It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 (aino) la blessure virile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
avatar

Zephyr Simmons

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES: Zephyr, au premier abord, il est froid. Aussi glacé que l'antarctique. ‹ Il a tendance à prendre les gens de haut. Pas pour se sentir supérieur, mais comme une protection. ‹ Déteste qu'on le prenne pour un imbécile. Avec lui, il vaut mieux être honnête sous peine de se prendre une mandale. ‹ Il est impulsif. Quand on lui manque de respect à lui, il s'en fout, mais ses proches, c'est autre chose. Alors, il peut très vite s'énerver si on prononce un mot de travers envers ses proches. ‹ Pour se canaliser, il fait de la boxe depuis son plus jeune âge. Son père voulait lui faire faire du tennis, mais Zephyr déteste ce sport. ‹ Il y a un plat qu'il aime plus que tout : les macaronis au fromage. Il en raffole, faites lui ce plat et il devient dingue. ‹ Zephyr, c'est une guimauve camouflée. Avec ses proches, il devient câlin, mielleux, affectueux. ‹ Attentif, il ne laissera jamais un de ses proches dans la merde. Jamais. Il veut seulement qu'ils soient aussi bien qu'ils le peuvent, qu'ils soient heureux. ‹ Il est généreux, mais pas avec n'importe qui. ‹ Il fume quelques cigarettes par-ci par-là, mais ne se drogue pas. L'alcool ne lui réussi pas, alors il évite. ‹ Un paradoxe : il déteste le contact physique avec ceux qu'il ne connaît pas, mais est très tactile avec ceux qu'il aime. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 76
ICI DEPUIS : 04/08/2017
CRÉDITS : koa (a) koa (sign)
DOUBLE-COMPTE : Orson Macintosh.
STATUT : let me think about it.
MessageSujet: (aino) la blessure virile.   Mer 9 Aoû 2017 - 16:56

Zephyr n'étant là que depuis deux mois, il avait eu le temps de faire le tour de la ville afin de chercher un complexe sportif qui enseignerait de la boxe. Ou un club, ceci dit. Heureusement pour lui, il en avait trouvé un juste la semaine dernière mais comme il n'avait pas eu le temps de venir, le voilà aujourd'hui à la fin d'une séance plus ou moins éprouvante. Le professeur avait voulu qu'il participe à un cours pour juger de son niveau, ce qui n'avait pas déplu à Zephyr puisqu'il voulait aussi apprendre à connaître le niveau d'un peu tout le monde et surtout du professeur. Certains n'étaient pas faits pour lui ... Mais celui-là, ça allait. Il bougeait, au moins. Pendant le cours, il put même parler avec une fille qui semblait être habituée à venir ici. Du moins, plus que lui en tout cas. Cette séance lui avait fait du bien, il avait pu évacuer deux mois de frustration intense. Les gants autour du cou, il se dirigeait maintenant vers son casier désigné dans les vestiaires en regardant un peu autour, il faisait sa petite visite. Mais elle fut de courte durée, parce qu'au moment où il s'approchait de son casier, la fille de tout à l'heure ouvrit le sien juste à côté et c'est Zephyr qui prit la porte en fer de plein fouet dans la gueule. « Aouch, bordel ça fait un mal de chien ... » dit-il alors qu'il dût même reculer de quelques pas pour ne pas tomber. Il porta sa main à son arcade pour constater avec mécontentement qu'il saignait et plutôt fort ... « L'ironie de se battre pendant une heure et de se blesser avec une porte de casier ... Y'a qu'à moi que ça arrive. »

__________________________

sinking.
It's like I woke up from a nightmare because I finally got away from you. And I ain't ever going back there if it's the last thing I'll ever do. But now it's RIP, because its over and you're dead to me. You're just a memory that I can't break, no I can't shake the ghost that you left behind here. sex whales & fraxo
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Aino Eklund

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Axten ɤ CJ ɤ Devan ɤ Emrys ɤ Hải Lý ɤ Isaiah ɤ Jay ɤ Lily-Anaëlle ɤ Lola ɤ Malou ɤ Maxence ɤ Nelligan ɤ Siam ɤ Woody
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 2110
ICI DEPUIS : 23/01/2016
CRÉDITS : rhumanesque
DOUBLE-COMPTE : grace ɤ andeana
STATUT : l'amour n'existe pas pour des personnes comme elle
MessageSujet: Re: (aino) la blessure virile.   Mer 9 Aoû 2017 - 23:06

Taper sur les gens c'était un peu mon hobby et visiblement, ça se remarquait même au travail parce qu'un de mes collègues il y a des mois de ça m'avait conseillé de commencer la boxe. Juste un moyen pour décompresser et arrêter de s'en prendre aux clients un peu trop envieux d'autres choses que ce que je leur servais dans leurs assiettes. Si au début j'avais refusée d'y aller parce que je n'étais pas capable de bouger mon cul plus loin que mon confortable canapé et aussi parce que le sport et moi n'avions jamais vraiment été amis, j'avais décidée de m'inscrire dans un club. Juste par curiosité au début, puis j'y ai pris goût. Ça me faisait bouger de chez-moi au lieu de rester seule après le travail, parce que des proches disaient que c'était ça qui faisait mon caractère pourri, la solitude. Ça devait bien plus d'un an que je m'exerçais à la boxe, que je voyais des petites têtes venir et partir, je m'en foutais bien de ça, moi j'n'étais pas là pour les autres. Bien que je devais apprendre à me sociabiliser au lieu d'être toujours seule et grogner comme un animal dès que quelqu'un osait me parler. Parfois je faisais des efforts, comme aujourd'hui, mais ça ne continuait jamais en dehors de la salle. Une fois les pieds dans les vestiaires, je redevenais la Aino imprévisible. Aino la chieuse, simplement. Je ne faisais attention à personne, comme si un voile noir cachait tout ce qu'il y avait de vie autour, je voulais simplement rentrer chez-moi vite, être en dehors de tout contact avec les humains. Un peu trop brute dans mes gestes sans doute, la porte de mon casier s'arrêtait brusquement et derrière celle-ci, qui revenait doucement vers moi, la voix familière d'un type.  Je rabattais le casier pour voir ce qu’il venait de se passer. « Merde ... » Je soufflais, passant une main légère dans ma chevelure. « Même quand j’veux blesser personne, j’arrive à le faire. » J’dois être née pour tabasser des gueules, faire couler le sang. Un vrai monstre. « T’as vraiment un corps de fragile, tu pisses le sang, putain. » Oui, je ne savais totalement pas comment réagir, j’étais pas très tactile et j’avais juste tellement l’habitude de blesser les gens que je n’avais même plus envie de réagir. « Ça va tu vas pas mourir ? » Ou faire un malaise, ça revenait au même.

__________________________

    Things aren't the way they were before ◇i kept everything inside and even though i tried, it all fell apart. ©endlesslove + faust (gif)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
bowenien
avatar

Zephyr Simmons

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES: Zephyr, au premier abord, il est froid. Aussi glacé que l'antarctique. ‹ Il a tendance à prendre les gens de haut. Pas pour se sentir supérieur, mais comme une protection. ‹ Déteste qu'on le prenne pour un imbécile. Avec lui, il vaut mieux être honnête sous peine de se prendre une mandale. ‹ Il est impulsif. Quand on lui manque de respect à lui, il s'en fout, mais ses proches, c'est autre chose. Alors, il peut très vite s'énerver si on prononce un mot de travers envers ses proches. ‹ Pour se canaliser, il fait de la boxe depuis son plus jeune âge. Son père voulait lui faire faire du tennis, mais Zephyr déteste ce sport. ‹ Il y a un plat qu'il aime plus que tout : les macaronis au fromage. Il en raffole, faites lui ce plat et il devient dingue. ‹ Zephyr, c'est une guimauve camouflée. Avec ses proches, il devient câlin, mielleux, affectueux. ‹ Attentif, il ne laissera jamais un de ses proches dans la merde. Jamais. Il veut seulement qu'ils soient aussi bien qu'ils le peuvent, qu'ils soient heureux. ‹ Il est généreux, mais pas avec n'importe qui. ‹ Il fume quelques cigarettes par-ci par-là, mais ne se drogue pas. L'alcool ne lui réussi pas, alors il évite. ‹ Un paradoxe : il déteste le contact physique avec ceux qu'il ne connaît pas, mais est très tactile avec ceux qu'il aime. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 76
ICI DEPUIS : 04/08/2017
CRÉDITS : koa (a) koa (sign)
DOUBLE-COMPTE : Orson Macintosh.
STATUT : let me think about it.
MessageSujet: Re: (aino) la blessure virile.   Lun 14 Aoû 2017 - 12:09

Il n'y avait vraiment qu'à lui que ce genre de choses arrivaient. Pourtant il était bien loin de chercher ces situations un peu trop cocasses. D'habitude il fuyait les gens comme la peste, pour éviter tout contact physique ou vocal. Non, Zephyr avait bien trop peur pour avoir envie de discuter avec qui que ce soit, bien qu'il l'ait fait aujourd'hui avec cette fille qui vient tout juste de lui péter l'arcade sourcilière avec une porte de casier en ferraille. Et d'ailleurs, lorsque celle-ci prononça qu'elle arrivait quand même à blesser des gens quand elle ne le voulait pas, Zephyr grimaça. Il secoua légèrement la tête et décida de s'asseoir sur le banc qui séparait les deux rangées de casiers. « Je suis pas en adamantium, t'avais qu'à faire plus attention, merde. » répondit-il au fait qu'il ait un corps de fragile. Décidément, ça n'était vraiment pas son jour, si même elle décidait de se foutre de sa gueule. Zephyr soupira puis leva les yeux au ciel. « Si tu continues à te moquer sans penser à appeler les secours, je vais bien finir par clamser, oui. » Son ton arrogant était de retour, mais il ne fallait pas lui en vouloir. Il était toujours comme ça, et puis, ça l'énervait un peu qu'elle le regarde saigner comme ça sans rien faire pour l'arrêter. Zephyr considérait que c'était de sa faute, alors il portait son jugement là-dessus, trop déboussolé pour faire autrement. Il retira son T-shirt pour le rouler en boule et le presser contre sa plaie, histoire de stopper le saignement. « Super, un T-shirt de flingué. La joie. » Râla-t-il dans sa barbe en observant les petites étoiles sur le carrelage des vestiaires. Des étoiles ? Qui bougeaient. Pas bon signe, tout ça.

__________________________

sinking.
It's like I woke up from a nightmare because I finally got away from you. And I ain't ever going back there if it's the last thing I'll ever do. But now it's RIP, because its over and you're dead to me. You're just a memory that I can't break, no I can't shake the ghost that you left behind here. sex whales & fraxo
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Aino Eklund

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Axten ɤ CJ ɤ Devan ɤ Emrys ɤ Hải Lý ɤ Isaiah ɤ Jay ɤ Lily-Anaëlle ɤ Lola ɤ Malou ɤ Maxence ɤ Nelligan ɤ Siam ɤ Woody
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 2110
ICI DEPUIS : 23/01/2016
CRÉDITS : rhumanesque
DOUBLE-COMPTE : grace ɤ andeana
STATUT : l'amour n'existe pas pour des personnes comme elle
MessageSujet: Re: (aino) la blessure virile.   Mar 15 Aoû 2017 - 14:40

Un long soupire s'évade, mon regard reste planté sur cet homme. « T'avais qu'à être ailleurs. » Un semblant d'humour, il est vrai que j'aurais pu être moins brute, mais c'n'était pas dans mes habitudes, je ne comptais pas vraiment changer parce que tant bien même j'essayais ; je n'y arrivais pas. Et puis je n'étais pas le genre de personne à m'excuser, chouinant pour réparer mes erreurs. Ce mec était amoché, le sang coulait de son arcade tel les chutes du Godafoss — peut-être pas, mais ça collait bien dans mon esprit, pourtant je n'étais pas prête à pleurer sur son sort, sur ma maladresse. « M'ouais, j'veux pas avoir de mort sur la conscience. » Et qu'il râle pas, ce n'est pas comme si je le laissais baigner dans son sang depuis cinq minutes en piaffant à son nez comment c'est drôle ou exaltant de péter la gueule des gens, volontairement ou non. Là c'est un accident, j'en tire rien de cet accident, sauf peut-être le fait qu'il va finir par me trouver désagréable, j'avais l'habitude. Pour plusieurs personnes j'étais celle qui pétait la gueule des autres sans vraiment réfléchir. Ce qui parfait n'était pas faux, sous l'impulsion j'faisais pas mal de conneries. Je refouillais dans les vêtements que j'avais lâchement jeter dans mon casier, cherchant mon portable que j'avais parfois un peu honte de sortir, parce qu'on aurait dit quelque chose qui sortait d'la guerre, un vieux truc des années 90. Rien de très moderne avec moi, moins je dépensais, mieux je me portais après. Mais il fonctionnait comme j'voulais, il pouvait appeler les urgences, pour le moment c'était le plus important. « Un t-shirt ça se lave mon chou. Puis au pire ça donne un style, t'es un bagarreur maintenant. » Je lui lançais un clin d'œil avant de composer le numéro. « T’aurais qu’à te dire que tu as défendu une femme, puis voilà. Pour pas te taper trop la honte. » Un rire sifflait d’entre mes dents, avant d’entendre au bout du téléphone les urgences, j’expliquais le cas, décrivant un peu ce que je voyais, c’est-à-dire rien. L’homme saignait juste à mes yeux, il devait aussi être un peu sonné, mais je n'étais pas dans sa tête. « Ça va bien ? Ils vont arriver. » Question con, juste pour montrer qu’un peu de politesse pouvait sortir d’ma bouche.

__________________________

    Things aren't the way they were before ◇i kept everything inside and even though i tried, it all fell apart. ©endlesslove + faust (gif)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: (aino) la blessure virile.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(aino) la blessure virile.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers:  
la croisière s'amuse !
Si vous rêvez d'évasion alors, cette croisière est faite pour vous. Ici, vous retrouverez tout ce dont on peut rêver : bar open, piscine, mur d'escalade, casino, gym, restaurants, spas, massages, etc.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
BAL MISS & MISTER BOWEN
les scénarios attendus