et tout découvrir, malgré qu’elle se soit entichée de lui… Et qu’il ait plus d’une fois tenté de la convaincre de succomber au péché ultime, à la tentation de la chaire, hors mariage, aux yeux et à la barbe de son précieux Tout puissant. Parce qu’il fallait le comprendre, lui n’était pas un saint, loin de là, il n’était que simple mortel, homme de surcroît, de ceux qui avaient déjà connu plus d’une paire de jambes et qui se plaisait à s’y perdre encore et encore alors qu’elle, Grace, était l’attrait ultime, celui qui attisait des braises qui n’avait déjà pas besoin qu’on souffle dessus, elle était affriolante, virevoltante devant lui, depuis des mois tel un flamme à laquelle il voulait se brûler tout entier. Pourtant il se contenait, des mois d’abstinence, il se refaisait une virginité notre homme, bientôt il pourrait peut-être virer homme de foi si ça continuait…  Il était patient, parce qu’elle en valait la peine, malgré les multiples tentations extérieur, il restait sage, parce qu’il l’aimait, sa sainte vierge, parce qu’il se découvrait tout autre avec elle, il découvrait des sentiments qu’il n’aurait jamais pensé connaître, une tendresse qui dépassait tout amour charnel, une envie d’être un mec bien, pour lui plaire, un mec qui avait promis de ne pas la brusquer, de lui laisser son temps et qui tiendrait parole, parce qu’il ne voulait surtout pas tout gâcher. Il roula des yeux alors qu’elle commençait déjà à paniquer, il avait parlé trop vite, c’était des paroles en l’air. Tu as déjà été ivre, j’en suis sur et tu n’es pas encore en enfer pour autant, tant que tu ne tues pas quelqu’un sous l’emprise de l’alcool je crois que ça ira ! Ton Jésus, c’est sur qu’il a déjà été bien saoul lui aussi et on ne lui en tient pas rigueur ! Voilà qu’il partait dans un délire étrange, pas vraiment catholique. Mais comme le disait la blonde, il ne s’en occupait pas vraiment, non. Léo n’était pas croyant, il était catholique parce que baptisé et il avait même fait ses communions, parce qu’il n’avait pas eu le choix, mais il avait pris son parti de se détacher de tous ces mensonges, toutes ces bonnes paroles qui ne le guidaient pas du tout, elles avaient plutôt tendance à l’effrayer. Esprit libre, il ne se voyait pas du tout comme un bon chrétien, peut-être bien qu’il vivait continuellement dans le péché et à vrai dire ça ne l’empêchait pas de dormir la nuit ! Au jour du jugement dernier, s’il devait en subir un, il accepterait la sentence, quelle qu’elle soit, il aurait au moins la satisfaction d’avoir vécu sa vie en homme libre, dans le respect des autres autant que possible mais en s’étant amusé, le plus qu’il pouvait, sans aucun regret. Non, je m’en moque parfaitement… Avoua-t-il un sourire effronté aux lèvres en la fixant, presque amusé. Mais son sourire se fana rapidement, au fur et à mesure qu’il écoutait le récit de Grace. Il en finit même passablement énervé, jaloux comme un tigre en cage, de comprendre que la belle se laissait faire la cour par d’autres que lui et qu’elle acceptait. Et même si elle n’avait rien fait de mal mis à part boire quelques verres, soi disant, c’était déjà beaucoup pour troubler le calme de Léo alors pour toute réponse, même si elle n’en demandait aucune, il l’attira à lui et lui vola ce baiser trop violent, trop plein d’une colère inutile. Et surtout révélateur d’un manque bien plus profond. Si elle en fut surprise, Grace ne se dégagea pas de son étreinte, se laissant faire comme une poupée de chiffon au départ, avant de s’éloigner de lui pour souffler quelques mots qui plurent au barbu bien malgré lui. De toute évidence il ne pouvait pas être en colère très longtemps contre la blonde et déjà il baissait les armes, un demi sourire se dessina sur ses lèvres avant qu’elle ne choisisse de s’en emparer à son tour, de façon moins brusque que lui mais tout aussi révélatrice d’un désir bien mon chaste qu’avant. Mais elle se détacha de lui à nouveau et Léo ne la retint pas, de toute façon peu importe les idées qu’elle avait en tête, peu importe qu’elle soit peut-être enfin prête à s’offrir à lui, il ne la cueillerait pas de cette façon, pas alors qu’elle était ivre et vulnérable, il avait attendu quelques mois, il pouvait bien patienter encore qu’elle soit en possession de ses moyens. Curieux, il l’observa s’emparer de ce verre qu’il lui avait servi et en boire une gorgée plutôt importante, ça n’était peut-être pas une bonne idée que de la faire boire alors qu’elle n’en avait pas besoin. Mais il se servit un nouveau verre puisqu’il avait vidé le premier et entreprit de sentir le nectar, de le déguster puisqu’il devait être bon. En effet, l’odeur était alléchante et le goût excellent. Il lui offrit un demi sourire indéchiffrable alors que Grace partait dans des spéculations concernant sa conscience à lui. Ne gâche pas ce vin, il est délicieux, il faut le savourer. Tu as senti son odeur ?! Il l’invitait à déguster, comme pour détourner la conversation, mais elle insistait et il sourit franchement à ses accusations. Il ne lui parlerait pas de Fleur, parce qu’il n’y avait rien à en dire, elle faisait parti de son passé et même s’il avait beaucoup apprécié de se balader avec elle dans Paris cela ne signifiait rien du tout. La Grace jalouse était délicieuse, autant que son sourire accusateur qui n’était pas du tout crédible. Mieux que tous les mots doux qu’il aurait pu attendre d’elle depuis le début de leur relation, son attitude ce soir prouvait à elle seule combien elle tenait à notre homme, c’était sûrement malgré elle parce qu’habituellement elle faisait preuve de plus de retenue, mais il se régalait de la sentir si éprise. Il s’approcha d’elle, doucement, son verre toujours à la main. Tu sais, les françaises sont plutôt attirantes, il parait… Tu m’en voudrais si… ? Elle était aux abois mais il ne lui offrait pas ce qu’elle voulait, pire, il jouait avec ses nerfs.


__________________________


come out of the woods
Nous sommes bien différentes pourtant... Elle a peur de son ombre, je m'assois dessus. Elle ne dit jamais ce qu'elle a sur le coeur, je dis tout ce que je pense. Elle n'aime pas sortir, je n'aime pas rentrer. Elle ne sait pas s'amuser, je ne sais pas me coucher. Elle ne s'enerve jamais, je pète les plombs... elle a besoin de moi et moi j'ai besoin d'elle› © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Alfie ✣ Annushka ✣ Blake ✣ Chase ✣ Jackson ✣ Jeremy ✣ Jordan ✣ Jude ✣ Léo ✣ Lily-Anaëlle ✣ Nevaeh ✣ Sacha ✣ Sunny ✣ Xavier
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1047
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : Lolita Lempicka
DOUBLE-COMPTE : aino ɤ andeana ɤ kaeko
STATUT : i guess that's what you people call love. (léo)
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Ven 10 Fév - 0:13

Si elle avait déjà été ivre elle ne s’en souvenait plus, ce n’était juste pas son genre de boire énormément, mais rien ne dispensait le fait qu’elle avait déjà bu plusieurs verres dans la même soirée. La première soirée qu’elle avait passé avec ses colocataires en était la preuve, un jeu d’alcool qu’elle n’avait pas su refusé, le fait de ne pas vouloir changer de boisson pour ne pas paraître comme une faible. Ça devait bien être la première fois qu’elle avait bu autant, mais ça remontait à loin alors ça ne lui revenait pas en tête directement. Elle secouait la tête de droite à gauche en faisant une petite bouille. « Tuer quelqu’un … Non. Pas souvenirs de ça ! Je suis sage, moi, Monsieur. Puis parle pas de Jésus comme ça ! » Elle avait peut-être mis ça de côté, elle était peut-être ivre, mais elle gardait quand même du respect pour la religion, ça avait fait partie d’elle toute sa vie, elle n’allait pas cracher dessus maintenant. « Heureusement que je n’y suis pas en enfer maintenant … je ne veux pas mourir maintenant. » Elle fronçait les sourcils avant de pouffer de rire pour mettre fin au débat sur la religion. Elle ne voulait pas dire des bêtises dessus, elle croyait toujours que la main de Dieu se baladait au-dessus de sa tête, que dire du mal de lui ne lui porterait que préjudice. C’est pour ça qu’elle s’y éloignait, autant physiquement que mentalement. Elle ne voulait pas non plus entraîner Léo avec lui dans cette conversation, elle lui faisait une dernière remarque avant de s’arrêter à sa réponse qui ne faisait que renforcer son rire qui parcourrait la pièce de son éclat. Mais le nouveau sujet de conversation dans lequel ils s’embarquaient semblait être aussi tumultueux, difficile à aborder. Si elle ne voyait pas que Léo retenait une colère en lui, elle voyait bien son visage tendue et elle n’était pas venue ici pour le briser avec ses stupides mensonges, ni en lui disant la vérité d’ailleurs. Mais elle n’avait pas voulu se demander ce qu’il aurait dit si elle avait simplement dit qu’elle était avec des gens et rien de plus. Elle, elle se savait jalouse et ne voulait pas faire vivre à Léo ce qu’elle ne voulait pas ressentir à son tour. Quand il venait coller ses lèvres contre les siennes, elle sentait que quelque chose n’allait pas, mais elle fermait les yeux dessus, se disant que comme d’habitude elle se faisait trop de film. Elle voulait juste apprécier ce baiser bien que brusque. Elle descellait ses lèvres de celles de Léo, lui offrant un regard avide avant de le poser sur le deuxième verre de vin qui traînait. Elle prise une longue gorgée comme elle pourrait boire n’importe quelle boisson, puis elle esquissait un petit sourire quand Léo lui disait de déguster son vin. « Change pas de sujet ! » Disait-elle en riant. De toute façon il devait bien se douter qu’avec son état et sa non-connaissance en la matière, elle ne remarquerait rien du vin, c’était juste une raison de plus pour boire. Elle, même pour rire, lui demandait s’il avait été infidèle avec une française, c’était juste un prétexte pour lui faire parler des femmes qu’il avait pu rencontrer là-bas, des amies ou des connaissances sympathiques. Mais sa réponse fit monter le rouge aux joues de la blonde, elle n’était pas en colère, loin de là, elle s’en amusait. Mais c’était juste l’idée de l’imaginer dans les bras d’une autre qui lui faisait cet effet. « Les françaises sont attirantes, hun. » Elle souriait de plus belle, pommettes montantes alors qu’elle lui rendait un regard égayé. « Si … ? Amuse-toi à le faire. » Elle essayait de faire une moue comme pour lui montrer un mécontentement, raté. Doucement, elle venait se tourner en croisant les bras. « Je pense que j’aurais vraiment deux meurtres sur le dos ! Ou … peut-être que j’irais voir ailleurs moi aussi … on sera quitte. » C’était encore moins crédible, parce qu’elle n’arrivait pas à s’imaginer avec un autre que Léo, parce qu’elle n’avait d’yeux que pour lui. « De toute façon, personne ne saura t’aimer mieux que moi. » Même si elle le montrait pas spécialement. Elle souriait tendrement, baissant les yeux. « Me remplace pas. » Soufflait-elle avec une petite voix presque suppliante, même si elle s'amusait toujours, parce que pour elle c'était tout simplement impossible que Léo pose les yeux sur quelqu'un d'autre comme il les pose sur elle.

__________________________

favorite sin ♒︎ Because i do everything i can. Because i will become stronger. You must watch me.
© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4233
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©morrigan
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau, j'peux pas mieux dire, il fait très beau !
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Ven 10 Fév - 19:00

 

But love the one you hold
And I'll be your goal
To have and to hold
A lover of the lights



Ils auraient pu argumenter longtemps au sujet de la religion, chacun d'eux avait son propre point de vu. Cela ne dérangeait absolument pas Léo de dénigrer le saint Père ou son fils, c’était même plutôt tentant, comme de renier ce qui avait pu faire toute son enfance, les cours de catéchisme et les dimanches à la messe avec sa grand-mère. Mais pour Grace c’était différent, de toute évidence on ne se détournait pas de ce qui avait fait toute sa vie aussi facilement. Et il ne cherchait pas à ce qu'elle le fasse, il respectait ses croyances et son dévouement, il savait bien que même en brisant ses chaînes de religieuse elle n’avait pas non plus cherché à tout plaquer, mais simplement à s’octroyer plus de liberté et ça convenait déjà très bien à notre homme. Alors il n’insista pas plus sur ce thème, il en avait déjà trop dit, s’il continuait ça serait au risque de la froisser et là n’était pas le but, il ponctua en confirmant qu’il s’en moquait, Grace parti dans un éclat de rire qui eut le don d’égayer toute la maison qui clôtura le sujet. Et puis ils passèrent aux choses sérieuses, parce que Léo comptait bien, depuis le départ, comprendre ce qu’il s’était passé ce soir pour la blonde, comprendre pourquoi il l’avait trouvé là, titubante à sa porte et avouons qu'il se serait bien passé de ses révélations. Il ne savait pas trop quoi penser de son comportement et au delà de sa jalousie excessive, celle-ci n’étant plus à prouver, notre homme comprenait aussi que la belle avait bien changé depuis le premier verre qu’il lui avait offert, depuis qu’il était tombé sur une Grace timide qui se terrait au fond d’un bar en espérant que personne ne la voit. Elle s’était ouverte au monde et même si c’était bien le but de la manœuvre au final, on pouvait deviner que ça n'était pas pour plaire totalement à Léo… il avait l’impression que par quelques aspects elle commençait à lui échapper, c’était indescriptible bien que passablement effrayant. Pourtant elle faisait tout pour lui montrer qu’elle se rapprochait de lui, qu’il ne lui faisait plus peur, ce soir notamment, alors qu’elle se montrait tactile, volubile et charmeuse comme jamais. Il tut alors cette peur inexplicable qui montait doucement en lui, sa jalousie aussi, pour profiter enfin de leurs retrouvailles et s’amuser un peu. En commençant par savourer son verre et jouer avec la patience de la blonde qui semblait prendre à cœur de se montrer jalouse et curieuse à son tour. Elle le cachait derrière des sourires mais le fond était là, elle cherchait à savoir s’il ne s’était pas un peu trop diverti en France. Fut une époque où notre homme n’en aurait pas raté l’occasion mais il fallait croire qu’enfin il s'assagissait. Il réprimait un éclat de rire alors que Grace perdait toute crédibilité en tant que femme possessive, au lieu de ça elle se montrait juste adorable de maladresse. Deux meurtres ? Peut-être plus même… Je ne suis pas sur que ça passe au paradis avec tout ça ! Et la tromperie aussi doit être interdite, attention à toi Grace, t’es coincée avec moi. Menaça-t-il alors qu’elle venait de lui tourner le dos. De toute façon lui aussi, d’une certaine façon, était coincé avec elle, qu’il le veuille ou non ou qu’elle en soit consciente ou pas, ce bout de femme le contrôlait totalement et ce depuis un bon moment. Ses paroles suivantes étaient touchante, parce que Léo n’était pas certain de l’avoir encore jamais entendu dire qu’elle l’aimait, ils ne faisaient pas vraiment dans les déclarations enflammées tous les deux. Fondant totalement, il s’approcha à nouveau pour la forcer à relever ce regard qu’elle avait baissé. Il lui souriait doucement. Je ne compte pas te remplacer. Je n’en ai jamais eu l’intention, surtout pas en France. Et toi, ne t’avise pas de te faire tourner la tête par le premier idiot qui t’offre un verre de trop. J’étais le premier à le faire, tant pis pour les autres. Puis il l’embrassa avec bien plus de tendresse que la première fois. Avant de se reculer pour aller s’installer sur son canapé sans la perdre de vue. Alors tu t’es ennuyé de moi durant quinze jours ? Tu as fait quoi ? Demanda-t-il tout en faisant tourner le vin dans son verre pour en observer la couleur. Il était curieux qu'elle lui parle, ne sachant pas trop de quoi étaient faites les journées de sa belle.


__________________________


come out of the woods
Nous sommes bien différentes pourtant... Elle a peur de son ombre, je m'assois dessus. Elle ne dit jamais ce qu'elle a sur le coeur, je dis tout ce que je pense. Elle n'aime pas sortir, je n'aime pas rentrer. Elle ne sait pas s'amuser, je ne sais pas me coucher. Elle ne s'enerve jamais, je pète les plombs... elle a besoin de moi et moi j'ai besoin d'elle› © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Alfie ✣ Annushka ✣ Blake ✣ Chase ✣ Jackson ✣ Jeremy ✣ Jordan ✣ Jude ✣ Léo ✣ Lily-Anaëlle ✣ Nevaeh ✣ Sacha ✣ Sunny ✣ Xavier
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1047
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : Lolita Lempicka
DOUBLE-COMPTE : aino ɤ andeana ɤ kaeko
STATUT : i guess that's what you people call love. (léo)
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Ven 10 Fév - 20:12

Sa place pour le paradis devrait se consumer depuis quelques temps alors, parce que ce qu’elle faisait était illégale et parce qu’elle péchait sans aller se confesser de ses erreurs par la suite. Elle souriait à cette vision effrayante qu’une Grace comme elle pouvait donner avec du sang sur les mains. Ça ne se passerait jamais, elle était du genre à encaisser les coups, pas en donner. Si Léo venait à le tromper un jour, elle aurait juste le cœur piétiné et tous ces autres sentiments qui font la tristesse. La blonde était plus du genre à laisser les gens décider de sa vie, s’ils voulaient la voir briser, alors elle le serait. « “Coincée”. » Elle reprenait ses dires en riant. S’il voulait vraiment se coincé avec elle ou l’inverse, il fallait plus attendre un mariage. Mais ça ne devait pas être dans les attentes de Léo et ni celles de Grace, bien qu’elle avait tendance à tout voir sur une longue durée, qu’elle voulait avoir une belle vie comme était écrite celles de certaines personnes, elle savait que ça n’arriverait sans doute pas. Mais elle n’était plus vraiment du genre à se plaindre, elle avait toujours eu une vie différente de celle des autres et elle ne s’attendait pas à ce que ça change. C’était pour ça qu’elle prévoyait de retourner tôt ou tard dans son Église si rien ne la retenait. « J’ai plutôt de la chance que tu sois supportable alors, si je suis coincée avec toi. » Elle gardait son sourire taquin scotché aux lèvres. Puis sans vraiment s’en rendre compte, elle déclarait à demi-mot ou peut-être totalement qu’elle l’aimait. Si elle l’acceptait elle, de se dire qu’elle aimait quelqu’un et qu’elle dépendait presque de ces sentiments, elle s’était toujours refusée à le dire, parce qu’elle ne savait pas chez les autres comment ça se passait. Est-ce qu’ils s’aimaient aussi tôt ? Même si ça faisait quelques mois qu’elle le fréquentait et des années qu’il hantait son esprit. Elle ne se posait pas vraiment de questions sur l’instant, parce qu’elle ne s’en rendait pas vraiment compte de ce qu’elle pouvait dire, comment il pouvait prendre ses phrases, tant qu’il la mettait pas à la porte suite à ça. Mais ses gestes doux ne lui donnait pas l’impression qu’il voulait la voir partir, au contraire, il posait presque un tendre regard sur elle avant  d’affirmer qu’il ne comptait pas aller combler un manque d’affection dans les bras d’un autre. Et avant même qu’elle puisse dire quelque chose, il l’embrassait avec une certaine tendresse agréable qui la faisait de nouveau flancher. Elle avait juste peur suite à ses paroles, qu’il la prenne pour une “femme facile”, elle, elle ne se considérait pas vraiment comme ça, elle ne voulait juste pas blesser les autres parce qu’elle voyait de l’innocence partout. « Un peu, mais je ne voudrais pas flatter ton égo. » Elle souriait de nouveau en le regardant avant de lever les yeux quand il lui demandait ce qu’elle avait fait pendant ce temps. Elle n’allait surtout pas lui parler de Jeremy, qu’elle l’avait sortie de prison suite à un de ses appels. En fait, même évoquer le fait qu’elle l’aurait revu serait mauvais pour eux deux, bien qu’elle y tenait à cette personne, lui était bien plus qu’un simple patron, même si ça ne vaincrait jamais le grade que Léo avait dans son cœur. « Est-ce que tu veux vraiment savoir ce qu’une femme fait de ses journées ? Je pensais que ça ennuyait littéralement tout le monde … Enfin surtout ma vie. » Elle n’était pas palpitante, surtout qu’elle se censurait pour ne pas faire monter la colère chez Léo. « Je n’ai rien fait de bien palpitant … c’était … si simple. On pourrait juste noter que je suis retournée voir quelques associations, sans doute à cause de la culpabilité d’être partie du jour au lendemain. » C’était faux, elle n’était pas partie d’un coup, mais ça faisait toujours bizarre de ne plus avoir ces relations entre les gens qu’elle avait avant. « Et sinon je tournais en rond chez moi, si je te décrivais le reste, tu finirais par t’endormir avec son verre à la main ! » Elle riait avant d’aller s’asseoir sur le canapé à son tour, se glissant sous son bras. « Ce n’est pas moi qui suis partie en voyage, je n’ai rien d’intéressant à dire. »

__________________________

favorite sin ♒︎ Because i do everything i can. Because i will become stronger. You must watch me.
© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4233
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©morrigan
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau, j'peux pas mieux dire, il fait très beau !
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Sam 11 Fév - 19:44

 

But love the one you hold
And I'll be your goal
To have and to hold
A lover of the lights



La mièvrerie, Léo la vomissait facilement lorsqu'il observait des couples dans la rue, les  amoureux qui se chuchotaient des mots doux, les bisous volés et les joues rouges de bonheur. Il croyait ne pas être romantique, il pensait que c'était pour les autres, pas pour lui. Pourtant il ne se rendait pas compte que lorsqu'on tombait amoureux on devenait bête, on oubliait tout ce qu'on exécrait et on se vautrait tout entier dans le doucereux sucré. Grace il avait envie de lui passer la main dans les cheveux en chuchotant de jolies choses à son oreille. A cause d'elle il redevenait adolescent, le cœur battant un peu trop vite et la sensibilité à fleur de peau et en un sens c'était plutôt agréable. Parce qu'il aimait la façon dont elle le regardait et rien que pour ce regard, ça valait la peine de donner un peu dans le clicher. C'est pas certain que je sois supportable. Qu'il avoua en roulant des yeux. S'il l'aimait, cette fille, ça n'était plus vraiment à demander, ça faisait des mois qu'il faisait des efforts pour se montrer convenable à ses yeux, pour être sûr de pouvoir avoir une place dans sa vie, pour être un homme bien, le genre d'homme avec lequel elle ne regrette pas de transgresser tous ses principes. Oui il était capable de l'enlever pour l'emmener à l'autre bout du monde, de lui offrir mille trésors sur un coup de tête, mais ça c'était de l’esbroufe, ça ne comptait pas vraiment, d'ailleurs il n'en usait pas tellement, de ce pouvoir là, la plupart du temps il la laissait libre, pour qu'elle ne se sente pas étouffée et parce que lui aussi il avait besoin de sa liberté chérie. C'est pourquoi il ne s'attarda pas sur sa bouche, même s'il en mourait d'envie, de l'embrasser, d'user ses lèvres contre les siennes. Une fois sur le canapé il se sentit emporté par le moelleux de l'assise, il en avait presque oublié sa fatigue mais celle-ci se rappelait à son bon souvenir et, en même temps qu'il observait son vin tournoyer dans le verre de façon presque hypnotique, il écrasa un bâillement. Mon ego va très bien, merci. Affirma-t-il en tournant la tête vers elle, un sourire espiègle aux lèvres. Ta vie m'intéresse, j'admire les personnes qui sont capable parfois de se nourrir d'ennuie, moi je ne tiens pas en place et c'est épuisant. Demandez à Léo ce qu'il avait regardé à la télévision la veille, il vous répondrait qu'il ne faisait quasiment jamais ça, de se poser tranquillement, il préférait travailler des photos ou encore sortir en prendre, il passait des heures à marcher, à écrire des choses, à parler aux gens, il avait besoin de se sentir occupé pour se sentir vivant sinon il avait l'impression d'être inutile et avait horreur de ça. Alors il l'écouta lui parle de ces petits riens, de ses associations. Il souriait malgré lui parce qu'il aimait l'écouter parler et qu'il prenait pleinement conscience qu'elle lui avait manqué et qu'il apprécierait de sentir plus souvent sa présence chez lui, à déambuler dans les couloirs, sa voix qui résonnerait dans les pièces, son sourire qui illuminerait ses journées, ou ses bras qui viendrait s'enrouler doucement autour de son cou pour lui rappeler qu'il était tard et qu'il fallait qu'il arrête de travailler pour venir se coucher auprès d'elle. On parlait de mièvrerie tout à l'heure ? Il tombait en plein dedans à ce moment même, sans s'en rendre compte, il glissait doucement. Peut-être que ta nouvelle vie n'est pas incompatible avec tes associations tu sais. Tu n'as pas à tout laisser derrière toi, si tu en as besoin, de te sentir utile et de revoir les personnes que tu apprécie. Il lui soufflait ça un peu en l'air mais pour Léo ça n'était pas dénué de sens. On pouvait toujours faire des compromis. Son sourire s'étira alors que Grace venait se caler contre lui. Il but une nouvelle gorgée de son vin en l'observant avec douceur. Tu aimes ? Tu sens ses arômes ? C'est un vin qui vient de Bourgogne, c'est très joli, j'ai un peu de famille par là-bas. Tu veux que je te raconte quoi ? Il n'était pas contre lui parler de son voyage, il pourrait certainement être intarissable, voir même la saouler de paroles. Au risque de s'endormir lui-même.



__________________________


come out of the woods
Nous sommes bien différentes pourtant... Elle a peur de son ombre, je m'assois dessus. Elle ne dit jamais ce qu'elle a sur le coeur, je dis tout ce que je pense. Elle n'aime pas sortir, je n'aime pas rentrer. Elle ne sait pas s'amuser, je ne sais pas me coucher. Elle ne s'enerve jamais, je pète les plombs... elle a besoin de moi et moi j'ai besoin d'elle› © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Alfie ✣ Annushka ✣ Blake ✣ Chase ✣ Jackson ✣ Jeremy ✣ Jordan ✣ Jude ✣ Léo ✣ Lily-Anaëlle ✣ Nevaeh ✣ Sacha ✣ Sunny ✣ Xavier
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1047
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : Lolita Lempicka
DOUBLE-COMPTE : aino ɤ andeana ɤ kaeko
STATUT : i guess that's what you people call love. (léo)
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Dim 12 Fév - 14:47

Se nourrir de l'ennui. C'était un compliment ? Parce que même si elle le disait elle-même, elle n'aimait pas entendre ça de la bouche d'un autre, même Léo, bien qu'il ne faisait peut-être que reprendre ses dires ou alors qu'il n'avait pas pensé à mal. Elle se sentait presque mal maintenant, avec une large impression de ne vraiment rien faire de ses journées, peut-être que sa vie était à mourir. Elle posait un regard un peu triste sur lui tout en réfléchissant. Après tout, maintenant qu'elle y pensait vraiment, elle ne faisait rien de plus de ses journées, bien qu'il lui arrivait d'avoir des choses qui sortaient de l'ordinaire, elle ne faisait rien de fou. Elle n'avait rien de plus à raconter, elle n'avait rien vu du Monde, mais savait un tas de choses que tout le monde pouvait connaître en s'intéressant un peu aux livres et le reste, ça ne pesait pas lourd à côté des souvenirs des autres. Quand elle était toujours au sein de l'Église et la religion, elle avait l'impression de faire un tas de choses de ses journées et pas qu'en s'intéressant à la religion, maintenant, elle ne savait pas vraiment ce qu'elle faisait. C'était sans doute trop banale pour se souvenir de tout, c'était peut-être trop chiant. Voilà, maintenant, elle pensait sa vie nulle. Elle se disait d'un coup qu'il faudrait que dès le lendemain, elle se trouve plus de choses à faire, à voir, pour ne pas finir misérable. Mais elle oublierait sûrement ces pensées rapidement. « Je t'apprendrais à t'ennuyer avec moi ! » Elle souriait doucement. « Un jour tu te diras que rien faire, c'est plutôt pas mal aussi. » La blonde balayait ses anciennes pensées, se disant que finalement, elle avait fait quelque chose de bien ces derniers-jours, autre chose qui sortait un peu du commun de tout le monde. Parce que ça avait beau être banale pour elle, tout le monde n'allait pas dans associations. Elle-même avait fini par s'en détacher par honte du regard des autres, ou plutôt par appréhension de celui qu'ils pourraient avoir sur elle. Grace détestait le jugement sur elle, en fait, elle avait toujours l'impression que si les gens parlaient d'elle, c'était en mal. Qu'elle quitte ce qu'il l'avait créée, c'était mal vu par les autres. Certaines personnes pensaient d'ailleurs qu'elle était toujours Sœur. « Oui … puis ça m'avait manquée un peu. » Elle se sentait plus humaine quand elle était là-bas, elle sortait d'une certaine noirceur qui était en train de la ronger petit à petit. « Faut bien faire des erreurs, non !? » Elle riait un peu, gênée. Grace en avait fait des tonnes d'erreurs au cours de ces derniers-mois, quitter ce qu'elle aimait c'était stupide. Mais elle ne voulait pas s'attarder dessus, elle n'avait rien de captivant à lui raconter et elle ne voulait pas se faire de leçons de moral. La blonde étouffait un rire quand il lui parlait de nouveau de ce qu'il y avait dans son verre. « Laisse-moi me concentrer, je crois que mon savoir en vin va revenir. » Elle riait plus franchement avant de hausser les épaules. « Je ne crois pas … enfin … j'ai peut-être trop bu pour faire la différence entre tout. Un verre c'est un verre. » C'était peut-être pas la meilleure manière de présenter ses pensées, en même ça devait sans doute être insultant pour certaines personnes. « Ce n'est pas considérer comme de l'alcool ? Tu as le droit de balader ça dans un avion ? » Elle montrait une mine plutôt réfléchie avant de tourner les yeux. « Je ne sais pas … mh … Ta famille en France, elle est comment ? Ils sont déjà venus ici, eux ? Et me réponds pas que j'aurais dû venir pour savoir ! » C'était floue comme question, mais elle en avait une tonne en tête qu'elle ne savait pas par quoi commencer.  

__________________________

favorite sin ♒︎ Because i do everything i can. Because i will become stronger. You must watch me.
© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4233
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©morrigan
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau, j'peux pas mieux dire, il fait très beau !
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Lun 13 Fév - 0:28

 

But love the one you hold
And I'll be your goal
To have and to hold
A lover of the lights



La proposition était alléchante, apprendre à s’ennuyer avec Grace, Léo se laisserait bien tenter, lui, l’homme impatient, celui qui ne tenait jamais en place peut-être qu’un peu de lâcher prise lui ferait le plus grand bien. Surtout avec elle, il pourrait bien passer des heures à ne rien faire, juste à discuter juste à l’observer, la regarder se mouvoir et s’amuser de ses sourires, il pourrait aussi la photographier sous toutes les coutures, juste pour avoir le loisir de jouer avec elle, même s’il doutait que la belle aimerait bien cette idée là. Du moins il apprécierait facilement de se laisser vivre si c’était en sa compagnie, prendre le temps d’oublier les tumultes de sa vie, arrêter de courir. Il ne se moquait pas d’elle, il admirait réellement les personnes qui savaient apprécier de ne rien faire, il trouvait que c’était une forme de sagesse. Peut-être que c’était la spiritualité qui lui avait appris cela à Grace, certainement même, lui il n’en avait jamais entendu parlé dans ses cours de caté mais peut-être qu’il n’avait pas été assez assidu aussi… D"ailleurs en parlant d’assiduité il avait bien du mal à se concentrer, sitôt que la blonde fut installée auprès de lui, Léo ne pu s’empêcher de détourner son attention de son verre pour aller passer une main dans ses cheveux, c’était bien de sa faute à elle, aussi, elle venait de se caler contre son bras, ses mèches dorées chatouillant l’épaule de notre homme. Tout dépend, si c’est ne rien faire avec toi, je veux bien y croire. Affirma-t-il un peu rêveur. Il se doutait que la nouvelle vie de la sainte n’était pas évidente à appréhender, après avoir vécu toute sa vie dictée par des rituels, elle devait presque tout réapprendre. Il voulait bien l’y aider mais il ne savait pas tellement comment la conseiller, c’était à elle de se chercher un peu, de trouver sa voie, lui ne pouvait que l’orienter doucement, si jamais elle le souhaitait. Tu as droit à l’erreur oui, on en fait tous, toute notre vie. Il pensait à ses propres erreurs, les plus grosse, les plus difficiles à accepter, celles qui le poursuivaient encore, mais qui forgeaient son histoire, sans faire de bêtises on ne vivait pas, on n’avançait pas, il savait que s’il n’avait jamais fait d’erreurs, il n’aurait pas la vie qu’il avait aujourd’hui et, mine de rien, elle lui plaisait bien, sa vie. Il piaffa à la réaction de Grace, faussement sérieuse, elle fit mine de sentir le vin avant de dire qu’un verre était un verre. On dirait une alcoolique en puissance ! Non, un verre n’était pas un verre, J’ai tout à t’apprendre, du vin rouge est différent du blanc, le whisky et le rhum sont parfaitement différents,... je continue ou tu as compris l’idée ? Il secoua la tête en levant les yeux au ciel ...Un verre est un verre… on va dire que tu as trop bu oui. Pour l’amateur de bons alcools que Léo était, elle venait de dire une bêtise monumentale, pourtant il avait le sourire aux lèvres, il ne se fâchait pas pour si peu, après tout ça n’était pas donné à tout le monde de savoir apprécier ce genre de choses, lui-même était mauvais dans d’autres domaines. Si c'est de l'alcool, pourquoi ? Ah... non on peut emmener du vin dans un avion, j'en ramène toujours de mes séjours là-bas. Et puis il lui demanda ce qu’elle souhaitait savoir de son voyage, pour ne pas risquer de se retrouver embarqué dans une énième discussion sur le bien et le mal des choses de la vie. Ma famille ? Elle est… française. Ce sont des personnes formidables qui cultivent un vrai art de vivre je dirais. Ils prennent le temps de profiter de la vie, de bien manger, entre autre. Je pense que tu pourrais les aimer. Oui ils sont venus ici plusieurs fois. Ils ont beaucoup aimé John, il parait qu’il me ressemble. Il lui sourit doucement, pour lui ça voulait dire beaucoup. Peut-être que je devrais te présenter de la famille plus proche avant de t’emmener jusqu’à l'autre bout du monde alors que tu détestes l'avion Evidemment qu’il faisait référence à ses parents, même si l’idée ne l’enchantait pas plus que ça, il avait tellement peur que Peter l’effraie, qu’il ne la brise. Et puis il aimait l’idée de la garder pour lui, sa précieuse, aussi sans vouloir se l'avouer, il avait la trouille, parce que c'était plus simple de garder ça pour lui, leur belle histoire, ça gardait la magie, il ne voulait pas perdre cette étincelle, comme si leur histoire était un secret, le leur, même si c'était un secret de polichinelle.



__________________________


come out of the woods
Nous sommes bien différentes pourtant... Elle a peur de son ombre, je m'assois dessus. Elle ne dit jamais ce qu'elle a sur le coeur, je dis tout ce que je pense. Elle n'aime pas sortir, je n'aime pas rentrer. Elle ne sait pas s'amuser, je ne sais pas me coucher. Elle ne s'enerve jamais, je pète les plombs... elle a besoin de moi et moi j'ai besoin d'elle› © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Alfie ✣ Annushka ✣ Blake ✣ Chase ✣ Jackson ✣ Jeremy ✣ Jordan ✣ Jude ✣ Léo ✣ Lily-Anaëlle ✣ Nevaeh ✣ Sacha ✣ Sunny ✣ Xavier
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1047
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : Lolita Lempicka
DOUBLE-COMPTE : aino ɤ andeana ɤ kaeko
STATUT : i guess that's what you people call love. (léo)
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   Mar 14 Fév - 1:20

Elle déculpabilisait un peu d'avoir une vie ennuyante quand il disait qu'il voulait bien s'ennuyer avec elle, même si elle ne savait pas bien ce que ça voulait dire et que son cerveau déformait sans doute un peu ses dires. Au fond, ils étaient déjà en train de le faire, parler en faisant rien d'autre à côté. Et Léo devait bien s'ennuyer avec Grace depuis un bout de temps ou peut-être qu'elle se faisait simplement une idée, mais elle ne voulait pas qu'il finisse par se défaire d'elle tellement elle ne faisait rien et qu'elle n'était pas intéressante comme femme. Parce qu'elle était certaine que des belles femmes avec une vie plus palpitante que celle de Grace couraient les rues, sauf qu'elle ne voulait pas que Léo tourne les yeux sur elles. La blonde était jalouse, elle ne voulait qu'il n'ait d'yeux que pour elle, qu'il ne se dise pas une seule seconde qu'il regrettait d'être avec elle. Mais elle allait sans doute trop loin dans sa réflexion. « Si ça ne te plaît pas, je te laisserais reprendre tes autres activités. » Elle lui offrait un doux sourire, tournant les yeux vers lui. « Mais je suis certaine que ça va te plaire. » Elle riait un peu, pas vraiment convaincue. Elle lui parlait ensuite de l'erreur qu'elle avait faite en partant des associations, sans vraiment amener le sujet comme quoi c'était directement une erreur. Mais elle le pensait bien maintenant, elle avait l'impression qu'elle avait pensée qu'elle pouvait se changer compl_tement mais ce n'était pas le cas, on ne changeait pas le fond d'une personne. Grace était là pour être avec les autres, même avant d'être Soeur, elle aidait le monde elle se faisait apprécier pour ça. Et sans doute que pour ça d'ailleurs, Grace n'était pas un monstre du tout, elle avait toujours aidé tout le monde, elle écoutait, elle portait des conseils et elle consolait. Elle n'avait pas appris ça grâce à la religion. Elle lui parlait des erreurs par la suite, en pensant à ça. Même quand elle voulait être irréprochable, il n'y a même pas encore un an, elle faisait aussi quelques erreurs. Personne ne pouvait être parfait et elle détestait cette idée, elle qui avait voulu un jour être la plus belle reproduction de l'homme, elle finissait par volontairement se détruire et espérait secrètement que personne ne la voit plus comme elle était. Quand il parlait d'alcool, elle fit mine de s'y connaître un minimum, sans vraiment trop de crédibilité, elle s'amusait juste une nouvelle fois. « C'est moi l'alcoolique, mais toi tu as goûté tous les alcools du monde ! » Elle secouait la tête. « Y'a pas que la couleur qui change  entre du vin rouge et du vin blanc ? » Elle arquait d'un sourcil, essayant de deviner si elle avait déjà goûté les deux et se souvenir des goûts, mais rien ne lui revenait. Seules les couleurs des alcools qu'elle avait pu boire ce soir faisaient surface dans son esprit. Puis une question lui venait alors en tête, stupide peut-être. Mais pour elle, l'alcool et la nourriture ne pouvaient pas se balader dans un avion. « Oh, je vois ! » Un alcoolique en avion peut rester heureux alors, c'était presque la seule chose qui lui passait dans l'esprit à ce moment-ci. Elle l'écoutait parler de sa famille, même si elle ne voulait pas les rencontrer, elle aimait bien s'imaginer Léo au milieu de celle-ci. « Ce n'est pas un problème de si moi je pourrais les aimer … j'aime bien tout le monde dans le fond. C'est eux qui m'aimeront peut-être pas. » Du moins la supporter, mais elle ne se souciait pas de ça maintenant, elle ne comptait pas les rencontrer demain, ceux-là. « Et bien sûr que tu ressembles à John, c'est normal après tout. » Quand il parlait de sa famille plus proche, elle gardait son sourire niais. Elle s'imaginait déjà devant eux sereine alors qu'en vrai qu'elle tremblerait rien qu'à l'idée de rencontrer ses parents, ce qu'elle avait entendu quand Léo était à l'hôpital il y a quelques mois de ça, son père avait l'air particulier et elle avait cultivé cette idée. En essayant de lui trouver des poins positifs sans le connaître, sans en avoir entendu plus. Si Léo était un bon père alors qu'il l'avait pris de l'exemple de son propre père, alors elle le voyait comme ça cet homme. « Peut-être que cette “famille plus proche” le prendrait mal que j'aille rencontrer les autres avant eux. Enfin, ils penseraient peut-être que tu aurais peur ou je-ne-sais-pas-quoi ! Ou ... se demander si tu as honte de moi. » Grace se redressait en gardant le regard vers lui. « Ou alors on peut rester rien qu'à deux. » Une nouvelle fois, elle posait doucement ses lèvres contre les siennes. « Note que je reste quand même curieuse. »

__________________________

favorite sin ♒︎ Because i do everything i can. Because i will become stronger. You must watch me.
© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you’re my only one way (léo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
you’re my only one way (léo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
la croisière s'amuse !
Si vous rêvez d'évasion alors, cette croisière est faite pour vous. Ici, vous retrouverez tout ce dont on peut rêver : bar open, piscine, mur d'escalade, casino, gym, restaurants, spas, massages, etc.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
changement de version
recensement
les scénarios attendus