AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
bowenien
avatar

Jade Jefferson

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 168
ICI DEPUIS : 30/03/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Ingrid & Phoebe & Quinn& Frida
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 31 Mar 2017 - 12:35

Je voudrais trop un lien avec Jade :11: Je pensais à une amie peut-être la seule qui connait son lourd secret sur sa vie la nuit ohh

__________________________

❝ I don't do temporary love❞ I fell in love with you because you love me when I couldn't love myself
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 31 Mar 2017 - 14:21

@J. Eilynn Standford a écrit:
Je ne sais pas j'ai pas tout compris là. :06:

Mais je veux bien que l'on se trouve un lien amical ou pas. :adibou:

En même temps j'ai oublié un mot omg quel boulet :14: je voulais dire "qui te sort de CHEZ toi Arrow " parce que Cleo est du genre à rester chez elle, mais qu'elle a bien besoin de sortir se changer les idées :01:
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1778
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : Alinoé(vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 31 Mar 2017 - 16:44

@Jade Jefferson a écrit:
Je voudrais trop un lien avec Jade :11: Je pensais à une amie peut-être la seule qui connait son lourd secret sur sa vie la nuit ohh
Avec plaisir et puis entre Jade un peu logique, même si elle emploie maintenant que son 2ème prénom Eilynn. Du coup Jade est danseuse la nuit dans un bar. Elle est forcée ou c'est par nécessité ? Dans un cas comme dans l'autre Eilynn c'est sur sera de son côté et l'épaulera pour qu'elle s'en sorte. ohh En même temps selon pourquoi elle fait ça, elle risque fort de vouloir péter des gueules. :01:


Alfie Z. Bartholomew a écrit:
@J. Eilynn Standford a écrit:
Je ne sais pas j'ai pas tout compris là. :06:

Mais je veux bien que l'on se trouve un lien amical ou pas. :adibou:

En même temps j'ai oublié un mot omg quel boulet :14: je voulais dire "qui te sort de CHEZ toi Arrow " parce que Cleo est du genre à rester chez elle, mais qu'elle a bien besoin de sortir se changer les idées :01:

Ah je comprends mieux. :14: Du coup Cléo a besoin d'une amie qui lui secoue les puces pour la pousser à sortir de chez elle. Attention Eilynn risque parfois de ne pas prendre de gant car elle est quand même grande gueule. Et qu'elle ne mâche pas ses mots.

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jade Jefferson

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 168
ICI DEPUIS : 30/03/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Ingrid & Phoebe & Quinn& Frida
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 31 Mar 2017 - 22:37

Ça serait bien et non, Malheureusement, elle ce fait obliger.

__________________________

❝ I don't do temporary love❞ I fell in love with you because you love me when I couldn't love myself
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1778
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : Alinoé(vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 31 Mar 2017 - 22:40

Jade fait cela par besoin d'argent ?

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jade Jefferson

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 168
ICI DEPUIS : 30/03/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Ingrid & Phoebe & Quinn& Frida
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 31 Mar 2017 - 22:41

Non en fait elle a essayer de quitter, mais le boss du bar l'a menace. si elle ne reste pas ces "contacts" vont s'en prendre à sa famille.

__________________________

❝ I don't do temporary love❞ I fell in love with you because you love me when I couldn't love myself
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1778
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : Alinoé(vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 31 Mar 2017 - 22:48

Okay. Jade en parlerait avec Eilynn ou bien elle préfèrerait garder ça pour elle. ohh  
Parce que si elle en parle avec Eilynn, celui-ci pourrait sans souci dire sa façon de penser au boss de Jade. Après si elle ne dit rien, Eilynn pourrait voir sa détresse et la soutenir pour lui prouver qu'elle peut compter sur elle. Du coup le lien pourrait être assez fort. :coeur1:  
Bon elles ont 4 ans d'écart mais elles pourraient se connaitre depuis quelques années, vu que Jade est là depuis toujours et Eilynn 10 ans. Du coup selon de quand on fait partir le lien c'est sur que Eilynn ferait son max pour Jade. Avec elle serait plus fragile que garce. :14: Mais ferait preuve de force par rapport à cette situation.

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jade Jefferson

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 168
ICI DEPUIS : 30/03/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Ingrid & Phoebe & Quinn& Frida
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Sam 1 Avr 2017 - 0:29

Elle en parlerait pas. Elle dirait que ce serait pour de l'argent et pas plus. Qu'elle en a vrm de besoin puisque elle veux en donner à sa famille et que son job d'infirmière ne fait pas la job.

__________________________

❝ I don't do temporary love❞ I fell in love with you because you love me when I couldn't love myself
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1778
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : Alinoé(vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Sam 1 Avr 2017 - 8:03

Okay pour l'argent et le fait qu'elle n'en parle pas. Du coup on part sur un lien amical, du soutien de la part de Eilynn. Un lien qui date de quelques années. Avec Jade Eilynn montrerait peu son côté garce. Elle la verrait comme une petite sœur. Est ce que ça te va ? :coeur1:

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jade Jefferson

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 168
ICI DEPUIS : 30/03/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Ingrid & Phoebe & Quinn& Frida
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Sam 1 Avr 2017 - 13:24

Oui c'est parfait :) Mais Jade aussi est assez garce ahaha donc parfois ensemble elle pourrait l'avoir été au paravant mais maintenant Jade a tellement changer. Elle s'isole, elle n'est plus pareille. Ça te vas?

__________________________

❝ I don't do temporary love❞ I fell in love with you because you love me when I couldn't love myself
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1778
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : Alinoé(vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Sam 1 Avr 2017 - 14:21

Okay parfait tout ça. ohh

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Sam 1 Avr 2017 - 18:48

Ce qui pourrait être assez amusant, ça la motiverait vraiment :14:
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1778
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : Alinoé(vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Sam 1 Avr 2017 - 21:38

D'accord. On part sur ça, en plus comme Cleo est à Bowen depuis peu, on va vraiment pouvoir faire évoluer le lien. :lola:

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Dim 2 Avr 2017 - 16:37

Ouiiii ohh je te propose que pour le rp, on parte sur flemmarde Cleo tirée de son canapé par Eilynn qui a envie/besoin de sortir :14:
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1778
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : Alinoé(vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Dim 2 Avr 2017 - 16:42

Cela serait parfait. Eilynn ne va pas la ménager. :14:

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  LET ME KNOW YOU  :: manage your life :: liens-
Sauter vers:  
la nuit de l'horreur
Pour la saison d'Halloween, la ville se fait une beauté, un petit village est installé en dehors de la ville, passez-y faire un tour.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus