It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 Maybe we make a deal / Nash+Fleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
grand kangou
avatar

Fleur Delacroix

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Concho + Lily + Léo + Jim + Tahlia + Maxwell + Marc-Aurèle + Noah + August et bien d'autres.
ANECDOTES: atteinte d’un cancer ‹ amoureuse de Maxwell ‹ passionnée de littérature et d'histoire ‹ est timide et sait qu'elle a un gros travail à faire sur elle-même ‹ très expressive ‹ adore offrir des cadeaux à ses proches ‹ sa plus grande peur est d'être abandonnée fille d’un papa et une maman gay
ABOUT MEMESSAGES : 1772
ICI DEPUIS : 20/01/2017
CRÉDITS : coeurdecitron
DOUBLE-COMPTE : son imbécile de cousin, Arthur
STATUT : « ce que j’ai dans la poitrine est à lui »
MessageSujet: Maybe we make a deal / Nash+Fleur   Lun 10 Juil 2017 - 13:01

Quatre jours. Encore quatre jours et Fleur pourra enfin sortir de cet hôpital. Elle avait hâte de rentrer chez elle et retrouver son petit confort. L’odeur hospitalière lui devenait insupportable. Une sorte de mélange du désinfectant et des médicaments. Elle avait l’impression de dormir dans une pharmacie.

Le plus embêtant, c’était de se balader avec sa perfusion. Mais peu importe, il fallait bien qu’elle sorte de sa chambre. Déambulant les couloirs, elle atteignit l’ascenseur afin de descendre au premier étage, à la cafétéria.

- J’y crois pas…

Un grand type était en train de fumer, là, en plein milieu d’un couloir vide. Fleur était hors d’elle. Comment peut-on fumer, dans l’enceinte d’un hôpital ? Surtout qu’elle, peinait à respirer avec ses poumons malades. Non-fumeuse, il y avait de fortes chances que son cancer soit dû à un tabagisme passif et donc à cause de personnes comme lui, qui imposait sa fumée de cigarette. Fleur bouillonnait. C’était un tout. Un effet boule de neige qui la poussa à aller vers lui.

- Hey vous ! Eteignez votre cigarette ! ordonna t-elle dans un élan de courage.

Un élan de courage oui, car Fleur était du genre discrète et très timide. D’ailleurs quand l’homme se retourna vers lui, d’un air imposant, elle sembla moins sûre d’elle.

- Vous avez un problème ? lui demanda t-il sur un ton agressif.

- Pl... Plûtot, oui ! bégaya-t-elle. Vous n’avez pas honte de fumer ici, dans un hôpital ! Je vous signale que respirer votre… votre… cochonnerie, ça craint !

Et là, sans vergogne, il s’approcha d’elle et lui balança une bouffée de fumée en plein visage. Fleur recula d’un grand pas et se mit à tousser.


__________________________

 
On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière. (Dumbledore à Harry Potter )
@ ALASKA.


Dernière édition par Fleur Delacroix le Mer 12 Juil 2017 - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Nash Atlas

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES: souffre d'amnésie antérograde – est air marshal, du moins jusqu'à nouvel ordre – de retour à Bowen après vingt ans – amateur d'expédition en tout genre, il a gravi l'Everest pour son vingt-cinquième anniversaire – boit toujours un verre de whisky avant de se coucher – avait des problèmes de poids durant son adolescence – a intégré l'armée l'espace de quelques années – a arrêté de fumer depuis cinq ans
ABOUT MEMESSAGES : 209
ICI DEPUIS : 01/07/2017
CRÉDITS : hanska
STATUT : célibataire parce que l'amour et moi, on ne se comprend pas tant que ça
MessageSujet: Re: Maybe we make a deal / Nash+Fleur   Lun 10 Juil 2017 - 17:51

Je ne calcule plus le nombre de fois où ma mère m’a téléphoné le jour de mes examens pour s’assurer que je m’y présentais. D’une certaine façon, je ne peux pas vraiment lui en vouloir, elle était soucieuse et savait que j’avais cette fâcheuse tendance à être tête en l’air. C’est pour ça que j’avais cette montre à mon poignet, le genre de montre dont l’autonomie ne tient pas plus de vingt-quatre heures et qui sert uniquement à vibrer ou biper pour me rappeler ce que j’aurais pu oublier. Mais aujourd’hui était l’un de ces bons jours, je n’avais aucune migraine qui me lançait, je me sentais bien et pour une fois je n’appréhendais pas trop de passer une heure dans cette salle à devoir répéter des mots sans interruption, à me remémorer de ces différentes phrases qui correspondaient à une image dont le rapport était inexistant. J’étais tellement perdu dans mes pensées que je n’avais pas senti cette odeur de cigarette qui planait dans le couloir jusqu’à ce qu’une voix s’élève. J’étais sorti de mes pensées, mon regard se déposant alors sur la scène qui s’offrait à moi et qui eut rapidement le don de me déplaire. Sans grande hésitation, je m’étais rapproché en posant une main dans le dos de cette inconnue pour lui signaler ma présence, lui jetant un bref regard pour m’enquérir de son état avant de me tourner vers l’homme qui avait une tête de plus que moi. Son sourire crétin sur le visage me fit sourire à mon tour, il était fier de lui et commençait déjà me toiser du regard. «Eteignez-moi cette clope ou allez au moins la fumer dehors…» Il s’approche de moi, cherchant certainement à m’intimider comme il l’avait fait avec celle qui avait calmé sa toux passagère «Me regarder ne changera rien, mais je peux vous aider à l’éteindre si vraiment.» Le voyant encore se rapprocher, je viens me placer devant la jeune femme, préférant prendre mes précautions au cas où ça déraperait. «Ne me cherche pas toi…» J’hausse gentiment les épaules alors qu’il baisse son visage vers le mien. J’en souriais, secouant la tête de gauche à droite en lâchant un bref soupire qui en disait long sur ce que je pensais de cet homme. «Crois-moi, si je te cherchais, je t’aurais déjà trouvé…» Bon, c’était peut-être pas ce qu’il aurait fallu dire et je le comprends lorsqu’il retire la cigarette de ses lèvres pour me la balancer contre mon blouson, l’écrasant une fois au sol. Je ne sais pas si c’était une provocation mais j’étais bien au-dessus de ça pour que l’on se montre en spectacle, surtout dans un hôpital. «Content? Maintenant au lieu de me faire chier, ramène la cancéreuse dans sa chambre, elle me donne envie de gerber» Cancéreuse? Je fronce les sourcils et me retourne vers la jeune femme derrière moi en l’observant. Je m'étais planté de département pour arriver en oncologie? «Merde… C’est pas le département de neurologie ici?» J’en oubliais complètement le type qui était derrière moi, à marmonner des mots qui me passaient au-dessus. Je n’avais même pas réagi à la remarque qu’il avait faite sur la patiente, encore étonné de m’être planté de département. Le pire c'est qu'il avait rallumé une cigarette dans mon dos, sans pression.

__________________________



memories are not recycled like atoms and particles in quantum physics; they can be lost forever.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Fleur Delacroix

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Concho + Lily + Léo + Jim + Tahlia + Maxwell + Marc-Aurèle + Noah + August et bien d'autres.
ANECDOTES: atteinte d’un cancer ‹ amoureuse de Maxwell ‹ passionnée de littérature et d'histoire ‹ est timide et sait qu'elle a un gros travail à faire sur elle-même ‹ très expressive ‹ adore offrir des cadeaux à ses proches ‹ sa plus grande peur est d'être abandonnée fille d’un papa et une maman gay
ABOUT MEMESSAGES : 1772
ICI DEPUIS : 20/01/2017
CRÉDITS : coeurdecitron
DOUBLE-COMPTE : son imbécile de cousin, Arthur
STATUT : « ce que j’ai dans la poitrine est à lui »
MessageSujet: Re: Maybe we make a deal / Nash+Fleur   Mer 12 Juil 2017 - 13:48


Le fumeur avait dégagé une grosse bouffée de fumée en plein sur son visage. Tandis qu’elle devait faire face à une forte odeur de tabac, Fleur fut prise d’une forte toux. Ce n’est que quand elle parvint à la calmer qu’elle put se redresser et faire face à un homme qui réprimanda à son tour le fumeur. Abasourdie, elle regardait la scène les yeux grands ouverts. Elle craignait que la situation dégénère mais jusqu’à ce qu’il éteigne sa cigarette et lui ordonne de « ramener la cancéreuse dans sa chambre car elle lui donnait envie de gerber ». Fleur se pinça les lèvres, se retint de fondre en larmes bien qu’elle était profondément blessée et en colère. Elle se retourna vers son sauveur qui semblait s’être tombé d’étage, persuadé qu’il était dans le service de neurologie.

- Non, oncologie.

D’un signe de la main, elle désigna la pancarte plus loin qui indiquait le service. Son service. Ce fut pendant ce court instant que le fumeur profita pour rallumer une cigarette. Fleur soupira bruyamment, levant les yeux au ciel. Elle était exaspérée de voir qu’un tel individu pouvait être doté d’un cœur aussi haineux. D’ailleurs elle ne sait pas bien ce qu’il faisait en plein couloir dans le service oncologie. S’il était venu visiter un malade atteint d’un cancer, il ne devait pas le réconforter de la bonne façon. Et si lui-même avait un cancer, il devait se consoler pathétiquement.

- Quel crétin, commenta Fleur d’un ton amer.

Il avait un sourire idiot, qui le rendait encore plus antipathique. C'était de la provocation pure et dure.

- Merci pour votre intervention, c’était très... chevaleresque de votre part, lui dit-elle avec un petit sourire. Mais vaut mieux laisser tomber, y’a pas de remède pour les imbéciles.

Elle adressa un regard noir à l’intéressé.


__________________________

 
On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière. (Dumbledore à Harry Potter )
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Nash Atlas

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES: souffre d'amnésie antérograde – est air marshal, du moins jusqu'à nouvel ordre – de retour à Bowen après vingt ans – amateur d'expédition en tout genre, il a gravi l'Everest pour son vingt-cinquième anniversaire – boit toujours un verre de whisky avant de se coucher – avait des problèmes de poids durant son adolescence – a intégré l'armée l'espace de quelques années – a arrêté de fumer depuis cinq ans
ABOUT MEMESSAGES : 209
ICI DEPUIS : 01/07/2017
CRÉDITS : hanska
STATUT : célibataire parce que l'amour et moi, on ne se comprend pas tant que ça
MessageSujet: Re: Maybe we make a deal / Nash+Fleur   Mer 12 Juil 2017 - 22:12


Oncologie hein… Je regardais le panneau qu’elle indiquait de la main, haussant les sourcils quelque peu surpris pour finalement me pincer les lèvres pour masquer ce sourire embêté que j’avais. Le pire dans tout ça, c’est que j’avais monté deux étages de trop alors que je les avais comptés, j’en étais quasiment certain, je le faisais à chaque fois que je venais ici. Cependant les yeux de la jeune femme ne cessaient de briller depuis que je m’étais retourné et j’en revenais à penser à ce qui m’avait fait dévier dans ce couloir. Je m’apprêtais à lui demander si tout allait bien lorsqu’elle fit une remarque avec une voix légèrement tremblotante. C’eut le don de me faire sourire, parce que je sentais qu’elle n’était pas prête à s’affirmer face à cet homme, mais ça ne l’empêchait pas de pester face à un tel comportement et après tout, c’était déjà un début. C’était de cette manière que j’avais moi-même appris à m’affirmer. «Ce n’était pas pour être chevaleresque, il y a simplement des choses qui ne se font pas dans un hôpital et…» Et j’allais continuer ma phrase lorsque je regardais à nouveau le type derrière nous, avec une nouvelle cigarette au bout des lèvres. Je comprenais alors mieux sa remarque sur les imbéciles, seulement je n’aimais pas que les gens aient le dernier mot, même si c’était le dernier imbécile qui était sur terre. «Si vous laissez tomber, il va continuer, alors on va s’assurer que ça ne soit pas le cas». Je m’étais alors rapproché du type en attrapant sa main afin d’en retirer la cigarette qu’il avait entre les doigts. Sans grande hésitation, j’écrasais la cigarette sur son pull pour qu’elle s’éteigne avant de la serrer entre mes doigts alors qu’il avait retiré son bras, plus surpris qu’agacé. «Mais qu’est-ce que tu fous, t’es con ou quoi?» Peut-être mais pas autant que lui sur ce coup. «Je t'ai dit, je te laisserai pas fumer ici. Alors vas-y, rallumes-en une, mais sache que je continuerai à faire en sorte de l’éteindre. Et crois-moi, je tiens toujours parole» M’abaissant, j’avais pris la première cigarette qu’il m’avait balancé dessus tout à l’heure, lui tendant les deux mégots. Sans surprise, il était passé à côté de moi sans les prendre, foudroyant du regard celle qui se tenait à mes côtés, avant de marmonner je ne sais quoi et de disparaitre dans les escaliers. «Comme vous connaissez mieux les lieux, il y a certainement une poubelle dans le coin, non?» demandais-je à la jeune femme, le sourire aux lèvres, désignant les mégots qui trainaient dans ma main.

__________________________



memories are not recycled like atoms and particles in quantum physics; they can be lost forever.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Fleur Delacroix

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Concho + Lily + Léo + Jim + Tahlia + Maxwell + Marc-Aurèle + Noah + August et bien d'autres.
ANECDOTES: atteinte d’un cancer ‹ amoureuse de Maxwell ‹ passionnée de littérature et d'histoire ‹ est timide et sait qu'elle a un gros travail à faire sur elle-même ‹ très expressive ‹ adore offrir des cadeaux à ses proches ‹ sa plus grande peur est d'être abandonnée fille d’un papa et une maman gay
ABOUT MEMESSAGES : 1772
ICI DEPUIS : 20/01/2017
CRÉDITS : coeurdecitron
DOUBLE-COMPTE : son imbécile de cousin, Arthur
STATUT : « ce que j’ai dans la poitrine est à lui »
MessageSujet: Re: Maybe we make a deal / Nash+Fleur   Jeu 13 Juil 2017 - 15:31



- Attendez, non, ne vous attirez pas d’ennui ! se hâta de riposter Fleur, suppliante.

Mais il était trop tard. Son « sauveur » était déjà en train de réprimander une nouvelle fois le fumeur. Quand elle le vit éteindre sa cigarette sur son pull, elle retint son souffle. A l’évidence il était tout aussi choqué qu’elle, face à tant d’audace. Il dû bien reconnaitre qu’il devait rendre les armes car il avait devant lui quelqu’un de déterminé. Il décida alors de quitter le couloir, marmonnant des jurons à leurs attentions. Fleur était bouche bée, regardant bêtement les deux mégots qu’il tenait en main. Il cherchait une poubelle pour s’en débarrasser.

- Oh, eh, bien, euh, balbutia t-elle en cherchant ses mots. Venez, il y a des toilettes, là…

Il n’y avait pas de poubelle dans les couloirs des chambres. A sa connaissance, toutes se situaient près de l’accueil, au rez-de-chaussée. Comme Fleur ne voulait pas s’attirer des ennuis en mettant les mégots dans la poubelle de sa chambre, elle opta donc pour celle des toilettes. Elle marcha en sa direction, aux côtés de cet inconnu qu’elle venait à peine de rencontrer.

- Eh bah… ! Moi qui me plaignais de m’ennuyer, commenta-t-elle toujours prise d’émotion.

Depuis qu’elle était hospitalisée, elle n’avait pas connu autant d’action jusqu’à présent. Hormis le fait que son cancer la fatiguait physiquement et moralement, elle s’ennuyait atrocement. Les journées semblaient interminablement longues. Ce n’est que lorsque Maxwell arrivait après le travail, que Fleur retrouvait le moral.

- Vous avez rendez-vous avec un neurologue ? Vous êtes épileptique ou bien…? demanda-t-elle curieusement.

Elle éprouvait d’ors et déjà énormément de sympathie pour cet homme. Pourquoi ne pas apprendre à la connaitre ? Ils venaient tout de même de partager une sacrée mise-en-scène, tous les deux.


__________________________

 
On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière. (Dumbledore à Harry Potter )
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Nash Atlas

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES: souffre d'amnésie antérograde – est air marshal, du moins jusqu'à nouvel ordre – de retour à Bowen après vingt ans – amateur d'expédition en tout genre, il a gravi l'Everest pour son vingt-cinquième anniversaire – boit toujours un verre de whisky avant de se coucher – avait des problèmes de poids durant son adolescence – a intégré l'armée l'espace de quelques années – a arrêté de fumer depuis cinq ans
ABOUT MEMESSAGES : 209
ICI DEPUIS : 01/07/2017
CRÉDITS : hanska
STATUT : célibataire parce que l'amour et moi, on ne se comprend pas tant que ça
MessageSujet: Re: Maybe we make a deal / Nash+Fleur   Mar 18 Juil 2017 - 22:23


J’en avais peut-être un peu trop fait, en fait je n’avais pas vraiment réfléchi en écrasant sa cigarette sur la manche de son pull. J’avais parfois tendance à agir sans penser aux éventuelles conséquences. Et c’est peut-être pour ça que le mec avait fini par s’en aller, car il avait été plus surpris qu’autre chose. En le voyant s’éloigner, j’avais senti comme un petit soulagement, je n’étais pas prêt à me montrer en spectacle, pas ici, pas dans un hôpital. Le plus étrange, c’est que j’avais l’impression que je n’aurais pas su gérer la situation comme j’aurais pu le faire durant mes heures de boulot, simplement parce que la situation ne s’y prêtait pas et qu’ici, dans cet hôpital, j’étais un simple patient. Tout comme cette femme qui semblait un peu perdue, mettant quelques secondes à me répondre avant que je ne la suive. Sa remarque eut le dont de me faire rire, ce n’était pas le but de la divertir mais si ça avait pu la changer de son train-train habituel, c’était que du bonus, non? «Ah c’est vous cette fameuse patiente qui n’arrête pas de se plaindre à cet étage?» Le regard posé sur elle, j’avais entrepris de la couper avant qu’elle ne s’inquiète de savoir si ce que je disais était vrai «Je plaisante, j’ai cette tendance à mettre les gens un peu mal à l’aise» Et peut-être que je devrais commencer à arrêter, un jour ça finirait par se retourner contre moi. Il suffisait que je tombe sur la personne sans la moindre pointe d’humour et j’allais être catalogué de l’enfoiré de première. Surtout qu’ici, dans les hôpitaux, ça parlait énormément entre infirmières, ce serait con de me promener avec une étiquette collée au front. J’avais déjà l’étiquette de l’amnésique aux yeux de certaines et elles avaient cette fâcheuse tendance à me parler comme si c’était la première fois que je les voyais. En parlant d’amnésique la jeune femme dont je n’avais pas demandé le prénom m’avait demandé la raison de ma venue ici. J’acquiesçais brièvement de la tête tout en la reprenant sur la fin de sa phrase «C’est ça, enfin j’ai rendez-vous mais pas pour l’épilepsie. C’est plutôt au niveau mémoriel que je consulte, j’ai ma mémoire qui a tendance à faire des siennes depuis un peu plus d’une année.» Sans trop aller dans les détails étant donné qu’au final, les explications pouvaient être barbantes, je lui adressais un petit sourire avant de m’intéresser à elle à mon tour «Et vous?» Même si je savais qu’elle était sans doute atteinte d’un cancer, je n’avais pas jugé nécessaire de demander lequel, après tout elle le dirait d’elle-même si elle en avait l’envie «Qu’est-ce qui vous oblige à errer dans ces couloirs?»

__________________________



memories are not recycled like atoms and particles in quantum physics; they can be lost forever.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Fleur Delacroix

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Concho + Lily + Léo + Jim + Tahlia + Maxwell + Marc-Aurèle + Noah + August et bien d'autres.
ANECDOTES: atteinte d’un cancer ‹ amoureuse de Maxwell ‹ passionnée de littérature et d'histoire ‹ est timide et sait qu'elle a un gros travail à faire sur elle-même ‹ très expressive ‹ adore offrir des cadeaux à ses proches ‹ sa plus grande peur est d'être abandonnée fille d’un papa et une maman gay
ABOUT MEMESSAGES : 1772
ICI DEPUIS : 20/01/2017
CRÉDITS : coeurdecitron
DOUBLE-COMPTE : son imbécile de cousin, Arthur
STATUT : « ce que j’ai dans la poitrine est à lui »
MessageSujet: Re: Maybe we make a deal / Nash+Fleur   Jeu 20 Juil 2017 - 16:44



Les deux jeunes gens traversèrent le couloir, côte à côte, en direction du service de neurologie. Parait-il que Fleur avait la réputation de se plaindre.

- Vraiment fit-elle avec surprise. On vous a dit ça? demanda-t-elle ensuite, les sourcils froncés.

L'équipe de nuit se composait de deux infirmières pas très aimables. Il serait peu étonnant qu'elles aient à se plaindre de Fleur, qui mourraient d'ennui surtout lors de ses nuits insomnies. Mais le jeune homme la rassura qu'il plaisantait et qu'il avait la fâcheuse tendance à mettrr les gens mal à l'aise.

- J'm'en suis douté. mentit Fleur qui avait les joues rougissantes.

Elle lui demanda ensuite la raison de sa venue, l'épisode de tout à l'heure lui avait fait comprendre qu'il avait rendez-vous avec un neurologue. Il semblait avoir des problèmes de mémoire. Automatiquement Fleur pensa à la maladie d'Alzheimer mais qui touchait en général une population plus âgée. Il avait peut-être un tout autre problème. Les troubles neurologiques sont très nombreux et pour, parfois, des raisons inexpliquables.

 - Cancer, dit-elle sans apporter plus de précision.

Il y a un instant le vieil aigri l'avait méchamment nommé "cancéreuse qui le faisait gerber". Avait-il déjà oublié? Cela n'avait pas d'importance car Fleur n'aimait pas trop s'étaler là-dessus. De toute façon, il n'y avait rien à rajouter. Elle est atteinte d'un cancer des poumons, point.   Était-il vraiment nécessaire de parler de l'intervention chirurgicale et de sa chimiothérapie? Pas vraiment. Et puis elle ne pense pas que cela puisse intéresser cet inconnu. D'ailleurs quel était son prénom?

- Vous allez peut-être l'oublier, mais je m'appelle Fleur , se présenta t-elle plus joyeusement.

__________________________

 
On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière. (Dumbledore à Harry Potter )
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Maybe we make a deal / Nash+Fleur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maybe we make a deal / Nash+Fleur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers:  
la croisière s'amuse !
Si vous rêvez d'évasion alors, cette croisière est faite pour vous. Ici, vous retrouverez tout ce dont on peut rêver : bar open, piscine, mur d'escalade, casino, gym, restaurants, spas, massages, etc.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
changement de version
les scénarios attendus