AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 It's a new dawn, It's a new day.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
baby kangou
avatar

Liam Matthews

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Charley & Sasha - Devan - Leo - Skylar - Theia - Maxine - Jamie - Lexi
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 854
ICI DEPUIS : 08/05/2016
CRÉDITS : Schizophrenic (avatar), Alas (sign)
DOUBLE-COMPTE : Tahlia, la flic complètement barrée
STATUT : 'Cause all of me loves all of you...
MessageSujet: It's a new dawn, It's a new day.    Lun 10 Juil 2017 - 0:06


It's a new life


Ce matin était un matin comme les autres. Liam s'était levé du pied gauche, s'était pris la tête au téléphone avec Charley pour une broutille digne d'eux et avait reçu un appel de sa mère, qui voulait à tout prix qu'il vienne manger chez elle. La routine, tout simplement. Pourtant, quand il avait fermé la porte de son mobile-home et qu'il s'était saisi de sa canne blanche, le jeune homme était loin d'imaginer qu'il ne reverrait pas son antre, ce soir-là. Il était arrivé chez ses parents, un peu ronchon, mais personne ne s'en inquiétait. Liam avait parfois une tendance lunatique. Mais si on l'observait davantage, on se rendrait compte que les traits de son visage n'étaient pas tirés par la fatigue ou une quelconque mauvaise humeur, mais bel et bien par la douleur. Il n'était pas dans son assiette, aujourd'hui, mais Liam affichait ce sourire de convenance qu'il traînait depuis plus de trois ans maintenant. Il avait l'habitude de souffrir, mais s'il s'était écouté davantage, aujourd'hui, il aurait compris que la douleur n'était pas la même.

Il était debout dans la cuisine, près de sa mère qui cuisinait son plat préféré, quand un mal de tête des plus violents vint le secouer. Il n'avait jamais connu une telle douleur, si bien qu'il se maintenait la tête entre les mains, en poussant un gémissement de douleur. Un gémissement qui interpella sa mère, qui accourut jusqu'à lui. « Que se passe-t-il, Liam ? Liam ?  Réponds-moi...» La voix de sa mère se fit lointaine, alors qu'elle-même voyait le regard de son fils devenir vitreux et son visage se crisper. Elle eut à peine le temps de passer ses bras autour de son fils que ce dernier tombait à terre, inconscient. Le jeune homme n'entendit pas sa mère appeler à l'aide. Il n'entendit pas les sirènes de pompiers. Il était déjà loin. Très loin.

L'opération fut inévitable. Une nouvelle fois, il avait failli passer l'arme à gauche, mais Liam était un battant. Et il était encore là, prêt à se battre, prêt à prendre le dessus sur ce destin qui ne lui faisait pas de cadeaux. Admis en soins intensifs, le jeune homme était profondément endormi, probablement assommé par les doses de médicaments qu'on lui donnait. Ses parents ne l'avaient pas quitté un seul instant. Ils espéraient être là à l'instant durant lequel Liam ouvrirait les yeux. Parce qu'à ce moment-là, ils verraient s'il s'en sortirait avec des séquelles ou non. On venait tout de même de lui triturer le cerveau et le médecin avait été incapable de dire si Liam en sortirait indemne. Il fallait attendre son réveil, disait-il. Mais les heures passèrent et la fatigue se fit ressentir. Si bien que les parents Matthews laissèrent leur place à leur fils et à Charley, le temps qu'ils rentrent chez eux, afin de se changer et se reposer. Avec eux, Liam était entre de bonnes mains.

Une heure s'écoula encore, quand soudain, un mouvement se fit apercevoir. La main de Liam s'était portée à son visage, essayant d'arracher le masque à oxygène qui l'embêtait plus qu'autre chose. Il tenta d'ouvrir les yeux, mais les referma aussitôt quand la lumière le frappa de plein fouet. Il eut du mal à assimiler ce que cela signifiait. Il pensait halluciner, perdu dans un rêve qu'il faisait bien trop souvent, ce rêve où il retrouvait la vue. Alors, il ouvrit de nouveau les yeux, tout doucement. L'environnement était flou, mais il retrouvait ces couleurs qu'il avait fini par oublier. Du blanc, du rouge, du bleu, c'était une explosion de couleurs difficilement assimilable. Liam n'avait pas conscience que tout cela était réel. L'affolement se lisait dans son regard alors que le bip sonore de l'électrocardiogramme commençait à s'emballer. Mais quand il tourna la tête et qu'il aperçut deux personnes à ses côtés, Liam ouvrit la bouche, comme s'il tentait de s'exprimer. Charley et Devan étaient là. Le temps avait quelque peu vieilli leurs visages. C'était de vrais adultes maintenant, mais il trouva que c'était la plus belle vision qu'il pouvait voir. Il avait fini par oublier à quel point le regard de Charley était bleu. Il avait oublié à quel point Devan était grand. Il avait oublié tout ces détails qui les caractérisaient. A force, les souvenirs s'étaient évanouis dans le néant et seules leurs voix étaient restées, telles un ancrage à laquelle Liam s'était raccroché pour garder le lien avec eux. Aujourd'hui, il remettait un visage sur ces voix. Il ouvrit de nouveau la bouche, murmurant avec difficulté : « Je … je rêve... n'est-ce pas ? »
AVENGEDINCHAINS

__________________________

Hello darkness, my old friend
Same old song, just a drop of water in an endless sea. All we do crumbles to the ground, though we refuse to see.©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Charley Hawkes

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Liam ¤ Woody ¤ Jeremy ¤ Devan ¤ Leo
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 468
ICI DEPUIS : 09/05/2016
CRÉDITS : lux aeterna ¤ tumblr ¤ neondemon
DOUBLE-COMPTE : Tamsin la passionnée
STATUT : Liam Matthews, je crains que tu sois le seul et unique. Maman d'un petit garçon de deux ans, Sasha.
MessageSujet: Re: It's a new dawn, It's a new day.    Dim 23 Juil 2017 - 19:19

It's a new day, it's a new dawn ...

Charley, Devan & Liam

La jeune femme était chez elle. Enfin, son nouveau chez elle. Elle avait troqué son minuscule appartement contre une petite maison en bord de lac, à l'extérieur de Bowen. Grâce à l'argent hérité de Nanny quelques semaines plus tôt, et se disant que pleurer son aïeule ne ferait pas faire de petits à l'argent que la vieille dame lui avait laissé, elle avait tranquillement filé son projet sans s'en étendre à qui que ce soit. Sasha crapahutait entre les cartons sous les grondements revêches de sa mère. Car Charley était d'une humeur de chien. Encore une fois, elle était parvenue à se prendre le chou avec Matthews et le pire ? Elle ne se souvenait même plus du sujet de la dispute ! Quelque chose de stupide, comme d'habitude, comme eux, mais de plus en plus fréquents ces derniers mois. La communication entre les deux jeunes gens était rendue difficile depuis le mariage du couple Malinovski. Ils s'étaient sacrément accrochés et au lieu de tenter de crever l'abcès, de cesser les détours à propos de leurs sentiments, ils avaient laissé la plaie suppurer. Les nombreux allers et retours que Liam avait effectué pour des raisons médicales n'arrangeaient en rien leurs affaires. Puisque, évidemment, quand il s'agissait de s'inquiéter pour lui, la blonde était plus douée pour prendre la fuite que pour exprimer son désarroi.

Quoi qu'il en soit, elle venait d'attraper le petit par le collet, riant avec lui de leurs âneries, quand le téléphone avait sonné. " Mrs Matthews ? " s'était-elle surprise à répondre, déjà tétanisée. La mère de Liam l'appelait très rarement. Si petite question ou information il y avait, les messages écrits suffisaient. Elle savait la mère de son petit-fils très occupée. Et n'aimait pas déranger, probablement. " J'a ... J'arrive tout de suite. De suite. " Elle avait raccroché, restant les bras ballants sous l'effet du choc, jusqu'à ce que Sasha la ramène à la réalité. " M'man ? Quékya ? M'maaaan ? " Elle avait secoué la tête et tenté un sourire qu'elle voulait rassurant. Il ne fallait absolument pas l'affoler. " Rien, rien, mon coeur ! Ne t'en fais pas ! Je vais te déposer chez tonton Alex, parce que j'ai quelque chose à faire. D'accord ? Maman reviendra vite. " Non, Sasha n'était pas d'accord et il se serait bien exprimé par la question à coups de brames dont il avait le secret, pour peu que sa mère n'ait pas pris une teinte porcelaine peu seyante. Cet enfant avait décidément un instinct terriblement développé. Quoi qu'en dise l'amour de sa vie, il sentait bien que quelque chose s'était produit. Quelque chose de grave.

Il avait fallu prendre le temps d'informer son frère en aparté. Puis, de rassurer Sasha et de le câliner jusqu'à ce qu'il soit persuadé que non, maman ne l'abandonnait pas, que oui, elle serait revenue avant que les oiseaux fassent piou-piou et qu'évidemment, elle l'aimait plus gros que la lune et le soleil. Si bien que lorsque la Hawkes débarqua enfin à l'hôpital, son ex-binôme était déjà sur le billard. Échevelée, rouge d'avoir couru et poussé Misery pied au plancher, elle avait retrouvé les Matthews, les traits aussi chiffonnés et inquiets qu'elle. Elle supposait que c'était ce que sa famille et Liam lui-même avaient ressenti après le tremblement de terre. La peur, l'attente interminable. Bien qu'il finit par être conduit en salle de réveil, la tension n'était pas redescendue. En premier lieu, les parents de Liam et Devan - lui aussi présent - étaient restés au chevet de leur aîné. Malgré les demandes répétées de Mrs Matthews l'enjoignant à aller retrouver son fils, Charley avait refusé de quitter l'hôpital. Sasha allait bien, elle appelait régulièrement Alex pour s'en assurer. Ensuite, les heures s'égrainant et l'épuisement avec, c'était Mrs Matthews et son mari qui avaient du se résoudre à abandonner leur poste. Alors, Devan et Charley s'étaient avancés pour prendre leur tour de garde. Un infirmier avait tenté de se dresser entre la porte et elle. Grossière erreur. " Vous êtes de la famille ? Seuls les membres proches peuvent ... " Une oeillade sombre et glaciale lui avait coupé la chique. " La mère de son fils unique, ça compte ? Ma parole aussi, ou je vous fais manger l'acte de naissance ? " Autant dire que l'étudiant zélé n'avait pas insisté.

Si au départ, Devan et elle discutaient à voix basse, cela n'avait pas duré. Le spectacle de Liam alité, le teint cireux et éteint, n'avait rien de motivant ni d'agréable. De douloureux souvenirs étaient remontés à la surface. Des années en arrière, elle s'était tenue là, déjà, à veiller son collègue. Sauf que cette fois-ci, l'accident n'était pas de son fait. Du moins, pas directement. Finalement, lovée dans un fauteuil inconfortable, elle avait fini par s'abandonner à la somnolence. Ce furent les machines hurlantes qui la tirèrent de sa torpeur. Tel un diable sorti de sa boite, elle se redressa tout d'un coup, lâchant un : " Devan ! Il se réveille ! " Thank you Captain ! se serait-elle admonestée si elle n'avait pas eu d'autres choses beaucoup plus importantes à faire. Comme se précipiter aux côtés du Matthews. " Ca va aller, Liam ... On est là ... Tu m'entends ? " Il était paniqué. Et désorienté. Rien d'anormal, après une telle intervention. Mais allait-il pouvoir lui répondre ? Le coeur battant, serrant une de ses mains dans la sienne, elle retint sa respiration. « Je ... je rêve ... n'est-ce pas ? » Ses paupières papillonnaient étrangement, comme s'il ... Comme s'il cherchait à discerner ce qui l'entourait. Un fol espoir s'empara de la blonde, laquelle osa l'esquisse d'un sourire. " Tu ... Tu nous ... Tu nous vois ? " Elle raffermit sa prise, craignant d'y croire. Mon Dieu, faites que ce ne soit pas moi qui rêve !
Made by Neon Demon

__________________________


   
   
How could we explain this ? We were partners, we were rivals. How could we explain that now we are so much more ? — #Charliam.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Devan Matthews

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 6375
ICI DEPUIS : 22/07/2016
CRÉDITS : Tag
DOUBLE-COMPTE : Andreas et Dan.
STATUT : C'est très bizarre, mais en couple.
MessageSujet: Re: It's a new dawn, It's a new day.    Jeu 3 Aoû 2017 - 17:27


charley ∞ liam ∞ devan
Devan avait plus ou moins été épargné lors du premier accident de Liam. Il ne l’avait appris que tardivement et n’était pas réellement passé par la phase « inquiétude à l’hôpital », tout de suite rattrapé par celle de culpabilité. Alors aujourd’hui, quand le téléphone avait sonné et qu’on lui avait annoncé que son petit frère était encore une fois entre la vie et la mort, il avait failli craquer. Lui qui avait quelques soucis à rester sobre ces derniers temps avait bien failli choper sa dernière bouteille de whisky pour la vider d’une traite, mais s’était stoppé à temps. Non, il ne devait pas faire ça. Devan n’avait pas été là pour lui la première fois, il se devait de l’être, maintenant. D’enfin jouer son rôle de grand frère, garder son calme, rassurer les parents mais aussi Charley.
Il avait déboulé à l’hôpital très rapidement. Du moins le plus possible, d’une parce qu’il ne conduisait plus, et de deux parce que de toute façon, prendre la voiture dans cet état était juste impensable. Là-bas il avait retrouvé ses parents, et Charley les avait rejoints plus tard. Il ne la connaissait pas énormément. En fait, ils n’avaient jamais beaucoup parlé tous les deux. Devan aurait voulu avoir une autre occasion de faire connaissance…

Au moment de prendre la relève, ses parents ayant besoin d’un peu de repos pour affronter tout ça, il fut presque amusé par la réaction de Charley. Enfin, amusé… Disons qu’elle ne manquait pas de répondant, et ce genre de réaction prouvait à quel point elle pouvait tenir à Liam. C’était toujours rassurant, il ne voulait que du bonheur pour eux deux, même si leur relation avait toujours été particulière. Il rentra dans la chambre et évita tout d’abord de regarder Liam, le voir dans cet état lui déchirant le cœur. Il aurait voulu avoir un bon verre, là. Ou appeler Daemon pour avoir un peu de soutien.
La discussion avec Charley s’essouffla bien vite, les laissant tous les deux un peu dans les vapes. Pas qu’ils n’avaient rien à se dire… Mais la situation était grave et Devan n’avait pas tant le cœur à parler de tout et de rien, là tout de suite. Alors le silence aidant, ils se mirent à somnoler un peu chacun de leur côté. Le cuisinier n’aurait pas su dire combien de temps ce moment avait duré, mais ç’avait été interminable.

Jusqu’à ce qu’elle ne hurle qu’il était en train de se réveiller. Devan sursauta et se redressa sur sa chaise, gardant le silence pour ne pas le perturber et le laisser aller à son rythme. Elle était déjà là pour lui tenir la main, il ne jugeait pas utile d’être deux au risque de l’étouffer.
Tout seul, il n’aurait pas fait le rapprochement entre les mots de Liam, et le fait de retrouver la vue. Simplement parce que pour lui c’était quelque chose d’impossible, ce qui était perdu était perdu. Il s’était fait à l’idée, avec certes l’espoir que ça ne change mais sans trop y croire. Devan s’était même renseigné à l’époque sur les moyens pour retrouver la vue, et lire que c’était rare, ça l’avait aidé à se faire tristement à l’idée. Cette fois il se rapprocha du lit, se mettant de l’autre côté. Il avait l’air à la fois affolé, émerveillé, perturbé, alors ça collait. Son regard n’avait jamais été si perçant, il voyait. Il posa doucement sa main sur l’épaule de son frère, une larme à l’œil. Il avait juré de ne pas pleurer ! « Liam… Est-ce que ça va ? C’est… c’est vrai ? Est-ce que tu nous vois ? Est-ce que tu vois vraiment les sales têtes qu’on a actuellement ? » Ce n’était peut-être pas le moment de faire de l’humour, mais cette nouvelle le réjouissait tellement ! Il n’avait pas pu s’en empêcher.

__________________________



It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Liam Matthews

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Charley & Sasha - Devan - Leo - Skylar - Theia - Maxine - Jamie - Lexi
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 854
ICI DEPUIS : 08/05/2016
CRÉDITS : Schizophrenic (avatar), Alas (sign)
DOUBLE-COMPTE : Tahlia, la flic complètement barrée
STATUT : 'Cause all of me loves all of you...
MessageSujet: Re: It's a new dawn, It's a new day.    Jeu 31 Aoû 2017 - 14:47


It's a new life


Il tentait de se rappeler ce qu'il s'était passé, mais force était de constater que ces souvenirs étaient flous. Il se rappelait juste le cri de sa mère et cette douleur, cette violente douleur qui expliquait sûrement pourquoi il retrouvait ces odeurs et ces murs familiers. Il était à l'hôpital, sans aucun doute. Le bruit des machines l'en assurait. Sa main portée sur le masque à oxygène, Liam s'était mis en tête de l'enlever, trouvant que cela était le plus gênant. Il se fichait de la perfusion et de ce gros pansement sur la tête. Il ne pensait qu'à enlever ce foutu masque à oxygène, en espérant que les machines cessent enfin de hurler. Mais ses gestes étaient maladroits, un peu brusque même. Liam était ailleurs.

Heureusement, quelqu'un attrapa cette main et cette emprise le ramena sur Terre. Il prêta davantage d'attention à l'environnement dans lequel il se trouvait. Il découvrait des détails futiles mais qui, pour lui, avaient toute son importance. Persuadé d'être dans un rêve, ses paupières papillonnaient, un sourire sonné sur le bout des lèvres. Liam était sacrément perché, en temps normal, mais les médicaments n'arrangeaient pas son cas. Mais quand son regard s'arrêta sur les deux personnes près de lui, le jeune homme tiqua. Les visages de Devan et Charley étaient parfaitement bien dessinés. Il avait souvent fait appel à sa mémoire pour se remémorer les traits de leurs visages, mais cela n'avait jamais été fait avec autant de justesse. Se pouvait-il que ces visages soient réels ? Qu'il n'était plus dans un rêve mais bien ancré dans la réalité ? Les yeux de Liam s'embuèrent, alors que Charley et Devan s'adressèrent à lui. Il ne saisissait pas toutes les paroles, mais il avait compris l'essentiel. Ils demandaient s'il les voyait. Liam secoua la tête, désorienté, répondant faiblement : "Je ne sais pas.... je ne sais plus ce qui est vrai ou non. Si c'est réel..." Il parlait plus pour lui-même à vrai dire, parce que la peur commençait à prendre place. Il avait peur que son cerveau ne lui joue des tours et qu'il se réveille, dans le noir, avec cette amère sensation d'avoir perdu de nouveau la vue. Il ne pourrait survivre face à cela, il le savait. Mais paradoxalement, Liam avait du mal à se parer à cette éventualité qu'il avait tant espéré : celle d'avoir retrouvé la vue. Il avait fini par faire le deuil de son cinquième sens. Il s'était mis en tête qu'il ne reverrait plus jamais sa famille, qu'il ne verrait jamais Sasha. Il avait fini par l'accepter, plus ou moins, si bien que ce changement était brutal, inattendu. "Je crois que oui, je vois vos sales têtes... et le sacré coup de vieux que vous avez pris..." Du Matthews tout craché, même dans un sale état, il avait le mot pour rire. A croire que c'était de famille parce que Devan avait fait de même, quelques secondes auparavant. Il resserra son emprise sur la main de Charley, comme s'il essayait de se prouver qu'il ne rêvait pas. "Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Pourquoi suis-je encore à l'hôpital ?" finit-il par lâcher, dans un soupir, fermant un instant les yeux, tant la luminosité l'épuisait.
AVENGEDINCHAINS

__________________________

Hello darkness, my old friend
Same old song, just a drop of water in an endless sea. All we do crumbles to the ground, though we refuse to see.©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Charley Hawkes

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Liam ¤ Woody ¤ Jeremy ¤ Devan ¤ Leo
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 468
ICI DEPUIS : 09/05/2016
CRÉDITS : lux aeterna ¤ tumblr ¤ neondemon
DOUBLE-COMPTE : Tamsin la passionnée
STATUT : Liam Matthews, je crains que tu sois le seul et unique. Maman d'un petit garçon de deux ans, Sasha.
MessageSujet: Re: It's a new dawn, It's a new day.    Dim 17 Sep 2017 - 1:15

It's a new day, it's a new dawn ...

Charley, Devan & Liam

Liam voyait. Cette vérité inattendue et incontestable frappa la blonde de plein fouet. Une vague glaciale la parcourut des pieds à la tête, manquant de la faire vaciller. La main de Liam dans la sienne agissait comme un ancrage dans cette réalité qu'elle peinait à assimiler, persuadée, tout comme les deux autres jeunes gens, qu'il s'agissait d'un rêve éveillé, d'une mauvaise farce de leurs esprits engourdies par soit le manque de sommeil, soit la morphine. Elle s'entendit émettre un rire nerveux aux blagues douteuses des deux frères. Elle voulait se réjouir, sauter partout, hurler que oui ! Jésus était redescendu parmi les siens ! Ou n'importe quelle autre bêtise de mauvais goût qu'elle aurait lâché en ces circonstances. Au lieu de ça, elle lorgnait le père de son fils d'un regard bovin, avec un air de bécasse mal réveillé. En gros, elle paraissait totalement stupide. Et s'en moquait éperdument. Parce que Liam voyait. Les souvenirs affluaient. Le pare-brise fêlé, la brûlure de la ceinture de sécurité contre son plexus, ses appels déchirants à son co-équipier qui ne lui répondait pas, le sang qui coulait, lui bouchait la vue, les canaris qui lui dansaient devant les yeux ... L'accident. Foutu accident. Revenue des années en arrière, l'esprit bloqué à l'évènement qui avait changé leurs vies à jamais, elle entendit Devan répondre à son cadet, lui expliquer comment il avait atterri là, mais d'une voix assourdie, comme si elle était sur le point de s'évanouir.

Puis, tout à coup, tous les sons revinrent. Violemment. Revenue à l'instant présent, Charley fit ce qu'elle faisait le mieux, à savoir : le premier truc que son instinct lui dicta. Soit, n'importe quoi. « OH MON DIEU ! » Si son éructation soudaine dut surprendre les frangins, elle ne s'en préoccupa guère. L'instant d'après, elle abandonnait la main de Liam pour presque se jeter sur lui. Elle se serra contre lui en un simulacre de câlin rendu maladroit tant par l'excitation que par le fait que tout de même, vu l'opération qu'il venait de subir et qu'il était couché, elle n'allait pas le soulever non plus. « Tu y vois ! Putain, Matthews, tu y vois ! Merci ! Oh mon dieu ! Je t'aime ! » Et parce que tant qu'à balancer une vérité qu'elle dissimulait depuis bien longtemps derrière quelques traits d'esprit et ses airs bourrus, autant pousser le vice jusqu'au bout. Aussi lui planta-t-elle un baiser sur les lèvres, aussi bref qu'intense, inconsciente qu'elle était du fait qu'elle devait l'épuiser encore plus que la lumière des néons. Heureusement, un grognement douloureux la ramena à la raison et elle s'écarta aussi vite qu'elle l'avait assailli, fébrile. « Pardon ! Désolée ! Quelle conne ! Excuse-moi ! Devan ! Il voit ! » A croire qu'elle n'avait que ce verbe à la bouche. Le pauvre Devan eut lui aussi droit à son accolade maintenant qu'elle avait relâché sa première victime. « Tu veux que j'appelle mon frère ? Pour qu'il emmène Sasha ? Ou tu préfères encore attendre ? On devrait appeler vos parents, non ? Et dire que je ne suis même pas coiffée ! Bon sang ! Si tu me dis que j'ai pris la moindre ride, je te jure que je t'assomme moi-même ! » Par pitié, mais que quelqu'un endigue cette diarrhée verbale ! Du grand Hawkes. En couleur et en 3D.
Made by Neon Demon


En français dans le texte:
 

__________________________


   
   
How could we explain this ? We were partners, we were rivals. How could we explain that now we are so much more ? — #Charliam.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Devan Matthews

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 6375
ICI DEPUIS : 22/07/2016
CRÉDITS : Tag
DOUBLE-COMPTE : Andreas et Dan.
STATUT : C'est très bizarre, mais en couple.
MessageSujet: Re: It's a new dawn, It's a new day.    Ven 29 Sep 2017 - 16:19


charley ∞ liam ∞ devan
Devan aussi avait du mal à y croire. Sans vouloir passer pour le pessimiste de service, il n’avait jamais cru ni même espéré que Liam retrouverait la vue. Ca semblait peut-être cruel dit comme ça… Mais l’espoir, quand on le savait vain, n’était qu’une illusion et fatiguait pour rien. Et pour lui c’était certain : son frère ne retrouverait malheureusement jamais la vue. Il fallait être honnête, il était assez rare de lire ce genre d’histoires dans les journaux. La cécité était un fardeau qui se gardait toute une vie, mais peut-être aurait-il dû faire confiance au progrès de la médecine. Il valait mieux à l’époque accepter le handicap de son frère plutôt que de se lancer dans une vie faite de faux espoirs. D’ailleurs, il était à peu près certain que Liam avait arrêté d’espérer depuis longtemps, lui aussi. C’était probablement ce qui le rendait autant surpris, et c’était également ce qui faisait de ce moment quelque chose de touchant et d’inoubliable. L’impossible s’était produit, Liam, après avoir été handicapé, était miraculé. Peut-être que la vie s’était rendue compte qu’elle s’était montrée trop cruelle avec lui et qu’elle voulait rattraper le coup !
Bien sûr qu’il aurait voulu serrer son frère dans ses bras. Ils n’étaient pas très démonstratifs ensemble, malgré tout il y avait un trop plein d’émotions qui avait besoin de sortir. Et pourtant il ne bougea pas, Charley s’activant déjà bien assez autour de lui. Le pauvre avait besoin d’espace, malgré tout il ne pouvait pas jeter la pierre à la jeune femme, il était normal qu’elle n’arrive pas à garder son calme et à contenir ses émotions.

Il aurait volontiers répondu à ses questions mais la jeune femme sembla frapper par l’excitation, la joie, le bonheur, bref, elle s’agita dans tous les sens, allant même jusqu’à embrasser son frère sur la bouche. Il avait toujours songé qu’ils finiraient ensemble tous les deux et à cet instant Devan se sentait clairement de trop… Mais ce n’était pas le moment de faire une crise de jalousie. Mais quand elle commença à l’assailler de questions, à parler de son fils, de son frère, Devan jugea qu’il devait agir. Il se leva alors et posa doucement une main sur l’épaule de Charley. « Loin de moi l’idée de t’offenser, mais je crois que tu devrais te calmer. Oui, il voit, c’est génial, et non Liam pendant qu’on y est c’est pas un rêve. Mais il doit être fatigué, je ne crois pas que ce soit bénéfique de lui crier dans les oreilles… Ni même de lui amener Sasha tout de suite. Il doit se reposer. » Il avait essayé de parler avec le plus de tact possible… Mais ça n’était pas franchement réussi. « Tu pourrais peut-être… juste t’asseoir et continuer de lui serrer la main, tranquillement. On lui rend pas service là. » Il soupira doucement, se frottant la nuque. Lui aussi il aurait voulu crier dans tous les sens, mais il prenait sur lui. « Maman m’a appelé, elle était paniquée. Apparemment t’es tombé dans les pommes suite à un mauvais mal de crâne. Déjà avant ça, elle m’a dit que tu lui paraissais bizarre… Et te voilà ici. Ils sont restés près de toi aussi longtemps que possible, on a pris la relève y’a pas très longtemps. D’ailleurs je ferais mieux de les appeler pour leur dire que tu vas bien. » Ne le jugez pas trop vite. Il avait l’air froid… Mais à l’intérieur de lui se trouvait une explosion de joie digne de ce que Charley venait de faire. Il aurait de toute façon du mal à se livrer devant elle, il aurait tout l’occasion de serrer Liam dans ses bras plus tard.

__________________________



It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: It's a new dawn, It's a new day.    

Revenir en haut Aller en bas
 
It's a new dawn, It's a new day.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers:  
la nuit de l'horreur
Pour la saison d'Halloween, la ville se fait une beauté, un petit village est installé en dehors de la ville, passez-y faire un tour.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus