AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 whenever I catch a smile (abygaël)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm h
avatar

Maxence Kearse

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: eleanor + kaliska + jackson + marc-aurèle + maxine + mia
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 848
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : tik tok & anaëlle
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : i know we're lost, but soon we'll be found (eleanor)
MessageSujet: whenever I catch a smile (abygaël)   Sam 19 Aoû 2017 - 2:42

À Brisbane pour un procès qui lui demandait énormément de temps, d’énergie et de patience, Maxence n’avait eu que peu de temps à offrir à Abygaël durant les derniers jours. Pourtant, il gardait constamment en tête que la raison pour laquelle il l’avait sous sa tutelle, c’était pour lui offrir un mode de vie plus normal, plus stable et plus sain. Pour cette semaine, c’était carrément raté, puisqu’elle avait dû rester au service de garde jusqu’à tard et qu’il allait l’y reconduire tôt le matin. En ce jeudi soir, toutefois, vers la fin de sa semaine surchargée, il s’était réservé toute la fin de son après-midi et de sa soirée pour passer du temps avec elle. Il avait congé le lendemain, et puis pour tout le week-end, ce qui leur permettrait de rentrer à Bowen et de retrouver la maison. Ils ne partiraient que le matin, toutefois, et avaient donc toute la soirée et la nuit à Brisbane. Maxence se présenta donc à l’école à quinze heures pile, sortant de la voiture pour aller chercher Abygaël auprès de la surveillante. Une fois de retour dans la voiture et s’être assuré que la jeune fille avait bien bouclé sa ceinture, il démarra. « Comment s’est passée ta journée ? » Demanda-t-il avec un sourire. La conversation se faisait de plus en plus fluide, entre eux. Après tout, elle vivait avec lui depuis six mois maintenant, ce qui faisait en sorte qu’ils avaient appris à se connaître, à se comprendre, et avaient appris à s’apprivoiser l’un et l’autre. « J’pensais qu’on pourrait aller se balader au port, le long des quais, et regarder les bateaux, qu’est-ce que t’en dis ? » Proposa-t-il en lui jetant un regard furtif avant de se concentrer de nouveau sur la route. Non seulement il s’agissait d’une voiture louée à laquelle il devait faire bien attention mais, en plus, avec Abygaël assise à l’avant à ses côtés, il devait se montrer doublement prudent. L’idée des bateaux lui était venue pendant la journée, quand il avait su qu’un grand rassemblement de voiliers avait lieu dans le port. Ce serait sans doute bien impressionnant de voir toutes ces voiles arriver dans cet espace restreint pour le nombre. Et puis, par la suite, ils n’auraient qu’à choisir parmi les nombreux restaurants qui bordaient la mer afin de manger une fois le soir arrivé. Ça lui permettrait aussi de parler à Abygaël d’Eleanor, qui ne tarderait sans doute pas à passer davantage de temps avec Maxence, et avec eux deux, donc.

__________________________



I FOUND LOVE WHERE IT WASN'T SUPPOSED TO BE
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Abygaël Gatling

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 209
ICI DEPUIS : 03/04/2016
STATUT : Elle attend son petit prince
MessageSujet: Re: whenever I catch a smile (abygaël)   Lun 21 Aoû 2017 - 10:50

Ça fait six mois, six mois déjà que je vis chez lui, six mois que je vis loin de mon père, loin d'Adilyn, mais aussi six mois que je suis éloignée de tous ces changements qui m'ont tant fait souffrir, six mois que j'ai retrouvé un semblant de stabilité, peut être pas de normalité, car vivre chez un parfait inconnu et vivre loin de cette ville que j'ai toujours considérée comme mon foyer ce n'est pas la norme. Même si j'y retourne le weekend pour revoir mon père, j'ai réussie à prendre mentalement de la distance avec ce lieu qui recèle tant de souvenir en prenant cette distance physique. Je crois que je vais mieux, pas que la disparition de ma mère ou la séparation avec Adilyn ou avec papa ne me fasse pas souffrir, loin de là, ça fait encore si mal, mais j'ai l'impression que c'est plus facile. Vivre n'est plus une si grande souffrance pour moi, j'ai moins l'impression d'être un poids. C'est peut-être grâce a m'sieur Max qui vient justement me chercher après la fin de ma journée de cours. Je fais un signe a mes amies avant de le rejoindre pour aller dans la voiture. « Très bien ! Avec Ella on a prévu d'aller chez Sienna mercredis prochain, diiiis je peux ? » Je le regarde avec un grand sourire en espérant le convaincre de me laisser aller chez elle après l'école, même si son regard reste posé sur la route j'espère que mon sourire face son effet. Ella et Sienna sont mes amies, elles m'ont tout de suite accueillie quand je suis arrivée à Brisbane même si au début je ne faisais aucun effort pour m'intégrer elles ont insisté Ella m'a dit qu'elle avait voulu m'aider, car elle avait vu que j'allais mal et elle savait ce que ça faisait d'être seule, elle avait déménagé ici il y a quelque année après la mort de son père et ça n'avait pas été facile au début jusqu'à ce que Sienna vienne à elle. « Oh oui ! » Elle est heureuse a l'idée de passer un peu de temps dehors, et elle aime l'odeur de l'iode et de la mer, ça lui rappelle plein de souvenir d'enfance, quand sa vie était totalement normale, quand elle ne connaissait pas le lourd secret de sa naissance.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Maxence Kearse

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: eleanor + kaliska + jackson + marc-aurèle + maxine + mia
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 848
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : tik tok & anaëlle
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : i know we're lost, but soon we'll be found (eleanor)
MessageSujet: Re: whenever I catch a smile (abygaël)   Sam 26 Aoû 2017 - 0:02

À travers la fenêtre, Maxence avait bien vu Abygaël saluer ses amies d’une main assurée avant de rentrer dans la voiture. Un sourire s’était installé sur son visage, ne voulant plus le quitter à présent. C’était de plus en plus souvent comme ça, à la sortie des classes ou du service de garde. Maxence avait eu la chance de voir l’univers social d’Abygaël se transformer, évoluer vers un entourage un peu plus rempli. Elle qui, six mois plus tôt, semblait préférer sa solitude et sa chambre, s’ouvrait peu à peu au monde autour d’elle et ça, c’était une récompense inégalable pour le juge. Il savait que leur lien n’était pas encore des plus solides, il savait que sa place dans la vie de la jeune fille était encore incertaine et qu’elle ne l’avait pas encore tout à fait accepté dans son cœur, mais il ne pouvait s’empêcher de se sentir si fier, un peu comme un père face à sa fille, même si ce n’était pas le cas. Fier, oui, parce qu’Abygaël avait fait de gros progrès, qu’elle devenait jour après jour un peu plus souriante, un peu moins refermée sur elle-même. Maxence ne criait pas victoire, parce qu’il la savait aussi bien fragile et instable suite à tous ces événements traumatisants, trop bouleversants pour une fille de son âge, mais il s’autorisait quand même à souligner ces petits pas vers l’avant. « Bien sûr. J’irai te chercher après l’école comme d’habitude, et je te reconduirai chez elle. On aura qu’à embarquer Sienna et Ella en même temps, je téléphonerai à ses parents. » Ce ne serait pas la première fois qu’un tel arrangement serait pris. Maxence avait effectivement déjà commencé à dialoguer avec d’autres parents de l’école, les parents des amies d’Abygaël plus précisément, afin d’organiser ce genre d’activités. Et puis, ils se donnaient un coup de main les uns et les autres quand des horaires trop chargés se présentaient pour certains. C’était parfois le cas du juge, quand des conflits d’horaire arrivaient lors de procès qu’il ne pouvait ajourner selon son bon-vouloir. « Allez, boucle ta ceinture. » Dit Maxence en attendant qu’elle le fasse pour ensuite démarrer et présenter le plan de la soirée. L’idée sembla réjouir Abygaël, alors Maxence ne dévia pas de sa trajectoire et se dirigea directement au port. Il se stationna au parking payant qui longeait l’eau, paya son ticket et débuta sa petite promenade avec la jeune fille. Alors que leurs regards se perdaient sur les bateaux accostés le temps de quelques heures, jours ou semaines, Maxence se tourna finalement vers la petite. « T’as passé une bonne journée ? » Cela pouvait sembler n’être qu’une politesse, mais ils avaient pris l’habitude de prendre le temps de se raconter leur quotidien. C’était une façon pour Maxence de montrer à Abygaël qu’il était là pour elle, et qu’elle pouvait être là pour lui, aussi. C’était ça, être une famille. Et bientôt, peut-être qu’une troisième personne s’ajouterait au portrait.


__________________________



I FOUND LOVE WHERE IT WASN'T SUPPOSED TO BE
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Abygaël Gatling

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 209
ICI DEPUIS : 03/04/2016
STATUT : Elle attend son petit prince
MessageSujet: Re: whenever I catch a smile (abygaël)   Mar 5 Sep 2017 - 12:07

« Merciiii ! » Mon sourire s'agrandis d'autant plus avec a réponse de m'sieur Max, je vais bien pouvoir aller chez Sienna. Je nous imagine déjà toutes les trois dans sa chambre à discuter de tout en jouant à des jeux tout en grignotant des petits gâteaux, comme le ferait n'importe quelle fille de notre âge. On ne parlera pas de père disparut, pas de mère droguée, pas de papa meurtrier et alcoolique, seulement trois jeunes filles qui rigolent entre elle de ce qu'il se passe à l'école. C'est ce qui est beau dans notre amitié, la normalité. Et quand on nous regarde moi et m'sieur Max on imagine aussi un père normale qui vient chercher sa fille après l'école, personne ne se pose de question quand on nous voit ensemble. Même s'il n'est pas mon père et ne le sera jamais, j'aime cette impression de normalité qu'il donne à ma vie, les personnes qui ne savent rien ne se pose pas de question, on ne me pose pas de question. On me laisse tranquille, je me fonds enfin dans un moule, je m'intègre et c'est grâce à lui. Les choses se font toutes seule, comme cette sortie qu'il organise sur les quais. J'ai hâte d'y être pour profiter du beau temps et des différents sons qui habitent ce lieu. J'aime écouter le son de l'eau qui tape doucement contre les quais mêlés à celui du vent qui souffle entre les bouts les faisant tinté contre le mats des voiliers, je m'y vois déjà. « Oui excellente ! Par contre on avait un travail à faire pour aujourd'hui et je l'ai oublié à la maison... donc je me suis encore fait reprendre par la maîtresse, je te jure je n'ai pas fait exprès, tu pourras vérifier sur mon bureau en rentrant le travail est fait ! » Ça a tendance à m'arriver souvent en ce moment, le soir au lieu de faire mon sac j'ai tendance à être dans mes pensées en écoutant de la musique ou en lisant un livre. Et le matin j'y pense même pas... « Désolé, je promets de faire plus attention la prochaine fois... je ne voudrais pas que tu ai des problèmes à cause de moi... » J'ai peur qu'il lui pose des problèmes comme quoi il s'occupe pas assez bien de moi ou quoique ce soit dans le genre, il s'occupe vraiment bien de moi, c'est juste moi qui fais n'importe quoi. Et je veux encore moi qu'ils le fassent quitter cette vie là. J'ai l'impression d'être dans une bulle temporelle et que si jamais je quittais cette vie ma vie repartirait tout de suite en vrille. J'ai envie de vivre avec papa c'est vrai, il me manque... mais est-ce que ça serait vraiment bon pour moi ? Les choses paraissent compliquées entre nous et il y a encore tellement de non dit entre nous, il y a encore tous ces doutes sur le fait qu'il ai tuer quelqu'un et l'alcool, il dit qu'il a arrêté, mais comment être sûr qu'il ne replongera pas et finira par partir comme maman ? Voilà rien que de penser à lui me rend triste, il faut que je pense à autre chose, maintenant. « Et toi ta journée ? Elle s'est bien passé ? » Je relève les yeux vers m'sieur Max concentré sur la route, il n'a pas du remarqué mon aire triste, du moins j'espère, je ne voudrais pas l'inquiéter inutilement.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Maxence Kearse

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: eleanor + kaliska + jackson + marc-aurèle + maxine + mia
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 848
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : tik tok & anaëlle
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : i know we're lost, but soon we'll be found (eleanor)
MessageSujet: Re: whenever I catch a smile (abygaël)   Jeu 7 Sep 2017 - 23:21

Alors que tous les deux marchaient le long des quais, formant aux yeux des autres le portrait parfait d’un père et de sa fille, Abygaël raconta à Maxence sa journée, sans omettre la petite réprimande qu’elle avait reçue. Ça lui faisait plaisir, à Max, que la jeune fille soit assez honnête et à l’aise avec lui pour lui parler même de ses mauvais coups. Elle aurait très bien pu garder l’information pour elle, faire comme si de rien était en espérant que sa maîtresse n’en glisse pas un mot à son tuteur, mais non. Elle l’avait par elle-même avoué à Maxence, ce qui lui faisait plaisir. En même temps, il était vrai que l’honnêteté entre tous les deux avait été l’une des premières règles instaurée à la maison. Et, pour la remercier de lui dire la vérité, Maxence se montrait beaucoup plus souple dans ses réactions. « Je n’ai pas besoin de vérifier, je te crois. Par contre, on ira quand même directement à ta chambre en arrivant, pour que tu le mettes dans ton sac sans attendre, comme ça pas d’oubli demain matin ! » Il lui sourit. Il se faisait une note à lui-même, aussi, parce qu’avec tout ce qu’il avait en tête avec son boulot, Maxence n’avait plus trop de place pour enregistrer de nouvelles informations à se rappeler. Dès qu’il tournerait la poignée de la porte de la maison, par contre, il allait se souvenir qu’ils devaient se rendre dans la chambre d’Abygaël. Il associa le geste de tourner la poignée avec ce souvenir, comme ça, ça lui reviendrait rapidement à leur arrivée. La brunette s’excusa auprès de Maxence, promettant de faire plus attention la prochaine fois, afin d’éviter qu’il ait des ennuis à cause d’elle. « Je n’aurai pas d’ennuis pour ça, ne t’inquiète pas. Ça arrive à tout le monde, d’oublier. » Même aux enfants provenant de familles tout à fait normales et fonctionnelles. Jusqu’à maintenant, aucun professeur ne s’était plaint du comportement d’Abygaël, pas plus que d’un autre. Cela leur donnait justement une très belle image auprès du système de protection de l’enfance. Malgré les moments difficiles, ils avaient su se créer un environnement sain dans lequel ils vivaient tous les deux, et ce n’était pas le résultat pour toutes les familles d’accueil. Un court silence s’installa finalement entre les deux, avant que la petite ne demande à Maxence comment s’était passée sa journée à lui. Les yeux rivés sur l’eau, sur les voiliers, le trentenaire ne remarqua pas le regard triste relevé sur lui. « Oui, aujourd’hui nous entendions la partie défenderesse. Si tout va bien, dans une semaine, nous pourrons rendre notre jugement et toi et moi, on aura un peu plus de temps ensemble ! » Maxence pouvait se permettre de parler de quelques notions de droits avec Abygaël, parce qu’à force de discuter ainsi de leurs journées, de ce qu’ils faisaient, elle avait réussi à saisir un peu l’objet de son travail. « Est-ce que tu trouves que je suis trop absent, Aby ? » Demanda alors Maxence en baissant les yeux vers elle. C’était important pour lui de connaître son ressenti.

__________________________



I FOUND LOVE WHERE IT WASN'T SUPPOSED TO BE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: whenever I catch a smile (abygaël)   

Revenir en haut Aller en bas
 
whenever I catch a smile (abygaël)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: les villes à proximité-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus