It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 I always lived in the fear (Percy Jackson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
adm h
avatar

Jackson Monroe

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Thalia + Andrea + Tamsin + Axten + Maxence + Aisling + Devan
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 907
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : TAG, solosan
DOUBLE-COMPTE : Léo & Sara
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: I always lived in the fear (Percy Jackson)   Jeu 6 Avr - 0:11

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] 
We trouble, you know
You'll find us where we fall,
we chasing shadows.
And I can't have it, have it any other way



Quelle soirée étrange, un mélange de malaise, d’émotions qui se croisaient et Jax qui n’y comprenait rien, il avançait comme dans du coton, se détestant parfois, souvent même, regrettant d’avoir accepté d’entrer, d’avoir croisé le regard de cette fille au moins aussi paumée que lui et surtout qui lui rappelait tant de souvenirs qu’il essayait de refouler. De ces souvenirs qui lui donnaient envie d’un shoot d’héro pour se sentir moins mal ou pour avoir à nouveau l’illusion de pouvoir la revoir encore, sa mère, de se souvenir de son parfum et de l’intonation de sa voix quand elle lui parlait dans le creux de l’oreille. Comme elle lui manquait ! Comme il était perdu depuis toutes ses années ! Comme il lui en voulait de l’avoir abandonné ! Combien il l’aimait, cette mère même s’il l’idéalisait… Il voulait lui dire, à Perséphone, de faire attention à elle, à ses garçons, de relever la tête, de ne pas s’enfoncer dans une vie qui finirait par la bouffer jusqu’à l’épuisement. Il voulait qu’elle soit consciente que ses fils avaient besoin d’elle, d’avoir une mère qui les aimait et pour qui ils comptaient. Il voulait qu’elle soit forte, pour eux, pour ne pas qu’ils terminent comme lui avait fini, aucun enfant n’avait droit à ça. Mais il ne dirait mot, il n’avait pas à lui donner de leçons, il ne savait rien d’elle… même s’il avait cette impression étrange de déjà la connaître. Il hocha la tête à sa réponse, évidemment, une personne battue ne frappait pas les autres en retour, ça semblait logique. Ce baiser qu’il lui donna finalement, empreint de tout ce malaise qu’il ressentait ce soir, fit pourtant beaucoup de bien à Jackson. Peut-être qu’il aurait dû le faire plus tôt ça aurait évité qu’elle ne se brise les doigts. Il resta tendu vers elle quelque secondes, attendant qu’elle gronde, crache un venin nouveau ou qu’elle le repousse simplement. Mais elle vint l’embrasser à son tour, de façon bien plus douce et donc plus agréable, presque plus intime. Il se laissa faire sans rien dire puisqu’il avait déjà fait tomber les barrières une fois et que l’expérience ne lui avait pas déplu. Pourtant il ne chercha pas à se presser plus contre elle et d’ailleurs les choses furent mises au claire rapidement, elle ne coucherait pas avec lui. Il sourit furtivement. Avec ta main en vrac tu serais bien incapable de m’arracher mes vêtements de toute façon ! S’il était déçu qu’elle freine les choses, il n’en savait rien, il n’avait pas de plan en tête, pas forcément envie d’elle de cette façon. Peut-être qu'inconsciemment il avait cherché à ce qu’elle voit que tous les hommes n’étaient pas à mettre dans le même panier, tout bêtement. Elle s’approcha à nouveau pour l’embrasser encore, avec toute la douceur dont elle pouvait faire preuve, contrastant avec sa colère. C’était une fille étrange, Percy, mais il l’aimait bien, en fait. Je peux partir si tu veux. J’vais pas m’imposer. Si Jeremy débarquait et les voyait ensemble de cette façon il n’apprécierait sûrement pas. Pourtant Jax n'avait pas tellement envie de bouger, c'était agréable de sentir les mains de cette fille sur lui, ça l'apaisait presque, mieux que la drogue ce soir.



__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Superhero learns to fly
Come back when you can. Let go, you'll understand, you've done nothing at all to make me love you less. So come back when you can.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: I always lived in the fear (Percy Jackson)   Sam 22 Avr - 21:33

I always lived in the fear
Percy & Jackson
Les hommes sont si bêtes qu'une violence répétée finit par leur paraître un droit.

C’est une bien étrange soirée que nous avions passé là, Jax et moi. Après tout, nous venions de nous rencontrer, nous nous étions lancés de vacheries et pourtant, je me sentais bien avec lui. Très bien même. Alors qu’il vient me retrouver dans la cuisine, je sais que ce n’est pas l’effet de la drogue parce que je suis entièrement remise après le coup de poing dans le mur. Je le regarde venir me voir, soulever la glace et enfin m’embrasser. Je sais que pour tout le monde, ça serait une aubaine mais pas pour moi. Lorsque je lui rends son baiser, il y a quelque chose de plus doux, de plus enfantin. Je n’ose pas le toucher et je ne le laisse pas me toucher non plus. Je ne suis pas prête à laisser faire ça. Je voulais que le premier qui me touche soit le bon. Ou plutôt quelqu’un pour qui j’aurai un réel coup de cœur. Je me décale donc tandis qu’il me lance une boutade qui me fait sourire. Avec ta main en vrac tu serais bien incapable de m’arracher mes vêtements de toute façon ! Il me semblait bien sûr de lui pour le coup. « Tu ne peux pas te douter de ce que je suis capable de faire avec une seule main. » Mon regard se fait plus incendiaire que je ne le voudrais. J’essaie de garder de la contenance et de ne pas être une parmi tant d’autres. Lorsque je me donnerai à quelqu’un, je voulais être la seule et l’unique. Sentir qu’aux yeux de mon amant, j’étais la seule. Et qu’il ne voyait personne d’autre. Et je savais que ça n’était pas le cas de Jax. Donc, je préférai freiner les choses. Me contenter de l’embrasser avec toute la douceur dont j’étais capable. Je peux partir si tu veux. J’vais pas m’imposer. Je ne savais pas si je voulais prolonger le moment ou l’écourter. Alors, je réfléchis un peu. « Mh. » Non, je ne voulais pas qu’il parte. Je voulais qu’il reste. « Reste. Je vais faire une pizza. Ma baby-sitter va passer chercher les enfants et je sais pas pourquoi mais j’ai envie de faire connaissance avec toi. » Je tente de lui sourire doucement tandis que je descends du plan de travail. Je parai microscopique devant lui mais sur le coup, je m’en fous. Ignorant comment aller se passer le restant de la soirée.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Jackson Monroe

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Thalia + Andrea + Tamsin + Axten + Maxence + Aisling + Devan
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 907
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : TAG, solosan
DOUBLE-COMPTE : Léo & Sara
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: I always lived in the fear (Percy Jackson)   Mer 24 Mai - 21:30

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] 
We trouble, you know
You'll find us where we fall,
we chasing shadows.
And I can't have it, have it any other way



Jackson était capable de passer par tellement d’états en peu de temps, s’en était souvent déroutant, il ne s’en rendait pas forcément compte, passer de la torpeur à la colère, du passif au passionné, il pouvait détester les autres et puis changer d’opinion si rapidement, c’était son côté versatile. Probablement dû à la drogue, évidemment, elle avait bousillé tellement de choses en lui, son comportement en pâtissait forcément. C’était en grande partie pour cette raison, parce qu’il se savait totalement associable, qu’il préférait voir le moins de monde possible, qu’il vivait presque reclus, au moins ça lui évitait les écarts de conduite. Ce soir était le parfait reflet de toute ce qu’il détestait chez lui, il était apparu au pas de cette porte en manque, totalement désemparé, il avait fait n’importe quoi avec la pauvre Percy, l’insultant, la poussant dans ses retranchements pour finir par l’embrasser, le tout sans transition et ce en présence de ses deux morveux qui étaient dans la pièce à côté. Il avait eu de la chance de tomber sur une fille presque aussi tordue que lui parce que plus d’une l’aurait déjà foutu dehors avec fracas ou aurait même carrément appelé les flics, il voyait déjà Tahlia lui passer un savon monumental. Pourtant il était toujours là et même s’ils ne se connaissaient pas, même après les cris et le reste, ils passaient à autre chose, une sorte de tendresse ressortait de tout ça, comme si le fait d’avoir entrevu un peu de la vie de l’autre, même s’ils n'en savaient pas grand chose, les avaient rapproché. Ils n’étaient pas amis, ils ne seraient pas amants, c’était encore autre chose, ça n’avait aucun sens et peut-être que ça serait furtif, juste l’espace d’une soirée où chacun se raccrocherait à l’autre pour ne pas être seul, sûrement qu’ils ne se reverraient pas ou du moins qu’ils ne chercheraient pas à se revoir, parce que ça leur suffirait, cette parenthèse, ce soir, un point c’est tout, parce que pousser trop loin n’aurait aucun sens, elle avait peur des hommes et lui avait peur de tout, comment baser une quelconque relation sur des fondations si bancales.... Je ne doute pas de tes talents cachés. Affirma-t-il un demi sourire amusé aux lèvres. Mais il n’en aurait pas la démonstration. D'ailleurs déjà il cherchait à partir à lui faire comprendre qu’elle pouvait le virer si elle le souhaitait, à quoi bon rester ? Pourtant elle hésita, un instant de flottement et déjà la blonde soudain presque volubile proposait de faire une pizza comme s’il était un pote comme un autre qu’elle invitait à l’improviste. Surpris, Jax resta sans rien dire un instant. Il était nul en cuisine, il n’avait jamais vraiment chercher à bien s’alimenter, il mangeait pour vivre, point, alors aller jusqu’à fabriquer une pizza c’était au delà de ses compétences. D’accord… ouais si tu veux. Tu as besoin d’aide ? Je suis mauvais cuisinier mais je peux essayer d’être bon commis. Proposa-t-il sans grande conviction. Pour ce qui est de me connaitre, tu as vu les grandes lignes déjà, du moins tu ne risques pas d’être déçue, généralement la partie junkie c’est la surprise du chef.



__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Superhero learns to fly
Come back when you can. Let go, you'll understand, you've done nothing at all to make me love you less. So come back when you can.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: I always lived in the fear (Percy Jackson)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I always lived in the fear (Percy Jackson)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: PLAYGROUND  :: stories have been told-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
LES AA GAMES
recensement du mois d'août
les scénarios attendus