AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 how to get through this ? -r.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm f
avatar

Mathilda Luzac

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 166
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : thinkky
DOUBLE-COMPTE : La schizophrénie ne se compte plus à ce niveau là
STATUT : célibataire
MessageSujet: how to get through this ? -r.   Mar 11 Juil 2017 - 17:33

Encore un énième rendez-vous à l'hôpital. Depuis ton accident, tu allais à l'hôpital quasiment tous les mois, pour faire des examens, pour voir comment aller ta mémoire, voir comment ça progresser. Mais il n'y avait rien qui évoluait. Tu étais toujours au point mort et les médecins n'étaient toujours pas capable d'expliquer comment ça avait pu arriver si ce n'est par ton accident de voiture. Quoiqu'il en soit, tu n'avais pas vraiment le choix. Tu devenais un mystère pour la science et ils avaient envie de faire une batterie de test. Tu avais rendez-vous à 14h, comme tu n'aimais pas être en retard,  tu y étais vers la demie. La gentille dame de l'accueil t'invitait à patienter dans la salle d'attendre. Tu allais t'installer sans plus attendre, attrapant un des magasines laissé à disposition. Un que tu avais déjà lu le mois dernier tellement ils renouvelaient pas souvent le stock. Pourtant, tu le feuilletais à nouveau, retrouvant les mêmes potins de couple, les mêmes photos d'enfants, les mêmes conseils déco et les mêmes recettes. Tu pris le temps de le regarder et lorsque tu l'avais fini, tu le reposais à sa place. Un homme dans la salle d'attente, avait le regard fixé sur toi. Tu le regardais toi aussi, tu avais une impression vague de le connaître mais tu savais que non. Tu ne l'avais jamais vu avant ton accident. Alors peut-être que tu l'avais croisé dans les semaines passées, mais tu serais incapable de dire, comment et quand. Tu ne serais pas capable de dire son nom, son âge et la raison de sa présence ici. Tu ne le pouvais pas parce que tu étais incapable de te souvenir de quoique ce soit. Et même si sur ton petit carnet qui t'accompagne tous les jours depuis maintenant trois mois, il y avait une liste de noms longues comme le monde, tu pourrais mettre au moins une heure à le retrouver.

__________________________

sunburn
she burns like the sun, and I can't look away She'll burn our horizons, make no mistake Come let the truth be shared, no one ever dared To break these endless lies, secretly she cries (c) astra.

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Nash Atlas

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES: souffre d'amnésie antérograde – est air marshal, du moins jusqu'à nouvel ordre – de retour à Bowen après vingt ans – amateur d'expédition en tout genre, il a gravi l'Everest pour son vingt-cinquième anniversaire – boit toujours un verre de whisky avant de se coucher – avait des problèmes de poids durant son adolescence – a intégré l'armée l'espace de quelques années – a arrêté de fumer depuis cinq ans
ABOUT MEMESSAGES : 396
ICI DEPUIS : 01/07/2017
CRÉDITS : EXORDIUM
STATUT : célibataire parce que l'amour et moi, on ne se comprend pas tant que ça
MessageSujet: Re: how to get through this ? -r.   Mar 11 Juil 2017 - 18:32

Je n’avais jamais eu ce réflexe d’appeler l’hôpital pour savoir s’il y avait du retard dans les consultations. Le problème c’est qu’ils avaient beau être plusieurs médecins, lorsque l’on venait à l’hôpital ce n’était pas pour une simple consultation, mais pour passer des tests, faire des radios ou encore des IRM, le genre de choses qui prennent du temps et qui monopolisent du personnel. Alors j’étais là, dans cette salle complètement vide où je regardais de temps à autre par la fenêtre, repensant à la secrétaire qui m’avait conseillé d’aller boire un verre à la cafétéria histoire de faire passer un peu le temps. J’aurais très bien pu le faire et j’avais longuement hésité jusqu’à entendre la porte de la salle d’attente s’ouvrir, laissant mon regard se poser sur cette femme qui avait pris place non loin de moi. Si dans un premier temps je n’y avais pas fait trop attention, ce n’est qu’au bout de quelques minutes, lorsqu’elle reposa son magazine que mon regard avait décidé de ne plus la quitter. Je me souvenais de l’avoir vue à quelque part et peu à peu, mon sourire s’étirait sur mes lèvres, encore plus lorsque nos regards se croisèrent enfin. «La dernière fois que tu m’as regardé comme ça, t’avais un carré de dames.» C’était la fille qui m’avait littéralement plumé au poker, impossible d’oublier son visage, j’avais passé du temps à le regarder pour au final aller au tapis et quitter la partie. «Mathilda, c’est ça?» Etant donné qu’elle n’avait pas réagi et qu’elle semblait même surprise, je faisais mine de m’assurer que c’était bien celle à qui je pensais. Mais il n’y avait aucun doute, je la revois même enlever son masque pour me sourire une fois ses cartes retournées. Ce soir-là, j’aurais pu mal le prendre mais comme je n'avais jamais été très bon au poker, je pouvais m'en prendre qu'à moi-même. Et puis cette fille avait eu le don de m’impressionner… la revoir ici serait peut-être l’occasion d’en savoir plus sur elle et aussi de passer le temps vu que nous étions tous les deux à attendre.

__________________________

set a goal
but don't wait,
because life
goes faster
than you think
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Mathilda Luzac

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 166
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : thinkky
DOUBLE-COMPTE : La schizophrénie ne se compte plus à ce niveau là
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: how to get through this ? -r.   Mar 18 Juil 2017 - 20:30

Tu le détaillais rapidement mais rien ne venait. Tu savais que ce genre de stimulations était bonne pour toi, un exercice pour te permettre de vérifier si ta mémoire revenait ou non. Mais c'était le néant. Tu n'avais pas la moindre idée de qui il était et tu ne cachais pas ta surprise en l'entendant parler. Lui semblait certain de ce qu'il avançait et il avait raison de l'être. « C'est bien possible mais je n'ai pas assez de mémoire pour m'en souvenir. » avouais-tu doucement. C'était toujours difficile de tomber face à face avec une personne que tu avais rencontré à la suite de ton accident, d'être incapable de t'en souvenir et de devoir l'avouer à voix haute. Croiser quelqu'un dans la rue qui te regarde fixement mais qui ne vient pas te voir, tu peux se poser la question et te dire qu'il a dû se tromper, que tu devais ressembler à quelqu'un qu'il connaissait ou alors qu'il y avait quelque chose chez toi qui a attiré son regard. Mais là, entendre quelqu'un prononçait ton prénom, il n'y avait pas de place pour le doute. Il te connaissait et vu ce qu'il avait dit auparavant, c'était lors de tes soirées de poker. Tu y passais de plus en plus de temps en ce moment, alors ce n'était pas quelque chose d'étonnant. Mais tu étais toujours autant déconcertée face à lui. « Ce qui ne semble pas être ton cas ! C'est bien ça, oui ! » Tu affichais un léger sourire, toujours aussi mal à l'aise. Tu n'y pouvais rien, la vie était ainsi Tu n'avais pas le moindre souvenir et tant qu'ils n'y trouveront pas de remède, tu n'en aurais plus jamais. C'était une réalité que tu devais continuer d'accepter tous les jours, même si ça semblait vraiment difficile à vivre. « Pour ce qui est du tien, à mes yeux, c'est monsieur X.. » Tu avais doucement baissé le regard, plus par gêne que par peur. Après tout, tu n'avais aucun contrôle sur ça. Et maintenant qu'il t'avait rappelé l'endroit où vous vous étiez vu, tu avais des questions en tête. A savoir, si tu l'avais plumé. Tu n'étais pas la meilleure, mais tu n'étais pas mauvaise et tu savais avoir un visage parfaitement immuable lorsque l'enjeu était important.

__________________________

sunburn
she burns like the sun, and I can't look away She'll burn our horizons, make no mistake Come let the truth be shared, no one ever dared To break these endless lies, secretly she cries (c) astra.

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Nash Atlas

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES: souffre d'amnésie antérograde – est air marshal, du moins jusqu'à nouvel ordre – de retour à Bowen après vingt ans – amateur d'expédition en tout genre, il a gravi l'Everest pour son vingt-cinquième anniversaire – boit toujours un verre de whisky avant de se coucher – avait des problèmes de poids durant son adolescence – a intégré l'armée l'espace de quelques années – a arrêté de fumer depuis cinq ans
ABOUT MEMESSAGES : 396
ICI DEPUIS : 01/07/2017
CRÉDITS : EXORDIUM
STATUT : célibataire parce que l'amour et moi, on ne se comprend pas tant que ça
MessageSujet: Re: how to get through this ? -r.   Dim 6 Aoû 2017 - 23:32

Pas assez de mémoire pour s’en souvenir? J’aurais pu me poser de nombreuses questions sur ce qu’elle entendait par là, simplement par le fait qu’elle ait pu boire un peu trop ce soir-là, qu’elle ait pu oublier la soirée qu’elle avait passé. Seulement le fait qu’elle soit assise dans cette salle d’attente, dans ce département, ça en disait assez long et ce, même si la neurologie était assez vaste. Après tout il ne fallait pas être devin pour faire un lien et c’est pour ça que je m’étais contenté de lui sourire, légèrement amusé, sachant que d’une certaine façon elle ne devait pas être la plus à l’aise. J’avais déjà été dans son cas, je savais ce que ça faisait que d’avoir un regard sur soit qui vous fait comprendre qu’il vous connaît. Ce n’est pas désagréable, c’est simplement gênant d’avoir l’impression d’être face à un inconnu qui vous balance votre prénom sans vraiment hésiter, à vous donner des détails sur la soirée ou la journée que vous aviez passé ensemble. Et le plus gênant, c’est qu’on ne s’y faisait jamais, on avait toujours cette même sensation d’inconnu et d’être complètement vide face à la personne qui nous faisait face. Alors en la voyant baisser les yeux, j’avais cherché à rattraper un peu la chose, l’humour c’était ce qui passait le mieux en règle générale… enfin du moment qu’on savait l’utiliser à bon escient, comme je savais parfois le faire «Justement, c’était mon cas… j’avais même un carré supérieur au tien et j’ai décidé de me coucher» Il ne fallait pas me demander pourquoi, ni comment, mais j’avais décidé de me coucher. Je crois qu’à part un mec bourré, tout le monde y serait allé, surtout si au lieu de la regarder, j’avais pensé à regarder les cartes devant les miennes. Balayant ce douloureux aveu de la main, je me frottais le visage en rigolant au pseudonyme qu’elle venait de me trouver. Ecartant légèrement mes mains sur le côté de mon visage, j’avais haussé les épaules avant de commenter la chose «Ça pourrait être pire…» Puis me redressant dans mon siège, je repris juste derrière «… mais c’est Nash si on venait à se croiser. Et si ta mémoire décide de l’oublier, je te le répéterai encore une fois en évitant de parler du poker» Et sans grande transition, de manière un peu trop directe je pointais mon crâne de l’index en m’adressant à elle. «C’est le bordel à quel point là-dedans?» La question pouvait être délicate, surtout venant d’un inconnu mais on était sûrement là pour les mêmes raisons, peut-être à des degrés différents mais au final, on dépendait de notre mémoire et de ce qu’elle voulait bien garder ou non.

__________________________

set a goal
but don't wait,
because life
goes faster
than you think
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Mathilda Luzac

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 166
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : thinkky
DOUBLE-COMPTE : La schizophrénie ne se compte plus à ce niveau là
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: how to get through this ? -r.   Mer 23 Aoû 2017 - 12:39

C'était un sentiment étrange que d'être épiée comme il le faisait. Tu avais eu l'impression d'être un animal en cage et qu'on te regardait malgré toi. Ce n'était sûrement pas l'effet qu'il devait attendre et tu avais été un peu froide avec lui, comme si tu avais voulu couper court à cette conversation. Au contraire, tu étais intéressée parce qu'il disait, curieuse d'en apprendre un peu plus sur la fameuse partie de poker. Tu aurais aimé fermé les yeux et voir les images de cette soirée défiler dans ton esprit mais ce n'était pas possible. « C'est que j'ai réussi à te bluffer. » Cette nouvelle avait le don de te faire plaisir, tu aimais savoir que tu avais réussi à plumer des gens, que tu avais assez de persuasion, pour faire plier quelqu'un avec une meilleure main que toi. Là tout de suite, si tu avais eu un jeu de cartes sur toi, tu lui proposerais sûrement une partie. « Enchantée Nash ! » Tu affichais un léger sourire, contente de savoir ce qu'il venait de te dire. Dans son cas, si vous étiez amenés à vous recroiser, tu étais quasiment certaine que tu n'aurais pas recouvré la mémoire. Tu risquais de ne jamais la retrouver, il n'y avait pas d'opération possible, c'était risque et dangereux. Les médecins ne savaient pas trop si ça pouvait revenir ou non, ni même quand. Autant dire qu'ils n'étaient pas très optimistes sur ton cas mais ça ne les empêchaient pas de se servir de toi comme cobaye. C'était important pour eux mais pour toi aussi, peut-être qu'un jour ils seraient capable de trouver des questions. « Un véritable raz-de-marée. » ajoutais-tu amusée par la situation. Tu ne savais pas si tu aurais le temps de lui raconter ton histoire puisque tu allais bientôt partir en rendez-vous et peut-être aussi que ça ne l'intéressait pas. Tout le monde ne voulait pas forcément savoir comment tu avais pu perdre la mémoire. « Et toi ? » Lui aussi était là après tout, assis dans la salle d'attente, il n'était pas là pour dire bonjour.  

__________________________

sunburn
she burns like the sun, and I can't look away She'll burn our horizons, make no mistake Come let the truth be shared, no one ever dared To break these endless lies, secretly she cries (c) astra.

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Nash Atlas

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES: souffre d'amnésie antérograde – est air marshal, du moins jusqu'à nouvel ordre – de retour à Bowen après vingt ans – amateur d'expédition en tout genre, il a gravi l'Everest pour son vingt-cinquième anniversaire – boit toujours un verre de whisky avant de se coucher – avait des problèmes de poids durant son adolescence – a intégré l'armée l'espace de quelques années – a arrêté de fumer depuis cinq ans
ABOUT MEMESSAGES : 396
ICI DEPUIS : 01/07/2017
CRÉDITS : EXORDIUM
STATUT : célibataire parce que l'amour et moi, on ne se comprend pas tant que ça
MessageSujet: Re: how to get through this ? -r.   Dim 3 Sep 2017 - 21:53

Le fait que je lui dise qu’elle m’avait battu avec une main plus faible avait eu l’effet d’alléger ses traits qui avaient été fermés jusqu’ici. Peut-être était-ce qu’une impression mais sa remarque était presque venue confirmer ce que je pensais. C’eut le don de me faire sourire et je m’étais contenté de lever les yeux vers le plafond face à ce souvenir douloureux qui allait certainement me rester en travers de la gorge pendant encore quelques temps. Au final, n’étais pas du genre mauvais perdant mais j’avais du mal à accepter de me faire avoir comme un débutant, c’était aussi là que l’on pouvait voir que la confiance de certaines personnes pouvaient flancher et ce, même lorsque l’on pouvait paraître sur de soi. Ça n’empêchait cependant pas Mathilda de se mettre enfin un sourire, un sourire qui semblait lui aussi détendu, me permettant alors de me sentir un peu plus à mon aise, j’avais l’impression qu’elle semblait moins méfiante. Ça ne l’empêchait cependant pas de rester assez évasive ou du moins, de répondre très simplement à la question que je lui avais posée. L’image qu’elle avait utilisée pour décrire ce qui lui arrivait m’avait fait décrocher un sourire, non pas que ce soit drôle mais l’image en disait assez long. «A ce point-là?» J’avais laissé une légère grimace effacé mon sourire, c’était aussi une manière de creuser davantage sans pour autant me montrer insistant. Après tout, si c’était quelque chose de récent, ce serait normal qu’elle ait du mal à en parler… qui plus est à un inconnu dans mon genre. «Pour rester dans la comparaison du raz-de-marée, de mon côté ce sont plutôt des pluies torrentielles qui coupent certaines transmissions l'espace de quelques dizaines de minutes, sans que je m'en rende réellement compte.» J’avais des épaules en lui répondant, après tout je n’étais pas réellement capable de décrire cette sensation lorsque ces épisodes arrivaient. Je savais juste que parfois, je me retrouvais face à quelqu’un et que je lui répondais à une question à laquelle j’avait déjà répondu il y a cinq minutes. Cinq minutes pendant lesquelles je n’avais aucun souvenir. Ça me rappelait mes vrais premiers examens à l’hôpital, on me filmait pour étudier certains signes d’arrivée de ces pertes de mémoire et je me souviens en train de parler avec un médecin et d’éclater de rire en plein milieu d’une conversation sans raison… sauf si on revenait plus de vingt minutes en arrière. «Tes médecins en disent quoi? Ils te regardent avec un air désolé pour te dire qu’ils sont pas forcément plus avancés mais qu’il faudrait encore faire un énième examen?» En gros, le refrain qui faisait mal au portemonnaie à force d’être leur cobaye, des fois c’était l’impression que j’avais.

__________________________

set a goal
but don't wait,
because life
goes faster
than you think
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Mathilda Luzac

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 166
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : thinkky
DOUBLE-COMPTE : La schizophrénie ne se compte plus à ce niveau là
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: how to get through this ? -r.   Ven 8 Sep 2017 - 13:58

L’atmosphère était moins tendue, surtout parce qu’il avait réussi à te faire sourire. Tu avais été très méfiante au tout début parce que c’était toujours délicat qu’un inconnu sache des choses sur toi mais il n’y avait pas de raison, de toute façon ce n’était pas dans cette salle d’attente qu’il allait se passait grand chose. « Mes souvenirs disparaissent, je ne sais où et on ne les retrouve plus. » Chaque jour c’était un peu plus dur d’ouvrir les yeux, de se rappeler que tu as eu un accident de voiture. Tu te touchais la tête pour voir si tout allait bien et c’était le cas parce qu’il ne datait plus de la veille. Puis tu lisais les post-it sur ta table de nuit, tu voyais le nombres de jours qui s’étaient écoulés, tu voyais ton dictaphone et une note te disant d’aller voir le petit journal sur ta commode. Chaque matin c’était le même rituel, tu te levais, tu lisais le dossier médical indiquant que tu avais perdu ta mémoire et tu lisais le résumé de la journée de la veille. Tu voyais la liste des personnes que tu avais rencontré depuis ce jour mais aucun nom ne te parlait et ce n’était pas étonnant. « Tu perds le contrôle de ton corps ? » demandais-tu en fronçant doucement les sourcils. Sa situation n’était pas plus abordable que la tienne, mais elle était peut-être plus facile à vivre. Quoique tu trouvais ça horrible de penser de cette façon. Il n’y avait rien d’enviable, vous aviez tous les deux des situations merdiques et pour rien au monde tu ne voudrais échanger. Tu voulais juste retrouver une vie normale. « Plutôt qu’ils ne savent pas comment ce phénomène puisse être possible mais que des examens pourraient aider. » Pour l’instant, les examens n’avaient rien révélés et ça ne risquait pas de le faire d’aussitôt. Tu pouvais te dire que ça ne servait à rien de t’acharner et laisser de côté tout ce qui avait rapports à l’hôpital, aux examens et aux résultats. « J’imagine que toi et moi on en est au même point, perdu sans réponse et on en aura sûrement jamais. » Pourtant, il ne fallait pas perdre espoir. Il y avais eu d’autres cas comme toi et certains avaient retrouvés la mémoire comme ça, du jour au lendemain alors pourquoi ça ne pourrait pas t’arriver à toi ?

__________________________

sunburn
she burns like the sun, and I can't look away She'll burn our horizons, make no mistake Come let the truth be shared, no one ever dared To break these endless lies, secretly she cries (c) astra.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: how to get through this ? -r.   

Revenir en haut Aller en bas
 
how to get through this ? -r.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers:  
la nuit de l'horreur
Pour la saison d'Halloween, la ville se fait une beauté, un petit village est installé en dehors de la ville, passez-y faire un tour.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus