AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 sometimes you have to tell the truth -r.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm h
avatar

Lorenzo Baratti

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 168
ICI DEPUIS : 21/11/2016
CRÉDITS : moony
DOUBLE-COMPTE : lily-a, tiffany, xavier, cj, sunny, maxwell & mathilda
STATUT : loved you like a house of cards.
MessageSujet: sometimes you have to tell the truth -r.   Mer 21 Juin 2017 - 15:24

On sonnait à la porte, tu éteignais les plaques de cuisson, le repas était prêt, la table dressé et le salon n'attendait plus que vous. Tu filais à la porte ouvrir à ta soeur, ce ne pouvait être qu'elle puisque Ruby ne viendrait pas et Callie et Jake étaient sur le bateau. Deux semaines seul dans l'appart. Tu n'allais pas en profiter parce que tu n'avais rien à faire. Tu lui offrais un léger sourire en l'attirant à toi pour lui faire un léger câlin. « Bonsoir Bessie ! Entre donc. » Tu te poussais de l'encadrement de la porte pour laisser passer ta sœur. Elle allait sûrement te demander où était Ruby et si c'était la première arrivée mais tu te dépêchais de mettre les choses au clair. « Ce soir, il n'y aura que toi et moi, je sais que tu avais hâte de revoir Ruby depuis le gala, mais j'ai des choses à te dire. » Le ton de ta voix était lourd, il était grave. Beaucoup de choses non dites depuis la dernière fois, tu étais assez cachottier mais tu ne le devais pas. C'était ta famille après tout, ton sang et elle serait capable de comprendre ce que tu vis, ce que tu traverses et même si elle ne l'était pas, elle ne devrait pas te juger. Tu n'avais aucune crainte à avoir. « Pas mal de choses d'ailleurs et la soirée va être longue. » Tu avais une légère appréhension, mais tu ne devais pas te prendre la tête tant que tu n'avais rien dit. Elle allait sûrement s'inquiéter et penser au pire, peut-être que ça serait plus facile à dire après ça. « Tu veux boire quelque chose avant de commencer ? » proposais-tu doucement alors que tu attrapais ton verre de vin, fraîchement servi avant qu'elle n'arrive.

__________________________



"Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you A phantom to lead you in the summer To join The Black Parade" — mcr
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Bessie Baratti

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Lorenzo-Maddie-Tom-Lola-Jillian-Devan-Ruby-Woody- Quinn-
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 960
ICI DEPUIS : 01/10/2016
CRÉDITS : angie ou tag ou moi meme (je debute :/)
DOUBLE-COMPTE : Eibell; marc-aurele; thomas
STATUT : celibataire ou en couple ce n'est qu'un terme pour definir une situation x
MessageSujet: Re: sometimes you have to tell the truth -r.   Mar 4 Juil 2017 - 22:54

Souper chez l'ainée des Baratti!  Nous en avions discuté lors du gala des Boward avec sa petite amie actuelle soit Ruby. J'étais donc anxieuse a l'idée de me retrouver a être la troisièeme roue du carosse mais bon qui sais la soirée allais surement être parfaite. J'enfila donc une robe sobre car c'étais quand meme avec ma famille ce fameux souper. J'étais passer au magasin acheter de quoi délecter nos papille gustative lors du somptueux repas.  J'arrivais donc devant chez lui tout sourire; je ne perdis pas de temps avant de faire retentir la sonnerie de l'appartement. Ce pris que quelque seconde avant que le premier intéresser viens m'ouvrir la porte. La maisonnée semblais bien tranquille pour un souper a plusieurs. Je lui fit un calin avant de faire mon entrée pour découvrir un appartement vide.  J'allais poser une question quand Lorenzo pris la parole. C'est parole étais lourde.. et il commençais a m'inquiété.Il m'offris enfin un verre de vin et compte tenu de son ton; ils me laissait présager que j'en avais besoins. '' avec plaisir pour e verre! Mais maintenant tu t'explique tu est malade c'est quoi!?'' je pris une inspiration avant de commencer a me ronger les ongle signe claire qu'il me foutais les boules avec son air sérieux! '' oh j'oubliais voilà une bouteille de vin pour nous; et je sens qu'on ven en a voir de besoins.. mais la svp arrête de me torturer tu es malade!? C'est quoi qui ce passe...''

__________________________

Life could'nt be more complicated
I guess being  diabolical has it perks
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lorenzo Baratti

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 168
ICI DEPUIS : 21/11/2016
CRÉDITS : moony
DOUBLE-COMPTE : lily-a, tiffany, xavier, cj, sunny, maxwell & mathilda
STATUT : loved you like a house of cards.
MessageSujet: Re: sometimes you have to tell the truth -r.   Dim 9 Juil 2017 - 14:04

Elle acceptait le verre de vin. Sans plus attendre, tu te levais, pour le lui servir. Elle te regardait avec un air grave, elle devait avoir peur de ce que tu avais à dire et en t'offrant une bouteille de vin, te demandant une nouvelle fois si tu étais malade. « Non je ne suis pas malade. » Tu posais ta main sur son épaule en t'asseyant à côté d'elle. Effectivement, ton air dramatique, la façon dont tu lui annonçais les choses, ça pouvait laisser penser qu'il y avait quelque chose de grave. Ce que tu allais lui dire l'était pour toi, parce que tu avais encore beaucoup de mal à accepter les choses, mais pourtant ce n'était pas aussi grave que ce qu'elle pouvait penser. « Tu voulais savoir pourquoi la famille a volé en éclats. Alors je vais tout te dire. » Tu marquais une pause, en terminant ton verre de vin. Tu attrapais la bouteille ouverte pour t'en servir un nouveau. Tu avais baissé le regard, ne sachant pas comment commencer, comment lui dire. Tu prenais une grande inspiration, avant qu'elle ne puisse te demander d'accoucher et tu dévoilais tout. « Je suis bisexuelle. Un ami de papa m'a surpris avec Pedro l'année de mes 24 ans et je te laisse deviner la suite. » Si jamais elle avait bien en tête que votre père était un gros macho, avec un ego impressionnant qu'il ne pouvait pas supporter que ses enfants aient une sexualité différente de ce qu'impose la religion. Tu relevais le regard vers elle, avec un faible sourire. Elle avait sûrement des questions qui lui venaient en tête. « Ça fait longtemps que je refoule mes pulsions, mes envies. » Tu haussais doucement les épaules. Il y avait encore une question qui restait en suspens. Où était Ruby ? Tu ne tardais pas à lui répondre. « Et tant que je ne m'accepterais pas, je ne pourrais pas avoir une relation sérieuse et saine. C'est pour ça que ça n'a pas marché avec Ruby. » Tu approchais une nouvelle fois ton verre à tes lèvres pour le boire d'une traite. Tu étais déjà à trois verres et tu te sentais toujours autant stressé.

__________________________



"Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you A phantom to lead you in the summer To join The Black Parade" — mcr
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Bessie Baratti

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Lorenzo-Maddie-Tom-Lola-Jillian-Devan-Ruby-Woody- Quinn-
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 960
ICI DEPUIS : 01/10/2016
CRÉDITS : angie ou tag ou moi meme (je debute :/)
DOUBLE-COMPTE : Eibell; marc-aurele; thomas
STATUT : celibataire ou en couple ce n'est qu'un terme pour definir une situation x
MessageSujet: Re: sometimes you have to tell the truth -r.   Mar 11 Juil 2017 - 0:20

La main de Lorenzo ce posa sur mon épaule alors qu'il m'assurait qu'il n'étais pas malade! J'hésitait a comprendre ce geste ce voulait-il réconfortant ou tentait-il de me préparer au pire! Je pris une gorgée du verre de vin qu'il venais de me verser ''alors arrête de tourner autour du pot tu me stresse!''  puis on en viens au sujet que j'attendais depuis tant de temps. Les raisons de son départ de la maison familiale '' Je t'écoute frerot quesqu'y est arriver?'' je me détendis un peu quoi que la nervosité semblais a son comble. Le suspense qui entourait tout ce drame réussissait a me faire poser mille et une question. je l'écoutais me parler de Pedro et je ne pouvais pas croire qu'il était la raison de ce froid. '' c'est sa la raison de ton départ.. D'accord c'est quoi sa mal fini avec Pedro?'' c'étais la première fois que j'entendais mon ainé me parler d'un homme et ces yeux semblais rayonnant '' Tu veux bien m'expliquer pourquoi tu refoule tes envies..?'' je croyais que s'accepter tel qu'on étais la premiere chose que nos parents nous avait inculqué. alors le voir ce rendre autant malade pour sa me laissait perplexe! je fini ma coupe car il semblais déjà bien plus avancer de moi. Et lui tend ma coupe pour qu'il la remplisse a nouveau '' tu sais que peut-importe avec qui tu partage ta vie rien ne changera face a la manière que je te perçois!  Et pourquoi tu as eu autant de misère a me l'annoncer?'' j'avais mille et une question qui me passait par la tête mais bon la soirée étais jeune  et le temps des confidences allait venir

__________________________

Life could'nt be more complicated
I guess being  diabolical has it perks
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lorenzo Baratti

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 168
ICI DEPUIS : 21/11/2016
CRÉDITS : moony
DOUBLE-COMPTE : lily-a, tiffany, xavier, cj, sunny, maxwell & mathilda
STATUT : loved you like a house of cards.
MessageSujet: Re: sometimes you have to tell the truth -r.   Dim 23 Juil 2017 - 16:50

Tu avais déballé ton sac. D'une traite, ne lui laissant pas le chance de te couper pour te poser la moindre question parce que tu savais que tu n'y arriverais pas sinon. Mais sa réponse fut des plus surprenantes. A croire qu'elle ne comprenait pas quel était le problème. Et si elle ne le voyait pas, c'est que pour elle, il ne devait pas y en avoir. Mais pour toi, il était bel et bien là. Un soucis épineux qui ne faisait que te rendre malheureux chaque jour qui passe. « Bessie, as-tu grandi dans la même famille que moi ? » demandais-tu, interdit. Tu étais partagé entre le rire et les pleurs. Tant de souffrance pour ça, si tu avais su, tu lui aurais dit dès le départ, elle aurait sûrement été ton meilleur allié dans cette dispute sans fin. « Tu aurais vu le regard de papa lorsqu'il l'a appris. Il était furax. Il m'a dit que les hommes de cette famille ne pouvaient pas être des pédales, que c'était interdit par la religion et par nos origines. » Tu secouais la tête, encore tourmenté par ses paroles. Il y avait beaucoup de violence dans tout ça et tu en souffrais encore plus maintenant. « Depuis ce jour, je n'existe plus à ses yeux et notre frère a voulu prendre ma défense, du coup, il s'est pris la tête avec papa et il est venu me rejoindre en Australie. » Tu terminais ta dernière gorgée de vin. Tu ne le voyais pas mais tu avais une grande descente ce soir. Tu avais peur, tu avais mal et tu voulais mettre fin à ça le plus vite possible mais Bessie avait tout un tas de questions et c'était tout à fait légitime. Tu l'avais fait venir pour ça, pour lancer les grandes révélations alors tu n'allais pas y couper aussi rapidement. « Je les refoule parce que sinon je serais une abomination. Tu imagines, moi, Lorenzo Baratti, homme catholique, aimant à la fois les femmes et les hommes. » Tu secouais doucement la tête, refusant d'accepter qu'une telle possibilité puisse exister sur ce monde. Pourtant, tu avais encore les mots de Devan au creux de l'oreille. Tu devais apprendre à t'aimer et exister tel quel. Arrêter de te cacher, arrêter d'avoir peur du regard des autres où tu serais malheureux toute ta vie. « Parce que j'avais peur. J'ai beaucoup de mal à accepter ce que je suis, alors je conçois très mal que ma famille puisse l'accepter, surtout quand on sait ce qui s'est passé avec notre père. » Tu baissais une nouvelle fois le regard, ne sachant pas où te mettre. Tu te rendais compte que tout ça avait pris des proportions bien trop grandes par rapport à ce que c'était vraiment. Tu l'avais transformé comme le plus drame de ta vie.

__________________________



"Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you A phantom to lead you in the summer To join The Black Parade" — mcr
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Bessie Baratti

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Lorenzo-Maddie-Tom-Lola-Jillian-Devan-Ruby-Woody- Quinn-
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 960
ICI DEPUIS : 01/10/2016
CRÉDITS : angie ou tag ou moi meme (je debute :/)
DOUBLE-COMPTE : Eibell; marc-aurele; thomas
STATUT : celibataire ou en couple ce n'est qu'un terme pour definir une situation x
MessageSujet: Re: sometimes you have to tell the truth -r.   Lun 28 Aoû 2017 - 4:17

mon grand-frère venais de m'annoncer qu'il était bisexuel et alors.. Je ne voyais pas le lien avec son départ; je savais notre père strict, mais jamais je n'avais pensé qu'il le serait plus avec ses fils que sa propre fille...

'' je crois que oui ; du moins a ma connaissance!''

dis-je amuser par cette question, mais je compris l'ampleur de cette remarque quand il m'expliqua la réaction de notre père. Je l'écoutais incapable de parler me disant que ça ne pouvait pas être vrais et qu'il n'avait pas pu lui faire subir ça qu’an il savait très bien que je l'étais moi-même depuis des années! je ne repris la parole que quand Lorenzo eu finit de dire que notre frère l'avait rejoint pour avoir pris sa défense; ce ne fut pas très beau; je n'étais pas fâché contre mes frères loin de la mais contre notre géniteur! alors ce fut plus fort que moi et ce qui suit sorti dans notre langue natale

'' Comment a-t-il osé; ce supposer modelé de la droiture qui ce crois tout permis et qui a mis a sang notre famille! je ne peux pas croire qu'il t'ait fait partir de la maison; je comprends pourquoi il voulait me tenir a l'écart celui-là! il savait que si j'avais su!!!!!!!!! ''

je pris une inspiration et fini ma nouvelle coupe avant de me rasseoir plus calme. Je touche l'épaule de mon frère pour reprendre dans une langue plus courante

'' je suis désolé qu'il te soit fait subir tout ça si seulement j'avais su plus tôt j'aurais pu arranger bien des choses!''

je lui sourie dans le but de lui apporter réconfort, mais l'entendre ce comparer a une abomination me fit mal vraiment mal

'' cela fait-il de moi; ta petite soeur une abomination aussi? ''

j'espérais qu'il comprenne qu'il n'était pas seul. J'aimais je n'avais penser devoir expliquer que j'aimais les deux sexes a ma famille nous vivons dans une génération tellement avancer que j'ai delà difficulté a concevoir qu'encore aujourd'hui il y est de l'homophobie et encore plus venais de ma propre famille... je relevai c'est yeux lorsque celui-ci détourna le regard

'' écoute-moi bien peut importe qui tu peux aimer ; tu restes toi! tu es quelqu'un de fort; qui a passé a travers bien plus grave que ça alors je ne vois pas pourquoi tu devrais avoir peur! pour ce qui est de la famille oublie le père; je vais pour commencer avoir une conversation avec lui cependant s'il n'est pas capable de t'aimer et te supporter tel que tu es il n'est pas un vrai baratti!!''

J'étais en colère contre ma mère qu'elle est laissé faire ça sans bouger le moindre doigt comme une petite femme parfaite et puis mon père avaient dépassé les bords dans toute cette histoire ils allaient en entendre parler

'' qu’est-ce que'y ta décider a me parler maintenant ?''

il devait bien y avoir eu un évènement ; une raison pour qu'après tous ces mois ils se décident à me parler!

__________________________

Life could'nt be more complicated
I guess being  diabolical has it perks
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lorenzo Baratti

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 168
ICI DEPUIS : 21/11/2016
CRÉDITS : moony
DOUBLE-COMPTE : lily-a, tiffany, xavier, cj, sunny, maxwell & mathilda
STATUT : loved you like a house of cards.
MessageSujet: Re: sometimes you have to tell the truth -r.   Sam 2 Sep 2017 - 0:47

Tu terminais une nouvelle fois ta coupe, mais tu posais ton verre sur la table, tu venais déjà de t'en enfiler deux en moins de cinq minutes, tu allais faire une petite pause avant de te retrouver à vomir tes tripes. « Je crois qu’il ne voulait pas prendre le risque de te perdre aussi. » Malgré tout ce qu'il t'avait fait, tu ne pouvais pas t'empêcher de prendre sa défense, essayant de comprendre pourquoi il avait fait ce qu'il avait fait. Ce n'était pas acceptable, ni pardonnable mais tu ne pourrais jamais le rayer complètement de ta vie. C'était grâce à lui que tu existais, lui qui t'avait permis de grandir, de te développer. Il avait été pendant longtemps ton modèle, tu ne voulais ressemblait à personne d'autres que lui. Aujourd'hui, ce modèle de vertus t'effrayais. Il avait osé renier son propre fils à cause de sa sexualité. Allant à presque renier son autre fils parce qu'il défendait son frère. Mais sa fille, sa petite chérie, elle, devait être protégée de tout ça, elle ne devait pas savoir parce qu'il pourrait la perdre. Elle aurait le cran de lui prendre la tête, de lui dire que c'était un idiot fini et que s'il reniait son frère, alors il pourrait faire une croix sur elle aussi. Elle était comme ça Bessie, toujours à soutenir ses frères et à tenir tête à ses parents. C'était elle qui s'en sortait le mieux aujourd'hui. C'était aussi pour ça que tu avais mis longtemps pour lui dire la vérité, ne voulant pas déchirer d'avantage ta famille. « Tu ne peux rien faire pour ça Bessie. » Malheureusement les choses étaient ainsi et elles ne changeraient probablement jamais. Il fallait juste accepter la situation, passer à autre chose et avancer dans la vie. Le seul moyen de vraiment trouver le bonheur. Et il était encore assez lointain pour toi. « Tu es gay toi aussi ? » demandais-tu surpris, tu avais même avalé ton vin de travers lorsqu'elle pris la parole. C'était bien une chose à laquelle tu ne t'attendais pas. « Merci Bessie ! » Tu t'approchais de ta soeur pour la prendre dans tes bras, lui dispenser d'un léger câlin pendant quelques secondes. Tu avais besoin de ce moment avec elle, besoin de la remercier pour son soutien. Après quoi, tu restais assis juste à côté d'elle. « Un homme rencontré dans un bar. Je suis passé à ça de lui démonter la tronche après qu’il m’ait dragué. Mais au final, c’est lui qui avait raison. » Le visage de Devan s'affichait dans ton esprit, tu te demandais ce qu'il était devenu lui, tu aurais aimé le revoir, pour le remercier de t'avoir ouvert les yeux. Sans lui tu serais sûrement toujours au même point.

__________________________



"Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you A phantom to lead you in the summer To join The Black Parade" — mcr
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Bessie Baratti

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Lorenzo-Maddie-Tom-Lola-Jillian-Devan-Ruby-Woody- Quinn-
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 960
ICI DEPUIS : 01/10/2016
CRÉDITS : angie ou tag ou moi meme (je debute :/)
DOUBLE-COMPTE : Eibell; marc-aurele; thomas
STATUT : celibataire ou en couple ce n'est qu'un terme pour definir une situation x
MessageSujet: Re: sometimes you have to tell the truth -r.   Mar 19 Sep 2017 - 21:16


Je m'étais promis de garder mon calme car cela semblait tant perturber Lorenzo; mais je ne pus tenir cette promesse quand il me parla de la réaction de notre patriarche. Mon aîné n'avait aucune idée comment papa avait bien joué ces cartes en me tenant a l'écart.

''Et avec raison ou du moins, on serait peut-être encore tous en Italie à l'heure qu'il est si vous me l'aviez mentionné!''

Je pensais à la manière dont il l'avait appris pour moi et la conversation que nous avions eus; il savait que c'était lui qui avait mal agi et non l'inverse alors il ne m'en avait jamais fait de cas..  Je regardais profondeur mes les yeux de mon frère et je pouvais y décerner toute la souffrance accumuler au cours des dernières années

'' maintenant non je ne peu plus rien y changer; ce qui est fait est fait, mais bon j'aurais aimé que tu n'aies pas peur de me le dire!''

Le terme utiliser par celui-ci pour décrire quelque chose qui pour moi semblait si naturel

'' Je crois que pour une femme le terme exact est lesbienne; mais je suis en fait autant attirer par les courbes féminines que par l'attirail masculin!''

Je repensais a tous mes amis qui étais venue a la maison a plusieurs reprises au fait que nous passions notre temps a moitié l'une sur l'autre et que le mutisme n'était pas ma tasse de thé quand je me retrouvais avec une partenaire! Nous étions humains après tout et j'étais persuadé qu'une orientation sexuelle n'affectait pas la personnalité d'une personne! Je trouvais beau mon frère d'enfin s'assumer; on aurait dit qu'il venait de s'alléger du poids du monde entier! je le serra fort dans mes bras quand celui-ci s'approcha de moi! Pour moi cette déclaration n'avait rien changer quoi que j'avais l'impression qu'il me fessait a nouvelle confiance et cela me réchauffait le cœur je repris place à côté de lui

'' un homme..? C'est un ami avec certains avantages maintenant? Et j'espère que tu t'es fait pardonner d'avoir voulu le démolir ce n'est pas toi ça! Depuis quand la violence fait partie de toi?''

j'aurais cru qu'avec son ancien métier il aurait utiliser une méthode plus pacifique; car il fallait bien l'avouer l'art de l'élocution chez les avocats c'était une force!

__________________________

Life could'nt be more complicated
I guess being  diabolical has it perks
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: sometimes you have to tell the truth -r.   

Revenir en haut Aller en bas
 
sometimes you have to tell the truth -r.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: appartements-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus