It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 how you remind me. WILLUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
baby kangou
avatar

Willow H. Rhodes

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Gugus { Coloc/meilleur ami
ANECDOTES: [url=http://www.aa-retro.com/t9445-bring-me-some-colors-willow#304536]WILLUS[/url]
ABOUT MEMESSAGES : 726
ICI DEPUIS : 13/05/2016
CRÉDITS : Princess & TUMBLR
DOUBLE-COMPTE : Jeremy M. Strauss, le bad guy
STATUT : Avec le meilleur de tous : August ♥
MessageSujet: how you remind me. WILLUS   Mar 20 Juin 2017 - 11:31



   
   
   willus.
   how you remind me.

Q
Cela faisait quelques jours maintenant que nous étions en mer. Ce voyage était vraiment fabuleux. J’étais d’autant plus heureuse de le passer avec August. Nos premières vacances ensemble. Que demandez de mieux ? Sur ce gigantesque bateau de croisière, tout était fait pour que ces vacances soient inoubliables. Nous les avions bien méritées et je comptais bien en profiter au maximum. Qui sait quand une occasion pareil se représentera ? August était d’ailleurs sur la même longueur d’onde que moi puisque ce soir, nous allions dîner au restaurant, rien que nous deux, dans notre bulle au milieu de tous les autres passagers.
Dans notre cabine, je me préparais pour ce dîner en amoureux. Je voulais être  plus qu’a mon avantage. Non pas que je ne prenne pas soin de moi à l’ordinaire, mais cette soirée était spéciale et il fallait que je sois à la hauteur. Après une belle journée, je prenais une bonne douche, me lavant les cheveux et prenant du temps pour moi en faisant toute sorte de soin. Après un bon moment, j’avais l’impression d’être une nouvelle femme en sortant de la douche. Je me séchais et commençais à me préparer, gardant mes cheveux dans une serviette. J’enfilais mes sous-vêtements puis la belle robe que j’avais choisis. Elle était belle et légère. Ni trop habiller ni trop ordinaire. Je me mis alors devant la glace et je commençais à me maquiller. Une fois satisfaite de mon apparence, ce qui n’était pas chose aisée, je m’occupais de discipliner mes cheveux. Après quelques minutes, j’étais prête. J’attrapais ma pochette avec le strict minimum dont j’avais besoin pour cette soirée et quittais la cabine pour prendre la direction du restaurant. August devait m’y rejoindre.
Je me faufilais donc dans les couloirs du bateau, m’émerveillant toujours  de ce que mes yeux captaient. Je glissais un coup d’œil à mon portable. Je serais pile à l’heure. Bientôt, le restaurant apparaît. Je presse presque le pas, impatiente de passer la soirée avec celui qui fait battre mon cœur. Je me poste près de l’entrée et attend August, qui ne devrait pas tarder. En l’attendant, je pianote sur mon téléphone, voguant sur Internet ou faisant une partie d’un des jeux que j’ai téléchargé. Les minutes passent et toujours aucun signes d’August. Cela m’intrigue mais ce n’est que quelques minutes, il aura forcément une bonne raison et déjà une idée de comment se faire pardonner. Plusieurs autres minutes passent et là je commence à m’inquiéter. Ce n’est pas normal. Même si il est en retard, ce n’est pas son genre de ne pas au moins prévenir et là, rien du tout. Plus les secondes passaient et plus la boule dans mon ventre grossissait. Je finis par ne plus tenir et décidais d’aller le chercher. C’était un bateau, en pleine mer, il ne pouvait pas avoir disparu. Le bateau était grand, je portais des talons mais ma détermination était inébranlable. Je le cherchais partout, dans tout les endroit auxquels je pensais d’abord, puis dans les autres. Mon cœur s’emballait à chaque déception de ne pas le trouver. Mais où pouvait-il bien être ?
Mes pas me menèrent au casino du bateau. De la princesse allant au bal que j’étais, j’ignorais bien ce qu’il restait. Je laissais mon regard observait l’endroit. Il me fallut quelques secondes pour l’apercevoir. D’abord, je fus soulagée puis je fus à fleur de peau. Il avait donc oublier notre rendez-vous pour jouer au casino ? Cela ne lui ressemblait pas le moins du monde, pas après les promesses qu’on s’était faite. Je marchais vers lui, le cœur battant et des questions pleins la tête. Je me postais à côté de lui, perdue. « August ? »  Dis-je pour attirer mon attention.
WILDBIRD
 

__________________________




Baby,
I never promised you a ray of light.
I never promised there'd be sunshine every day.
I'll give you everything I have. The good the bad.


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

N. August Wojnarowski

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 901
ICI DEPUIS : 15/05/2016
CRÉDITS : avatar par gommeamacher & gif par sophie **
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & maxence & concho & naveen
STATUT : it's you that burns brightest of all (willow)
MessageSujet: Re: how you remind me. WILLUS   Mer 21 Juin 2017 - 2:18

Willow devait forcément s’en douter, mais si l’idée de partir sur cette croisière tous les deux était si importante aux yeux d’August, c’était parce qu’il voulait souligner en grand le fait que cela faisait une année qu’ils étaient tombés amoureux. Au mois de mai, il y avait treize mois de cela, une Willow fraîchement débarquée à Bowen s’était présentée au pas de la porte de l’appartement qu’August occupait encore seul à cette époque-là. Cela faisait donc un peu plus d’un an que Mr Finch et Birdy s’étaient rencontrés, qu’ils avaient passé une bonne partie de la nuit à se découvrir et à se redécouvrir, et qu’ils avaient instauré la règle du post-it coloré collé contre le réfrigérateur si jamais l’un ou l’autre ramenait quelqu’un pour la nuit. Ha ! S’ils avaient su, à ce moment-là, qu’ils seraient tous les deux les seuls à partager le lit de l’autre. Bref, même si tout cela s’était passé au mois de mai, c’était bien le mois suivant qu’August avait réalisé à quel point ses sentiments pour Willow allaient au-delà de l’amitié. Un an, presque jour pour jour, qu’il s’était avoué à lui-même être amoureux de la belle brune. C’est pourquoi, quand le professeur d’histoire avait entendu parler de cette croisière le long des côtes australiennes, il avait tout de suite proposé à Willow de prendre deux semaines de vacances ensemble. Pour la toute première fois de leur vie de couple. Ils avaient passé les premières journées de la croisière ensemble mais, au bout de trois jours, ils avaient décidé de prendre du temps pour eux. Au fil des soirées, ils avaient fait des rencontres mais ils avaient aussi croisé des amis qui se trouvaient également sur la croisière. Aujourd’hui serait la journée idéale pour se retrouver chacun avec leurs bandes, et ils s’étaient évidemment promis de se retrouver ce soir pour un dîner romantique en tête-à-tête, dans un restaurant chic du bateau. Malheureusement, cette promesse, August semblait l’avoir oubliée. Comble de malheur, les séquelles de son accident de triathlon ne semblaient refaire surface que dans les pires moments. À quelques minutes de l’heure convenue du repas, le jeune homme était donc encore assis à sa table de poker au casino, en train de jouer l’équivalent du salaire hebdomadaire de l’un de ses employés. Il s’amusait, il avait bien le droit de temps en temps ! Dans sa tête, il ne retrouverait pas Willow avant la fin de la soirée, puisqu’il se souvenait avoir convenu de passer la journée chacun de leur côté, mais pas de se retrouver à une heure précise pour le repas. Ce n’est d’ailleurs qu’en entendant sa voix qu’August eut une pensée pour elle – inévitablement. Il lui sourit, content de la voir, malgré la surprise qu’elle l’ait trouvé ici. « Willow ! Je ne savais pas que tu étais une joueuse dans l’âme … » Comme quoi on en apprenait toujours sur l’être aimé. Il lui sourit, amusé, se levant tout légèrement pour l’embrasser sans pour autant dévoiler ses cartes. « Je termine ma partie et ensuite on pourra aller ensemble jouer aux machines, ou à la roulette, si tu veux ? » Proposa-t-il, ne sachant pas du tout qu’elle s’attendait à autre chose, comme soirée.

__________________________

if you hear a song you love then be a dancer, if you hear a question you don't know then let it go unanswered. let your hands touch what they cannot see, let a boy become what his father knows he'll be. let your heart be unchained, let you skin be unstained, let your road be unnamed. - endlesslove
I'LL BE RIGHT BY YOUR SIDE
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Willow H. Rhodes

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Gugus { Coloc/meilleur ami
ANECDOTES: [url=http://www.aa-retro.com/t9445-bring-me-some-colors-willow#304536]WILLUS[/url]
ABOUT MEMESSAGES : 726
ICI DEPUIS : 13/05/2016
CRÉDITS : Princess & TUMBLR
DOUBLE-COMPTE : Jeremy M. Strauss, le bad guy
STATUT : Avec le meilleur de tous : August ♥
MessageSujet: Re: how you remind me. WILLUS   Mer 21 Juin 2017 - 14:11



   
   
   willus.
   how you remind me.

J
'avais vraiment sortie le grand jeu ce soir. Je voulais que cette soirée soit spéciale et j'avais pleins d'idée pour qu'elle le soit. Je m'étais préparée pendant de longues minutes après une bonne journée passer à buller sur le bateau avec mes amies venues elles aussi en vacance. Je n'étais pas le genre à passer des heures à me préparer habituellement mais ce soir, je voulais plaire à mon homme. Le coeur en joie, je m'étais rendu au restaurant ou nous avions réservé August et moi pour notre dîner en amoureux. Je ne m'étais clairement pas attendue à devoir le chercher dans tout le bateau pour finir par le retrouver au casino, à jouer come si de rien été, comme si il ne m'avait pas posé un lapin. Je m'approchais d'August totalement perdue et ne comprenant vraiment pas ce qu'il se passait. Que faisait-il ici, au casino, alors que nous devions aller dîner ensemble au restaurant ? C'était totalement incompréhensible pour moi et j'étais même un peu déçue. Oublier un rendez-vous pour jouer n'était vraiment pas quelques chose dont je pensais August capable. Ce n'était pas le August que je connaissais. Je m'approchais et soufflais son prénom pour attirer son attention. « Willow ! Je ne savais pas que tu étais une joueuse dans l’âme … » Me dit-il, semblant à mile lieu de voir dans quel état j'étais. Il me sourit encore, comme si de rien était et se leva pour venir m'embrasser. Je répondis avec distance à son baiser. « Je termine ma partie et ensuite on pourra aller ensemble jouer aux machines, ou à la roulette,  si tu veux ? » Je me reculais, le regardant dans les yeux. Je regardais les gens autour de la table qui jouait avec lui. Je n'étais pas du genre à faire de scène mais je tenais à lui, je l'aimais et j'avais peur d'être finalement plus investie que lui dans cette relation même si il ne m'avait jamais donner de quoi en douter jusque là. Je prenais une inspiration et secouais la tête, les yeux brillants. " Non je ne veux pas jouer. Je ... " Je déglutis. " Je t'ai cherché partout sur le bateau. On devait passer la soirée ensemble toi et moi. Rien que toi et moi. Je t'ai attendue au restaurant ... J'ai cru qu'il t'était arrivé quelque chose. " Dis-je, avec une seule envie, m'enfuir et me glisser dans mon lit pour pleurer. " Si tu voulais reporter, tu n'avais qu'à me le dire ... " Je ravalais mes larmes et me détournais de lui pour prendre la direction de la sortie, trop blessée.


WILDBIRD
 

HJ : par ce que je suis trop super, j'ai fais court hihihi Arrow

__________________________




Baby,
I never promised you a ray of light.
I never promised there'd be sunshine every day.
I'll give you everything I have. The good the bad.


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

N. August Wojnarowski

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 901
ICI DEPUIS : 15/05/2016
CRÉDITS : avatar par gommeamacher & gif par sophie **
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & maxence & concho & naveen
STATUT : it's you that burns brightest of all (willow)
MessageSujet: Re: how you remind me. WILLUS   Lun 26 Juin 2017 - 3:27

Quelques secondes à peine après avoir repris place sur sa chaise, cartes en main, Willow soupira. Devant cette réaction, August releva les yeux vers elle. Ce n’était pas dans ses habitudes de se montrer aussi irritée, alors il devait forcément y avoir quelque chose. Après tout, le trentenaire ne voulait que terminer sa partie, ce qui lui semblait plutôt justifié. Après, il promettait de passer sa soirée avec elle même si ce n’était pas forcément dans ses plans, à la base, de jouer aussi peu longtemps aux tables de poker et de blackjack. Pour Willow, August était toujours prêt à tout, et passer du temps à ses côtés n’était de toute façon jamais une corvée. Bien au contraire. Ce qu’August ignorait encore mais apprendrait très bientôt, c’était que si ce n’était pas dans ses plans à lui, c’était dans leurs plans à eux, à elle. Il avait oublié. Il avait oublié Willow. « Au restaurant ? » Demanda-t-il en fronçant les sourcils. Les autres joueurs autour de la table commençaient à s’impatienter de cet intermède indésiré, mais August n’en avait que faire de leurs soupirs à eux. C’était celui de sa petite amie qui l’inquiétait, et la voir dans cet état lui revirait le cœur à l’envers. « Mais Willow, je … » Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase, son semblant d’explication même si lui-même était confus, qu’elle était déjà en direction de la sortie. Il tourna la tête vers les autres joueurs et, dans un moment d’hésitation des plus courts, il dit : « Sorry, I’m out, les gars. » Il posa ses cartes sur la table et se leva, laissant derrière lui l’équivalent du salaire d’un employé pour la semaine. Si sa mère lui avait appris une autre chose en amour, c’était de ne pas laisser la fille qu’on aime nous tourner le dos en pleurant. Qui sait, elle ne se retournerait peut-être plus jamais vers soi. « Willow, attends-moi ! » Il la rattrapa sans trop de mal, accélérant légèrement le pas pour rejoindre le sien. Il se posta devant elle et l’arrêta, posant ses mains de chaque côté de ses hanches. « Chérie, je suis désolé, clairement y’a eu un malentendu. J’veux dire … t’es tellement belle, t’es à couper le souffle, et je t’ai fait de la peine … J’me sens con. » Il marqua une courte pause, amenant une main sur le bras de Willow pour caresser doucement sa peau. Comme pour la réconforter de ce qu’il avait lui-même fait. « La vérité c’est que je n’ai aucun souvenir de cette conversation, dans ma tête on se retrouvait à la chambre ce soir, sinon j’serais jamais allé au casino en sachant que tu m’attendais ! » Dit-il, essayant de la convaincre que ce n’était qu’un malentendu, mais surtout il essayait de se convaincre que lui que c’était ça plutôt qu’une autre perte de mémoire. Si celles-ci commençaient à affecter sa vie amoureuse, si ses oublis semaient le doute en Willow, il ne se le pardonnerait jamais. C’était peut-être hors de son contrôle, mais à chaque fois qu’August en perdait des morceaux, il culpabilisait et angoissait. Si seulement il avait pu lui expliquer sa condition, si seulement il l’avait déjà mise au courant de ces rares épisodes où sa mémoire lui faisait défaut … Mais Willow ne savait pas tout de lui, tout comme lui ne savait pas tout de Willow. Ils se protégeaient chacun l’un de l’autre, comme elle l’avait fait avec Wilson, comme lui le faisait avec son trouble de mémoire.   

HJ : mais t'es trop forte ! après c'est moi qui te fais des romans :14:

__________________________

if you hear a song you love then be a dancer, if you hear a question you don't know then let it go unanswered. let your hands touch what they cannot see, let a boy become what his father knows he'll be. let your heart be unchained, let you skin be unstained, let your road be unnamed. - endlesslove
I'LL BE RIGHT BY YOUR SIDE
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Willow H. Rhodes

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Gugus { Coloc/meilleur ami
ANECDOTES: [url=http://www.aa-retro.com/t9445-bring-me-some-colors-willow#304536]WILLUS[/url]
ABOUT MEMESSAGES : 726
ICI DEPUIS : 13/05/2016
CRÉDITS : Princess & TUMBLR
DOUBLE-COMPTE : Jeremy M. Strauss, le bad guy
STATUT : Avec le meilleur de tous : August ♥
MessageSujet: Re: how you remind me. WILLUS   Mar 4 Juil 2017 - 17:04



   
   
   willus.
   how you remind me.

R
ien n'aurait pu me préparer au flot d'émotion qui me traversa quand je retrouvais August à la table de jeu du bateau. En réalité, ce n'était pas le fait qu'il soit entrain de jouer qui faisait monter la bile dans ma gorge, c'était surtout qu'il avait été en retard à notre rendez-vous et que je l'avais chercher d'un bout à l'autre du bateau, imaginant le pire, pour finir par le retrouver ici, ayant oublier qu'on devait se voir. Cela ne lui ressemblait pas et je ne pu m'empêcher d'être profondément blessée. Alors je lui expliquais tous ça, lui livrant ce que j'avais sur le cœur. « Au restaurant ? »  Dit-il, perdu, en fronçant ses sourcils. J'étais au bord des larmes et je ne voulais pas me donner encore plus en spectacle. Je ne comprenais vraiment rien à tous ça. « Mais Willow, je … » J'aurais voulue écouter ce qu'il avait à me dire mais je n'en avais pas la force pour le moment, alors, sans l'écouter jusqu'au bout, je lui tournais le dos, bien décider à être seule pour laisser libre court à mon chagrin. Je voulais pleurer dans mon coin et essayer de comprendre tout ça par moi-même avant de l'affronter. « Willow, attends-moi ! » Je fis mon possible pour lui échapper mais il n'eu aucun mal à me rattraper. Il se posta devant moi, glissant ses mains fermes sur mes hanches. Les yeux brillants, je le regardais, ne pouvant plus lui échapper. « Chérie, je suis désolé, clairement y’a eu un malentendu. J’veux dire … t’es tellement belle, t’es à couper le souffle, et je t’ai fait de la peine … J’me sens con. » Me dit-il, faisant couler les larmes sur mes joues. Je reniflais peu élégamment en le regardant toujours. La c'était le August que j'aime du plus profond de mon âme et pour qui je donnerais tout ce que j'ai. « La vérité c’est que je n’ai aucun souvenir de cette conversation, dans ma tête on se retrouvait à la chambre ce soir, sinon j’serais jamais allé au casino en sachant que tu m’attendais ! » Poursuivit-il en glissant sa main sur mon bras pour venant le caresser pour m'apaiser par ce geste plein de douceur et de tendresse. Je fronçais les sourcils, en pleine confusion. Qu'essayait-il de me dire ? Je glissais mes doigts sous mes yeux pour enlever les larmes qui m'empêcher de voir correctement. " C'est certain que cela ne te ressemble pas ...Voilà pourquoi j'ai eu si peur. " Soufflais-je, tentant de rester mettre de moi. Je lui devais bien de l'écouter. " Cela n'explique pas comment tu as pu oublier qu'on avait rendez-vous. Je pensais que c'était aussi important pour toi que pour moi ... " Lui dis-je, ayant besoin d'être totalement honnête avec lui sur ce que je ressentais. " Prenant une inspiration, je plongeais mon regard dans le siens et mes doigts se posèrent sur sa joue rugueuse. Gardant le silence quelques secondes pour mettre de l'ordre dans mes idées, je finis par être capable de parler. " Tu sais bien que je t'aime et que tu peux tout me dire si y a des choses qui te tracasse. Je peux tout entendre. " Lui dis-je, voulant comprendre comment tous ça avait pu arriver. On avait été tout les deux très heureux de passer la soirée ensemble et il oubliait ? Non vraiment, quelque chose n'allait pas.
WILDBIRD
 

__________________________




Baby,
I never promised you a ray of light.
I never promised there'd be sunshine every day.
I'll give you everything I have. The good the bad.


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

N. August Wojnarowski

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 901
ICI DEPUIS : 15/05/2016
CRÉDITS : avatar par gommeamacher & gif par sophie **
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & maxence & concho & naveen
STATUT : it's you that burns brightest of all (willow)
MessageSujet: Re: how you remind me. WILLUS   Lun 17 Juil 2017 - 1:42

Willow était peut-être partie du casino sans se retourner, mais cela n’allait pas rebuter August. Tout le contraire, d’ailleurs. Connaissant leur relation, si la jeune femme se défilait de cette façon, c’était sans doute pour cacher un flot d’émotions qu’elle ne parviendrait pas à retenir, et si elle se trouvait dans cet état-là par la faute d’August, ce dernier allait certainement tout faire pour comprendre et se racheter. Il avait donc abandonné sa mise sur la table, pour le plus grand bonheur des joueurs qui voyaient la somme demeurer la même alors qu’ils avaient pourtant un adversaire de moins. Il n’y avait pas eu d’autre solution aux yeux du professeur d’histoire. Reprendre ses jetons n’était pas du jeu, et rester pour terminer la partie était un immense manque de respect envers sa petite amie. Il préférait, dans ce cas, perdre cet argent qui valait bien moins que le bonheur de sa douce. Peut-être qu’après coup, après leur réconciliation, ils se trouveraient tous les deux bien bêtes qu’une dispute leur ait coûté une telle somme, mais dans le feu de l’action c’était la décision à prendre. Il rattrapa donc Willow et se planta devant elle pour l’arrêter, et demander des explications pour mieux se justifier. Malheureusement, les réponses qu’il pouvait lui donner étaient des plus floues. Il n’avait aucune idée de ce qu’elle parlait. August joua donc la carte honnête, mais si ça pouvait pourtant sembler un mensonge aux oreilles de Willow. Oublier, vraiment ? On oublie pas une entente du genre … sauf quand on a une condition comme celle de l’ancien participant de triathlons. Willow essuya ses larmes et lui parla de la peur qu’elle avait ressentie en ne le voyant pas venir. « J’imagine, oui, je me serais senti pareil … Je suis désolé de t’avoir fait peur. » Il continua à caresser son bras, sentant encore le chagrin qui secouait la jeune femme. Elle reprit la parole, lui disant que ça n’expliquait pas l’oubli d’un rendez-vous si important pour elle, et visiblement peu significatif pour lui. Il secoua la tête. « Ça l’est. Ça l’est, je te jure. Cette croisière je voulais d’abord et avant tout la passer avec toi, tu le sais bien. C’est notre premier voyage. J’vois qu’une seule explication à cet oubli … » Lâcha alors August, hésitant à aller plus loin, surtout parce qu’il ne savait pas comment verbaliser cette mauvaise nouvelle qu’il avait toujours cachée à Willow, et ce depuis une année complète de relation. Sentant sans doute qu’il avait du mal à se lancer, la jeune femme l’encouragea à s’ouvrir à elle, elle qui était prête à toute entendre. « Viens, on va s’asseoir ? » La main de l’homme se glissa dans celle de la brunette et il l’entraîna avec lui jusqu’à un banc qui faisait face à l’eau, le long du pont. Il se tourna vers elle et garda sa main dans la sienne. « Tu te souviens, je t’ai parlé de mon accident de vélo survenu il y a un peu plus de deux ans maintenant, quand j’faisais un triathlon ? » Il avait bien fallu qu’August explique à Willow pourquoi son vélo traînait dans le logement et qu’il évitait le plus possible de l’utiliser. Elle se souvenait, donc, inévitablement. « Et bien je t’ai pas tout dit sur les séquelles que j’ai gardées de l’accident, surtout parce que … je pensais qu’on s’en sortirait, que je m’en sortirais, sans que ça ait d’impact sur notre quotidien, quoi. Ça n’a jamais vraiment posé énormément de problèmes. » Il baissa les yeux sur leurs mains, inspira, avant de relever le regard sur Willow et de reprendre : « Il m’arrive d’avoir quelques pertes de mémoire, des trous ici et là, rien de grand, juste des moments de temps en temps. Ça n’arrive que très peu, même. Mais … mais ça arrive quand même, et j’aurais dû t’en parler. » Il espérait de tout son cœur qu’elle ne penserait pas qu’il inventait un tel truc pour se sortir du pétrin dans lequel elle s’était mis, ou qu’il profitait de sa condition pour le faire quand ça l’arrangeait.   


__________________________

if you hear a song you love then be a dancer, if you hear a question you don't know then let it go unanswered. let your hands touch what they cannot see, let a boy become what his father knows he'll be. let your heart be unchained, let you skin be unstained, let your road be unnamed. - endlesslove
I'LL BE RIGHT BY YOUR SIDE
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Willow H. Rhodes

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Gugus { Coloc/meilleur ami
ANECDOTES: [url=http://www.aa-retro.com/t9445-bring-me-some-colors-willow#304536]WILLUS[/url]
ABOUT MEMESSAGES : 726
ICI DEPUIS : 13/05/2016
CRÉDITS : Princess & TUMBLR
DOUBLE-COMPTE : Jeremy M. Strauss, le bad guy
STATUT : Avec le meilleur de tous : August ♥
MessageSujet: Re: how you remind me. WILLUS   Mer 19 Juil 2017 - 11:11



   
   
   willus.
   how you remind me.

J
e me sentais vraiment dans un espèce de brouillard. Comme je n'étais plus actrice de ma propre vie. C'était une sensation vraiment étrange qui me donnait le tournis. Quand je n'avais pas vu arriver August, j'avais commencée à m'imaginer tout un tas de scénarios tous plus angoissant les uns que les autres. C'était plus fort que moi même si je savais qu'imaginer le pire n'était jamais bon. Alors, quand finalement j'ai retrouvé Gus le soulagement et la colère se sont mêlés. Les larmes ont coulées sur mes joues sans que je puisse rien y faire. « J’imagine, oui, je me serais senti pareil … Je suis désolé de t’avoir fait  peur. » Me dit-il en caressant mon bras tendrement. J'essayais de me calmer, de vider mon esprit pour ne pas faire ou dire quelques choses que je regretterais. Je prenais une inspiration, contrôlant les sanglots dans ma gorge. " Je t'aime tellement tu sais alors imaginer qu'il puisse t'arriver quelque chose me crève le coeur. Je refuse d'imaginer te perdre un jour. " Soufflais-je en le regardant, les yeux brillants. Je pensais vraiment être sur la même longueur d'onde avec lui, sur notre histoire, sur ce qu'on en attend. Et ce qu'il s'était passer ce soir, me faisait remettre en question cette certitude. Et cela ne me plaisait pas. Il secoua la tête. « Ça l’est. Ça l’est, je te jure. Cette croisière je voulais d’abord et avant tout la passer avec toi, tu le sais bien. C’est notre premier voyage. J’vois qu’une seule explication à cet oubli … » Je le regardais, essayant de comprendre et d'avoir la force de l'écouter. Je l'aimais et il méritait que je l'écoute, que je fasse mon possible pour préserver cette relation si chère à mon coeur, cet homme qui représentait tout pour moi. " Laquelle August ? ... Parles-moi." Lui dis-je, prête à tout entendre, à l'écouter jusqu'au bout. « Viens, on va s’asseoir ? » Il glissa sa main dans la mienne et je me laissais entrainer jusqu'au pont, sur un banc faisant face à l'eau. On prit place et il se tourna vers moi, ma main toujours dans la sienne. « Tu te souviens, je t’ai parlé de mon accident de vélo survenu il y a un peu plus de deux ans maintenant, quand j’faisais un triathlon ? » Commença t-il et je bus ses paroles, voulant désespérément, l'écouter et arranger tout ça. Je hochais la tête. " Oui, je m'en souviens ... Tu n'es plus remonter sur un vélo depuis ... " Soufflais-je, me rappelant le jour ou il m'en avait effectivement parler. « Et bien je t’ai pas tout dit sur les séquelles que j’ai gardées de l’accident, surtout parce que … je pensais qu’on s’en sortirait, que je m’en sortirais, sans que ça ait d’impact sur notre quotidien, quoi. Ça n’a jamais vraiment posé énormément de problèmes. » En entendant tout ça, mon coeur eut un raté. La colère avait laisser place à l'inquiétude. Une inquiétude profonde et viscérale. Il baissa le regard sur nos mains liés, ce qui ne m'aida pas à ne pas panique sur les conséquences pour lui et pour nous de ces séquelles. « Il m’arrive d’avoir quelques pertes de mémoire, des trous ici et là, rien de grand, juste des moments de temps en temps. Ça n’arrive que très peu, même. Mais … mais ça arrive quand même, et j’aurais dû t’en parler. » Termine t-il enfin. Je glisse les doigts de ma main libre sous mes yeux pour en chasser les larmes. Je serre alors plus sa main dans la mienne. Il avait eu beau faire de son mieux pour minimiser la chose, pour me rassurer, je restais quand-même morte d'inquiétude. " Je ... Je ne sais vraiment pas quoi dire... Bien sur j'aurais aimé que tu me préviennes avant mais je .. Je ne t'en veux pas. Je comprend que cela ne soit pas facile pour toi d'aborder le sujet. " Dis-je en plongeant mon regard dans le siens. Je venais alors contre lui, le serrant dans mes bras. " Promet moi que tu ne dis pas ça pour me rassurer, que ce n'est pas plus grave que ce que tu me racontes ... Je ne supporterais pas que tu me mente sur un tel sujet ... " Soufflais-je contre lui.

WILDBIRD
 

__________________________




Baby,
I never promised you a ray of light.
I never promised there'd be sunshine every day.
I'll give you everything I have. The good the bad.


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

N. August Wojnarowski

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 901
ICI DEPUIS : 15/05/2016
CRÉDITS : avatar par gommeamacher & gif par sophie **
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & maxence & concho & naveen
STATUT : it's you that burns brightest of all (willow)
MessageSujet: Re: how you remind me. WILLUS   Sam 22 Juil 2017 - 0:10

Au fond, ce qui habitait Willow, ce n'était pas tant la colère qu'August ne se soit pas présenté à leur rendez-vous, mais surtout la peur qu'il ait pu lui arriver quelque chose de si grave. Un accident est si vite arrivé, et ce même sur une croisière toute incluse. Noyade, malaise, coup de chaleur, une plénitude de raisons et de causes auraient pu entrer en ligne de compte. En voyant les larmes de sa copine mais surtout en entendant les paroles de Willow, le professeur d'histoire avait bien vite compris qu'elle avait surtout besoin de se faire rassurer. Il essaierait de le faire du mieux qu'il le pouvait, même si l'annonce qui allait bientôt suivre n'avait rien de rassurant, au contraire d'ailleurs il présageait déjà l'angoisse et l'inquiétude de la journaliste. « C'est pas aujourd'hui que ça arrivera, Will. T'as pas à penser à ça maintenant, je vais bien, tout va bien. » Il lui sourit, passant une main sur la joue de la jeune femme pour caresser sa peau et enlever les larmes qui s'y étaient installées. « Je t'aime tellement, moi aussi. » Et même s'il aurait préféré en rester là et la couvrir d'amour et de mots doux toute la soirée, August savait que la porte lui était maintenant grandement ouverte pour parler à Willow de sa condition mnésique assez particulière depuis son accident. Il les invita donc à aller s'asseoir avant qu'il ne largue cette bombe retardée depuis douze mois maintenant, et ils allèrent donc prendre place sur un banc de bois sur le pont. Après lui avoir parlé de ses troubles de mémoire, August guetta la réaction de Willow avec crainte. Elle essuya ses larmes pour une énième fois et le regarda, serrant sa main dans la sienne un peu plus fort encore. « Ce n'est pas plus grave que ce que je te raconte, pas pour le moment. J'ai des suivi à tous les trois ou quatre mois avec un neuropsychologue, je passe des tests pour voir l'évolution, et jusqu'à maintenant ça se limite à ça ... J'ai de la difficulté dans le stockage des événements, mais c'est aléatoire, comme tu peux le voir, et pas fréquent. » Pour le moment. C'était toujours "pour le moment", parce que ses médecins lui avaient bien dit que suite à un traumatisme crânien, l'évolution des séquelles était bien incertaine. Ça pouvait régresser tout comme ça pouvait s'améliorer, et seul le temps le leur dirait. « J'suis chanceux dans ma malchance, maintenant reste plus qu'à espérer que ça reste des événements isolés et que ça n'arrive pas de plus en plus souvent ... Ça me tuerait de savoir que je loupe des moments avec toi à cause de ça. Crois-moi quand je te dis que je suis désolé d'avoir gâché notre soirée ... » Dit-il, le coeur serré.   

__________________________

if you hear a song you love then be a dancer, if you hear a question you don't know then let it go unanswered. let your hands touch what they cannot see, let a boy become what his father knows he'll be. let your heart be unchained, let you skin be unstained, let your road be unnamed. - endlesslove
I'LL BE RIGHT BY YOUR SIDE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: how you remind me. WILLUS   

Revenir en haut Aller en bas
 
how you remind me. WILLUS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: en australie-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
LES AA GAMES
recensement du mois d'août
les scénarios attendus