AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ daemon ♠ devan ♠ effy ♠ léo ♠ siam ♠ cj ♠ xavier ♠ aisling ♠ aino ♠ andeana ♠ collin ♠
ANECDOTES: I don't like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy because I can’t escape the gravity. I'm holding on, why is everything so heavy ? Holding on, so much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, if I just let go, I'd be set free. Why is everything so heavy ?
ABOUT MEMESSAGES : 1341
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ lux aeterna & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Mar 15 Aoû 2017 - 3:26

Même si le soir-même de leur dispute par texto, Andreas était revenu vers Lennox avec sa tendresse habituelle, le trentenaire avait tout de même l’impression que, depuis ces mots écrits sous l’impulsivité, son petit ami lui glissait d’entre les doigts. Distance, regards fuyants, absence d’intimité. Dès que Lennox s’approchait de lui, une fois sous les draps, qu’il tentait de s’unir à son corps à nouveau, de ne faire qu’un avec lui, Andreas semblait se crisper sous le contact de ses doigts. Au point que Lennox s’en sente rejeté, abandonné. Il avait l’impression qu’Andreas ne le désirait plus, pire encore, qu’il réalisait peu à peu qu’il ne voulait plus être avec lui. Au début, Lennox avait laissé le temps passer, il se disait que quelques journées de distance pourraient permettre au norvégien de faire le point, de tourner la page sur cette dispute et sur la réaction puérile et désespérée de Lennox. Une semaine plus tard, malheureusement, les deux hommes n’avaient pas retrouvé leur complicité d’avant, et lui-même se sentait glisser. S’il avait à maintes reprises songé à contacter Effy, ou à se débrouiller par lui-même pour se voiler le visage, le notaire avait résisté. Il voulait se battre pour Andreas et lui, et ce ne serait pas à coup de bouteilles de vodka qu’il y arriverait. Après les menaces irréfléchies lancées à son petit ami, il savait fort bien qu’une goutte pourrait très bientôt faire déborder le vase, tout comme une goutte de fort pourrait faire rechuter Lennox jusqu’à s’y perdre. Il avait donc décidé de renouer avec Andreas d’une manière bien plus positive, sans avoir à passer par la case dangereuse. En rentrant du travail, donc, et en trouvant Andreas au salon, Lennox afficha un grand sourire – ce qui ne lui arriverait que très peu. « Bonsoir ! Dis, t’as quelque chose de prévu pour le week-end ? » Et comme c’était un vendredi soir, la question s’appliquait à partir de maintenant. Lennox s’approcha d’Andreas, tout en dénouant sa cravate et déboutonnant un peu sa chemise, question de respirer. « J’ai eu une idée, dans la journée … Tu te souviens, y’a quelques mois, on avait parlé d’aller à une fête foraine ? J’ai fait mes recherches, et … un carnaval est en ville à MacKay, ce soir … Bon, je sais que c’est à deux heures d’ici, mais je me disais qu’on pourrait se louer une chambre là-bas, profiter des manèges jusqu’à tard et ne revenir que le lendemain … » Évidemment, cette initiative de la part de Lennox lui demandait bien du courage, et il s’était senti nerveux à l’idée de la proposer à son amoureux pendant tout le trajet de retour du boulot. Le fait qu’Andreas ait été si distant n’aidait en rien à ce qu’il se plonge dans une telle idée, sans savoir ce qu’il en dirait. « Si t’as envie, bien sûr … » Ajouta-t-il, anxieux de recevoir la réponse.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Andreas Eriksen

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 3462
ICI DEPUIS : 09/10/2016
CRÉDITS : cosmic light
DOUBLE-COMPTE : Devan & Dan.
STATUT : Propriété de M. Nowakowski.
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Mar 15 Aoû 2017 - 14:47

lennox ∞ andreas
La semaine avait été atrocement longue. Elle avait commencé par une dispute assez spectaculaire, qui avait démarré à cause d’une rumeur. En y réfléchissant de plus près, Andreas s’en était voulu de croire à une bêtise pareille. De faire passer la parole de son homme après la parole d’un inconnu. Alors pour se racheter, et pour prouver à Lennox qu’il lui faisait entièrement confiance, l’ambulancier avait voulu marquer le coup. Graver à vie le nom de celui qui partagerait son existence jusqu’à la fin. A vrai dire il y songeait depuis un moment maintenant et il lui sembla que c’était le moment idéal pour lui faire une telle surprise. Alors bien sûr, son tatoueur s’était montré légèrement réticent quant à lui tatouer le nom et le prénom de quelqu’un, le mettant en garde, essayant même de l’en dissuader. Mais Andreas n’avait pas voulu l’écouter, lui assurant que Lennox était l’homme de sa vie et que même, si dans le pire des cas ils devaient se séparer, il ne regretterait jamais de l’avoir connu. Il voulait l’avoir sur sa peau, à vie, l’avoir dans ses bras, à vie. L’amour fou, l’amour passionnel, l’âme-sœur. Une preuve d’amour qu’il jugeait plus belle qu’un bouquet de fleurs, plus parlante que des mots, car Andreas était très attaché à chacun de ses tatouages. Ils avaient tous été parfaitement pensés, réfléchis, désirés. Ils avaient tous une importance particulière, une signification propre, et le nom de Lennox les rejoindrait très vite près du cœur. C’était l’emplacement idéal, il n’avait pas fallu à Andy très longtemps pour se décider.

Andreas était plus que satisfait de ce nouveau tatouage ! Le dessin d’un pansement orné d’un « Lennox Nowakowski » qui signifiait tout simplement que c’était bien lui, le notaire dépressif qui ne se croyait capable de rien, qui avait soigné le cœur de l’ambulancier. Qui avait embelli sa vie. Seulement voilà, maintenant, il devait cicatriser. Andreas n’avait peut-être pas eu la meilleure idée du monde, mais, voulant garder la surprise jusqu’au bout, il avait dû faire quelques concessions. Ne plus se déshabiller devant Lennox… Ce qui voulait dire, pyjama pour dormir, plus de sexe, fermer la porte de la salle de bains en allant prendre sa douche. Et il le savait, Lennox le vivait mal, surtout à cause de leur récente dispute. Mais c’était un mal pour un bien, non ? Le supplice serait bientôt terminé et plus tard, quand ils se souviendraient de cette semaine, ils en riraient. D’autant qu’Andreas restait aux petits soins, souriant, à lui dire des mots doux. A lui voler des baisers quand il le pouvait. Même si la dispute l’avait affecté encore quelques jours après sa résolution, c’était désormais oublié. Lennox était fidèle, lui-même était fidèle, bref ils étaient heureux.

L’ambulancier n’était pas mécontent d’avoir enfin un jour de congés. Il avait enchaîné des horaires plutôt contraignants cette semaine, l’un de ses collègues ayant eu un accident, ils n’avaient pas encore trouvé de remplaçant. Hors de question de sortir, de traîner dehors avec je ne sais qui, pas même Collin à vrai dire. Andreas tint absolument à rester chez lui, chez eux, pour profiter pleinement de son repos. Il avait dormi tard – après s’être réveillé à la même heure que Lennox pour lui souhaiter bon courage – avait mangé tout aussi tard, s’était posé devant la télé… S’était rendormi par la suite. Homme d’action, il avait parfois du mal avec ce genre de journées où il ne se passait rien mais pour une fois ça n’avait pas été de refus. En se levant de son énième sieste Andreas s’était senti en pleine forme et ça tombait bien : après un coup d’œil dans le miroir, il semblerait que son tatouage soit fin prêt à être dévoilé ! Finie la distance, il allait pouvoir retrouver son homme et lui prouver une nouvelle fois tout son amour. Après une longue semaine de frustration, autant dire qu’ils allaient passer une merveilleuse soirée ! C’était sans compter sur l’initiative de Lennox.

Ce dernier rentra avec un sourire plutôt inhabituel, sourire qu’il n’avait pas vraiment eu l’occasion de voir cette semaine. Sourire qui ne tarda pas à être partagé tant il était contagieux ! Andreas le regarda donc, intrigué et se leva du canapé pour le saluer dignement. « Je suis totalement à toi pour le week-end ! » Il l’attrapa doucement par les hanches pour l’attirer à lui et lui vola un doux baiser. Son sourire s’agrandit en entendant la proposition du notaire. Une fête foraine ! C’était parfait pour se retrouver tous les deux, faire les gamins, oublier toutes les tensions. Il ne tarda pas à hocher la tête, content. « C’est une merveilleuse idée Lennox ! Bien sûr que j’en ai envie mon cœur, je suis sûr que ce sera génial. » Il passa ses bras autour du cou de son amoureux et planta son regard dans le sien. « Et puis… deux heures de route, c’est bien. On ne risque pas de croiser quelqu’un qu’on connaît. » Et ça c’était non négligeable. Il pourrait lui tenir la main, l’embrasser à sa guise. Lennox faisait des progrès au quotidien et il serait probablement bientôt prêt à s’afficher entièrement, en attendant cette petite sortie de couple leur ferait un bien fou. Il l’embrassa encore une fois. « Je nous prépare quelques affaires le temps que tu grignotes un truc peut-être ? »

Quand ils furent prêts à quitter la maison, Andreas lui vola les clés de la voiture des mains. « T’as eu une longue journée, moi je suis en pleine forme ! Alors je me dévoue pour conduire. Comme ça tu te reposes. » Il lui fit un petit sourire, tout excité par la soirée à venir, et le week-end de manière plus générale. Il adorait les fêtes foraines, surtout le soir. Il s’en dégageait une certaine ambiance romantique selon lui.
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ daemon ♠ devan ♠ effy ♠ léo ♠ siam ♠ cj ♠ xavier ♠ aisling ♠ aino ♠ andeana ♠ collin ♠
ANECDOTES: I don't like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy because I can’t escape the gravity. I'm holding on, why is everything so heavy ? Holding on, so much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, if I just let go, I'd be set free. Why is everything so heavy ?
ABOUT MEMESSAGES : 1341
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ lux aeterna & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Mer 16 Aoû 2017 - 1:12

Il aurait pu s’attendre à n’importe quelle réponse, Lennox. Même la pire. Parce que tout au long de cette semaine, Andreas lui avait semblé être une vraie montagne russe émotionnelle, tantôt affectueux en le couvrant de baisers et de belles paroles, tantôt si secret et distant allant même jusqu’à verrouiller les portes sur son passage lorsqu’il passait d’une pièce à l’autre, pour se doucher ou se changer à la chambre. Lennox avait vu cela comme une distanciation si cruelle, il s’en était voulu à mort d’avoir réagi comme un lâche, comme un con, et d’avoir ainsi repoussé l’homme qu’il aimait. Puis, Andreas revenait à l’assaut avec ses baisers, et les pensées de Lennox tourbillonnaient sans jamais savoir à quoi s’accrocher. Puis, ce soir, après qu’il lui ait timidement proposé cette escapade en amoureux, Andreas avait accepté avec un enthousiasme inégalable de fuir Bowen avec lui pour les prochaines vingt-quatre heures. Il l’attrapa même doucement par les hanches pour l’attirer vers lui, contre lui, où il l’embrassa tendrement. « On risque quand même de croiser des gens qu’on connaît, une fois là-bas … la foire est annoncée un peu partout dans la ville. » Spécifia Lennox, sans que ce soit dans le but de briser les espoirs d’Andreas. « Mais ce n’est pas bien grave. » S’empressa-t-il d’ajouter, d’une voix détachée, douce. Pas qu’il était complètement prêt à se jeter dans le vide, à accueillir à bras ouverts le regard des autres, mais les différentes conversations qu’il avait eues, que ce soit avec Daemon ou Devan, lui avaient peu à peu ouverts les yeux. Puis, maintenant que ses parents étaient au courant pour sa relation avec l’ambulancier – ce que ce dernier ignorait encore -, Lennox avait de moins en moins peur de s’afficher. Andreas proposa alors de préparer leurs bagages pour la soirée et le lendemain pendant que lui mangeait une bouchée, puisqu’il revenait tout juste du travail. Il hocha la tête en se défaisant à contre-cœur de l’emprise de son homme, lui volant tout de même un baiser avant de passer à la cuisine. « Je t’en prie, amène-moi des vêtements confortables, je n’en peux plus de ces chemises. » Dit-il avec un sourire tout en retirant celle qu’il portait actuellement, se retrouvant alors dans son chandail blanc qu’il possédait en grande quantité puisqu’il en portait toujours un dessous ses vêtements de travail. Lennox se servit un simple bol de céréales, peu motivé à se préparer quoi que ce soit de plus cuisiné. De toute façon, le temps filait et il ne voulait pas avoir à tout nettoyer ensuite. Il rinça et lava rapidement sa vaisselle au même moment où Andreas redescendait de la chambre avec leurs sacs. Alors qu’il s’apprêtait à prendre les clés déposées sur le coin du comptoir, son amoureux s’en empara tout juste avant. Lennox sourit. « Je suis gâté, dis donc. » Ils descendirent jusqu’au stationnement où la voiture du notaire se trouvait, et embarquèrent chacun de leur côté. « Tu sais vu que c’est toi qui conduis, ça veut dire que c’est moi qui choisis la musique. » Lâcha-t-il avec un sourire amusé, avant de brancher son téléphone sur la prise. Ayant été un adolescent dans les années quatre-vingt-dix, c’était le style de ses années qu’il écoutait le plus souvent, n’étant pas du tout au courant de ce qui jouait présentement.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Andreas Eriksen

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 3462
ICI DEPUIS : 09/10/2016
CRÉDITS : cosmic light
DOUBLE-COMPTE : Devan & Dan.
STATUT : Propriété de M. Nowakowski.
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Mer 16 Aoû 2017 - 1:58

lennox ∞ andreas
Son homme l’étonnait jour après jour. Il avait passé avec brio l’étape de la crémaillère et donc de la rencontre avec ses amis, et maintenant il affirmait que ce n’était pas très grave, si on les voyait ensemble. Son cœur se gonfla d’un amour immense, et il s’en voulut encore plus de cette affreuse semaine. Autant la dispute que la distance. Mais il se consolait en se disant que toute cette sale période se terminerait ce soir. Il allait déjà avoir du mal à ne pas cracher le morceau dans la voiture tant il avait hâte… « Ce que tu viens de dire là, je crois que c’est la plus belle chose que j’ai jamais entendue ! » Eh oui, il en fallait peu pour le rendre heureux, Andreas. Que son homme soit enfin – presque – prêt à s’afficher avec lui, on ne pourrait pas lui faire plus plaisir. Comme quoi, l’argent ne faisait pas tout et les plus beaux cadeaux venaient d’ailleurs. « Ca marche pour les vêtements confortables, de toute façon tout te va. Et on sait tous les deux qu’une fois passé les portes de l’hôtel, tu te retrouveras à poil. » avait-il crié depuis la chambre alors qu’il choisissait soigneusement les vêtements.

Une fois que tout était prêt, ils avaient grimpé dans la voiture. Andreas ne put retenir une grimace quand son homme voulut choisir la musique… Merde, il s’était fait avoir pour le coup. Lui qui avait juste cherché à être gentil ! Lennox n’avait pas mauvais goût, juste… au niveau de la musique, ils ne s’accordaient pas toujours. Le notaire était resté bloqué à une certaine période, les années 90, qu’Andreas n’écoutait plus depuis longtemps. Mais si ça pouvait lui faire plaisir… « Tu as le droit d’écouter ça pendant deux heures, seulement si tu chantes ! » Il le regarda avec un petit sourire, se pencha pour l’embrasser puis démarra, toujours aussi joyeux.
La route ne fut pas aussi longue qu’il n’aurait cru. Ils avaient un peu fait les cons, parlé de tout et de rien. Andreas avait même initié un mea culpa sur son comportement de la semaine. « Tu sais, j’suis désolé d’avoir été un peu bizarre toute cette semaine. Ca n’a absolument rien à voir avec notre dispute ou même avec toi. C’est… » Il cherchait comment le rassurer sans balancer le tatouage tout de suite. Il voulait lui montrer à l’hôtel, quand il accepterait enfin de se dénuder devant lui ! « C’est rien de grave, vraiment. J’avoue que j’ai pas été très présent, très câlin, mais j’compte bien me rattraper. » Il tourna un instant la tête vers lui, lui sourit et déposa une main sur sa cuisse comme pour les rapprocher dès maintenant.
Ils étaient presque arrivés. Andreas avait tellement hâte !
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ daemon ♠ devan ♠ effy ♠ léo ♠ siam ♠ cj ♠ xavier ♠ aisling ♠ aino ♠ andeana ♠ collin ♠
ANECDOTES: I don't like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy because I can’t escape the gravity. I'm holding on, why is everything so heavy ? Holding on, so much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, if I just let go, I'd be set free. Why is everything so heavy ?
ABOUT MEMESSAGES : 1341
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ lux aeterna & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Mer 16 Aoû 2017 - 2:19

Un sourire s’afficha sur le visage de Lennox après qu’il ait dit que ce ne serait pas bien grave, s’ils croisaient des gens là-bas, et que ces paroles semblèrent réjouir plus que de raison son amoureux. « Tu sais, il me semble que ce ne soit pas la première fois que tu me dis ça … » Comme quoi, il pouvait arriver à Lennox de dire de belles choses, parmi tous les faux-pas, parmi toutes les gaffes. Et encore, Andreas ignorait la nouvelle qui l’attendait. S’il était aussi heureux d’apprendre que peu à peu, le notaire se faisait à l’idée d’être vu en public en sa compagnie, alors quelle serait sa réaction lorsqu’il apprendrait que les parents Nowakowski étaient au courant de leur relation ! Que, peut-être, au Noël cette année, il serait invité au 61, Golf Links Road ? Dans tous les cas, Lennox avait assez hâte de le lui annoncer. Pour le moment toutefois, il devait se remplir l’estomac un minimum avant de prendre la route, et c’est ce qu’il fit en se dirigeant vers la cuisine pendant qu’Andreas lui hurlait des paroles bien intimes. Heureusement que les condos dans cet immeuble étaient bien insonorisés. Il se contenta de rire, seul dans la cuisine, en versant son lait dans ses céréales. Une dizaine de minutes plus tard, ils étaient tous les deux prêts à prendre la route, et Andreas insista pour être le conducteur. Cette fois, Lennox ne se fit pas prier : il avait sa journée dans le corps et l’idée de devoir se concentrer sur la route devant lui ne l’égayait guère. Il était davantage réjoui par l’idée de pouvoir écouter sa propre musique pendant le trajet. « Tu vas regretter cette demande … » Releva Lennox quand Andy lui donna l’autorisation d’écouter ça, à condition qu’il chante. Oh, il chanterait. Et il chanta. À chacune de ses chansons favorites, il s’époumona sur des notes plus ou moins justes, lui qui n’avait pas vraiment l’oreille musicale. Il connaissait encore toutes les paroles par cœur, c’était déjà ça. Parfois, pour reposer sa voix mais surtout les oreilles de son amoureux, il prenait des pauses pour déconner avec lui, passer sa main dans ses cheveux, discuter de tout et de rien. Loin derrière, dans ses pensées, se trouvaient les récents événements. Cette escapade avait réellement l’effet escompté, jusqu’à ce que le norvégien ramène de lui-même son comportement des derniers jours. « Je comprends si t’étais fatigué ou d’quoi, tu sais. T’as pas le boulot le plus reposant qui soit … Mais merci de clarifier, j’avoue que ça m’a souvent trotté dans la tête … » Lennox lui sourit et posa sa propre main sur celle d’Andreas, qui reposait sur sa cuisse. Pendant le reste du trajet, Lennox se contenta de siffler ses mélodies favorites, en regardant le paysage défiler devant ses yeux. Quand la sortie pour MacKay se dessina devant eux, Lennox sortit son téléphone portable afin de suivre, sur le gps, les indications jusqu’à la foire. Il indiqua à Andreas où tourner jusqu’à ce que, enfin, ils voient au loin les lumières illuminer les environs, et le stationnement déjà bien rempli devant eux.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Andreas Eriksen

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 3462
ICI DEPUIS : 09/10/2016
CRÉDITS : cosmic light
DOUBLE-COMPTE : Devan & Dan.
STATUT : Propriété de M. Nowakowski.
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Mer 16 Aoû 2017 - 2:42

lennox ∞ andreas
« Oui, c’est ça… J’étais fatigué. Le week-end de repos n’est vraiment pas de trop. Et puis tant qu’on n’a pas de remplaçant pour James… pas le choix. » Lui qui avait pourtant promis d’arrêter de faire trop d’heures supplémentaires. C’était malheureusement plus fort que lui, on lui demandait, il rappliquait. C’était important après tout, des vies étaient en jeu – et parfois des vies qu’il connaissait. C’était même sûrement le pire, quand il reconnaissait le visage d’un ou deux passagers d’une voiture, sur une civière, parfois caché par un drap qui n’annonçait rien de bon. « Mais je compte bien me rattraper ce soir et être tout à toi jusqu’au bout de la nuit ! » Mais pas trop non plus, il ne fallait pas oublier que Lennox avait travaillé toute la journée et qu’il était sans doute épuisé. En plus, c’était la fin de la semaine – et quelle semaine… « Oh, misère. » laissa échapper l’ambulancier quand il vit le peu de marge de manœuvre qu’il avait pour garer la voiture. Heureusement qu’il avait l’habitude de manier une ambulance et de se garer à peu près où… Malgré tout, il dût tourner une petite dizaine de minutes pour trouver une place. Il n’était jamais venu ici mais le coin lui plaisait, ils pourraient même aller se balader sur la plage en amoureux.

Une fois garé, ils sortirent de la voiture. Andreas s’approcha de son homme pour embrasser doucement sa joue puis attrapa sa main dans la sienne. Lennox lui avait donné l’autorisation, après tout… « Merci d’avoir eu cette idée. Je sens qu’on va passer une bonne soirée. » Nouveau sourire. Il était vraiment content quand Lennox prenait des initiatives comme ça. Probablement parce que lui, il n’osait plus… A cause du compte commun, il considérait que ça n’était pas son argent et qu’il n’avait pas le droit de le dépenser en cadeau. Heureusement, Andreas avait conservé un compte plus ou moins secret où il mettait quelques économies, pour justement pouvoir continuer à gâter son homme – plus raisonnablement.
Quelques minutes de marche plus tard, ils arrivaient sur la fête. L’ambiance était parfaitement comme il aimait, avec de la musique, des lumières, des rires, des manèges partout. De quoi passer un bon moment. Il s’arrêta à l’entrée de la fête foraine et regarda Lennox avec un grand sourire. « Est-ce que c’est cliché si je te demande de me gagner un nounours ? Allez, j’suis sûr que t’es un tireur d’élite en plus ! » Le pauvre Lennox… Voilà un Andreas qui retombait en enfance !
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ daemon ♠ devan ♠ effy ♠ léo ♠ siam ♠ cj ♠ xavier ♠ aisling ♠ aino ♠ andeana ♠ collin ♠
ANECDOTES: I don't like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy because I can’t escape the gravity. I'm holding on, why is everything so heavy ? Holding on, so much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, if I just let go, I'd be set free. Why is everything so heavy ?
ABOUT MEMESSAGES : 1341
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ lux aeterna & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Mer 16 Aoû 2017 - 3:02

Lennox hocha la tête quand Andreas confirma ses propos, quant à son niveau de fatigue de la semaine. À vrai dire, il avait lancé cette excuse-là comme ça, pour voir si son copain le contredirait, mais ce n’était pas le cas. Après tout, si ce n’était pas en raison de leur dispute, c’était l’explication la plus plausible. Andreas travaillait plus que le nombre moyen d’heures par semaine, et avec un boulot des plus stressants, en plus. À côté de ça, Lennox n’était pas vraiment à plaindre, avec son emploi de bureau, de neuf à cinq. Et puis, comme il travaillait à son compte, il était son propre patron, ce qui avait certes ses points négatifs, mais aussi beaucoup de positif. « J’serai à toi toute la nuit aussi … même si je dormirai un peu là-dedans. » Avoua Lennox en souriant, confirmant sans doute ce que le norvégien pensait déjà de toute façon. Il avait sa semaine dans le corps, le notaire, parce que même si ce n’était pas un emploi comme celui de son homme, il devait quand même êtrele  très concentré et était confronté aux demandes de ses clients et devait tout gérer correctement. Toutefois, c’était le week-end maintenant, et il n’avait aucunement l’intention de songer aux contrats qu’il aurait à rédiger la semaine prochaine. D’autant plus que les prochaines heures s’annonçaient bien libératrices et heureuses. Andreas arriva à se garer malgré le peu d’espace et malgré les grimaces de Lennox qui avait à quelques reprises eu peur pour sa voiture de luxe. « En espérant que l’autre d’à côté n’ouvre pas sa portière sur la voiture, tout à l’heure. » Dit-il en s’extirpant difficilement du véhicule avant de refermer la porte et de rejoindre Andreas sur le sentier menant à l’entrée de la fête foraine. Avant de prendre la route, le norvégien s’approcha de lui et l’embrassa sur la joue en glissant sa main dans la sienne. Les yeux de Lennox baissèrent jusqu’à leurs doigts entrelacés, puis il sourit en relevant le regard vers Andreas. « C’est toi qui l’as eu, cette idée, en fait. Y’a plus ou moins neuf mois de ça. On a juste tardé à la réaliser. » Il sourit doucement, en repensant à ce rendez-vous – qui n’en était pas vraiment un à l’époque – chez Imogen, où ils avaient appris à se connaître un peu mieux, un peu trop, puisque Lennox avait commencé à tomber amoureux de lui dès ce moment, alors qu’il était avec quelqu’un d’autre. Avec Lou. Aujourd’hui, il ne regrettait rien. Il avait rarement été aussi heureux qu’avec Andreas, pour ne pas dire jamais. Les deux hommes arrivèrent finalement dans la courte file d’attente pour rentrer sur le site de la fête foraine, et dès qu’ils furent entrés, ils aperçurent les nombreuses arcades qui défilaient devant leurs yeux sur l’allée principale. Sans plus tarder, avec un grand sourire enfantin, Andreas lui demanda de lui gagner un nounours. « Tireur d’élites, ça je sais pas. Par contre, j’ai déjà fait du basketball … » Dit-il en pointant la petite arcade où on devait lancer les ballons dans les filets, même si les ronds étaient sans doute bien très petits pour la balle, ce qui rendait quasi-impossible la réussite du lancer. Il attendit son tour, main dans la main avec Andreas, jusqu’à ce que ce soit son tour. Il paya les deux dollars nécessaires pour avoir droit à trois lancer. Il manqua les deux premiers mais, après avoir fermé les yeux et s’être bien concentré sur la trajectoire, il réussit à rentrer le tout dernier ballon. Cela lui donnait droit aux peluches un peu moins belles, sur la dernière rangée, mais c’était déjà ça. « À toi de choisir, my love. » Dit-il avec un sourire en se tournant vers son amoureux. C’est vrai que c’était plus facile quand on ne connaissait personne autour.  

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Andreas Eriksen

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 3462
ICI DEPUIS : 09/10/2016
CRÉDITS : cosmic light
DOUBLE-COMPTE : Devan & Dan.
STATUT : Propriété de M. Nowakowski.
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Mer 16 Aoû 2017 - 14:02

lennox ∞ andreas
« J’ai hâte de te regarder dormir. » fit Andreas avec un petit sourire. Il savait que ça gênait Lennox quand il faisait ça, d’un autre côté l’ambulancier ne pouvait s’en empêcher quand il le pouvait. C’était plus fort que lui, le notaire était vraiment trop mignon et semblait – presque – apaisé quand il dormait. Andreas s’entraînait même à repérer les cauchemars, quand son visage se crispait, que son sourire béat retombait et dans ces moments-là, il faisait en sorte de le rassurer. Il tenait sa main, le serrait un peu plus fort contre lui et si vraiment la souffrance semblait trop horrible, il le sauvait de ces images en le réveillant. Enfin, rassurez-vous, il arrivait aussi à Andreas, la nuit de… dormir, tout simplement ! Mais ayant flemmardé toute la journée, il y avait juste de grandes chances pour qu’il ait du mal à trouver le sommeil cette nuit. D’autant plus si leur soirée était parfaite. Il ressassait beaucoup quand les choses se passaient mal, mais le souvenir d’une soirée géniale aurait le même effet sur lui, celui de le garder éveillé, se repassant les images encore et encore pour en profiter un maximum.
Caprice d’enfant : Andreas voulait absolument voir Lennox lui gagner une peluche, trouvant cette idée délicieusement romantique. Tir à la carabine, basket, peu importait la façon, du moment qu’il gagnait ! « Laisse-moi t’imaginer en train de jouer au basket… » Il ne put s’empêcher de rire doucement, pour le taquiner. « Je te vois pas du tout ! » Difficile d’imaginer Lennox en jogging, lui qui avait toujours de belles chemises, des beaux costumes. Alors Andy n’en perdit pas une miette, le regardant plus ou moins gérer avec son ballon. Il s’en fichait, lui, d’avoir la plus belle peluche. Andreas voulait juste un souvenir de cette soirée, le plus petit nounours lui aurait fait le même plaisir qu’un énorme. Et puis, c’était plus simple à transporter ! En tant que fervent supporter de Magic Lennox, il embrassa sa joue pour le féliciter et le remercier. « C’est toi le meilleur ! » Il sourit et choisit une tortue en peluche qu’il avait déjà repérée en arrivant.
Andreas se sentait pleinement heureux. Il était là, avec Lennox, et ce dernier ne repoussait pas ses gestes tendres. Il venait même de l’appeler my love devant tout le monde et il n’avait pas l’air de regarder partout autour de lui ce qu’en pensaient les autres. L’attirant un peu plus loin, il voulut tout de même s’assurer que tout allait bien. « Je vois bien tous les efforts que tu fais et j’en suis vraiment content Lennox. Comment tu te sens ? De voir ces gens autour de nous ? » Personne n’avait l’air choqué, offusqué de voir deux hommes ensemble. Ils n’étaient probablement pas les seuls homosexuels ce soir, en plus de ça. « Une attraction te tente plus qu’une autre ? Je te laisse choisir, pour te remercier pour la peluche ! » Il l’agita un moment devant le visage de son homme en souriant. Gros gamin. Ca faisait du bien, lui qui devait s’efforcer d’être sérieux à son travail.
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ daemon ♠ devan ♠ effy ♠ léo ♠ siam ♠ cj ♠ xavier ♠ aisling ♠ aino ♠ andeana ♠ collin ♠
ANECDOTES: I don't like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy because I can’t escape the gravity. I'm holding on, why is everything so heavy ? Holding on, so much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, if I just let go, I'd be set free. Why is everything so heavy ?
ABOUT MEMESSAGES : 1341
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ lux aeterna & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Jeu 17 Aoû 2017 - 0:46

Lennox secoua la tête de droite à gauche, accompagné d’un léger rictus. Oui, il détestait effectivement quand Andreas le regardait dormir, parce qu’il se sentait alors observé dans sa plus grande vulnérabilité inconsciente. Toutefois, il devait avouer qu’au fil du temps, il avait trouvé un grand réconfort à se réveiller de ses cauchemars dans les bras de son homme qui tentait de l’apaiser. Sans doute le bon côté d’être ainsi scruté à la loupe durant son sommeil. « Ouais ben pas trop quand même, hein, si on veut profiter un minimum de notre journée demain … » Avec un beau norvégien qui dormirait jusqu’à midi, ils n’auraient pas vraiment le temps de visiter les environs. Pas que la ville ait quoi que ce soit de différent de Bowen, mais quand même, ils pourraient voir de nouveaux endroits. Et puis, comme Lennox prévoyait passer une magnifique soirée avec son amoureux, pour essayer de retrouver ce petit truc spécial qui leur avait échappé cette semaine, il n’y avait aucune raison pour lui d’avoir des cauchemars durant la nuit. Nul besoin qu’Andreas veille sur lui, donc. Peu importe pour le moment ! Les deux hommes entrèrent sur le site de la fête foraine et se dirigèrent presque directement aux stands d’arcade, à la grande demande de l’ambulancier. « T’en fais pas, je m’imaginais pas du tout non plus, et j’avais bien raison d’ailleurs ! » Dit-il avec un rire. Ce ne serait pas aujourd’hui qu’il commencerait à avoir confiance en lui pour quoi que ce soit, alors surtout pas dans les sports, d’équipe qui plus est. Lennox avait été inscrit presque de force par ses parents qui désiraient que leur enfant puisse s’intégrer et, peut-être, oublier ses idées noires, sa solitude. Cela s’était avéré un échec total, puisqu’au fond, son exclusion sociale s’en était vue décuplée. Au moins, il avait appris quelques notions de base qui lui permirent ce soir de gagner une peluche à son homme, aussi petite soit-elle. Andreas choisit la tortue, et Lennox la prit des mains de l’animateur en le remerciant avec de se tourner vers le jeune homme et de la lui donner. Ce dernier, après l’avoir remercié et complimenté pour ses talents, le tira un peu plus loin, loin de tous ces forains. « Bien honnêtement, je … je me sens bien. C’est peut-être parce qu’on est plus loin de chez nous, comme t’as dit tout à l’heure, je sais pas trop, mais … mais je me sens pas du tout aussi nerveux, aussi épié, qu’avant … » C’était ça, le progrès. Il progressait, oui, enfin. À force de consulter sa psychologue, à force de parler ouvertement de sa relation avec certains de ses amis, Lennox avait fait du chemin. « Et si on poussait le romantisme jusqu’au bout en allant dans la grande roue ? » Proposa le trentenaire en jetant un coup d’œil à la roue, un peu plus loin sur le site, toute illuminée et élevée par-dessus les manèges, veillant sur eux.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Andreas Eriksen

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 3462
ICI DEPUIS : 09/10/2016
CRÉDITS : cosmic light
DOUBLE-COMPTE : Devan & Dan.
STATUT : Propriété de M. Nowakowski.
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Jeu 17 Aoû 2017 - 1:56

lennox ∞ andreas
Il était ravi d’apprendre que ce soir, Lennox avait mis ses angoisses et ses craintes de côté. Ainsi ils pouvaient profiter pleinement de la soirée, ne pas se soucier des autres, s’occuper à simplement ressouder leur couple – qui au final n’avait pas tant besoin de consolidation, Lennox finirait par l’apprendre. « Je suis content de l’entendre. Et surtout très fier de toi. » La crémaillère avait probablement aidé. Ils avaient eu le soutien de tous leurs amis, même si certains – Collin pour ne pas le citer – étaient plus ou moins réfractaires à leur relation. De plus en plus Lennox apprenait à vivre avec le regard des autres, à ne plus s’en rendre malade. Il continuerait probablement d’en souffrir, il ne pouvait pas s’assumer comme ça du jour au lendemain sans en subir les conséquences, mais il y avait du mieux.
Andy perdit son sourire une demi-seconde alors que Lennox parlait de grande roue. Aie. Il n’assumait pas totalement cette peur, alors le notaire n’était pas au courant, mais l’ambulancier souffrait quelque peu du vertige. Rien de très extrême, il prenait sur lui en général et évitait d’attirer l’attention, mais ce n’était pas pour autant qu’il serait monté sur cette grande roue intentionnellement. Malgré tout, puisqu’ils avaient parlé de fête foraine, il s’y était déjà plus ou moins préparé mentalement. Andreas avait juste espéré que son homme ait également le vertige mais puisque ça ne semblait pas être le cas… Lennox avait tendance à croire que l’ambulancier était sans faille ni peur, voilà de quoi le rassurer ! « Si c’est vraiment ce que tu veux… Allons-y ! » Il n’avait de toute façon pas le cœur de lui dire non. Serrant sa peluche d’une main et le bras de Lennox de l’autre, ils se dirigèrent vers l’immense grande roue à l’autre bout de la fête. Waw. Vue d’en bas, elle semblait encore plus haute. Andreas faisait moins le malin… Mais avec Lennox, il sentait une force nouvelle. L’envie de braver cette peur ridicule et d’en faire un bon moment. Après tout, ils ne risquaient rien. Allez dire ça à ses membres qui commençaient à trembler bêtement… Ils se mirent dans la queue et pour ne pas voir cette grande roue devant lui, il se cala dans les bras de son amoureux et posa sa tête sur son épaule. Lennox bravait toutes ses peurs avec Andreas, à son tour de le faire. Ca lui tordait le ventre, mais après il en serait fier. Et Lennox aussi, il espérait. « Faut que j’t’avoue un truc. » commença Andy alors qu’ils montaient enfin – question de point de vue – dans une nacelle. Hors de question de lâcher son homme, il se mettait dans ses bras ou rien. « J’ai un peu le vertige. »
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ daemon ♠ devan ♠ effy ♠ léo ♠ siam ♠ cj ♠ xavier ♠ aisling ♠ aino ♠ andeana ♠ collin ♠
ANECDOTES: I don't like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy because I can’t escape the gravity. I'm holding on, why is everything so heavy ? Holding on, so much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, if I just let go, I'd be set free. Why is everything so heavy ?
ABOUT MEMESSAGES : 1341
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ lux aeterna & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Jeu 17 Aoû 2017 - 2:31

La crémaillère avait aidé, sa rencontre avec Devan avait aidé, sa psychologue avait aidé, et son échange avec ses parents avait aidé. Tant de facteurs, certains qu’Andreas ignoraient encore, permettaient à Lennox de s’habituer peu à peu à l’idée d’être différent selon certains, mais bien à sa place à ses yeux. C’était ce qui importait, au fond, qu’il se sente lui-même bien dans sa relation. Certes, ce cheminement n’était pas encore totalement complété, c’était en quelque sorte un pèlerinage vers son propre bonheur, mais Lennox prenait de la distance et mettait un pied devant l’autre sans perdre l’équilibre aussi souvent qu’avant. Cette semaine, face à la distance d’Andreas, le notaire avait bien failli reculer de bien des cases, et pourtant il avait su reprendre le dessus sur ses vieilles habitudes, sur ses démons, et avait plutôt opté pour l’optimisme plutôt que la déchéance. Un choix qu’il avait fait à la fois pour lui, que pour eux. « Je suis fier de moi aussi. » Avoua Lennox avec un sourire. Il était important de reconnaître ses victoires, il l’avait appris au cours de ses séances de réhabilitation, au cours de ses réunions avec d’autres personnes comme lui. Puis, il savait qu’Andreas serait ravi de l’entendre le dire. Parfois, Lennox avait tendance à cacher son progrès, surtout pour ne pas constamment élever les attentes des autres alors qu’il savait fort bien qu’il pourrait les décevoir d’une seconde à l’autre. Ce soir toutefois, il n’avait pas l’intention de cacher tout le chemin qu’il avait fait pour qu’ils puissent enfin vivre leur amour autre part que dans le noir. La fête foraine, toute illuminée qu’elle était, était d’ailleurs la meilleure traduction possible de cette métaphore. Les guirlandes de lumières colorées éclairaient les forains, les éclairages des manèges se reflétaient sur tous, et Lennox et Andreas s’affichaient au beau milieu, main dans la main, en train de décider du prochain manège. Le trentenaire arrêta son choix sur la grande roue, et avec son homme, ils se dirigèrent vers celle-ci. Dans la file, Andreas se cala dans les bras de Lennox et posa sa tête sur son épaule. Lennox tenta de se concentrer sur le bout de la queue, sentant quelques regards de gens qui attendaient se poser sur eux. Des sourires, parfois, illuminaient leurs visages. D’autres détournaient le regard et continuaient à parler. Son cœur avait commencé à battre plus vite mais, sans trop tarder, ralentit de nouveau. Ce n’était pas si pire. Ce n’était pas si mal. Et puis, ils avancèrent assez rapidement lors du prochain remplissage des nacelles, et bien vite le couple pu s’asseoir dans l’une d’entre elles. C’est là qu’Andreas lui avoua avoir peur des hauteurs. « Et c’est maintenant qu’on est bien installés que tu me le dis ? Andy, on avait pas à venir faire ce manège, y’en a un tas d’autres pour occuper pleinement la soirée. » Sauf qu’il était trop tard : leur barrière était refermée et, bientôt, ils sentirent leur nacelle bouger et s’envoler vers le ciel, doucement, tournant. « T’as qu’à me regarder, regarde pas en bas. Ou regarde l’horizon, comme c’est beau. » Il sourit. On ne percevait plus que les derniers rayons de soleil, au loin. Il y avait quelque chose de féérique à cette tombée de la nuit.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Andreas Eriksen

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 3462
ICI DEPUIS : 09/10/2016
CRÉDITS : cosmic light
DOUBLE-COMPTE : Devan & Dan.
STATUT : Propriété de M. Nowakowski.
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Jeu 17 Aoû 2017 - 20:20

lennox ∞ andreas
Décidément, aucune fausse note. Lennox venait carrément d’avouer qu’il était fier de lui-même ! Andreas n’aurait pas cru l’entendre dire ces mots-là un jour mais il en était très heureux. Soulagé, aussi. Il le voyait remonter la pente petit à petit et même s’il lui restait encore beaucoup de chemin, toutes les attentions qu’il avait envers Lennox n’étaient pas inutiles. En l’aimant, il aidait le notaire à s’aimer lui-même. En lui montrant ses bons côtés, en le complimentant sans arrêt – et sans se forcer surtout. Andreas de son côté ne pouvait pas aller mieux. Son ex, il l’avait complètement oublié. Son père également. Ses soucis s’étaient envolés à la seconde où il avait commencé à se rapprocher de Lennox, comme pour pouvoir mieux se concentrer sur ceux de son homme afin de l’aider au mieux. Ils étaient devenus insignifiants, jusqu’à s’effacer totalement de son esprit. Ca faisait déjà un moment qu’Andreas s’était rendu compte qu’il ne vivait plus que pour Lennox. Mais ça ne lui faisait plus peur. Ca ne le dérangeait pas non plus. Le seul gros point négatif c’était qu’il n’arrivait pas encore à consacrer assez de temps à ses amis… Mais il y travaillait et puis ça, c’était de sa faute et non celle de son homme. Les choses seraient différentes maintenant que le notaire commençait à s’assumer, il pourrait l’accompagner dans ses sorties entre amis, s’il voulait – même s’il y avait assez peu de chance en connaissant Lennox.
Puisque le notaire ne faisait que de combattre ses peurs depuis le début, Andreas jugea bon de ne pas baisser la tête face à cette grande roue. Après tout, il lui devait bien ça ! Et puis ce n’était que l’affaire de quelques minutes, tandis que Lennox se battait au quotidien. C’était un peu comme un hommage, une preuve d’amour supplémentaire même si elle était bien insignifiante face à toutes celles qu’il avait pu donner déjà au notaire. Andreas avait choisi de lui avouer sa peur une fois dans la nacelle, tout simplement pour ne pas se laisser dissuader par Lennox. Il voulait le faire, avec lui. « Parce que je voulais le faire ! » C’était l’occasion pour Lennox d’échanger les rôles pour une fois, presque de retourner à leur première rencontre où c’était Andy qui avait dû calmer les angoisses du plus âgé. Ses paroles lui firent du bien, il se concentra effectivement sur les yeux de son amoureux. « Ca ne sera jamais aussi beau que toi… » Mais il ne voulait pas gâcher l’attraction de Lennox. Alors il se força à quitter un instant ses yeux pour regarder l’horizon, admirer la vue. C’était effectivement très romantique… Il serra un peu plus fort la main de son homme alors que la grande roue s’arrêtait en haut pour laisser monter d’autres gens et posa finalement sa tête sur son épaule. « J’passe une très bonne soirée avec toi, en tout cas. C’était une excellente idée. Encore désolé pour la mauvaise semaine. »
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ daemon ♠ devan ♠ effy ♠ léo ♠ siam ♠ cj ♠ xavier ♠ aisling ♠ aino ♠ andeana ♠ collin ♠
ANECDOTES: I don't like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy because I can’t escape the gravity. I'm holding on, why is everything so heavy ? Holding on, so much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, if I just let go, I'd be set free. Why is everything so heavy ?
ABOUT MEMESSAGES : 1341
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ lux aeterna & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Ven 18 Aoû 2017 - 3:08

Le notaire ne capta sans doute pas toute l’ampleur du geste, l’étendue de son intention, lorsqu’Andreas avait décidé d’embarquer avec lui dans la nacelle en faisant fi de sa peur des hauteurs. Il n’avait pas compris à quel point Andreas le faisait pour lui, pour l’accompagner dans l’affrontement de ses peurs, celles sur lesquelles il s’acharnait depuis des mois maintenant. Elles mettaient du temps à se dissiper, à s’évanouir dans le vide, mais peu à peu, il prenait le dessus sur elles. C’était maintenant au tour d’Andreas. Lennox lui sourit quand il lui affirma qu’il voulait le faire, qu’il tenait à le faire. Le notaire hocha la tête, puis, quand la grande roue se mit en marche, il tenta du mieux qu’il le pouvait de le rassurer, même si ça n’avait jamais été son fort. Habituellement, c’était le contraire qui se produisait. Il était peu habitué à jouer ce rôle de réconfort. Quand Andreas cessa de le regarder lui pour enfin contempler la vue à son tour, Lennox passa son bras autour des épaules de son homme pour que ce dernier puisse mieux poser sa tête au creux de son épaule. « J’passe une très belle soirée aussi. J’regrette pas d’avoir osé t’le demander même si j’ai été nerveux toute la journée … » Avoua-t-il avec un mince sourire. Après tout, l’histoire par texto et cette semaine de distance l’avait bien chamboulé, troublé, et se plonger ainsi dans une telle proposition d’escapade lui avait demandé bien du courage. « Tu me le dirais, Andy, hein, si t’avais encore sur le cœur notre dispute, ce que j’ai dit, ou bien si t’avais encore des doutes ? » Parce qu’après tout, sa fatigue pouvait bien justifier le fait qu’il n’ait pas été enclin à être plus intime avec lui lors de leurs nuits passées ensemble, mais n’expliquait pas forcément qu’il se soit mis à verrouiller toutes les portes derrière lui. « Tout comme tu tiens à ce que je t’en parle quand j’ai un truc dans la tête, j’aimerais que tu le fasses aussi, qu’on aille au bout de l’histoire, qu’on s’en parle … Je sais que t’es désolé pour cette semaine, et t’es pardonné, t’étais pardonné depuis longtemps déjà même, mais … j’garde quand même un mauvais feeling … » Admit-il, penchant légèrement la tête vers lui pour le regarder, alors que la nacelle redescendait tout doucement pour s’arrêter un mètre plus tard, pour que d’autres gens puissent monter tout en bas.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Andreas Eriksen

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 3462
ICI DEPUIS : 09/10/2016
CRÉDITS : cosmic light
DOUBLE-COMPTE : Devan & Dan.
STATUT : Propriété de M. Nowakowski.
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Mer 23 Aoû 2017 - 18:35

lennox ∞ andreas
Andreas imaginait sans mal dans quel état avait dû se mettre Lennox en pensant à une telle proposition. Il avait sans doute eu peur d’affronter un refus de la part de son amoureux surtout après une telle semaine. Et pourtant, c’était de loin la meilleure idée qu’il ait eut en termes de sortie ! C’était bien beau le restaurant, les balades dans le parc, mais l’idée de retourner en enfance, de lâcher prise, c’était de loin ce qu’il leur fallait actuellement. Il voulait voir Lennox s’amuser, le sourire aux lèvres, rire à gorge déployée. Se détendre après une longue semaine de travail mais aussi une longue semaine loin de l’autre. Andreas pensait déjà à leur nuit à l’hôtel… Il essayait d’imaginer la réaction de Lennox à propos du tatouage. En fait, il avait un peu peur lui aussi. Un tatouage, c’était plus gros qu’une bague, plus gros qu’un emménagement. Il avait gravé Lennox à vie sur lui et c’était un engagement énorme qu’il imposait presque au notaire. Certaines personnes pouvaient mal le prendre… Lennox pouvait avoir peur, fuir. Pire ; se sentir obligé de faire quelque chose dans le genre, lui aussi alors qu’il n’en avait pas forcément envie. Alors qu’Andreas n’attendait rien en retour ! Il voulait juste se souvenir de cette relation tout au long de sa vie, qu’ils soient ensemble jusqu’à la fin ou non. Jamais il n’allait regretter ce geste.
Merde, difficile de ne pas lâcher le morceau quand il lui disait tout ça. Mais Andreas allait tenir bon, il voulait vraiment attendre qu’ils soient posés à l’hôtel pour tout lui dire, ou plutôt lui montrer. « J’aurais pas dû lancer l’embrouille par texto. J’aurais dû attendre de te voir et te demander poliment plutôt que de t’accuser tout de suite. Et puis c’est totalement débile de croire un inconnu sur internet… Il voulait juste foutre la merde. Maintenant, on doit tout se dire. » Andreas se demandait encore qui ça pouvait être. Qui pouvait vouloir les séparer de la sorte. Il observa la petite mine triste de son homme et attrapa doucement son visage entre ses mains pour déposer un petit baiser sur ses lèvres. « Il faut qu’on oublie tout ça. Qu’on oublie tous les mauvais sentiments, les mauvais pressentiments. On est là pour s’amuser. Et visiblement… pour vaincre nos peurs. » Il rit doucement. Mais en lui parlant et en le regardant dans les yeux, l’attraction était vite passée, alors les deux amoureux ne tardèrent pas à rejoindre le sol. « Tu vois que toi aussi tu es capable de me rassurer. »
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Lennox Nowakowski

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ daemon ♠ devan ♠ effy ♠ léo ♠ siam ♠ cj ♠ xavier ♠ aisling ♠ aino ♠ andeana ♠ collin ♠
ANECDOTES: I don't like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy because I can’t escape the gravity. I'm holding on, why is everything so heavy ? Holding on, so much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, if I just let go, I'd be set free. Why is everything so heavy ?
ABOUT MEMESSAGES : 1341
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ lux aeterna & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & maxence & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   Dim 27 Aoû 2017 - 4:01

Ayant l'impression de ne pas s'être rendu au bout de l'histoire, Lennox avait renchéri sur la dernière semaine passée, parce que même si Andreas s'était excusé, cela ne balayait pas tout d'un coup cette distance qui s'était installée entre eux. Ils ne s'étaient jamais rendu aussi loin lors d'une dispute, jamais la rancune n'avait pris le dessus au point de se fermer à l'autre de la manière qu'Andreas l'avait fait. Évidemment, Lennox lui pardonnait tout, comme il le ferait sans doute toujours et pour tout, mais il ne pouvait s'empêcher de se demander ce qui avait brisé à ce point leur lien, cette fois-ci. Il ne pouvait s'empêcher de croire qu'il y avait un problème plus grand, plus important, caché sous la surface de ses justifications bien trop simples. Pourtant, Andreas ne confirma que sa fatigue et le ressentiment en lien avec leur dispute initiale. Se disant qu'il devait tout simplement se faire un tas de scénarios catastrophiques, comme à son habitude lorsqu'il se laissait glisser dans la paranoïa, Lennox n'insista pas davantage. « D'ailleurs, j'aimerais bien savoir qui a lancé cette rumeur, qui veut à ce point foutre la merde entre nous. Il faut vraiment être dérangé pour inventer de A à Z une histoire du genre, juste pour le plaisir. » Ils n'avaient jamais reparlé de ça, Andreas et Lennox. Du fond de l'histoire. Après tout, la personne n'avait peut-être pas réussi à les séparer, mais elle avait réussi à insérer le doute dans l'esprit d'Andreas, du moins le temps de quelques heures. Mais pour quelles raisons ? À quelle fin ? Lennox se sentit tout d'un coup nerveux en pensant que quelqu'un, quelque part, pourrait à ce point leur souhaiter du malheur. « T'as une idée, toi ? » Demanda-t-il, anxieux. De son côté, il n'avait que des amis lui apportant un grand soutien en ce qui concernait sa relation avec Andreas. Il n'arrivait pas à voir qui pourrait inventer une telle fausse nouvelle. Les deux hommes décidèrent d'oublier ce qui s'était passé, du moins pour ce soir dans le cas de Lennox. Ils étaient ici pour s'amuser, Andreas avait bien raison. Il offrit un sourire à son amoureux quand ce dernier lui affirma qu'il était aussi capable de le rassurer. « De te changer les idées, surtout. » Releva-t-il avec un sourire, au moment où leur nacelle touchait de nouveau le sol. Ils se levèrent et sortir du manège. Lennox reprit la main du norvégien dans la sienne, alors qu'ils regagnaient le terrain principal. « Et si on essayait un manège un peu plus intense ? » Cela demeurait une foire, il n'y avait pas les grandes montagnes russes qu'on pouvait retrouver dans un vrai parc d'attractions, mais son regard quitta quand même celui de son homme pour se poser sur un manège qui revirait la tête à l'envers et allait dans tous les sens.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)   

Revenir en haut Aller en bas
 
give us a change of scenery when we don't like the view (andreas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: les villes à proximité-
Sauter vers:  
la nuit de l'horreur
Pour la saison d'Halloween, la ville se fait une beauté, un petit village est installé en dehors de la ville, passez-y faire un tour.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus