AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mar 1 Aoû 2017 - 22:00

Elle pourrait lui citer une ville dont elle aurait totalement inventé le nom qu'Oscar continuerait de hocher la tête comme il le fait maintenant. Il ne connait pas l'Alaska, il n'y est jamais allé, mais il sait juste que les paysages sont beaux. C'est un mythe, comme pour Paris qui est une ville lumière ou Venise et ses gondoles. Dans une autre vie, peut-être qu'il aurait pu y aller. Il a toujours aimé voyager, faire un roadtrip en Amérique aurait très bien pu faire partie de ces aventures qu'il souhaite faire avant de s'engager dans la vie adulte. Sauf qu'il est trop tard à présent. Ou du moins, trop tard pour partir comme ça visiter un autre continent sur un coup de tête. Elle lui retourne la question et Oscar regarde devant lui. « De Londres, une ville sûrement un peu plus connue que Fairbanks. » Ou peut-être que c'est simplement lui qui ne s'y connait pas, il n'a jamais été très doué en géographie. Londres par contre, c'est une ville que tout le monde connait. Le Big Ben, Buckingham Palace, tant d'endroits populaires qu'il a vus tant de fois sur de nombreuses années. Chez lui, Oscar n'attend pas avant de se lancer dans la préparation des boissons chaudes. Candy lui propose son aide mais il secoue négativement la tête sans la regarder. « T'es mon invitée ce soir, t'as absolument rien à faire. » Il s'en va dans la cuisine préparer deux chocolats chaud auxquels il ajoute un peu de crème chantilly, puis revient avec les deux tasses dans le salon. Il en pose une des deux sur la table, devant Candy, et garde la sienne entre ses mains. La question qu'elle lui pose lui fait relever les yeux dans sa direction pendant un court instant où il ne dit rien avant que son attention ne soit attirée par la peluche lapin. « Oui, j'ai une fille de cinq ans. Elle s'appelle Luce. » Il continue d'observer le jouet pendant plusieurs secondes avant d'à nouveau regarder Candy. Sans qu'il ne sache trop expliquer pourquoi, il devient soudainement nerveux quant-à la réaction qu'elle pourrait avoir. Oscar est devenu père tôt, ce n'est pas non plus comme si il avait déjà trente-cinq balais. Pourtant, il se dit que peut-être cette révélation pourrait déplaire à Candy. Il ne comprend pas pourquoi il y attache soudainement autant d'importance, jamais Oscar n'a eu honte de sa fille. Mais ce soir, il n'a pas envie qu'elle parte. Du moins, pas tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mar 1 Aoû 2017 - 22:17


Elle trouve ça tellement exotique, dépaysant pour elle qui n’a connu qu’un aller sans retour vers le désert australien. Londres, elle comprend mieux maintenant pourquoi il connaît aussi les répliques d’Harry Potter. Tous les anglais connaissent les livres sur le bout des doigts, vouent un culte à la reine et boivent du thé à quatre heures. En tout cas c’est ce qu’elle s’imagine, elle petite alaskaine qui ne voit les grandes villes du monde qu’à travers les livres ou les photos qu’elle peut trouver sur internet. Elle a bien voyagé dans quelques villes des Etats-Unis, notamment Washington pour un voyage scolaire et Las Vegas pour un enterrement de vie de jeune fille mais c’est tout. « Ça doit être tellement bien là-bas. » dit-elle, rêveuse. Sans doute qu’elle idéalise un peu trop les choses, la vie ne serait pas plus rose là-bas qu’ici mais elle s’imagine se balader dans l’un des nombreux parcs de la ville, voir la relève de la garde. Tous ces trucs que les touristes font. Si un jour elle en a les moyens, elle fera un voyage là-bas, peut-être avec lui qui sait. Il pourra lui montrer tous les endroits un peu moins connus de la ville, ceux que les touristes ne voient pas, elle se sentirait tellement privilégiée.
Même s’il lui avait dit de ne rien faire elle se sentait un peu coupable de rester là, assise dans le canapé alors qu’Oscar était en train de s’affairer en cuisine. Elle n’aime pas rien faire, ni rester en place, il faut sans arrêt qu’elle bouge, qu’elle parle, qu’elle s’occupe. Du coup elle tripote le tissu de sa robe tout en observant le salon. Elle ne s’est pas trop plantée et il a bel et bien une fille de cinq ans qui s’appelle Luce. « C’est adorable. » lâcha-t-elle sans même réfléchir. Même si la blonde n’a pas pour projet d’avoir des enfants dans l’immédiat, elle les aime beaucoup et adore jouer avec eux. Il lui est arrivé d’être baby-sitter pour certains quand elle était en Aslaka ou même ici à Bowen. Elle s’occupait aussi de sa sœur lorsqu’elle était plus petite et elle adorait ça, au moins ça lui évitait de se confronter à ses parents. Candy boit une gorgée de chocolat chaud qui lui a déjà réchauffé les mains. « C’est délicieux ! » dit-elle avant de lécher la mousse qui est resté au dessus de ses lèvres. L’inconvénient lorsqu’on boit du chocolat chaud c’est qu’il faut faire attention à ne pas en laisser sur le bord des lèvres sous peine d’avoir l’air ridicule. La jeune femme est réellement heureuse d’avoir découvert le petit cocon d’Oscar, c’est comme-ci quelque chose avançait.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mer 2 Aoû 2017 - 11:40

Quand il s'imagine l'Alaska, il voit un endroit coupé du reste du monde. Un lieu à part, où le temps passe au ralentit et où tout est différent de ce qu'il connaît. Londres est devenue familière pour lui, presque banale. Il en connait pratiquement toutes les rues et ruelles, est capable de citer les endroits à voir ainsi que les quartiers à éviter. Mais même si cette ville n'a peut-être pas la même magie pour lui que pour une autre personne qui s'y rendrait pour la première fois, elle gardera toujours une place importante dans le coeur d'Oscar. Il a tant aimé écouter la pluie tomber sur les rues pavées alors qu'il était chez lui, occupé à lire un bouquin avec une tasse de thé fumant sur une table à coté. Il adorait retrouver ses amis pour manger pour la énième fois une des spécialités du pays, le fish and chips. Même si il ne les respectait pas toujours, il aimait les clichés anglais. « Oui, c'est plutôt pas mal, » finit-il par répondre au bout de quelques secondes de silence, pensif. Après avoir préparé leurs boissons dès leur retour dans sa maison, Oscar lui fait l'annonce qui a surpris tant de ses amis. Il se souvient de la tête qu'a tirée Leola, ou de la surprise de Nevaeh. Évidemment, Candy ne pourrait pas réagir de la même façon puisqu'elle ne l'a pas connu jeune. Elle ne pourrait pas se dire à quel point c'est surprenant venant de lui, éternel fêtard et homme trop peu mature que pour se lancer dans ce rôle de parent. Il a changé Oscar, et pas qu'un peu. Elle trouve ça adorable, et il sourit en haussant simplement les épaules. Il la regarde boire la première gorgée de son chocolat chaud tout en tenant sa tasse à lui, comme si il attendait qu'elle lui fasse une annonce importante. Elle qualifie la boisson de délicieuse et, immédiatement, le sourire d'Oscar se fait plus grand. « Je te l'avais dit que j'étais doué ! C'est tout un art que j'arrive à maîtriser, » plaisante-t-il, prenant un faux air sûr de lui. Se vanter de savoir préparer quelque chose d'aussi basique est ce qui rend, pour lui, la situation plus amusante. Il ne pourrait pas le faire avec un plat plus gastronomique, Oscar n'a jamais été très doué dans le domaine de la cuisine sauf pour quelques préparations basiques. Après avoir bu à son tour une gorgée de sa tasse, il remarque une tache laissée par le chocolat sur le coin de la lèvre de Candy. Un nouveau sourire vient illuminer son visage. « Attends, t'en as encore là, » dit-il en approchant son pouce de sa lèvre. Il efface la trace mais continuer de regarder les lèvres de Candy avant de relever les yeux vers les siens. « C'est bon, » souffle-t-il simplement tout en faisant lentement retomber sa main entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mer 2 Aoû 2017 - 17:27

A entendre sa réponse, il n’a pas l’air d’être plus enjoué que ça à l’idée de vivre à Londres. Au final ce n’est peut-être pas si bien que ce que Candy imagine. C’est peut-être un peu comme Fairbanks au final, les gens ne doivent pas y être si différents. Ou alors, tout comme elle, il lui est arrivé quelque chose là-bas qui fait qu’il n’aime plus tant que ça la ville. Elle peut très bien se faire des idées et mal interpréter ses propos, ce ne serait pas la première fois qu’elle comprend des choses à l’envers.
En quelques secondes la blonde en apprend bien plus sur la vie d’Oscar que toutes les fois où ils ont parlé auparavant. A présent elle sait d’où il vient et surtout qu’il a une fille, de cinq ans et par conséquent une ex-femme, probablement. Elle n’est pas très au fait avec sa vie amoureuse même s’il souffre actuellement d’un chagrin d’amour ou tout du moins d’une rupture, elle n’a aucune idée du reste. Elle ne compte pas lui poser de questions là-dessus, elle se sentirait bien trop gênée d’évoquer ce sujet après tout ce qu’elle lui a avoué lors de la croisière.
La jeune femme a un sourire jusqu’aux oreilles après avoir bu du chocolat chaud, elle l’écoute parler et se venter de ses talents de préparateur de chocolat. « C’est vrai mais on peut toujours l’améliorer. » Et on peut toujours s’améliorer, faire encore mieux que la fois précédente. Oui elle est un peu perfectionniste sur les bords. Lorsqu’elle prépare des bouquets, elle les fait avec précisions et n’est jamais totalement satisfaite.
Alors qu’elle vient de boire une gorgée de chocolat chaud, Oscar lui annonce qu’il lui en reste un peu au bord des lèvres. Avant qu’elle n’ait eu le temps de l’effacer, le pouce du jeune homme vient rencontrer son visage pour effacer la trace de chocolat chaud. Durant un instant qui semble durer une éternité, ils restent comme ça, à se regarder, sans rien dire. Comme ci le temps c’était arrêté, que le tic tac de l’horloge n’existait plus, comme dans la bulle qu’ils se forment à chaque fois qu’ils se voient. Puis à un moment, les gestes reprennent, le souffle aussi, les battements de cœur de Candy. Elle baisse la tête et dit avec une voix toute timide « Ce sont les risques lorsque l’on boit un chocolat chaud. » Elle a un rire nerveux. Ce n’est pas qu’elle est stressée, seulement à chaque fois que sa peau entre en contact avec celle d’Oscar c’est comme-ci quelque chose se passait, comme un courant électrique et elle ne peut pas ignorer tout ça. C’est facile d’oublier un peu ce qu’elle ressent lorsqu’ils parlent de choses futiles mais dans des moments comme ça, elle ne pense qu’à une chose, coller ses lèvres contre les siennes pour un moment infini.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mer 2 Aoû 2017 - 18:00

Et pourtant si, il l'a aimée sa ville, même si ce n'est pas ce qu'il laisse paraître. C'est juste que parfois, son chez lui lui manque. Il a déjà songé à y retourner plusieurs fois pour des vacances, quelques jours, pour présenter Luce à sa famille aussi. Sauf qu'il y a toujours eu une raison pour le garder à Bowen, comme si la ville refusait de le faire partir. Du boulot supplémentaire, des pièces qui demandent sa présence au théâtre, Luce malade. Encore récemment, elle a attrapé un sale rhume qui n'aurait fait qu'empirer si elle s'était confrontée aux pluies de Londres, même si l'été règne actuellement sur la ville. Assis aux cotés de Candy sur son canapé, une tasse entre les mains, il n'a plus vraiment l'opportunité de penser à tout ça. En réalité, il ne pense même à rien. Le moindre tourment parmi ceux qui l'ont empêché de dormir ces derniers jours semble s'être totalement dissipé et il ne voit plus que le moment présent, soit elle dans son salon avec sa si jolie robe. « Je serais ravi d'entendre tes conseils alors, » répond-il en haussant un sourcil, s'amusant à la regarder avec un air de défi illuminant ses pupilles. Oscar se voit mal entrer en compétition avec Candy, pas même pour quelque chose d'aussi futile. À la limite, il préférerait bien mieux s'essayer à de nouvelles choses avec elle plutôt que contre elle, comme ils l'ont fait au parc lorsqu'elle lui a parlé de plantes. Ce geste qu'il vient d'avoir envers elle n'était pas calculé, encore moins réfléchi. Il est venu naturellement comme si Oscar l'avait déjà fait des dizaines de fois et, maintenant qu'il réalise qu'il aurait peut-être dû le retenir, il ne peut s'empêcher de guetter la réaction de Candy. Elle baisse la tête et, en l'entendant rire, il se met à rire lui aussi. Ils ont l'air un brin stupides tous les deux, agissant comme deux ados maladroits incapables de savoir quoi faire. « Je suis prêt à les prendre, ces risques. » Il est impossible de savoir si il parle toujours du chocolat chaud ou non, car même lui n'a aucune idée de pourquoi il a prononcé ses mots. Oscar se penche vers la table basse pour y poser sa tasse avant de se redresser, tout ça sans la quitter des yeux. Son ventre se noue subitement, son regard retourne en direction des lèvres de Candy et, avec toute la douceur du monde, il glisse sa main contre sa joue avant de poser ses lèvres sur les siennes. Il l'embrasse doucement pendant que son coeur s'emballe. Il se fiche des conséquences, de demain, de ce qu'on pourra dire de lui si ça s'apprend. Là, tout de suite, il profite du moment et se laisse aller dans cette bulle de légèreté qui les entoure.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mer 2 Aoû 2017 - 18:29

Candy pourrait bien lui donner un petit cours sur la manière de préparer des chocolats chauds, un peu comme elle l’a fait lorsqu’elle lui a parlé de plantes. Elle ne veut pas qu’il change sa manière de faire, juste elle veut bien lui apprendre d’autres recettes et s’il peut lui apprendre la sienne, elle ne dit pas non. Ce serait drôle de cuisiner avec lui et ça finirait sûrement en bataille de farine dans la cuisine. « Disons qu’avec ma recette il faut courir un bon moment dans la neige pour dépenser tout le sucre que j’y met ! » répond-elle en riant. En général les gens qui en boivent ne vont pas vraiment faire du sport juste après mais plutôt une bonne sieste ou alors ils regardent un film allongés dans le canapé. Heureusement qu’elle n’en boit pas tous les jours et qu’elle fait du sport sinon elle pourrait finir obèse.
La phrase qu’il lui répond sonne comme un double sens mais Candy ne veut surtout pas y penser, surtout ne pas se faire d’idées, c’est ce qu’il y a de pire. Croire que quelqu’un lui fait des avances alors qu’il n’en est rien, ça lui est déjà arrivé, pas mal de fois. Sans qu’elle ne s’y attende, elle le voit poser sa tasse tout en la regardant fixement, elle ne quitte pas son regard une seconde. Il place une main sur sa joue et elle voit leurs lèvres se rapprocher. Son ventre n’est plus qu’un sac de nœud, son cœur s’accélère et les connexions dans son cerveau semblent ne plus s’effectuer correctement. Elle ferme les yeux, plus rien d’autre ne compte, juste la douceur de ses lèvres contre les siennes, les battements de son cœur, sa main si douce contre sa joue. Candy en a rêvé de ce moment, jamais elle ne pensait qu’il puisse se produire un jour. qu’un jour le temps s’arrêterait complément, qu’il n’y aurait plus qu’eux, rien qu’eux deux en train de s’embrasser avec toute la légèreté du monde. Elle avance sa main jusque dans ses cheveux. Jusque là elle ne les avait jamais touché et mourait d’envie de passer une main dedans. Finalement, après un temps qui lui paraît bien trop court, le contact entre leurs lèvres s’estompent et ils se reculent de quelques centimètres. Elle retire sa main de ses cheveux qu’elle pose sur son épaule. « Oscar...je ne veux pas que tu regrettes... » souffla-t-elle. Elle ne veut pas qu’il ait fait ça uniquement parce qu’il se sent seul, parce qu’en ce moment ce n’est pas facile pour lui. La jeune femme ne veut pas se dire que si une autre personne aurait été à sa place, ce soit elle qu’il eut embrassé. Cette fois elle ne veut pas souffrir. Elle vient poser sa tasse à son tour sur la table car si jusqu'à maintenant elle a réussi à ne pas la renverser, elle ne promet rien de la suite.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mer 2 Aoû 2017 - 18:59

L'idée lui plaît. Pas de devoir courir pour éliminer les calories, mais s'imaginer cuisiner avec elle. Oscar est certain que même ça pourrait être différent avec elle qu'avec une autre. Plus amusant, encore un moment qui ferait filer le temps et qu'il aimerait ne pas arrêter. « Je me réjouis de voir ça. » Et puis, Oscar a toujours été plus sucré que salé, une boisson trop calorique de temps en temps n'est clairement pas ce devant quoi il se verrait reculer. Peut-être qu'il devrait se remettre au sport afin de pouvoir évacuer le surplus qui finirait par accumuler dans son ventre mais au final, cela le motiverait enfin à se bouger plutôt que de continuer à traîner dans son canapé. Plus il la regarde, et plus Oscar est pris de cette soudaine envie de faire avancer les choses. Il repense à toutes ces belles paroles qu'elle a prononcées sur le pont du bateau même si, à vrai dire, il ne les a jamais vraiment oubliées. Il était toujours avec Perséphone à ce moment-là et pourtant, ce qu'elle lui a dit l'a tout de même sincèrement touché. Les mots sont restés encrés dans sa mémoire, attendant le bon moment pour resurgir brusquement. Et ils le font ce soir, en plein milieu d'une belle soirée où ils ne sont plus qu'eux deux, loin du reste du monde. C'est d'ailleurs le souvenir de ce moment sous les étoiles qui l'a poussé à l'embrasser, ça en plus de ses grands yeux brillants qui le fixaient et de ses joues légèrement rougies. Sur le moment, il ne pense pas à Perséphone. Il en oublie même l'Université, son job en tant qu'enseignant, Nevaeh. Il ne pense à rien à part au contact de sa main contre sa joue, de ses lèvres contre les siennes, et des doigts de Candy qu'il sent glisser dans ses cheveux. Il aimerait que le moment dure éternité, alors il reste attentif à chaque détail afin de pouvoir se le remémorer plus tard avec le plus de précision possible. Mais trop vite, ils se détachent l'un de l'autre et elle place sa main sur son épaule alors que lui a toujours la sienne posée contre son visage. Ces mots qu'elle prononce lui serre le coeur mais rapidement, ses sentiments prennent le dessus et viennent même jusqu'à parler à sa place. « Je ne le regretterai pas. Enfin, je sais qu'on aurait.. que j'aurais pas dû faire ça, mais Candy, » dit-il avant de prendre sa main dans la sienne. « J'ai pas agi par pitié, ou parce que je me sens seul. Je crois que depuis la croisière, y a une part de moi qui s'est accrochée à toi et qui refuse de te lâcher. » Il serait incapable de mentir sur ça. Candy est devenu son échappatoire, celle qui lui fait oublier la dure réalité de la vie et qui le fait sentir si léger. Si elle n'avait pas été là ce soir, aucune n'aurait pris sa place.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mer 2 Aoû 2017 - 19:12

Soudain, après ce merveilleux moment qu’elle vient de passer, elle a peur. Peur que ce ne soit qu’un instant qui ne se reproduise plus, que ce soit déjà le passé, que le présent n’aura pas duré assez longtemps. En réalité elle se demande si elle est spéciale ou bien si elle n’est que celle qui était là à cet instant. Elle lui fait part de cette peur car elle ne veut pas lui cacher et surtout ne pas se réveiller le lendemain et que toi soit déjà oublié, comme ci rien ne s’était passé. Car ce n’est pas rien, c’est un moment extraordinaire dont elle risque de penser énormément au cours des prochains jours, chaque fois qu’elle se sentira mal, qu’elle sera triste ou seul, elle repensera à ce baiser. Candy en a connu dans sa courte vie mais aucun n’avait cette douceur, aucun n’avait eu une soirée pleine de rire avant. Oui c’est sans doute cliché de dire de que cette fois c’est mieux mais c’est ce qu’elle ressent, réellement. La jeune femme écouta attentivement Oscar lui répondre, écoutant chacun de ses mots. Elle le trouvait tellement adorable et elle ne put retenir un sourire, ravie de savoir qu’il a réellement désiré l’embrasser, qu’il ne l’a pas fait juste par désespoir. Elle sentit ses joues rosir. « C’est pas moi qui vais te lâcher. » dit-elle en relevant les yeux vers lui et en serrant un peu sa main dans la sienne. Elle n’aurait pas pu rêver meilleure soirée. Finalement elle vint poser sa tête et creux de son épaule et déposa un baiser sur sa joue. « Tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureuse. » dit-elle doucement. Il y avait au moins quelque chose de bon dans sa vie, une lumière au bout du tunnel. Elle n’a aucune idée de là où ça peut la mener, où tout ça ira mais une chose est sûre, elle ne veut pas oublier ce moment.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Jeu 3 Aoû 2017 - 21:43

Il sait que plus tard, il se demandera si il n'aurait pas dû retenir ce geste impulsif. Il ne le regrettera pas, n'essayera pas non plus de l'oublier, mais il se demandera si il n'est pas en train d'empirer la situation plutôt que de la dénouer. Tant qu'elle sera étudiante et tant que lui sera professeur, Oscar et Candy ne pourront jamais partager ce genre de moment ensemble. Ils ne pourront jamais être trop proches l'un de l'autre, se sourire d'un air niais. Ils seraient forcés d'agir comme si il ne l'avait jamais embrassée, et comme si ils ne ressentaient absolument rien l'un pour l'autre. Et pourtant, ça ne l'empêche pas de continuer. Il n'y pense pas tout de suite, il garde toutes ces pensées qui viendront certainement se bousculer dans son esprit au matin suivant. Et là, seulement quand elle sera partie, Oscar se permettra de réfléchir à nouveau. Ce qu'elle lui dit le fait sourire. « J'espère bien. » En une soirée, tout semble avoir changé. L'image qu'il a d'elle, leur relation, sa façon de la regarder. Sauf que ça fait plus qu'une soirée. Voilà déjà plusieurs semaines qu'elle ne quitte pas ses pensées, qu'il se demande ce qu'elle peut être occupée à faire ou comment elle va. Quand il entend quelque chose de drôle, il la retient et se dit fréquemment que peut-être, il pourra le raconter à Candy. Alors qu'elle pose sa tête sur son épaule, Oscar caresse distraitement le dos de sa main à l'aide de son pouce. À nouveau, son coeur et son corps se réchauffent lorsqu'elle lui annonce être heureuse. « J'ai toujours voulu que tu le sois, mais je me suis jamais dit que ça pourrait être grâce à moi. » Car elles ont été rares, les filles qu'il a rendues heureuses. Ça s'est souvent mal terminé ses histoires, ça allait jusqu'à utiliser des mots qui blessent et à couper tout contact. Il n'y a que Nevaeh qu'il voit encore, avec qui jamais les insultes n'ont volées. Oscar pose sa tête sur le dos du canapé et tourne la tête vers Candy. « Et si tu... restais cette nuit ? » propose-t-il avant de se mordre la lèvre, soudainement plus nerveux.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Ven 4 Aoû 2017 - 7:09

Plus que jamais ils ne sont plus que tous les deux, accrochés l’un à l’autre, elle serre sa main comme s’il allait s’envoler, comme-ci en fait ce n’était qu’un rêve, que dans cinq minutes elle va se réveiller et que rien n’aura changé dans sa vie. Candy en est presque à se pincer pour être sûr que c’est la réalité, que oui il l’a embrassé, oui il a voulu le faire, l’embrasser elle, uniquement elle et pas une autre. Il sait bien tout ce qu’elle pense de lui, ses sentiments mais elle n’avait aucune idée qu’un jour cela puisse être un minimum réciproque. Elle sourit avant de se rapprocher un peu plus de lui, elle était bien là.
Comme si il pouvait penser un seul instant qu’il ne la rende pas heureuse. Il l’a embrassé, rien que ça, ça la rend heureuse et tout le reste aussi, sentir sa main dans la sienne, son épaule contre sa tête, tous ces petits contacts qu’il y a quelques minutes encore l’aurait fait rougir jusqu’aux oreilles et l’aurait fait se sentir coupable. Et tout d’un coup ça a changé, ils ont changé, ce n’est plus comme avant, c’est sûr et elle veut que ça continue comme ça. « Tu m’as toujours rendue heureuse. » dit-elle en tournant la tête vers lui. Lors de leur rencontre elle n’était pas forcément très joyeuse, elle fuyait ses parents et même si elle adore dormir à l’université, elle aime surtout faire ça car elle n’a de comptes à rendre à personne. Ce soir-là, il est arrivé et il a réussi à lui redonner le sourire, à la faire rire, il l’a rendue heureuse et toutes les autres fois aussi. C’est juste que cette fois ci est spéciale.
Oscar la regarde avant de lui proposer de passer la nuit chez lui, son cœur fait un bon et elle ne peut s’empêcher d’afficher un large sourire avant qu’il ne se réduise lorsqu’elle réfléchit à ce que cela implique. « J’aimerais énormément mais je n’ai presque rien sur moi. » Elle avait une mine triste. Elle voulait rester et même si dans son sac elle arrive à mettre un nombre incalculable de trucs, elle n’a qu’une brosse à dents et du dentifrice. Il lui faudrait quelque chose pour se changer par exemple, car si elle aime beaucoup sa robe, ce n’est pas ce qu’il y a de plus confortable, surtout pour dormir. Finalement elle attrape son chocolat chaud pour en boire une gorgée tout en le regardant, il ne faudrait pas qu’il refroidisse tout de même.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Dim 6 Aoû 2017 - 21:15

C'est arrivé comme ça, sans prévenir, aussi imprévisible qu'une averse lors d'une belle journée. Ou plutôt dans ce cas là, qu'un ciel bleu après une longue journée de pluie. Oscar ne prévoyait pas de l'embrasser et pourtant, ce courant électrique qu'il a senti lorsque leurs lèvres sont entrées en contact lui a fait comprendre qu'il l'attendait depuis longtemps, ce baiser. Il a eu comme ce que vivent soit-disant ces personnes sur le point de mourir et qui voient défiler des moments de leur vie devant leurs yeux. Lui, il s'est rappelé ses instants avec Candy. Les nombreux rires et sourires, toutes leurs conversations et puis, évidemment, ces situations partagées et qui les rendait si naïfs, alors qu'ils ont toujours joué avec l'interdit. Ce soir, après avoir franchi la barrière séparant ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas, Oscar réalise qu'un retour en arrière sera à jamais impossible. La réponse de Candy lui réchauffe le coeur et les joues. « J'aimerais être capable de le faire réellement. » La rendre heureuse. Partager avec elle plus de moments comme celui-ci, connaître chaque détail la concernant et dont d'autres n'ont aucune idée. Et dans ce même élan d'affection envers elle, il lui propose de rester chez lui même si sa tête lui crie d'arrêter, qu'ils sont tous les deux en train de foncer droit vers un mur. Rien sur elle ? Oscar se redresse avant de prendre appui sur le canapé. « C'est pas vraiment un problème, je peux te prêter un t-shirt. Et demain matin, je te ramènerai. » Il réalise soudainement qu'il doit avoir l'air trop insistant. Après avoir baissé le regard, Oscar se mord la lèvre et détache sa main de celle de Candy. Mais plutôt que de rompre tout contact, ses doigts remontent le long de son avant-bras avant de venir glisser contre son flan. « Après, je ne voudrais pas te forcer non plus, » ajoute-t-il sans la regarder, sa main à présent posée contre le bas de son dos. Au bout de plusieurs longues secondes, il relève les yeux vers son regard et attend, curieux. Si elle refuse, ils pourraient encore retourner en arrière. Faire comme si il ne s'était rien passé, s'éviter un moment pour ensuite retrouver la relation amicale qu'ils avaient autrefois. Mais si elle accepte, Oscar serait incapable de continuer à voir Candy comme une simple étudiante parmi d'autres. Il ne la jamais considérée comme telle, mais il deviendrait encore plus difficile pour lui de continuer à faire semblant.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Dim 6 Aoû 2017 - 22:00

Candy aimerait bien qu’il croit qu’il la rend heureuse. Puisque c’est vrai, Ocar la rend réellement heureuse et de plus en plus chaque jour à mesure que les choses entre eux évoluent et prennent une tournure que jamais elle ne pensait possible un jour. Ses amis aussi la rende heureuse, la font rire mais c’est à des années lumières de ce qu’il peut lui faire ressentir et de la façon dont elle se sent lorsqu’elle est proche de lui. D’habitude il y a toujours un moment où la réalité revient mais avec lui elle reste éternellement dans un rêve et n’a aucune envie de se réveiller. S’il savait tout il saurait pourquoi il la rend heureuse, pourquoi ça lui fait tant de bien d’oublier ses problèmes de ne penser qu’à lui et à rien d’autre. La jeune femme ne répond rien mais lui caresse la joue en le regardant avec un mince sourire.
Lorsqu’il lui proposa de dormir chez lui elle était encore plus contente mais réalisa rapidement qu’elle n’avait rien sur elle pour dormir et qu’une robe ce n’est pas très confortable. Elle trouva adorable qu’il lui propose un t-shirt pour dormir et de la ramener le lendemain. C’est réellement le prince charmant qu’elle cherche depuis qu’elle a six ans. A cette époque elle voulait être une princesse, vivre dans un château et rencontrer l’homme idéal. Depuis ça n’a pas réellement changé à part qu’elle est un peu moins exigeante sur le château. Oscar ne voulait pas insister, c’est vrai qu’ils viennent juste de s’embrasser, d’habitude elle n’a pas envie que les choses aillent si vite mais là elle a tellement peur que le lendemain tout s’effondre qu’elle veut profiter temps qu’elle peut de ce moment avec lui. Et puis ce n’est que dormir, à moins qu’il n’ait d’autres idées derrière la tête au quel cas elle devra lui faire comprendre que ce n’est pas possible. La blonde réfléchit à sa proposition de manière rationnelle sur le plan logistique. S’il lui prête un t-shirt il ne devrait pas avoir de problème. Et puis le sentir passer sa main dans son dos lui fit penser qu’elle voulait passer la nuit à dormir dans ses bras. « Oui je veux bien. » dit-elle doucement en le regardant avant d’à nouveau approcher es lèvres des siennes pour l’embrasser. Elle voulait le faire encore et encore, tous les jours même. Ça elle savait bien que ce n’était pas possible, qu’ils ne se verraient pas tous les jours et qu’elle le croiserait probablement en ne pouvant rien faire de plus que lui sourire. Son baiser était tout doux et elle voulait qu’il continue encore.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mar 8 Aoû 2017 - 16:21

Il a si souvent eu l'habitude de s'attacher trop vite, trop fort. Avec des inconnus, Oscar est le type sympa qui amuse ou qui dérange, celui qui se prend d'amitié trop vite et qui redoute le moment des aurevoirs. En amour, il aime avec force, jusqu'à être celui qui fini le plus cassé. Il s'est rapidement attaché à Candy, même si dès le départ il savait qu'il aurait dû se méfier. Il n'a pas pu s'en empêcher cependant, trop amusé par son humour et attendri par sa gentillesse, sa douceur. Il ne voyait d'abord en elle qu'une fille sympa, ses yeux fermés sur ses autres qualités à cause du fait qu'il était en couple, à l'époque. Mais lorsque son coeur s'est vidé, ses yeux se sont ré-ouverts. Il a vu sa beauté, ses sourires, ses joues rougies sous ses compliments. Même aveuglé, il arrivait déjà à entendre qu'ils s'entendaient trop bien que pour n'être que des connaissances. Ils sont devenus amis, ou un peu plus que ça. Oscar s'empêchait de le voir avant mais à présent, maintenant que tous les obstacles semblent s'être levés, il ne peut plus nier une telle évidence. Au lieu de refuser son offre, Candy accepte avant de se pencher pour l'embrasser. Après un sourire, Oscar lui rend son baiser avant de passer une main dans ses longs cheveux blonds. Ils sont doux. L'odeur de son parfum lui parvient également, et il réalise pour la première fois à quel point elle sent bon. Tant de détails sur elle qu'il ne connaissait pas avant, mais qui aujourd'hui lui plaisent. « Je t'autorise même à le choisir, » dit-il en se décalant légèrement d'elle. Oscar se lève du canapé, tire la main de Candy, et éteint la télévision de l'autre. Il la guide jusqu'à sa chambre avant de se poster devant une armoire contenant tous ses t-shirts, nouveaux comme plus anciens. Parmi eux sont encore présents de vêtements qu'il ne porte plus depuis des années, des t-shirts à imprimés faisant souvent référence à ses films préférés lorsqu'il était ado. Il ne sait pas encore si elle préférera dormir dans le canapé ou dans son lit, ni même si elle l'autorisera à rester auprès d'elle. Il préfère attendre d'avoir son avis, n'ayant en aucun cas envie de la brusquer.
Revenir en haut Aller en bas
animatrice
avatar

Candy Wildstone

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 538
ICI DEPUIS : 09/01/2017
CRÉDITS : nudist (a) lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : perry la catin, emrys le dépressif, gin la chieuse
STATUT : en relation libre avec love actually
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mar 8 Aoû 2017 - 17:28

Candy est naïve et rêveuse, son cœur s’emballe toujours en un rien de temps dès qu’elle voit un homme au sourire craquant. Elle s’imagine toujours mille-et-une choses, croit rencontrer le prince charmant à chaque coin de rue. Et à chaque fois ça finit avec un pot de glace devant Love Actually. Au début elle s’envole comme si elle avait de petites ailes mais ce n’est que pour retomber plus tard. Avec Oscar elle ne veut pas de tout ça mais elle sait que son cœur et son cerveau n’en ont rien à faire et sont déjà trop accro, trop joyeux. Elle est joyeuse aussi, évidemment, elle est aux anges, plus que jamais, mais elle a peur, terriblement peur. Ce n’est pas une relation habituelle, ce n’est pas comme-ci demain elle allait l’embrasser devant tout le monde, comme-ci elle pourrait parler de lui à tous ses amis et leur expliquer à quel point il est génial. Elle doit garder son bonheur pour elle, ne le partager à personne sous peine qu’il ne soit réduit à néant.
Il est à présent temps d’aller se coucher et donc de changer de tenue. Oscar lui propose un t-shirt et même de le choisir parmi sa garde robe personnelle. Il l’attrape par la main et la guide jusqu’à son armoire pour qu’elle puisse y choisir son pyjamas. Que de choix ! Elle continue à tenir sans main en caressant avec son pouce celle du jeune homme. « Tu en as plein ! » Il faut qu’elle fasse un choix rapidement, ils ne vont quand même pas passer une heure devant son armoire à contempler sa garde-robe. Finalement elle choisit un t-shirt Star Wars « Avec celui-là je me souviendrais qu’il faut que je regarde ce film. » Ou plutôt ces films puisqu’il n’y en a pas qu’un et qu’il serait grand temps de les voir. Candy lâche la main du jeune homme pour aller dans ce qu’elle espère être la salle de bain ou alors elle risque d’avoir l’air pas très fine si c’est une autre pièce. Ouf c’est bien ça ! Elle en ressort quelques minutes plus tard, démaquillée, ses cheveux dépourvu de toute coiffure compliqués et coiffés simplement pour ne pas trop s’emmêler dans la nuit, vêtue du t-shirt qu’elle a choisi ainsi que d’une petite culotte, les dents brossées également, prête à aller au lit. Heureusement qu’elle n’en a pas choisi une trop ridicule lorsqu’elle s’est habillée pour aller au bar. Elle retourne ensuite dans la chambre, ses affaires sous le bras.

__________________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
My lover's got humour, She's the giggle at a funeral Knows everybody's disapproval I should've worshipped her sooner. If the heavens ever did speak, She's the last true mouthpiece  Every Sunday's getting more bleak A fresh poison each week. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   Mer 9 Aoû 2017 - 22:29

Elle s'étonne devant la quantité de t-shirts qu'il possède et lui, il se contente de hausser les épaules sans lui répondre. Effectivement, il a eu le temps de collectionner bon nombre de hauts et de garder tous ceux offerts par des amis, copines, quelques souvenirs qu'il n'a jamais eu le cœur de jeter. Il y en a évidemment qui traînent tout au fond, des troués ou des simplement trop petits. Et puis, depuis qu'il est devenu prof, Oscar est malheureusement trop souvent obligé de troquer ses t-shirts fétiches contre quelque chose de plus distingué comme, par exemple, une chemise. Candy opte pour un Star Wars et il ne peut qu'approuver son choix. « J'en reviens pas que tu n'aies jamais vu la guerre des étoiles, faudra vraiment remédier à ça. » C'est une de ses sagas préférées, une qu'il a d'ailleurs pris plaisir à revisualiser avec Perry il y a peu. La revoir une énième fois ne le dérangerait pas, même si Oscar connait les dialogues par coeur il reste toujours autant fasciné par la diversité qu'offre cet univers. Il la laisse aller à la salle de bain et en profite pour retirer ses chaussures, chaussettes, pantalon. Soudainement, il devient nerveux. C'est Candy qui est là, dans sa salle de bain. Une étudiante, une jeune femme de sept ans son aînée. Est-ce qu'ils ne sont pas en train de faire une énorme bêtise ? Il suffit qu'il se retrouve seul pour commencer à redescendre sur Terre, se rappelant tous ces détails qu'il a dans un premier temps préféré oublier. Mais lorsqu'elle revient dans la chambre, ses lèvres s'étirent en un nouveau sourire. « T'es magnifique, » lui dit-il, et ça même si elle n'est ni coiffée, ni maquillée, et qu'elle ne porte plus sa robe. Elle est belle dans son t-shirt, belle au naturel. Oscar s'approche d'elle, lui prend ses affaires pour les poser plus loin, puis glisse ses mains sur ses hanches avant de déposer un baiser sur son front. Il aimerait continuer à ne pas penser à ce qui pourrait arriver si quelqu'un les découvrait ensemble, mais ces réflexions continuent de fourmiller dans un coin de son esprit. Après l'avoir lâchée, il va s'asseoir sur le bord du lit. « J'ai même pas envie de m'endormir parce que je veux pas qu'on soit demain, et que tout ça se termine. » Il ne la regarde pas et espère secrètement qu'elle effacera bien vite cette pensée de son esprit.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)   

Revenir en haut Aller en bas
 
you're a light, and i'm in the dark (fieldstone)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: PLAYGROUND  :: stories have been told-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus