AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1672
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Sam 15 Juil 2017 - 21:47

Maryne Headland a écrit:
JE VEUX EILYNN DANS MON LIT ARG

QUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ?????? :03: :25: Eilynn elle met juste des hommes dans son lit. Non mais. Mais on peut se trouver un lein quand même. :14:

Cole Headland a écrit:
ça marche, je le ferais !

Okay parfait merci. :43:

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de coeurs sont brisés par des mots jamais prononcés."
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Cole Headland

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Vicky - Maryne - Théia - Phoebe - Tahlia
ANECDOTES: Cole est né à New-York, et a vécu toute sa vie là-bas. ++ Issu de la jeunesse dorée de Manhattan, il n'a pas eu de soucis à se faire une place dans le monde, plus particulièrement celui de la mode qu'il côtoie de près grâce à ses parents (métiers au choix). Il n'a pas eu à faire de longues études, toutes les portes lui étaient ouvertes dès sa majorité. ++ Caractère : sociable ; taquin ; passionné ; impatient ; jaloux ; fêtard ; possessif ; extraverti ; sanguin ; séducteur ; imprévisible ++ Il débarque soudainement à Bowen après avoir fait des pieds et des mains pour retrouver Victoria, qui est partie comme une voleuse. Même si leur relation n'avait quelques mois, il a pas compris, et ça l'énerve grandement. Il pensait que ça allait rouler entre eux, qu'elle allait se donner à lui, et ça l'énerve encore plus de se dire qu'elle est sûrement partie pour un autre mec. C'est un mec vénère, Cole. Il a attendu, il a pris soin d'elle, il est... tombé amoureux ?! et pour quoi ? Pour qu'elle se barre comme ça à Bowen ? Pas question. Pour une fois qu'il est cool dans une relation, ça va pas se passer comme ça.
ABOUT MEMESSAGES : 2143
ICI DEPUIS : 12/07/2017
CRÉDITS : Darkkorean (a)
DOUBLE-COMPTE : La liste devient longue. Eden Parker-Lane et Joy J. Garcia
STATUT : Je suis célibataire pour le moment, bien que mon cœur ne bat que pour elle, je m'autorise certaines distractions
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Sam 15 Juil 2017 - 21:48

J. Eilynn Standford a écrit:



Okay parfait merci. :43:

De rien miss :perry:

__________________________



Cole A. Headland
Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Maryne Headland

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 242
ICI DEPUIS : 12/07/2017
CRÉDITS : blue comet (avatar)
STATUT : célibataire, un bordel dans ta tête.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Sam 15 Juil 2017 - 22:34

JE SAIS
TRISTESSE
non mais j'compte avoir un lien, anywaaaaaay :11:
t'as b'soin d'un truc en particulier pour ta belle ? ou je cheeeeeerche I love you love u

__________________________


IT'S GONNA BE ALRIGHT
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1672
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Sam 15 Juil 2017 - 23:09

Après Maryne peut la draguer, bon elle n'aura aucune chance mais cela peut être amusant. Sinon vu son âge Eilynn peut la voir comme une petite sœur, ou sinon se retrouver un peu en elle à son âge. I love you

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de coeurs sont brisés par des mots jamais prononcés."
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Eleanor Prescott

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 57
ICI DEPUIS : 18/07/2017
CRÉDITS : ailahoz
DOUBLE-COMPTE : la jolie brunette callie & le flic amoureux jayson
STATUT : libre comme l'air, elle butine au gré des vents...
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 20 Juil 2017 - 14:14

je verrais bien un lien entre nos deux demoiselles, elles se ressemblent pas mal je trouve love u HA

__________________________


warm me up and breathe me

The lights go out and i can't be saved. Tides that i tried to swim against have brought me down upon my knees, oh i beg, i beg and i plead
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1672
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 20 Juil 2017 - 21:53

Oui avec plaisir. En plus on pourrait avoir un lien qui date de quelques années vu qu’Eleanor est à Bowen depuis 7 ans. :10:

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de coeurs sont brisés par des mots jamais prononcés."
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Eleanor Prescott

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 57
ICI DEPUIS : 18/07/2017
CRÉDITS : ailahoz
DOUBLE-COMPTE : la jolie brunette callie & le flic amoureux jayson
STATUT : libre comme l'air, elle butine au gré des vents...
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Jeu 20 Juil 2017 - 22:04

Oui, je pensais aussi à trouver un lien sur la durée :11:
En fait je voyais bien un truc plutôt négatif au départ ou en tout cas des mauvais a priori (à voir pourquoi après) mais qui évoluerait plus vers du positif parce qu'au final, elles finiraient par se rendre compte de tous leurs points commun et qu'elle sont faites pour s'entendre love u

__________________________


warm me up and breathe me

The lights go out and i can't be saved. Tides that i tried to swim against have brought me down upon my knees, oh i beg, i beg and i plead
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1672
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 21 Juil 2017 - 8:31

Au départ elles pourraient ne pas s'apprécier car se sont toutes les deux des croqueuses d'homme. :01: Et qu'elles pourraient avoir des visions sur les mêmes mecs. Cela les mettrait dans un genre de concurrence, et elles s'amuseraient à allumer le mec que l'autre vise ou même le mec avec qui l'autre est. Enfin un truc dans le genre. Et puis se rendre compte que c'est idiot parce qu'au final l'entente est bien plus profitable que la mésalliance. Enfin un truc dans le genre. :hug:

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de coeurs sont brisés par des mots jamais prononcés."
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Eleanor Prescott

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 57
ICI DEPUIS : 18/07/2017
CRÉDITS : ailahoz
DOUBLE-COMPTE : la jolie brunette callie & le flic amoureux jayson
STATUT : libre comme l'air, elle butine au gré des vents...
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 21 Juil 2017 - 9:12

T'as pas tord du tout, ça serait même tellement drôle aha
Eleanor adore la compétition et se laisserait pas faire par la petite blonde qui lui vole ses proies :11: Mais au final je suis sure que la blonde et la brune formeraient un beau duo héhé

__________________________


warm me up and breathe me

The lights go out and i can't be saved. Tides that i tried to swim against have brought me down upon my knees, oh i beg, i beg and i plead
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1672
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 21 Juil 2017 - 17:12

Oui un duo de choc qui ferait des ravages. :01:

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de coeurs sont brisés par des mots jamais prononcés."
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Eleanor Prescott

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 57
ICI DEPUIS : 18/07/2017
CRÉDITS : ailahoz
DOUBLE-COMPTE : la jolie brunette callie & le flic amoureux jayson
STATUT : libre comme l'air, elle butine au gré des vents...
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Ven 21 Juil 2017 - 18:54

Faudra qu'on se lance un sujet quand tu seras dispo :11:

__________________________


warm me up and breathe me

The lights go out and i can't be saved. Tides that i tried to swim against have brought me down upon my knees, oh i beg, i beg and i plead
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1672
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    Lun 21 Aoû 2017 - 10:40

MAJ au 20/08 :adibou:

__________________________


Jade Eilynn Standford
"Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de coeurs sont brisés par des mots jamais prononcés."
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais si je m'en sors sans bleu au corps ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  LET ME KNOW YOU  :: manage your life :: liens-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus