AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Happily ever after + Léace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4481
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : En mal d'amour. C'est fou de ne pas pouvoir s'autoriser à être heureux quand on s'apprête à devenir père à nouveau.
MessageSujet: Happily ever after + Léace   Mar 29 Aoû 2017 - 18:53

Trente cinq ans, le temps passait vite, Léo se souvenait encore de la soirée mémorable qu'il avait organisé pour ses trente ans, enfin il se souvenait du début, le reste serait toujours un mystère. Ce qui était sûr c'est que cette année il ne ferait rien de grandiose pour son anniversaire, il n'était pas d'humeur, il n'était plus aussi fêtard qu'avant... peut-être qu'il vieillissait finalement et qu'il devenait comme ceux qu'il qualifiait de rabat joie dans sa jeunesse. Ces choses là arrivaient sans qu'on s'en rende compte, un jour on se réveillait avec un premier cheveu blanc et après tout allait trop vite, sa barbe grisonnait un peu et même si on disait que ça lui rajoutait du charme, Léo lui avait du mal à se voir prendre en maturité. Il avait prévu d'aller rejoindre son fils à Brisbane, où Billie et lui s'étaient installés depuis deux ans, quand elle avait enfin compris qu'elle n'avait rien à attendre de Léo, Jonah aurait huit ans cette année bien que ça, il refusait d'y penser, son fils resterait toujours son bébé peu importe son âge. Bref, le barbu avait donc pévu de passer son anniversaire au restaurant de façon très simple avec son enfant comme seule compagnie et ça lui convenait très bien. Mais c'était sans compter sur une Grace survoltée qui était apparue au pas de sa porte la veille au soir, deux billets d'avion dans les mains et la mine mystérieuse. Les rôles s'inversaient, comme des année auparavant, avec dans ce rôle Léo qui lui posait un ultimatum, monter dans un avion pour une mission humanitaire au Bénin, elle, ce soir là, lui proposait un voyage à l'autre bout du monde, Las Vegas, pour une soirée dont il devrait se souvenir toute sa vie, ils embarquaient le lendemain matin. Elle avait bien changé, la Grace timide et renfermée de leur rencontre, elle s'était totalement épanouie et il semblait que plus le temps passait plus elle s'embellissait, l'âge n'avait aucune emprise sur elle. Cela faisait pourtant un moment à présent qu'ils avaient rompu, après cette sordide histoire de drogue, mais Léo ne se referait pas, pour lui la blonde resterait toujours sublime, elle était sa faiblesse, son égérie. Il n'avait pas envie de fêter son anniversaire, surtout pas à Vegas où tout était trop artificiel, trop surfait. Et si ça  n'avait pas été Grace à l'initiative de cette idée il n'aurait jamais considéré l'idée d'y aller. Mais voilà il s'agissait d'elle et quand la belle proposait Léo n'était plus maître de lui-même. Alors il était là, comme un con à l'aéroport, un sac de voyage à la main et la mine sombre pour rejoindre la blonde. Ça faisait parti de ta fameuse liste c'est ça ? J'aurais préféré qu'on saute en parachute... bien que tu n'ais pas demandé mon avis. Il lui offrit un mince sourire, las, plutôt un rictus. Tu m'as préparé une fête d'anniversaire de rêve avec strip-tease et tout le cirque c'est ça ?  Et depuis quand tu as dépassé ta peur de l'avion d'ailleurs ? Comme à son habitude, boudeur ou non, il restait bien trop curieux.

__________________________


love is a losing game
And until then I'll smile to hide the truth
But I know I was happier with you ›››
alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: annuska ✣ ciàran ✣ jackson ✣ jeremy ✣ jude ✣ léo ✣ lily-anaëlle ✣ maxence ✣ sacha ✣ sunny ✣ xavier.
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1209
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : lempika
DOUBLE-COMPTE : aino ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
STATUT : hides her sadness and masks her pregnancy
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Jeu 31 Aoû 2017 - 0:38

Plus de six ans qu'elle exerçait sa quête de son avenir plus libre. Et au fond, elle y était arrivée bien qu'elle approchait dangereusement de la quarantaine et que cet âge là lui faisait peur parce qu'elle avait l'impression que même avec ces années, elle s'était gâchée une trop grande partie pour tout rattraper. Qu'elle se rendait compte que toutsses projets de sa vie qu'elle voyait quand elle était jeune étaient erronées. Jamais elle ne serait entourée d'une famille, elle n'aurait jamais de mari, jamais d'enfants. Mais elle s'y était faite à l'idée d'être seule, après tout, l'attachement à une personne ne l'avait jamais réussi. La blonde s'était toujours dit que l'amour n'était qu'éternel, qu'une fois qu'on le donne, il était impossible de ressentir sincèrement quelque chose pour une autre personne. Si c'était faux, elle s'en fichait bien, elle était persuadée qu'elle n'était capable d'aimer qu'un seul homme dans sa vie et que s'ils n'étaient plus ensemble ça ne changeait pas grand-chose, elle ne pouvait pas récupérer ça. Ils s'étaient quittés de sa faute, mais depuis elle avait bien changée la Grace. Elle n'avait plus aucun rapport avec la drogue et avait trouvé un boulot qui mettait en avant ses talents pour les langues pour ne plus avoir rien à se reprocher, à cacher. Ça la rendait plus normale aussi. Sur cette idée, elle avait pris deux tickets pour Vegas. Il y avait largement mieux comme ville où passer des jours avec son ex, s'il acceptait. Mais elle voulait s'amuser un peu, voir si ce qu'on disait sur cette ville était bien réelle. Les tickets entre les doigts, son autre main toquait énergiquement à la porte de son ex. Son sourire placardé au visage lorsqu'il ouvrit la porte, la blonde ne perdait pas une seconde pour lui expliquer vaguement l'idée principale. Demain matin à l'aéroport, départ pour Las Vegas. S'il ne venait pas, elle irait seule, ça ne lui faisait pas vraiment peur vu ce qu'elle avait pu vivre ces dernières années, elle aurait qu'une pointe de déception dans le cœur, mais il s'effacerait comme les souvenirs qu'elle essayait de cacher sous le tapis du passé. Le matin même, l'australienne était prête à aller découvrir une partie des États-Unis. En le voyant arriver, elle ne pouvait qu'être heureuse de voir qu'elle n'était pas seule dans son délire. « Non … je regardais la télé et je voulais voir si ce qu'on disait était vrai. » Elle esquissait alors un sourire fière. « Apparemment, ils ne mettraient pas d'horloge dans les casinos, comme ça les clients ne savent pas combien de temps ils y passent dedans. Tu crois que c'est vrai toi ? » Le finissait par le regarder avant de rire. « Je ne crois que ce que je vois. » Ce n'était pas vraiment ça ce qu'elle avait prévue, passer son temps à dépenser de l'argent pour perdre, ce n'était pas vraiment son délire. Son argent elle l'investissait ailleurs. « Mince, je savais que tu me connaissais trop bien. » Elle croisait les bras en tournant la tête. Ce n'était pas vraiment ça, elle, elle ne voulait surtout pas voir de strip-teases, mais l'idée de cirque était drôle dans son esprit. « Je crois que je suis toujours autant un monstre dans un avion. » Ce n'est pas comme si elle avait l'occasion d'en prendre chaque jour.

__________________________


I cannot stop this sickness taking over, it takes control and drags me into nowhere. I need your help, I can't fight this forever. I know you're watching, I can feel you out there. (@POE, BEERUS)
i become my worst enemy
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4481
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : En mal d'amour. C'est fou de ne pas pouvoir s'autoriser à être heureux quand on s'apprête à devenir père à nouveau.
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Ven 1 Sep 2017 - 17:46

Aussi étrange que ça puisse paraître, Léo n'était jamais allé à Las Vegas, bien qu'il fut très fêtard à une époque, il n'avait jamais aimé le côté artificiel et surfait de cette ville créée de toute pièce. Il ne comprenait pas qu'on puisse venir perdre la tête et surtout perdre son temps à perdre son argent au lieux de le dépenser intelligemment. Il avait visité bien des pays, parcouru les Etats-Unis de long en large mais jamais Vegas n'avait éveillé son intérêt. Après on disait bien qu'il n'y avait que les idiots qui ne changeaient pas d'avis. Bien qu'aujourd'hui, s'il acceptait de prendre l'avion ça n'était pas tant la destination que la personne avec qui il partait qui l'intéressait. Pour celui qui n'avait jamais totalement réussi à se sortir la blonde de la tête c'était une occasion rêvée de peut-être changer la donne entre eux, de se retrouver. Peut-être de la redécouvrir, d'outre-passer la déception qui l'avait poussé à la quitter des années plus tôt et qu'elle retrouve bonne place dans son estime. On ne parlait là pas de séduction, Léo n'était pas d'humeur, de toute façon cela faisait longtemps qu'il ne cherchait plus à charmer comme il le faisait par le passé, mine de rien, le départ de Billie et Jonah à Brisbane lui avait mis un coup au moral et juste après il avait quitté Bowen durant huit mois pour partir en Amérique latine. Une mission humanitaire au Pérou où il avait rencontré Luz, une péruvienne de qui il était tombé amoureux, ils avaient vécu une jolie histoire durant quelques mois et c'est au moment de quitter le pays que Léo avait proposé à la jeune femme de le suivre en Australie mais, trop attachée à sa famille, elle avait refusé et comme lui ne se voyait pas vivre toute sa vie loin de Bowen et de son fils, ils avaient décidé de se séparer. Depuis il n'avait eu quasiment aucune fille dans sa vie et très peu également dans son lit à tel point qu'il avait largement perdu sa réputation de coureur pour se voir attribuer celle de célibataire endurci. Concernant Grace, en la rejoignant à l'aéroport aujourd'hui Léo ne savait pas tellement ce qu'il espérait, recoller les morceaux d'une histoire brisée et totalement obsolète, retrouver une complicité pour se réconcilier et espérer devenir amis ou simplement cet amour profond du voyage qui, même si c'était pour aller à Vegas, gagnerait toujours contre la monotonie de couler ses jours à Bowen. Il haussa un sourcil surpris. En regardant la télé, comme ça, vraiment ? Puis il soupira, décidément elle le surprenait de plus en plus, se décider de partir à l'autre bout du monde sur un coup de tête après avoir regardé une émission. Mais il allait devoir se faire à l'idée que la Grace qu'il avait connu avait bien changé. Pourquoi pas après tout. De là à savoir si cette nouvelle lui plaisait, il allait encore attendre pour se décider. Léo rit à sa question des plus naïves, sur ça elle n'avait pas vraiment changé finalement et ça avait au moins le mérite de dérider un peu le ronchon. Tu n'as jamais mis les pieds dans un casino ma parole. C'est comme dans les salons de coiffure, il n'y a jamais d'horloge comme ça tu perds la notion du temps et tu allonges plus facilement l'argent. Enfin au moins pour les casinos. Sa réflexion suivante pinça quelque peu le cœur du jeune Emerson, plus si jeune, il la connaissait trop bien. Il aurait aimé le dire, il aurait tant aimé que ce soit vrai à une époque et que ça le soit encore aujourd'hui. Grace il avait sincèrement pensé pouvoir faire sa vie avec elle, lui faire des enfants si elle en avait voulu, l'épouser dans la robe blanche devant son Dieu en qui elle croyait tant et qui lui torturait tellement l'esprit, la rendre heureuse tout simplement, mais la vie en avait décidé autrement. Il baissa les yeux et rit, un peu à contre-coeur. Sois pas jalouse, il y aura certainement des strip-teaseurs aussi. Ça sera presque mieux que de dépenser tes billets dans les machines à sous, tu pourras les accrocher à la taille de ces messieurs. Ils allèrent embarquer et elle ne le rassura pas vraiment. Super, on ne va passer que 17 heures là dedans, un vrai plaisir... Surtout pour les autres passagers !

__________________________


love is a losing game
And until then I'll smile to hide the truth
But I know I was happier with you ›››
alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: annuska ✣ ciàran ✣ jackson ✣ jeremy ✣ jude ✣ léo ✣ lily-anaëlle ✣ maxence ✣ sacha ✣ sunny ✣ xavier.
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1209
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : lempika
DOUBLE-COMPTE : aino ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
STATUT : hides her sadness and masks her pregnancy
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Dim 3 Sep 2017 - 21:06

Grace n'attendait rien de ce voyage, elle ne s'attendait pas à ce qu'ils retrouvent la complicité qu'ils avaient eu pendant les autres périples. Même si au fond, Grace restait la jeune adulte qui était tombée amoureuse de lui, qu'en pensant à lui, elle se revoyait à ses côtés, elle savait que leur histoire avait été éphémère, que maintenant les deux avaient avancer sans prendre partie dans la vie de l'autre. Même si elle voulait le retrouver lui, qu'elle voudrait lui montrer qu'elle avait changé avec les années, elle savait qu'il y avait une énorme part de stupidité dans ces pensées. Elle ne pouvait pas faire revenir le passé comme elle voulait et lui, il ne pourrait sans doute jamais lui refaire confiance. Grace comprenait, nul doute qu'elle en aurait voulu à une personne qui lui aurait menti pendant une longue année. Le passé devait rester dans le passé. C'était ce qu'elle se disait, Las Vegas, lui n'était uniquement présent parce qu'elle ne se voyait pas voyager avec quelqu'un, que son partenaire d'avion, celui avec qui elle nourrissait sa tête de connaissance du monde, c'était Léo et personne d'autre. « Oui, faut bien que j'occupe mes journées après le boulot. » Elle regardait ailleurs en riant légèrement. Elle avait pris ses billets pour Vegas parce qu'elle pensait à Léo, elle avait choisi la destination grâce à son globe, comme toute personne qui n'avait pas d'idée ferait. Ça aurait pu tomber sur la France, le Japon, mais c'était tombé sur les États-Unis. C'était aussi le seul endroit où elle pensait ne pas faire vraiment trop sérieux qui pourrait facilement se fondre avec l'idée du romantisme. Lui allait devoir s'y faire avec les excuses débiles de Grace, sauf s'il voulait faire demi-tour et courir, maintenant il était bloqué avec elle le temps du trajet. « Ah bon, même dans les salons de coiffure !? » Ce n'était pas à quoi la blonde faisait attention quand elle allait se faire une nouvelle coupe, elle, elle pensait à ses cheveux qui tombaient un par un au sol. Elle s'inquiétait de savoir si la coiffeuse allait se louper ou non, si en ressortant, elle n'allait pas être chauve. « Et non, je ne pense pas avoir mis les pieds dans un casino un jour … Oups. Faudra que tu m'apprennes les règles, vu le temps qu'on a à passer dans l'avion, t'auras tous ton temps. » En vrai, elle n'allait pas le forcer à l'expliquer les règles, elle improviserait, regarderait les autres, c'est comme ça qu'elle comprenait le mieux. Elle finissait par dire que lui la connaissait trop, c'était bien faux, il connaissait ce qu'elle avait voulu qu'il connaisse d'elle, comme elle faisait avec tout le monde. Toute sa vie elle avait apprise à avoir un filtre et elle était toujours aussi réservée sur sa vie. Elle disait ce qu'elle pensait, c'était tout. Personne ne serait capable d'écrire sa vie, la réciter une fois qu'elle ne serait plus là et c'était ce qu'elle voulait. Ne pas être connu parce qu'elle n'était pas plus importante qu'une autre. Garder sa vie comme ça on pouvait pas s'en resservir contre elle. On ne peut pas en vouloir à quelqu'un dont on ne sait rien. « Hé, je ne suis pas jalouse des femmes qui se font payer à se déshabiller. Et je crois préféré mettre mon argent dans les jeux parce qu'il y a du challenge plutôt que dépenser mon argent dans un truc que je peux faire autrement sans rien dépenser. » Cette phrase laissait clairement sous-entendre que Grace pouvait avoir un homme pour son plaisir personnel quand elle voulait, mais c'était loin d'être le cas. « On peut faire un tas de trucs en dix-sept heures ! » Comme par exemple, dormir, lire, regarder des films, faire tous les trucs chiants qui constituaient une partie de la vie de Grace. « Si je te promets que je ne fais aucune crise, tu trouveras le voyage plus agréable ? »

__________________________


I cannot stop this sickness taking over, it takes control and drags me into nowhere. I need your help, I can't fight this forever. I know you're watching, I can feel you out there. (@POE, BEERUS)
i become my worst enemy
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4481
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : En mal d'amour. C'est fou de ne pas pouvoir s'autoriser à être heureux quand on s'apprête à devenir père à nouveau.
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Mar 5 Sep 2017 - 18:46

Léo ne savait rien de cette Grace qui l’observait avec des yeux rieurs, physiquement elle était toujours la même et bien que quelques rides discrètes soient venues s’ajouter au portrait il ne pouvait nier qu’il la trouvait toujours aussi attirante, elle resterait à ses yeux cette fille qui avait affolé ses sens de jeune homme à l’aube de ses vingt ans et qui l’avait fait courir comme jamais il n’avait fait pour aucune autre. Mais il ne connaissait plus cette fille, il ne savait pas ce qu’elle était devenu, ce qu’elle faisait dans la vie, nul doute qu’elle avait quitté le monde de la drogue, après la menace de la dénoncer personnellement pour qu’elle arrête cette descente aux enfers qui pouvait lui coûter gros, mais s’en sortait-elle ? Avait-elle réalisé ses rêves d'émancipation ? Etait-elle heureuse ? Il l’espérait, parce qu’il ne pouvait lui souhaiter que le meilleur, une erreur de parcours ne définissait pas une personne et Léo savait que la jolie blonde méritait d’avoir une belle vie. D’ailleurs il se demandait encore pourquoi elle avait accouru chez lui pour ce voyage insolite, c’était le genre de séjour que l’on proposait à un pote avec lequel on voulait s’amuser ou bien à un petit ami pour réaliser le pari fou de se marier de manière peu conventionnelle, mais lui il n’était rien de tout ça pour Grace, il n’était qu’une ombre de son passé qui s’effaçait petit à petit avec le temps qui filait. Au pire si tu piques une crise je te bâillonnerai et on aura la paix. Répliqua-t-il avec un sourire un peu trop étiré pour être honnête. Ils embarquèrent pour ce que Léo pensait être le vol le plus long de sa vie avec une Grace affolée et rien à se dire. Les premières heures furent compliqué, puis elle se détendit, puis ils se déridèrent, les premiers rires timides, puis des accès de complicité lorsqu’ils se racontèrent leur vie, comme s’ils ne s’étaient jamais quitté… tout en sachant qu’ils s’étaient quitté et que chacun avait été absent du quotidien de l’autre, des confidences presque soufflées et des éclats de rire, la gêne de comprendre qu’ils s’étaient manqué et que Léo avait été bien con de la rayer de sa vie alors qu’il aurait pu assister à l’épanouissement de la sainte. Tous les deux avaient changé, en bien ou en mal, c’était chacun sa façon de voir les choses, l’un s’était assagi, rangé, presque mis au placard tout seul, l’autre était devenue une femme qui n’avait plus peur de grand chose. Après dix sept heures dans les nuages Léo avait à présent hâte de découvrir Vegas avec sa nouvelle amie et même, pourquoi pas, de célébrer son anniversaire. Leur taxi les déposa à leur hôtel, notre homme regardait tout avec de grands yeux d’enfant, tout dans cette ville était dans la démesure et qu’on aime ou non, on ne pouvait pas rester indifférent. On leur montra leur chambre, elle était simple, sans artifice, avec deux lits et une toute petite douche. Léo fit la moue, d’accord il n’aimait pas le faste des grandes villes mais quitte à être à Vegas dans un grand hôtel autant faire les choses jusqu’au bout. Excuse-moi un instant je vais à la réception, je reviens tout de suite. Il abandonna Grace sur son lit et descendit demander une nouvelle chambre. Il revint quelques minutes plus tard, une carte magnétique à la main. Prends ta valise, on monte au dernier étage. Elle lui avait offert ce voyage, il pouvait bien lui offrir une petite part de rêve à son tour. Déverrouillant l’accès à la chambre, Léo laissa Grace pénétrer dans leur toute nouvelle suite. Je pense qu’on sera plus à l’aise ici, suite présidentielle, ils n’avaient plus que celle-ci...  un lit de princesse pour mademoiselle, un grand canapé lit hyper confortable pour moi. Jaccuzzi avec vu sur la ville. Ca te va ? Je crois qu’on a aussi quelques bouteilles de champagne au frais, juste au cas où. Elle voulait Vegas, elle avait Vegas. Il la laissa s’installer un instant, en profita pour se passer de l’eau sur le visage et changer son t-shirt froissée par le voyage pour une chemise blanche. Puis finit par sortir sur leur balcon pour s'allumer une clope en admirant la vue, depuis quelques années il fumait comme un pompier, après tout personne n'était là pour y redire quoi que ce soit. Grace le rejoignit au bout d'un moment. Et maintenant, on fait quoi, tu as un plan ?! Finalement, quitte à être ici, autant profiter comme il pouvait.

__________________________


love is a losing game
And until then I'll smile to hide the truth
But I know I was happier with you ›››
alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: annuska ✣ ciàran ✣ jackson ✣ jeremy ✣ jude ✣ léo ✣ lily-anaëlle ✣ maxence ✣ sacha ✣ sunny ✣ xavier.
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1209
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : lempika
DOUBLE-COMPTE : aino ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
STATUT : hides her sadness and masks her pregnancy
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Ven 8 Sep 2017 - 23:49

La blonde secouait la tête, se faire bâillonner ça ne servirait à rien pour calmer sa crise, au contraire et peut-être bien qu'elle ferait payer Léo pour ce traitement de faveur. « Je t'invite pour des vacances et c'est comme ça que tu me remerciais ? » Elle le regardait avec des yeux tristes avant de reprendre dans un rire. Les deux finissaient par embarquer dans l'avion pour dix-sept heures de vol, elle se rendait bien compte que ça allait sans doute porter du malaise, parce que ça faisait longtemps qu'ils ne s'étaient vus, parler. Qu'être assit autant de temps à côté de son ex, ça pouvait être gênant. Grace, elle ressentait comme le blush lui venir aux joues, comme un pincement au cœur, parce que ce voyage, ils auraient pu le faire autrement dans le passé. Elle assumait avoir merdé, avoir tout gâché à une relation qui pourtant pouvait être belle, une relation qu'elle aurait voulue pour une vie entière, mais elle n'en avait eu le plaisir qu'une année. Et Grace se refaisait timide, comme la première ou seconde fois qu'ils avaient pris l'avion ensemble, les mots ne lui venaient pas facilement et il fallut attendre quelques très longues minutes avant de voir une blonde détendue. Et après des heures, ils débarquaient à Vegas. Les yeux de la blonde s'écarquillaient devant ce nouveau paysage, tout était comme dans ses pensées tirées des images qu'elle avait pu voir, mais c'était mieux ou du moins, plus impressionnant. Dans le taxi, elle observait par la fenêtre, repérant des endroits où ils pourraient peut-être y faire un tour, parce qu'elle n'y connaissait rien à cette ville, elle se lançait dans l'inconnue comme toujours. C'était sans doute la moindre des choses de se renseigner, mais c'était en option chez elle. Grace s'imaginait plus aller dehors à la conquête de la ville plutôt que de tout planifier. Tout prévoir ça l'amusait clairement moins et elle pensait que ce serait la même chose pour Léo, mais elle ne le connaissait plus vraiment. Elle avait l'impression qu'avec tout le temps qu'ils avaient passé séparés, elle avait oublié tout ce qu'il était, parce qu'après tout, tout le monde changeait. Une fois dans l'hôtel, elle eut un peu honte de la chambre qu'on leur proposait. Simplement, elle n'avait pas voulu dépenser trop d'argent, parce que la plupart des sous qui se trouvaient dans sa banque ne venait pas d'activité très légale et elle ne voulait pas remettre ça sur le tapis cinq ans plus tard. Il s'absentait, la plantait là dans la chambre et elle finissait presque par se sentir mal. C'était l'anniversaire de Léo, elle ne voulait pas lui faire garder une mauvaise image de sa journée de ses trente-cinq ans. Il revenait, disant qu'ils allaient aux derniers étages. Elle tirait un air étonné avant de le suivre. Elle levait les yeux au ciel quand il ouvrait la porte d'une chambre qui avait l'air bien mieux que la précédente. Elle se sentait officiellement stupide, maintenant. Mais la blonde relativisait vite, il avait ce qu'il voulait, tant que ça lui faisait plaisir, alors elle était heureuse et il fallait avouer que ce qu'il lui présentait faisait bien mieux rêver. « Déjà, qui te dit que je suis une mademoiselle ? » Elle riait avant de reprendre. « Tu ne vas pas dormir dans un canapé lit alors que tu es à Vegas … » Disait-elle en fronçant un peu les sourcils. Elle disait ça plus dans la peine, parce qu'elle voulait qu'il voit ce voyage parfaitement et qu'il profite. « Je ne veux même pas savoir combien tu as dépensé pour avoir cette chambre Emerson, ce n'est pas ce que j'avais prévu. » Grace n'avait rien prévu en fait, elle ne prévoyait pas non plus qu'ils restent beaucoup dans une chambre d'hôtel. Après quelques minutes à le laisser seul, pour qu'il ne fasse pas une overdose de l'australienne.Elle finissait par le rejoindre sur le balcon. « Tu fumes ? J'crois pas que ce soit très bon pour la santé. » Un nouveau rire, au fond, elle s'en fichait bien, il faisait ce qu'il faisait. Léo était un grand garçon et les paroles de Grace ne changeraient rien à ce qu'il ferait dans la vie. « Je ne sais pas, sortir de cette chambre serait déjà un beau plan, tu ne crois pas ? » Ou comment lui annoncer qu'elle avait prévu de tout faire au flair, comme ça, elle n'imposait rien et un des deux ne finirait pas par s'ennuyer en milieu de soirée. « J'allais oublier, joyeux anniversaire Léo. » Parce qu'en toutes ses heures, elle n'avait pas été capable de lui dire, entre le stress qu'elle ressentait quand elle était en avion et quand ils étaient arrivés dans l'hôtel. Puis elle n'était pas du genre, bien que c'était tentant, de faire ça devant quelque chose d'impressionnant. Comme pour se la péter d'un truc, non, ce n'était pas Grace.

__________________________


I cannot stop this sickness taking over, it takes control and drags me into nowhere. I need your help, I can't fight this forever. I know you're watching, I can feel you out there. (@POE, BEERUS)
i become my worst enemy
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4481
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : En mal d'amour. C'est fou de ne pas pouvoir s'autoriser à être heureux quand on s'apprête à devenir père à nouveau.
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Dim 10 Sep 2017 - 18:34

N’allez pas croire que Léo était précieux au point d’être incapable de dormir dans autre chose qu’un lit king-size ou prétentieux jusqu’à flamber son argent dans une suite hors de prix juste pour impressionner son monde. En vérité il avait prouvé mainte fois qu’il était capable de dormir dans une case sommaire à même le sol ou bien sur un lit de camp de fortune lors de différents voyages, Grace l’avait vu d’elle-même. Après avouons qu’il était parfaitement capable de démonstrations juste pour faire rêver une fille mais il savait que la blonde était tout sauf ce genre là, de celles qui cherchaient le luxe et la grandeur et qui se laissait impressionner par un homme qui pouvait le leur offrir, au contraire il savait d’expérience qu’elle avait horreur de ça, elle n’était pas assez superficielle pour se faire avoir. D’ailleurs lui aussi préférait largement dépenser son argent dans des choses bien moins futiles. Mais voilà, ils étaient à Vegas et puis lui avait largement de quoi se permettre ce genre de dépense alors autant se faire plaisir avec un confort royal, il ne comptait pas revenir dans cette ville de sitôt. Son attention n’était pas non plus de mettre Grace mal à l’aise quant à son choix de chambre, elle avait déjà réservé deux billets pour un vol onéreux, puis une chambre, puis peut-être d’autres surprises qu’il ignorait encore. Et à moins que la drogue l’ait rendu immensément riche, d’un argent bien sale, Léo savait que la jeune femme avait une situation somme toute moyenne, ce voyage devait être une coquette dépense pour elle alors autant qu’il participe à sa façon, que ça lui plaise ou non. Sa question le piqua au vif, bien plus qu’il ne l’aurait pensé. Elle avait raison, que savait-il d’elle, il n’avait eu de cesse de se poser la question depuis qu’elle avait frappé à sa porte l’avant veille. En cinq années il  pouvait se passer tellement de choses, peut-être avait-elle fini par se marier bien qu’il ne voit aucune alliance à sa main, elle aurait pu tout aussi bien divorcer. Ou simplement ne plus être une femme libre mais avoir quelqu’un dans sa vie, auquel cas ce séjour improvisé paraîtrait bien étrange à Léo… Ou peut-être qu’elle devenait comme lui, fuyant Bowen après une relation calamiteuse au lieu d’affronter ses responsabilité en adulte responsable. En vrai il n’en savait rien et voyant sa mine énigmatique il n’était pas certain d’apprécier la réponse s’il osait poser la question. Tu ne portes pas d’alliance Grace et je sais qu’en femme mariée tu n’aurais jamais emmené ton ex à Vegas. Ton ex… que cette expression était étrange une fois énoncée. Il la fixa une seconde de trop, son ex, ils étaient là tous les deux, dans la même chambre, à Vegas, eux qui n’avaient jamais su résister l’un à l’autre, à quel jeu Grace jouait-elle en lui offrant ce voyage ? Un sourire en coin se dessina sur les lèvres du bel Emerson. Très bien, je ne comptais pas te donner le prix de ce caprice… désolé que ça complique tes plans ma belle (mauvaise vieille habitude) Et puis si ça n’est que ça je peux très bien prendre le lit de princesse et je te laisse le canapé ! Il étira son sourire en une grimace de gosse. Jamais il ne la laisserait dormir dans ce canapé, aussi confortable soit-il, appelez-ça de la galanterie mal placée. Après un instant où chacun prit ses marques dans leurs nouveaux quartiers, Grace se joignit à Léo sur le balcon et ne manqua pas d’aller de sa remarque sur la cigarette qu’il avait entre les lèvres. J’ai toujours fumé, plus ou moins. Peut-être un peu plus depuis quelques temps… Il tira une nouvelle latte dont il laissa la fumé s’envoler sur la ville. Tu connais la meilleure excuse des fumeurs, il faut bien mourir de quelque chose ! Il avait horreur de cette litanie que tout fumeur utilisait à tout va pour justifier l’injustifiable mais il devenait comme les autres. Il observa la vue qu’offrait leur situation, il  ne pouvait la qualifier que de grandiose malgré ses à priori sur Vegas. Et encore, la nuit n’était pas encore tombée sur la ville, le spectacle des lumières devait être encore plus impressionnant. C’est plutôt un bon plan pour commencer. Il l’observa du coin de l’oeil. En fait tu n’as aucune idée de ce qu’on va faire ici n’est-ce pas ? Ce n’était pas un reproche, lui avait tendance à aimer se perdre pour mieux découvrir une ville. Elle s’était approchée de lui pour lui souhaiter un joyeux anniversaire à sa façon à elle, discrètement, sans faste, enfin, si on en oubliait le lieu où ils se trouvaient. Léo écrasa sa clope dans un cendrier et se retourna pour attraper deux coupes qu’il avait préalablement rempli de champagne. Merci, pour tout ça. Il s’approcha de Grace pour faire s’entrechoquer leurs verres et se pencha sur elle pour un bisou sur sa joue qui glissa presque jusqu’à la commissure de ses lèvres. Malgré la façon dont ils s’étaient quitté des années plus tôt, malgré la peine qu’il avait ressenti, jamais notre barbu désabusé ne pourrait rester de marbre face à la blonde qui lui faisait face.


__________________________


love is a losing game
And until then I'll smile to hide the truth
But I know I was happier with you ›››
alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: annuska ✣ ciàran ✣ jackson ✣ jeremy ✣ jude ✣ léo ✣ lily-anaëlle ✣ maxence ✣ sacha ✣ sunny ✣ xavier.
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1209
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : lempika
DOUBLE-COMPTE : aino ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
STATUT : hides her sadness and masks her pregnancy
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Lun 18 Sep 2017 - 0:27

Ses yeux glissèrent sur ses doigts nus d'anneaux ou toute forme d'attachement à quelqu'un, elle esquissait un léger sourire en s'imaginant pendant quelques secondes, une vie où elle serait la femme de quelqu'un, ce qui avait que trop peu de chance d'arriver parce qu'elle avait toujours l'ombre de quelqu'un dans le crâne et qu'elle n'arrivait pas à passer à autre chose. Et cette ombre, elle avait décidé de l'emmener à Vegas en sa compagnie, bien que c'était une idée absurde. « J'aurais peut-être le mari le plus horrible du monde. » Même en femme mariée avec un mariage qui battait de l'aile, la blonde n'aurait jamais enlevée son alliance, d'ailleurs l'idée de divorcer ne lui viendrait jamais à l'esprit. Un mariage durait toute la vie, si on choisissait une personne, alors c'est qu'on posait assez de confiance en elle pour que quand ça va mal, on sache qu'un jour se sera possible de remonter la pente. Elle haussait les épaules en le regardant deux secondes, si elle devait être gênée c'était parce qu'il lui donnait toujours ce même surnom qu'il devait donner à toutes les femmes qu'il croisait, pas parce qu'elle devait prendre un canapé lit. Bien qu'elle sait que même ça, il ne lui laisserait pas faire. « Je me sentirais bien mieux sur ton canapé-lit qu'à me laisser reprocher que tu dors dessus alors que tu as payé la chambre. » Son sourire était sincère, son air aussi, elle pourrait très bien dormir dessus, elle ne dormait pas dans un lit de princesse chez elle puis elle s'était déjà reposé dans de pires conditions, mais ça Léo devait le savoir. Il voulait sans doute lui faire plaisir, mais maintenant elle ne savait plus vraiment où se placer, pourtant elle ne devrait pas être intimidé parce qu'elle lui avait payé le voyage. Pendant quelques minutes, la blonde restait seule, s’appropriant la chambre le temps que Léo se trouvait sur le balcon. Elle finissait par le rejoindre, commentant le fait qu’il fumait. « Pardon, je te laisse te suicider à petit feu avec tes phrases bateau. » Elle riait doucement se fichant bien que si Léo fumait ou non, il était assez grand pour savoir ce qu’il faisait, elle n’allait pas le changer. « Il y a une raison qui te pousse à fumer plus ? » Sa question filait rapidement, la blonde se montrait curieuse, même si elle n’était pas certaine d’avoir une réponse. Généralement, quand les gens buvaient plus ou fumaient plus, c’est qu’il s’était passé quelque chose et si Léo n’allait pas bien, alors elle s’inquiétait, se demandant ce qu’il y avait. Si le temps avait passé, qu’elle s’était décrochée de lui du mieux qu’elle pouvait, ne lui parlant presque plus pendant des longs mois voir années, il n’en restait pas moins dans son cœur et son crâne. Bien qu’elle n’était pas à Vegas pour entendre des confessions tristes. Les deux ne voudraient pas finir déprimer alors qu’ils étaient là pour profiter, du moins, c’est ce qu’elle pensait. Puis s’il était triste, elle serait là pour essayer de lui remonter le moral. « Je savais que ça te plairait. » Un nouveau rire filait avant de grimacer. « Démasquée. » Elle n’avait aucun plan, elle voulait laisser les humeurs les guider, découvrir la ville au fur et à mesure qu’ils avançaient. « J’en ai peut-être un, mais je préfère improviser. » L’australienne haussait rapidement les épaules en lui offrant un doux sourire qui voulait déculpabiliser la situation si celle-ci ne lui plaisait pas. Elle n’en savait rien si lui préférait avoir un plan, savoir quoi faire en avance, elle pourrait trouver rapidement s’il le souhaitait. Grace finissait par lui souhaiter son anniversaire, parce que même avec les heures qu’ils avaient passés ensemble, elle n’avait pensé à rien, elle n’avait pas non plus quelque chose à lui offrir. Alors elle considérait presque ce voyage comme un cadeau, même s’il n’avait pas besoin d’elle pour le faire, qu’il aurait sans doute préféré aller ailleurs et elle lui avait presque imposée la chose. Elle s’en sentait presque honteuse. Il venait lui déposer un baiser au coin des lèvres et la blonde perdait son regard ailleurs, prenant une gorgée de champagne comme pour avaler sa gêne. Le rouge lui montait sûrement aux joues, elle se sentait comme si c’était la première fois qu’on lui faisait ce coup, comme s’ils s’étaient vraiment embrassés alors que non. Rien. « Pour tout quoi ? Je n’ai rien fait. » Elle finissait rapidement sa flûte, sans doute à cause de la nervosité qui lui montait au cerveau. « On arrête de traîner maintenant, je vais finir par m’amuser toute seule. »  Ses yeux se posèrent sur le paysage qui s’offraient à eux, de cet étage ils pouvaient vraiment voir tout ce qu’il se passait et ça ne lui donnait que plus d’envie d’être en bas, de parcourir les rues. La blonde sortait du balcon, traversant la chambre en jetant un regard à Léo.

__________________________


I cannot stop this sickness taking over, it takes control and drags me into nowhere. I need your help, I can't fight this forever. I know you're watching, I can feel you out there. (@POE, BEERUS)
i become my worst enemy
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4481
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : En mal d'amour. C'est fou de ne pas pouvoir s'autoriser à être heureux quand on s'apprête à devenir père à nouveau.
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Ven 29 Sep 2017 - 13:47

Un sourire un peu las se dessinait sur le visage de Léo, il n’aurait su dire s’il était heureux ou non que Grace soit encore seule. Elle méritait d’être heureuse, elle aurait mérité qu’un homme fasse son bonheur, même si ça n’était pas lui. Même s’il ignorait que le seul qu’elle n’ait jamais oublié était là, face à elle. On est presque passé à côté de nos vies toi et moi… Même si pour Léo la vie ne se résumait pas du tout à une parfaite vie de famille avec femme et enfants, il avait toujours eu des aspirations sentimentales très simples, loin de son image de coureur, il aurait aimé avoir une relation stable et heureuse avec un femme qui l’aurait suffisamment comblé pour qu’il ne se sente pas l’envie irrépressible de prendre la fuite, il n’était pas contre le mariage, s’il avait trouvé la bonne il aurait pu plaquer sa vie de dragueur contre toutes ces choses romantiques qu’aucun homme n’avouait aimer mais auxquelles ils pliaient lorsqu’ils étaient heureux en amour. Il aurait pu y plier pour Grace et pourtant avec elle aussi il avait fuit, fuit devant cet avenir incertain qu’elle se construisait dans son dos, fuit devant ses mensonges qui lui avaient paru impardonnables à l’époque. Mais il avait appris à relativiser depuis et toute cette histoire lui paraissait maintenant bien stupide, peut-être que s’il n’avait pas eu un amour propre si démesuré, peut-être aurait-il réussi à passer outre, à lui pardonner et à avancer avec elle. Cette histoire faisait maintenant partie de son passé, il en avait fait son deuil, il était à présents l’un des célibataires endurcis les plus convoités de Bowen et pourtant il ne s’imaginait avec personne, il n’avait pas le cœur à se lancer dans une relation que l’homme aigri qu’il était jugerait d’avance vouée à l’échec. L’éternel romantique n’était plus. Et pourtant, pourtant tout son être gardait en mémoire cette blonde qui l’avait touché plus qu’aucune autre et même les vieilles habitudes refaisaient surface sans qu’il ne le veuille, ce surnom bien banal, toujours soufflé dans son français chéri, qu’elle n’affectionnait pas particulièrement mais que lui avait adopté, qu’il n’avait donné à aucune autre, pas dans cette langue, pas de cette façon, sa belle, ça n’était pas misogyne, en rien prétentieux ou surfait, c’était doux, c’était sincère, à l’époque et encore aujourd’hui. Jamais je ne te reprocherai ce genre de chose. Et au pire le lit était suffisamment grand pour qu’ils le partagent sans aucune ambiguïté.
Grace n’avait jamais vraiment affectionné la cigarette mais Léo partait du principe qu’elle n’avait rien à lui dire et surtout aucune leçon à donner étant donné son passé. Ça il le gardait pour lui, il n’avait pas à être grinçant, ce serait bien stupide, ils avaient déjà suffisamment épilogué sur le sujet. Aucune, toute raison serait irrecevable quand on voit ma vie parfaite. Il écrasa son mégot dans le cendrier près de lui, un sourire des plus ironique au coin des lèvres. Tout le monde jugeait Léo comme un gosse capricieux et bien trop gâté par la vie, alors de quoi pourrait-il bien se plaindre, n’est-ce pas ? Mais personne ne savait combien ce costume lui allait mal, combien il n’arrivait pas à se sentir à sa place dans ce rôle d’éternel gosse de riche à qui tout souriait. Lui qui avait besoin d'authenticité, de vibrer, de vivre à fond, il finissait par se dire qu’il n’arriverait jamais à être parfaitement heureux. C‘était peut-être une raison valable pour se tuer à petit feu… raison qu’il gardait pour lui, comme tant d’autres choses.
Parmi quelques-unes de ses qualités, on pouvait dire que Léo aimait l’aventure, les surprises de la vie, les découvertes, alors partir à l’aventure, découvrir Vegas au petit bonheur la chance le rendait presque euphorique, dans une moindre mesure. Disons qu’il avait l’espoir secret de dénicher un Vegas inattendu, atypique et loin de celui que tout le monde connaissait, loin des lumières violentes et des néons criards, loin de la démesure. La réponse de Grace lui convenait donc parfaitement et il était content de vivre ça avec elle. Ils terminèrent leurs coupes, gênés tous les deux de ce dérapage non calculé, il ne releva pas le rouge qui lui montait au joue, secrètement curieux de savoir si elle avait aimé cet instant ou non. Décidément il gardait beaucoup de choses pour lui face à cette nouvelle Grace. Elle s’anima finalement, prête à partir à l’assaut de Vegas, un regard curieux posé sur notre barbu qui la mangeait des yeux. Il sourit, enfin un sourire franc, et s’avança vers elle. Dis-moi juste si ton but c’est de perdre tout ton argent aux machines à sous en buvant du champagne ou si tu veux découvrir cette ville de l’extérieur ! Faut que je sache dans quoi je m’embarque. Il arriva à sa hauteur, ouvrir la porte de leur suite pour qu’elle puisse sortir, fourra la carte à puce dans sa poche et lui pris la main pour l’entraîner vers l'ascenseur.

__________________________


love is a losing game
And until then I'll smile to hide the truth
But I know I was happier with you ›››
alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: annuska ✣ ciàran ✣ jackson ✣ jeremy ✣ jude ✣ léo ✣ lily-anaëlle ✣ maxence ✣ sacha ✣ sunny ✣ xavier.
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1209
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : lempika
DOUBLE-COMPTE : aino ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
STATUT : hides her sadness and masks her pregnancy
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Sam 7 Oct 2017 - 0:42

Comme réponse, elle lui offrait simplement un haussement d'épaule. Passer à côté de sa vie était un grand mot, il y avait eu une rupture et Grace avait été assez grande pour se dire que sa vie ne tournait pas autour d'une relation. Elle ne s'était jamais remise avec quelqu'un pour ne pas endommager sa vie si les erreurs recommençaient, parce qu'elle n'était pas parfaite, qu'on pouvait toujours lui reprocher des choses, qu'elle essaye de faire que du bien ou du mal. Elle n'avait jamais été aimée de tous, elle n'avait jamais fait que des actes qui plaisaient aux autres et elle ne voulait pas se faire reprocher de mener sa vie, d'avancer. Certes, il lui arrivait parfois de penser qu'elle aurait pu être heureuse avec quelqu'un, avec Léo, elle se demandait parfois où ils en seraient s'ils ne s'étaient pas quittés, à quoi ressemblerait sa vie si elle n'avait pas été seule. Mais elle s'effaçait toujours ces pensées, parce qu'elle s'était faite à l'idée que sa vie devait se finir seule, au moins, quand elle partirait, elle ne manquerait à personne d'autres. Elle ne créerait pas une famille pour la faire souffrir par la suite. Des raisonnements comme ceux-là, pendant les cinq dernières années, il y en avait eu en masse. « J'espère bien. » Disait-elle en souriant. Ils pourraient dormir ensemble, l'idée lui était venue en tête, mais elle se voyait mal le proposer, parce que si lui n'y pensait pas, il allait se faire une idée de cette Grace et elle ne voulait pas qu'elle soit faussée à cause d'une faute. Puis à quoi bon, si elle tenait particulièrement à Léo d'une certaine manière parce qu'il avait été le seul homme de sa vie, qu'il avait traîné dans sa tête pendant un bon nombre d'année et que même aujourd'hui elle avait réussi à l'emmener dans cette ville, elle n'espérait pas grand-chose, il devait bien être passé à autre chose aussi. Elle avait finie par le rejoindre dehors, avant de faire une remarque sur le fait qu'il polluait son espace avec la cigarette, elle n'allait rien lui reprocher de sérieux, il faisait ce qu'il faisait de son corps et son esprit. « Il est vrai que des gens arrivent à avoir des vies parfaites. » Elle laissait filer un rire, personne n'avait de vie parfaite, même si elle ne souhaiterait que le bonheur aux gens, elle était bien placée pour dire que personne ne pouvait être heureux pendant tout le trajet qu'était la vie, il fallait avoir des déceptions pour se créer une vie et apprendre. Et même si elle avait eu dans le passé l'Église comme refuge, elle n'avait jamais été réellement heureuse, insultée lors de sa scolarité, jugé parce qu'elle n'était pas comme les autres ou qu'elle ne plaisait pas, blâmer pour ses choix qui n'étaient pas des plus judicieux, elle s'était enfermée dans ce qui pensait être bon, une sorte de prison où sa vision n'était que pour Dieu, parce qu'elle jugeait qu'il ne guidait les gens que vers le bien. La blonde tournait rapidement les talons après le geste de Léo à son égard, sûrement pour ne pas poursuivre dans cette fois ou pour ne pas continuer de ressentir une légère gêne pendant ce voyage. « Léo, je ne sais pas dans quoi tu t'embarques, je sais juste que tu dois le faire. » Disait-elle avec un large sourire aux lèvres alors qu'il lui prenait la main, la guidant vers l'ascenseur. « Si tu veux voir l'extérieur de la ville, pourquoi pas la voir de haut ? » Les casinos n'étaient qu'un prétexte pour aller à Vegas, au fond, elle n'avait pas tant envie de jeter son argent par les fenêtres, elle préférait donner pour la bonne cause, pour faire quelque chose qu'elle ne pourrait pas faire à Bowen et puisqu'il y a six ans un casino avait ouvert dans sa ville natale, ils pourraient voir autre-chose, vivre mieux. Un petit tour en hélico ça pouvait toujours être amusant dans sa tête. Une fois en bas, la blonde agrippait un petit guide de poche, elle le jetterait en route mais c'était simplement pour se donner des meilleures idées. « Ou alors on va directement se perdre dans la Fremont Street, la nuit ça semble sublime. » Des led en guise de ciel, de l'animation, elle aurait toujours la tête dans les étoiles. « On peut même nager à côté des requins si t'as envie de te baigner. Enfin bref, t'auras compris que moi j'm'en préoccupe pas de ce qu'on fait, je vais à l'instinct. » Et des actions irréfléchis dans le passé où ils étaient toujours ensemble et heureux, il avait dû en avoir peu. Elle avait tendance à bien trop réfléchir. Les deux se retrouvaient rapidement dehors à divaguer dans les rues, les yeux de la blonde s'arrêtaient sur un restaurant, loin l'idée d'aller s'empiffrer maintenant, elle riait juste à sa pensée. « Oh et je veux manger dans un restaurant de cow-boy ! » L'australienne avait toujours eu cette image des États-Unis associé aux cow-boys, sans doute pour les films et les séries qu'ils sortaient dans le passé et qu'elle regardait de temps à autre. « Puis je serais curieuse de voir quelque chose … mais je te dirais en temps voulu. »

__________________________


I cannot stop this sickness taking over, it takes control and drags me into nowhere. I need your help, I can't fight this forever. I know you're watching, I can feel you out there. (@POE, BEERUS)
i become my worst enemy
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4481
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : En mal d'amour. C'est fou de ne pas pouvoir s'autoriser à être heureux quand on s'apprête à devenir père à nouveau.
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Mer 18 Oct 2017 - 22:40

Ils étaient partis, la folie de Vegas les happait déjà alors qu’ils montaient dans cet ascenseur, sourires vissés aux lèvres. C’était certain, Léo ne savait pas dans quoi il s’embarquait ni s’il en avait réellement envie. Mais Grace était là, accrochée à lui, le regard plein d’étoiles comme une gamine qui découvrait Disneyland pour la première fois. Et si c’était ça, simplement, Vegas, comme un Disneyland pour adulte où ils ne devaient surtout pas se prendre au sérieux, où ils oublieraient tout l’espace de quelques heures, où ils ne penseraient surtout pas à l’argent qu’ils allaient perdre ni à décrocher une éventuelle cagnotte, juste se laisser griser par l'ambiance et perdre un peu la tête devant tant de démesure. Juste l’occasion pour Léo d’oublier sa mauvaise humeur devenue trop habituelle et de redevenir, peut-être seulement le temps de ce séjour, celui qu’il avait été par le passé, cet homme qui aimait les surprises, fêtard, rieur et joueur, celui qui ne pensait qu’à l’instant présent et qui profitait de la vie, celui qui s’était perdu en cours de chemin et qui petit à petit reprenait possession de ce corps sous l'intervention quasi divine de la blonde envoutante. Elle lui proposait d’ailleurs de tutoyer les étoiles pour mieux admirer la ville en lui montrant un hélicoptère qu’ils apercevaient de loin sur le toit d’un autre hôtel. Léo sourit, grisé par l’idée, en aventurier et amateur de sensations fortes qu’il était. On va enfin sauter en parachute ? Il se dérida davantage, amusé, en vérité il se moquait de ce qu’ils allaient faire, du moment que Grace conserve ce sourire lumineux qu’il ne lui connaissait pas et qui lui allait si bien. La blonde sortit son petit guide qu’elle potassa comme une bonne élève, Léo, lui n’avait aucune idée de ce qu’ils pourraient bien faire dans cette ville, il n’avait pas révisé, en même temps elle l’avait pris de court avec ce voyage au pied levé. Je te suis, tu as l’air bien plus documentée que moi ! Quoi que nager dans de requins enfermés dans un bocal géant… j’suis pas certain que ça soit une bonne idée. Il avait déjà vécu ce genre d’expérience lors d’un de ses voyages, mais c’était en plein océan, avec des requins en liberté, les coraux et les merveilles de la vie sous marine. Mais si ça pouvait faire plaisir à Grace, il plongerait certainement une nouvelle fois. Et puis plus il la côtoyait plus il l’appréciait, cette fille qui semblait vouloir tout vivre, tout découvrir, qui ne se laissait plus de limites et faisait tomber les barrières, cette Grace un peu volubile et rigolote, celle qui lui donnait à nouveau l’impression d’être le gamin de vingt ans qu’il avait oublié. Va pour le resto de cow-boy le plus touristique qui soit, mais après avoir fait cette tyrolienne géante ! Il la désignait du doigt alors que deux personne s’élançaient dans le vide, à l’assaut de la fameuse Fremont street, donnant l’impression de toucher le ciel artificiel. Il fronça les sourcils, intrigué par le ton énigmatique de son ex, Curieuse de quoi ? De rencontre Elvis, tiens, regarde il est juste derrière toi… Un homme passait tout près d’eux, perruque et costume ultra kitsch de sortie, Léo lui sourit, amusé, ne pouvant s’empêcher de se demander s’il allait célébrer l’un de ces mariages qui ne pouvaient se dérouler qu’à Vegas, dont il avait si souvent entendu parler. J’ai toujours su que tu étais fan ! Ils s’accrocha à son bras pour se laisser guider par la belle, on aurait presque dit les meilleurs amis du monde qui se préparaient à faire les 400 coups, complices, sans aucune arrière pensée, sans se dire que ces deux là avaient un passé qui les suivait comme un boulet à la cheville et dont aucun n’arrivait réellement à se détacher. Peut-être que cette surenchère de sourires et ces effusions d’idées plus loufoques les unes que les autres noyait le fait qu’ils se rapprochaient un peu plus chaque instant, dans la plus fausse innocence.

__________________________


love is a losing game
And until then I'll smile to hide the truth
But I know I was happier with you ›››
alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: annuska ✣ ciàran ✣ jackson ✣ jeremy ✣ jude ✣ léo ✣ lily-anaëlle ✣ maxence ✣ sacha ✣ sunny ✣ xavier.
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1209
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : lempika
DOUBLE-COMPTE : aino ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
STATUT : hides her sadness and masks her pregnancy
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Mar 24 Oct 2017 - 1:49

Grace souriait à l'idée du parachute, elle n'y avait pas pensée, ce n'était pas la première chose qu'elle voulait faire à Vegas, mais elle ne savait même pas ce qu'elle voulait faire. Improviser, aller là où le vent allait la mener au bras de Léo, oublier qu'ils s'étaient séparés des années plus tôt, qu'il y avait eu quelque chose entre temps. Présente en simple amie, du mieux qu'elle pouvait contrôler son cerveau pour ne jamais s'emballer lorsqu'elle le voyait et c'était compliqué de gérer ses sentiments. S'ils s'étaient effacés pendant cinq ans, en le voyant, avec ses gestes, ses paroles, ses surnoms, ils revenaient en pleine face et elle tentait de ne pas craquer. « Tu veux réellement sauter en parachute aujourd'hui ? » Elle n'était pas du genre à imposer ses choix, ses idées, elle laissait plus les autres parler et elle suivait le mouvement, du moins c'est ce qu'elle avait été pendant si longtemps. Si Léo voulait quelque chose alors qu'elle le ferait avec grand plaisir pour qu'il soit heureux de ce séjour en sa compagnie, qu'il ne regrette pas avoir accepter de prendre ce ticket d'avion qu'elle lui avait tendu. Lisant ce qu'il y avait sur l'affiche qu'elle avait récupérée à la sortie de l'hôtel, elle cherchait quelque chose qui pouvait l'intéresser. Elle riait à la remarque de Léo en lui lançant un regard en haussant les épaules. « J'avoue être très mauvaise en improvisation finalement, j'ai besoin d'un peu d'aide. » Elle relevait la petite fiche, ils perdraient beaucoup de temps à vaguer et chercher quelque chose à faire, du moins, c'était ce qu'elle pensait. Ils passeraient plus de temps à chercher qu'à faire des choses et ça serait dommage, même s'il n'avait pas qu'une petite nuit. « Puis c'est à côté des requins en fait, j'ai mal expliqué. Mais pour être encore plus proche d'eux y'a un toboggan. » Un nouveau rire filait, elle n'avait tellement plus l'âge de s'amuser dans les toboggans, elle estimait ça pour les enfants, elle était peut-être là pour s'amuser, mais pas réduire de son âge de trop. « De toute façon … on aura pas le temps de tout faire puis nager avec des requins, on peut le faire en Australie. » Elle grimaçait, la mer australienne en regorgeait de ces animaux, il n'y avait pas besoin d'aller très loin de chez-elle pour les voir. Ses yeux se perdaient dans le ciel suite aux instructions de son ex, de la tyrolienne, au-dessus de tous ces gens ? Elle grimaçait, peut-être qu'elle voulait faire des nouvelles choses, découvrir ce monde de Vegas, mais elle était toujours un peu timide dans l'âme. « Euh … ok ! Comme tu veux. » Elle tentait de donner un ton enjoué à sa voix, priant intérieurement pour que ce soit réussi. Grace finissait par avouer qu'elle voulait voir quelque chose, que c'était sans doute la curiosité qui l'avait poussé à acheter les billets même. Elle n'en savait rien, elle souriait doucement avant de grimacer quand il Léo la fit se tourner pour voir un Elvis. Puis elle se mise à rire. « C'est ça, voir Elvis. » Elle secouait la tête de gauche à droite. « Tu ne sais toujours pas te montrer patient. » Son idée viendrait plus tard, bien qu'il devait en avoir une partie en tête, elle ne pouvait pas prévoir. C'était quelque chose de cliché et drôle, dans sa tête du moins. « Moi fan ? C'est mal me connaître ! » Si elle comprenait l'humour à l'intérieur, du moins elle espérait qu'il y en ait, elle était la dernière personne à se fasciner pour quelqu'un. Mais elle ne pouvait être admiratrice que d'un travail, pas d'une personne qu'elle ne connaissait pas. De plus, Elvis, elle n'en connaissait qu'une musique alors c'était bien plutôt mal choisi ! Elle s'amusait de cette pensée d'aduler une personne. Les deux se baladaient bras dessus, bras dessous dans les allées de cette ville, les yeux de la blonde se perdaient. « C'est triste d'être ici et ne pas pouvoir aller au Red Rock Canyon. Il y a tellement de choses que je veux voir ! » Elle haussait les épaules, des choses incroyables, elle aurait le temps d'en voir plus tard. Seulement, elle ne prenait pas l'avion souvent, parce que sa peur, elle ne pourrait pas la surmonter plusieurs fois. « De la tyrolienne … c'est vraiment ce que tu veux faire ? » Elle levait les yeux vers le faux-ciel qui s'éclairait de formes, d'images qui défilaient, tout ce qui rendait le lieu exceptionnel. « Parce qu'entre la sortie de l'avion et maintenant, mon vertige s'est pas évaporé, tu sais. »

__________________________


I cannot stop this sickness taking over, it takes control and drags me into nowhere. I need your help, I can't fight this forever. I know you're watching, I can feel you out there. (@POE, BEERUS)
i become my worst enemy
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4481
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : En mal d'amour. C'est fou de ne pas pouvoir s'autoriser à être heureux quand on s'apprête à devenir père à nouveau.
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Mar 31 Oct 2017 - 15:19

Peu importe ce qu’ils faisaient de ces quelques heures précieuses à Vegas, l’un avec l’autre, du moment qu’ils étaient ensemble finalement. Cinq ans plus tard Léo et Grace se retrouvaient et se réapprenaient. Alors qu’ils sautent en parachute ou qu’ils fassent tout autre chose ça n’était pas le plus important. Il lui sourit alors, tout simplement, sans prendre la peine de répondre à la blonde, ils verraient bien. La jolie blonde semblait un peu perdue, sans trop savoir par où commencer, presque étourdie par les lumières de la ville. Léo ne pouvait pas vraiment l’aider puisqu’il ne savait rien de Vegas. Un toboggan ! Toi et moi en maillot de bain, Grace ce séjour devient de plus en plus intéressant ! Tu sais, il y a un jacuzzi dans notre chambre d’hôtel… Il la provoquait gentiment, il n’était pas vraiment dans la séduction envers Grace, plus vraiment, ils avaient tellement souffert de leur rupture l’un et l’autre que Léo avait peur, pourtant chaque geste était un rapprochement inconscient. Même si dans son esprit il voulait croire qu’ils n’étaient là que pour s’amuser. Oui, il parait qu’il y a une société qui propose ce genre de baptême à Brisbane. Puis déjà il remarquait cette tyrolienne qui lui sembla être une très bonne expérience à vivre, lui qui adorait les sensations fortes. Grace ne sembla pas vraiment emballée par cette idée même si elle se forçait à acquiescer, finalement elle était toujours un peu la même, cette fille qui ne refusait jamais rien, trop en retrait.
Léo aussi était resté le même, toujours cet homme impatient, celui qui voulait tout savoir, qui n’aimait pas attendre, celui qui n’aimait pas vraiment les surprises surtout quand elles étaient soulignées sur un ton si plein de mystère. La patience c’est surfait et inutile, on perd moins son temps en allant droit au but. Il lui sourit malicieusement, conscient qu’elle ne broncherait pas, qu’elle ne parlerait que quand elle l’aurait décidé, Grace était spécialiste des cachotteries… Qui sait, tu pourrais me surprendre en chantant les classiques du rock-n-roll, ou en te révélant experte de son célèbre déhanché. Il tenta lui-même d’imiter le chanteur, main dans les cheveux et coup de rein à l’appuis, comme ça, dans la rue aux yeux de tous, peu importe le ridicule. Léo n’en avait rien à faire de leurs regards, il ne connaissait personne ici, c’était la joie des voyages, on pouvait être naturel sans penser aux jugements, ça avait un côté grisant. Puis ils reprirent leur marche, les yeux du barbu avaient envie de tout découvrir, parcourant les vitrines avidement, comme un enfant dans un magasin de jouet il avait envie de tout toucher, ici il oubliait son quotidien morose et les accidents de la vie. Son bras autour des épaules de Grace il était bien. Il la regarda, surpris de l’entendre soupirer qu’elle voulait en voir plus. Tu as des obligations ? Si tu veux prolonger le séjour rien ne t’en empêche, pourquoi pas… Observer le soleil se lever sur le canyon, on dit que c’est superbe. Lui avait visité quelques merveilles des Etats-Unis, Yosemite, le Grand Canyon, New-York, évidemment, mais il lui restait encore tellement de belles choses à découvrir. Mais il se doutait que Grace allait prendre peur, il lui avait déjà proposé de partir au pied levé à Paris et elle s’était presque cachée dans sa coquille. Enfin peut-être qu’il ne la connaissait plus aussi bien qu’avant. Tu sais, d’ici on prend une voiture et on roule, c’est plus simple que de prendre l’avion… Il n’oubliait pas sa peur de voler et il la transformait en argument de vente pour une idée folle. Mais en attendant il était toujours question de prendre de la hauteur et Léo voyait bien que Grace n’était toujours pas convaincue. Je sais que tu as toujours peur. On va plutôt aller manger dans un restaurant de Cow-boy, ça sera plus raisonnable. Et puis comme ça tu pourras me parler de ton projet secret. Ils entrèrent donc dans ce fameux restaurant où la musique était trop forte et qui sentait la frite grasse, la magie des USA ! Ils s’installèrent face à face sur une banquette, aucun n’avait vraiment faim mais au moins, ici, ils pourraient parler et puis penser à une activité sérieuse à faire ensemble et qui leur plairait à tous les deux.

__________________________


love is a losing game
And until then I'll smile to hide the truth
But I know I was happier with you ›››
alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: annuska ✣ ciàran ✣ jackson ✣ jeremy ✣ jude ✣ léo ✣ lily-anaëlle ✣ maxence ✣ sacha ✣ sunny ✣ xavier.
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1209
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : lempika
DOUBLE-COMPTE : aino ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
STATUT : hides her sadness and masks her pregnancy
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Jeu 9 Nov 2017 - 22:49

Un rire gêné filait lorsqu’il disait faisait sa blague, elle jugeait que s’en était une sans savoir si les idées de Léo étaient sérieuses derrière. « De toute manière, je n’ai pas de mon maillot avec moi, donc ça se fera forcément ailleurs qu’avec les requins. » Comme si elle n’avait pas compris le sous-entendus ou qu’elle l’avait mis de côté. Peut-être que ça la gênait que Léo puisse la voir dans cet accoutrement, dans un autre sens, non, parce qu’il avait été le seul à la connaître plus qu’elle-même. Comme s’il en était le seul à n’en avoir que les droits, alors qu’elle n’avait pas grand-chose à cacher, de toute manière, ce n’était pas prévu qu’elle se montre, Grace avait toujours aussi honte de son corps, elle ne se sentait pas  à l’aise avec des vêtements en moins, maintenant, elle était capable de porter des beaux décolletés, mais ça n’allait jamais plus loin, pour le respect de soi-même. « On n’aura qu’à s’arrêter à Brisbane ! » Réaliser la chose dont ils parlaient depuis des années sans réellement sauter le pas, ce n’était pas le temps qui manquait, juste la communication, ce qu’elle espérait arranger, parce qu’il était quelqu’un d’important à ses yeux et si elle ne pouvait pas s’aimer, alors elle se contenterait d’être une de ses amies. Se baladant sous le bras de son compagnon, l’idée pouvait être biaisée, ils ressemblaient toujours à ces deux personnes qui s’aimaient il y a des années, les regards, les sourires. Son sourire qui se déformait au fait qu’il trouve à moitié son idée, lorsqu’il parlait d’Elvis. Elle n’était pas une fan de ce chanteur, à vrai dire, elle ne connaissait qu’une musique par cœur, celle qui devait se rapprocher le plus de l’amour, c’est pour ça qu’elle ne le disait pas à Léo. « Je ne sais pas si Elvis donnait des coups de bassins aux gens ! » Sans arrière pensée. « Dans la rue, je veux dire. » Elle renvoyait le coup de rein à Léo, en lui lançant un clin d’œil par la suite. « Puis je ferais une très mauvaise partenaire au karaoké vu ma voix, désolée ! » Pour le fait de connaître les chansons, elle n’était pas fan de se mettre en avant et chanter était une épreuve, même si c’était devant Léo, à la rigueur, elle pourrait peut-être chantonner légèrement, mais ça s’arrêtait à là. « J'aimerais mais … je ne sais pas si je peux. » Travailler dans une entreprise lui laissait moins de temps-libre, si les branches de son métier lui permettaient de pouvoir travailler chez-elle, cette fois c'était impossible. « Tu me donnes quand même super envie. » Elle aurait voulu voir ça, une fois, en compagnie de celui qui avait toujours été son partenaire de voyage, qu'ils puissent voir le soleil apparaître derrière les roches, que les rayons réchauffent leurs visages, Grace s'imaginait presque, un énième moment parfait en sa compagnie, quelque chose qui resterait graver pour elle. « On pourrait visiter ça, une prochaine fois. » Souriante, elle exposait ça, cette nouvelle idée. Une nouvelle fois où ils prendraient l'avion tous les deux, même si elle voulait découvrir le monde à ses côtés parce qu'elle ressentait moins la peur, ils pourraient revenir ici, ils avaient tout le temps du monde devant eux. « Je devrais surpasser ça un jour, pour pas que ça me hante à vie et je te promets qu'on fera quelque chose qui te plaît mieux, même si je ne sais pas encore ce que c'est. » Elle aimerait être assez forte pour surmonter ça, comme elle a dépassé ses croyances, qu'elle s'est enlevée certaines limites. « Allons-y ! » Enjouée, elle poussait la porte d'un restaurant qui semblait réputé, puisque dans la pièce, les têtes ne se comptaient plus, ça grouillait de gens de partout, ce qui dans le passé l'angoissait, maintenant moins. Les paroles des gens s'effaçaient avec la musique qui probablement disparaîtrait sous la voix de Léo, puisqu'elle ne se concentrerait sur lui. « Puis … je ne sais pas … Tu vas trouver ça super stupide. » Disait-elle en riant doucement, détournant de peu son regard. Peut-être parce qu'elle, c'était aussi de la stupidité, elle voulait juste se laisser guider par sa curiosité. « Tu imagines que je veux t'envoyer où ? » C'était plus rapide d'annoncer une idée de cette manière, parce qu'elle ne trouvait pas elle-même. « Si tu veux un indice … mh, c'est répandu  dans cette ville, je crois. » Elle levait les yeux au plafond en s'arrachant un léger rire, c'était trop facile à deviner, enfin c'est ce qu'elle avait l'impression. Après ça, elle n'arriverait plus à le traîner là-bas.

__________________________


I cannot stop this sickness taking over, it takes control and drags me into nowhere. I need your help, I can't fight this forever. I know you're watching, I can feel you out there. (@POE, BEERUS)
i become my worst enemy
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4481
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©vinyles idylles
DOUBLE-COMPTE : Sara & Jackson
STATUT : En mal d'amour. C'est fou de ne pas pouvoir s'autoriser à être heureux quand on s'apprête à devenir père à nouveau.
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Ven 17 Nov 2017 - 13:19

Un sourire en coin se dessina sur les lèvres de Léo, il connaissait la Grace pudique et elle ne semblait pas avoir changé à ce sujet, c’était toujours aussi drôle de la voir rougir et faire comme si elle ne comprenait pas les allusions qu’il faisait. Jamais il ne cherchait à la mettre réellement mal à l’aise, mais c’était plus fort que lui, lorsqu’elle était gêné, il l’avait toujours trouvé d’autant plus attirante. C’était drôle d’observer comme chacun faisait ses plans, comme si ces cinq années ne les avaient pas séparés, comme s’ils avaient toujours continué à se voir et qu’ils allaient continuer, après ce voyage. Peut-être, qui sait, que ce séjour aura débloqué quelque chose et qu’ils ne se perdraient plus de vue après ces quelques jours passés ensemble. Ou peut-être que ce n’étaient que des paroles en l’air placées comme pour ne pas laisser de silence entre eux ou pour se bercer d’illusions qui se perdraient bien vite, l’heure n’était pas à ce genre de questions, pour l’instant ils semblaient tous deux profiter, dans leur bulle, presque seuls au monde dans toute cette foule. Après tout c’était une très bonne idée que Grace avait eu, se noyer dans la masse pour mieux se retrouver tous les deux, conscient ou pas, la magie opérait malgré les réticences de Léo lors de leur départ. Parce que tu penses que je chante bien ? Sous ma douche peut-être… Ce n’est pas l’idée de chanter juste, seulement de savoir se lâcher. Il grimaça. Parfois avec quelques verres dans le nez ça aide un peu. Enfin je n’suis pas un grand consommateur de karaokés ne t’en fais pas. Il n’aimait pas vraiment ça, même si ça ne le dérangeait pas de se montrer en public, Léo préférait s’amuser autrement plutôt que de s’afficher si facilement et puis pousser la chansonnette ça n’était pas sa passion première.
Il ne cherchait pas à imposer à Grace de rester sur le sol américain, il avait juste profité de ce qui semblait lui faire envie pour proposer de prolonger leur séjour. Pour notre homme c’était facile, en ce moment il ne travaillait quasiment pas et puis ça n’avait jamais été un soucis de partir puisque le voyage faisait parti de son métier. C’était d’ailleurs l’une des rares fois ce week-end qu’il n’avait pas pris d’appareil photo pour immortaliser son séjour. Preuve qu’en ce moment peu de choses l'animaient, habituellement il prenait toujours au minimum son petit hybride mais là il était presque nu, comme si une femme oubliait sa trousse de maquillage. Parfois il se demandait s’il avait toujours la passion pour son métier, s’il ne se lassait pas de la photo, à force d’avoir parcouru le monde, y avait-il encore des choses à capturer ? Mais ça n’était pas le sujet de ce soir ni de ces quelques jours, là il était simplement Léo à qui la blonde faisait faire n’importe quoi, comme oublier qu’il était devenu un homme aigri pour retrouver sa fougue d’antan. Qu’est ce qui t’en empêche alors ? Tu as un travail ? Non pas qu’il ne pense pas que Grace soit incapable de travailler, simplement il ne connaissait plus rien de sa vie, il avait quitté la blonde en dealeuse de drogue et il espérait bien que depuis elle avait quitté cette carrière pour quelque chose de plus légal, quitte à retourner dans les ordres, tout serait mieux que la drogue selon lui. Une prochaine fois, oui, le canyon peut bien nous attendre quelques temps encore. Et une nouvelle promesse de retrouvailles, plus ils s’en faisaient plus Léo voulait y croire. On ne contrôle pas ses peurs Grace. Et puis moi je m’en moque de ce qu’on fait ici, je te rappelle que je n’avais aucune intention de monter dans cet avion avant hier soir. Il lui sourit alors qu’ils entraient dans le restaurant. Il était sincère, lui, des tyroliennes, des choses vertigineuses, il en avait déjà fait beaucoup dans sa vie peu lui importait ce qu’ils faisaient de ces quelques heures à Vegas. Et même s’ils ne faisaient que flâner dans la ville ça serait très bien, il n’était pas vraiment difficile à contenter. Étrangement Grace semblait faire tout un mystère de cette fameuse activité, Léo, lui, n’avait aucune idée de ce qu’elle avait en tête et il était certainement à mille lieux de comprendre, après tout tellement les séparait, ils étaient si différents l’un de l’autre et ce qui pouvait passer pour un fantasme pour l’un n’était peut-être qu’une broutille pour l’autre. Il la fixa alors en plissant les yeux, un petit sourire aux coins des lèvres. Tu veux… remporter la super cagnotte du Caesars Palace ? Ou aller voir le concert de je ne sais quelle célébrité ? En fait je n’en sais rien… Pour Léo il n’y avait pas grand chose de plus que des machines à fric par ici. Parce que la chambre de luxe dans un grand hôtel et le bel homme à ton bras tu les a déjà ma jolie ! Non, il n’y était pas du tout, vu la grimace de Grace. Bizarrement elle semblait vouloir rentrer sous terre plutôt que de lui parler de son projet, pourtant ça ne devait pas être si terrible.

__________________________


love is a losing game
And until then I'll smile to hide the truth
But I know I was happier with you ›››
alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   

Revenir en haut Aller en bas
 
Happily ever after + Léace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: TIME MACHINE :: Let's see the future-
Sauter vers:  
all i want for christmas is you !
Le mois de décembre arrive maintenant à grands pas ! Afin de permettre aux habitants de se mettre dans l'esprit du temps des Fêtes, Le Maire les a convié sur la place pour des activités que vous rêvez de découvrir !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus