Mini commun : les inscriptions pour le second mini-commun sont ouvertes alors venez par ici pour vous inscrire :bg:

Partagez | 
 

 the innocence of childhood (sunny)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
animateur
avatar

Oscar J. Fielding

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 557
ICI DEPUIS : 13/10/2016
CRÉDITS : cranberry & lazare
DOUBLE-COMPTE : alfie, théia & cleo
STATUT : papa d'une petite luce de 5 ans qu'il aime plus que tout au monde
MessageSujet: the innocence of childhood (sunny)   Ven 24 Fév 2017 - 22:57

Un dernier baiser sur son front, une dernière caresse dans ses cheveux devenus assez longs pour pouvoir être tressés. Oscar regarde d'un air attendri sa Luce, cinq ans, déjà si grande alors qu'il ne voit plus ses jours passer. Il la revoit bébé, il se souvient de la première fois où il la tenue dans ses bras, de ses minuscules doigts qui ont entouré son index et de son sourire automatique de nouveau né. Devant lui, Luce sautille sur place en attendant de pouvoir aller rejoindre ses copains. Elle entoure Oscar de ses petits bras d'enfants, se recule, puis attrape les lanières de son sac à dos avant de faire face à la cour. « Et Lulu, évite de dire Avada Kedavra à tes profs. Toi comme moi, on sait très bien que c'est un crime dans le monde des sorciers. » La blondinette, fan de l'univers de J.K. Rowling, se contente de rapidement hocher la tête avant de disparaître dans la foule d'enfant. Oscar, jusque là accroupi, se redresse et regarde sa fille s'en aller en glissant ses mains dans les poches arrières de son pantalon. Sans s'en rendre compte, il se met à sourire. Elle est si mignonne Luce. Tellement attendrissante, malgré son fort caractère et sa manie de mettre toute la maison en bordel. Pas loin, une femme fait pareil que lui, disant au revoir à une petite de l'âge de Luce. Il reconnait l'enfant, une des amies de Luce que sa fille lui a d'ailleurs déjà présentée en la pointant du doigt, un jour où il venait la chercher, en disant qu'Iris était une de ses copines préférées. En tant que prof, Oscar a toujours eu une bonne mémoire des visages. Dès que la petite s'éloigne à son tour, il fait deux trois pas en direction de sa mère sans trop savoir pourquoi. Juste pour avoir une excuse de ne pas devoir déjà s'en aller. « C'est donc vous, la maman d'Iris. Ma fille, Luce, est fane de la vôtre. » Il esquisse un sourire amusé en la regardant brièvement avant d'à nouveau porter son attention sur l'école.

__________________________



Dancing in the dark.
you make me a believer ☽ First things first I'mma say all the words inside my head. I'm fired up and tired of the way that things have been. Second things second Don't you tell me what you think that I could be I'm the one at the sail, I'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Sunny Brown

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 223
ICI DEPUIS : 14/05/2016
CRÉDITS : vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : lily-a cj, xavier, tiffany, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : Iris est mon seul amour.
MessageSujet: Re: the innocence of childhood (sunny)   Sam 25 Fév 2017 - 14:53

C'était toujours un plaisir de te lever aux aurores, de te glisser dans la chambre de ta princesse, de la réveiller avec des chatouilles et des bisous. Elle riait toujours de bon coeur et se cachait même certains matins pour te faire une farce. De la bonne humeur et de la complicité, c'était ce qu'il y avait quand tu devais l'emmener à l'école. Surtout qu'elle adorait ça. Tu en profitais, ça ne serait pas toujours le cas, l'école deviendrait vite plus ennuyeuse que de faire des dessins, de jouer dehors et de faire des siestes. « Évites de te mettre de la peinture partout, sinon ton père va encore râler ce soir et tu sais comment il est quand il râle ! » Amusée, Iris riait de bon cœur à ta petite grimace qui gonflait les joues, tu prenais un air faussement méchant pour imiter Tom. C'était la troisième fois qu'il t'appelait ce mois-ci pour te dire qu'Iris avait de la peinture partout et que ce n'était pas acceptable en sachant que quand c'est toi qui la récupérait, elle était parfaitement propre. Elle voulait juste jouer avec les nerfs de son père, tu n'pouvais rien y faire si ce n'est lui demander d'être plus gentille. Quoiqu'au fond, toi ça t'amusait pas mal tout ça. Tu lui faisais un dernier au revoir de la main, avant qu'elle ne disparaisse dans la foule, tandis qu'un homme venait de t'accoster. « Ah oui ? » Tu étais un peu surprise, tu avais rarement l'habitude qu'un autre parent vienne te parler sauf quand il s'agissait d'organiser les réunions des parents et qu'on te donnait l'heure à laquelle tu devais venir et ce que tu devais apporter. Une tradition que tu respectais à chaque fois. Tu rembobinais le message du jeune père dans ton esprit, souriant en reprenant doucement. « Iris n'arrête pas non plus me parler de Luce. » Si tu avais gagné un cents pour chaque fois qu'elle avait prononcé son prénom depuis quelques mois, tu en aurais sûrement une montagne. « Elle m'a déjà demandé au moins dix fois pour l'inviter à la maison mais maintenant que je vous ai sous la main, je pourrais vous faire la demande officielle ! » Tu lui avais toujours dit qu'il fallait demander aux parents de Luce et pas juste à Luce, mais à chaque fois, elle ne t'écoutait déjà plus, boudant parce qu'elle pensait que tu disais non. Ce n'était pas le cas, mais tu n'avais pas la moindre idée de ce à quoi pouvait ressembler son père ou sa mère et Iris ne t'étais pas d'une grande aide non plus puisqu'elle balançait les épaules en ajoutant "sais pas". « Enfin, si vous êtes d'accord. » Tu ne voulais rien lui imposer non plus.

__________________________


is this the real life, is this just fantasy caught in a landslide, no escape from reality open your eyes, look up to the skies and see. — queen.
Revenir en haut Aller en bas
animateur
avatar

Oscar J. Fielding

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 557
ICI DEPUIS : 13/10/2016
CRÉDITS : cranberry & lazare
DOUBLE-COMPTE : alfie, théia & cleo
STATUT : papa d'une petite luce de 5 ans qu'il aime plus que tout au monde
MessageSujet: Re: the innocence of childhood (sunny)   Mer 1 Mar 2017 - 13:50

À vrai dire, c'est une première pour lui aussi. Oscar ne connait aucun parent à part Perry, mais la situation est totalement différente avec lui. Il n'est pas de ceux qui discutent aux sorties d'école pour parler du futur souper entre voisin, ou des prouesses en coloriage de leurs petits potégés. Non, lui a toujours été en dehors de tout ça. Il évite les réunions de parents, de peur de devoir se retrouver aux cotés de la mère de sa fille. Et pourtant, il connait les enfants ainsi que le visage de leur mère ou père grâce à Luce qui se plait toujours à lui faire un petit rappel à chaque fois qu'il vient la rechercher. La mère d'Iris, il ne la connait que de vue, il n'a même aucune idée de comment elle peut bien s'appeler. Luce l'a toujours surnommée "la maman à Iris", alors ce n'est clairement pas sa fille et son incapacité à retenir trop de prénoms en même temps qui vont l'aider. Il a hésité avant de venir près d'elle, et il ne l'aurait sûrement pas fait si leurs filles ne semblaient pas s'entendre si bien. Face à sa surprise, Oscar hoche lentement la tête avec un sourire aux lèvres, les mains plongées dans les poches arrières de son pantalon. Et bien sûr, comme l'a fait Luce, il semblerait qu'Iris aie également parlé de sa copine de jeu à sa mère. Ça a toujours été une crainte pour lui, qu'elle n'arrive pas à s'intégrer dans sa classe, mais Luce ne semble au contraire montrer aucun problème d'adaptation. La proposition indirecte de la jeune femme à Oscar fait sourire un peu plus ce dernier. « Ça lui ferait vraiment plaisir, et puis au moins maintenant je sais plus ou moins dans les mains de qui je la laisserai. » Car même si il n'est peut-être pas toujours un père exemplaire, parfois maladroit ou parfois peu conventionnel, il est évident qu'Oscar tienne tellement à Luce qu'il ne se permettrait pas de la laisser en présence de n'importe qui. « Au fait, je m'appelle Oscar. Vu qu'on aura peut-être l'occasion de se recroiser, autant que je ne garde pas seulement l'appellation du "papa de Luce".» Il lui tend une main par politesse.

__________________________



Dancing in the dark.
you make me a believer ☽ First things first I'mma say all the words inside my head. I'm fired up and tired of the way that things have been. Second things second Don't you tell me what you think that I could be I'm the one at the sail, I'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Sunny Brown

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 223
ICI DEPUIS : 14/05/2016
CRÉDITS : vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : lily-a cj, xavier, tiffany, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : Iris est mon seul amour.
MessageSujet: Re: the innocence of childhood (sunny)   Mar 14 Mar 2017 - 10:17

Entre de bonnes mains, il pouvait te faire confiance oui, tu ne mettrais pas la vie de sa fille en danger, tu ne le faisais déjà pas avec la tienne alors pour ça, il n'avait aucune crainte à avoir. Après c'était peut-être un peu tôt, il venait juste de te rencontrer, on ne pouvait jamais savoir à 100% ce que les gens cachaient. Tu avais bien compris la leçon avec Adrian et tu te méfiais de plus en plus des autres. Peut-être que ce n'était même pas le père de Luce mais un pervers qui traîne dans le coin et qui se fait passer pour le père de Luce. Même si ça semblait assez irréel comme théorie. Tu allais trop loin et tu devais te calmer tout de suite. Il se présentait à toi et tu en fis de même. « Et moi c'est Sunny. » Tu attrapais sa main en souriant pour la lui serrer, c'était ce que voulait la politesse. Tu n'allais pas commencer à lui faire la bise alors que tu venais à peine de le rencontrer. Peut-être que ça, ce serait pour la prochaine fois, ou peut-être pour jamais. Tu avais toujours eu du mal avec ces codes là, ne sachant jamais quand faire la bise et combien il fallait en faire. Tout ça variait d'une famille à l'autre, d'un pays à l'autre et parfois même juste d'une région à l'autre. Alors tu suivais le mouvement en général, évitant soigneusement de te lancer dans ça la première. Parce que même avec le temps, tu ne savais plus, tu oubliais. En général un petit signe de la main avec un petit bonjour et ça passait crème. « Avez-vous le temps pour un café ou peut-être que je vous laisse mon numéro ? » proposais-tu, maintenant qu'il avait dit oui, tu allais faire en sorte de faire plaisir à ton petit monstre en organisant rapidement une rencontre entre les deux petites filles.

__________________________


is this the real life, is this just fantasy caught in a landslide, no escape from reality open your eyes, look up to the skies and see. — queen.
Revenir en haut Aller en bas
animateur
avatar

Oscar J. Fielding

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 557
ICI DEPUIS : 13/10/2016
CRÉDITS : cranberry & lazare
DOUBLE-COMPTE : alfie, théia & cleo
STATUT : papa d'une petite luce de 5 ans qu'il aime plus que tout au monde
MessageSujet: Re: the innocence of childhood (sunny)   Ven 17 Mar 2017 - 17:05

Il a du mal à se souvenir de quand il a commencé à devenir aussi protecteur avec elle. Même si il a toujours été très prévenant envers ses amis, notamment envers Perséphone lorsqu'il réalisait que son petit ami et fiancé était encore une fois allé trop loin, Oscar avait réellement eu du mal à s'imaginer prendre soin d'une petite fille lorsqu'il a appris la nouvelle. Il a d'ailleurs failli ne jamais la rencontrer vu la distance qui le séparait d'elle, mais ça a fini par devenir une évidence lorsqu'il a pour la première fois posé ses yeux sur elle. Un minuscule bébé aux minuscules mains et pieds, de grands yeux clairs qui le fixaient avec curiosité, et ce tout petit nez rouge si petit qu'il s'était demandé comment elle pouvait bien s'en servir pour respirer. Bien que trop maladroit les premières fois où il a eu le droit de la garder, Oscar a fini par devenir plutôt doué dans son rôle de père jusqu'à finir par l'apprécier. Cependant, il n'est pas certain qu'il retentera l'aventure un jour, à moins de vraiment tomber sur la femme idéale qui réussira à le faire changer d'avis. « Enchanté Sunny, » se contente-t-il de répondre pendant leur brève poignée de mains, son regard plongé dans celui de la maman face à lui. Suite à sa proposition, il regarde sa montre alors qu'il sait parfaitement que son premier cours ne se déroulera pas avant plusieurs heures. Mais au moins, il donne ainsi l'impression d'avoir un emploi du temps plus chargé que celui qu'il possède pour le moment. « J'ai tout-à-fait le temps, » dit-il tout en relevant les yeux vers Sunny. C'est une bonne idée après tout, et cela lui permettra d'enfin connaître le parent d'une des amies de Luce. Et même si la petite a plusieurs petites copines, Oscar a cru comprendre qu'Iris était une de ses préférées, si pas sa meilleure amie. « Il y a ce café au bout de la rue qui vend également des pâtisseries et, pour être sincère avec vous, je n'ai pas eu le temps de petit-déjeuner ce matin. Panne de réveil, heureusement pour moi que Luce est aussi bruyante qu'une fanfare complète. » Il esquisse un sourire amusé avant de lever les yeux en direction du dit café.

__________________________



Dancing in the dark.
you make me a believer ☽ First things first I'mma say all the words inside my head. I'm fired up and tired of the way that things have been. Second things second Don't you tell me what you think that I could be I'm the one at the sail, I'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Sunny Brown

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 223
ICI DEPUIS : 14/05/2016
CRÉDITS : vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : lily-a cj, xavier, tiffany, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : Iris est mon seul amour.
MessageSujet: Re: the innocence of childhood (sunny)   Dim 26 Mar 2017 - 13:26

Il jetait un coup d’œil à sa montre, ce geste te faisait rire. Tu avais fait le même juste avant de lui proposer un café. Peut-être qu'il avait un emploi du temps aussi chargé que le tien, enfin chargé ça allait encore. Aujourd'hui c'était ta journée la plus légère. C'était toujours comme ça, tu n'allais pas t'en plaindre. Au moins ce n'était pas la course pour déposer Iris, pas la course pour aller au travail et subir les bouchons. Tu avais encore au moins une heure devant toi avant de penser à tout ça. Et d'ici là, il n'y aurait plus de bouchons. Pour le moment, il avait du temps et lui aussi, autant en profiter pour en connaître plus sur lui, et aussi sur Luce. Les deux petites filles seraient aux anges de savoir tout ça. « Je vous suis ! » Chacun avait ses habitudes en ce qui concernait le café. Toi, tu pouvais apprécier n'importe lequel, il serait toujours meilleur que celui de l'hôpital. Tu n'aurais pas l'impression de boire un jus de chaussette et en plus toi aussi tu avais sauté le petit déjeuner. Mais c'était volontaire, tu ne pouvais pas manger le moindre truc en te levant, il fallait que tu attendes un moment et en général tu prenais ton petit déj à l'hôpital. Tu te contentais d'un muffin aux mûres et un jus d'orange. Tu ne prenais pas de café tout de suite parce que tu voulais pouvoir manger quelque chose et l'apprécier. « Je crois que j'ai le même modèle à la maison. » ajoutais-tu doucement en pensant à toutes les fois où elle s'était levée avant toi. Toi qui avait du temps pour dormir encore un peu, pour profiter du silence, il était vite écourter par la petite Iris. Elle était si petite et pourtant si bruyante, tu t'étais même demandé si c'était vraiment possible physiquement parlant. La réponse était oui, mais tu ignorais comment. « Après est-ce qu'elle chante ? Ouvre toutes les portes et les referme assez bruyamment ? Et est-ce qu'elle vous saute dessus pour faire un câlin ? » demandais-tu en rigolant pour voir si son expérience avec Luce était à peu près similaire avec la tienne.

__________________________


is this the real life, is this just fantasy caught in a landslide, no escape from reality open your eyes, look up to the skies and see. — queen.
Revenir en haut Aller en bas
animateur
avatar

Oscar J. Fielding

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 557
ICI DEPUIS : 13/10/2016
CRÉDITS : cranberry & lazare
DOUBLE-COMPTE : alfie, théia & cleo
STATUT : papa d'une petite luce de 5 ans qu'il aime plus que tout au monde
MessageSujet: Re: the innocence of childhood (sunny)   Jeu 30 Mar 2017 - 19:42

Le fait que toutes ses fréquentations n'aient toujours été que des personnes sans enfant a souvent été une barrière entre Oscar et eux. Pendant qu'eux sortaient pour fêter la fin de leurs études, pendant qu'ils passaient des nuits dehors à refaire le monde, lui se contentait de bercer Luce jusqu'à ce qu'elle s'endorme et à se mélanger les pinceaux avec le lait en poudre qui ne devait être ni trop chaud, ni trop froid. Ça a d'ailleurs vraiment été un challenge pour lui qui a été seul, sans personne pour lui dire comme faire et sans même un mode d'emploi intégré avec la petite, mais c'est aujourd'hui un challenge qu'il est assez fier d'avoir réussi. Se dire qu'il pourrait peut-être enfin se lier d'amitié avec une personne dans le même cas que lui, ça lui fait l'effet d'un poids qui s'enlève de ses épaules. Enfin quelqu'un pour le comprendre, enfin quelqu'un qui saurait de quoi il parle quand il dira qu'il s'est encore endormi devant des dessins animés, puis qu'il a découvert l'armoire à gâteaux totalement vide. Une fois installés, il commande le café du réveil accompagné d'un croissant brioché. Un léger rire s'échappe d'entre ses lèvres lorsqu'elle lui dit avoir le même modèle, et Oscar en vient à se demander si ce ne serait pas une caractéristique commune à tous les enfants. Au moins, c'est un signe qu'elles sont heureuses et en bonne santé, non ? Il boit la première gorgée de son café pendant qu'elles lui posent des questions qui lui font hocher la tête et reposer la tasse. « Une vraie comédie musicale à elle toute seule ! Elle connait même des chansons que je n'ai jamais entendue, ce qui me fait parfois me demander si elle ne mène pas une double vie dans mon dos. » Il aime tellement parler de Luce, ça se voit dans ses yeux. C'est sa princesse, son rayon de soleil, celle qui arrive à le faire paniquer rien qu'en éternuant. « Elle a déjà cassé une poignée de porte en tirant trop dessus, » ajoute-t-il en riant, même si sur le moment il n'a clairement pas trouvé la situation amusante. « Et pour les câlins, je pense que je suis le plus collant de nous deux. Je plaide coupable, » ajoute-t-il en déviant le regard, avec un visage pourtant innocent qui contraste avec ses paroles.

__________________________



Dancing in the dark.
you make me a believer ☽ First things first I'mma say all the words inside my head. I'm fired up and tired of the way that things have been. Second things second Don't you tell me what you think that I could be I'm the one at the sail, I'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Sunny Brown

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 223
ICI DEPUIS : 14/05/2016
CRÉDITS : vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : lily-a cj, xavier, tiffany, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : Iris est mon seul amour.
MessageSujet: Re: the innocence of childhood (sunny)   Dim 30 Avr 2017 - 21:35

Oscar t'avait conduit jusqu'à un petit café non loin de l'école comme il te l'avait dit. Tu jetais un coup d'oeil à l'intérieur. Le soleil était déjà haut dans le ciel et il faisait beau. C'était agréable et pour cette raison, tu prenais place sur une table dehors. Puisqu'il faisait beau, il fallait en profiter. Surtout qu'après, tu allais être enfermée sept heures dans un bureau, à aider des patients. Tu aimais ce que tu faisais, mais c'était parfois étouffant parce que tu ne pouvais pas profiter de la météo. « Oh vous aussi ? Je me demande parfois comment elle trouve son inspiration ou où elle la trouve ! » Elle avait toujours une imagination débordante. Elle racontait des tas d'histoires, avait des millions de chansons en tête et lorsque vous écoutiez la radio dans la voiture, tu l'entendais chanter à tue-tête des refrains de chansons que toi-même tu ne connaissais pas. « Wow ! Une vraie petite hulk, je dois m'estimer heureuse que ça ne me soit pas encore arrivée. » Tu ne savais même pas comment tu réagirais si tu la retrouvais un matin avec une poignée de porte dans la main. Tu rigolerais sûrement en lui demandant comment elle a fait son compte. Et en la prenant en photo pour la montrer à August parce que ça le ferait sûrement rire. « Ce sont nos bébés, on les aime et on les verra toujours comme des petits êtres fragiles qu'on se doit de protéger, d'élever et de les accompagner dans la vie. » Tu avais les larmes aux bords des yeux en disant cela. Tu chassais tout ça avec un grand sourire et en agitant la main. « J'vais finir par vous faire peur avec mes grands discours. » Tu rigolais légèrement. Un serveur s'approchait de vous pour prendre votre commande. Un café pour toi et tu laissais Oscar parler pour lui. Tu optais même pour un morceau de brioche. Tu ne savais pas si l'odeur venait de l'intérieur mais en tout cas, il y en avait une qui semblait délicieuse et tu voulais la goûter.

__________________________


is this the real life, is this just fantasy caught in a landslide, no escape from reality open your eyes, look up to the skies and see. — queen.
Revenir en haut Aller en bas
animateur
avatar

Oscar J. Fielding

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 557
ICI DEPUIS : 13/10/2016
CRÉDITS : cranberry & lazare
DOUBLE-COMPTE : alfie, théia & cleo
STATUT : papa d'une petite luce de 5 ans qu'il aime plus que tout au monde
MessageSujet: Re: the innocence of childhood (sunny)   Lun 8 Mai 2017 - 22:12

Tout en l'écoutant parler, Oscar écarquille grands les yeux en hochant vivement la tête. Il réalise soudainement que elle et lui vivent les même histoires familiales avec leurs filles respectives, ce qui le pousse à se demander si c'est comme ça pour tous les parents dotés d'une petite fille de cet âge. Il rit ensuite quand elle lui dit ne pas vouloir d'une petite hulk chez elle, se souvenant encore trop bien de cette fois où elle avait caché la fameuse poignée derrière un coussin en espérant qu'il ne se rendrait compte de rien. « Je crois que Luce a malheureusement hérité de mon coté maladroit donc, à moins que vous ou votre conjoint ne le soit, Iris ne devrait pas avoir ce problème de casser tout ce qu'elle touche. » Après avoir repris son sérieux, il écoute son discours sur leurs enfants en souriant de manière totalement naïve, comme un parent parlant de son nouveau-né alors que Luce avait déjà cinq ans, non pas cing jours. Il trouve ses paroles touchantes, et il apprécie l'émotion que cela créé chez elle car pour une fois, il se sent entièrement compris. Et puis, même sans la connaître, Oscar trouve la compagnie de Sunny agréable. « Je suis très difficilement effrayé, » lui dit-il pour la rassurer avant que le serveur ne vienne interrompre leur conversation. Après qu'elle n'ait commandé, il demande un café et un croissant avec, pour terminer sa commande, un sourire poli à l'intention du serveur avant que celui-ci ne fasse demi-tour. « Mais assez parlé de nos enfants comme si on n'était rien d'autre que des parents, et non des êtres humains. » Il lève les yeux vers Sunny. « Qu'est-ce qui, vous, vous passionne ? » Il a un léger rire. « Waw, on croirait entendre un mec trouvé sur une appli de rencontres qui n'a plus eu de contact social depuis des années.»

__________________________



Dancing in the dark.
you make me a believer ☽ First things first I'mma say all the words inside my head. I'm fired up and tired of the way that things have been. Second things second Don't you tell me what you think that I could be I'm the one at the sail, I'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Sunny Brown

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 223
ICI DEPUIS : 14/05/2016
CRÉDITS : vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : lily-a cj, xavier, tiffany, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : Iris est mon seul amour.
MessageSujet: Re: the innocence of childhood (sunny)   Dim 14 Mai 2017 - 11:20

Tu l'entendais expliquer qu'il y avait une raison assez simple à ce qu'il venait de te raconter et tu étais surprise de savoir que c'était ça. Ça te semblait assez improbable et tu essayais vivement d'imaginer la scène mais tu n'y arrivais pas vraiment. « La maladresse donne des ailes et permet de casser des portes ? C'est quand même assez impressionnant, vous me direz. » Il y avait eu cette façon innocente d'amener Tom sur le tapis en parlant de ton conjoint et tu n'avais pas pu t'empêcher d'esquisser une grimace. Tu ne voulais pas rentrer dans les détails mais tu ne voulais pas qu'il te pense en couple. Sauf que tu ne te voyais pas dire clairement que tu étais une maman célibataire et presque divorcée, au fond, ce n'était pas comme si ce rendez-vous avait une dimension romantique. C'était une simple discussion entre deux parents. « De son côté Iris a plus de chance, son père est très adroit. Et moi je suis maladroite que si je suis ivre ! » avouais-tu en rigolant. Là aussi il ne pouvait pas saisir, puisqu'il ne connaissait pas son intolérance à l'alcool mais au moins, ça détendait l'atmosphère. « Me voilà rassurée ! » Un nouveau sourire sur le visage, tu hochais la tête à ce qu'il venait de dire. Le laissant te demandait ce que tu aimais dans la vie avant de se moquer de lui-même. Tu riais de bon cœur avec lui, c'est vrai que ça pourrait être étrange mais tu voyais juste un papa qui voulait en connaître plus avant d'abandonner sa fille à un autre parent pour une demie-journée. « C'est vrai qu'on a tendance à s'oublier. J'adore le hockey et avec Iris, on a un petit élevage de poules dans notre jardin » Vous en aviez trois pour être exactes, il y avait Riri, Fifi & Loulou, comme les neveux de Picsou, c'est Iris qui avait choisi les prénoms et tu avais acceptée. « Et vous ? » demandais-tu, avant de terminer ton café.

__________________________


is this the real life, is this just fantasy caught in a landslide, no escape from reality open your eyes, look up to the skies and see. — queen.
Revenir en haut Aller en bas
animateur
avatar

Oscar J. Fielding

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 557
ICI DEPUIS : 13/10/2016
CRÉDITS : cranberry & lazare
DOUBLE-COMPTE : alfie, théia & cleo
STATUT : papa d'une petite luce de 5 ans qu'il aime plus que tout au monde
MessageSujet: Re: the innocence of childhood (sunny)   Dim 18 Juin 2017 - 11:44

Immédiatement après sa réponse, Oscar ne peut s'empêcher de rire. Elle a raison, une maladresse n'excuse pas une porte cassée, et pourtant les mots étaient sortis si vite de sa bouche qu'ils lui avaient paru censés. Oscar hoche ensuite la tête sans se détacher de son sourire. « Vous marquez un point sur ce coup, » répond-il simplement sans explicitement répondre à sa question. Et puis, tout naturellement, il en vient à mentionner cet homme qui pourrait peut-être partager sa vie. Ça lui a semblé comme une évidence que Sunny possède, contrairement à lui, une vie de famille totalement de normale avec un enfant et un époux. La partie sur elle ivre lui tire un nouveau rire mais, cette fois, plus discret. « En même temps, qui ne l'est pas après quelques verres de trop. » Il est bien placé pour le dire. Quand il a bu, Oscar se transforme en une sorte de pot de colle ambulant totalement incapable de tenir sur ses jambes. Il crie son amour à qui veut l'entendre -ou pas-, rit pour un rien, et il en vient même très souvent à perdre ses chaussures. Curieux, il s'intéresse ensuite à elle car depuis le début de leur conversation, elle et lui n'ont pratiquement fait que mentionner leurs enfants. Un sourire vient étirer ses lèvres quand elle mentionne l'élevage de poules. Même si il n'a jamais été très attaché à ces animaux, il ne peut s'empêcher de trouver leur activité mère/fille adorable. Peut-être qu'il devrait prendre exemple sur elles. « J'écris des pièces de théâtre, » répond ensuite Oscar en entourant machinalement sa tasse de café de ses doigts. « Et avec Luce, on est plus fans des Harry Potter que du travail de ferme. » Il se sent presque coupable lorsqu'il se compare à Sunny, lui enfermant sa fille pour regarder une énième fois ces films qu'elle aime tant alors que la femme en face de lui emmène la sienne pour des activités bien plus enrichissantes.

__________________________



Dancing in the dark.
you make me a believer ☽ First things first I'mma say all the words inside my head. I'm fired up and tired of the way that things have been. Second things second Don't you tell me what you think that I could be I'm the one at the sail, I'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: the innocence of childhood (sunny)   

Revenir en haut Aller en bas
 
the innocence of childhood (sunny)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: western district :: complexe scolaire-
Sauter vers:  
la croisière s'amuse !
Si vous rêvez d'évasion alors, cette croisière est faite pour vous. Ici, vous retrouverez tout ce dont on peut rêver : bar open, piscine, mur d'escalade, casino, gym, restaurants, spas, massages, etc.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
changement de version
recensement
les scénarios attendus