AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 Me, Myself, and Madd'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 15:22

Matthews Llyod
featuring Mishel Fox

∞ me, myself and i
› NOM : Llyod › PRÉNOM : Matthews › ÂGE : 18 ans › NATIONALITÉ : Anglaise › ORIGINE : Britannique › JOB/ETUDE : Etudiant en Lettres › STATUT : Célibataire › SEXUALITÉ : Homosexuel ou hétérosexuelle, telle est la question… › SITUATION FINANCIÈRE : Dépend de ses parents › GROUPE : Winter › AVATAR : Mishel Fox › CREDITS : xxx

∞ and more..
"Vous m'avez dit "calme", mais c'est vous qui m'offriez cette sérénité. Je me sentais apaisé en sachant que vous ne saviez rien. Maintenant, je n'ai plus d'équilibre.

Vous m'avez dit "doux", mais si ma délicatesse vous plaisez, pourquoi ne pas avoir était tendre avec moi ? Je sais maintenant que la finesse ne se trouve que dans les poèmes.

Vous m'avez dit "rêveur", mais hormis mes songes, je pense que ma façon de voir la vie est différente. Bien que maintenant, je n'arrive plus à regarder ce monde en face.

Vous m'avez dit "sensible", mais même si je suis doté d'une émotivité rare, et que chaque mot peut m'atteindre, ceux sont vos paroles qui m'ont le plus touché et sont devenues un fardeau. Vous m'avez tellement jugé que j'ai l'impression d'avoir reçu un blâme trop lourd pour moi.

Vous m'avez dit "silencieux", "discret", "secret", mais je me protège. Et si je ne vous parle plus, c'est parce que vous ne m'avez pas écouté. J'avais ma personnalité que vous avez piétinée pour m'imposer la vôtre.

Vous m'avez dit "fragile", mais je ne suis pas pour autant influençable. Je n'ai juste que très peu de confiance en moi, et ce qu'il me reste de droiture se trouve auprès de "Maddy". Si je suis fébrile à l'idée d'en parler, c'est parce que je connais l'intolérance bien mieux que vous.

Vous m'avez dit "introverti", mais je cachais juste cette facette qui vous dérange tant. Mais vous m'avez traqué sous toutes mes apparences et vous avez fini par tout découvrir. Vous me pensiez tellement simple, je vous éloignais juste de cette esprit trop complexe pour vous.

Vous m'avez dit "prudent", mais j'étais juste conscient de ce qu'il allait arriver tôt ou tard, et de ce que les autres étaient capables s'il apprenait pour moi. Je ne peux maintenant me confier qu'à ma propre conscience, je ne peux m'évader que par ma propre imagination que vous savez débordante. Il est vrai que je vis dans un incessant secret.

Vous m'avez dit "incompréhensible" ou "complexe", mais sachez que peu importe les choix que vous auriez fait, je vous aurais aimé quand même. Peu importe si vous ne comprenez pas ce choix, j'aurai voulu votre soutien. Mais même si je dois m'acharner à être sur le qui-vive, j'avancerais pour être celle que j'ai toujours voulu être.

Sachez pourtant, que j'ai tout fait pour vous plaire, je vous ai menti tellement longtemps. J'étais une contrefaçon, à imiter comme un pantin ce que je n'étais pas. Vous auriez été tellement plus proche de moi en m'accueillant comme "Maddy".

Vous m'avez dit "mature", mais vous n'avez pris aucune de mes explications en compte. Je n'étais pas inconscient, j'étais désespéré. Mais j'attends de me pardonner d'être différent. Si vous savez comme je m'en veux, je suis désolé.

Vous m'avez dit "serviable" "loyal" "attachant", mais malgré ces qualités, je ne serais jamais un fils parfait qui pourra vous satisfaire. J'ai échoué. Mais vous savez, si moi, j'avais quelque chose à vous dire, je dirais juste que je vous aime et que...

Vous me manquez."

➳ tell me more about your story
Me, Myself, and Madd'




Celle qui écoute



Le temps était légèrement frais en ce matin de printemps, et j'en profitais pour aller au parc pour savourer les derniers parfums de la saison. Je me suis rendue à Hyde Park qui est le Jardin d'Eden de Londres. L'air y était plus pur que dans les ruelles de la ville. J'ai alors remarqué une jeune demoiselle assise sur un banc au loin. J'ai été attiré par elle, sa présence, son allure, son attitude. Ou peut-être la manière dont elle tournait les pages de son livre.

