Mini commun : les inscriptions pour le second mini-commun sont ouvertes alors venez par ici pour vous inscrire :bg:

Partagez | 
 

 she's a ghost -r.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm h
avatar

Xavier Black

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 482
ICI DEPUIS : 03/04/2016
CRÉDITS : alaska
DOUBLE-COMPTE : lily-a, tiffany, CJ, sunny, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : peu à peu, son regard m'accapare et me retourne la tête.
MessageSujet: she's a ghost -r.   Jeu 11 Mai - 12:10

Une petite balade en ville s'imposait, à la recherche d'un petit cadeau pour Abygaël. Elle allait bientôt arriver à la maison et tu avais envie de lui faire plaisir. Un livre, bien sûr parce qu'elle aimait tellement la lecture que tu ne pouvais pas te tromper. C'était possible en prenant un livre qu'elle avait déjà lu mais au moins, il y aurait l'effort de ta part. Ta volonté de lui faire plaisir. En sortant d'une boutique, tu voyais une jeune femme tourner au coin de la rue. « Tessa. » soufflais-tu doucement. Était-ce une illusion ? Un délire de ton cerveau ? Un syndrome lié au manque de l'alcool ? Tu étais sobre depuis des semaines, depuis des mois même. Alors était-ce vraiment possible ? Il te fallait en avoir le cœur net. Tu avançais vers la jeune femme, espérant te tromper. Tu pressais le pas pour te retrouver juste derrière elle. « Teresa ? » demandais-tu alors que tu lui attrapais l'épaule pour l'avoir face à toi. Ce n'était pas comme ça qu'on s'y prenait dans la vie, c'était même un peu intrusif comme façon de faire et tu pourrais t'en prendre une dans la tronche pour avoir agit ainsi mais ça t'était bien égal. Teresa était morte, de tes mains et tu devais être certain qu'elle le soit toujours. Tu ne croyais pas à la résurrection ou à la réincarnation, tout ce genre de connerie là mais il y avait bien une explication quelque part et il te fallait juste la trouver. « Je.. Non.. » C'était impossible mais pourtant elle semblait bien réelle. Tu semblais déconcerté, sans savoir quoi dire de plus. Si elle s'en allait, tu n'allais pas lui courir après, tu aurais même tendance à courir dans la direction opposée pour la fuir à tout jamais.

__________________________


I don't know if i'm ready for Just a test Cause I'm miles up above you Flying with no safety net I don't believe in fate Although this time I think I've met my match Why are the dreams so hard to catch? — sum 41.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1258
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: she's a ghost -r.   Ven 12 Mai - 10:36



" Lorsqu’un événement malheureux survient, nous avons trois choix : le laisser définir notre vie, le laisser nous détruire ou s’en servir pour devenir plus fort. "

Tu profites de ton après midi de repos pour aller faire un tour en ville. Tu dois ramener des DVD que tu as loué il y a quelques jours. Des vieux films que tu avais envie de revoir. Tu as également quelques courses à faire pour remplir ton frigo et tes placards. Parce que commander chez le traiteur ça va bien un temps. Même si tu as horreur de te prendre la tête niveau bouffe. Tu ne commences au casino qu’à vingt et une heures, tu as dont largement le temps de trainer. Tu te balades sans penser à rien, l’esprit vide et libre. Comme souvent tu ne t’attardes pas sur les gens qui t’entourent. Tu déambules dans les rues guidées juste par ton envie de passer un bon moment. Et puis il y a cette sensation qui t’enlace. La sensation que l’on te suit. Mais il y a pas mal de monde dans les rues, du coup tu n’y prêtes pas plus attention. Tu sursautes quand tu sens une main se poser sur ton épaule et que tu entends un prénom qui t’est étranger. C’est quoi ce bordel. Tu te tournes violemment sous ce contact qui te dérange. Tu lèves même ta main prête à te défendre au cas où. Ta main reste en suspend, prête à s’abattre sur le visage de celui qui te fait face. Au moindre faux pas,  tu lui en colles une sur sa joue droite. Ou sa gauche. Ou les deux. Mais il a l’air tellement surpris que cela te bloque complètement dans ton mouvement. Tu plonges ton regard bleu dans le sien. Figée comme une statue, aucune expression se dessine sur ton visage. Sauf peut être de la colère ou de l’incompréhension. « Non je quoi ? Un problème ? On se connait ? » Une fois la surprise passée, la tigresse refait vite surface. Tu as horreur que l’on te dérange quand tu te balades tranquillement. Mais tu ne peux t’empêcher de te demander ce qui fait que le mec face à toi à l’air complètement secoué. A croire qu’il a vu un fantôme. Sur le coup tu es même tentée de crier un grand "bouh", juste pour voir s’il finit de blêmir ou même pire. S’il se tire. « Hey !! Ça va ? » Tu t’étonnes toi-même à la sortie de tes mots, mais le mec n’a vraiment pas l’air bien. Et sur le coup tu ne sais pas trop si tu dois te tirer et le planter là comme un con ou bien le secouer pour le faire revenir sur terre. Parce que là il a l’air vraiment d’avoir quitter son corps.

good vibes.

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Xavier Black

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 482
ICI DEPUIS : 03/04/2016
CRÉDITS : alaska
DOUBLE-COMPTE : lily-a, tiffany, CJ, sunny, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : peu à peu, son regard m'accapare et me retourne la tête.
MessageSujet: Re: she's a ghost -r.   Lun 15 Mai - 13:06

Tu secouais la tête. Tu ne comprenais pas comment c'était possible. Tu restais là, face à elle, pétrifié. Comment elle avait fait ? Comment elle t'avait retrouvé ? C'était sûrement à cause de la Love Nest, même si tu avais demandé à faire changer ton prénom pour l'information, ton visage avait quand même été diffusé dans tout l'Australie et pour peu qu'elle ait été à Sydney, à Perth ou encore à Melbourne, il ne lui fallait pas longtemps pour venir rejoindre Bowen. Et si elle était ailleurs, alors c'était peut-être une simple coïncidence. « Tu es morte. » soufflais-tu doucement, secouant la tête une nouvelle fois. Ce n'était vraiment pas possible. Pourtant le visage était le même, jusqu'à la couleur de ses yeux. Et sa voix, tu entendais la voix de la jeune femme, ton cerveau savait que ce n'était pas la même mais pourtant, dans tes oreilles, elle était déformée. Tu entendais celle de Teresa. Elle te disait « bonjour Xavier. » Un frisson parcourait ton corps, glaçait ton sang. Ce qui voulait dire que tu étais vraiment en train de faire une crise de paranoïa, une crise d'angoisse ou autre chose mais ce n'était pas la réalité. Tes yeux n'arrivaient pas à voir plus loin que la réalité, ton imagination avait pris le contrôle et tu commençais même à trembler. Tu avais peur. Peur d'elle, de ce qu'elle allait dire, de ce qu'elle allait faire. Tu revoyais même la corde autour de son cou, la marque rouge. « Teresa, tu es morte ! » Tu venais d'hausser la voix dans la rue, sans vraiment réaliser l'endroit dans lequel tu te trouvais. Machinalement, tu touchais son visage pour essayer de te souvenir de sa peau, pour vérifier qu'elle était bien réelle et la jeune femme était bien décidée à ne pas se laisser faire.

__________________________


I don't know if i'm ready for Just a test Cause I'm miles up above you Flying with no safety net I don't believe in fate Although this time I think I've met my match Why are the dreams so hard to catch? — sum 41.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1258
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: she's a ghost -r.   Mar 16 Mai - 14:51



" Lorsqu’un événement malheureux survient, nous avons trois choix : le laisser définir notre vie, le laisser nous détruire ou s’en servir pour devenir plus fort. "

Tu lui fais face ton regard froid planté dans le sien. Ta main prête à réagir s’il joue au con. Tu ne comprends pas ce qu’il se passe. Il te veut quoi ce mec ?  Il est shooté ? Vu sa tête d’enterrement, tu as  la sensation qu’il va te claquer entre les mains. Tu devrais te tirer mais tu cherches à savoir ce qu’il te veut. Surtout qu’il t’appelle Teresa. Franchement est ce que tu as une tête à t’appeler Teresa ? Et tu exploses de rire à ses mots. « Quoi morte ? Putain on me l’a jamais faite celle là. » Tu le regardes d’avantage. Mais c’est qu’il a l’air sérieux en plus cet idiot. Drôle façon d’aborder une femme. Et s’il cherche à draguer et bien là il passe complètement à côté. Il va se ramasser un râteau s’il persiste.  Et il continue à te regarder. Tu es même troublée, pas troublée parce qu’il pourrait faire emballer ton cœur. Comme le fait Jeff. Mais plutôt troublée parce qu’il te fout les jetons. Il te fait flipper. Et pourtant tu n’es pas une fille qui a facilement la trouille. « Tu peux m’expliquer. » Tu te demandes pourquoi tu veux savoir. Il te confond avec quelqu’un d’autre. Quelqu’un de mort d’après ce que tu comprends. Mais les fantômes n’existent pas, il doit savoir ça. Pas plus que les revenants ou les morts vivants. Encore un qui doit passer son temps devant des films d’horreur genre 2 de Q.I. Et cela lui a complètement ramolli le cerveau. Peut être même anéanti. Et il se met à parler plus fort. « Putain tu es con ou quoi ? Je ne peux pas être morte et être devant toi. » Tu t’embrouilles un peu dans ta réponse, faut dire que l’expérience est perturbante. « Enfin moi je suis vivante. Et je ne suis pas Teresa. Putain Teresa j’aurais tué mes parents s’ils m’avaient appelé comme ça. » Tu essaies de le choquer parce que tu as la sensation qu’il est en train de divaguer. Voilà que ses doigts viennent frôler sa peau, putain il ne te croit pas. Tu chopes sa main. « Pas touche okay. Tu te prends pour qui ? Tu crois qu’en jouant les malins tu peux tout te permettre. Tu viens d’une autre planète. Tu as fumé la moquette. Ou alors tu t’es échappé d’un asile. » Ta voix c’’est faite plus virulente. Tu te demandes encore comment tu ne lui as pas mis une claque dans la gueule. Cela le ramènerait peut être à la réalité. En attendant ce mec devrait porter une camisole de force. C’est un vrai danger public. Il pourrait faire flipper Bowen en entier. Et en réagissant de la sorte tu ne fais surement qu’augmenter son trouble au lieu de l’apaiser. Mais parfois tu ne sais pas être diplomate. Enfin c’est quand même la première fois que tu te trouves face à un cas comme ça.

good vibes.

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Xavier Black

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 482
ICI DEPUIS : 03/04/2016
CRÉDITS : alaska
DOUBLE-COMPTE : lily-a, tiffany, CJ, sunny, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : peu à peu, son regard m'accapare et me retourne la tête.
MessageSujet: Re: she's a ghost -r.   Jeu 25 Mai - 9:39

Tu bafouillais trois syllabes, tu essayais de faire marcher ton cerveau. De trouver une logique à tout ça mais tu ne semblais pas vouloir entendre la vérité. Que ce n'était pas elle. Et la jeune femme face à toi semblait bien décidée à te le faire comprendre, par tous les moyens.Elle te secouait, sa voix se faisait de plus en plus agressive. Tu avais même bien pensé un instant qu'elle allait te coller sa main en pleine face. Mais non, elle s'était comme abstenue de tout geste physiquement violent. Peut-être que ça aurait été plus direct comme approche. Au lieu de ça, tu restais encore au moins cinq bonnes minutes à déblatérer les mêmes choses. Jusqu'à ce que tu te taises et la toises. Ce n'était pas ses yeux, ce n'était pas sa voix. « Vous n'êtes pas morte. » soufflais-tu dans un murmure. Ce n'était pas Tessa et tu le comprenais enfin. Tu sentais un poids quitter ton corps. Dans un grand soupire, tu baissais un peu le regard, réalisant que tu avais du passer pour une fou, qu'elle devait te prendre pour un alcoolique ou un drogué, voire les deux. Tu avais encore de grosses gouttes de sueur sur ton front. Tu avais vraiment eu la trouille de ta vie. « Pardonnez-moi. » Tu ne savais plus où te mettre. Tu espérais que ça en reste là, c'était déjà assez troublant pour toi que tu te voyais mal lui payer un café pour lui offrir de sincères excuses mais ça voudrait dire que tu devrais lui parler, lui raconter ce qu'il t'avait pris. Tu n'en étais pas certain toi-même pour pouvoir mettre des mots sur tout ça.  

__________________________


I don't know if i'm ready for Just a test Cause I'm miles up above you Flying with no safety net I don't believe in fate Although this time I think I've met my match Why are the dreams so hard to catch? — sum 41.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1258
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: she's a ghost -r.   Lun 29 Mai - 16:48



" Lorsqu’un événement malheureux survient, nous avons trois choix : le laisser définir notre vie, le laisser nous détruire ou s’en servir pour devenir plus fort. "

Tu ne sais pas quelle aptitude adoptée. Tu as envie de le secouer. Et en même temps il parait tellement paumé que sur le coup tu as presque pitié. Il pourrait tout simplement avoir perdu la tête ou abuser de produit illicite. De plus il te regarde d’une drôle de façon. Cela te met mal à l’aise. Tu as la sensation de voir tellement de chose dans ses yeux que cela te déstabilise. Mais tu gardes les idées claires. Tu le nargues. Le provoque pour le faire revenir dans la réalité vu qu’il a l’air de l’avoir occulté. Et puis cela te soule qu’il te dise que tu es morte alors que tu es là bien vivante face à lui. La gifle lui aurait fait peut être plus de bien que tes mots dérangeants. Toi d’habitude si impatiente sur ces gestes là, tu te retiens. Va savoir pourquoi ? Et il y a ce prénom qu’il répète Teresa comme s’il était le tien. Il pourrait presque être crédible vu comme il est tenace de ce côté-là. « Non je ne suis pas morte. Ou tu as vu que les morts se baladaient dans les rues. Tu es vraiment bizarre comme mec. » Il a enfin l’air de réalisé. Mais tu restes vigilante. Te méfiant de ses réactions. Tu n’as pas envie de te retrouver face à des gestes que tu ne pourrais pas anticiper. Il t’en ferait presque perdre ton latin. Et un tas de question vient envahir ton esprit. Même si tu as compris plus ou moins ce qui l’a perturbé. Tu n’as pas encore toutes les données pour comprendre. « Pas de souci. L’erreur est humaine. » Tu penses que cette affaire est finie et que tu vas pouvoir reprendre ta promenade. Mais tu te rends compte qu’il n’a pas l’air d’aller bien. Il doit être sérieusement secoué par tout ça. Tu poses ta main sur son épaule. « Et ça va ? Tu devrais t’assoir. » Un banc se trouve à quelques pas de vous. Tu l’entraines sans lui demander son accord pour qu’il se pose. Un distributeur de boisson se trouve juste en face. « Bouge pas je reviens. Et ne te tires pas. Sinon je te jure que la baffe tu la prends direct dans la tronche. » Tu t’éclipse quelques secondes pour aller chercher une bouteille d’eau. Et tu reviens rapidement. « Tiens bois. » Plus un ordre qu’autre chose sur le coup. Tu lui tends la bouteille, ne lui laissant pas le choix. Et vu le regard que tu lui lances il ne vaut mieux pas qu'il refuse. Parce que tu pourrais perdre patience cette fois.

good vibes.

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Xavier Black

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 482
ICI DEPUIS : 03/04/2016
CRÉDITS : alaska
DOUBLE-COMPTE : lily-a, tiffany, CJ, sunny, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : peu à peu, son regard m'accapare et me retourne la tête.
MessageSujet: Re: she's a ghost -r.   Jeu 1 Juin - 9:16

Peut-être que l'instant était parfait pour prendre tes jambes à ton cou et fuir. Pour rentrer chez toi, t'enfermer, t'isoler pour les jours à venir. Ce serait tellement plus simple de pouvoir se cacher, de pouvoir disparaître. Mais pour ça, il aurait fallu que tu es la force. La jeune femme te dit que l'erreur est humaine et tu as envie de rire. A ce point là, tu n'étais pas certain que l'erreur soit permise. « Je.. No.. » Tu hochais la tête, une forte douleur te lançait dans la poitrine et tu en avais le souffle court. Elle te tenait le bras et sans que tu puisses dire quoique ce soit, elle t'installait sur un banc, te menaçant de ne pas bouger ou ça allait barder pour toi. « D'accord. » Tu baissais doucement la tête. Tu avais l'impression d'avoir 4 ans et de te faire gronder par ta mère pour la plus grosse bêtise que tu venais de commettre. Mais tu n'avais pas 4 ans et ce n'était pas ta mère. Tu n'avais jamais eu de mère alors tu ne savais pas ce que c'était réellement de te faire gronder comme ça, mais c'était la façon dont tu aimais te l'imaginer et c'était plutôt adorable. Même si tu préférais ne pas te faire hurler dessus comme ça dans les rues de Bowen. « Me.. Merci. » Sans plus attendre, tu portes la bouteille à tes lèvres et tu en bois presque la moitié. Tu avais soif, tu devais être encore bien pâle mais moins qu'avant. Dans un élan, tu relèves ton regard vers elle. C'est vraiment troublant pour la ressemblance. A quelques détails près, tu pourrais vraiment jurer que c'était Teresa. Mais l'idée que ce ne soit pas elle, était plus agréable pour toi. « Je suis vraiment navré si je vous ai fait peur. » ajoutais-tu une nouvelle fois à l'égard de la jeune femme qui continuais d'être sympa avec toi malgré ce que tu venais de lui faire vivre.

__________________________


I don't know if i'm ready for Just a test Cause I'm miles up above you Flying with no safety net I don't believe in fate Although this time I think I've met my match Why are the dreams so hard to catch? — sum 41.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1258
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: she's a ghost -r.   Sam 3 Juin - 12:49



" Lorsqu’un événement malheureux survient, nous avons trois choix : le laisser définir notre vie, le laisser nous détruire ou s’en servir pour devenir plus fort. "

Tu essaies de rester le plus calme possible. De ne pas hurler face à cette situation complètement débile. Tu t’étonnes autant par tes mots que ta patience. Même si d’une certaine manière tu le secoues. Tu pourrais lui exploser de rire à la figure. Le traiter de fou. Parce qu’au fond c’est un surement ce qu’il est. Qui voit des morts se balader en ville et causer aux inconnus. Mais tu penses que cela n’arrangerait rien à la situation. Il a peut être vu un fantôme mais c’est lui qui est pâle comme un cadavre. C’est lui qui te donne la sensation de frôler le malaise. Alors tu te fais un peu humaine. Même si tu as toujours l’idée d’y mettre une baffe en travers de la figure. Ne serait ce que pour le ramener à la réalité. Parce qu’il a vraiment l’air d’être partir sur une autre planète. D’ailleurs il doit y manquer de l’oxygène sur cette planète parce que tu le vois partir. Son teint devient plus pâle et son regard se voile. Tu as peur qu’il fasse un malaise en pleine rue. Tu ignores qui était cette Teresa pour lui, mais vu ses réactions elle devait être importante. Du coup tu prends les devants et tu lui imposes les choses. Tu le menaces même et vu le son de ta voix, il va se rendre compte que tu ne plaisantes pas. Non ce n’est pas ton genre. « De rien. » Tu acquises de la tête lorsqu’il te dit merci quand tu lui tends la bouteille d’eau. Et tu surveilles qu’il boive. Et puis son regard vient à nouveau se poser sur toi. Il a toujours l’air autant troublé. Tu lui demanderais bien le fin mot de cette histoire mais ce n’est peut être pas le moment. « Me faire peur. Non pas du tout. Tu m’as juste surpris. Ce n’est pas le genre de chose qui arrive souvent. Et puis je me méfie des mecs. Ils sont prêts à tout parfois. J’ai plus cru que tu te foutais de moi au départ. » Tu t’assois à côté de lui. « Avant de comprendre à ta tête que tu étais vraiment perturbé. Je crois qu’au final je t’ai fais bien plus peur que ce que tu m’as fais peur. » Tu lui souris, espérant que cela va le détendre un peu plus. « Tu vas mieux. » Il a repris quelques couleurs mais ce n’est pas encore le top. « Et je m’appelle Eilynn. » Bon il s’en fout surement mais tu trouves ça plus convivial.

good vibes.

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Xavier Black

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 482
ICI DEPUIS : 03/04/2016
CRÉDITS : alaska
DOUBLE-COMPTE : lily-a, tiffany, CJ, sunny, maxwell, lorenzo, mathilda
STATUT : peu à peu, son regard m'accapare et me retourne la tête.
MessageSujet: Re: she's a ghost -r.   Dim 18 Juin - 9:46

Ton coeur avait arrêté de faire des bonds dans ta poitrine, il battait encore un peu vite mais il était relativement plus calme. Ta respiration aussi s'était adoucie. Le choc était passé, tu avais enfin compris que ce n'était pas ce que tu croyais, que ton imagination avait été trop débordante et qu'elle s'était jouée de toi. Assis sur le banc, tu sentais que tu retrouvais un semblant de contrôle sur ton corps. Et pourtant, lorsque tu la regardes à nouveau, tu es une nouvelle fois troublé. Comment est-ce possible ? C'était si réaliste. Si un jour quelqu'un voulait te faire croire que tu étais fou, il n'aurait qu'à t'envoyer la jeune femme, à coup sûr, tu sombrerais dans la folie et il en serait fini de toi. « C'est troublant, vous savez. » Tu as encore un peu de mal à articuler, tu parles très lentement, mangeant le peu de syllabes que tu prononces. Tu la détailles encore une fois, essayant de trouver ce qu'il y avait de différent chez elle, afin de faire imprimer à ton cerveau que tout allait bien. « Vous ressemblez tellement à Teresa, il n'y a que la couleur des yeux qui change, et le son de votre voix. » Parce qu'elle n'était pas italienne. Ou si elle l'était, tu ne percevais pas le moindre accent dans sa voix. Tu devais encore être un peu secoué. Mais c'est elle qui avait raison, si tu lui avais fait peur, au final c'est toi qui avait été le plus traumatisé par cette rencontre parce qu'elle remontait beaucoup trop de choses à la surface et que ton cerveau essayait de trouver une explication logique à tout ça. Et il n'y en avait pas eu, avant de comprendre que ce n'était pas elle. « Je m'appelle Xavier. » Tu lui offrais un léger rictus en guise de sourire mais le coeur n'y était pas encore. Tu devais encore digérer la situation, pour pouvoir passer à autre chose. Et ça semblait si difficile.

__________________________


I don't know if i'm ready for Just a test Cause I'm miles up above you Flying with no safety net I don't believe in fate Although this time I think I've met my match Why are the dreams so hard to catch? — sum 41.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1258
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : le trouble la caresse, l'enveloppe doucement.
MessageSujet: Re: she's a ghost -r.   Mar 20 Juin - 9:58



" Lorsqu’un événement malheureux survient, nous avons trois choix : le laisser définir notre vie, le laisser nous détruire ou s’en servir pour devenir plus fort. "

Tu le sens un peu plus calme, légèrement plus serein. Enfin c’est ce qu’il te semble. Parce que vu son comportement tu ne sais pas trop si ton analyse est bonne à prendre en considération. Après tout il peut parfaitement cacher ce qu’il éprouve vraiment, juste pour te donner la sensation qu’il va mieux. Au final il est encore un peu secoué vu sa manière de répondre. « Je ne sais pas cela ne m’était jamais arrivée. C’est la première fois que je suis prise pour quelqu’un d’autre. En tout cas tu as bien failli prendre une gifle magistrale. J’ai horreur que l’on m’aborde de cette façon. » Ta rage est tombée en comprenant qu’il y avait un réel malaise dans son comportement. Tu te demandes encore comment tu t’es retenue sur le coup. « Et qui est Teresa ? Une ancienne petite amie ? Enfin si ce n’est pas indiscret. » De toute façon vu sa réaction c’est une femme qui a compté pour lui et qui peut être compte encore. « Et heureusement que je suis différente sinon je ne sais pas comment j’aurais fais pour te faire comprendre que je n’étais pas elle. Parce que tu étais vraiment flippant au début. » Tu as carrément pensé qu’il était fou, sorti tout droit d’un asile. Tu t’installes à côté de lui, ne sachant pas trop si tu obtiendras des réponses à tes questions. Mais tu aimerais quand même comprendre. Sans penser que pour lui parler de Teresa peut être douloureux ou compliqué. Tu te présentes pour détendre l’atmosphère, surtout qu’il continue de te vouvoyer alors que toi tu l’as tutoyé d’entré. « Enchanté Xavier. Drôle de façon de se rencontrer mais au moins cela change du quotidien. » Tu le taquines un peu. Tu as juste envie qu’il se détende. Parce que le sourire qu’il te fait est loin d’être encourageant. Par contre toi tu lui en rends un des plus agréable. Presque charmeur sur le coup. « Et arrête de me dire vous cela me met mal à l’aise. » Et puis cela facilitera peut être la discussion, de son côté du moins car pour toi il n’y a pas de souci. Maintenant que tu as saisi la situation. Tu es certaine qu’au fond tu en rigoleras plus tard quant tu en parleras.  

good vibes.

__________________________


Jade Eilynn Standford
" Perdre la vie est peu de chose et j'aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d'existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison."
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: she's a ghost -r.   

Revenir en haut Aller en bas
 
she's a ghost -r.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: western district-
Sauter vers:  
la croisière s'amuse !
Si vous rêvez d'évasion alors, cette croisière est faite pour vous. Ici, vous retrouverez tout ce dont on peut rêver : bar open, piscine, mur d'escalade, casino, gym, restaurants, spas, massages, etc.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
changement de version
recensement
les scénarios attendus