It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 Captain Australia à la rescousse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bowenien
avatar

Maddie Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 277
ICI DEPUIS : 03/11/2016
CRÉDITS : Tag
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jeff & Jim
STATUT : Aimerait enfin tomber sur le bon
MessageSujet: Captain Australia à la rescousse   Lun 19 Juin 2017 - 12:50

J'en reviens pas ! Une fois encore mon frère oublie que j'étais censée venir prendre Jack ! C'est quand même pas compliqué ! Mais bon. Je m'emballe un peu pour rien car il s'occupe parfaitement du petit quand même. Faut dire que j'ai l'impression que ça va pas fort en ce moment à son boulot. Et ça doit être fini avec sa nouvelle copine. Aussi pour ça que je me propose pour prendre mon filleul donc ! Pour lui donner sa soirée tranquille. Mais non … « La prochaine fois » j'ai envie de dire … Même s'il y a un risque pour que ça fasse pareil. Oui, j'ai de quoi être pessimiste … Avec Matt on est jamais sur de rien ! Parfois ça me fascine de voir comment mes frères peuvent être différents les uns des autres. Et différents de moi également. Et je vais éviter les blagues concernant mon cher papa. Du coup je me retrouve à marcher dans la rue, seule, comme une imbécile. Parce que oui comme il habite pas loin je me suis dit que j'irais à pied. Probablement aussi parce que j'y vais toujours à pied. Parce qu'il fait beau. Je remercie mes parents d'avoir choisi de rester à Bowen ! Sans quoi je n'aurais peut-être jamais vu le jour … Oui parfois il y a de drôles d'idées qui me traversent la tête ! Hihi. Changement de programme donc. Je sors mon téléphone pour envoyer quelques messages. Voir si une amie n'a pas envie qu'on aille se boire un petit verre. Je n'ai pas trop envie de retourner dans mon appart là tout de suite. Du coup je ne fais que moyennement attention où je marche. Bon je sais quand même que je suis sur le trottoir et pas au milieu de la route. Hihi. Et je relève la tête de temps en temps. Je n'ai pas envie de me prendre un poteau en plein front. Oui oui, j'avoue, ce la m'est déjà arrivé … Pour le plus grand plaisir d'un passant … Je tourne au coin d'une rue et aperçois une personne au style que je pourrais qualifier de « racaille ». Je sais qu'il faut éviter de faire des préjugés mais le sweat à capuche, le jogging et les baskets, et bien moi ça m'inspire ça. Pour ne pas tenter le diable je range mon téléphone dans mon sac. Oui tout de suite je fais des amalgames, des préjugés. Mais il m'est déjà arrivé une sale histoire alors je prends mes précautions à présent. Sauf que j'entends mon téléphone vibrer. Et comme une cruche je le prends en main. L'individu et moi nous rapprochons. J'ai le coeur qui bat. Et la seconde d'après je me dis que je suis vraiment bête de penser comme ça. Il n'est plus qu'à trois mètres. Deux. Un. Et là il se jette sur moi. Essaye de m’arracher mon portable ainsi que mon sac. Personne dans la rue je crois. Il a trop de force pour moi. Je vais céder. A L'AAAIIIIDEEE ! Je crie en vain. Personne ne viendra. Il va tout me piquer et je n'aurais même pas ne serait-ce qu'entraperçu son visage … Et s'il sort un couteau ? Tant pis. Je ne peux pas le laisser gagner. Mais pourtant je sais que j'ai perdu ...
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Judikael L. Baker

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 01/06/2017
CRÉDITS : Moi
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Ven 30 Juin 2017 - 9:28

Il fait beau en ce début de soirée, en même temps depuis que je suis à Bowen je pourrais compter sur les doigts d'une main le nombre de fois où cela n'a pas été le cas. On pourrait presque se croire au paradis, s'il n'y avait pas quelques criminels ici aussi, oh je ne me plains pas en comparaison de mon Chicago natal c'est le calme plat. Donc je disais, il fait beau, je ne suis plus de service depuis quelques heures donc autant en profiter pour aller marcher un peu même si mes pas vont me mener vers un bar. Non je ne suis pas alcoolique, j'aime juste me détendre devant un verre ou deux et pourquoi faire une partie de billard ou de fléchettes tout en discutant. Après tout, personne ne m'attend à la maison, si ce n'est mon chat mais monsieur est encore plus indépendant que je ne peux l'être. D'ailleurs il me fait bien rire quand je ramène quelqu'un à la maison, que cela soit femme ou homme, il prend un air outré et va se planquer quelque part. Quand il se carapate pas tout court dehors.

Enfin voilà, je me retrouve tranquillement à pieds dans les rues de la ville. Oh mais ce n'est pas pour autant que j'en ai oublié mes principes de base, c'est à dire même hors service, j'ai mon arme à feu ainsi que mon badge et une paire de menottes. Oui je sais de nos jours, beaucoup préfèrent les fameux liens en plastique, moi non et ce n'est même pas parce que je suis vieux jeu ou quoi que ce soit. Et puis de toute manière je ne compte pas me servir de quoi que ce soit d'autre ce soir que mes mains pour tenir et payer mes verres et ma bouche pour les vider donc. C'est juste que ce sont des principes de base pour moi et je suis flic depuis tellement longtemps que j'ai la sensation d'être nu sans. Bref je prend le temps d'observer les choses et les quelques personnes que je peux croiser, rendant son sourire à la vieille femme sur le pas de sa porte qui semble attendre quelqu'un. Me rendant compte une nouvelle fois à quel point ce quartier peut être paisible.

Mais je crois que j'ai parlé trop rapidement alors que j'entends un cri quelques rues plus loin me semble t-il, il faut dire que ça raisonne entre les murs. Un appel à l'aide en provenance d'une femme à n'en pas douter vu le timbre de voix mais cela n'a aucune espèce d'importance alors que je suis déjà sur mes gardes entrain de courir vers la source de l'appel. Espérant ne pas arriver trop tard et empêcher dieu sait quoi de se produire, tout est possible et imaginable. Enfin j'arrive au début de la bonne rue puisqu'au loin je peux apercevoir un homme entrain de malmener une jeune femme et encore c'est un euphémisme. Tout en courant vers eux ma voix s'élève dans le ciel et tonne :

- Eh ! Lâche la tout de suite !

Je suis trop loin pour pouvoir voir s'il a une arme dans les mains ou non, sincèrement j'espère que non, je n'ai pas du tout envie de sortir la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Maddie Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 277
ICI DEPUIS : 03/11/2016
CRÉDITS : Tag
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jeff & Jim
STATUT : Aimerait enfin tomber sur le bon
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Dim 2 Juil 2017 - 8:27

Tout se passe vite. Et pourtant cela me paraît être une éternité. Une éternité à résister à ce petit con. S'il croit que je vais le laisser me prendre mon sac comme ça il se trompe. Du moins pour l'instant. Car malgré tout il ne se montre pas des plus menaçant. Il pourrait brandir un couteau et la je pense que je lâcherais sans me poser de questions mais visiblement ce n'est pas un grand vilain. J'ai le coeur qui bat à cent. J'appelle à l'aide. En vain je crois.  A L'AAAIIIDE ! Je crie une deuxième fois. Il y aura peut-être quelqu'un qui regardera à sa fenêtre mais voila toute l'attention que je risque de porter. Qui viendrait à ma rescousse ? Le type grogne un peu. Il me lâche pas ce sale con. Et il doit dire pareil que moi. Et soudain, un cri. Un homme. Qui interpelle ce petit con juste devant. Je le vois tourner la tête en direction de l'homme qui vient sans doute à ma rescousse. Mon sauveur. Il faut croire que c'est récurrent ces derniers jours après l'épisode du zoo. J'en profite pour essayer de lui mettre une gifle mais je le rate. Au secours ! Je n'esquisse pour l'instant pas le moindre regard vers cet homme. A la voix, je dirais que ce n'est pas un gamin alors peut-être qu'il pourra neutraliser ce petit con. Le petit con qui ne fuit pas pour autant. J'imagine qu'il se dit qu'il doit encore avoir le temps. Le temps que je lâche, que j'arrête de résister. Et qu'il se mette à courir. Les petites vermines dans son genre sont bons coureurs. Je croise son regard. Une étincelle de rage presque. Merde. Il va mettre toute ses forces dans ce dernier geste. Il raffermit la prise sur mon sac. Et je le vois qui veut tirer de toute ses forces. Alors je lâche. Et ça ne manque pas. Il tire comme un dératé et ne s'attendait pas à ne pas avoir de résistance. Alors le voila qui bascule en arrière et qui se casse la gueule. Au secours !!! Vite !!!! Je n'ose pas pour autant approcher cette petite racaille. A la place je regarde l'homme qui arrive vers nous en courant en lui faisant de grands gestes. Mon sauveur du jour. L'autre enflure n'aura jamais le temps de se relever. J'espère bien qu'il va prendre un peu sur la gueule ! A moins que les choses ne s'enveniment trop …
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Judikael L. Baker

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 01/06/2017
CRÉDITS : Moi
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Dim 2 Juil 2017 - 13:19

Il n'y a pas à dire, les entraînements payent ou alors est-ce mes années à courir après les délinquants dans les rues de Chicago qui font effet mais je me sens toujours en pleine forme comme à mes vingt ans. Heureusement pour moi mais surtout pour la demoiselle. Tout en sprintant vers elle et son agresseur, je peux apercevoir du coin de l'oeil des lumières qui s'allument. Sans aucun doute possible des personnes qui vont maintenant observer par leur fenêtre et bien entendu sans faire un seul geste pour aider. Ce qui a toujours le don de m'irriter mais même ici on ne refait pas l'humanité visiblement, les gens sont curieux pour ne pas dire voyeurs mais après pour passer aux choses concrètes il n'y a plus personne. Je peux comprendre à la rigueur qu'ils aient peur de se prendre un mauvais coup ou autre mais ils pourraient au moins tenter leur chance même de loin.

Enfin bref, au moins mon appel fait un semblant d'effet sur l'agresseur puisque je peux le voir tourner la tête vers moi. Mais bien sûr il s'accroche, à mesure que les mètres défilent je peux clairement le voir, il en a après le sac de la jeune femme et cette dernière tient bon. Je peux voir qu'elle n'a aucune intention de lâcher et je dois dire que j'admire son courage, bien des femmes auraient déjà cédées. Non il ne s'agit pas d'une question de "sexe faible" mais de force brute. Je ne suis plus qu'à quelques mètres quand je peux la voir lâcher d'un coup sec son sac et le petit con se vautrer la gueule au sol. Je pourrais en rire si je n'étais pas entrain de terminer ma course. Dix mètres. Neuf mètres.

Non je ne vais pas plus loin dans le décompte de la distance qui reste mais le coeur y est. Au sol l'autre essaye de se relever, le pire c'est qu'il tient encore le sac dans ses mains. Dommage pour lui ça ne se passera pas comme il l'entend alors que dans un mouvement très élégant, je lui balance un cou de pied dans le ventre avec élan. On dirait presque un pas de danse. Ce qui a le mérite de lui couper le souffle et le faire s'étaler sur le sol à nouveau. Tout en lui tombant dessus, littéralement parlant, je lance un regard vers la jeune femme.

- Vous allez bien mademoiselle ?

Je ne peux me permettre de garder mon attention plus longtemps sur elle alors que l'autre essaye de se débattre et de prendre le dessus. "Mauvaise pioche mec." Je le fous sur le ventre et lui tord un bras dans le dos tout en appuyant un genou dans ses reins pour qu'il ne puisse pas se relever, le temps d'attraper avec ma main libre mes menottes qui sont dans la poche arrière de mon jean. Menottes que je m'empresse de lui passer, l'obligeant d'autant plus à rester sur le sol mais aussi à totalement lâcher le sac de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Maddie Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 277
ICI DEPUIS : 03/11/2016
CRÉDITS : Tag
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jeff & Jim
STATUT : Aimerait enfin tomber sur le bon
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Lun 3 Juil 2017 - 12:30

Lâche mon sac espèce de … ! Mais finalement c'est moi qui le lâche. Et je fais bien. Je n'aurais pas su lui résister si j'avais essayé de tenir bon. Pas sur ce dernier coup. Il a tiré de toutes ses forces, et grand bien lui en a pris !! L'homme qui a crié après nous, après cette racaille, est tout proche maintenant. Une dernière fois je lui dis de faire vite. Je ne voudrais pas que ce vaurien se relève et file comme un cafard. Pas après que je me sois autant défendue. Pas après qu'un sauveur ne soit plus qu'à quelques secondes de me récupérer. Parce que même s'il est à terre, je me vois mal lui sauter dessus. L'homme n'est plus qu'à deux mètres alors que l'autre est toujours par terre. Arrivant tout juste à côté de lui, toujours en courant, le voila qui lui envoie un terrible coup de pied dans le flanc. Oh ! Même s'il ne l'a pas volé, je dois bien dire que cela me fait tressauter. C'est quand même un geste très violent. Et pendant un bref instant je me mets à prier pour qu'il ne continue pas à le battre comme ça. Ce simple coup de pied était déjà bien suffisant. Mon sauveur a un visage assez « dur ». L'impression qu'il me donne est qu'il ne faut pas plaisanter avec lui. Qu'il serait bien du genre à démarrer les bagarres dans un bar. Sacré préjugé, je sais. Heureusement il n'en ajoute pas plus. Se contentant de l'immobiliser. Me demande même comment je vais. Je … Euh … Oui je vais bien. Merci. Finalement, cet homme sait parfaitement ce qu'il fait. Une prise d'immobilisation. Et il n'y va pas de main morte. Plus son genou qui presse le bas du dos. Je ne peux retenir une grimace. Parce que non seulement ça fait mal à voir, mais en plus à entendre. Parce que oui, le vaurien au sol gémit. Ca, c'est autre chose qu'un massage … Vous voulez que … j'appelle la police ? Pas besoin visiblement. Puisque je dois avoir un agent devant moi. Ou alors cet homme est très bizarre à se balader avec une paire de menotte. Maintenant que ce petit con a lâché mon sac, je peux m'approcher doucement, le ramasser et reculer un peu. Et m'adresser à cet homme. Je vous remercie énormément ! Vous … Vous travaillez dans les forces de l'ordre ? Si c'est le cas, j'ai vraiment beaucoup de chance. Et ce malfrat là, et bien c'est tout le contraire. Mais en même temps, mieux vaut pour lui qu'il ne soit pas tombé sur quelqu'un comme mon frère. Là, je n'aurais pas donné cher de sa peau. Ce qui n'est pas la solution, je vous l'accorde. Mais là qu'est-ce qu'il risque ? Une journée en cellule ? Super. Et s'il est mineur ce sera encore moins grave. Et maintenant il se passe quoi pour lui ? Je dois porter plainte ? La question se pose. Quant à ce type justement, je crois qu'il a pas intérêt à broncher. Parce que mon sauveur là, il plaisante pas !
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Judikael L. Baker

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 01/06/2017
CRÉDITS : Moi
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Lun 3 Juil 2017 - 14:21

Bien que ne pouvant garder mon attention sur la jeune femme, je n'en écoute pas moins attentivement sa réponse. L'entendre bafouiller ne m'étonne pas du tout, qui ne serait pas perturbé après une agression ? Personne. Oui même moi cela pourrait m'arriver, personne n'est à l'abri de ce genre de réactions. J'avoue que je ne dois pas aider non plus avec la manière dont j'ai frappé le petit con mais eh il l'a bien mérité n'est-ce pas ? Et puis je ne pouvais pas le laisser se relever, je n'avais aucune envie de devoir lui courir derrière. Surtout que même en étant en forme, il a l'avantage de la jeunesse, du moins pour ce que j'en ai vu. Le début de phrase de la jeune femme m'arrache un sourire en coin, n'ayant aucune difficulté à combler les mots manquants.

Une fois l'agresseur immobilisé et menotté, je peux ôter mon genou de ses reins et reporter mon regard sur la jeune femme avant de lui sourire. D'une manière fort douce contrastant énormément avec la façon dont j'ai agit jusque là. "De rien mademoiselle" Par contre avant de répondre à sa question je me relève et j'aide le vaurien à se relever également. Ce dernier essayant de protester, je le fais taire d'un "Ferme la !" bien appuyé ma voix gagnant les graves encore un peu plus. Je ne plaisante vraiment pas. Gardant une main sur les menottes, de mon autre main, je sors ma plaque de la poche de ma veste. "Et oui je suis de la police. Inspecteur Judikael Baker." Lui tendant mon badge pour que la demoiselle puisse bien le voir et le lire et une fois fait je le range de nouveau.

- Et maintenant vous avez deux choix mademoiselle, porter plainte ou non mais pour lui ça ne change rien, je dois appeler une patrouille. La seule différence c'est que si vous portez plainte, il y a une chance qu'il soit condamné et que ça lui serve de leçon.

Sans compter que n'étant pas en service, je n'ai pas vraiment le droit de lui lire...ses droits justement. La patrouille le fera elle même tout comme ils devront prendre nos dépositions. Ce que je peux faire par contre c'est le fouiller pour trouver son identité et son âge, ce que je fais tout en répondant à la demoiselle. Finissant par trouver son portefeuille, je découvre alors sa carte d'identité mais surtout son âge.

- Tu es encore mineur et tu es déjà entrain de commettre des délits, tu vas aller loin dans la vie.

Un vrai petit con celui là, je me demande ce qui a pu lui traverser l'esprit pour qu'il en vienne à ceci. Et tout ce que j'obtiens comme réponse est un grognement.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Maddie Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 277
ICI DEPUIS : 03/11/2016
CRÉDITS : Tag
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jeff & Jim
STATUT : Aimerait enfin tomber sur le bon
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Lun 3 Juil 2017 - 15:32

Il y a trente secondes encore je me voyais perdre mon sac et toutes mes affaires dedans. Grand bien m'en fasse, il ne s'est pas montré ultra-violent avec moi. Ca aurait pu être pire. J'ai déjà connu ça … En quelque sorte. Et si cette fois-là je m'en étais sortie seule, aujourd'hui il y a cet homme qui nous est tombés dessus. Et littéralement parlant sur ce vaurien. Je remercie mon sauveur du jour. Ce qui est tout à fait normal. Il s'y est pris d'une manière fort professionnelle. Heureusement qu'il passait dans le coin ! Il me répond avec une voix surprenante. Assez calme, gentille. Je l'aurais cru plus « brute ». A cause de sa manière de se jeter dessus, pied en avant. Et puis à cause de son visage. Je trouve qu'il a les traits assez fermes. Comme quoi parfois on peut se tromper sur les gens. Ca se trouve il est agréablement sympathique. Avec les gens qui n'essayent pas de voler les autres. Hihi. Je lui demande naturellement s'il fait partie de la police. Et je suis ravie de voir que je ne fais pas face à un simple agent. Non. Inspecteur ! Judikael ! C'est un joli prénom ! Oh bah qu'est-ce qu'il me prend ?? Oups … Je sais plus ce que je raconte moi. Le stress je crois. Hihihi. Le rire aussi c'est le stress. Bon à ma décharge je trouve que Judikael, c'est vraiment très joli comme nom. Baker moins. Trop … Classique ? Comme Ryan quoi. Et maintenant ? Je peux porter plainte oui. Une chance que ma plainte alourdit un peu la condamnation. Enfin je ne me fais pas d'illusion, il va s'en sortir libre comme l'air, ou presque. J'écoute les mots de l'inspecteur. Le vois qui fouille la racaille. Hum je vois … Je ne sais pas encore. Lui laisser une deuxième chance ? A condition qu'il n'ait pas déjà fait de connerie. Ce qui m'étonnerait. Oui, je suis très « cliché » aujourd'hui. En plus il est mineur. Il ne risque pas grand-chose hormis une petite tape sur les doigts … Et maintenant qu'il est mineur ? Ca vaut vraiment la peine ? Ou vous allez juste lui dire que « ce n'est pas bien ? ». Réfléchissant une seconde fois à ce que je viens de dire, je ne voudrais pas qu'il interprète mal mes propos. Enfin je dis « vous » mais je ne vous vise pas personnellement bien sûr ! Ce serait bien mal venu après ce que vous venez de faire. Et ne me dites pas que vous faisiez simplement votre métier ! Hihi. C'est que je me sens quand même bien mieux moi maintenant ! On ne croirait pas que je viens tout juste de me faire agresser. Ou presque. Vous avez de quoi appelez une voiture de patrouille ou vous souhaitez que je le fasse ?
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Judikael L. Baker

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 01/06/2017
CRÉDITS : Moi
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Mar 4 Juil 2017 - 11:32

Tout se termine du mieux possible pour la jeune femme, heureusement que je passais par là et à pieds qui plus est. Même si je ne dis rien, j'observe malgré tout comment elle se comporte, comment elle réagit. Vous savez pour cette histoire de choc post-traumatique et compagnie, je n'ai pas besoin qu'elle fasse un malaise ou parte en crise d'hystérie. Visiblement elle s'en sort à la perfection, bien plus forte que je ne le pensais au départ et tant mieux. Enfin elle est quand même sous le coup du stress vu les propos qu'elle m'adresse par la suite, rien de grave en tout cas, j'ai l'habitude depuis le temps de cerner les gens. Même si je peux me tromper, je ne suis tout de même pas une machine.

- Il n'y a pas de mal, ne vous en faites pas et merci même si tout à fait entre nous, je n'aime pas mon prénom.

Je n'avais pas besoin de lui dire cela certes mais autant tenter de détendre l'atmosphère le plus possible, n'est-ce pas ? D'autant plus que ce n'est pas encore terminé, lui expliquant brièvement les choix possibles tout en fouillant le gamin pour avoir son identité. Découvrant donc que c'est un mineur. Forcément les questions qu'elle me pose ensuite sont plus que légitimes, ce n'est pas la première fois que je les entends et ce n'est sans aucun doute pas la dernière.

- Tout dépend des avocats et du juge, soit il est jugé en tant qu'adulte, soit en tant que mineur. Il peut faire quelques mois de prison ou aller dans un centre correctionnel et si c'est sa première arrestation le juge peut lui donner des heures de travaux d'intérêt général. La voix du gamin s'élevant pour dire que si c'est la première fois et je ne sais quoi d'autre encore, je l’interromps puisque de toute manière, il peut dire ce qu'il veut pour le moment ce n'est pas important. "Je ne l'ai pas mal pris, je sais bien que ça s'adressait à tout le système judiciaire." Qui est d'ailleurs souvent critiqué ou victime de préjugés mais comment en vouloir à la population ? Après tout en ce qui concerne la police, on est payés en partie grâce à leurs impôts donc. Accompagnant mes paroles d'un nouveau sourire et après on dit que je ne sais pas être aimable et patient, je le suis, cela dépend juste avec qui.

- Je vais le faire, ne vous inquiétez pas, mademoiselle ?

Parce que oui quand même, je n'ai pas son nom. Vu que le môme semble se tenir tranquille, je l'aide à s'asseoir sur le trottoir, restant à côté de lui par prudence malgré tout. Mes mains libérés, je peux ranger sa carte d'identité dans son portefeuille et le lui remettre dans la poche de sa veste. Récupérant mon téléphone, j'appelle le commissariat leur expliquant rapidement la situation et en leur donnant le nom du gamin, leur assurant que personne ne bouge de là tant qu'ils ne sont pas arrivés. Une fois raccroché, je m'adresse de nouveau à la jeune femme.

- Simple routine, ils vont vouloir vos noms et adresse et savoir si vous portez plainte ou non. Votre déposition officielle peut attendre demain elle par contre.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Maddie Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 277
ICI DEPUIS : 03/11/2016
CRÉDITS : Tag
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jeff & Jim
STATUT : Aimerait enfin tomber sur le bon
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Mar 4 Juil 2017 - 15:00

Ah bon ??? Moi c'est pareil ! Je déteste mon prénom. Maddi[size=10]son[/i] … Mais tout le monde m'appelle Maddie ! Certains m'ont déjà dit que mon prénom n'était pourtant pas moche. Mais je n'aime pas. Tout comme je trouve que Judikael c'est vraiment très bon. A l'inverse de l'inspecteur donc. Pourquoi je dis ça moi encore ? J'en sais rien. Le stress qui retombe sans doute. Ou juste le fait que je sois bavarde de base. Hihi. Mon sauveur m'explique alors ce qu'il va se passer. Incertitude sur l'avenir de ce jeune homme. Je ne savais pas qu'on pouvait être jugé comme adulte. Il faut dire que je ne m'intéresse pas à la justice. Même si ces derniers mois j'ai pu apprendre à en connaître quelques facettes. De la prison ? Carrément. Ou tout un tas d'autres possibilités. Je comprends. On passe devant le tribunal alors pour ce genre de « petit délit ». Je m'adresse alors à cette petite crapule. Tu entends ?? Tu veux vraiment aller en prison parce que tu as essayé le sac de quelqu'un ! Essayé et lamentablement raté en plus. Ce pourquoi je « fais un peu la fière » en ce moment avec cette petite phrase. Ou peut-être est-ce pour le raisonner. Même s'il ressemble déjà à une cause perdue. Je me permets une petite « attaque » sur le système judiciaire pas toujours très juste. Je me rappelle d'une discussion avec un juge. Une discussion qui n'a officiellement pas eu lieue. Sans quoi, cela pourrait nous attirer des problèmes. A ce juge, à moi, et indirectement à d'autres personnes. Mais passons. Il a compris mon intention. Je n'ai pas à appeler du renfort puisqu'il va le faire. Comme vous voulez. Et donc il appelle ses collèges. Effectivement, c'est quand même plus commode s'il le fait lui-même. Je ne fais pas la curieuse et détourne un peu l'attention alors qu'il leur parle. Et reporte mon attention sur lui lorsque la conversation est terminée. Très bien. Aucun soucis pour moi. Par contre je travaille toute la journée demain, je ne sais pas si le commissariat sera encore ouvert quand je sortirai du boulot … Et oui je vais porter plainte ! Ce crime, ou plutôt tentative de crime, ne doit pas rester impunie ! Vous travaillez à Bowen ? Je n'ai pas le souvenir de vous avoir jamais croisé. Oui, je fais peut-être un peu trop la familière avec cet homme. Mais il faut bien passer le temps. Et puis il est toujours utile de savoir si un inspecteur comme lui travaille dans le coin. Si ça se trouve, il habite Bowen depuis plus longtemps que moi. Je suis parfois « choquée » de rencontrer des personnes jamais vues auparavant alors que cela fait 25 ans que l'on habite dans la même ville. Ce qui est peut-être le cas avec monsieur Baker. Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Judikael L. Baker

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 01/06/2017
CRÉDITS : Moi
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Jeu 6 Juil 2017 - 11:24

- C'est joli pourtant Maddison

Comme quoi je ne suis pas le seul à ne pas aimer mon prénom mais le sien est réellement sympa et il me fait penser à une vieille danse qui était revenue à la mode il y a quelques années. Enfin nous ne sommes pas là pour discuter de nos prénoms, ce qui ne m'empêche pas d'être sincère dans mes paroles envers elle, je trouve son prénom joli. Pour ensuite lui expliquer que même mineur, le gamin peut être condamné, qu'il ne s'agit pas juste d'une tape sur les doigts. Je ne peux pas nier que cela arrive des fois, j'ai assez gueulé là dessus qu'en j'étais encore dans ma ville natale. De quoi avoir des cheveux blancs avant l'âge devant certains comportements, devant certaines sentences ou absences de sentences envers les criminels.

Je pourrais lui expliquer qu'il n'y a pas de petits délits, que celui-ci commence ainsi - et dieu sait jusqu'où il pourrait aller par la suite - mais elle se lance à fanfaronner devant notre délinquant. Sans aller trop loin, sinon j'aurais dû la stopper, ce qui n'est pas la cas mais cela a le mérite de faire baisser la tête au gamin. Qui je pourrais en jurer est entrain de grincer des dents pour ne pas dire un truc et aggraver son cas. Une fois mon coup de téléphone passé , il n'y a plus qu'à attendre que la patrouille arrive, ce qui ne devrait pas être long au final.

- Il suffit que vous disiez à quelle heure vous pouvez passer et il y aura quelqu'un pour vous accueillir. Après tout enregistrer sa plainte et prendre sa déposition officielle ne peut pas non plus attendre cent ans et puis il suffit que je veille au grain même de loin et il y aura vraiment quelqu'un pour le faire demain. "En effet, je travaille et je vis ici depuis quelques mois maintenant. Avant j'étais à Sydney et avant ça en amérique, à Chicago." Je ne sais pas si mon accent américaine est encore vraiment perceptible, peut-être en y faisant vraiment attention ou alors il s'entend directement, allez savoir. "Et vous alors ?" Tant qu'à faire autant lui retourner la question alors que de mon côté j'apprend encore à découvrir certains coins ou certaines personnes.

Cela ne fait que deux ou trois minutes que j'ai téléphoné et on peut déjà entendre au loin la sirène de la voiture de patrouille s'élever dans le calme de la ville. Et oui je suis sûr que c'est bien une voiture de police, pompier, ambulance et compagnie font des sons différents que l'on apprend à reconnaître avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Maddie Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 277
ICI DEPUIS : 03/11/2016
CRÉDITS : Tag
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jeff & Jim
STATUT : Aimerait enfin tomber sur le bon
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Ven 7 Juil 2017 - 12:52

Mouais. Un deuxième prénom sur lequel nous sommes en désaccord. Je ne vais pas dire que je m'attendais à sa remarque mais je m'y attendais oui ! Hihi. Je ne sais pas du tout ce que les gens lui trouvent à ce nom. Tout ce qu'il m'inspire à moi c'est « Beurk ». Alors que Maddie c'est vraiment génial ! Du coup je n'en veux pas trop à mes parents car mon surnom est génial. Hihi. S'en suit un échange tout ce qu'il y a de plus normal. Que risque ce jeune homme. Que dois-je faire. Je me permets une petite remontrance à ce vaurien. Non mais ! Il a de la chance d'être tombée sur une fille comme moi. J'en connais d'autre qui lui aurait mis une bonne raclée. Et heureusement pour lui que ma bombe lacrymo n'était pas à portée de main ou il serait encore en train de pleurer tiens ! L'inspecteur appelle des renforts. Et me dit qu'il faudra que je passe demain. Malheureusement je travaille. Et je n'ai pas envie de prendre une demie-journée de congé pour ça. Mais il se trouve que je pourrais passer quand je le souhaite en fin de journée. Judikael, ou un de ses collègues, s’arrangeront pour prendre ma déposition. Ah oui ? Super alors ! Je passerais aux alentours des 18h. Bon. Encore une fois je vais un peu vite en besogne. Ce n'est sans doute pas à lui que je dois dire cela mais à ses collègues. Ou alors il se chargera de faire passer le message. Soit. Maintenant que je lui ai dit cela … On continue de papoter. C'est que si on était resté silencieux, le temps nous aurait paru être une éternité. Alors que là ça passe vite. Et bientôt une voiture viendra embarquer ce petit malin. Jusqu'à aujourd'hui je n'avais jamais vu Judikael. Je doute qu'il habite Bowen depuis bien longtemps. Même si je suis parfois surprise d'apprendre qu'une telle personne est originaire de cette ville. Mais cette fois j'ai vu juste. Seulement ici depuis quelques mois. Sydney et Chicago avant ça. Un parcours étrange selon moi. C'est que cela me « choque » toujours un peu que les gens viennent habiter ici. Après, peut-être qu'il en a eu marre des grandes villes. Ce que je peux comprendre. Je me sens super bien moi aussi. Alors qu'en des endroits comme Brisbane ou Sydney, ce doit être beaucoup moins agréable. Passer de Chicago à Bowen ça doit faire un sacré un changement ! Pour tout et surtout pour le travail j'imagine. Même si Chicago ne doit plus être la ville de gangster comme on peut le voir dans les films avec toutes les histoires de mafia, de prohibition, et cetera. Evidemment cette période date d'il y a longtemps. Mais ses parents l'auront sans doute connu s'ils habitaient Chicago. Et moi ? Moi quoi ? Ah oui suis-je bête. Hihi. Née à Bowen. Grandie à Bowen. Etude à Bowen. Et maintenant j'ai mon boulot et mon appart toujours ici ! Hihi. Il paraît que j'aime cette ville ! Hihihi. Et un jour j'aurais ma maison familiale ici. Et mes enfants grandiront ici ! Pas dans trop longtemps j'espère. Hihi. Les sirènes se font entendre. Ils ne plaisantent pas ! Pourtant, avec l'inspecteur Baker, la situation est clairement sous contrôle. La voiture s'engage dans la rue et je le laisse faire sa petite popote. Aux premières loges pour l'arrestation en bonne et due forme ! De quoi avoir à raconter à mes parents après-demain soir. Hihi.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Judikael L. Baker

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 01/06/2017
CRÉDITS : Moi
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Mer 12 Juil 2017 - 10:27

Maddie est aussi peu d'accord sur son prénom que moi sur le mien. Même si de mon point de vue le sien est beaucoup plus normal que le mien et quant on connaît les prénoms des autres enfants de ma famille, mes parents et mon oncle et tante avaient -ont toujours sans doute- des goûts plus que douteux. Mais bon pour le moment mes pensées n'ont pas grand chose à faire là alors que je dois veiller sur le petit con mais aussi sur la jeune femme, être sûr qu'elle va bien. Ce qui semble être le cas bien qu'elle ne soit pas à l'abri d'un contrecoup, ce que je n'espère vraiment pas. Lui expliquant qu'elle pourra passer après son travail, je ne pourrais pas enregistrer sa déposition officielle -vu que je ne suis pas de service et que je me retrouve être un témoin- mais je peux faire en sorte que qu'un de mes collègues soit là pour elle.

D'ailleurs le temps que la voiture de patrouille arrive et puisque le gamin se tient tranquille, on peut discuter un petit peu ou plutôt je peux répondre à ses questions. En tout cas sa curiosité ne me dérange pas du tout, quand je dis que j'aime les gens plus qu'il n'y paraît !

- En effet un gros changement, c'est bien plus tranquille ici même si ce soir cela n'en a pas l'air. Mais bon sang oui que la vie différente entre la vie américaine et la vie australienne, en comparaison de Chicago même Sydney est plus tranquille. Oui deux modes de vie radicalement différents et à vrai dire Chicago ne me manque même pas. Enfin certaines parties de la ville et de la vie là bas si mais pas du tout tout ce qui a pu s'y passer. "Détrompez-vous, la mafia sévit encore et toujours. Cela fait cliché mais la ville est toujours aux mains des italiens." Enfin plus ou moins vu qu'il y a aussi la mafia russe qui est venue s'en mêler mais oui ma ville natale est un cliché sur pattes pour les films de gangsters et mafia.

Je ne peux que sourire quand elle répond à son tour à ma question, une vraie australienne et bowenienne pure souche. De plus elle semble en être très fière, ce qui peut se comprendre, il est aisé d'être attaché à sa ville natale et de ne jamais la quitter. Après tout moi même cela ne fait que trois ans que j'ai quitté Chicago et jusque là je ne pensais pas la quitter un jour.

- Je vois ça...

Et pas le temps d'ajouter quoi que ce soit que la voiture de patrouille arrive. Une fois à notre hauteur, ils me demandent ce qu'il s'est passé et je leur explique rapidement la situation. L'un des deux agents récupérant le gamin pour aller le coller sur la banquette arrière de leur voiture. Pendant que je pique une paire de menottes à celui-ci -ben quoi j'ai déjà dit que je n'aime pas être sans mes affaires- l'autre va voir Maddison pour prendre une première déposition et voir si ce que j'ai dit coïncide avec sa version. Mais aussi pour savoir comment cela s'est passé avant que j'arrive et finalement il lui demande nom, prénom, adresse et lui demande quand elle pourra passer faire sa déposition officielle et si elle veut porter plainte.

[HRP : Sorry pour l'attente, gros week-end et début de semaine >< ]
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Maddie Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 277
ICI DEPUIS : 03/11/2016
CRÉDITS : Tag
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jeff & Jim
STATUT : Aimerait enfin tomber sur le bon
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Jeu 13 Juil 2017 - 12:07

Chicago ! Ce doit faire un drôle de changement ! Ne serait-ce que niveau climat. Je crois savoir qu'on ne plaisante pas en hiver là-bas. Même s'il y a pire comme ville américaine. Je ne sais plus quel est le surnom de la ville mais je sais que ce n'est pas forcément flatteur. Même si ça reste assez correct et pas dans le genre « la ville du péché » comme Las Vegas. En même temps je crois que ce surnom lui va bien. Et oui il doit y avoir beaucoup moins de boulot par ici. Même si, paradoxalement, ce soir il y a eu de quoi faire comme le dit Judikael. Je ne vous le fait pas dire ! Hihi. On se serait tout de même bien passés de cette mésaventure. Moi évidemment car se faire plus ou moins agresser et bien je ne souhaite cela à personne. Et l'inspecteur également qui avait sûrement d'autres choses à faire que de venir coffrer un jeune délinquant. Mais revenons à Chicago. A quel point la ville a-t-elle changé depuis les époques d'Al Capone et consort ? Pas trop selon lui. Vraiment ? Je suppose qu'il en restera toujours ainsi dans ce cas. Un peu comme … J'essaye de trouver une situation similaire mais à vrai dire rien ne me vient. Je vais passer pour une imbécile moi maintenant … Huuum je ne trouve pas. Hihi. Quant à moi, je suis une pure bowenienne. Et il me confirme que je semble aimer ma ville. Hihi. Après tant d'années passées ici ce serait quand même dommage. Surtout qu'objectivement parlant Bowen est une ville absolument géniale. Je suis certaine qu'il ne regrette pas d'être venu ici ! Hihi. La voiture de police s'engage alors dans notre rue. Je reste un peu en retrait lorsque Judikael explique la situation à ses collègues. Et raconte ensuite ma version des faits à l'un des policiers. Ce jeune à l'attitude louche marchant vers moi. Mon sac qu'il agrippe et tente de m'arracher des mains. Le fait que je lui tiens tête avant d'appeler au secours et de voir l'inspecteur Baker arriver. Je ne dis rien concernant ce violent coup de pied, sait-on jamais, me contentant de dire qu'il neutralise et immobilise le jeune homme. Quelques autres formalités également. Le policier me dit alors que quelqu'un sera au poste demain après ma journée de boulot pour prendre ma plainte. Bien. Il n'y aura plus qu'à comme on dit. Le jeune embarqué, les deux policiers remontent dans la voiture après quelques échanges de politesse avec Judikael et moi-même. J'attends que la voiture s'éloigne pour remercier une fois de plus mon sauveur. Une bonne chose de faite ! Plus de peur que de mal au final. Grâce à vous ! Je ne prends pas la situation à la légère ou à la rigolade mais je relativise tout de même un peu. Ca vous arrive souvent ce genre de choses ? Je n'espère pas tout de même. Car cela voudrait dire que Bowen est un repère de voyous. Ce qui ne me semble pas le cas. En tout cas, comparé à Chicago, ce doit être calme ça c'est sûr.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Judikael L. Baker

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 01/06/2017
CRÉDITS : Moi
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Sam 15 Juil 2017 - 11:11

Parler de ma ville natale me fait bizarre, je peux compter sur les doigts d'une seule main le nombre de fois où je l'ai fait depuis que je suis arrivé en Australie. Ce soir doit être la troisième fois seulement ou peut-être quatre, après tout je ne tiens pas de comptes précis, tout ce que je sais c'est que je n'en parle quasiment jamais. Déjà parce qu'on ne me demande rien là dessus mais aussi parce que sinon je ne vais pas en parler de moi même. Et non le dicton "l'important n'est pas de savoir d'où tu viens mais où tu vas" n'a rien à voir là dedans. Ce n'est pas ma ville de naissance qui risque de me définir mais bel et bien mes actes passés et ce que j'ai vécu et là dessus croyez moi j'ai un lourd bagage. Enfin pour le moment nous évoquons Chicago et je lui explique ce qu'il en est.

- Tout à fait. Comment ne pas être d'accord sur le fait que la ville ne changera jamais ? C'est impossible d'autant plus quand on vient et qu'on a pu voir le dessous de certaines choses. Non je ne suis pas cynique, juste réaliste.

Une fois que j'ai donné à mes collègues les faits comme ils se sont passés, je reste en retrait, le temps qu'ils aient terminés avec Maddie. Rangeant dans ma poche la paire de menottes que je viens de récupérer, je ne loupe pas le fait qu'elle ne parle pas du coup de pied. Boarf de toute manière, je n'ai rien à cacher et tout le monde au commissariat sait comment je peux fonctionner. Mais je trouve cela très gentil de sa part. Une fois tout en règle mes collègues s'en vont et la jeune femme me remercie une nouvelle fois.

- Encore une fois de rien.

Je n'ajoute pas que je fais que mon métier même si c'est le cas quand même, ce n'est pas parce que je ne suis pas de service que j'oublie qui je suis. Au moins je peux à nouveau constater que le choc de l'agression semble restreint avec Maddie puisqu'elle semble relativiser les faits.

- Heureusement non, c'est rare ! Ce qui est le cas, Bowen est une ville réellement tranquille comme je le disais. "Vous voulez que je vous ramène chez vous malgré tout ? Ou là où vous alliez ?" Ce qui ne me dérangerait absolument pas, mon verre de whisky au bar du coin peut bien attendre que je sois sûr que Maddie soit en sécurité.

[HRP : Oui mais quand même, j'aime pas faire attendre ^^ Et merci oui ça va mieux ♥]
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Maddie Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 277
ICI DEPUIS : 03/11/2016
CRÉDITS : Tag
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jeff & Jim
STATUT : Aimerait enfin tomber sur le bon
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   Dim 16 Juil 2017 - 11:16

Un peu d'optimisme tout de même ! Une ville ne peut pas rester indéfiniment aux mains de la mafia ! N'empêche que j'ai toujours été fascinée par cela. Enfin pas dans le bon sens du terme. On sait ce qu'il s'y passe, on sait de qu'il s'agit, et pourtant on ne fait rien. J'imagine que les policiers corrompus, il n'y en a pas que dans les films. Et je me demande si Judikael était ce genre de policier. Qui fermait les yeux contre une liasse de billets. Je ne pense pas. Il a l'air d'être quelqu'un d'honnête. Si à première vue je lui trouvais un air un peu dur, je me suis vite rendue compte que je devais avoir tort. Même si je ne fais comme si je le connaissais car ce n'est pas le cas. Les renforts arrivent. Embarque le jeune homme. Et les voila repartis après que nous ayons tous les deux dit notre version des faits. Enfin plus ou moins car si je ne mens pas, j'omets une partie de la vérité. Nous ne sommes au tribunal et puisque que l'on ne m'a pas posé la question si l'inspecteur a fait usage de trop de violence, je ne vois pas pourquoi je parlerais de ce coup de pied. Nous voila donc tranquilles pour la soirée. Enfin j'imagine. Ne sachant pas si Judikael a prévu quelque chose. Rentrer chez lui et retrouver sa famille ? J'aurais tendance à penser qu'il n'en a pas. A cause de déménagement à Sydney et puis ici. Mais je peux me tromper. Peut-être que tout son petit monde l'a suivi. Je le remercie. Encore une fois oui. Ce qui me fait sourire. Et ne voulant partir « comme ça » je lui demande s'il joue souvent au chevalier. Hihi. Non. Ah ouf. Vous me rassurez ! Il ne faudrait pas que notre ville ait une mauvaise réputation ! Et pour cela, on compte sur les services de police pour couper court à toute délinquance ! Il se propose alors de me raccompagner chez moi. Ce que je trouve surprenant. Même si je peux comprendre. Et puis il n'a peut-être pas d'autres choses à faire. Euh … C'est que je ne voudrais pas vous déranger ! Je ne vais pas lui demander de m'accompagner tous les jours pour me rendre au boulot ou aller faire mes courses ! Hihi. Et puis quelles seraient les chances de me faire « agresser » deux fois sur une journée ? Mais oui je me rends chez moi. Je n'ai plus rien de prévu ce soir. Vous non plus ? Peut-être qu'il a une demie-heure de disponible avant de passer à autre chose. Je lui souris avant de lui faire un petit signe de tête. Je remets mon sac sur mon épaule et nous pouvons donc nous mettre en route. Vous avez toujours voulu travailler dans la police ? Ca fait partie des métiers dont rêve les petits garçons. Hihi. Etrange d'imaginer l'inspecteur en petit garçon. Hihi. Quant à moi, inutile de dire qu'aucune petite fille ne rêve de devenir banquière ! Hihihi. Ou alors il y a quelque chose qui ne va pas ! Mais il en faut ! Et puis sinon il n'y aurait que des docteurs, des infirmières, des maîtresses et des policiers ! Hihihi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Captain Australia à la rescousse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Captain Australia à la rescousse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district-
Sauter vers:  
la croisière s'amuse !
Si vous rêvez d'évasion alors, cette croisière est faite pour vous. Ici, vous retrouverez tout ce dont on peut rêver : bar open, piscine, mur d'escalade, casino, gym, restaurants, spas, massages, etc.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
BAL MISS & MISTER BOWEN
les scénarios attendus