AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
grand kangou
avatar

Devan Matthews

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 6376
ICI DEPUIS : 22/07/2016
CRÉDITS : Tag
DOUBLE-COMPTE : Andreas et Dan.
STATUT : C'est très bizarre, mais en couple.
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Mar 1 Aoû 2017 - 23:31

lennox ∞ devan
Lennox était quelqu’un de sage. En dix minutes de conversation à peine, Devan réalisait enfin qu’il était temps de tourner la page. Daemon avait fait une grosse erreur, oui. Et il l’avait largement payée depuis. Dix ans de silence, quelques remarques acerbes, manque de confiance. Voilà la punition qu’il avait subie pour avoir trompé Devan. Mais ils étaient adultes maintenant, ils pouvaient passer outre cette histoire pour repartir sur de bonnes bases. A l’heure actuelle, le pianiste avait l’air d’un amoureux transit. Bien plus présent qu’il y a dix ans, plus romantique, plus attentionné aussi. Il n’avait plus à douter. Et même si sa jalousie ne disparaîtrait jamais totalement, elle pourrait, avec un peu de chance, se taire pour laisser place aux sentiments. « Oui, c’est vrai que c’est quelqu’un de bien. Il trime chaque jour pour que je retombe amoureux de lui, pour qu’on reprenne comme avant. » Il sourit tristement. Il était amoureux, triste constat pour lui qui avait peur de l’engagement. « Il a plutôt réussi son coup, si tu veux mon avis. Mais ne lui dis pas… J’aime bien le faire galérer un peu, quand même. » Rien de bien méchant.
« C’est bête, j’ai jamais eu peur de grand-chose. D’avoir des ennuis, des flics, des conséquences. Mais quand il s’agit d’amour et de ce genre de choses, j’me sens… Vulnérable. Récemment je… » Il se coupa. Il s’apprêtait à parler d’Ezra, avant de se rappeler que Lennox n’était pas son psy. Le pauvre était déjà bien gentil de l’écouter. Il s’enfonça dans le canapé avant de se frotter le visage. « Si tu veux mon avis Lennox, on est tous les deux dans la merde. Quand je nous entends parler, j’ai l’impression qu’on est bien accros… Et c’est jamais bon. » Il lança un regard en direction du notaire. « Daemon m’a vaguement parlé du fait que vous vous cachiez, avec ton copain. J’ai vidé mon sac… Si tu veux faire la même chose, libre à toi. » Donnant donnant. Il se sentirait un peu moins misérable s’il pouvait rendre la pareille à Lennox.
Code by Silver Lungs

__________________________



It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ daemon ♠ devan ♠ effy ♠ léo ♠ siam ♠ cj ♠ xavier ♠ aisling ♠ aino ♠ andeana ♠ collin ♠
ANECDOTES: I don't like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy because I can’t escape the gravity. I'm holding on, why is everything so heavy ? Holding on, so much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, if I just let go, I'd be set free. Why is everything so heavy ?
ABOUT MEMESSAGES : 1341
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ lux aeterna & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Lun 7 Aoû 2017 - 2:50

Heureusement, pour une fois, Lennox avait sans doute réussi à cacher assez son trouble pour ne pas attiser la curiosité de Devan à propos du départ de Lou. Elle pouvait ne plus être dans sa vie pour une myriade de raisons, pas nécessairement parce qu’elle était décédée. Et comme il n’avait pas du tout envie de parler de ces difficiles semaines passées à son chevet, à la regarder mourir à petit feu, avec son espoir qui faiblissait de jour en jour, Lennox fut bien soulagé de constater que son interlocuteur ne décida pas d’aller plus loin. Il préférait largement parler de sa relation à lui, avec Daemon, plutôt que de se replonger dans des démons contre lesquels il s’était si longuement battu. Il n’avait réussi à les taire que très récemment, et ce n’était pas le bon moment pour les réveiller. Lennox était faible, trop fragile, et glisser de nouveau était trop tentant. Voir un peu de positif était ce dont il avait besoin, présentement, et les paroles que Devan prononça par la suite eurent cet effet bénéfique. Il avait de l’espoir. Tout n’était pas noir. Tout n’était pas perdu. Un sourire s’installa sur les lèvres du notaire quand l’homme avoua que les efforts de Daemon n’étaient pas vains. « Je ne lui dirai rien, promis. » Même s’il savait que Daemon sauterait de joie, qu’il n’attendait que ça. Pour le peu de fois que ça lui était arrivé d’avoir à garder des secrets, Lennox savait qu’il n’aurait pas de mal à le faire. Devan parla de ses peurs, quasi-inexistantes ne serait-ce qu’en amour, et débuta ce qui semblait être une anecdote, une tranche de vie, avant de s’interrompre lui-même et de s’enfoncer sur le canapé avant de reprendre sur une toute autre lancée. « Non, c’est jamais bon, t’as raison … Mais c’est parfois mieux que rien. » Et du rien, Lennox en avait souvent ressenti. Du vide. Du noir. Un néant total qui se creusait un chemin dans tout son corps, drainant toute son énergie, exploitant tout son espoir. Jusqu’à ce qu’il ne soit plus qu’une enveloppe vide de sens, vide d’émotions. Au moins, Andreas le faisait vivre de nouveau. Au moins, Andreas lui redonnait le courage d’avancer. Ce n’était plus une habitude qu’il connaissait. Devan lui parla alors de sa relation, partagée avec le norvégien, en mentionnant un fait que Daemon lui avait partagé. Lennox fut gêné que l’attention soit alors tournée vers lui, mais comme il avait un peu forcé Devan à se confier, il se sentait bien mal placé pour se refermer comme une huître. Il haussa les épaules. « C’est pas lui que je veux cacher, et pas notre amour non plus … Enfin … j’ai pas honte, pas de lui. Plutôt … de moi. C’est difficile à expliquer … j’ai juste, peur. Contrairement à toi, j’ai peur de tout, et surtout des autres. » Dit-il, le regard fuyant, tout d’un coup. Comme à chaque fois qu’il parlait de lui.  

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Devan Matthews

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 6376
ICI DEPUIS : 22/07/2016
CRÉDITS : Tag
DOUBLE-COMPTE : Andreas et Dan.
STATUT : C'est très bizarre, mais en couple.
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Mer 16 Aoû 2017 - 0:09

lennox ∞ devan
Devan avait assez mal pris l’intrusion de Lennox dans sa vie. Dans son appartement. Mais il avait fini par comprendre l’acte de Daemon et même s’il lui en voudrait pendant quelques jours, il pourrait aussi le remercier d’avoir mis Lennox sur son chemin. Probablement qu’il ne lui reparlerait jamais de son problème d’alcool, car lui-même semblait en pleine guérison et qu’il ne voulait pas le faire replonger. Mais le notaire semblait être une bonne personne et il était finalement assez content de rencontrer le meilleur ami de son homme. Il fallait qu’ils s’entendent bien, pour le bien-être de tout le monde. Enfin, ça n’était pas dit que Devan oserait le regarder dans les yeux s’ils venaient à se croiser plus tard. Tout ce qu’il venait de lui dire était si intime, si nouveau pour lui, en fait.
Lennox avait l’air d’en savoir beaucoup sur sa vie privée, mais l’inverse était également vrai. Daemon était du genre bavard, alors le cuisinier connaissait vaguement la relation qu’entretenait Lennox avec son petit-ami. Il engagea le sujet autant par vengeance que par reconnaissance. Pour ne pas être le seul à être mal à l’aise mais aussi pour ne pas être le seul à bénéficier de conseils, d’une oreille attentive. Surtout qu’étant lui-même homosexuel il était aussi passé par là… Au final, les deux hommes avaient beaucoup en commun, puisque le notaire avait connu la tromperie de son côté. Oui, bon, ce n’était pas les meilleurs points communs du monde, mais ils se comprenaient.

« T’as l’air d’être quelqu’un de bien Lennox, j’vois pas pourquoi t’aurais honte de ça. L’autre soir, j’ai eu le malheur de draguer un gars dans un bar… Enfin, c’était bien avant que Daemon revienne, hein. Il a failli m’en mettre une. Parce qu’il était gay mais qu’il ne s’assumait pas, en fait il avait développé une haine viscérale pour ce qu’il était, pour ce qu’on était. Pour les gays, quoi. Je sais que tu n’en es pas là, loin de là même. Mais vivre caché, ça ronge de l’intérieur, ça te grignote petit à petit, sans que tu t’en rendes compte. Et pire, ça grignote l’autre aussi. Chaque fois que tu lâches sa main parce que quelqu’un passe, chaque fois que tu t’éloignes de lui parce qu’on te regarde. » Il ne voulait pas lui faire la leçon. Ni même le faire changer d’avis du jour au lendemain. Mais il pouvait toujours essayer. Il se redressa doucement et se frotta la nuque. « C’est avec ce genre de révélation qu’on reconnaît nos vrais amis. C’est assez bateau comme phrase mais c’est vrai. J’ai perdu des amis à mon coming-out mais les plus importants sont restés. Ma famille, est restée. Ils voulaient juste que je sois heureux, je pense que ton entourage aussi. Si t’es sûr qu’il en vaut la peine et que c’est pas juste une passade, je pense que tu devrais te lancer. Daemon sera là pour te soutenir. » Il hésita, avant de reposer les yeux sur lui. « Moi aussi. »
Code by Silver Lungs

__________________________



It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ daemon ♠ devan ♠ effy ♠ léo ♠ siam ♠ cj ♠ xavier ♠ aisling ♠ aino ♠ andeana ♠ collin ♠
ANECDOTES: I don't like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy because I can’t escape the gravity. I'm holding on, why is everything so heavy ? Holding on, so much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, if I just let go, I'd be set free. Why is everything so heavy ?
ABOUT MEMESSAGES : 1341
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ lux aeterna & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   Mer 16 Aoû 2017 - 1:42

Au final, ils étaient tous les deux des âmes bien brisées, chacun à leur manière. Du moins, il fallait se sentir légèrement abîmés pour ainsi essayer de se reconstruire en quittant la réalité à coups de verres d’alcool. Sans doute ne reparleraient-ils jamais des problèmes d’alcool l’un de l’autre, non. Probablement était-ce une fois bien unique durant laquelle ils avaient essayé de communiquer tout le mal que ça avait pu leur faire. Que ça leur causait encore. Mais même si le silence à ce propos reprenait sa place entre eux, au moins ils sauraient qu’ils n’étaient pas seuls. L’un comme l’autre avait ces démons à chasser, et ils le feraient à leur rythme, chacun de leur côté, mais en sachant que l’autre ne se trouvait pas trop loin. C’était déjà une forme de soutien, bien mieux que de pouvoir croire être laissé à l’écart. D’ailleurs, il semblerait que l’alcoolisme ne soit pas le seul point commun des jeunes hommes. On aurait pu se dire heureusement, mais au fond, les autres liens qui les unissaient n’étaient pas forcément mieux. Toutefois, Lennox devait avouer que les conseils et les réflexions de Devan quant aux nouvelles relations et surtout face à une sortie de placard, étaient les bienvenues. Il savait qu’il avait dû passer par là, lui aussi, comme pas mal tous les homosexuels qui désiraient un jour vivre leur orientation sexuelle et leur amour au grand jour. Lui le vivait plutôt mal, mais il savait qu’il n’était pas le seul. Et peu importe comment ça s’était passé pour Devan, il savait que ses paroles auraient un impact, qu’elles le rejoindraient. Comme de fait, tout son discours renversa les émotions de Lennox. Si un peu plus tôt il s’était senti nerveux à l’idée d’épauler Devan, il était maintenant complètement chamboulé par le revirement de situation. C’était à son tour de se retrouver dans le fauteuil de celui qui a l’impression d’être en faute, à lui d’être tiraillé entre ce qu’il savait être le bon, et ce qu’il connaissait du mal. Il se plaisait, Lennox, à ne vivre sa relation que pour lui et Andreas, et pour personne d’autre. Il trouvait confortable de ne vivre que dans leur bulle, leur monde. Sauf qu’il savait aussi à quel point cela détruirait à petit feu Andreas, lui qui endurait sortie après sortie les réjections de Lennox. « J’déteste l’idée qu’Andy souffre parce que j’assume pas ce que je suis. Crois-moi quand j’te dis que c’est pour lui, pour ça, que je fais tous les efforts. Mais j’ai encore bien du mal … j’ai toujours été fermé aux autres, depuis que je suis tout petit. Ça ne se change pas du jour au lendemain … » Devan se redressa légèrement, frottant sa nuque de sa main, avant de continuer sur le coming-out. « Mes amis se comptent déjà sur les doigts d’une main. J’sais pas trop ce que je ferais si je devais en perdre. » Avoua-t-il avec un rire gêné. Il avait déjà perdu bien des gens cette dernière année, à commencer par Lou certes, mais aussi Sacha qui avait quitté Bowen. Au moins, il avait Daemon et Andreas, oui. Et Devan, maintenant, à en croire ses paroles. Le trentenaire esquissa un sourire. « Merci, en tout cas. J’venais pas ici pour avoir autant de soutien mais, ça fait du bien. »  

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
stranger you've followed me so far, until the roads converged, as did the stars (devan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
la nuit de l'horreur
Pour la saison d'Halloween, la ville se fait une beauté, un petit village est installé en dehors de la ville, passez-y faire un tour.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus