It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 (Concholas) I just don't care. I love it!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
baby kangou
avatar

A. Lilas Martin

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 635
ICI DEPUIS : 21/12/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (avatar) ziggy stardust (signature) entre deux mondes (crackship)
DOUBLE-COMPTE : ginger team: Lou, Ludmi & Ruby; lonely girl: Perséphone
STATUT : très éprise de Jeremy et maman d'une petite fille née en décembre, Mélodie.
MessageSujet: (Concholas) I just don't care. I love it!    Mer 14 Juin 2017 - 22:34

Prends tes responsabilités, Jeremy. Quelle hypocrite, j’étais d’avoir dit ceci à mon petit ami. Je lui avais balancé ses mots alors qu’il y a quelques mois –avant de revenir à Bowen pour soutenir Conchobahr- j’avais fui la France pour ne pas avoir à faire mon retour dans le monde des vivants. Pour tout le monde, je demeurai Lilas, la fille de Jeanne alors qu’en réalité, j’étais Amélia. J’avais utilisé pour la première fois mon prénom en présence de Lily-Anaëlle dans sa librairie. Il était temps pour moi de tourner la page et d’aller sur la tombe de celle que j’avais prise pour ma mère et de l’insulter copieusement. Avant de me saouler. Dieu que l’alcool me manque ! Je me fais ce constat tandis que de la musique avait envahi mon appartement grâce à ce merveilleux objet qu’était Google Home. Des vêtements trainaient partout, comme des sacs poubelles et des cartons. Signe que je me barrai. Les révélations de la paternité de Jeremy m’avaient pas mal secouée et j’avais décidé de me tirer. En douce, sans prévenir personne. Enfin si. Oscar qui devait être le dernier ami me restant. Eibell, je l’avais clairement blacklistée. Conchobàhr ne me parlait plus et ce depuis mon retour. Vêtue d’un simple tee-shirt –appartenant à Jeremy- je courais partout dans l’appartement tandis que Mélodie était assise dans son bar avec son doudou préféré. McFly lui jacassait, heureux de la perspective d’un voyage. Mon avion décollait demain matin et j’avais encore pas mal de choses à faire. Est-ce que j’avais prévenu mon entourage de mon départ ? Non. Comme d’habitude. Enfin la dernière fois ma mère était mourante. Cette psychobitch. Et là, je devais faire face à mes responsabilités. Tandis que I Will Survive résonnait dans l’appartement, je grognai. La dernière fois que j’avais écouté cette chanson, c’était en compagnie de feu mon meilleur ami. Enfin, il était toujours en vie. Nous n’étions juste plus amis. Je décidai donc de changer pour I Love It de Icona Pop. Là, c’est beaucoup mieux. J’agite la tête tout en me baladant avec une tonne de vêtements dans mes mains. Mes cheveux beaucoup plus courts étaient attachés en deux petites couettes tandis que je balançai la tonne de fringues dans la valise. J’allais taper dessus avec mon pied lorsque j’entendis des coups à la porte. Enfin, ma pizza. « Entrez, c’est ouvert, hurlai-je en sautant à pieds joints sur le tas de vêtements, le pourboire est sur le guéridon dans l’entrée. » Je peste en français contre ce tas qui refuse de s’aplatir avant de reporter mon attention sur l’occupant de l’appartement. Je me fige, raide comme un piquet. « Je suppose que tu n’es pas ma pizza ? Demandai-je à son intention. » Merde. Je donne un coup de pied rageur dans ma valise avant de hurler de douleur. « Si t’es là pour me hurler dessus, tu peux prendre ton joli petit cul et retourner d’où tu viens. Si c’est pas le cas, tu pourrais m’aider à fermer ce truc ! »

__________________________

JEREMY & LILAS
Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse... △ Nous sommes tous à la recherche de cette personne unique qui nous apportera ce qui nous manque dans notre vie. Et si on ne parvient pas à la trouver on n’a plus qu’a prier pour que ce soit elle qui nous trouve...
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Conchobáhr Rosenbach

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: ally + lily-anaëlle + eleanor + ezekielle + antonia + chase + joshua + jackson +
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 955
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : morrigan (a) & elizabeth (g) :D
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & maxence & isaiah & august & naveen
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
MessageSujet: Re: (Concholas) I just don't care. I love it!    Mar 20 Juin 2017 - 22:44

C’était en faisant le ménage de l’appartement – ce qui n’arrivait que très rarement, autant s’il était fait par moi que par Freja, Perry ou Tahlia – que j’avais retrouvé un jouet qui n’appartenait ni à Penny, ni à Siobhan. Je le savais, parce qu’à force de jouer avec toutes les deux, je connaissais par cœur ceux qui leur appartenaient ainsi que tous les univers inventés qui y étaient rattachés. J’avais demandé à mes colocataires si ce jouet était à l’un ou l’une d’entre eux, mais non. Et la seule autre personne qui était venue ici avec un enfant, c’était Lilas. Et elle s’était justement assise contre le divan, à peu près à la hauteur d’où je l’avais trouvé, en dessous. J’avais donc pris soin de le laver avec un savon doux et de le faire sécher toute la journée à l’air libre, avec l’intention de le lui remettre. Lilas et moi ne nous étions pas adressés la parole depuis le Gala des Bowards, qui remontait à quelques semaines déjà maintenant. Ce n’était pas rare, au fond, qu’on prenne nos distances sans même le vouloir. Sauf que cette fois, c’était bien voulu. Sa réaction face à nos retrouvailles, son comportement quand j’avais reçu mon prix, tout ça mis ensemble m’avait quelque peu froissé et même si j’avais habituellement le pardon facile, quand on me présentait des excuses, là j’avais été incapable de passer par-dessus. Probablement parce qu’avec Lilas, il y avait tellement plus que ça en jeu. Tellement de non-dits, tellement de prises de tête sans qu’on puisse en trouver la source. Un tourbillon dans lequel on se laissait tomber à chaque fois qu’on s’impliquait un peu trop dans la vie de l’autre. Toutefois, cela ne ferait pas en sorte que je garderais le jouet de Mélodie en otage rien que pour ne pas avoir à lui parler. Au fond, ça nous permettrait de mettre les choses au clair, de ne pas laisser ce froid-là se transformer en ère glaciaire qui nous figerait sur place dans notre relation, pendant que le reste du monde continuait de tourner. Je me rendis donc chez elle, le jouet dans mes mains, et je cognai à sa porte sans plus tarder. J’avais eu le temps de prendre mon courage à deux mains déjà, pendant que je montais les nombreuses marches d’escalier. J’entendis la voix de ma meilleure amie me crier que c’était ouvert et que le pourboire était sur le guéridon. « Euh … » Dis-je avec hésitation, ignorant si elle pourrait seulement m’entendre. Elle se retourna de toute façon, et supposa que je n’étais pas sa pizza. « Et pas le livreur non plus. » J’avais une tête en pointe de tarte fromagée ? J’esquissai d’abord un sourire, jusqu’à ce qu’elle donne un coup de pied rageur dans une valise devant elle. Je fronçai les sourcils alors qu’elle hurlait et me disait que j’pouvais repartir si j’étais là pour gueuler aussi. « Je venais juste te rapporter ça. » Lâchais-je en brandissant le jouet face à moi. Je le déposai sur le guéridon, à côté du pourboire, et m’avançai jusqu’à sa valise que je réussis à fermer en poussant un peu. « Avec tout ce qu’il y a là-dedans, je me doute bien que tu pars pas pour une escapade d’un week-end. » Conclus-je.

__________________________

leave your broken windows open and in the light just streams, and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to, be what you want to be (endlesslove)
THEN WE'LL SHOOT ACROSS THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

A. Lilas Martin

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 635
ICI DEPUIS : 21/12/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (avatar) ziggy stardust (signature) entre deux mondes (crackship)
DOUBLE-COMPTE : ginger team: Lou, Ludmi & Ruby; lonely girl: Perséphone
STATUT : très éprise de Jeremy et maman d'une petite fille née en décembre, Mélodie.
MessageSujet: Re: (Concholas) I just don't care. I love it!    Mer 21 Juin 2017 - 0:43

C’est bon, I’m done. Je me barre. Après un long skype avec le frangin, un rendez-vous arrangé avec les médias, je devais préparer mes affaires. Me barrer sans rien dire à personne : une spécialité. Après tout, Jeremy l’avait cherché ; Eibell peut crever et Concho me détestait. En fait, le seul qu’il me restait c’était Oscar mais je lui enverrai un message une fois que j’aurai le pied sur le sol français. J’avais relevé mes courts cheveux sur ma nuque pour commencer à ranger des trucs. Mélodie était dans son parc, se demandant sans doute si sa mère était un peu folle. Oui. Mais bon, je devais le faire. Dire à mon mec de prendre ses responsabilités alors que j’ai fui les miennes. Enterrer Lilas et réssuciter Amélia. Bon plan. Partir sans le dire à mon entourage, mauvais plan. Je commence à chanter doucement la chanson qui résonne à plein régime dans le loft avant de commencer à chopper tous mes vêtements pour les coller dans la valise. Qui ne fermait. « SALETE DE TRUC DE MERDE, hurlai-je. » J’entends qu’on toque à la porte alors je dis au livreur d’entrer et que son dû est sur la commode dans l’entrée. Puis, je fais le tour pour observer cet engin démoniaque en rageant. La valise prenait toute la colère que j’avais accumulé ses derniers temps. Mon mec avait un gamin avec l’une de mes potes. De 15 ans. Dix ans de moins que moi. Il pourrait être mon frère. Je lève la tête pour observer un regard familier. Oh putain. Je pourrais me facepalmer en voyant Concho devant moi mais je me contente de sortir une de mes énièmes remarques sarcastiques. « Dommage, j’ai la dalle, me contentai-je de répondre en haussant les épaules. » Mon chien commence à vouloir filer vers mon ami, ex-ami, meilleur ami, que sais-je ? Mais je siffle de sorte à ce que mon carlin reste dans son panier. C’est pas le moment. Mais alors pas du tout. « Ah putain, la girafe. Je la cherchai partout. Cadeau de ma mère, pas de l’autre enfin la vraie quoi. » Je lève les yeux au ciel, prenant la girafe en plastique que je donne à Mélodie qui se met à rire. Je lui caresse la joue avant de sourire tendrement. Puis, je me tourne vers l’irlandais. Allemand-irlandais. « Ah salut au fait. Je suis tellement stressée que j’en oublie mes bonnes manières. » Je dépose un bref baiser sur sa joue comme autrefois tandis qu’il ferme la valise. « Putain t’es comme Jésus ! » Je pourrais presque le prendre dans les bras tant je suis contente mais je me retiens. « Nan j’me barre. » Je vais dans la cuisine pour aller chercher deux bières. Une pour lui et une pour moi. « Disons qu’il est temps que je prenne mes responsabilités. Déclaration à la presse, revenir de manière légale à la vie. Enterrer Lilas la casse-couille et sortir Amélia la fille modèle. » Je bats exagérément des cils avant de soupirer. Je me laisse tomber sur le sofa. « Et toi quoi de neuf ? T’as encore pris du muscle ou c’est une illusion ? »

__________________________

JEREMY & LILAS
Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse... △ Nous sommes tous à la recherche de cette personne unique qui nous apportera ce qui nous manque dans notre vie. Et si on ne parvient pas à la trouver on n’a plus qu’a prier pour que ce soit elle qui nous trouve...
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Conchobáhr Rosenbach

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: ally + lily-anaëlle + eleanor + ezekielle + antonia + chase + joshua + jackson +
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 955
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : morrigan (a) & elizabeth (g) :D
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & maxence & isaiah & august & naveen
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
MessageSujet: Re: (Concholas) I just don't care. I love it!    Sam 12 Aoû 2017 - 2:11

Malgré cet accueil peu rassurant pour la suite de notre première rencontre depuis le Gala, je restai dans l’appartement, pris une grande inspiration interne et m’avançai légèrement dans la pièce, écoutant Lilas tout en regardant la gigantesque valise à ses pieds. Un vrai monstre refusant de gober tout ce qu’elle tentait de lui mettre dans la gueule. « Ça devrait pas tarder. » Répondis-je tout simplement, plus pour remplir la conversation, parce que de toute façon je n’étais pas un voyant alors je n’avais aucune idée d’où son livreur en était. « Tu sais il existe des applications maintenant, qui t’disent exactement où ta commande en est, et tu peux même suivre la voiture du livreur sur la carte. » Lui appris-je, d’un ton détaché, ayant moi-même découvert cette nouvelle application très récemment. Résultat : plutôt que d’attendre le livreur le nez dans la fenêtre donnant sur la rue, j’avais les yeux rivés sur la petite voiture virtuelle qui avançait tranquillement sur les rues conduisant à mon logement. Si autrefois j’aurais plutôt partagé cette nouvelle avec entrain, j’avais comme l’impression qu’une discussion plus sérieuse s’imposait avant qu’on ne retombe dans quoi que ce soit de léger. D’abord, toutefois, le but de ma visite : la petite peluche girafe. Je la brandis devant moi, la redonnant à Lilas. Elle la rendit sans plus attendre à Mélodie, qui rigola en retrouvant son amie. Un sourire se dessina sur mes lèvres. J’avais beau avoir bien de la rancune, je ne pouvais pas rester de marbre devant un si beau rire enfantin. « J’crois qu’elle s’ennuyait. » Constatais-je. Réalisant peut-être que son accueil laissait à désirer, Lilas s’approcha de moi et me salua, me déposant un baiser sur la joue. « C’est rien. » Lui assurais-je même si je ne savais pas à quel point je me croyais moi-même. Je m’affairai sans plus tarder à refermer sa valise, et avec un peu de force et de patience, j’arrivai à ramener la fermeture-éclair jusqu’au bout. « Maintenant, tu n’ajoutes plus rien, c’est fini. J’reviendrai pas à minuit pour te la refermer. » Dis-je à la blague. Et pourtant, pour Lilas, j’aurais été prêt à faire tellement. Si elle m’appelait, sans doute viendrais-je, malgré mes paroles. Malgré tout ce qui s’était passé entre nous. Même si elle prévoyait visiblement se barrer sans me le dire, encore. « Tu reviendras ? » Osais-je demander, même si avec elle, je pouvais m’attendre à tous les scénarios possibles. J’attrapai la bière qu’elle me tendit, l’ouvrit et en bu une gorgée alors qu’elle se laissait tomber sur son canapé. Je restai debout, pas trop loin, main dans une poche et l’autre autour de la bouteille brune. « T’as un peu trop l’œil pour ça, c’est flippant. J’ai pris une livre de muscle, max. » J’allai finalement me poser le derrière sur l’accoudoir du canapé, le corps légèrement tourné vers mon amie. « Mais c’est pas pour show-off mes muscles que je suis venu. Enfin, y’avait la girafe, ouais, mais … maintenant que je sais que tu te barres, j’aimerais au moins qu’on se parle avant. » Je ne voulais pas que Lilas parte encore une fois avec l’impression que je l’abandonnais, que je ne la voulais pas dans ma vie. À force de ne pas se dire les vraies choses, elle et moi, on se perdrait.

__________________________

leave your broken windows open and in the light just streams, and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to, be what you want to be (endlesslove)
THEN WE'LL SHOOT ACROSS THE SKY
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: (Concholas) I just don't care. I love it!    

Revenir en haut Aller en bas
 
(Concholas) I just don't care. I love it!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: appartements-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
LES AA GAMES
recensement du mois d'août
les scénarios attendus