AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Happily ever after + Léace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
adm f
avatar
messages : 1391
points : 6
ici depuis : 22/04/2016
crédits : blossom.
double-compte : anae ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
statut : i can't help falling in love with you (léo)
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Mer 21 Fév 2018 - 1:44

Elle riait à l'idée de faire un karaoké en sa compagnie, imaginant les deux voies combinées avec la description qu'il donnait de la sienne, ça sonnait comme un orchestre catastrophique. Elle ne s'était jamais entraînée pour devenir chanteuse, une célébrité, vivre dans la luxure et s'en satisfaire, alors ça se ressentait. Sa voix n'était sûrement pas immonde, mais quelque chose la bloquait, peut-être le regard des gens, même si elle pouvait se préparer au fait qu'elle était qu'une inconnue à leurs yeux, qu'elle ne réapparaîtrait pas de sitôt dans leurs vies. Et Léo s'en ficherait bien de savoir comment elle chantait, il l'avait sans doute déjà entendu pousser quelques notes de chanson à l'époque où ils étaient ensemble. Ce qui remontait à loin dans ses souvenirs, parce qu'elle s'était pressée pour l'oublier, ce qui avait été une nouvelle fois un échec. Elle ne pouvait pas se passer de lui, le temps n'y faisait rien. C'était Léo et personne d'autre, il était le seul à pouvoir combler son cœur, le seul qu'elle idéalisait. Si tout était terminée, elle ne pouvait s'estimer qu'heureuse d'être à ses côtés dans ce voyage, rien qu'à deux. Comme à chaque fois qu'ils se laissaient aller. Elle laissait ses mots partirent, proposant des idées qu'elle aurait souhaitées faire si le temps pouvait se figer, il y avait tellement d'endroits à découvrir dans chaque pays, elle aurait voulu s'arrêter pour découvrir le monde ses yeux et pas à travers des photos, des simples reportages, mais sa phobie de l'avion l'en avait empêché pour trop longtemps et elle n'était que devenue courageuse il y a peu pour parcourir le monde en quête de découvert. « Oui il faut bien ça. » Un vrai travail, plutôt un convenable aux yeux des gens. « Je suis devenue traductrice, dans une boîte assez importante. » Il lui semblait, de toute façon, c’est ce qu’elle préférait se dire pour qu’ils aient besoin de plusieurs traducteurs dans leur équipe. Ça lui prenait pas de mal temps, mais elle faisait ce qui lui plaisait. « Il fallait bien exploiter les seuls talents recensés chez ma personne à ce jour. » Et elle en riait. Il la rassurait sur le fait que la prochaine fois, ils iraient voir le canyon ensemble, un endroit qu’il avait déjà dû voir, vu la splendeur de l’endroit ou du moins l’idée qu’elle s’en faisait. « Comment ça tu ne comptais pas venir ? Tu m’aurais planté ? » La blonde prenait un air boudeur en le regardant, elle aurait paru stupide seule à l’aéroport à attendre une personne qui ne comptait pas montrer le bout de son nez. Ça l’aurait vexée, énormément, mais elle l’aurait compris. Elle revenait comme une fleur en lui proposant un voyage, ça semblait étrange. Quand Grace lui confiait vouloir faire quelque chose de particulier, il se mettait à chercher et chacune des réponses lui tirait un plus large sourire. « J’y pensais pas, mais ce sont que des bonnes idées. » Pas les moyens de voir une célébrité chanter ou du moins, elle ne voulait pas lui montrer qu’elle en avait eu les moyens, il savait très bien comment et la blonde économe ne pouvait pas lui mentir dessus. L’argent sale qu’elle s’était prise il y a des années allaient lui servir que maintenant. « C’est vrai, je pourrais profiter de la grande place que tu m’as laissé dans ce lit. » Elle levait les yeux au ciel, un air faussement rêveur. « Mais toujours pas. Eum … comment dire. T’as pas un truc cliché que te viens en tête quand on te parle de Las Vegas ? » Elle laissait quelques secondes à Léo pour qu’il puisse réfléchir, sans attendre une vraie réponse. « Je voulais voir comment se passait un mariage ici. » Ceux qui ne prenaient que quelques légères minutes, qui finissaient par une photo avec le maître de cérémonie et les jeunes mariés repartaient main dans la main en riant de leur acte. Si elle n’avait jamais eu dans l’idée de se marier puisque le seul homme qu’elle avait aimé s’était éloignée d’elle, elle n’avait jamais pu s’empêcher de rêver en regardant ces gens heureux et unis pour la vie. « Je ne te demande pas en mariage hein. Soit pas confus. »
Spoiler:
 

__________________________


astra — if it's as hard for you as it is for me, could not we make things a little easier? i should have done better when you were there.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 5271
points : 91
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©twinny
double-compte : Jackson & Terrence
statut : Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ? Grace
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Lun 26 Fév 2018 - 21:40

Léo avait cette sensation étrange de passer la soirée avec un inconnue, les cinq années de séparation avait creusé un faussé entre eux et il ne connaissait plus rien de Grace, de sa vie, de ses loisir, des personnes qu’elle fréquentait. Et pourtant elle n’avait pas vraiment changé, elle était toujours si peu sûre d’elle, si réservée comme s’excusant de faire les choses. Il avait voulu qu’elle se sente un peu plus libre, pourtant il lui semblait qu’elle n’en était simplement pas capable, ça ne devait pas faire parti d’elle, tout simplement, et qui était-il pour absolument vouloir qu’elle change après tout. Puis ce voyage était comme une petite folie pour la blonde, c’était peut-être ça, le changement, il lui avait peut-être fallu du temps mais elle se  décidait à présent et celui qu’elle avait choisi pour déployer ses ailes c’était lui. Léo sourit doucement alors qu’elle lui apprenait qu’elle avait quitté son travail pour en trouver un plus conventionnel. Il ne pouvait qu’être satisfait de cette nouvelle, après tout son job de dealeuse avait à lui seul fait éclater leur couple alors il le gardait comme un souvenir amer. Traductrice, je suis content pour toi. Elle semblait heureuse de lui en parler, comme pour lui prouver qu’elle pouvait changer. Il rit avec elle, non pas pour se moquer mais parce qu’il était communicatif. Il ignorait qu’elle avait un talent particulier pour les langues, c’est là que notre homme se rendait compte qu’il ne connaissait pas Grace si bien que ça, ni aujourd’hui ni même lorsqu’il la fréquentait finalement. J’ai toujours su que tu avais du potentiel à exploiter ! En ça il ne mentait pas, il avait toujours cherché à la pousser pour qu’elle s’accomplisse et s’épanouisse. Oui, il s’était déjà rendu à ce fameux canyon mais le spectacle était différent à chaque fois, selon la saison, la luminosité, il ne serait pas contre y retourner et puis partager ce genre de spectacle avec quelqu’un ça n’avait pas de prix. Léo était un homme de trente cinq ans que plus grand chose n’animait, il ne voyait son fils que quelques jours par mois et n’avait aucune femme qui l’attendait à la maison, il avait réalisé quasiment tous ses rêves de voyage et il ne vibrait plus autant pour sa passion. Quand une femme l’abordait il passait généralement la soirée avec elle mais ne rappelait jamais, il ne faisait plus le premier pas, il était lassé, sa maison était presque trop grande et il n’avait pas le projet de faire quoi que ce soit pour  se sentir mieux. Qu’est-ce qui avait changé à ce point pour que le garçon enjoué et optimiste ne devienne ce grincheux acerbe, vieux avant l’heure ? Il ne se posait pas la question pourtant plus il passait de temps aux côtés de Grace mieux il allait, il se retrouvait comme des années en arrière, sourire au lèvre et plein d’envies en tête. Peut-être que c’était elle, la clé, celle qui manquait à sa vie pour qu’elle soit plus douce, en la laissant partir à cause de cette stupide histoire de drogue il s’était laissé tomber lui-même. Mais même si c’était vrai, trop de choses les séparaient à présent pour songer à un éventuel rapprochement, il était trop tard. Il sourit, presque gêné. J’aurais pu te planter. Mais je suis là ! Comme il avait toujours été là quand elle l’appelait, tout comme elle faisait de même quand lui faisait un pas vers elle. Il fronça les sourcils alors qu’il cherchait quelle idée Grace pouvait bien avoir en tête, ce n’était pas ce qu’il manquait, les choses à faire, dans une ville comme celle-ci, celle de tous les excès et de la démesure mais visiblement il était loin du compte avec ses propositions. Il lui sourit, s’aurait été le moment idéal pour l’embêter un peu en proposant de partage ce fameux lit deux fois trop grand pour elle seule, mais il était trop curieux pour penser dire des bêtises. Un truc cliché ? Y’en a plein ! Il se gratta l’arrière du crâne et puis écarquilla les yeux en écoutant enfin sa réponse, Les mariages de Vegas, c’était donc pour ça qu’elle avait fait le déplacement, tu parles d’un cliché, le pire qu’il soit oui ! C’était tellement loin de ce qu’il pensait d’elle et pourtant elle l’avait mainte fois surpris. D’accord, un mariage… Il éclata de rire à son tour alors qu’elle se justifia, un rire un peu nerveux, pour être honnête. Ça tombe bien parce que je ne comptais pas me marier pour mon anniversaire tu vois ! Je n’aurais même pas de costume convenable à me mettre. Il riait toujours et pourtant au fond de lui il ne pouvait s’empêcher de penser à cette bague qui dormait dans un fond de tiroir. Il l’avait acheté, le joli diamant brillant mais discret, qu’il avait voulu lui offrir un jour, à la seule fille qui ait suffisamment compté pour lui. Et puis ils s’étaient quitté et depuis la pauvre bague prenait la poussière, abandonnée au fond de sa commode, comme tous les rêves de bonheur de Léo. Il aurait pu la revendre mais il n’en avait jamais eu le courage. D’accord, allons assister à un mariage, si c’est ton rêve. Bien qu’il trouve l’idée franchement étrange, mais il était prête à tout si c’était avec Grace. Et comment on fait ? J'veux dire, on s’assoit au fond de la chapelle et on s’incruste sur la photo à la fin ?! Il plaisantait un peu mais ne savait pas bien comment ça pouvait se dérouler.


__________________________


Think I want it to stay
A look in somebody's eyes to light up the skies. To open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go. 'Cause all that I need is this crazy feeling ››› alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 1391
points : 6
ici depuis : 22/04/2016
crédits : blossom.
double-compte : anae ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
statut : i can't help falling in love with you (léo)
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Jeu 8 Mar 2018 - 1:14

Elle pouvait s'en douter qu'il soit plus heureux d'apprendre qu'elle exerçait n'importe quel métier si ce n'était pas celui de dealeuse. C'était ce qui avait tout gâché dans leur relation passée, ce job, ses secrets. Et comme si tout pouvait revenir sur ce sujet d'un moment à un autre, elle se contentait d'un sourire comme réponse, elle espérait quelque part qu'il ne pense pas qu'elle mente, elle ne baignait plus dans le côté sombre de la ville, elle ne faisait plus d'affaire douteuse dans les bars les plus miteux. La blonde s'était raisonnée et avait tout arrêtée du jour au lendemain. Ça n'avait jamais pu lui ramener son ancien amant, mais ça l'avait remise dans un chemin plus convenable pour la poursuite de sa vie. Ce n'était qu'une phase, un amusant dont elle s'était lassée, dont elle avait pris peur, sans doute. Une fois qu'elle avait connue tout ce qu'ils pouvaient faire, ce Monde paraissait différent, effrayant. « Tu y as pensé quand même ! » La blonde mimait un air vexé en pensant que Léo l'aurait abandonné, qu'il ne serait jamais venu la laissant seule à l'aéroport, seule avec l'espoir de voir sa tête parmi les autres. Et elle ne pouvait pas nier sur le fait qu'au-delà de l'air qu'elle prenait, ça lui faisait réellement mal de savoir qu'il aurait pu ne pas venir. Elle ne pouvait qu'apprécier encore plus sa présence à ses côtés, voir son visage radieux pour les jours à venir. La découverte de cette ville sans lui n'aurait eu qu'un goût amer. Les idées s'offraient à eux, ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient dans la ville qui ne dormait jamais, sauf qu'il y avait tellement de choix qu'elle hésitait et se contenter de ne penser qu'aux clichés, ce qu'elle pouvait voir dans les films. Sa curiosité voulait lui prouver que peut-être que ce n'était pas comme ça, peut-être qu'il pouvait avoir des mariages différentes que ceux avec Elvis. Grace essayait de lui faire deviner, sans doute car elle n'avait pas le courage de le lui dire ouvertement, pour ne pas qu'il se fasse trop d'idées. Puis la honte montait à ses joues lorsqu'elle avoua, riant doucement pour ne pas créer de blanc si jamais il ne savait pas où se mettre, sauf que son rire la mettait mal à l'aise, comme si elle avait dit quelque chose de travers. « La date du mariage serait facile à retenir. Et y'a réellement besoin d'un costume tu crois ? » Disait-elle en riant, pensant que sa prétendante à lui serait bien chanceuse de l'avoir à ses côtés. Grace n'avait personne avec elle, elle ne pensait pas même trouver quelqu'un d'autre sauf si quelqu'un lui tombait dessus. « Ce n'est pas 'mon rêve', ce n'est qu'une idée ! » Elle espérait bien que ses rêves dépassaient plus ce cliché. Voir les mariages d'inconnus juste pour faire une constatation, elle serait tombée bien bas. « On va sur place et on improvise, ce n'est pas mieux ? » Son léger sourire revenait, elle ne voulait pas s'incruster sur une photo, elle ne voulait pas non plus gâcher un mariage, même si ça pouvait être drôle, elle allait s'en vouloir toute sa vie par la suite.

__________________________


astra — if it's as hard for you as it is for me, could not we make things a little easier? i should have done better when you were there.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 5271
points : 91
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©twinny
double-compte : Jackson & Terrence
statut : Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ? Grace
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Dim 11 Mar 2018 - 23:39

Des années plus tôt il avait été celui qui attendait, fébrilement sur le tarmac qu’une tête blonde pointe le bout de son nez pour un voyage inattendu au bout du monde. Et puis hier ce fut Grace qui lui avait sourit avec soulagement en le voyant arriver à son tour. Aussi angoissés soient-ils quant à l’issue des choses, chacun savait, au fond, que l’autre ne dirait jamais non à l’aventure à cet inconnu qui n’en était pas vraiment un parce que, quoi qu’il arrive ils seraient ensemble et c’était le plus important. Léo aurait pu la planter, il l’avait dit, l’idée l’avait effleuré, pourtant il avait su, dès l’instant où elle l’avait appelé, qu’il prendrait cet avion, quoi qu’il arrive, quoi qu’il lui en coûte par la suite. Il sourit faiblement, oui, il  avait pensé, pour la raison évidente qu’il avait la trouille, de se retrouver avec elle et d’en souffrir à nouveau, ou bien de ne plus reconnaître celle qu’il avait tant aimé et tant regretté. Mais elle était la même et il ne souffrait pas, il profitait juste de sa présence bienfaitrice, de son sourire et de sa joie de vivre communicative. Peut-être qu’il se prendrait une énorme claque lorsqu’il se retrouverait seul chez lui au retour, mais ça il n’y pensait pas, il ne devait pas y penser sinon cette idée ruinerait tout. Un mariage, donc, elle voulait voir ça au moins une fois dans sa vie. Léo se souvenait à présent qu’elle lui avait dit aimer les mariages, une fois, il y avait longtemps de cela, qu’elle aimait voir les gens heureux ou quelque chose dans ce genre. Finalement l’idée lui ressemblait bien, donc. Tout autre cadeau d’anniversaire serait le bienvenue ! Il rit de façon pincée, n’arrivant pas à passer au delà du malaise que cette annonce avait provoqué en lui. C’était stupide, parce que Grace n’avait rien demandé de sérieux, c’était même plutôt léger, comme idée, voir un mariage à Vegas, c’était une attraction locale comme une autre, mais dans tous les cas, assister à un mariage avec elle à ses côtés c’était un peu trop pour le seul homme qu’il était. Pourtant il entrait dans son délire puisqu’elle semblait tant le vouloir. Evidemment qu’il y a besoin d’un costume, je ne me marierais pas en habits de tous les jours. Léo avait un certain standing et quelques principes, il espérait que, s’il se mariait un jour il porterait un costume sur mesure de facture italienne et que sa future femme se présenterait à lui dans une somptueuse robe blanche, il voulait des fleurs et des violons, il voulait du romantisme et du rêve, pour une journée qui serait pleine de magie. Il voulait rêver. Il pouvait rêver, pour l’instant il était bien loin de tout ça, on ne donnait pas dans le romantique mais dans le cliché cheep total. Et bien suivons ton idée, on a fait des heures d’avion pour ça après tout. Allons-y ! Il se montrait enjoué, peut-être un peu trop pour être honnête mais il composait comme il pouvait. Léo se voyait bien, arriver de nulle part et se glisser sur la photo souvenir de parfaits inconnus sans aucun remord, il en était capable. Mais elle avait raison, ils verraient bien. Improvisons, donc. Il lui sourit en se levant, lui tendit la main pour qu’elle la prenne. Allons marier de parfaits inconnus ! Mais les choses ne furent pas aussi simples que ça. Après des heures d'errance dans les rues de Vegas, à se faire refouler devant chaque chapelle, après avoir vu tout un tas de couples déjà mariés, fiers de l’être, se pavanant passablement éméchés dans la rue. Bien après que le soleil ne se soit couché et qu’ils aient descendu plusieurs verres dans des bars différents durant leur quête du mariage auquel ils pourraient assister, Léo et Grace étaient rentré bredouille à leur hôtel. A croire que finalement, les mariages à Vegas c’était quelque chose de plus sérieux que ce à quoi ils s’attendaient et qu’on ne pouvait pas s’y pointer par hasard. Ils étaient fatigués, le décalage horaire se faisait sentir et l’alcool qui coulait dans leur veine n’avait pas aidé. Grace était déçue même si elle disait le contraire et ils n’avaient rien trouvé de mieux que de poursuivre son idée, sans faire autre chose. Ils repartiraient donc de cette ville en connaissant les noms de toutes les rues mais sans avoir rien fait de fou, c’était presque un comble. Quelques minutes après avoir rejoint leur chambre, Grace s’était isolée dans la salle d’eau, peut-être pour se préparer à se mettre au lit et Léo était sortit sur le balcon s’allumer une cigarette. Il fumait en regardant le ciel et les lumières de la ville, repensant aux mots de la blonde, à cette soirée qu’ils avaient passé main dans la main, à leurs éclats de rire et au fait que dans quelques heures tout ça ne serait qu’un souvenir. Il sourit comme un crétin dans le vide et puis écrasa rapidement sa clope. Sans un mot pour Grace il quitta la chambre et déambula dans les allées de l’hôtel qui était immense, il se familiarisa avec les lieux et puis remonta dans la chambre. Le cœur battant et les mains tremblantes d’un stress inutile il s’avança vers Grace qui se demandait certainement ce qu'il était parti faire. Petit soupire avant de se lancer. Ne flippe pas, j’vais te demander quelque chose mais ne flippe pas s’il te plais. On est à Vegas, on a bu trop de champagne et d’autres choses, on a couru après ton idée qu’on n’a pas pu concrétiser. Pourtant la solution était simple, elle était devant nous. C’est pas romantique, c’est pas c’que j’avais en tête pour mon anniversaire ni pour aucune autre situation. Mais on est là, toi et moi et il n’y a qu’avec toi que je pourrais faire une chose pareille. Nouveau soupire, il posa un genoux à terre parce qu’autant faire les choses bien. Il sortit une petite boîte en plastique de la poche de son jean, boîte qu’il avait acheté dans une boutique de l’hôtel quelques minutes plus tôt. Cette boîte contenait une bague avec une pierre de faux diamant, payé un prix exorbitant pour quelque chose en toc, vive la magie du business. Il avait aussi remarqué qu’il y avait une chapelle dans cet hôtel, comme quoi les choses étaient bien faites. Il brandit la bague devant une blonde visiblement surprise. Épouse-moi Grace Darwin. Ne réfléchis pas parce que je ne supporterais pas que tu me dises non alors que je te fais ma demande avec une bague en plastique ! Ne réfléchis pas parce que ça n’aura aucune valeur, mais on pourra dire qu’on aura fait quelque chose de fou à Vegas. Mets ta plus jolie robe et épouse-moi, ici, ce soir. Il lui sourit, essayant de garder sa superbe, effrayé à l’idée qu’elle lui dise non, sans même savoir pourquoi, finalement il se prenait presque au jeu même si rien de tout ça n’était sérieux.


__________________________


Think I want it to stay
A look in somebody's eyes to light up the skies. To open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go. 'Cause all that I need is this crazy feeling ››› alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 1391
points : 6
ici depuis : 22/04/2016
crédits : blossom.
double-compte : anae ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
statut : i can't help falling in love with you (léo)
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Jeu 10 Mai 2018 - 0:49

Peut-être qu'elle aurait été plus confortable de demander à une personne autre de la traîner dans un mariage, une autre personne avec qui elle n'avait jamais envisagée se marier un jour. Parce que forcément, elle y avait pensée, être lié par des mots à Léo, défiler dans une belle robe blanche devant ses proches pour celer son amour avec la seule personne qu'elle n'avait jamais aimée. Mais ça ne s'était jamais fait et ils ne risquaient jamais de se dire 'oui' maintenant qu'ils avaient pris des chemins différents et qu'ils avaient l'air heureux dedans. La rupture avait été, sans doute, une bonne chose, même si ça avait fait mal, il lui avait permis de savoir ce qu'était réellement l'amour, pas celui que les écrivains peignaient dans les livres, celui avec des complications, celui qui faisait mal autant qu'il apportait de joie. Elle était passée à autre chose pour son bien, elle s'était dite qu'elle ne voulait plus se replonger dans ces sentiments si ce n'était pas pour lui ou si l'amour ne lui tombait pas dessus. Grace avait voulu redevenir une personne qui n'avait plus besoin d'une autre pour se tenir debout, pour affronter le reste. Sauf que lorsqu'elle était à ses côtés, lorsqu'elle regardait ses yeux azurs, elle se perdait totalement et regrettait le passé, se demandant ce qu'ils auraient pu être aujourd'hui, où est-ce qu'ils en seraient. Elle se rendait compte à combien il lui avait manqué. « Il doit bien avoir des gens qui ne se marient pas en costumes et belles robes ! » Bien que c'était un bon prétexte pour mettre des beaux vêtements et passer pour les plus beaux aux yeux des autres, certaines personnes ne se mariaient pas pour faire quelque chose de sublime, ils se mariaient uniquement pour que ça représentait. « Allons-y! » Disait-elle enjouée. Mais au fur et à mesure où les portes se refermèrent sur le duo, son excitation s'en allait, mais elle gardait la face c'était comme ça, elle-même n'aimerait pas que des inconnus viennent gâcher le plus beau moment de sa vie. Ils rentraient éméchés à l'hôtel, le décalage horaire dans les jambes. Si elle n'avait pas eu ce qu'elle voulait, elle gardait dans sa mémoire, les rires, les sourires, la présence de son ex.

Dans la chambre, elle l'abandonnait pour rejoindre la salle d'eau pour se rafraîchir un peu. Ça n'allait pas dissiper l'alcool qui se noyait dans son sang, mais elle se sentait mieux. Elle repartait dans la chambre pour chercher ses affaires et enfin pouvoir s'effondrer sur son lit, mais s'arrêta avant d'accéder à sa valise abandonner dans un coin. Léo n'était plus là, il était peut-être adulte, mais ça l'inquiétait quand même de ne pas savoir s'il avait simplement décidé de retourner en ville pour profiter de sa nuit ou s'il avait été énervé contre elle, quelque chose qu'elle avait fait ou dit sans s'en rendre compte. Un goût amer lui venait, elle se souvenait de tout sauf quelque chose de mauvais, elle pensait que lui comme elle avait passée une bonne soirée malgré l'échec. La blonde restait un peu perdue, se demandant quoi faire, si à force de marcher elle connaissait les rues un minimum, elle ne se sentait pas de partir à la recherche de Léo. Mais après quelques minutes, il revenait et elle soufflait discrètement, elle ne disait rien au fait qu'il n'avait pas l'air d'aller au mieux, gardant simplement un beau sourire aux lèvres. Il se lançait dans un monologue dont elle essayait de décoder le message derrière les mots. Léo mettait un genou à terre et à la vue de l'écrin, elle comprenait ce qu'il se passait.'Épouse-moi Grace Darwin.' Son souffle s'arrêtait presque et elle ne pouvait empêcher son coeur de papillonner dans sa poitrine. Si ça n'avait aucune signification pour lui, c'était les mots qu'elle avait attendue pendant tant d'années, elle avait tellement rêvée de ce moment. Grace ne savait pas si c'était sérieux, même si elle se doutait du contraire, mais l'émotion prenait quand même le dessus sur sa conscience, peut-être à cause de l'alcool. « Oh mon dieu Léo ... Tu ... t'es sérieux ? Ce n'est pas grave si on n'a pas réussi à voir ce que je voulais, tu sais. T'es pas obligé de faire ça ... » Il devait bien s'en douter dans le fond, de ce qu'il disait pouvait ressortir différemment aux oreilles de la blonde toujours troubler par sa demande. « Parce que je ne refuserai jamais une telle demande, même avec une bague en plastique. Je veux t'épouser Léo. » C'était tout ce qu'elle trouvait à dire, tout ce qu'elle était capable de dire même en contrôlant les tremblements de sa voix. Il lui avait demandé de ne pas trop réfléchir, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de se poser des tonnes de questions, qu'elle gardait pour elle pour ne pas l'embêter ou le faire regretter. Sa déception du passé s'envolait, alors qu'elle ne tenait plus en place, que ce ne soit pas une blague, elle ne supporterait pas la tristesse qui pouvait suivre. Elle ne pouvait retirer le sourire qui embaumait son visage, cacher la joie qui l'avait envahie en quelques secondes, c'était indescriptible ce qu'elle ressentait, une belle explosion qu'elle n'essayait de ne pas faire ressortir de trop pour ne pas paraître trop étrange. La blonde s'échappait pour changer rapidement de vêtements, mettre quelque chose qui pouvait aller avec l'événement. Comme la plupart des femmes, elle envoyait toujours trop de vêtements pour des courts voyages, des qui pourraient aller avec toutes les occasions, sauf qu'aucune de ses tenues n'allait réellement à un mariage. Elle piochait un haut blanc cassé ou jaune trop clair, elle ne saurait dire, qu'elle accordait à une longue jupe de la même couleur avant de ressortir de la salle d'eau. « J'ai essayée de prendre quelque chose qui ne faisait pas trop 'tenue de ville', mais je n'avais pas prévue de me marier en venant ici alors j'espère que ça te va quand même. » Disait-elle en référence à ce dont ils avaient parlé plus tôt dans la journée. Léo voulait un beau mariage avec des beaux vêtements et Grace ne pouvait rien lui donner de tout ça, surtout pas à Vegas, mais elle tentait de faire de son mieux.

Spoiler:
 

__________________________


astra — if it's as hard for you as it is for me, could not we make things a little easier? i should have done better when you were there.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 5271
points : 91
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©twinny
double-compte : Jackson & Terrence
statut : Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ? Grace
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   Lun 4 Juin 2018 - 14:04

Léo était le roi des décisions impulsives dans sa jeunesse, il avait fait beaucoup de choses sur un coup de tête, simplement parce qu’il en avait envie ou bien pour fuir ce qui l’effrayait. Pour lui c’était plus simple de ne pas réfléchir et d’aviser par la suite. Mais depuis il avait mûri, depuis quelques années plus grand chose ne l’animait ou ne le passionnait assez pour qu’il ait à agir sur l’instant, il était devenu plus réfléchi, certains disaient qu’il s’était assagi, d’autres qu’il était devenu chiant, tout simplement. Lui était plutôt du second avis, si vous voulez la vérité parce qu’il détestait avoir perdu la flamme, lui qui vivait par passion, qui aimait ses escapades improvisées au rythme de ses envies, il fallait avouer qu’il s’ennuyait, depuis un certain moment. Depuis que Grace avait quitté sa vie il avait tenté les premiers temps de donner le change, de faire comme si ça ne l’affectait pas mais en vérité il avait perdu une partie de lui quand il l’avait quitté elle. Ce soir il renouait avec ses vieilles habitudes, comme si, à son contact, il reprenait vie. Mais même si sa décision semblait folle, même si elle avait tout d’une mauvaise blague, même si, quelques heures plus tôt il avait flippé à la seule idée d’assister à un mariage avec elle, en vérité c’était l’idée la plus saine qu’il eut prise depuis des mois, en plus d’avoir accepté de prendre cet avion avec Grace. Elle était son évidence, depuis bien longtemps déjà, il avait renoncé à elle à cause de cette histoire de drogue en grande partie et puis la vie avait repris son cours, mais un jour il avait acheté une bague dans l’espoir de la lui offrir, lui qui n’aimait pas les mariages, c’était la preuve qu’elle avait compté pour lui, bien plus qu’aucune autre. Alors s’il devait épouser quelqu’un, une fois dans sa vie, ce serait elle et pas une autre. Et puis ce n’était pas vraiment sérieux, même s’il mettait le genou à terre, même s’il avait une bague et quand bien même ils se diraient oui, à la fin de ce séjour, de retour à Bowen ils ne seraient pas mariés officiellement, ce qui retirait beaucoup de pression sur les épaules de l’australien. Pourtant il était nerveux à l’idée de lui faire cette demande totalement impromptue, il avait peur qu’elle dise non, qu’une nouvelle fois elle prenne ses jambes à son cou, comme elle l’avait si souvent fait par le passé et qu’elle le plante là. Ou simplement qu’elle se moque de lui et de son romantisme, ne déchiffrant pas que, derrière cette idée folle, se cachait toute l’affection qu’il éprouvait toujours pour elle. Mais sa réaction fut tout autre, bien au delà des espérances du bel Emerson. Déjà Grace était dans tous ses états, un sourire lumineux sur son visage et des trémolos dans la voix. C’était bête, ils ne devaient pas se prendre au sérieux, alors peut-être que ça venait du champagne ou bien juste que c’était le pas vers l’autre que chacun attendait depuis des années mais ils allaient se marier et tous les deux semblaient sur leur petit nuages. Léo se releva, il attrapa la main de la blonde et l’attira vers lui pour la serrer dans ses bras, un premier rapprochement sérieux alors qu’ils s’étaient simplement tenu la main, l’air de rien, durant tout leur séjour à Vegas. Il la serra contre lui durant quelques secondes avant de murmurer au creux de son oreille. Vas te changer, on passe devant Elvis dans une demi-heure. En vrai ce n’était pas Elvis, mais une sorte de prêtre à qui Léo avait eu affaire, même s’il doutait de sa réelle fonction d’homme d’église, après tout, à Vegas tout était faux… Il profita que Grace s’éclipse dans la salle de bain pour se changer également, il passa un costume gris anthracite plutôt chic avec une chemise blanche, mais il n’avait ni cravate, ni nœud papillon ni complet, cette tenue n’avait rien du costume de marié qu’il aurait pu imaginer mais il n’avait pas vraiment prévu ce genre d’animation pour faire sa valise. Il s’assit quelques instants sur le lit, le temps que sa fiancée toute neuve termine de se préparer et quand elle sortit de la salle d’eau il se leva, la fixant sur le coup de l’émotion. Incapable de dire quoi que ce soit, elle était resplendissante, belle, par sa tenue mais surtout par ce sourire qui illuminait tout son visage. Elle s’approcha de lui et Léo l’attira à nouveau à lui, perdant cette réserve qu’il gardait depuis le début de leur séjour parce qu’il ne servait plus à rien qu’il se voile la face et puis, avec une demande en mariage, il pouvait bien se permettre cette folie de plus. Il l’embrassa furtivement sur la joue. Tu es parfaite. Je n’aurais pas pu rêver plus jolie fiancée. Malgré tout ce qu’il avait pu lui dire concernant le mariage qu’il imaginait, Léo s’en moquait bien, il était parti pour ne jamais se marier vu sa situation et puis que vaudrait un mariage s’il n’était pas avec la fille de ses rêves. Ensemble ils descendirent au rez de chaussé, dans la petite chapelle discrète où on les attendait. C’était étrange, ça ne donnait pas l’impression d’être à Vegas, on était loin des néons criard et de la parade qu’ils avaient croisé partout dans cette ville. Bizarrement, cette chapelle avait l’air authentique. Avant de passer la porte il regarda Grace une dernière fois et serra sa main un peu plus fort dans la sienne. Tu es partante, t’es sûre ? Comme s’ils partaient pour prendre la décision de leur vie. Mais déjà on les pressait pour entrer dans l’église et il n’eurent pas bien le temps de réfléchir. On les plaça l’un face à l’autre, le maître de cérémonie commença son discours, c’était bref, succinct, en même temps Léo n’avait pas donné trop d’informations. Léopold Charles Emerson. Acceptez-vous de prendre pour épouse Grace Eden Darwin ? Léo frissonna furtivement en écoutant son prénom et cette question qui sonnait comme une sentence. Mais il plongea son regard dans celui de Grace et y vit tout ce qu’il attendait depuis tant d’années. Oui. Il souriait, timidement, comme si ce oui avait une réelle importance. Grace Eden Darwin, acceptez vous de prendre Léopold Charles Emerson pour époux ? Et une nouvelle fois c’était à Grace de prendre la décision qui changerait beaucoup de choses. Ils pourraient dire qu’ils avaient fait un truc fou tous les deux, qu’ils s’étaient marié, même si c’était pour de faux. Et puis le plus important, Léo pourrait enfin embrasser la mariée et ça, croyez bien qu’il n’y manquerait pas.

__________________________


Think I want it to stay
A look in somebody's eyes to light up the skies. To open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go. 'Cause all that I need is this crazy feeling ››› alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Happily ever after + Léace   

Revenir en haut Aller en bas
 
Happily ever after + Léace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: TIME MACHINE :: Let's see the future-
Sauter vers:  
bowen-llywood contest !
Ce mois-ci, afin de marquer le coup pour les six belles années de rétro, nous avons décidé de mettre en place une grosse intrigue qui nous réunira tous (du moins, on l'espère) ! Scindés en quatre groupe, la guerre est déclarée !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES