It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1450
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Mer 29 Mar 2017 - 23:43

Jade Eilynn Standford

   
➳ me, myself & i
NOM ‹ Standford un nom de famille qui perdure à Baton Rouge depuis des années, un nom que les hommes transmette avec fierté, tu n'auras pas ce droit PRÉNOM ‹ Jade pour 1er prénom un souvenir douloureux à tes yeux, Eilynn en second celui qui orne tes papiers à présent ÂGE ‹ 30 ans + née le 25 mars 1987 à Baton Rouge en Louisiane NATIONALITÉ ‹ 100% américaine et tu en es fière JOB/ETUDE ‹ croupière au casino de Bowen  STATUT ‹ célibataire et très volage SEXUALITÉ ‹ hétéro rien de mieux qu'un homme viril pour te satisfaire SITUATION FINANCIÈRE ‹ n'a pas à ce plaindre GROUPE ‹ summer AVATAR ‹ Amanda Seyfried
   
   
➳ and more..
Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire  ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹

 

   
AMÉRICAINE
30 ANS
CROUPIÈRE
VOLAGE
AMANDA SEYFRIED
SUMMER
Kelalin
   
Ce que je recherche

   
Nul feu, nulle glace ne rivalisera jamais en intensité avec la foule des chimères qui se pressent dans un cœur d'homme.

liens uniquement masculins - des amants de passage, des amants qui laisseront leur trace, des amants prise de tête, des amants coup de gueule, des amants coup de poings.

liens masculins & féminins - des amis pour faire tout plein de chose, des ennemis pour s'en mettre plein la tronche, des liens tordus, des liens touchants, des liens qui font mal, des liens qui font rire, des liens qui font pleurer.

N"hésitez pas à proposer je suis preneuse de tout ce qui pourra vous passez par la tête. Soyez fous. Faites vous plaisir. Je ne mords pas. :mango:  :zachetnell:

lien vers ma fiche de présentation

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."


Dernière édition par J. Eilynn Standford le Sam 6 Mai 2017 - 12:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1450
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Mer 29 Mar 2017 - 23:44

Les liens masculins



Jackson Monroe - compliqué, compliqué et encore compliqué. compliqué parce que c'est un artiste et pour elle les artistes se ne sont pas des vrais hommes. compliqué parce qu'ils se prennent la tête et qu'ils ne s'épargnent pas et ce depuis la première fois. compliqué parce que ça finit toujours au plumard et qu'ils aiment ça au point de remettre le couvert souvent. trop souvent même.

Marc-Aurèle Sévigny - au départ ils s'affrontent. puis ils deviennent des amants. elle lui cache son côté garçon manqué et cela l'amuse. ils sont assez complices et ils ne prennent pas la tête. rare pour la belle.

Xavier Black - fantôme du passé. il est un écorché vif. elle fait tout pour cacher sa fragilité. leur rencontre va sérieusement mettre à mal leurs faiblesses. et pas sur qu'ils encaissent et qu'ils supportent.

Jeff Hogan - une rencontre au hasard d'un jogging. elle joue l'héroïne pour rattraper le chien du jeune homme. la discussion s'enclenche, elle joue entre moquerie légère et taquinerie à double sens. à voir ce que ce hasard de cette rencontre va leur réserver. car au final elle l'apprécie plus que ce qu'elle veut le dire. il pourrait bien laisser sa trace comme aucun homme ne l'a fait jusqu'à présent.

Collin Meers - il a été son voisin alors qu'il était encore qu'un ado. entre eux c'est assez taquin mais elle ne le prend pas au sérieux. chacun part de son côté avant de se retrouver. il est flic, elle se bat, il intervient. il est bien loin le gamin de 16 ans.

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."


Dernière édition par J. Eilynn Standford le Jeu 22 Juin 2017 - 15:27, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1450
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Mer 29 Mar 2017 - 23:44

Les liens féminins


Bessie Baratti - forte tête contre forte tête. ça explose. mais ça se recolle. ça oscille entre bons moments ensembles et grosses prises de tête. un feu d'artifice plein de surprise.

A. Lilas Martin - quand une bitch rencontre une autre bitch. elles se racontent des histoires de bitch. elles s'apprécient. elles s'adorent. mais ne se loupent pas. entre elles c'est parfois la tempête mais cela peut aussi jouer sur la douceur.

Cleo Donnelly - elle squatte trop son canapé. elle passe trop de temps devant sa télé. alors faut savoir employer les grands moyens. et la demoiselle va bien s'en rendre compte.

Jade Jefferson - une amitié sincère. en principe pas de secret entre les deux jeunes femmes. enfin presque pas de secret. mais elle veille et compte bien tout faire pour aider son amie à se sortir de la mauvaise passe où elle est.

Tahlia Wates - quand à cause d'un homme tout bascule. une amitié qui va partir en vrille et qui va faire des étincelles. cela risque fort de finir dans un combat des plus explosif sous les yeux d'un homme qui va se régaler de faire l'arbitre. ou pas.

Heather Ludsthorp - une rencontre dans un magasin de fringue. échange involontaire de la part de la vendeuse de leur sac. elle explose et la demoiselle assiste à la scène. pas question pour la blonde de laisser passer ça.








à vous. xoxo :calinhug;

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."


Dernière édition par J. Eilynn Standford le Jeu 22 Juin 2017 - 15:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Bessie Baratti

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Lorenzo-Maddie-Tom-Lola-Jillian-Devan-Ruby-Woody- Quinn-
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 865
ICI DEPUIS : 01/10/2016
CRÉDITS : angie ou tag ou moi meme (je debute :/)
DOUBLE-COMPTE : Eibell; marc-aurele; thomas
STATUT : celibataire ou en couple ce n'est qu'un terme pour definir une situation x
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 30 Mar 2017 - 10:30

Coucou toi jaimerais bien un lien avec marc et une de mes femmes! Avec marc on pourrais partir sur une base d'amant soir coup dun soir ou a répétition comme tu prefere pour les femmes dependament de celle que tu prefere on peut partir sur pas mal de tout !

__________________________

Life could'nt be more complicated
I guess being  diabolical has it perks
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1450
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 30 Mar 2017 - 10:46

Coucou toi. I love you Avec plaisir pour les liens. :hug: En effet avec Marc on pourrait partir sur un lien amant vu que Eilynn est là depuis 10 ans. Elle pourrait l'apprécier ( ce qui est assez rare pour Eilynn)et du coup ils pourraient se voir régulièrement. Elle éviterait de lui montrer sa face garçon manqué même si parfois elle ne pourrait pas la cacher. :perry:

Après on pourrait se trouver quelque chose avec Bessie, à voir si tu as envie de positif ou de négatif. :09:

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

A. Lilas Martin

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 628
ICI DEPUIS : 21/12/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (avatar) ziggy stardust (signature) entre deux mondes (crackship)
DOUBLE-COMPTE : ginger team: Lou, Ludmi & Ruby; lonely girl: Perséphone
STATUT : très éprise de Jeremy et maman d'une petite fille née en décembre, Mélodie.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 30 Mar 2017 - 14:20

Moi j'aimerai bien avec Lilas (again) parce que c'est la princesse des biatchs. Et donc forcément deux nanas ensembles qui font des vacheries (a)

Bon pas certaine que ta nana apprécie le fait que Lilas soit en couple avec pire qu'elle :01:

__________________________

JEREMY & LILAS
Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse... △ Nous sommes tous à la recherche de cette personne unique qui nous apportera ce qui nous manque dans notre vie. Et si on ne parvient pas à la trouver on n’a plus qu’a prier pour que ce soit elle qui nous trouve...
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1450
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 30 Mar 2017 - 14:40

Deux nanas qui se font des vacheries cela risque fort de faire des étincelles. :25: Mais cela pourrait très drôle.

Pire que Eilynn ça existe ça. :01:

Comment les demoiselles auraient se croiser et "sympathiser". :42:

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

A. Lilas Martin

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 628
ICI DEPUIS : 21/12/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (avatar) ziggy stardust (signature) entre deux mondes (crackship)
DOUBLE-COMPTE : ginger team: Lou, Ludmi & Ruby; lonely girl: Perséphone
STATUT : très éprise de Jeremy et maman d'une petite fille née en décembre, Mélodie.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 30 Mar 2017 - 14:47

Bah bizarrement je les vois bien amies mais genre un peu à la Blair et la Serena. Elles s'adorent, s'aiment mais des fois elles s'envoient des vacheries etc. Après Lilas a pas mal changé de vie depuis qu'elle est maman et récemment en couple avec Jeremy Strauss.

Je dis pas forcément qu'elle est pire mais en gros, elle pourrait être comme la petite soeur qu'elle n'a jamais eu. :coeur: Bah dans un bar alors qu'elles avaient la même proie et qu'elles ont fait la compétition pour savoir qui l'aurait :01:

__________________________

JEREMY & LILAS
Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse... △ Nous sommes tous à la recherche de cette personne unique qui nous apportera ce qui nous manque dans notre vie. Et si on ne parvient pas à la trouver on n’a plus qu’a prier pour que ce soit elle qui nous trouve...
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1450
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 30 Mar 2017 - 14:53

Oui l'idée de la rencontre dans un bar est parfaite avec une proie en jeu encore mieux. Du coup elle aurait eu lieu en 2015 avant que Lilas ne tombe enceinte. Ensuite en effet l'idée petite sœur peut être jouable vu que Eilynn n'a eu que des grands frères. ohh Et une touche douceur dans sa vie ne sera pas de trop, même si entre elles cela oscille entre je t'apprécie et je te déteste. :01:

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

A. Lilas Martin

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 628
ICI DEPUIS : 21/12/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (avatar) ziggy stardust (signature) entre deux mondes (crackship)
DOUBLE-COMPTE : ginger team: Lou, Ludmi & Ruby; lonely girl: Perséphone
STATUT : très éprise de Jeremy et maman d'une petite fille née en décembre, Mélodie.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 30 Mar 2017 - 14:58

Ouais avant qu'elle ne perde sa fausse mère, tombe enceinte etc. pfiou
J'pense même qu'Eilynn sera l'une des rares à avoir su pour son internement en asile Arrow

Pis bon faut bien qu'elle bitch un peu dans sa vie. ça reste une garce après tout :coeur:
J'la vois continuer de l'accompagner dans les bars pour l'aider à choisir ses proies en mode "nan lui, il ressemble à rien, essaie son voisin" aha

__________________________

JEREMY & LILAS
Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse... △ Nous sommes tous à la recherche de cette personne unique qui nous apportera ce qui nous manque dans notre vie. Et si on ne parvient pas à la trouver on n’a plus qu’a prier pour que ce soit elle qui nous trouve...
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1450
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 30 Mar 2017 - 19:50

C'est sur une bitch reste une bitch et puis Eilynn pourrait la pousser un peu aussi à se lâcher. Et j'adore l'idée par rapport mode drague dans les bars. :52:

Du coup on part sur un lien qui démarre en 2015. Assez fort surtout si Lilas lui dit pour l'asile. Eilynn elle pourrait lui parler de sa vraie vie quand elle était à Baton Rouge. Elles s'apprécient mais cela ne les empêchent pas de se clacher. Et elles continuent de sortir parce que Lilas veut aiguiller Eilynn dans ses plans drague. :42: :perry:

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Cleo Donnelly

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES: irlandaise et fière de l'être, elle fêtera la st patrick comme il se doit avec bière et tenue traditionnelle. c'est une fille qui aime danser, capable de chanter, mais qui ne le fera qu'après s'être assurée qu'elle est seule et que personne ne pourra la juger. certains disent de cleo qu'elle est drôle, amusante par sa maladresse, attachante par sa façon de parler parfois peu cohérente. elle est mignonne, oui, mais ça n'empêche qu'elle a un très mauvais caractère parce que cleo, she can't deal with her emotions. trop triste, trop heureuse, trop en colère, capable de passer de l'ange au démon en seulement quelques secondes. elle cache également une grande souffrance, la perte de son frère qui a crée en elle un vide qu'elle se sent incapable de remplir.
ABOUT MEMESSAGES : 312
ICI DEPUIS : 23/03/2017
CRÉDITS : timeless & anaëlle
DOUBLE-COMPTE : alfie, théia, oscar & milo
STATUT : oh dear, sometimes you fall in love with the wrong person
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 30 Mar 2017 - 21:12

Crois-tu qu'Eilynn pourrait être l'amie-qui-te-sort-de-toi de Cleo ? :01:

__________________________


UNTIL WE MEET AGAIN

So don't try to fight it, I'm here for tonight. And I'll be waiting for you Until we meet again. Would you mind staying? It's getting late, but I will visit you soon, So just try to get through. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1450
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 30 Mar 2017 - 23:15

Je ne sais pas j'ai pas tout compris là. :06:

Mais je veux bien que l'on se trouve un lien amical ou pas. :adibou:

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Bessie Baratti

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Lorenzo-Maddie-Tom-Lola-Jillian-Devan-Ruby-Woody- Quinn-
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 865
ICI DEPUIS : 01/10/2016
CRÉDITS : angie ou tag ou moi meme (je debute :/)
DOUBLE-COMPTE : Eibell; marc-aurele; thomas
STATUT : celibataire ou en couple ce n'est qu'un terme pour definir une situation x
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 31 Mar 2017 - 9:40

Pour marc ça me va et il n'aura pas de probleme avec ta facette garcons manque sa l'amuserais meme de te voir la camoufler xD 

Pour bessie je voyais bien du positif quoi que nos deux jeunes femme ont un caractère fort! Mais je crois qu'au final elle pourrais bien s'entendre!

__________________________

Life could'nt be more complicated
I guess being  diabolical has it perks
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1450
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 31 Mar 2017 - 12:09

Okay pour Marc vu qu'il est là depuis sa naissance il pourrait être une des 1ère personne que Eilynn a rencontré. Elle aurait pu au départ être sur la défensive jouant les fortes gueules et puis craquer niveau sexe je parle. Parce que Eilynn ne craquera pas moralement devant un mec. Elle lui montrera plutôt ses poings que ses larmes. Et puis ils se retrouveraient à l'occasion pour partager une joute charnelle. Elle a tendance à partir après avoir fait l'amour, elle n'aime pas passer la nuit avec ses amants, avec Marc elle pourrait se plaire à rester et profiter de la chaleur de son corps. Est ce que cela serait bon pour toi.

Pour Bessie elles pourraient bien s'entendre mais par moment ça pourrait péter. Elles se feraient la tête quelque temps car ni l'un ni l'autre voudrait jeter l'éponge et puis elles se retrouveraient car elles s'apprécient. Rigolant de leur caractère de cochon. :01:

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."


Dernière édition par J. Eilynn Standford le Ven 31 Mar 2017 - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  LET ME KNOW YOU  :: manage your life :: liens-
Sauter vers:  
la croisière s'amuse !
Si vous rêvez d'évasion alors, cette croisière est faite pour vous. Ici, vous retrouverez tout ce dont on peut rêver : bar open, piscine, mur d'escalade, casino, gym, restaurants, spas, massages, etc.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
changement de version
les scénarios attendus