Ce n'était pas la première fois que je l'apercevais dans l'étreinte du parc.

Tantôt allongée sur l'herbe à dévoiler son air rêveur, presque tête en l'air. Affichant son museau qui se relevait vers le haut pour observer les moindres recoins du paradis dont elle paraissait être l'ange. Tantôt assise sur ce banc à bouquiner quelques romans, souvent sur des thèmes à l'eau de rose. Elle portait toujours des tenues très délicates, elle semblait attachée aux matières douces, satinée et délicates.

Je me découvrais une passion à la découvrir dans les moindres détails. Je n'étais guère une grande observatrice, mais j'ai réussi à la percer à jour sur ce caractère qui m'intriguait.

Une fragilité si forte qu'elle était impossible à dissimuler. Il s'agissait d'un manque de confiance en soit, et d'une timidité d'une grande emprise sur elle. Sa petite carrure avait l'air d'encaisser toutes les misères du monde, toute la maladresse, l'innocence, la crainte des autres...

Avec une prudence et une discrétion qui la rendait si silencieuse. Je la pensais muette, et j'ai dû finalement sauter le pas en allant m'asseoir à ses côtés.

Je lui ai demandé son nom, et elle a confié s'appeler « Maddy ».

Sa voix était douce, crémeuse, basse, et presque chantonnée comme pour tirer volontairement dans les aiguës. Mais elle était agréable à écouter. Je lui ai alors demandé ce qu'elle lisait, en sachant pertinemment le titre. Elle lisait toujours des livres avec des dames en personnes principales, sans doute pour les prendre pour modèle.

À l'inverse de son mal-être et de sa sensibilité, elle semblait donner toutes les qualités du monde aux autres femmes passant dans ce parc. Je voyais son regard happé, admiratif, envieux en regardant leurs courbes et leurs longues chevelures qui volaient au vent.

Je ne comprenais pas ce désir dévorant de leur ressembler, son apparence était celle d'une demoiselle également. Alors pourquoi tant d'engouement. Et les jours passèrent, les discussions s'enchaînèrent et au fil du temps, je percevais une réelle relation d'amitié entre nous deux. Une confiance entre deux jeunes femmes sachant pertinemment qu'elles ne se jugeront pas l'une et l'autre. Je ne le pensais du moins.

J'ai recroisé Maddy dans les ruelles de la ville, loin de notre sanctuaire habituel qui était en fait son refuge. Elle avait troqué ses belles dentelles raffinées contre un uniforme masculin de l'école privée du côté Est de Londres. Et décidément, je n’étais pas une fine observatrice.

Je n'avais pas pensé que ce côté mystérieux qui m'attirait tant, était un secret aussi intense que "Maddy" n'était que la couverture, ou plutôt l'identité profonde de Matthews Llyod. Nous nous sommes revu sur ce même banc, comme à nos habitudes. Et je lui ai alors demandé son véritable nom qu'il m'a avoué dans un murmure.
J'ai compris que sa vie n’était qu’une incessante quête d’être lui-même.

Matthews avait pourtant eu une part de chance par Dame Nature. Son apparence était longiligne et très mince, sans cet aspect onduleux qui aurait pu la trahir sur ses mains ou sa mâchoire. Tous ses traits étaient fins et tracés de telle sorte qu'on ne pouvait nier sa féminité. Son port de cou était long. Je le soupçonnais même d'avoir avalé sa pomme d'Adam avec sa rancœur. Ses lèvres étaient légèrement courbées pour lui faire une bouche en cœur. Ses épaules dégagées et ses hanches étroites, sans aucune courbure, lui donnait un air de jeune fille.

Je l'ai alors rassuré. Je lui ai dit que je n'aurais jamais soupçonné son véritable genre, que son apparence n'était plus du registre de l'androgynie qui sèmerait le doute, mais été réellement d'une féminité à couper le souffle. Je dirais même...

Qu'il était plus belle que moi.

J'étais alors devenue sa confidente la plus proche.

Matthews a toujours eu cette féminité en lui à cause d'une certaine "Dysphorie de genre" et cette apparence qu'on lui forçait à porter le ronger peu à peu. Il me confia son impuissance face à la situation. Et l'incompréhension de ses parents, qui insistaient pour le transformer en ce qu'il n'était pas. Et il se soumettait pour ne pas porter le blâme sur sa famille. Je me contentais de l’écouter avec empathie.

Mais "Maddy" se leva alors en serrant son livre contre cette poitrine qui s'avérait n'être que du rembourrage. Comme soulagé. Il m'a dit que je ne le reverrais plus. Que ses parents avaient découvert tout ça et qu'ils comptaient l'envoyer très loin d'ici. Mais je ne pouvais pas juger ses parents qui devaient alors faire le deuil de leur fils unique et réussir à passer une épreuve qu’on croirait si absurde et impossible.

Il est parti il y a un an maintenant, et à l’autre bout du monde…

Je n’ai pas eu l’audace de lui demander comment il s’en sortait avec ses relations qu’elles soient amicales ou intimes, mais je suppose qu’il n’en a pas, qu’il se protège de ça en sachant pertinemment la réaction des autres qui réaliserait qu’ils n’ont jamais eu affaire à une demoiselle.

C’est d’autant plus un gâchis quand je me ressasse tous les regards indiscrets des hommes qui se posaient sur lui quand il s’en allait de son habituel banc et qu’il devait défiler devant tout ce monde pour atteindre la sortie. Je voyais la gente masculine qui suivait « Maddy » jusqu’à ce qu’elle disparaisse totalement de leurs champs de vision, je me rappelle de cette convoitise qui les dévorait et je m’imaginais aller les avertir qu’il s’agissait d’un homme. Juste pour voir... Pourtant Matthews, lui, ne remarquait même pas ces attitudes, trop concentré à fixer le sol qu’il longeait. Cette certaine innocence va me manquer… Je dirais même…

Il me manque.

Celui qui redoute


Encore ce type assis sur ce banc, dire qu’il est dans mon école, et je dois encore me le voir s’imposer sur la trame du métro. Il n’est jamais capable de porter son sac-à-dos plus de quelques minutes quand il est trop pris par les livres. Je n’ai jamais vu quelqu’un bouquinait autant, en même temps, il faut bien s’occuper, je le vois toujours recroquevillé au loin dans la cour sans adresser le moindre mot à personne. Il ne parle d’ailleurs jamais et je n’ai jamais entendu sa voix. D’ailleurs, j’ai l’impression qu’il est vide à l’intérieur. Il reste statique à agripper les pans de son uniforme. Je ne l’ai jamais vu prendre une autre expression que cette neutralité déconcertante. Parfois, il est si immobile qu’on croirait presque qu’il ne respire plus. Pourquoi ce type est-il autant en recul ?

Je me suis occupé à l’observer de temps en temps. Il est plutôt maigre, je trouve, un fil de fer, je dirais. Il n’a pas un brin de muscle, mais il ne semble pas faire d’effort pour en avoir. Il n’a rien de viril chez-lui, que ce soit un soupçon de pilosité -même si je n’ai rien à dire à ce niveau-là, je suis encore imberbe moi-aussi- ; il n’a rien de marqué chez-lui, tout est finesse. Ce n’est pas comme ça qu’il va s’imposer dans la vie. Je pourrais le briser en deux juste en touchant son torse du bout de mon index, j’en suis certain.

Mais je n’irai pas lui adresser la parole. Il ne me rassure pas avec son air de faux déprimé, je pense qu’il veut juste attirer l’attention. Dans sa classe, personne ne l’accepte, ils le trouvent trop hors-normes, je les comprends, il est spécial. Sa manière dont il regarde chaque attitude de nos camarades, à décrypter chaque geste comme pour essayer de nous imiter. Il se donne de la peine pour rien, je ne l’ai jamais vu se conduire comme un homme depuis son arrivée. Plus comme une…heu…

D’après ce que je sais, il s’appelle Matthews. Pourquoi ça m’intéresse ? Aucune idée. Je le vois tout le temps assis derrière moi à attendre le métro lui aussi. Je suis certain qu’il espère qu’on discute ensemble, rêves. Je ne vais pas perdre mon temps avec un reclus de l’humanité. Et puis quoi encore.

On a passé des mois comme ça, moi à le fuir du regard, et lui à m’ignorer. Ce n’est pas possible d’être aussi… Je sature. Il faut que j’arrête de penser à lui, mais pourquoi il occupe autant mon esprit. Il est si insignifiant, je dois faire le double de lui, et pourtant, je me sens étouffé, écrasé quand il est derrière moi. Sa présence est pesante, parce que je suis incapable de comprendre ce qu’il se trame dans son crâne. J’ai l’impression d’avoir affaire à une contrefaçon, qu’il cache quelque chose à l’intérieur de lui qui n’a rien à voir avec ce qu’il est vraiment.

C’est d’ailleurs à la fin de l’année, que j’ai appris par des rumeurs qu’il allait partir très loin. Mais je suis sûr de rien. Je me souviens que le lendemain, on l’a vu arrivé dans les couloirs de l’école avec un air…Je saurais pas comment le décrire, et pour la première fois, ses parents ne l’avaient pas accompagné. On avait l’impression qu’il avait tout perdu la veille, je n’ai jamais compris ce qu’il lui était arrivé. Certains disaient qu’il était peut-être devenu orphelin et c’est pour ça qu’il parait à l’autre bout du monde. Mais je sentais que ce n’était pas ça.

Je l’ai recroisé à la fin de la journée, quand j’étais de nouveau à attendre mon dernier métro. C’est alors que j’ai vu Matthews se levait, quelle initiative, je suis épaté. Je soupirais intérieurement avant de le voir marcher un peu plus loin. Je l’ai vu alors arrêter ses pas d’un coup, il dirigea lentement son regard vers les rails. Il avança un peu vers sa cible, tout au bord alors que le métro commençait à arriver, la fixant avec une expression qui vint me serrer la poitrine d’un coup.

J’ai commencé à me précipiter sur lui pendant que le bruit assourdissant du métro venait faire trembler le sol. Il se laissa tomber en avant comme s’il était inanimé. Je l’ai attrapé par la veste de son uniforme, au niveau du col, et je l’ai tiré en arrière pour le jeter à l’abri alors que le métro fonçait à quelques centimètres de nous à toute allure.

J’ai senti l’air du métro venir cacher mon souffle saccadé, j’ai cru que je n’allais m’en remettre. Et… Je n’ai pas réussi à caser un mot. Nous nous sommes juste fixés un long moment droit dans les yeux, moi avec mon air paniqué, lui avec un air désolé.

Les autres personnes qui n’étaient pas figées à fixer Matthews, se sont précipités vers lui pour lui demander si ça allait. Moi, personne ne m’a demandé comment j’allais. Pourtant, j’étais visiblement le plus traumatisé des deux.

Mais pourquoi est-ce qu’il en est arrivé là ?

J’ai insisté pour le ramener chez-lui. J’avais tellement une certaine crainte qu’il recommence… Ses parents n’ont jamais su ce qu’il s’était passé, et c’est peut-être mieux comme ça. Ils avaient visiblement déjà beaucoup de problèmes pour en plus rajouter un tel évènement par-dessus. Mais j’avais presque peine pour lui. J’ai alors dit à Matthews qu’on pourrait se voir dès le lendemain s’il voulait. Je lui avais donné rendez-vous au métro, ça peut sembler incompréhensible, mais je ne voulais pas oublier tant qu’il ne m’avait pas expliqué pourquoi. Je l’ai attendu longtemps, j’ai même cru qu’il n’allait pas venir.

C’est alors que j’ai entendu la plus douce des voix me demander :

« Je peux m’asseoir ? »

Autant dire que je n’ai pas hésité une seconde à me décaler du banc de la trame de métro pour laisser la place à cette demoiselle. Matthews comprendra cette priorité. Je n’avoue ne pas m’être caché à redessiner la silhouette de celle qui s’était assise à côté de moi. Elle était si féminine que j’ai cru rêver sur le moment. C’était mon fantasme ? Je me suis assoupi à attendre inlassablement l’autre retardataire ?

J’ai alors remonté ma description jusqu’aux traits de son visage semblable à un ange sur le moment, mais qui me paraissait familier. Avant de comprendre.

« Mais… !!! »

Je suis tombé du banc en un quart de seconde, le cœur palpitant. Qu’est-ce que ce type essaye de faire ?! Il veut me faire une crise cardiaque ?! Je n’arrivais pas à réaliser que j’étais en face de Matthews qui ne se ressemblait pas du tout.

Je suis remonté m’asseoir en le fixant comme s’il s’agissait de quelque chose de surnaturel. J’essayai de comprendre ce qu’il m’arrivait. Et là, Matthews s’est enfin exprimé. Il m’a dit que ce que je voyais, c’est ce qu’il a toujours voulu être. Il m’a parlé de cette « Maddy » qu’il s’était inventé pour être lui-même, mais que personne ne pouvait comprendre dans son entourage, que ce n’était pas envisageable qu’il devienne elle définitivement. Alors il devait toujours, et pour les autres uniquement, choisir...

Celui ou Celle qu'il devait être.


Je l’écoutais parler sans dire un mot. Quand il eut fini son histoire, je lui ai demandé pourquoi il me confiait ça à moi. Il m’a juste répondu que j’étais le seul qui s’était soucié de lui jusqu’à maintenant. Pourtant, j’étais le premier à critiquer ce genre de… Pratique. Mais là, ce n’avait rien d’une déviance qui me dérangeait, c’était juste ce que je voulais découvrir depuis longtemps.

Il m’a dit qu’il comptait sur moi pour n’en parler à personne, et que de toute façon, il allait partir assez loin pour que je n’aie plus affaire à lui. Je l’ai laissé partir sans réussir à lui répondre, et je ne l’ai jamais revu. Je ne sais toujours pas quoi penser de cette histoire. Si ça avait été quelqu’un d’autre, je n’aurais pas eu cette réaction, j’ai été plus… intolérant que ça. Mais savoir que Matthews en était arrivé là parce que ses parents ne l’acceptaient pas en tant que « Maddy » m’a forcé à ne pas le juger.

Je l’avoue, cette « Maddy » a été la rencontre la plus improbable de ma vie. Mais l’air de rien, elle s’exprimait beaucoup plus que Matthews, elle était plus droite, plus à l’aise avec son apparence, avec une sorte d’aura qui apaisait même un gars comme moi. Je pense même, qu’elle me manque un peu cette « Maddy ». Hm… Oui... Je dirais même...

Elle me manque.

➳ and behind the computer
Bonjour Bonjour

∞ Jade
› AGE : 18 ans › COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM? Root-Top › COMMENT LE TROUVES-TU? A l’ancienne, idéal ! › PRÉSENCE : Week-end uniquement › SCÉNARIO/INVENTE : Inventé › DOUBLE-COMPTE : Même pas › AUTRE CHOSE? Je suis impatiente de RP !

Code:
<b>MISHEL FOX</b> ∞ Matthews Llyod


Dernière édition par Matthews Llyod le Jeu 10 Aoû 2017 - 14:55, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 15:39

Bienvenue parmi nous :20:
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Bessie Baratti

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Lorenzo-Maddie-Tom-Lola-Jillian-Devan-Ruby-Woody- Quinn-
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 999
ICI DEPUIS : 01/10/2016
CRÉDITS : angie ou tag ou moi meme (je debute :/)
DOUBLE-COMPTE : Eibell; marc-aurele; thomas
STATUT : celibataire ou en couple ce n'est qu'un terme pour definir une situation x
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 15:49

Bienvenue

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Life could'nt be more complicated
I guess being  diabolical has it perks
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 15:50

Merci à vous deux !
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Lily-Anaëlle Malinowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: léo (meilleur ami) ⋄ nelligan (the one who came back to me) ⋄ milo (con) ⋄ woody (coup d'un soir) ⋄ perry (connaissance) ⋄ sara (cousine) ⋄ nevaeh (celle qui la protège) ⋄ ally (meilleure amie) ⋄ concho (grand-frère) ⋄ axten (nounou & grand frère) ⋄ isaiah (celui qui veut la faire planer) ⋄ levi (l'espion qui bosse pour son père) ⋄ you ?
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 7057
ICI DEPUIS : 01/04/2013
CRÉDITS : thinkky
DOUBLE-COMPTE : tiffany, xavier cj, sunny, maxwell, lorenzo
STATUT : married to the one that she always loved, and pregnant.
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 16:00

Bienvenue parmi nous :coeur:
Par contre il faudrait que tu utilises le code de présentation du forum Hum

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
It's love Yes, all we're looking for is love from someone else A look in somebody's eyes To light up the skies To open the world and send it reeling A voice that says, I'll be here And you'll be alright —
city of stars
(lions' tears.)
Revenir en haut Aller en bas
http://emydca.tumblr.com/ En ligne
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 16:08

D'acc, je change dès que je peux !
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Cole Headland

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Vicky - Maryne - Théia - Phoebe - Tahlia
ANECDOTES: Cole est né à New-York, et a vécu toute sa vie là-bas. ++ Issu de la jeunesse dorée de Manhattan, il n'a pas eu de soucis à se faire une place dans le monde, plus particulièrement celui de la mode qu'il côtoie de près grâce à ses parents (métiers au choix). Il n'a pas eu à faire de longues études, toutes les portes lui étaient ouvertes dès sa majorité. ++ Caractère : sociable ; taquin ; passionné ; impatient ; jaloux ; fêtard ; possessif ; extraverti ; sanguin ; séducteur ; imprévisible ++ Il débarque soudainement à Bowen après avoir fait des pieds et des mains pour retrouver Victoria, qui est partie comme une voleuse. Même si leur relation n'avait quelques mois, il a pas compris, et ça l'énerve grandement. Il pensait que ça allait rouler entre eux, qu'elle allait se donner à lui, et ça l'énerve encore plus de se dire qu'elle est sûrement partie pour un autre mec. C'est un mec vénère, Cole. Il a attendu, il a pris soin d'elle, il est... tombé amoureux ?! et pour quoi ? Pour qu'elle se barre comme ça à Bowen ? Pas question. Pour une fois qu'il est cool dans une relation, ça va pas se passer comme ça.
ABOUT MEMESSAGES : 2141
ICI DEPUIS : 12/07/2017
CRÉDITS : Darkkorean (a)
DOUBLE-COMPTE : La liste devient longue. Eden Parker-Lane et Joy J. Garcia
STATUT : Je suis célibataire pour le moment, bien que mon cœur ne bat que pour elle, je m'autorise certaines distractions
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 16:19

Bienvenue ici :perry:

__________________________



Cole A. Headland
Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.BY PHANTASMAGORIA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1730
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : Alinoé(vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 16:23

Matthews ?? J'ai pensé à un garçon au départ. :14: :14:

Bienvenue parmi nous et bon jeu vu que ta fiche à l'air terminée. :panda: :33: :popcorn:

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jade Eilynn Standford
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 16:29

J. Eilynn Standford a écrit:
Matthews ?? J'ai pensé à un garçon au départ. :14: :14:

Tu m'as refait ma journée :rire:

Non plus sérieusement, lis un petit bout de la fiche et tu comprendras.

Mais je suis flattée, ça prouve que j'ai bien choisi mon avatar !

- Merci à vous pour vos messages !
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Evie Rhodes

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 418
ICI DEPUIS : 10/07/2017
CRÉDITS : elenwë
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 16:32

C'est un garçon HA
Bienvenue, amuse-toi bien sur AA I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 16:36

Oh non fallait pas lui dire ! On lui aurait fait la surprise plus tard !

Merci !


Dernière édition par Matthews Llyod le Mar 8 Aoû 2017 - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 16:48

J'ai pris une heure pour lire tout de A à Z (et le relire par simple envie de relire) l'histoire de Matthews est juste écrite de manière sublime et je crois que je vais venir te quémander un rp dés que tu sera validé *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 16:52

Oh merci c'est hyper gentil, ça me touche vraiment !

Je fais du RP depuis quelques années déjà mais là, j'avoue que j'ai tout donné pour ce personnage car je voulais pas prendre son histoire à la légère...

Je change tant bien que mal ma fiche de présentation (Adieu ma fiche de présentation fétiche...), j'attend qu'elle soit validée, et je RP de suite avec toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
animateur
avatar

Perry Peach

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: aisling (c'est compliqué) + tahlia, concho, freja (les colocs de folie) + penny (petit enfant d'amour) + bérénice (amie proche) + lily-anaëlle (amie) + ezekielle (secrétaire et amie) + andreas (confident), you ?
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 2319
ICI DEPUIS : 21/12/2014
CRÉDITS : tag (a), lions' tears (s)
DOUBLE-COMPTE : emrys le dépressif, candy le bisounours, gin la chieuse
STATUT : célibataire, encore et toujours, papa poule de deux filles (Penny et Siobhan)
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 17:30

bienvenue love u super idée de perso', ça change :coeur:

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Isn't she lovely, Isn't she wonderful, Isn't she precious. Less than one minute old, I never thought through love we'd be Making one as lovely as she But isn't she lovely made from love. Isn't she pretty, Truly the angel's best. Boy, I'm so happy. We have been heaven blessed — .
stevie wonder
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   Jeu 27 Juil 2017 - 17:43

Merci !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Me, Myself, and Madd'   

Revenir en haut Aller en bas
 
Me, Myself, and Madd'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: PLAYGROUND  :: stories have been told :: fiches de présentation-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus