Mini commun : les inscriptions pour le second mini-commun sont ouvertes alors venez par ici pour vous inscrire :bg:

Partagez | 
 

 stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ effy ♠ sacha ♠ léo ♠ siam ♠ chase ♠ cj
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1232
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ BABINE. & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Lun 1 Mai 2017 - 18:21


C’était la peur au ventre que Lennox montait les escaliers menant au perron de la maison que Devan Matthews habitait. Cet homme qu’il n’avait jamais même rencontré, cet homme qu’il ne connaissait que via les paroles de Daemon. Depuis que le notaire s’était confié à ce dernier, quant à son alcoolisme, quant à la mort de Lou, quant à sa nouvelle orientation mal assumée, il s’était senti tout d’un coup soulagé. Jusqu’à ce que Daemon se confie quant aux potentiels problèmes d’alcool de Devan. Un doute, une incertitude, une crainte qui l’habitait quant à sa consommation. Lennox n’avait jamais été de ceux à être en mesure de tendre une main aux autres, même s’il le voulait, il était lui-même tellement bas qu’il était incapable de hisser les autres hors du gouffre. Lui était déjà au fond. Pourtant, quand Daemon lui demanda s’il pouvait venir en aide à Devan, l’aider à ouvrir les yeux sur son problème et l’accompagner vers un autre chemin, comme Lennox l’avait fait quelques mois plus tôt, il se sentit obligé d’accepter. Après tout, il devait énormément à Daemon, qui avait toujours été là pour l’écouter, qu’il le demande ou non. Lennox devait le lui rendre, et cette fois, il semblait avoir réellement besoin de lui. Lennox se doutait bien que ça ne servirait à rien, qu’il n’était pas celui à qui il fallait faire appel, mais il promit d’au moins essayer. Pour Daemon. Mais aussi pour que personne ne connaisse la descente aux enfers que lui-même avait vécue l’année dernière. C’est ainsi qu’en ce dimanche après-midi, Lennox s’était rendu à l’adresse que son ami lui avait envoyé par sms, et s’était avancé jusqu’à la porte. Le cœur battant la chamade. Les joues déjà roses alors qu’il n’avait même pas cogné à la porte. Une longue minute passa, sans doute, avec que Lennox ne se décide à appuyer sur le bouton de la sonnette. Une courte fois. Il attendit, et entendit bien vite des pas, et la poignée de porte tourner, et la porte s’ouvrir. Un homme l’accueillit. « Bonjour, euhm, Devan ? » Demanda-t-il. « Je … je suis un ami de Daemon. Lennox. Je ne sais pas, je ne sais même pas s’il t’a dit que je passerais … ? » Balbutia-t-il. Il n’avait pas vraiment de plan. C’était d’ailleurs préférable ainsi, puisque Lennox se serait sans doute dégonflé s’il avait été prématurément confronté à ce qu’il allait devoir lui dire. « Est-ce que je peux entrer ? » Essaya-t-il, même s’il se sentait tellement intrus qu’il n’imaginait même pas comment Devan le prendrait de son côté.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Devan Matthews

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 6183
ICI DEPUIS : 22/07/2016
CRÉDITS : FREEDOM FRIES
DOUBLE-COMPTE : Andreas et Dan.
STATUT : C'est très bizarre, mais en couple.
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Lun 1 Mai 2017 - 21:15

lennox ∞ devan
Devan n’en revenait toujours pas : il avait couché avec Daemon. Le même Daemon qu’il avait maudit toutes ces années mais qu’il apprenait à redécouvrir petit à petit. La soirée avait été quasiment parfaite : un bon dîner au restaurant, quelques confessions pour essayer de retrouver de leur complicité perdue puis la soirée s’était terminée en apothéose… Ils avaient remis ça. Et ç’avait été bon ! Rien de comparable à ce qu’ils avaient connu il y a dix ans. Leurs retrouvailles avaient donc été autant émotionnelles que charnelles et ça n’avait pas été pour déplaire à Devan.
Après ça, on aurait donc pu croire que tout irait bien. Que ses problèmes – notamment avec l’alcool – se seraient envolés. Mais au lieu de se réjouir, après coup Devan avait plutôt paniqué. Il s’était souvenu de la souffrance éprouvée il y a dix ans, puis de celle ressentie lorsqu’Ezra s’en était allé. Deux fois ç’avait été dur, une troisième serait de trop. Et si Daemon le brisait une autre fois ? Et si la vie les séparait encore ? Il n’avait pas l’impression de mériter un truc pareil et quelque chose dans sa tête l’empêchait d’être totalement bien avec cette idée de couple. Déjà, est-ce qu’ils étaient de nouveau ensemble ? Ils n’en avaient pas totalement parlé. Pas explicitement. Mais ça y ressemblait… Et il n’avait plus été vraiment avec quelqu’un depuis dix ans, Devan n’était plus certain de savoir comment ça marchait.

Son premier réflexe avait été d’aller prendre sa bouteille de vin dans le tiroir de sa chambre. Son meilleur allié ces derniers temps. Maintenant qu’il avait des colocataires il préférait mettre ça à l’abri pour ne pas soulever les questions. Il se réfugiait dans l’alcool car il n’avait pas l’impression de pouvoir parler à quelqu’un. Liam n’était pas au courant pour son accident et il ne voulait pas que ça change. Quant à Daemon… Il ne se voyait pas lui confier ses doutes une nouvelle fois, parce qu’il avait peur de changer d’avis sur leur histoire. De faire marche arrière. Ce serait dégueulasse après ce qu’ils venaient de faire et Devan en était conscient. Il avait juste besoin de réfléchir… De penser à autre chose, de se vider la tête. De se convaincre que tout irait bien et de braver ses peurs. Mais ça lui paraissait insurmontable…

C’est pour ça qu’aujourd’hui il avait un peu la gueule de bois. Un peu mal au crâne. Peut-être que l’alcoolisme commençait quand on se mettait à boire seul. Devan avait un peu de mal à mettre ce mot sur ses pratiques. C’était toujours compliqué à assumer ce genre de choses et il n’avait pas envie qu’on le foute de force aux alcooliques anonymes.
En parlant d’anonyme… on sonna à la porte. Il se frotta le visage, intrigué en sachant qu’il n’attendait personne. Daemon était-il déjà en manque ? Peu de chance qu’il passe à l’improviste, il n’était pas encore assez à l’aise pour ça. Il se leva donc avec un peu de mal et ouvrit la porte. Devan fronça les sourcils, ne connaissant absolument pas la personne qui se présentait devant lui.
Un ami de Daemon. Qu’est-ce que ça voulait dire ? « Mh non… effectivement, il ne m’a rien dit. » fit-il, assez méfiant. Il ne comprenait pas ce que ça voulait dire. Ce que cet ami de Daemon faisait là. Lennox n’avait pas l’air d’être là pour lui casser la gueule, c’était déjà un bon point !

Il hésita puis finalement se décala pour le laisser passer. « Ouais ok. » Il ferma la porte derrière lui puis se retourna vers Lennox, les bras croisés. « Je suis assez curieux de savoir ce qu’il t’a raconté pour que tu viennes me voir alors qu’à priori on ne se connaît pas. » Que Liam aille voir Daemon à la rigueur, c’aurait été compréhensible. Mais là il n’y avait aucune raison pour qu’on lui dise de bien s’occuper du pianiste, parce qu’après tout ça n’avait pas été lui le fautif il y a dix ans et ce n’était donc pas à son entourage d’avoir peur.
Code by Silver Lungs

__________________________



It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ effy ♠ sacha ♠ léo ♠ siam ♠ chase ♠ cj
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1232
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ BABINE. & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Ven 5 Mai 2017 - 2:24

Rien qu’à voir les traits de Devan, sa gueule fatiguée, ses yeux endormis, Lennox comprenait qu’il arrivait justement à un moment où l’intérieur de sa tête devait tambouriner contre son crâne, pour lui faire regretter les gouttes de trop de la veille. Pourtant, il recommencerait sans doute. S’il était comme Lennox avait été, il recommencerait, oui. Parce que l’oubli en valait la peine, même s’il n’était qu’éphémère. L’oubli valait tous les martèlements incessants que Devan endurait présentement. Daemon avait donc eu raison de s’inquiéter, à moins que Lennox soit totalement à côté de la plaque avec ses déductions. Mais un homme en désespoir savait en reconnaître un autre, sans doute. « Ce n’est pas grave, je lui avais dit que je n’étais pas certain de passer cet après-midi, c’est sans doute pour cela. » Expliqua Lennox. Ce qui n’était pas faux. Le notaire avait bien indiqué à son ami qu’il était possible qu’il n’ait pas le temps – ce qui était faux, il savait pertinemment qu’il avait son dimanche complet de libre. Andreas n’était pas là, ce qui expliquait le temps libre de Lennox. Ce qu’il n’avait pas dit à Daemon, c’était que cette rencontre avec Devan était très anxiogène pour le trentenaire. Il aurait pu se dégonfler à la dernière seconde, il aurait pu vivre une crise d’angoisse rien qu’à l’idée d’aller le confronter face à l’alcoolisme. Trouble qu’il n’avait pas encore lui-même tout à fait surmonté. Et si au lieu d’aider Devan, ils s’enfonçaient tous les deux ? Le jeune homme ne voulut d’abord pas y penser, mais l’idée devenait de plus en plus présente. De plus en plus agréable à imaginer, par moment, par durs moments.

Lennox hésita un moment, avant de finalement demander à entrer. Alors qu’il n’avait toujours aucune idée de ce que le trentenaire foutait à sa porte, Devan accepta quand même de le laisser pénétrer dans sa maison. Il referma la porte derrière eux et releva enfin le motif de la venue de l’homme. « Tu as raison, on ne se connaît pas. Mais Daemon m’a beaucoup parlé de toi … » Admit Lennox. Daemon et lui avaient élaboré ce plan si rapidement que le notaire n’avait aucune idée de ce qu’il attendait réellement de lui. Que pouvait-il dire à Devan ? Jusqu’où devait-il aller ? Il irait au feeling, tant pis s’il gaffait par moment. « … Et il s’inquiète pour toi, Devan. Et je semble comprendre pourquoi. » Il se gratta la nuque, visiblement gêné, alors qu’il essayait de trouver une entrée en matière alors qu’ils se tenaient dans le hall d’entrée. Ce n’était pas facile. « Enfin, je veux dire … J’ai l’impression qu’on a peut-être traversé des trucs similaires. » Du moins par rapport à leur manière de gérer les problèmes. À leur manière de s’évader de ceux-ci. Leur descente aux enfers.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Devan Matthews

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 6183
ICI DEPUIS : 22/07/2016
CRÉDITS : FREEDOM FRIES
DOUBLE-COMPTE : Andreas et Dan.
STATUT : C'est très bizarre, mais en couple.
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Sam 6 Mai 2017 - 18:43

lennox ∞ devan
La présence de Lennox sentait le traquenard à plein nez. S’il était là ce n’était clairement pas pour les féliciter d’avoir remis le couvert et on le comprenait très facilement en voyant sa tête. Une gueule d’enterrement. Le visage de quelqu’un qui n’était pas sûr de lui, qui craignait quelque chose. Il se demanda vaguement s’il n’était pas arrivé quelque chose à Daemon alors très vite Devan demanda à Lennox de s’expliquer. Il fronça les sourcils à sa réponse, cherchant les sous-entendus possibles dans sa phrase. Parce qu’il y en avait, des sous-entendus ! Ca voulait dire quoi, au juste ? Il était encore un peu trop dans le gaz pour déchiffrer les messages implicites, alors si Lennox n’en venait pas clairement au fait ça allait le saouler. « Je ne vois pas pourquoi il s'inquiéterait pour moi. Et même si c’était le cas, je ne comprends pas ce que tu viens faire dans l’histoire. » Autant être franc. Ce type était peut-être très gentil, peut-être que c’était un bon ami à Daemon, mais est-ce que ça lui donnait vraiment le droit de débarquer dans sa vie pour lui donner une leçon de moral ? Surtout qu’il n’arrivait vraiment pas à faire toutes les connections pour trouver la raison de son inquiétude. Du moins… jusqu’à ce que Lennox ne parle de traverser des trucs similaires.

Il eut enfin le déclic. Cette visite n’était pas due au hasard, elle avait forcément lien avec la soirée qu’ils avaient passé avec Daemon. Lors de cette soirée, il avait avoué à son ex que c’était l’alcool, la cause de son accident. Et déjà l’autre fois, lors de son concert, il avait surpris Daemon surveiller de très près les verres qu’il commandait au bar… Daemon lui avait montré un soutien sans faille, lui avait dit qu’il allait s’en sortir et Devan s’était vexé, protestant qu’il n’était pas malade et n’avait pas besoin de guérir de quoique ce soit. Puis, devant le restaurant il avait baissé les armes et son point de vue avait changé, avouant qu’il avait peut-être un problème avec l’alcool. Mais il lui avait dit ça sur le moment et parce que le trop plein d’émotions semblait difficile à gérer, sans penser qu’un gars style témoin de Jéhovah viendrait frapper à sa porte par la suite. C’était aussi pour ça qu’il n’avait pas voulu en parler tout de suite… Déjà parce qu’il n’assumait pas, qu’il avait honte, mais aussi parce qu’il ne voulait pas qu’on lui vienne en aide. Devan était capable de s’en sortir tout seul, il en était certain, ce n’était qu’une question de temps.

Sa mâchoire se crispa, Devan croisa les bras. Garde ton calme. Garde ton calme. « C’est probablement très gentil de ta part, Lennox. Mais j’ai pas besoin de ton aide okay ? Et tu n’auras qu’à dire à Daemon que s’il compte m’envoyer tous ses potes, il peut bien aller se faire foutre. » Il allait très probablement revoir un message rempli d’insultes très bientôt… « Alors tu vas voir, c’est assez facile, la sortie c’est le même chemin que l’entrée. J’t’en prie. » Il ne voulait pas se laisser avoir par de belles paroles et puis finir chez les Alcooliques Anonymes sans comprendre comment ni pourquoi. Apparemment ce type avait été de ceux qui buvaient trop et Devan en était désolé pour lui, mais son problème à lui n’était qu’occasionnel. Il n’aurait aucun mal à se passer de l’alcool demain s’il le fallait. Enfin… c’est ce qu’il croyait. Bon sang, il n’avait vraiment pas hâte de passer par la case « je rencontre les amis de mon mec » si c’était pour revoir ce Lennox.
Code by Silver Lungs

__________________________



It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ effy ♠ sacha ♠ léo ♠ siam ♠ chase ♠ cj
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1232
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ BABINE. & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Dim 7 Mai 2017 - 22:27

Puisque Devan semblait déjà sur le point de le mettre à la porte, demandant des explications quant à sa venue inattendue et même indésirée sans doute, Lennox décida de se lancer. Certes, sa réponse était des plus vagues parce qu’il n’avait aucune idée de la façon dont il devait verbaliser le nœud du problème. Ce n’était pas un sujet facile alors l’entrée en matière ne l’était pas non plus, forcément. « Daemon n’a pas forcément les ressources pour te venir en aide, alors que moi … enfin, en quelque sorte … je les ai, puisque je suis passé par là aussi. » Expliqua Lennox alors que Devan ne semblait pas comprendre pourquoi c’était lui qui se trouvait chez lui et non pas Daemon, alors que c’était bel et bien ce dernier qui s’inquiétait. Plus Lennox parlait d’expériences similaires et plus Devan semblait avoir le déclic. Sans doute repensait-il à ce qu’il avait bien pu dire à Daemon pour que celui-ci s’inquiète ainsi, sans doute repassait-il ses gestes dans sa tête pour comprendre d’où cela provenait. Peu à peu, le chemin se fit, et la glace était brisée. Sauf que cela ne voulait pas dire que l’homme se montrerait davantage réceptif, au contraire d’ailleurs. Maintenant que le voile était tombé face à sujet de la visite du notaire, ça passait ou ça cassait. Et ça avait cassé.

Tout de Devan se referma, ses bras, son regard. Lennox se figea, le regardant, interdit. Il savait que c’était une mauvaise idée, lui-même aurait aussi mal réagit quelques mois plus tôt si un inconnu s’était pointé à sa porte en prétendant être le messie. Certes, Lennox ne pensait pas du tout avoir ce pouvoir, cette influence, et pourtant il avait osé toquer à la porte de cet homme en pensant pouvoir lui apporter une certaine aide. Devan lui montra presque gentiment la porte de sortie, et Lennox ne se fit pas prier pour rebrousser chemin et poser la main sur la poignée de la porte, sentant le regard de Devan sur lui comme s’il voulait bien s’assurer qu’il fouterait réellement le camp. Ce que Lennox ne fit pas, après quelques secondes d’hésitation, planté devant la porte, dos à l’homme. « Tu sais quoi ? Non. » Il se retourna finalement vers Devan en secouant la tête. « Tu penses peut-être que présentement, t’as pas besoin de mon aide, mais le simple fait que tu savais exactement de quoi je parlais ne fait que confirmer qu’il y a bien un truc qui cloche. » Lennox fit quelques pas vers l’avant, mais garda une bonne distance entre eux cette fois, pour ne pas se montrer plus envahissant qu’il ne l’était déjà. « Je sais que t’es confortable dans la situation actuelle, je sais que c’est l’échappatoire idéal et que ça fait du bien, mais ça c’est jusqu’à ce que tu atteignes le point où plus rien d’autre n’importe, où aucun moment de lucidité n’est surmontable sans l’alcool. À ce moment-là Devan, c’est encore plus difficile de remonter la pente et tu t’en rends peut-être pas encore compte mais ce qu’il y a au fond du gouffre c’est pas aussi beau que l’illusion de l’alcool en donne l’air. » Avait lâché Lennox d’un ton assuré, d’un ton presque dramatique. C’était quitte ou double et il avait doublé, en espérant que Devan lui laisse au moins une chance.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Devan Matthews

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 6183
ICI DEPUIS : 22/07/2016
CRÉDITS : FREEDOM FRIES
DOUBLE-COMPTE : Andreas et Dan.
STATUT : C'est très bizarre, mais en couple.
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Dim 7 Mai 2017 - 23:22

lennox ∞ devan
Devan était du genre à s’énerver facilement, il n’avait pas beaucoup de mal à en venir aux poings. Oui, il était capable de sang-froid… Mais dans sa cuisine seulement, quand les seules choses qui le faisaient pleurer étaient des oignons. Sauf que cette fois il n’avait pas le droit de frapper. Lennox était un ami de Daemon et il ne voulait pas s’attirer les foudres de ce dernier – même si pour le coup il lui en voulait vraiment de lui avoir envoyé une baby-sitter. Mais ça n’était pas la seule raison. Lennox avait raison, et même s’il ne le connaissait pas ils semblaient avoir beaucoup en commun ; c’était le notaire lui-même qui le disait. Daemon avait jugé utile d’appeler du renfort tandis que Devan prenait son problème à la légère. Mais une réaction aussi démesurée le faisait réfléchir malgré le fait qu’il venait d’envoyer balader l’homme en face de lui. Il allait avoir une petite conversation avec Daemon et selon ce que ça donnerait, recontacterait ou non ce type pour lui demander de l’aide… Autant dire qu’il y avait peu de chance pour que ça se fasse au final.

Alors très au fond de lui, une petite voix intérieure le remercia d’insister. S’il avait franchi cette porte, Devan serait probablement allé dans sa chambre pour prendre sa bouteille et… lui donner raison. Sauf que, honteux de son comportement envers lui mais aussi de son addiction, il n’aurait jamais repris contact. Il se serait contenté d’engueuler Daemon – ce qui se fera malgré tout – sans jamais prendre au sérieux son problème, en niant. Et qui sait, plonger petit à petit dans les tréfonds de l’alcool. « Arrête de me parler comme si tu savais tout de moi. On ne se connaît pas. » Il ne fallait pas oublier qu’une seule petite partie de lui admettait que Lennox avait raison. De là à le dire à voix haute et à lui rendre la tâche aussi simple… il ne fallait pas exagérer.
Devan soupira. « Il s’est pas demandé par hasard, si c’était pas sa faute ? Il s’est pas dit que p’t’être j’avais juste besoin d’être rassuré et pas qu’on m’envoie un pantin dans ton genre ? » Oups. Il y allait peut-être un peu fort… Mais il se sentait démuni, mis à nu et il n’était pas du tout confortable avec cette position. Devan n’avait pas l’habitude de se confier ou des trucs dans le genre… Un nouveau soupir. « Pardon. Mais ça m’met sur les nerfs ce qu’il me fait là. J’voulais pas dire ça. C’est juste que t’arrives avec tes beaux airs, là… Tu penses tout savoir alors que tu sais pas grand-chose. J’suis pas un alcoolo okay ? Désolé si tu l’as été mais j’suis pas comme ça. C’est juste… passager. Si tu te questionnes à propos de la tête que j’ai aujourd’hui, c’est juste parce que j’ai la trouille. Mais ça va m’passer okay ? T’auras qu’à lui dire que tout va bien. » Il ne savait pas trop ce que Daemon lui avait dit ni même ce qu’ils étaient l’un pour l’autre. Tiens, y aurait-il là un petit soupçon de jalousie ? Lennox était bel homme et ils semblaient proches, si le pianiste lui avait demandé un truc du genre. Il se revit presque dix ans en arrière. « T’as couché avec aussi ? Comme tout Bowen ? » Il culpabilisait de le soupçonner encore d’une telle chose alors qu’ils étaient à peine ensemble à nouveau. « C’est pour noyer le poisson qu’il t’a dit de venir ? »
Code by Silver Lungs

__________________________



It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ effy ♠ sacha ♠ léo ♠ siam ♠ chase ♠ cj
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1232
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ BABINE. & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Mar 9 Mai 2017 - 2:40

C’était étranger à Lennox d’insister autant, mais la raison de sa visite devait lui tenir à cœur davantage que ce qu’il avait voulu se faire croire. Si cinq minutes plus tôt le notaire aurait accueilli à bras ouverts n’importe quelle excuse pour se défiler face à cette responsabilité trop lourde et trop grande pour lui, maintenant il semblait être prêt à tout pour se battre pour seulement dix minutes de discussion avec Devan. Sans doute parce que dans son regard il avait eu l’impression d’être face à un miroir. Probablement parce qu’en voyant ses traits tirés, la lueur de ses yeux presque complètement engloutie par les ravages de l’alcool, Lennox avait reconnu en Devan toute la détresse qu’il avait lui-même traînée avec lui pendant des mois. De longs mois froids d’un hiver robuste et meurtrier. Lennox avait bien failli y laisser sa peau, lui, et il ne souhaitait ce malheur à personne. Surtout pas une personne qui était aussi chère aux yeux de son meilleur ami.

« T’as raison, j’te connais pas. » Admit Lennox. Il fallait bien avouer ses torts, donner à l’autre ce qui lui revenait. Il avait peut-être l’impression de savoir exactement ce qu’il traversait mais il était vrai que personne ne le vivait ni de la même manière, ni pour les mêmes raisons. Toutefois, Lennox osait croire qu’ils pouvaient s’aider quand même à s’en sortir, car le cheminement devait forcément se ressembler. Lennox devait y croire. Il devait croire qu’il pouvait faire quelque chose. Après tout ce temps. Mais Devan montrait encore bien de la résistance, et Lennox ne pouvait franchement pas lui en vouloir. Si lui n’avait pas ce feu lui permettant d’hausser le ton devant les autres, il avait quand même cette capacité de se fermer au reste du monde. Il serait retourné dans sa coquille bien vite si un homme comme lui s’était présenté à sa porte l’année dernière. Mais pantin ou pas, Lennox tenterait de lui tenir tête, cette fois. Pour que le feu intérieur de Devan rallume finalement la lueur de ses yeux. « Est-ce que ça l’est, de sa faute ? » Osa demander Lennox. « Parce que tu sais, si ça l’est … Un point de vue extérieur pour en parler est parfois … parfois préférable. » Dit-il, même s’il ne savait pas si sa propre situation pouvait s’appliquer. Lui avait commencé à guérir au moment où il ne s’était pas servi de Lou comme unique béquille. Lui avait pu s’en sortir en se reposant sur d’autres personnes que celle qui lui faisait du mal, au final. Que ça ait été volontaire ou pas, Lennox avait eu besoin de respirer un autre oxygène que le sien pour survivre.

« Il veut juste ton bien, Devan. Parce que tu comptes énormément pour lui. » Lennox ne revint pas sur le fait que l’homme affirmait ne pas être alcoolique. Ça ne servait à rien de lui coller cette étiquette-là s’il n’avait pas fait son chemin quant à son problème. Il fallait qu’il le comprenne par lui-même, sinon, il se sentirait constamment attaqué. « Mais non, je n’ai pas couché avec lui ! » Répliqua Lennox, secouant la tête. « Daemon est mon plus proche ami, et si je suis venu c’est parce que moi, l’alcool a failli me tuer, et je ne voudrais surtout pas qu’il perde l’homme qu’il aime ! » Avait-il dit, s’emportant. Parce que rien que d’imaginer, lui, comment il réagirait, comment il souffrirait, si Andreas en venait à mourir pour une raison aussi injuste, Lennox en perdait tout contrôle. Personne ne méritait de vivre ça, et surtout pas Daemon. Oui, il avait fait bien des erreurs, mais cette fois, il n’était habité que par de bonnes intentions.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Devan Matthews

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 6183
ICI DEPUIS : 22/07/2016
CRÉDITS : FREEDOM FRIES
DOUBLE-COMPTE : Andreas et Dan.
STATUT : C'est très bizarre, mais en couple.
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Mar 9 Mai 2017 - 13:09

lennox ∞ devan
Devan mentirait s’il disait que c’était totalement la faute de Daemon. Il avait commencé à boire avant de le voir et c’était même la cause de son accident. Mais la réapparition du brun dans sa vie, le fait qu’ils recommencent à se voir, ça n’arrangeait rien. Il paniquait, il suffoquait, il s’imaginait que la vie lui reprendrait le quelconque bonheur qu’il s’autoriserait à ressentir comme il y a dix ans. Comme avec Ezra. Comme toujours, en fait. « C’est peut-être pas exactement de sa faute, si je dois être honnête. Mais tu connais Daemon, je suppose qu’il t’a parlé de notre histoire et tout ça m’angoisse. J’arrive pas à bien gérer le fait qu’on… se remette plus ou moins ensemble. » Il avait su pardonner au garçon, oui, mais pas oublier. Quand Devan cogitait il pensait sans cesse qu’il finirait par aller voir ailleurs parce que c’était la force des choses et qu’on ne pouvait pas se contenter de Devan. Comme s’il lui manquait un truc pour vraiment combler quelqu’un.

Le cuisinier avait bien compris que Daemon tenait à lui, mais c’était assez rassurant qu’il le dise également à ses amis. Ca rendait les choses plus vraies, plus sincères. Il haussa les épaules en soupirant doucement. Alors il en vint à la conclusion que peut-être Lennox avait couché avec Daemon ! Après tout, le pianiste avait un palmarès aussi fournis que le sien et ils n’avaient pas parlé ensemble de Lennox. Bon, ils n’avaient pas eu énormément l’occasion de parler de leurs amis respectifs, de toute façon du côté de Devan le tour était assez vite fait.
« On pourrait peut-être… s’asseoir. » Il capitulait. Déjà. Devan n’avait pas la force de se battre contre cet inconnu. Et puis lui aussi, l’alcool avait failli le tuer. Très récemment… Alors il était peut-être temps de réagir finalement. Ils allèrent se mettre sur le canapé, Devan se frotta le visage en soupirant. Oubliez la politesse et la courtoisie, il ne pensa pas le moins du monde à lui offrir quelque chose à boire ! Drôle d’ironie… « Alors vous avez parlé de moi ? Qu’est-ce qu’il t’a dit au juste ? » demanda très curieusement le brun. Lennox ne lui dirait certainement pas s’il s’était dit des mauvaises choses pendant la conversation mais ça valait quand même le coup de tenter.

« Et… quand est-ce que t’as compris ? Qu’il fallait faire quelque chose… » Qu’il fallait se soigner. Il revoyait encore son accident et les images terribles dans sa tête le poussaient toujours très paradoxalement à boire plus. C’était un cercle vicieux ! On buvait parce que ça n’allait pas, mais aussi parce qu’on avait honte de boire.
Code by Silver Lungs

__________________________



It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ effy ♠ sacha ♠ léo ♠ siam ♠ chase ♠ cj
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1232
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ BABINE. & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Mer 10 Mai 2017 - 14:42

Lennox comprenait, évidemment, cette angoisse que ressentait Devan. Cette anxiété était une réaction tout à fait normale face à ses retrouvailles avec Daemon. Après tout ce qui s’était passé entre eux, dix ans plus tôt, il avait le droit d’avoir peur, il avait le droit de douter. Daemon le comprenait sans doute, ça, aussi. Ce qui était moins normal, ce qui n’était pas sain du tout, c’était de gérer ces émotions négatives en ayant recours à l’alcool. Ça ne l’aidait pas, au contraire, ça finirait par le plonger dans une mer d’angoisse encore pire que celle dans laquelle il se sentait déjà couler. « Il m’en a parlé, c’est vrai. C’est normal que ça t’angoisse, Devan. Mais il faudrait effectivement reconsidérer comment bien le gérer … » Lennox haussa les épaules. « Y’a probablement pas de recette miracle, mais y’en a qui sont pas mal moins destructrices. » Il suffisait de trouver celle qui nous convenait le plus, celle qui nous permettrait de traverser le brouillard sans y perdre complètement le Nord.

Après avoir rassuré Devan quant au fait que Lennox n’était pas un amant de Daemon venu jouer au messie malgré tout, le jeune homme proposa qu’ils s’assoient. Le notaire hocha la tête, soulagé de ne pas être reconduit à la porte une seconde fois. Il n’aurait plus lutté, là. Il avait eu la force de se retourner une fois, mais pas deux. Le trentenaire suivit donc Devan jusqu’au salon, où ils se posèrent sur le canapé. « Il m’a d’abord parlé de ton accident … » Commença Lennox. Ce sujet aurait pu être une conversation à part entière, mais il ne s’y attarda pas pour le moment. Trop tôt. « Il m’a parlé de l’erreur qu’il a commise, qui lui a fait perdre l’homme génial que tu es. » Lennox esquissa un faible sourire. Ça se résumait à ça, et aux inquiétudes de Daemon quant à Devan et à ce qui les attendait.

Son interlocuteur lui demanda alors la question, qui soulignait la première étape vers la guérison. Devan voulait savoir à quel moment Lennox avait compris qu’il fallait faire quelque chose. Le déclic de Lennox ne serait pas le même que Devan – du moins il l’espérait ! -, mais c’était une bonne chose qu’il se pose la question. Lennox inspira profondément tout en se calant un peu sur le fauteuil, visiblement mal à l’aise d’avoir à répondre à cela. Et pourtant, si c’était pour aider, les mots arrivaient plus facilement à franchir ses lèvres. « J’ai essayé de m’enlever la vie, tellement j’étais mal. » Lâcha-t-il, direct. C’était lourd, c’était brusque, mais c’était la dure vérité nécessaire. « L’alcool m’a projeté dans une noirceur que je n’arrivais plus à endurer. » Il se revoyait s’éveiller à l’hôpital après son overdose, Lou à son chevet, le suppliant de ne plus l’abandonner. « J’ai vu le tort que ça causait autour de moi, mais surtout à moi. Pendant ce premier bref moment de réelle lucidité depuis un moment, en me réveillant à l’hôpital, j’ai réalisé que si ma vie devait continuer, alors ma façon de la vivre devait changer. Par après, je ne suis pas rentré chez moi directement. J’ai passé un mois dans un centre de désintoxication. » Lennox ne mentionna pas que ça avait été un passage obligatoire, que ça avait été la continuité de ses soins à l’hôpital, parce que si c’était à refaire, il le referait volontairement. « Ce n’est pas un combat facile, j’ai chuté quelques fois après ma sortie. Mais la lutte en vaut la peine. Je n’ai pas bu une seule goutte d’alcool depuis plus de trois mois et, pour la première fois depuis très longtemps, j’peux dire que je n’ai pas envie de mourir. » Il leva les yeux vers Devan, n’en revenant pas lui-même du chemin qu’il avait fait. Il avait fallu qu’il le dise à voix haute, enfin, pour se rendre compte du changement dans sa vie. « Je ne peux que te souhaiter d'avoir le déclic. » Conclut-il.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Devan Matthews

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 6183
ICI DEPUIS : 22/07/2016
CRÉDITS : FREEDOM FRIES
DOUBLE-COMPTE : Andreas et Dan.
STATUT : C'est très bizarre, mais en couple.
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Jeu 18 Mai 2017 - 14:11

lennox ∞ devan
Devan décida de donner sa chance à Lennox. La chance de le convaincre et qui sait, peut-être serait-il le déclic du cuisinier. Il l’écouta alors attentivement, profondément touché par les mots du notaire. Bien plus qu’il ne pourrait le laisser paraître en tout cas… Lennox avait frôlé la mort à cause de l’alcool. Devan aussi, mais d’une façon bien différente. Lui il avait juste été très con en prenant la voiture alors qu’il avait bu, tandis que Lennox avait intentionnellement voulu se retirer la vie. Les intentions n’étaient pas les mêmes, les conséquences n’étaient pas les mêmes. Pouvait-on vraiment se reconstruire après ça ? Lennox devait en être la preuve vivante même si Devan ne le connaissait pas assez pour savoir s’il était réellement heureux ou non.

Il grimaça légèrement lorsque Lennox parla de centre de désintoxication. Il ne voulait pas aller là-bas... Avec son caractère de merde ça n’était pas la bonne méthode pour l’aider. Ca se rapprochait de ce qu’on appelait la méthode forte et il risquait très vite de se braquer. Comme ce qu’il venait de se passer à l’instant en fait, avec l’arrivée assez fracassante de Lennox chez lui et d’une manière plus générale dans sa vie. « Je me vois pas aller là-bas. » Il fallait de toute façon se poser une certaine question : avait-il envie de guérir ? Ne se considérant pas comme réellement malade, Devan ne trouvait pas ça nécessaire. Oui, il avait fait le con mais il ne voulait pas mourir pour autant. Peut-être qu’il s’ennuyait dans sa petite vie bien rangée, mais ça n’était pas une raison pour le déclarer alcoolique, si ? « Je suis désolé pour toi. Tout ça, c’est clair que ça n’a pas dû être facile à vivre. » Il haussa les épaules. « Mais j’ai pas l’impression qu’on soit pareil. C’était un accident, j’ai pas voulu mourir, j’ai juste été très con. » A moins qu’il ne l’ait souhaité, ne serait-ce qu’une demi seconde, assez pour démarrer la voiture et se mettre à conduire… A vrai dire cette soirée-là était assez floue dans son esprit et il n’arrivait plus vraiment à se souvenir. Il préférait se dire que c’était juste un accident. « Est-ce que je peux te demander ce qui a changé, pour toi ? Ce qui fait que tu n’as plus envie de mourir ? » C’était peut-être indiscret, déplacé, mais ne l’avait-il pas été, Lennox, en débarquant chez lui comme ça pour lui donner des conseils ? C’était donnant-donnant !
Code by Silver Lungs

__________________________



It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ effy ♠ sacha ♠ léo ♠ siam ♠ chase ♠ cj
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1232
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ BABINE. & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Mer 24 Mai 2017 - 14:13

Lui-même avait eu la même grimace quand on lui avait parlé pour la première fois, à l’hôpital, d’un centre de désintoxication. Il avait toujours eu du mal à aller chercher de l’aide, surtout en raison du fait qu’il n’arrivait pas à s’ouvrir aux autres, parler de lui-même ne lui venait pas facilement et s’il était plutôt doué en introspection, il était dans une position bien difficile quand il devait le dire à voix haute. Les psychologues, les intervenants, les amis, peu importe, Lennox n’avait jamais réussi à totalement se mettre à nu devant quelqu’un. La nervosité, la timidité, la honte, tout ça. Ça l’empêchait de se confier. Ça l’empêchait de montrer qui il était vraiment. Alors en se cachant continuellement des autres, ces derniers ne pouvaient l’aider. Ce n’était donc pas difficile de comprendre que Lennox n’avait nullement eu l’envie de passer un mois entier en centre de désintoxication, constamment surveillé et analysé. Des thérapies de groupe à tous les jours, des thérapies individuelles qui suivaient, du monde qui allait et venait. Cette idée était étouffante, et ça l’avait effectivement été au début. Puis il avait vu les progrès qu’il faisait, il avait vu ce que sa tête sans alcool arrivait à former comme pensées. Et il avait commencé à remonter la pente, doucement, tout doucement. Il n’était même pas à mi-chemin quand il en était sorti, mais au moins il n’était plus au fond. Le bord du précipice lui donnait un peu moins le vertige. « Je ne me voyais pas y aller non plus. Et même une fois arrivé, j’ai mis pas mal de temps à l’accepter. Mais j’y suis arrivé. C’est moins envahissant qu’on le pense … » Avoua-t-il, même s’il était persuadé qu’il ne se serait pas cru lui-même s’il s’était dit cela avant d’y aller. Il fallait y être pour comprendre l’effet positif que ça pouvait avoir sur soi. Le recul, la paix, le partage, la mise au point de sa vie. Devan montra alors sa compassion à l’égard de ce qu’il avait vécu, mais s’empressa bien vite de se détacher de son expérience. « Ce n’est pas vraiment le fait que j’aie voulu mourir qui m’a conduit là-bas, même si ça y a contribué. Juste l’alcool était une assez bonne raison de m’y rendre … » Il soutint le regard de l’homme un moment, avant d’ajouter : « Tu n’as peut-être pas voulu mourir, mais t’aurais pu mourir, Devan. T’en as eu d’la chance. Et c’est l’alcool qui t’as fait risquer de la perdre. C’est l’alcool qui t’as rendu con à ce point-là. » Et qui dit que ça ne recommencerait pas ? D’autant plus que Devan ne semblait pas réaliser l’ampleur de cet accident, de sa consommation. S’il prenait à la légère ce qui lui arrivait, alors il risquait de s’y faire prendre à nouveau. Pour le moment, le jeune homme lui demanda ce qui avait changé en lui, ce qui lui avait redonné le goût de vivre, en quelque sorte. « J’ai rencontré quelqu’un. C’est peut-être pas la bonne façon de s’en sortir, c’est peut-être pas bien de me reposer sur quelqu’un de cette façon-là, mais c’est ce qui fonctionne pour moi. Et puis, il m’aide à apprendre à m’aimer un peu plus, il m’aide à voir les bons côtés, alors je me dis que si y’a autant de positif qui sort de cette relation, ça rééquilibre le truc. » Dit-il en esquissant un léger sourire. Tout pour se convaincre que sa relation avec Andreas était saine. Que sa dépendance affective n’allait pas encore une fois tout foutre en l’air.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Devan Matthews

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 6183
ICI DEPUIS : 22/07/2016
CRÉDITS : FREEDOM FRIES
DOUBLE-COMPTE : Andreas et Dan.
STATUT : C'est très bizarre, mais en couple.
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Ven 2 Juin 2017 - 18:02

lennox ∞ devan
« Je ne peux pas me reposer sur Daemon. » C’était sorti tout seul, il parlait avec son cœur. Le pianiste avait beau être aux petits soins pour lui, jusqu’à lui envoyer quelqu’un pour l’aider dans ses problèmes d’alcool, il n’était pas encore quelqu’un de confiance selon Devan. Il n’arrivait pas à totalement s’ouvrir à lui, à s’oublier dans cette relation car il avait bien trop peur. Le passé était encore présent en lui et il ne cessait d’y revenir, encore et encore. Comme si le prénom de Trystan tournait en boucle dans sa tête. Et pourtant, il en faisait des efforts Daemon ! Il voulait absolument mettre dans la tête de Devan que ce qui s’était passé il y a dix ans ne se reproduirait plus. Mais il n’arrivait pas à le croire. Il ne voulait pas retomber amoureux de lui trop tôt… Et même si c’était probablement déjà trop tard, en tout cas il prendrait bien son temps pour le lui dire. « J’arrive pas à faire une croix sur le passé et à lui mettre ma vie entre les mains. C’est vrai qu’il fait des efforts, qu’il est venu me voir à l’hôpital, qu’il cherche à prendre soin de moi… Mais je l’ai tellement mal vécu il y a dix ans que si ça devait recommencer, ce serait le coup de trop. Est-ce que tu vois ce que je veux dire ? Quand la rancune est trop forte pour se laisser aller à nouveau… Je suppose qu’on ne connaît pas Daemon de la même façon, mais moi j’suis persuadé qu’il serait capable de recommencer aujourd’hui. » Avec un homme plus jeune, probablement. Et puis il avait quelques groupies maintenant ! C’était vite trouvé. « Il a beau me jurer que ça n’arrivera plus, j’suis incapable de le croire. Je bouillonne dès que je le vois regarder quelqu’un d’autre. » Rien que d’en parler, ça l’agaçait. Il regarda un moment Lennox avant de soupirer, s’enfonçant dans le canapé. « Comment tu sais que tu peux lui faire confiance, à ton mec ? Tu le crois sur parole quand il te dit qu’il t’aime ? » Devan était vraiment intéressé par les réponses que pourrait lui donner Lennox, sans penser que ses questions pourraient le faire douter de son couple. Ils n’avaient sûrement pas le même passé que Devan et Daemon, ça n’avait rien de très comparable. Pourtant, le notaire semblait être quelqu’un qui n’avait pas confiance en lui, ce que vivait un peu Devan depuis la tromperie, alors il voulait savoir comment ce dernier faisait pour croire ce qu’on lui racontait. « Je remets pas du tout ton couple en question… C’est juste que j’ai beaucoup de doutes sur Daemon, pourtant je l’ai aimé comme un dingue. Je veux savoir si je suis tout seul ou si ça te fait pareil… » Quelle conversation niaise bon sang, il n’en avait pas l’habitude Devan ! Mais il était en compagnie d’un ami de Daemon, c’était l’occasion d’en profiter. Et peu importe qu’il répète ou non tout ça au pianiste, ce dernier était plus ou moins au courant des doutes de Devan de toute façon.
Code by Silver Lungs

__________________________



It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ effy ♠ sacha ♠ léo ♠ siam ♠ chase ♠ cj
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1232
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ BABINE. & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Mar 20 Juin 2017 - 2:27

Lennox ne saisit pas immédiatement le sens des paroles de Devan. Il ne pouvait pas se reposer sur Daemon, mais était-ce en raison du fait qu’il n’aimait pas l’idée de se tenir à quelqu’un comme à une bouée de sauvetage, ou était-ce parce qu’il s’agissait de Daemon et que leur passé refaisait inévitablement surface ? La seconde option fut confirmée lorsque le jeune homme lui confia qu’il avait bien mal vécu sa trahison d’il y avait dix ans et qu’il avait du mal à se laisser aller à nouveau avec lui. La rancune, la perte de confiance, les doutes constants. Lennox pouvait aisément comprendre Devan, et c’était bien ça qui lui donnait autant de fil à retordre. Au fond, une partie de lui avait envie de dire à son interlocuteur qu’il avait raison de penser ainsi, qu’il pouvait bien se laisser aller à l’alcool s’il le voulait, s’il désirait taire les voix négatives, brouiller sa vue au point de ne même plus discerner la noirceur. Après tout, Lennox l’avait fait et pendant un moment, il s’était senti bien. Comme sur un nuage. Haut, si haut que rien ne pouvait l’atteindre. Mais ce n’était pas pour cela que Daemon avait envoyé Lennox, au contraire. Le notaire se devait d’essayer de tirer Devan de son trou, même si la descente pouvait lui sembler encore attrayante malgré tout ce qu’il avait enduré. Encore aujourd’hui, même s’il avait fait d’énormes progrès, Lennox devait constamment lutter contre l’envie de rechuter. S’accrocher au visage, aux sourires et aux je t’aime d’Andreas étaient ses seuls moyens d’y parvenir. C’était bien dommage que Devan ne puisse pas se permettre un tel abandon envers Daemon. « Je vois exactement ce que tu veux dire, Devan. » Il hocha la tête. « Mon ex-copine m’a été infidèle, il y a un peu plus d’un an. Elle avait beau me dire qu’elle ne le voulait pas, que c’était une erreur, qu’elle était perdue et qu’elle m’aimait moi, je préférais me protéger que de me laisser aller encore à cette relation qui aurait pu me faire du mal, encore et encore. Comme toi, j’étais persuadé qu’elle aurait été capable de recommencer. » Il haussa les épaules. « Aujourd’hui nous ne sommes plus ensemble, et je sais au fond de moi que c’est mieux ainsi, mais pas pour les raisons que je croyais. Avec du recul, je crois sincèrement qu’elle disait vrai, qu’elle m’aimait, et que c’était une erreur de parcours. » Lennox ne releva pas le fait que Lou était désormais au ciel, ça ne servirait à rien et ce n’était pas ça l’objectif de ce partage de vie. Devan lui demanda alors comment il faisait pour faire confiance à son mec, à Andreas, son amour actuel et éternel. « C’est difficile, surtout quand on a la confiance en soi que j’ai … c’est-à-dire bien basse. Bien sûr que j’ai des doutes, j’ai ce besoin constant d’être rassuré, mais il le fait et quand je l’écoute, quand je le regarde, je le crois. T’es pas tout seul à douter, je doute constamment. De moi, de nous. J’ose espérer que c’est normal, à quelque part … » Il essayait de se convaincre, oui, et peut-être que Devan se ferait à l’idée lui aussi que des doutes, il en aurait sans doute pendant encore longtemps. Mais que ça valait parfois la peine de passer par-dessus l’incertitude et de voir ce que l’autre pouvait nous apporter.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
la croisière s'amuse !
Si vous rêvez d'évasion alors, cette croisière est faite pour vous. Ici, vous retrouverez tout ce dont on peut rêver : bar open, piscine, mur d'escalade, casino, gym, restaurants, spas, massages, etc.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
changement de version
recensement
les scénarios attendus