It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 something just like this -r.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
grand kangou
avatar

Jordan D. Aindreis

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1324
ICI DEPUIS : 03/04/2016
CRÉDITS : cranberry + anaëlle + littlebug
DOUBLE-COMPTE : ezekielle + axten + asriel
STATUT : he's her favorite sin
MessageSujet: something just like this -r.    Mar 18 Avr 2017 - 19:09



Aéroport international John F. Kennedy, New York. Jordan s’apprêtait à quitter la terre américaine, celle qui l’avait accueillie à de nombreuses reprises au cours des derniers mois. Cette expérience aux États-Unis avait été bien plus fructueuse que la première, bien plus sérieuse, surtout. La collection qu’elle avait lancée l’an dernier, en Australie, avait fait son chemin jusqu’au continent opposé, où la jeune femme avait été sollicitée à prendre part à de grands projets. Une offre qu’elle n’avait pu refuser, même si cela signifiait aussi qu’elle quittait tout ce à quoi elle venait à peine de se raccrocher. Elle avait très peu mis les pieds en terre australienne depuis Noël, à vrai dire. Jordan avait pris l’avion quelques jours après la fin des célébrations de fêtes de fin d’année, quittant la période la plus chaude de l’année en Australie, pour se retrouver en plein cœur de l’hiver américain. Aujourd’hui, elle disait au revoir au printemps qui s’installait tranquillement à New York, prête à retrouver ce qu’elle avait bâti en Australie. De longues escales l’attendaient, elle commençait à s’y habituer. Demain, elle descendrait à Whitsunday Coast, Proserpine. Entre les deux destinations, Jordan avait travaillé sur son ordinateur portable, tantôt se connectant au wifi des aéroports où elle faisait escale, jetant un coup d’œil aux réseaux sociaux de ceux qui étaient toujours à Bowen. Elle ignorait où en était rendue sa relation avec Alfie, les deux jeunes adultes s’étaient plutôt éloignés depuis le début de son contrat. Elle ne savait pas ce qu’il faisait, où il était rendu et s’il attendait son retour. Ils s’échangeaient des messages de temps à autres, certes, mais tout ce qui constituait concrètement leur relation n’était plus. Déjà que ce n’était pas très concret ni pour elle, ni pour lui… Même si Jordan avait été bien occupée lors de son séjour aux États-Unis, entre les réunions, les 5 à 7 entre collègues et les fêtes qui ne finissaient plus, la jeune femme s’était retrouvée seule avec elle-même plus souvent qu’elle ne l’aurait souhaité. Cette période de l’année concordait avec l’anniversaire de retrouvailles de sa meilleure amie, qui l’avait quittée bien trop tôt. Jordan acceptait encore difficilement le départ de Maisy, la blonde refaisait souvent surface dans ses pensées, dans son cœur. L’Anglaise était motivée à lui faire honneur, à ne pas se perdre et se laisser engloutir comme sa meilleure amie l’avait fait. Elle avait à présent bien trop à perdre. En surfant sur le web, durant ses temps libres, Jordan avait découvert un évènement qui avait retenu son attention… c’était pile ce qu’il lui fallait, ce qu’il leur fallait. Elle avait texté la date de l’évènement à Bartholomew, manifestant son intérêt à le monopoliser ce jour-là. Alfie n’avait pas dit non, même si son oui n’était pas très clair. Ce soir-là, Jordan avait laissé son ordinateur ouvert et s’était rapidement endormie.

Tirée de son sommeil par la voix de l’agente de bord annonçant leur arrivée prochaine, Jordan consulta son téléphone, il était bientôt 9h00. Elle rangea ses effets personnels dans son sac de voyage et suivit les prochaines consignes. Une fois sa valise récupérée, l’Anglaise rejoint le taxi qui l’attendait, dans une heure, elle serait chez elle. Sur le chemin, elle lut ses courriels, qui ne faisaient qu’abonder lorsqu’elle quittait La Grosse Pomme. Jordan n’eut pas conscience de la durée du trajet qu’elle était déjà arrivée. Une sieste, une douche et un petit repas plus tard, la jeune femme troqua les talons hauts pour ses bons vieux Converse, puis sortit à l’extérieur. Ce qu’il faisait bon d’être de retour à la maison, pensa-t-elle. L'Australie était ce qui se rapprochait à présent le plus d'un chez soi, l'Angleterre étant bien loin derrière elle. Ses pas la menèrent rapidement vers  l’appartement numéro vingt-trois, où la porte qui s’ouvrait laissa apparaître la silhouette du jeune homme. « Bonjour toi, il paraît que je suis de retour », dit-elle en laissant afficher sur ses lèvres un tendre sourire. Peut-être Alfie se souvenait-il de la date de son retour, qu'elle avait glissé entre deux échanges de messages, peut-être serait-il surpris de la voir ici, aujourd'hui. Elle guetta sa réaction,  y cherchant comme l'approbation que son instinct avait bien fait de la mener jusqu'à chez lui en premier, plutôt qu'ailleurs. Même s'ils ne formaient pas un couple, même s'ils n'étaient pas vraiment ce que tout le monde autour d'eux tentait de les forcer à croire, Jordan avait pensé à lui, durant ces quelques mois aux États-Unis. Elle avait été très occupée et le temps ne lui avait pas paru bien long, mais pour Alfie, cela avait dû être autre chose. Cette expérience était comme un nouvel obstacle qui s'ajoutait à la liste de ceux qu'ils devaient surmonter. « J'espère que tu es prêt », ajouta-t-elle. Cette fois, ce serait des retrouvailles sans longue discussion, sans question existentielle, juste eux deux, à vivre ce qui serait leur premier voyage ensemble. À se retrouver comme amis, comme Alfie et Jordan.

__________________________



The way you're lightin' up the room caught the corner of my eye. We can both sneak out the back door, we don't have to say goodbye because it's alright, it's alright to waste time tonight

Revenir en haut Aller en bas
Mr Bowen
avatar

Alfie Z. Bartholomew

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Lily-A (ex "girlfriend"), Ondine (amie), Angus (meilleur pote), Jordan (ex sex-friend), Lola (amie de fête), Bérénice (connaissance attachante), Freja (l'amie avec qui il a couché), Juliet (comme une soeur), Nevaeh (sa meilleure amie qui fait partie du top 3 de ses personnes préférées)
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1803
ICI DEPUIS : 19/05/2016
CRÉDITS : juju d'amour (a) & endlesslove (s)
DOUBLE-COMPTE : théia, oscar, cleo & milo
STATUT : in all his mess, she starts to make sense
MessageSujet: Re: something just like this -r.    Mer 19 Avr 2017 - 14:24

Ces mois qui ont suivis le séisme ont été pour Alfie un enchaînement d'événements parfois étranges, parfois bons, et parfois tellement incohérents qu'il a des fois eu l'impression de se trouver dans une vie qui n'était pas la sienne. Il se souvient encore parfaitement de la dernière fois où il a revu Jordan, de ces mots qu'il a prononcés sans savoir si il les regretterait, et qu'aujourd'hui il aurait peut-être préféré ne pas dire. Il se remémore douloureusement la façon dont il lui ouvert son coeur, certainement à cause du choc post-traumatique ayant suivi cette journée où il aurait pu perdre tout, dont sa propre vie. Et après, comme si tous les autres obstacles qu'ils avaient déjà rencontrés n'avaient pas suffi, elle était partie. Alfie savait que c'était pour son boulot, que Jordan n'était pas le genre de personne à s'installer quelque part pour y rester, comme lui autrefois d'ailleurs. Mais là, après ce foutu moment où il s'était mis à nu devant elle, il aurait aimé qu'elle reste. C'est égoïste, stupide, digne de lui. Et le temps a passé, se faufilant entre eux comme la barrière qu'ils s'étaient tués à briser et qui semblait sans cesse prête à se reconstruire. Jordan s'éloignait, encore, disponible seulement par l'intermédiaire de quelques messages. Et il y a eu tous ces événements dans la vie du jeune homme, certains qui lui ne correspondent que trop bien comme cette fois où il a brisé le coeur de Bérénice, celle où il a dansé avec Jude dans un bar, ou encore récemment la fois où il a manqué de se battre en pleine nuit pour aider une fille sur le point de se faire agresser. Un héros ce Alfie, crétin de héros capable de belles comme d'horribles choses. Puis y a eu les événements plus improbables, ceux qui ont prouvés au monde comme il a changé, grandi. Lui ramenant Aisling chez elle pour la sauver des démons de la nuit, ou encore lui se projetant dans l'avenir, démarrant des projets de carrière dont il n'a encore parlé à personne. Tous ces moments, parfois importants et parfois futiles, ont à tour de rôle réussi à lui vider un peu plus la tête. Lui qui avait eu du mal à voir Jordan s'envoler directement après ces aveux échangés, le voilà aujourd'hui qui a oublié le jour où elle est censée rentrer. Encore endormi, Alfie est réveillé par la sonnette de la porte d'entrée. Il grommelle pendant qu'il émerge, tourne la tête vers la porte de sa chambre en ouvrant un oeil, et attend de voir si une de ses colocataires ouvrira. Mais personne, elles doivent déjà être toutes les deux parties. Après un long soupir, il se redresse et s'assied sur le bord de son lit en passant une main sur son visage. Il se lève, traîne les pieds jusqu'au salon, seulement vêtu d'un t-shirt et d'un boxer. Une de ses mains ouvre la porte d'entrée pendant que l'autre glisse dans ses cheveux histoire de les remettre en place un minimum. Quand il découvre Jordan sur le pas de sa porte, ses yeux s'ouvrent un peu plus grands. « Oups, j'ai oublié de checker le calendrier. » Il se tourne vers son appartement avant de lui faire à nouveau face. « Mais on a pas de calendrier, en fait. » Bien qu'à peine réveillé, ça lui fait bizarre de la voir. Il a pendant un moment eu l'impression que Jordan n'était en réalité plus qu'un souvenir, et qu'elle ne reviendrait peut-être jamais à Bowen. Il n'en a parlé avec Nevaeh que quelques jours après son départ, mais après plus personne ne mentionnait son nom autour de lui. Elle est partie sans qu'ils ne sachent ce qu'ils étaient l'un pour l'autre, et aujourd'hui Alfie est encore plus confus alors qu'il ne pensait pas ça possible. Ça a toujours été comme ça avec elle, des dizaines de questions mais aucune réponse à la clé. Il s'écarte pour la laisser entrer avec seulement un demi-sourire. Pas d'accolade, surtout pas de baiser. « Prêt pour...? » Puis il se rappelle, en même temps qu'il se réveille. « Ah, juste, le festival truc. » Alfie et sa capacité à réfléchir appauvrie à une heure si matinale. « Pas vraiment, mais ça prendra pas longtemps. Faut juste que je me douche et que je prenne deux-trois trucs. » Il la regarde brièvement, un peu confus d'avoir oublier et son retour, et ce voyage qu'elle a prévu. Peut-être qu'elle croit pouvoir revenir comme si elle n'était jamais partie, reprendre où ils en étaient, mais Alfie ne sait cependant pas si lui en sera capable. Il verra une fois là-bas, et il compte bien sur quelques verres ou autres pour l'aider à faire face au retour de Jordan.

__________________________


You need to get off my mind
I knew it was wrong, but I thought about you still. Girl, I do not know Where you're running to. I'm your finish, love, I'm the one for you. If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Jordan D. Aindreis

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1324
ICI DEPUIS : 03/04/2016
CRÉDITS : cranberry + anaëlle + littlebug
DOUBLE-COMPTE : ezekielle + axten + asriel
STATUT : he's her favorite sin
MessageSujet: Re: something just like this -r.    Mar 30 Mai 2017 - 6:01


Jordan n'avait pas vraiment réfléchit. Elle réfléchissait rarement avant d'agir, de toute façon. On l'avait toujours caractérisée de par son impulsivité qui, parfois, était utile alors qu'à d'autres, elle ne faisait que lui mettre des bâtons dans les roues. La porte de l'appartement s'ouvra tranquillement, laissant apparaître Alfie, vêtu simplement. Il avait ce regard endormi, les traits encore fatigués de la veille, une expression que Jordan s'était surprise à apprécier, au cours des semaines précédents son départ. « Oups, j'ai oublié de checker le calendrier. » Au son de ces mots, son sourire s'estompa, déconcertée. Jordan se contenta de hausser les épaules, elle ne possédait pas non plus de calendrier, sinon que celui intégré à son téléphone intelligent. « Oh, c'est pas grave, tu sais », dit-elle en forçant un demi sourire. La mémoire des dates n'était pas une force pour beaucoup de gens, Jordan en faisait d'ailleurs partie, jusqu'à ce que le travail l'oblige à être organisée et à avoir un emploi du temps précis. Maintenant que cette lourde étape était derrière elle, la jeune femme comptait bien profiter de quelques jours de vacances. Alfie et elle prendraient la route dans quelques heures, comme elle l'avait proposé lors de l'un de leurs échanges de messages. Jordan fit un pas dans l'appartement et referma la porte derrière elle. « Prêt pour...? » Elle arqua un sourcil alors qu'il se rattrappait. « Oui, le festival truc », répéta Jordan, sous l'air confus du brun. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle était vexée, mais c'était presque cela. Elle aurait voulu qu'Alfie se souvienne, qu'il l'attende, qu'ils puissent partir comme deux jeunes ados en quête de plaisir. Elle aurait voulu qu'il se rappelle de la date tout comme elle l'avait fait, choisissant avec soin la couleur du petit bandeau posé sur la journée d'aujourd'hui. « Si tu veux, on annule et on se reprendra », souffle-t-elle d'un ton doux, en croisant ses bras. Ce n'est pas vraiment ce qu'elle voulait, mais c'était peut-être mieux ainsi. Ou peut-être que non, Jordan l'ignorait, comme d'habitude. « Ça prendra pas longtemps. Faut juste que je me douche et que je prenne deux-trois trucs. » Jordan plongea son regard dans celui d'Alfie lorsqu'il lui mentionna qu'il devait prendre sa douche, et malgré elle, un sourire amusé se forma sur ses lèvres. Elle ne su pas quoi répondre, contrôlant son impulsivité qui lui donnait envie de se laisser aller alors que la situation lui rappelait gentiement que tout n'était plus comme avant. Elle porta une main à sa crinière, où elle glissa ses doigts dans ses cheveux. Jordan s'empressa de reprendre la parole, ne réfléchissant plus à ce qu'elle devait ou ne devait pas dire, ou faire. « Je sais que ça fait des mois, Alfie, je sais que ça fait une éternité et que ça n'aurait pas du se passer comme ça, pas après... après ce jour-là, mais j'ai pas envie que ce soit compliqué et qu'on doive prévoir chacun de nos faits et gestes. J'ai envie qu'on soit ensemble et qu'on s'amuse, ensemble. » Elle prit une pause pour reprendre son souffle, elle avait prononcé ces mots d'une traite, comme si c'était maintenant ou jamais. Un nouveau sourire, plus sincère cette fois, s'était dessiné sur ses lèvres rosées. Jordan se trouvait bien étrange et ça la faisait rire. « Pardon, ce doit être le décalage », ajouta-t-elle finalement, cherchant à dédramatiser la quasi déclaration qu'elle venait de lui faire.

__________________________



The way you're lightin' up the room caught the corner of my eye. We can both sneak out the back door, we don't have to say goodbye because it's alright, it's alright to waste time tonight

Revenir en haut Aller en bas
Mr Bowen
avatar

Alfie Z. Bartholomew

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Lily-A (ex "girlfriend"), Ondine (amie), Angus (meilleur pote), Jordan (ex sex-friend), Lola (amie de fête), Bérénice (connaissance attachante), Freja (l'amie avec qui il a couché), Juliet (comme une soeur), Nevaeh (sa meilleure amie qui fait partie du top 3 de ses personnes préférées)
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1803
ICI DEPUIS : 19/05/2016
CRÉDITS : juju d'amour (a) & endlesslove (s)
DOUBLE-COMPTE : théia, oscar, cleo & milo
STATUT : in all his mess, she starts to make sense
MessageSujet: Re: something just like this -r.    Jeu 1 Juin 2017 - 13:55

Il a toujours été tellement distrait. Tête en l'air, tellement perdu dans le temps qu'il finit par ne plus entendre ses propres pensées. Évidemment, il remarque ce sourire qu'elle avait quelques secondes plus tôt et qui s'empresse de s'effacer en entendant les premiers mots qu'il prononce. Immédiatement, Alfie se sent coupable. Jordan et lui ne se sont jamais rien promis. Ils ne sont pas réellement un couple, et il ne sait pas si elle comme lui possèdent de réels sentiments à l'égard de l'autre. Ça a toujours été si flou entre eux, balançant sans arrêt entre un "je t'aime" et "je te déteste" jamais prononcés. Et pourtant, voilà qu'il se sent coupable. Il aurait dû savoir, être là pour accueillir son arrivée, avoir son sac de prêt. Sauf qu'elle le sait, il n'est pas de ceux qui attendent sagement le retour de l'autre tout en se languissant de leur présence. Peut-être qu'il devrait. « Je suis désolé. » Sincèrement. Alfie se pince les lèvres sans savoir quoi ajouter, n'arrivant qu'à s'enfoncer encore plus à chaque fois qu'il ouvre la bouche. « Hey, ça j'ai pas oublié ! C'est juste... le nom. Ça m'est sorti de la tête. » Il essaie de se rattraper comme il le peut mais, à force de tentatives ratées, il a l'impression de n'être rien d'autre qu'un parfait abruti. Après un soupir, il passe ses mains dans ses cheveux et ouvre des yeux plus grands, plus réveillés. Jordan lui propose d'annuler et, lâchant sa tête, il s'empresse de la secouer négativement. « Non, on va pas annuler. Ça va être bien, mais ce serait encore mieux si j'y allais avec des fringues. » Il tente un sourire qui se transforme en un rictus maladroit. Ça ne lui ressemble pas d'être si peu adroit, Alfie a toujours été doué pour trouver les mots devant n'importe quelle fille. Sauf qu'évidemment, Jordan n'est pas n'importe quelle fille. Il se dirige vers sa chambre, ouvre l'armoire, en sort un t-shirt au hasard qui devrait faire l' affaire. Il s'apprête à faire la même chose avec le tiroir du bas sauf que les mots prononcés par Jordan, à quelques pas de lui, bras croisés contre sa poitrine, l'arrêtent dans son élan. Immobile pendant qu'elle parle, il profite d'une pause dans son discours pour s'avancer vers elle. Lui faisant à présent face, il esquisse un nouveau sourire en l'entendant s'excuser. « Ouais ouais, le décalage. » Son sourire s'agrandit un peu plus et sa main se glisse dans sa nuque, un pouce contre sa joue. « Je crois que ça se passera jamais comme ça devrait se passer, on est pas assez normaux pour ça. » Les mots sont venus d'eux-même sans qu'il n'y réfléchisse avant, si bien qu'il n'est pas certain de si ils peuvent être vexants ou, au contraire, si vrais qu'ils en deviendraient amusants. « Je craignais un peu que ça devienne bizarre depuis l'autre fois, quand... enfin tu sais. Je me disais que tu me fuyais, encore, mais maintenant je me sens un peu con d'avoir pensé ça. Alors tu sais quoi ? On va s'amuser. » Il hoche la tête pour appuyer ses paroles avant d'ajouter un simple mot. « Ensemble. » Nouveau sourire, nouvelle lueur vive qui vient faire briller ses yeux noisettes. Son regard passe de ses yeux à ses lèvres mais, au lieu de s'avancer, il fait retomber sa main le long de son corps.

__________________________


You need to get off my mind
I knew it was wrong, but I thought about you still. Girl, I do not know Where you're running to. I'm your finish, love, I'm the one for you. If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Jordan D. Aindreis

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1324
ICI DEPUIS : 03/04/2016
CRÉDITS : cranberry + anaëlle + littlebug
DOUBLE-COMPTE : ezekielle + axten + asriel
STATUT : he's her favorite sin
MessageSujet: Re: something just like this -r.    Lun 3 Juil 2017 - 20:31


Jordan l'écoutait lui faire ses excuses, sachant pertinemment qu'il n'avait aucune bonne raison d'être désolé. Un oubli, ça arrivait, et ça aurait aussi bien pu être elle. Sauf que ce n'était pas Alfie qui avait accepté un énorme contrat à l'autre bout de la planète, à peine quelques jours suivant celui où ils s'étaient tous deux mis à nu, où ils avaient partagé à l'autre ce qu'il restait de leur coeur bien amoché. « Hey, ça j'ai pas oublié ! C'est juste... le nom. Ça m'est sorti de la tête. » L'Anglaise hocha positivement la tête, suggérant tout de même de remettre cette escapade à une autre fois. Elle ne voulait pas déranger les plans qu'Alfie avait peut-être pour la journée, ni le forcer s'il n'en avait pas spécialement envie aujourd'hui. Loin d'elle était l'envie que leur pseudo relation soit mécanique et organisée comme l'étaient toutes celles qu'elles avaient longtemps détesté. Et encore à ce jour. « Non, on va pas annuler. Ça va être bien, mais ce serait encore mieux si j'y allais avec des fringues. » Ses lèvres s'étirent en un sourire, malgré elle. « Pourtant j'adore ton nouveau style, ça fait très décontracté. » Jordan tente un brin d'humour maladroit, confiante que de toute façon, rien ne pourrait vraiment empirer la situation. Alfie s'éloigne vers sa chambre et Jordan le suit d'un pas lent, connaissant parfaitement l'environnement. Les bras croisés contre sa poitrine, ces phrases qu'elle pensait tout bas, elle les exprime comme si c'était sa dernière chance, comme s'ils étaient à un point de non retour. Sans trop réfléchir, parce que c'était le domaine où elle excellait depuis toujours. La silhouette du jeune homme, immobile, s'approche à présent d'elle, alors que la châtaine s'excuse à son tour. Alfie se moque de son prétexte, il n'avait pas tort  en fait. Puis il glisse sa main contre sa nuque, son pouce contre sa joue et Jordan capture son regard, à cet instant précis. « Je crois que ça se passera jamais comme ça devrait se passer, on est pas assez normaux pour ça. » Jordan se met à rire sans le quitter des yeux, puis feint un visage détresse. « Quoi, on est pas normaux ? » Elle se retient quelques secondes, tentant de garder son sérieux, puis recommence à rire. Ils n'étaient pas « normaux », elle était loin de l'être et ce n'était pas un secret pour personne. « Je craignais un peu que ça devienne bizarre depuis l'autre fois, quand... enfin tu sais. Je me disais que tu me fuyais, encore, mais maintenant je me sens un peu con d'avoir pensé ça. Alors tu sais quoi ? On va s'amuser. » La jeune femme lui tira la langue. Elle partageait ses appréhensions quant à ce qu'ils étaient. « C'est surtout ces grands patrons de la mode que j'aurais voulu fuir en fait, ils sont lourds ! » dit-elle, marquant une pause. Ses séjours à New York n'avaient pas été de tout repos. Certes, ce fût une merveilleuse expérience pour elle, en tant que professionnelle, mais Jordan aurait pu se passer de certains détails. Elle reprit un peu son sérieux, puis poursuivit: « C'est vrai que parfois t'es con, mais je fuirais pas pour cette raison hein, Bartholomew. Puis, on a du temps à rattraper et du plaisir à se faire », dit-elle, armée d'un grand sourire, qui aurait grandit encore, si elle avait pu, lorsqu'il avait prononcé ce dernier mot. « Ensemble. » Elle remarque son regard qui quitte le sien et sa main qui quitte son cou, s'allongeant le long de son propre corps, puis du bout des doigts, elle effleure son menton, ramenant son regard à elle. « Allez, pas de distraction. À la douche ! On est en retard. » Jordan lui fait un clin d'oeil, puis pose ses mains sur les épaules du jeune homme, qu'elle fait tourner sur lui-même avant de le pousser vers la salle de bain.

__________________________



The way you're lightin' up the room caught the corner of my eye. We can both sneak out the back door, we don't have to say goodbye because it's alright, it's alright to waste time tonight

Revenir en haut Aller en bas
Mr Bowen
avatar

Alfie Z. Bartholomew

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Lily-A (ex "girlfriend"), Ondine (amie), Angus (meilleur pote), Jordan (ex sex-friend), Lola (amie de fête), Bérénice (connaissance attachante), Freja (l'amie avec qui il a couché), Juliet (comme une soeur), Nevaeh (sa meilleure amie qui fait partie du top 3 de ses personnes préférées)
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1803
ICI DEPUIS : 19/05/2016
CRÉDITS : juju d'amour (a) & endlesslove (s)
DOUBLE-COMPTE : théia, oscar, cleo & milo
STATUT : in all his mess, she starts to make sense
MessageSujet: Re: something just like this -r.    Lun 10 Juil 2017 - 16:48

Peut-être que ça se limitera toujours à ça. Quelques plans mal organisés, des allers et retours des deux cotés, pas de promesse et pas de mots qui ne leur ressemblaient pas. Peut-être que leur relation restera à jamais une sorte de brouillard sans fin, sans que ni l'un ne l'autre ne sache jamais vraiment ce qu'il veut réellement. À croire qu'ils ne sont pas destinés à une fin heureuse, simple, banale comme n'importe quel autre duo, pour ne pas dire couple. Comme si ils étaient obligés de passer par du compliqué, que ce qui est trop facile rimerait avec l'impossible. En même temps, comment sont-ils censés savoir quoi faire alors qu'ils sont tous les deux en train de foncer vers l'inconnu, vers quelque chose qu'ils ne contrôlent pas et qui leur fait totalement perdre pied ? Lui-même n'en sait rien. Il ne sait pas ce qu'il veut, ce qu'il prévoit, ce qu'ils sont. Tout ce dont il est conscient, c'est que la présence de Jordan dans son appartement arrive toujours à créer ce petit confort auquel il aime bien s'accrocher de temps en temps. Sa remarque le fait rire. « Merci, mais je doute que ce soit acceptable sociétalement parlant. Enfin, pour sortir en société. Bref, t'as compris. » Il balaie l'air d'un geste de la main, abandonnant l'idée de sortir une phrase correcte alors qu'il vient à peine de se lever. Quelques pas vers son armoire remplie de vêtements, des bouts de tissus lancés sur son lit, et rapidement Alfie fait retourne vers elle en prenant de plus en plus conscience de sa présence. Elle est là, elle ne partira plus. Il aime cet air qui anime ses traits, l'envie qu'elle a de rester sérieuse alors qu'il voit bien que ses lèvres ont envie de sourire. En réponse à sa question, il secoue d'abord négativement la tête. « On est très loin d'être normaux. » Et il rit avec elle, arrivant lentement à se replonger dans cette bulle qui les entoure à chaque fois qu'ils sont à proximité l'un de l'autre. Ça lui rappelle le mariage de Lily et Nelligan, sa main sur sa jambe, ses yeux plongés dans les siens. Il a l'impression que le temps a passé trop vite entre ce jour et aujourd'hui, mais qu'en même temps une éternité s'est écoulée entre ces deux dates. Alfie hoche ensuite la tête, compréhensif. Il imagine bien que ça n'a pas dû être de tout repos pour elle, et pourtant ça ne l'a pas empêché d'être un peu en colère lorsqu'elle était partie si rapidement. Juste un peu. À ce qu'elle ajoute, il lève d'abord les yeux au ciel. « J'avais oublié que t'étais pas livrée avec l'option "compliments". » Ses lèvres s'étirent en un grand sourire qu'il essaie de cacher en se mordant la lèvre, sauf qu'il en est incapable. Elle le chasse, le poussant à la douche, et il lève les mains comme un voleur qui viendrait de se faire prendre. « J'y vais, » dit-il en faisant quelques pas en arrière, direction la salle de bain. Avant de disparaître, il passe sa tête par l’entrebâillement de la porte. « Et si tu veux venir, libre à toi. » Il hausse un sourcil avant de s'éclipser à la salle de bain où il retire le moindre de ses vêtements avant de faire couler un filet d'eau dans la douche.

__________________________


You need to get off my mind
I knew it was wrong, but I thought about you still. Girl, I do not know Where you're running to. I'm your finish, love, I'm the one for you. If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Jordan D. Aindreis

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1324
ICI DEPUIS : 03/04/2016
CRÉDITS : cranberry + anaëlle + littlebug
DOUBLE-COMPTE : ezekielle + axten + asriel
STATUT : he's her favorite sin
MessageSujet: Re: something just like this -r.    Mar 25 Juil 2017 - 19:19


Sa dernière réplique au sujet des compliments la fit bien rire. Ce n'était pas dans ses habitues et Alfie l'avait bien cernée, depuis tout ce temps. Cette idée qui traversa ses pensées lui faisait tout drôle. Depuis tout ce temps. Le brun était au coeur de sa vie depuis plusieurs mois à présent, c'était complètement atypique pour une fille comme elle. Dans toute leur incohérence, Alfie lui apportait du bien, à elle, à sa vie. Jordan le poussa finalement à la douche, question qu'ils puissent partir un jour. La porte se ferme tranquillement derrière lui, la blonde observant sa silhouette disparaître derrière le cadrage blanc. Puis elle s'arrête et son visage s'affiche à nouveau, l'instant de prononcer quelques mots. « Et si tu veux venir, libre à toi. » Elle arqua un sourcil, le coin de ses lèvres s'étirant en un sourire amusé. Et puis ça ne pressait pas, en fait. Ils arriveraient un peu plus tard que prévu, Jordan s'en fichait.  Elle retira ses Converse et rejoint la salle de bain de l'appartement sur la pointe des pieds. Elle entrouvrit la porte sans un son, puis la referma derrière elle. L'Anglaise remonta sa tignasse en chignon, duquel quelques mèches tombaient, trop courtes pour tenir parmi les autres. Elle retira chacun des vêtements qui couvraient son corps et s'approcha finalement de la douche, tirant doucement le rideau qui séparaient les deux jeunes adultes. Jordan le rejoint sous l'eau, d'un silence total. Elle déposa sa main contre sa mâchoire, plongeant son regard perçant dans les iris de l'Espagnol. Le contact de l'eau contre sa peau la fit frissonner. Le contact du corps de l'homme contre le sien était quant à lui électrisant. Ses doigts se frayaient un chemin contre le cou d'Alfie, puis descendaient lentement sur son torse. Elle déposa ses lèvres contre son cou, l'embrassant tendrement sous le contact de ses doigts qui avaient poursuit leur chemin. Leurs corps enlaçés, des échanges de baisers et des gémissements qui témoignaient de leurs retrouvailles. Le souffle court, ils restèrent immobiles de longues minutes, n'ayant point envie de se séparer de cette étreinte. De belles expériences les attendaient et puis ils auraient l'occasion de recommencer, encore et encore. Jordan sècha rapidement ses cheveux de sa serviette avant d'enfiler de nouveau son short en jeans et sa camisole beaucoup trop grande pour elle. Les mèches de ses cheveux ondulaient contre ses épaules. Avant de quitter la salle de bain, où Alfie s'affairait encore à se vêtir, Jordan détailla une nouvelle fois le jeune homme. « Dommage que ce ne soit pas socialement acceptable d'afficher ce corps ainsi, je ne m'en passerais pas. » Elle lui sourit puis retourna dans le couloir où elle reprit ses chaussures, prête à partir à l'aventure.

__________________________



The way you're lightin' up the room caught the corner of my eye. We can both sneak out the back door, we don't have to say goodbye because it's alright, it's alright to waste time tonight

Revenir en haut Aller en bas
Mr Bowen
avatar

Alfie Z. Bartholomew

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Lily-A (ex "girlfriend"), Ondine (amie), Angus (meilleur pote), Jordan (ex sex-friend), Lola (amie de fête), Bérénice (connaissance attachante), Freja (l'amie avec qui il a couché), Juliet (comme une soeur), Nevaeh (sa meilleure amie qui fait partie du top 3 de ses personnes préférées)
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1803
ICI DEPUIS : 19/05/2016
CRÉDITS : juju d'amour (a) & endlesslove (s)
DOUBLE-COMPTE : théia, oscar, cleo & milo
STATUT : in all his mess, she starts to make sense
MessageSujet: Re: something just like this -r.    Mer 26 Juil 2017 - 10:52

Si elle avait été trop polie, trop gentille, aussi naïve que beaucoup d'autres filles, certainement que leur relation n'aurait jamais été la même. Alfie l'aurait probablement repoussée de sa vie comme il l'a fait avec toutes celles qu'il a connues. Il n'aurait pas laissé ses sentiments, bien qu'étranges soient-ils, interférer entre eux. Elle est spéciale, elle l'a toujours été. Elle est ce qu'il manquait à sa vie pour que celle-ci commence à avoir du sens. Débarrassé de tous ses vêtements, il fait couler l'eau de la douche qui ne met pas longtemps avant de se réchauffer. Il se faufile à l'intérieur, penche sa tête en arrière afin de s'humidifier le visage et, alors qu'il se frotte les yeux de ses deux mains, sent un frisson lui parcourir le dos au contact des doigts de Jordan contre sa peau. Alfie retire ses mains de son visage et laisse un sourire venir étirer ses lèvres. Il l'attire à lui, l'admire nue pendant que l'eau ruisselle contre sa peau, profite de quelques minutes de répit où ils ne sont qu'elle et lui, éloignés du reste du monde. Il embrasse son cou, ses lèvres, laisse ses doigts se balader sur chaque parcelle de son corps. L'avoir contre lui lui fait réaliser une chose qu'il a pendant des mois préféré taire. Jordan lui a manquée. Pas seulement son corps, ses lèvres, pas juste le lien qu'ils avaient au début où ils se connaissaient. Non, elle lui a manquée toute entière. Son rire, sa voix, sa façon d'être. Ce sentiment grandissant qui avant l'effrayait ne lui donne à présent plus envie de reculer. Il réalise à quel point il est bien quand elle est à ses cotés, et non pas à des kilomètres de la ville. Elle est devenue un de ses repères, une raison d'arrêter ses voyages et de s'installer définitivement dans un pays où il n'aurait jamais cru vivre. Quelques minutes suffisent pour célébrer leurs retrouvailles et rapidement, Alfie se retrouve à enfiler les vêtements qu'il a plus tôt préparés. Avant de mettre son t-shirt, il regarde Jordan en haussant un sourcil, souriant du coin des lèvres à cause des mots qu'elle vient de prononcer. « Alors tu peux te sentir honorée d'être la seule à pouvoir en profiter entièrement. » Il ne sait pas si ces paroles feront réagir Jordan, Alfie n'a pas vraiment réfléchi avant de les prononcer. Après avoir mis lui aussi sa paire de chaussures, il attrape les clés de sa voiture et sort de l'appartement avant de fermer la porte derrière eux. « Je te parie que je peux nous faire arriver à l'heure, » lance-t-il en descendant les escaliers, souvent un peu trop confiant quand à ses talents de conduite.

__________________________


You need to get off my mind
I knew it was wrong, but I thought about you still. Girl, I do not know Where you're running to. I'm your finish, love, I'm the one for you. If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: something just like this -r.    

Revenir en haut Aller en bas
 
something just like this -r.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: appartements-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
LES AA GAMES
recensement du mois d'août
les scénarios attendus