AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Lun 3 Juil 2017 - 18:28

Assis au bar, Oscar fait tourner son verre entre ses doigts d'un air pensif. Depuis son retour de la croisière, il a l'impression que la vie s'est acharnée à lui envoyer mauvaise nouvelle sur mauvaise nouvelle. Quoi qu'en réalité, c'est certainement plus une suite d'événements tous liés entre eux que des acharnements dus à un mauvais karma. Sa rupture avec Perséphone est certainement ce qui a entraîné son syndrome de la page blanche, et ses nuits sans sommeil ne peuvent qu'être la seule et unique cause de sa fatigue persistante. Luce étant partie chez sa mère, plus rien chez lui ne peut l'aider à se changer les idées. Alors il boit, seul à un bar, offrant à qui veut le voir une vision triste de sa personne. Après avoir terminé sa bière, il lève les yeux vers le barman. « Je pourrais en avoir une autre ? » Il n'a pas besoin de crier, l'endroit n'est pas aussi rempli que d'autres plus célèbres et plus fréquentés. L'homme derrière le bar lui apporte son deuxième verre et Oscar le remercie à l'aide d'un maigre sourire. Il porte sa bière jusqu'à ses lèvres, boit une gorgée, puis la repose sur le meuble en bois avant de pousser un léger soupir. Il se sent vidé, à bout de force, et ses pensées forment dans sa tête une sorte de noeud qu'il n'arrive pas à démêler. Il tente de concentrer son attention sur la musique qui défile en fond afin de ne pas se perdre encore une fois dans ses propres ruminations mentales.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Lun 3 Juil 2017 - 18:40

La question existentielle de ce soir est : quelle robe choisir ? La noire ou au contraire celle avec imprimés ? Une longue ou plutôt une courte ? Moulante ou pas trop ? Quel choix difficile lorsqu’il s’agit de partir en soirée. Après avoir étalée quatre choix devant elle, Candy réfléchit. Pas question de passer quatre heures à se décider mais elle ne veut pas non plus regretter son choix. Finalement elle jette son dévolu sur une robe colorée qui lui correspond tout à fait. Elle l’assortit de hauts talons pour avoir l’air moins petite que d’habitude et de quelques bijoux. Même si elle aime bien sortir s’amuser, elle n’en a pas toujours l’occasion alors lorsque c’est le cas, elle prend le temps de profiter de sa soirée et de bien se préparer. Coiffure et maquillage sophistiqué, elle sort le grand jeu ce soir. La jeune femme a prévu de sortir dans un bar avec quelques amis pour décompresser des cours et de tout le reste.
Elle arrive en riant accompagnée de sa bande de potes, elle passe son regard sur l’ensemble du bar et remarque un homme assis, un verre à la main la mine triste, ou en tout cas pas bien heureuse. Pour elle, si les gens ne rient pas ou ne sourient pas, c’est qu’ils sont tristes et qu’elle peut faire quelque chose pour les aider à aller mieux. Candy ne met pas longtemps à reconnaître que l’homme au bar est Oscar. Faisant signe à ses amis qu’elle les rejoindra plus tard, elle s’approche du jeune homme. « Salut ! » dit-elle toute souriante, persuadée que le meilleur moyen de faire aller mieux quelqu’un c’est de passer son temps à sourire. « Ça va pas ? » lui demanda-t-elle inquiète.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Lun 3 Juil 2017 - 21:04

Il n'attend personne. Oscar se plaît dans sa solitude, il n'a pas besoin d'un individu à ses cotés qui se tuerait à le rassurer en lui disant que tout finirait par bien aller. Il n'y a que lui, lui et son verre, lui et les millions de pensées qui traversent son esprit. Il songe à Luce, à comment il devra lui annoncer qu'elle ne verra plus Perséphone ni les jumeaux. Il pense à eux aussi, deux gamins qu'il adorait et qui le lui rendaient bien. Et pour finir, il pense à elle. Aux cris, à la jalousie, à tout ce qui a fait que ça n'a pas pu coller. Il en a la gorge nouée, mais il arrive à faire passer le tout avec une énième gorgée. À peine a-t-il posé son verre, une voix qui lui est familière le fait presque sursauter. Il tourne la terre et voit Candy, vêtue d'une belle robe et perchée sur des hauts talons contrairement aux chaussures plates qu'elle portait lors de la croisière. Immédiatement, un fin sourire vient étirer ses lèvres. « Salut, » répond-il avant qu'elle lui demande si quelque chose ne va pas. Il s'empresse de secouer négativement la tête et son sourire s'étire un peu plus. « Je vais bien, ne t'en fais pas. T'es là avec quelqu'un ? » demande-t-il, curieux de savoir si elle porte cette robe pour une personne en particulier. Peut-être un garçon, ou simplement une copine. Oscar balaie la salle du regard et remarque plus loin un groupe de personnes qui doivent plus ou moins avoir l'âge de Candy. Bien vite, son attention se reporte sur elle. « T'es toute en beauté ce soir, » lui dit-il avec un nouveau sourire. Il ne dit pas ça pour la faire rougir ou quoi que ce soit, c'est simplement un détail qu'il n'a pu s'empêcher de remarquer et qu'il trouve important de relever.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Lun 3 Juil 2017 - 22:02

Mouais, elle ne le croit pas vraiment lorsqu’il lui dit aller bien. Elle fronce les sourcils en tentant de comprendre ce qu’il a. Peut-être qu’il va bien c’est vrai, en attendant il boit seul dans un bar et a pas l’air de s’éclater énormément. Son froncement de sourcils se transforme en étonnement lorsqu’il lui demande si elle est venue accompagnée. « euh..je suis venue avec des amis. » dit-elle simplement. Elle est curieuse de savoir pourquoi ça l’intéresse mais elle se retient de poser la question. Pense-t-il qu’elle est en rendez-vous amoureux ? Se demande-t-il si elle est passée à autre chose depuis la croisière ? Une fois de plus, elle imagine divers scénarios dans sa tête.
Elle ne peut s’empêcher de sentir ses joues rougis lorsqu’il lui dit qu’il la trouve jolie ce soir. « Merci. » répond-elle timidement. Chaque parole qu’il a pour elle lui vont droit au cœur.Ce n’est pas comme ci n’importe qui lui avait dit ça, ses amis, un type qui veut la draguer, non c’est lui et ça change tout. La jeune femme s’assit à côté de lui avant de lui dire d’une voix douce mais à la fois ferme « Si tout va bien pourquoi t’es venu boire un verre tout seul dans un bar ? » A sa connaissance pas pour draguer car d’après ce qu’elle sait il est en couple alors à moins que ce soit un gros con d’infidèle, ce dont elle doute, ça ne doit pas être pour ça. Et si c’est pour s’amuser avec des amis, comme elle, elle se demande où ils sont. Dans tous les cas, quoi qu’il fasse et quelque soit la raison pour laquelle il déprime, elle ne compte pas le laisser comme ça et compte bien savoir ce qu’il a, elle est du genre persévérante sur ce genre de choses.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Dim 9 Juil 2017 - 20:39

C'est vrai que sur le coup, il ne doit certainement pas donner une très belle image de lui-même. Assis seul à un bar, buvant sans parler à personne comme pour combler un vide. Heureusement, Candy ne cherche pas plus loin et lui signale qu'elle se trouve avec des amis, le faisant tourner la tête jusqu'au groupe juste par curiosité. Il n'a pas l'impression que ces visages lui sont familiers, pourtant il ne serait pas étonné qu'eux sachent très bien qui il est. Des professeurs de théâtre à l'Université, il n'y en a pas vraiment à la pelle. Peut-être que Candy ne devrait pas rester avec lui, triste et solitaire. Sûrement même qu'elle ferait mieux d'aller avec eux, de s'éclater. Elle le mérite après cette longue année de dur labeur. Le regard d'Oscar se porte à nouveau sur elle avant de mentionner qu'elle est jolie ce soir, encore des paroles qu'il aurait du taire. Sauf que là tout de suite, il se fiche de règles ou de se faire bien voir. Il se contente de lui sourire et la regarde ensuite prendre place à coté de lui. À sa question, il se pince les lèvres et commence à jouer avec le verre qui se trouve devant lui. « Je n'ai pas envie de gâcher ta soirée, » dit-il avant de lever les yeux vers elle. Sauf qu'il a besoin d'en parler, il n'en a pas encore eu l'occasion. Tout ce qu'il ressent, toutes ses émotions et ses sentiments, tout est mis sous silence depuis déjà plusieurs semaines. Oscar se racle la gorge. « Perséphone et moi, on a... rompu. » Voilà, c'est dit. Et ça lui fait l'effet d'un poids énorme qui se soulève de ses épaules. Pour échapper au regard de Candy, il plonge le nez dans son verre et boit une longue gorgée de bière avant de la reposer sur le même rond humide qu'elle a laissée avec la condensation. « Et je suppose que j'avais besoin de réfléchir à tout ça, mais je n'ai pas l'impression que ce bar soit le meilleur endroit pour me remettre les idées en places. » Il rit légèrement avant de simplement hausser les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mar 11 Juil 2017 - 20:28

Parfois, elle se montre un peu trop curieuse. Candy veut toujours aider les gens, qu’ils soient heureux, comprendre leurs malheurs et les aider en leur faisant un câlin ou en tentant de les réconforter avec des mots. Elle se demande si elle n’est pas allée trop loin en lui demandant ce qu’il a, peut-être qu’Oscar n’a pas envie d’en parler et que ce n’est peut-être pas une très bonne idée de parler ainsi à un professeur lorsqu’on est qu’une simple étudiante. C’est vrai que d’habitude elle ne s’en soucie pas. Lorsqu’ils ne sont que tous les deux, elle a un peu l’impression d’être dans une bulle, séparée du reste du monde, de flotter sur un petit nuage, loin de la réalité, des gens, de sa vie. Sauf que là, c’est différent. Ses amis, qui connaissent probablement Mr Fielding le professeur plus qu’ils ne connaissent Oscar la personne, l’homme, ne sont qu’à quelques mètres et jettent par moments des regards vers elle. La blonde se demande ce qu’ils racontent. Est-ce qu’ils s’en fichent ou bien s’imaginent-ils mille et un scénarios ? Après tout, ils ont peut-être lu les rumeurs et vu qu’il lui a payé sa croisière. Elle espèce que cela n’a pas causé de soucis au jeune homme, elle aurait dû lui envoyer un message pour se renseigner sur la question.
Candy ne peut s’empêcher de froncer les sourcils avant de lever les yeux au ciel. Gâcher sa soirée ? Vraiment ? Ce n’est pas comme ci elle avait prévu de passer la soirée du siècle, elle est juste avec quelques amis, rien de bien extravagant. Et puis, il sait bien que la jeune femme aime passer du temps avec lui, elle aime lui parler, regarder ses beaux yeux, s’imaginer passer une main dans ses cheveux bruns. Même dans l’éventualité où il serait déprimant au possible, il ne pourrait pas gâcher sa soirée puisqu’il suffit qu’elle soit avec lui pour être comblée. Elle sait bien qu’il ne faudrait pas et puis maintenant il est au courant, mais c’est plus fort qu’elle.
Heureusement elle n’a rien besoin de dire pour qu’il lui explique les raisons de sa tristesse et la venue dans ce bar afin de boire. Candy a d’abord une expression étonnée ne s’attendant pas moins du monde à ce genre de nouvelles, puis une mine triste. Oui elle pourrait se réjouir, se dire qu’elle a peut-être une chance comme ça, mais non ce n’est pas vraiment son genre. « Je suis désolée. » dit-elle en se disant que c’est un peu stupide de sortir une phrase aussi bateau, elle tend une main vers lui pour la poser sur son épaule avant de se souvenir qu’ils sont dans un lieu public avec ses amis en train de la zieuter. La demoiselle se rattrape donc en passant une main dans ses cheveux blonds en espérant ne pas avoir eu l’air trop stupide.
Candy se demande si c’est à cause d’elle, si Oscar a raconté quelque chose à sa copine qui aurait pu les séparer, elle n’espère pas mais n’ose pas poser la question pour autant, elle trouve ça beaucoup trop égocentrique. En tout cas cela explique sa mine moins joyeuse que d’habitude et sa présence dans le bar, même si comme toute personne normale il pourrait y venir pour y passer une bonne soirée. « J’avoue j’suis un peu déçue de toi, franchement tu fais comme dans les films, un peu d’originalité ! » dit-elle en riant en espérant lui remonter le moral. Ce n’est pas sûr que cela fonctionne bien car il pourrait prendre ça mal et penser qu’elle est sérieuse. « Peut-être que t’espérais avoir une révélation ou un truc dans le genre en buvant mais je peux te dire ça fonctionne pas comme ça. Crois-moi, j’suis un peu une experte en ce qui concerne les ruptures. Le meilleur remède : un pot de glace, un film et une épaule sur qui pleurer. » Oui elle est généreuse, elle file ses petits conseils comme ça. Et puis après avoir expérimentée la fête et l’alcool pour oublier, la déprime seule dans son lit, le harcèlement par sms pour tenter de faire revenir la personne ou encore la colère, sa préférée reste encore une soirée avec juste une amie ou un ami, de quoi manger et quelque chose à regarder.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mar 11 Juil 2017 - 21:46

Ce soir, il n'a pas envie de réfléchir à ce qu'il doit faire et ne pas faire, à ce qu'il peut dire ou à ce qu'il ferait mieux de garder secret. Il se fiche de ce qu'on peut penser de lui, et il n'a pas non plus envie de se battre avec Candy jusqu'à ce qu'elle arrive à le pousser à bout et qu'il finisse par tout raconter. Alors il dit tout. Enfin, la plus grosse partie. Il parle de Perséphone, de ce sujet qu'il n'a jusque là pas encore eu l'occasion de mentionner. Oscar ne sait pas trop si c'est un coup du hasard, parce qu'elle est là au moment où il a besoin de parler, ou bien parce qu'il a développé une confiance assez grande en elle pour en venir à lui parler de ses problèmes personnels. Il ne saurait pas trop expliquer pourquoi, mais être avec cette fille arrive toujours à le faire se déconnecter de la réalité. Il a l'impression qu'elle possède un bouton qui contrôle l’apesanteur, que sa présence suffit à les faire flotter. Qu'elle fait partie de ces personnes capables de tout effacer à l'aide d'un simple sourire, un d'un mot prononcé au parfait moment. Au final, il est heureux qu'elle soit là. Il n'aurait même d'ailleurs pas voulu d'une autre compagnie que la sienne. Elle s'excuse, réaction logique que n'importe qui d'autre aurait eue, même lui. Oscar lui offre un sourire rassurant avant de hausser les épaules. « C'est rien, c'est même sûrement mieux comme ça. » Elle était déjà trop cassée Percy, trop amochée par la vie, et il se sentait incapable de subir toutes ses crises qui auraient fini par le faire plonger lui aussi. En tournant la tête vers elle, il remarque qu'elle tente un geste dans sa direction mais que rapidement, elle se ravise. Un léger sourire amusé vient étirer ses lèvres et, dans un coup d'oeil, il regarde ses amis et s'interroge lui aussi sur ce qu'ils peuvent être en train de raconter. Même si Oscar s'en fiche un peu, ça ne l'empêche pas d'être curieux. À mesure qu'elle parle, il reporte son attention sur elle et sourit de plus en plus jusqu'à ce qu'il se mette à rire. « Je sais, je suis un véritable cliché, » se lamente-t-il de manière peu sérieuse. Même si il a les traits toujours aussi tirés, le sourire d'Oscar se fait à présent plus sincère que ce pauvre rictus qu'il s'est forcé d'avoir ces derniers jours. La fin de ses paroles le fait cependant froncer les sourcils. « Une experte, à ce point là ? » Une moue soulève sa lèvre inférieure. « Pourtant, t'es pas le genre de fille à qui on brise le coeur. Enfin, tu mérites pas ça, tu mérites mieux. » Il porte son regard sur son verre à présent vide. « Un verre par exemple, si c'est pas trop déplacé que je t'en offre un. » Il reporte son attention sur elle, soutenant son regard en la suppliant mentalement de ne pas partir tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mar 11 Juil 2017 - 22:12

Même s’il a l’air triste, d’après ce qu’il dit Oscar n’a pas l’air de regretter pour autant ce choix, qu’il vienne de lui ou non. Après tout, si Candy a l’habitude d’être quittée, il n’en est peut-être pas autant pour lui, et sûrement pas d’ailleurs. En réalité elle imagine mal quelqu’un le quitter mais ça c’est parce qu’elle l’idéalise sûrement un peu trop. Comme tout le monde il doit avoir ses défauts c’est seulement que jusqu’à maintenant la jeune femme n’en a pas réellement vu. Mais qui sait il peut être très bon ami mais un copain horrible, il y a des gens comme ça et peut-être qu’Oscar en fait parti.
Si seulement ils n’étaient pas dans un bar mais comme l’autre fois, sur le pont du bateau ou dans un endroit un peu plus discret, elle aurait pu le réconforter en lui faisant un câlin, comme elle fait avec tous ses amis mais là non, elle ne peut pas. C’est bien ça le problème de s’entendre bien avec quelqu’un avec qui on ne devrait pas, en public il faut faire attention pour ne pas que les gens s’imaginent des choses. Parce que c’est ça, il suffit qu’il y ait un sourire un peu trop équivoque pour que les rumeurs s’envolent et c’est parti pour un effet boule de neige.
La jeune femme ne pense pas qu’il soit cliché même si c’est vrai que boire un verre seul au bar après une rupture s’en est un peu un. Après tout elle aussi elle en est un, manger une glace devant Love Actually après s’être fait larguer, on ne peut pas dire que ce soit très original, bien au contraire. C’est même le cliché par excellence des films romantiques. Sauf que dans la vraie vie, le monsieur qui vient de vous quitter ne revient pas chanter une chanson sous votre fenêtre avec des roses pour s’excuser. Non il s’en va, ne revient jamais et se trouve quelqu’un d’autre avec qui vivre sa vie. « On est deux comme ça. » dit-elle en souriant avant de lui expliquer être maître dans l’art de se remettre d’une rupture, en ayant vécu un bon nombre. La jeune femme ne peut s’empêcher d’avoir un sourire gêné lorsqu’il lui dit qu’elle n’est pas le genre de fille qu’on quitte et qu’elle ne le mérite pas. Si seulement il savait, il ne voit que la partie émergée de l’iceberg, celle présentable, celle qui ne fait pas peur. En règle générale elle est la fille sympa, qui aide les gens, qui sourit tout le temps et pleine de vie mais il y a des moments, bien pires et c’est souvent à cause d’eux qu’elle se retrouve seule. « Y’a plein de trucs que tu sais pas Oscar. » dit-elle calmement avec un mince sourire. Mais pas question d’être triste, elle retrouve bien vite son énergie. Il lui propose de lui offrir un verre, ce qui la fait une fois de plus sourire. Il est très généreux avec elle et parfois elle ne sait pas comment réagir. Bien sûr ça lui fait plaisir, elle n’a pas les moyens de s’offrir beaucoup. Rien qu’un verre dans un bar il faut qu’elle le prévoit si elle ne veut pas se retrouver sans argent. « Je crois qu’après ce que tu m’as offert, un verre ne devrait pas poser de soucis mais c’est très gentil. » dit-elle en souriant avant d’ajouter « ils finiront bien par se lasser. » en parlant de ses amis. Demain ils auront probablement oublié qu’elle a discuté avec ce prof de théâtre qu’ils croisent parfois dans les couloirs.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mer 12 Juil 2017 - 20:50

Malgré ce par quoi il est passé, ce n'est pas particulièrement de la tristesse qui se lit sur les traits d'Oscar. Il n'a pas les yeux rouges comme quelqu'un qui aurait trop pleuré, ou le visage bouffi. C'est plutôt de la fatigue, des cernes qui entourent ses yeux aux iris tirant entre le vert et le brun en fonction de la luminosité, et ses cheveux emmêlés d'avoir trop passé ses doigts dedans. Ce n'est qu'un manque de sommeil, de temps, d'inspiration aussi qui lui rumine les méninges. Mais pas un manque d'amour. Amusé par la réponse de Candy, il esquisse un sourire sans détacher son regard du sien. « C'est parfois pas plus mal d'être un cliché, ça montre que les films ne sont pas qu'un ramassis de bêtises. » C'est une façon comme une autre de voir les choses, un point de vue propre à Oscar qui n'a jamais aimé qu'on parle de films comme de "clichés". Après tout, si ceux-ci existent, c'est parce qu'ils se sont de base inspirés de la réalité. Mais alors qu'il la voit mal être la cible de nombreuses ruptures, l'annonce de Candy lui fait lentement perdre son sourire. Dans un premier temps, il reste sans mot. Elle a raison, il y a plein de choses qu'il ne connait pas sur elle, tout comme elle ne sait pas tout sur lui. Ils n'ont jamais vraiment pris le temps de se raconter tout en détail, Candy et Oscar se sont toujours contentés de survoler des sujets peu sérieux et qui les fascinent tous les deux. Sauf l'autre soir sur le pont du bateau, soir où elle lui a avoué avoir développé des sentiments pour lui. Même si il agit comme si rien ne s'était passé, Oscar n'a jamais vraiment effacé ces mots qu'elle a prononcés de sa mémoire. Il a été touché, sincèrement, et encore plus lorsqu'il lui a offert cette étreinte sur un coup de tête. Il a l'impression que depuis ce soir, quelque chose à changé entre eux, et qu'il est à présent impossible de revenir en arrière. Il ne sait pas si c'est elle qui est différente, lui qui la voit sous un autre angle, ou un peu des deux. « Mais je serais ravi de les savoir, Candy. » Les mots sont sortis tous seuls, irréfléchis, impulsifs. Oui, il a envie d'en connaître plus sur cette étudiante qui se démarque tellement des autres. Ravi qu'elle accepte son verre, le sourire d'Oscar ne tarde pas à refaire surface. « Ils t'ont donné un couvre-feu ? Je suis censé te rendre à eux avant minuit ? » Il rit doucement, oubliant par morceaux tous les tracas qui se sont récemment accumulés dans sa vie ces derniers temps. « Qu'est-ce que tu prendras ? » demande-t-il ensuite, curieux de voir ce que Candy consomme lorsqu'elle sort.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mer 12 Juil 2017 - 22:36


S’ils sont tous les deux des clichés ambulants comme dans des films et les deux personnages principaux, est-ce que cela veut dire qu’à la fin du film ils finissent heureux ensemble ? Si c’est ça, Candy veut bien que la fin arrive vite. Mais sinon elle peut juste se retrouver comme Andrew Lincoln dans Love Actually, avec un petit bisou complaisant histoire de dire : bon c’était gentil mais non. Heureusement pour lui il finit avec Kate Moss donc ça va, il a pas non plus trop foiré sa vie.
La demoiselle se demande s’il est sincère lorsqu’Oscar lui dit bien vouloir en apprendre plus sur elle, sur ces choses qu’il ne sait pas et c’est mieux pour lui. Oui sans doute l’est-il mais il ne doit pas s’imaginer un seul instant quels sont les secrets qu’elle peut bien avoir. Si seulement il n’y avait que ses parents qui la détestent, son manque de moyen financier, mais non, il y a tellement plus. Tellement de choses qui l’effraieraient sûrement, qui lui donnerait une mine triste et désolée ou juste de la pitié. C’est en général le regard qu’ont les personnes lorsqu’elles apprennent sa triste histoire. C’est pour cela qu’elle ne la raconte qu’à un minimum de personnes. En réalité elle ne l’a jamais vraiment dit. Oui, certaines personnes savent pour sa maladie mais peu de gens en connaissent l’origine, la naissance et c’est mieux ainsi. « Un autre jour, promis. » Elle ne voulait pas plomber l’ambiance, il n’en a pas besoin. Elle est là pour remonter le moral d’Oscar pas le déprimer encore plus. Un autre jour laisse la possibilité d’un futur proche ou lointain, la blonde espère lointain, elle préfère repousser le moment des aveux le plus loin possible surtout lorsqu’elle n’y est pas obligé. Il doit déjà la voir différemment depuis qu’elle lui a avoué ses sentiments, elle n’a pas envie de passer pour un monstre à présent.
Heureusement il arrive à la faire rire. Comme-ci ses amis lui imposaient un couvre-feu. Toujours est-il que sa petite question il demandant s’il doit la rendre avant minuit, lui provoque des petits papillons dans le ventre. Elle trouve ça tellement adorable et mignon. « Tu n’as pas d’heure ! » dit-elle en riant avant d’ajouter « Tu peux me garder toute la nuit si tu veux. » De toute façon elle n’est pas à ça près. Ce n’est pas comme-ci elle se souciait des rumeurs, de ce qu’on peut dire sur elle, sinon elle serait bien déprimée.
Maintenant il est temps de choisir une boisson. Ce n’est pas très compliqué mais elle se demande si elle doit prendre de l’alcool ou non. Elle n’aime pas particulièrement ça et boit quelques verres, en général deux, lorsqu’elle sort. Si elle en boit plus elle finit à danser sur une table en faisant tourner sa culotte autour d’elle. Bon peut-être pas mais toujours est-il qu’elle tient très mal l’alcool et elle préfère ne pas réitérer l’épisode du mariage à Las Vegas. « Un smoothie de légumes. Je sais c’est bizarre mais j’adore ça ! » De toute façon elle n’est pas à ça prêt. Et puis il lui a dit qu’il veut mieux la connaître et la jeune femme n’a pas besoin de révéler de grosses choses pour ça.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Lun 17 Juil 2017 - 15:20

Il y a toujours des détails dont chaque individu n'a pas envie de parler. Des faces de sa personnalité, des traits de caractère, parfois des moments peu glorieux qu'ils ont vécus et qu'ils préfèrent garder enfouis dans le passé. Oscar se demande si ce dont Candy parle fait partie de ce genre de détails. Il s'interroge sur ce qu'elle veut cacher, sur ce dont elle semble ne pas vouloir partager au risque de ne plus garder l'image de personne adorable comme lui l'a toujours vue. Et comme il la voit encore, d'ailleurs. Il se demande ce qu'il peut y avoir de si grave pour qu'elle en vienne à perdre momentanément son sourire. Sauf qu'au lieu de la questionner, il se ravise et se contente d'un simple hochement de tête, accompagné par un faible sourire qui soulève le coin de ses lèvres. Si elle n'a pas envie de parler, il ne la forcera pas. Tout comme elle l'a fait avec lui. Elle n'a pas insisté, lui non plus, c'est comme si tous les deux avaient décidé de momentanément mettre les fantômes de leurs passés de coté afin de pouvoir profiter de l'instant présent. Comme si le monde était sur pause, et non plus mis sur accéléré. Ravi de réussir à la faire rire, le sourire d'Oscar grandit un peu plus après qu'il n'ait parlé d'un possible couvre-feu. Rapidement, il joint son rire au sien. « Ça pourrait être sympa, mais je ne promets pas de ne pas finir par m'endormir à un endroit totalement random. » En même temps, il ne dort plus assez en ce moment que pour réussir à veiller toute une nuit comme il l'a déjà fait par le passé. Il risquerait de devenir ronchon, de ne plus savoir distinguer la nuit du jour quitte à réclamer un croissant à 4h, et une bière à 7. Peut-être que ses amis à elle finiraient par leur empêcher de trop traîner ensemble, soit parce qu'ils auraient besoin d'elle ou bien parce qu'eux réaliseraient que leur amitié n'est pas ce qu'il y a de plus sain. Mais en attendant, Oscar ne se privera pas de quelques heures auprès de Candy. Il va même jusqu'à lui proposer un verre, chose peu étonnante venant de lui qui a toujours été doté d'un grand coeur et d'une générosité sans limite. Ce n'est donc en aucun cas de la drague, il ne se sent de toute façon pas encore d'humeur à fricoter avec une fille après la relation qu'il vient de vivre. Et puis, il ne ferait pas ça avec une étudiante. Sa réponse quant-à la boisson qu'elle prendra lui fait hausser les sourcils. « Sérieusement Candy, tu ne finiras jamais de m'étonner. » Il lui offre un sourire puis se tourne vers le barman afin de prendre la commande de la demoiselle. À nouveau, Oscar reporte son attention sur elle. « Tu ne trouves pas ça amusant qu'on finisse toujours pas se trouver aux mêmes endroits ? » lui demande-t-il avec un sourire rieur. « On se croise sans arrêt par hasard, je crois même que la soirée sur le bateau était la seule fois préméditée. »
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Lun 17 Juil 2017 - 18:22

Candy passe déjà sa vie à sourire, à avoir l’air heureuse auprès de tout le monde, d’être joyeuse et de sauter partout mais avec Oscar, elle a l’impression que son sourire est plus grand, ses yeux plus pétillants et le temps plus lent. Et elle sait bien pourquoi, oh oui, elle le sait. Ce qu’elle sait également c’est ce qu’elle ressent au fond d’elle, ses petits papillons, son cœur qui s’accélère, ils ne devraient pas être là. Oscar accepte encore de la voir, de faire comme ci de rien n’était mais ce qu’elle espère c’est de le voir enfin comme un ami, sans plus, ça serait bien plus simple pour eux deux. Mais ce n’est pas en continuant à le voir et à rêver de son sourire qu’elle parviendra à jeter son dévolu sur un autre homme et à lui faire oublier cet homme. Forcément son sourire s’agrandit et elle baisse un peu la tête lorsqu’il lui dit que ça serait sympa de passer la soirée tous les deux. « T’en fais pas, je te ramènerais chez toi ou en tout cas dans un endroit un peu mieux qu’entre deux poubelles. » Même si elle n’a aucune idée d’où il habite elle espère qu’il ne soit pas totalement à l’ouest pour lui donner son adresse et qu’elle doive le traîner jusque chez lui s’il le faut. Au pire elle pourra toujours le ramener chez elle mais elle n’a pas envie d’évoquer ça ouvertement au risque de jeter un froid ou instaurer un malaise dans la conversation, bien qu’elle n’ait aucune idée derrière la tête. Là dessus Candy est une fille que l’on pourrait qualifier de sainte nitouche mais ce n’est pas sans raison et elle aimerait bien avoir une vie sexuelle un peu plus simple mais malheureusement la vie en a décidé autrement pour elle.
La jeune femme s’attendait à la remarque de son ami sur le choix de sa boisson, forcément ça étonne toujours. Elle doit probablement être la seule personne à boire des smoothie de légumes, enfin maintenant il y a les team healthy et vegan mais elle c’est un précurseur dans le domaine, ça fait des années qu’elle boit ça. Pour beaucoup de monde c’est infect mais elle, elle adore. « Tu pourras goûter si tu veux. » dit-elle avec un clin d’œil. Elle a envie qu’il boive une gorgée rien que pour voir sa tête.
Oscar parla ensuite du fait qu’ils se croisent souvent sans que cela soit prévu et que sur la croisière fut peut-être l’unique fois où leur rencontre était préméditée. « Ça c’est ce que tu crois mais en fait je te suis toute la journée et j’me mets sur ton chemin comme ci de rien n’était. » dit-elle en riant, avant d’ajouter pour le rassurer. « C’est pas vrai hein. J’pense juste que c’est parce qu’avant on se connaissait pas mais on a du se croiser des tonnes de fois sans le savoir. »

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Sam 22 Juil 2017 - 20:56

Lorsqu'elle s'est assise à ses cotés, Oscar a immédiatement vu resurgir devant ses yeux le souvenir d'eux deux, dansant sur le pont d'un bateau sans la moindre musique. Il s'est accroché à ce souvenir, s'en est servi pour réussir à sourire à Candy malgré qu'il soit seul à un bar, buvant pour oublier sa rupture et ses nuits sans repos. Mais rapidement, il n'a pas fallu beaucoup pour que ce sourire perdure. Elle est tellement pleine d'entrain, semblable à un véritable rayon de soleil humain même lors d'une nuit sans étoile. Rien que de la voir sourire suffit à un peu plus réchauffer son coeur qui lui semblait ne se dégeler qu'à la vue de sa fille ces derniers temps. Et comme celle-ci n'était pas chez lui, il n'y avait rien qui arrivait à l'amuser autant que Candy sait le faire. « Je pense que ma réputation prendrait un sale coup, même toi finirais par m'éviter dans les couloirs. » Son sourire laisse place à une moue triste afin de souligner que cet évitement de sa part lui ferait sincèrement de la peine. Il se met à imaginer à quoi pourrait ressembler une soirée avec elle, si ils mettent encore une fois de coté leurs rôles dans la société. Il ne serait qu'un homme, elle ne serait qu'une femme, et ils pourraient rire jusqu'à ce que leurs voix se mêlent au chant des oiseaux du petit matin. Cette pensée fait resurgir son sourire. Il ne se voyait pas boire des litres d'alcool devant elle et pourtant, il ne peut s'empêcher d'être surpris en l'entendant commander une boisson aux légumes plutôt que quelque chose d'un peu plus... corsé. « Ce soir, je suis prêt à tenter de nouvelles choses, » lâche-t-il avec une lueur de détermination dans le regard. Il l'écoute ensuite répondre à sa réflexion, sans s'arrêter de sourire jusqu'à ce qu'il en ait mal aux joues. Sa fausse révélation le fait éclater de rire, si bien qu'il est encore en train de se reprendre lorsqu'elle évoque la véritable raison faisant qu'avant, ils ne s'étaient jamais remarqués. « Je suis déçu de savoir que tu ne me suivais pas vraiment, j'en aurais été sincèrement flatté. » Il reprend ensuite son sérieux, son regard jonglant entre son verre et les yeux clairs de Candy. « Mais tu dois avoir raison. On fait toujours tout un foin du destin alors qu'au final, c'est juste qu'on n'est trop distrait que pour pouvoir faire attention à tout.  » Il boit une nouvelle gorgée de sa bière avant de la reposer sur la table, son regard attiré par un liquide coloré posé par le barman devant Candy. « Je suis plus certain de vouloir tester finalement, » dit-il en fronçant légèrement les sourcils.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Sam 22 Juil 2017 - 22:15


Si seulement il savait. Si Seulement Oscar savait que la blonde, même si elle n’est pas très portée sur la boisson, ce n’est pas le cas de tous ses amis. Heureusement, elle, n’a jamais fini entre deux poubelles à plus savoir ce qu’elle fait là au petit matin mais ce n’est pas le cas de tout le monde. En temps que bonne amie elle ne peut que venir en aide à ceux qui ne retrouvent pas leur chemin, qui font n’importe quoi et ont besoin de quelqu’un pour les raccompagner. Elle est comme ça Candy. Ce qui fait que parfois, au final, elle ne profite pas de la soirée puisqu’elle passe son temps à tenir les cheveux des gens qui vomissent ou à prendre soin d’eux après. Heureusement, c’est loin d’être tout le temps le cas puisqu’elle ne traîne pas beaucoup avec des gens qui boivent jusqu’à se faire vomir et passer moitié de la soirée mal. « Tu serais pas le premier que je récupère tu sais ! Alors non je t’éviterais pas. » dit-elle en riant. Franchement il lui en faudrait bien plus pour l’éviter. La honte d’une déclaration amoureuse non réciproque lui a même pas suffit donc il faudrait réellement quelque chose d’énorme pour qu’elle évite de se retrouver sur son chemin. Par exemple si elle apprend qu’il a une identité cachée et est en fait un tueur en série, là elle changerait probablement de route mais il n’en est pas un donc tout va bien.
Oscar se sent aventurier au point de bien vouloir tenter de boire la boisson de Candy. Comme s’il s’agissait de quelque chose d’immonde, possiblement mortel, alors qu’en vrai il y a bien pire. Bon faut admettre que c’est plutôt une boisson d’hommes original et au goût tout aussi original d’ailleurs.
Si parfois elle peut être bizarre, la blonde ne l’est pas au point de suivre les gens, ce serait plutôt flippant, déjà qu’elle peut l’être, surtout lorsqu’elle n’est pas dans son état normal. Elle s’imagine mal se mettre volontairement sur son chemin en mode : quelle coïncidence ! De toute façon si elle a envie de le voir, elle sait où aller. C’est vrai il est prof de théâtre donc ce n’est pas dans un endroit hyper secret qu’il passe ses journées. Elle rit donc à sa réponse tout à fait improbable. La solution la plus logique, est, comme elle l’a dit, qu’avant ils ne se connaissaient pas et donc ne pouvaient pas se reconnaître. Cependant une part d’elle croit au destin, au fait qu’Oscar a été mis sur sa route pour une bonne raison et que c’est le karma qui les a réunit. Attention elle est loin d’être dans le délire religion et tout mais lorsqu’il s’agit d’amour, les coïncidences, le destin, le prince charmant, tout ça, elle y croit. « Pis en vrai, on passe notre journée au même endroit donc c’est normal de se croiser et puis là c’est juste que t’es allé dans un bar de jeunes pour te faire croire que t’as toujours vingt ans. » dit-elle en le taquinant. Elle ne pense pas qu’il soit vieux, il n’a pas l’air d’un vieux mais parfois elle aime bien embêter les gens et puis de ce qu’elle a pu voir jusqu’à maintenant, Oscar n’a pas l’air d’un type hyper susceptible.
Finalement la boisson de la demoiselle arrive et Oscar se défile un peu. « Bah dis donc j’te pensais un peu plus courageux que ça ! » dit-elle en souriant avant d’ajouter. « Si tu veux tu goûtes ça et j’goûte ta bière. J’avoue que j’y gagne plus au change. » Elle lâche un rire avant d’attraper son verre à la couleur approximative.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Lun 24 Juil 2017 - 22:49

Immédiatement, Oscar ouvre de grands yeux et tourne la tête vers Candy. « Attends, tu penses que je tiens pas l'alcool ? Ou que je vais me bourrer jusqu'à plus savoir tenir debout devant toi ? C'est moi qui suis censé te protéger, pas l'inverse. » Oscar a déjà bu jusqu'à en avoir mal aux cheveux le lendemain, jusqu'à ce que ses mots dépassent ses pensés et qu'il ne soit plus en état de tenir une conversation normale. Mais pas ce soir. Non, ce soir doit être une belle soirée, la première après de nombreuses trop longues et trop déprimantes. Et puis, il ne veut pas que Candy se mette à avoir pitié de lui. Oscar se connait lorsqu'il a trop bu, il sait à quel point il peut divaguer sur des sujets divers, allant des vêtements de la Reine d'Angleterre à ses relations foireuses avec la mère de Luce. Et alors qu'il était parti pour s'offrir assez de verres que pour pouvoir bien dormir la nuit, il réalise soudainement qu'il ne pourrait se contenter que d'un. Une bière et puis, qui sait, peut-être qu'il finira lui aussi par prendre un machin aux légumes. Au final, la présence de Candy est plus efficace qu'un peu trop d'alcool dans son sang, et il le réalise bien vite. Même si Oscar comprend qu'il ne devrait pas penser comme ça, il ne peut s'en empêcher. C'et innocent, naïf, ça correspond bien à qui ils sont. Il écoute à nouveau les explications de Candy et, même si ce n'est que de la logique, il ne peut s'empêcher de se sentir momentanément stupide. Alors il rit, plutôt que de développer une sorte de pseudo sentiment d'infériorité. Il hoche la tête et fait tourner son verre entre ses doigts en les humidifiant au passage à cause de la condensation. Cependant, à la dernière phrase qu'elle prononce, il ne peut s'empêcher d'ouvrir grand la bouche dans un air choqué. « Attends, tu me donnes combien ? » lui demande-t-il avant de la regarder avec des yeux de chiot. « Je viens d'avoir vingt-huit ans, je suis pas si vieux. Et puis, j'ai pas encore passé le cap des trente donc concrètement, je ressemble pas encore au papa qui veut se la jouer cool dans un bar d'ados si ? » Il ne sait pas pourquoi il prend la peine de se défendre, Oscar sait très bien que Candy plaisantait et pourtant, il a ressenti le besoin de rebondir sur ses paroles. Il regarde ensuite la boisson aux légumes arriver et plisse les paupières lorsqu'elle lui dit qu'elle le pensait plus courageux. « Très bien, file-moi ça, » réplique-t-il en tendant une main en direction du verre. Il lui passe ensuite son verre de bière en réponse à leur compromis. « Allez, je me lance. » Il inspire profondément, porte le verre jusqu'à ses lèvres, et prend une première gorgée qu'il garde quelques secondes en bouche avant d'avaler. « C'est... particulier. Mais c'est pas mauvais. » Il pose à nouveau le verre et regarde en direction de Candy. « Je sens la transformation opérer, je suis en train de devenir un hippie ! » s'exclame-t-il en prenant un air faussement paniqué.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   

Revenir en haut Aller en bas
 
you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: PLAYGROUND  :: stories have been told-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus