AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 your love's about to make the stars come out (andreas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
grand kangou
avatar
messages : 1486
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ january blues & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ woody & isaiah & concho & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Jeu 1 Mar 2018 - 0:08

Lennox rit de bon cœur quand Andreas lui dit qu’il ne survivrait dans son bureau que s’ils y étaient ensemble. Ce qu’il ignorait, Andy, dans tout ça, c’était que la dernière tentative de suicide de Lennox s’était déroulée à même ce bureau. Cet endroit qu’il visitait maintenant souvent pour rendre visite au notaire, avait failli être l’endroit où il avait poussé son dernier souffle. C’était dans le tiroir de ce bureau qu’il avait pris entre ses mains le sachet de drogues donné par Effy. C’était sur cette chaise qu’il en avait avalé tous les comprimés. C’était sur ce plancher qu’il s’était effondré, dans une vaine tentative de tituber jusqu’à la porte. C’était la porte ce de bureau qu’avait poussée Lou pour finalement se frapper au corps inerte de Lennox, entre la vie et la mort. Et pourtant, encore aujourd’hui, après ça, il arrivait à dire : « C’est une zone de confort, ce bureau. » Peut-être était-ce pour cela qu’il l’avait choisi, d’ailleurs, comme lieu de mort. Mort ratée. « Mais c’est vrai que c’est encore plus confortable quand t’y es. » Il esquissa un sourire en se rappelant ces fois où ils avaient fait l’amour, sur son bureau, sur la chaise, contre la porte, toujours en s’assurant qu’Aisling n’était pas de l’autre côté, évidemment. Concernant le travail d’Andy, il lui avoua qu’il avait fait son temps, qu’il n’en pouvait plus de ses heures de travail. Lennox l’écouta attentivement, hochant doucement la tête en signe de compréhension, tout en caressant doucement son bras. « C’est certain que tes horaires n’ont jamais été faciles … Là, tu pourras profiter de toutes les occasions, avec tout le monde, et avec moi … » Dit-il dans un sourire. Parce qu’en plus d’être notaire et d’avoir des horaires plutôt réguliers, il était en plus à son compte, alors maître de son horaire. « Et j’te comprends, l’idée qu’on ne soit pas assez là pour lui me revire le cœur à l’envers aussi … » Alors s’il y avait au moins un des deux – Andreas – qui pourrait être une présence omniprésente dans sa vie, tant mieux. Et puis, Lennox ne serait pas un fantôme non plus, hein ! De toute façon, dans quelques minutes, ils parleraient d’engager quelqu’un de plus. Mais pour le moment, Andreas se demandait si son arrêt ne serait réellement que temporaire. « Oh ! Mais … mais non, je ne t’en voudrais pas du tout. Je te l’ai déjà dit, que tu pouvais arrêter quand tu voulais. » Lennox avait besoin de travailler, lui, pour s’occuper l’esprit, mais tant mieux si ses heures de plus pouvaient permettre à Andreas de relâcher complètement la pression. « L’un ou l’autre, je t’encouragerais, j’t’aiderais. » Il lui sourit et l’embrassa. Il pourrait s’occuper des aspects légaux de sa petite entreprise, assurer la comptabilité du mieux qu’il le pouvait, aussi. L’idée d’entretien d’embauche arriva finalement entre eux, avec Andreas qui manifestait son désir d’être présent lorsque ça se ferait. « Y’a personne qui pourrait t’arriver à la cheville de toute façon … » Assura-t-il, et il le pensait réellement. Andreas était pour lui un dieu norvégien, il n’arrivait toujours pas à croire que c’était lui qui avait la chance de se réveiller auprès d’une telle beauté, jour après jour. « Le prestige ! » Il éclata de rire. « J’suis ton trophée, dis-le ! » Il prit un air faussement vexé, en réalité, il se sentait léger, heureux.  

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 4044
ici depuis : 09/10/2016
crédits : VERT ALLIGATOR
double-compte : Devan & Aedhan.
statut : Deviendra prochainement Andreas Nowakowski Eriksen.
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Sam 10 Mar 2018 - 12:30

lennox ∞ andreas
« Il ne faut pas qu’on commence à penser comme ça Lennox. C’est à cause d’idées de ce genre qu’on est en froid depuis tout ce temps… On sera là pour lui. On l’aimera. Boulot ou pas boulot. On viendra te voir au bureau. Et on t’appellera pour te déconcentrer, tu râleras en rentrant le soir. » Andreas s’y voyait déjà. Il avait à la fois hâte et à la fois peur. Heureusement, il n’était pas tout seul. Et même si Lennox ne paraissait pas être le symbole de la stabilité, Andy lui faisait confiance. Il pouvait lui remettre sa vie entre ses mains d’ailleurs c’était ce qu’il faisait depuis cinq ans. Si Andreas avait l’air d’être le pilier du couple, il n’était pas tant d’accord avec ça. Chacun l’était à son tour quand l’autre avait besoin qu’il le soit et Lennox commençait même à être doué à ça. Il se souvenait sans mal du soutien sans faille de son homme quand il avait perdu son père. Sans lui, les choses auraient été bien différentes. Lennox avait su mettre ses démons de côté pour prendre soin de celui qu’il aimait et c’était le signe d’une grande force qu’il ne soupçonnait pas lui-même. « Je crois que je réalise pas que bientôt on va nous appeler papa… Ca te va sacrément bien ! » qu’il ajouta avec un petit sourire.

Il fut rassuré quand Lennox affirma qu’il ne lui en voudrait pas en cas d’arrêt définitif de son travail. Andreas n’en savait rien à l’heure actuelle, il ne réfléchissait pas aussi loin dans le futur. Mais au moins, les choses étaient claires entre eux : il était possible qu’il ne reprenne jamais. Ou qu’il se reconvertisse, c’était à voir. Un métier plus simple, avec beaucoup moins de responsabilités. Malheureusement, sa seule passion dans la vie à part son métier c’était… Lennox. Difficile d’en faire un métier ! « Personne, personne. J’préfère vérifier par moi-même hein ! » Il fit la moue. En réalité Andreas n’avait rien à faire dans un entretien d’embauche et il le savait parfaitement. Lennox était assez grand pour savoir qui il devait engager et ne devait en aucun cas se baser sur le physique. Parce que Lennox était quelqu’un de bien. « Je crois que dans une autre vie ça m’aurait plu qu’on travaille ensemble. Dommage que je n’aie pas les compétences. » Ca s’apprenait certainement.

Il sourit largement au mot trophée. « Tu es bien plus qu’un trophée mais j’avoue que… Ca reste une fierté ! C’est pas la seule. J’ai eu bien du mal à te faire accepter Roxy, je me souviens. Et maintenant… On a presque un chenil ! » Lennox avait vite adopté Roxy cependant il avait eu du mal à lâcher prise. Les premiers temps il s’était vraiment inquiété pour ses meubles et ce genre de choses matérielles. Maintenant, ils avaient certes des meubles achetés ensemble, mais ils avaient tellement plus que ça. Une maison remplie d’amour. « Je le dis peut-être pas assez Lennox mais je suis fier de toi. Même si ça pète encore entre nous parfois, même si on a du mal à communiquer… Je sais que tu fais de ton mieux et c’est très bien comme ça. » Il attrapa sa main pour la serrer doucement.

Le repas terminé, ils choisirent d’aller se coucher. Ces derniers temps avaient été épuisants et ils allaient enfin profiter d’une nuit réparatrice. Andreas se cala dans ses bras avec un grand plaisir. Ca les changeait, eux qui se mettaient chacun de leur côté ces dernières nuits. « Bonne nuit chaton. Je t’aime fort. »
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 1486
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ january blues & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ woody & isaiah & concho & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Mar 13 Mar 2018 - 20:05

Le problème était qu’il ne commençait pas seulement à penser comme ça, Lennox. S’ils étaient en froid depuis tout ce temps, c’était parce que ces idées peu joyeuses habitaient leurs pensées depuis un moment déjà. Et Lennox avait toujours eu du mal à changer de vision du jour au lendemain – normal, me direz-vous, mais dans son cas, c’était un processus lent et qui paraissait souvent inutile ou excessif aux yeux des autres. Il se torturait l’esprit, s’accrochait à ce qui le poussait pourtant toujours vers le bas, il se faisait du souci pour un tout et pour un rien, même quand on lui assurait le contraire. Andreas lui faisait donc la liste de tous les moyens possibles pour faire en sorte que leur futur enfant adoptif voit le plus souvent ses deux papas et pourtant, Lennox continuait de s’en faire. Il hocha toutefois la tête, ils avaient vidé leur sac ce soir, maintenant l’idée ferait tranquillement son chemin. « Je râlerai pas, par contre. J’râlerai jamais contre vous, ou alors, ce ne sera jamais pour des trucs importants ou que je pense vraiment. » Spécifia-t-il, avec un sourire aux lèvres. Ils seraient toute sa vie. Andreas l’était déjà, certes ; toute sa vie. Et cet enfant ne ferait qu’agrandir ce monde, cette bulle protectrice qui les enveloppait. « Ça te va bien à toi aussi, papa. » Il rigola. Y aurait-il un papa #1, un papa #2 ? Non, cette idée de hiérarchisation, c’était un plan pour que Lennox soit au deuxième rang et se remette constamment en question. Papa Lenny, papa Andy ? Dad, daddy ? Papa, pop’s ? Ah, ils auraient le temps, et puis, ce serait sans doute leur gamin qui déciderait de ça. Trop de questions, ça n’aidait pas non plus à se calmer. « C’est beau toute cette confiance ! » Lança-t-il à Andreas quand il semblait remettre en question sa place au top du cœur du notaire, peu importe qui seraient ses futurs employés. Son ton était sarcastique, mais il n’en était pas moins amusé. « Retourner aux études, t’aimerais pas ? Enfin, pas forcément dans mon domaine, dans ce que tu veux. » Et si ce qu’il voulait était son domaine, alors soit. Il pourrait y retourner à temps partiel, parfaire ses connaissances, explorer de nouvelles avenues. Ça semblait être plutôt intéressant, comme projet. Quand ils parlèrent des chiens, Lennox eut un rire. « Je ne dirais même pas presque. » Avec le nombre de chiens qu’ils avaient, on aurait effectivement pu croire qu’ils avaient une business dans le domaine animalier. « Tu m’as beaucoup aidé à y arriver. » Déclara Lennox face à la fierté d’Andy à son égard, serrant sa main doucement dans la sienne. Une fois le repas terminé et les assiettes rincées, les deux hommes montèrent à la chambre pour poser enfin leurs têtes sur les oreillers. Cette chaleur, ce repos, cette proximité, tout de suite Lennox se sentait détendu. C’était toujours le cas, dans les bras d’Andreas. « Bonne nuit mon amour, je t’aime. »

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 4044
ici depuis : 09/10/2016
crédits : VERT ALLIGATOR
double-compte : Devan & Aedhan.
statut : Deviendra prochainement Andreas Nowakowski Eriksen.
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Sam 17 Mar 2018 - 23:04

lennox ∞ andreas

Few weeks later

Quelques semaines plus tard Andreas n’avait pas décidé de son futur métier. De s’il allait reprendre ses études, juste rester à la maison s’occuper d’Elliott. Il avait en tout cas bel et bien donné sa lettre de démission à l’hôpital et retrouvait comme un second souffle depuis quelques jours. Ce qui était plutôt le bienvenu car aujourd’hui, ils prenaient enfin l’avion pour aller le chercher. La chambre était prête, il ne manquait que le papier-peint qu’ils iraient choisir avec l’enfant. Avec leur fils. Ils avaient tous les deux été étonnés que leur dossier soit retenu en Amérique. Ils en avaient déposé tellement… Mais peu importait le pays d’origine de leur enfant, ils l’aimeraient tout autant. L’avantage, c’était que la langue ne le changerait pas trop des Etats-Unis à l’Australie et ce serait déjà un bon repère pour lui.
Andreas avait simplement oublié un petit détail… L’avion, ce n’était pas son fort. Il avait dû se faire violence quelques années auparavant pour faire le trajet depuis la Norvège et très honnêtement il avait pris des calmants presque à chaque fois qu’il avait dû le refaire. Heureusement il n’était pas seul, Lennox était à ses côtés. Malgré ça, la peur était immense. Mais était-ce vraiment de l’appareil qu’il avait peur cette fois ? Ils allaient rencontrer leur enfant dans quelques heures et enfin devenir papas, ça devait pas mal jouer aussi. Lennox non plus ne devait pas être très bien, l’objectif serait d’arriver à destination sans qu’aucun ne fasse de malaise.

Après plusieurs heures d’attente dans l’aéroport, ils finirent par monter dans l’avion. Andreas se crispa un peu et s’attacha presque immédiatement quand il en eut l’occasion. Il attrapa aussi la main de Lennox. « J’ai du mal à savoir si le temps est passé incroyablement vite ou alors très lentement. » Il avait hâte oui, mais était aussi tellement inquiet. Heureusement l’ambiance dans le couple s’était apaisée. « T’es sûr que tu veux pas que j’prenne des médocs ? Ce serait beaucoup plus confortable pour nous deux, parce que j’vais être chiant, parler vite et… parler beaucoup aussi. Alors comme on n’a pas dormi cette nuit, tu vois… » Allez savoir pourquoi Lennox n’avait pas voulu qu’il prenne de quoi se détendre ! Peut-être avait-il eu peur que ce ne soit trop fort et qu’à l’arrivée, il doive se débrouiller seul pour le trajet et la rencontre. Ou peut-être ne voulait-il pas rester seul pendant le vol lui non plus.
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 1486
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ january blues & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ woody & isaiah & concho & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Mer 2 Mai 2018 - 15:58

*** Ce réveil-là, Lennox et Andreas l’avaient attendu depuis des semaines et des semaines. À un tel point que Lennox n’avait pas vraiment fermé l’œil de la nuit, alors on ne pouvait pas vraiment appeler ça un réveil. Il avait regardé les chiffres rouges défiler un après l’autre sur le cadran posé sur sa table de chevet. De toute façon, ils auraient des heures de vol devant eux, il pourrait bien récupérer à ce moment-là – s’il y arrivait. Il faudrait sans doute qu’il s’endorme d’épuisement, autrement, il était bien trop excité pour y arriver. Excité, oui, mais aussi réellement angoissé. Si ces derniers mois avaient été composés de projections dans le futur, là, c’était bel et bien le présent. Ils rencontreraient Elliott dans quelques heures, dans de nombreux kilomètres. C’était plus vrai que jamais. Lennox ne voulait pas laisser la peur l’envahir, mais il ne pouvait s’empêcher de se remémorer tous les scénarios catastrophes auxquels il avait pu songer. Et une fois tous accolés, il y avait de quoi avoir peur de cette montagne de doutes et d’anxiété.

Il arriva quand même à se rendre sans crise de panique jusqu’à l’aéroport. Il gardait son calme du mieux qu’il le pouvait, autant pour lui que pour Andreas. En plus, ce dernier n’était pas des plus à l’aise en avion, alors s’il devait en plus gérer un Lennox désemparé, ils ne pourraient jamais décoller. Ils montèrent enfin dans l’avion après trois heures à attendre l’embarquement, et ils trouvèrent leurs sièges sans trop de mal. La consigne de sécurité n’était même pas encore allumée que le norvégien avait déjà bouclé sa ceinture. Le notaire esquissa un sourire légèrement amusé, avant de caresser la main d’Andreas désormais dans la sienne. « J’opterais pour le vite. Mais ça, c’est juste parce que c’est aujourd’hui, qu’on y est, que c’est le moment tant attendu, et que j’ai à la fois hâte et peur … J’ai la trouille, ouais. » Avoua-t-il, sans pour autant se décomposer face à son homme. Il avait le cœur serré, et ça ne servait à rien de se mentir. De toute façon, Andreas devait bien se douter que ce sentiment habitait son homme. Il l’habitait sans doute lui aussi. « Tu te souviens pas de notre arrivée en Norvège ? Y’a fallu que je me débrouille pour trouver l’adresse où se rendre dans ton téléphone parce que t’étais encore trop dans les vapes pour m’aider avec le chauffeur. » Il secoua la tête. « Tu peux te coucher sur moi, me broyer la main si tu veux, mais pas question que tu me laisses à moi-même quand il faudra trouver l’agence d’adoption. » Cette dernière ne mettrait pas de temps à changer d’avis, sinon.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 4044
ici depuis : 09/10/2016
crédits : VERT ALLIGATOR
double-compte : Devan & Aedhan.
statut : Deviendra prochainement Andreas Nowakowski Eriksen.
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Dim 6 Mai 2018 - 1:11

lennox ∞ andreas
Il y avait eu du progrès en cinq ans ! Lennox était désormais capable de dire à voix haute quand il avait la trouille. Du moins, la plupart du temps. Et il le fit à l’instant même si, au fond, il n’avait pas vraiment besoin de le dire. Bien sûr qu’il avait la trouille, Lennox. Et Andreas tout autant ! Adopter un enfant ce n’était pas rien. C’était même énormément de responsabilités, des responsabilités à vie qu’Andy n’était pas certain de savoir gérer. Il avait déjà pris l’initiative d’arrêter le travail, au moins pour les premiers mois. Qui sait, peut-être même pour les premières années. Parce qu’il voulait vivre tout ça à fond, parce qu’il voulait donner de l’amour à Elliott et qu’il ne se voyait pas le laisser chez une nounou tous les jours. Il prévoyait déjà de rendre visite à Papa Lennox au bureau pour le déconcentrer et lui changer les idées. L’emmener au parc. Lui apprendre à faire du vélo. Le voir grandir, simplement.

En plus de flipper pour la rencontre, il avait vraiment peur de l’avion le petit Andy. Et cette fois Lennox s’était montré catégorique : aucun médicament pour le détendre. Il fallait avouer que ça ne s’était pas très bien passé quand ils étaient allés en Norvège la première fois… Les médicaments avaient un peu trop bien marché et Andreas avait été incapable de gérer l’arrivée. Alors au fond il comprenait l’appréhension de Lennox et même son interdiction, il ne pouvait même pas lui en vouloir. Mais… un peu quand même, hein ! « Pour ma défense, tu t’en es très bien sorti en Norvège… On peut dire que ça t’a permis de prendre un peu plus confiance en toi, naaaan… ? » Bien tenté, mais non. Il fit la moue et attrapa presque aussitôt le bras de son amoureux. « Je crois que j’ai jamais autant angoissé de ma vie… » Combiner l’idée d’avoir un enfant avec l’avion, c’était un cocktail détonnant. Il avait d’ailleurs du mal à respirer. Toutefois, et parce que c’était dans sa nature, il tenta vite de rassurer son homme qui lui avait également confié sa peur. « Tu s’ras un super papa, Lennox… J’le sais. Et encore une fois on sera pas tout seul ok ? Tu seras pas tout seul. » Il tenta un sourire réconfortant quand on annonça le décollage. Okay, tu respires, tu te calmes, ça va aller. Merde, ils auraient dû prendre deux avions différents, juste au cas où, pour que le gosse ne se retrouve pas une deuxième fois orphelin. Quelle pensée morbide… Il se mordit la lèvre et posa sa tête sur l’épaule de son homme. « Ca va aller… » murmura-t-il autant pour lui-même que pour son amoureux.
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 1486
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ january blues & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ woody & isaiah & concho & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Dim 6 Mai 2018 - 4:01

Certes, Lennox s’en état finalement bien sorti en Norvège. Il faut dire qu’il avait aussi eu un peu d’aide de la famille d’Andreas, qu’il avait finalement réussi à rejoindre afin d’avoir les directions pour se rendre chez eux. Il n’avait jamais vu Andreas autant dans les vapes, alors il n’avait pas vraiment vu d’autres choix. Ça lui avait au moins permis de faire un premier contact … d’une manière assez inattendue. « Ça m’avait surtout permis de renouer avec mes crises d’anxiété, oui. » Releva Lennox en haussant un sourcil. Il n’était pas fâché, ou du moins, il ne l’était plus. Il l’avait été, sur le coup, mais ne l’avait jamais trop remis sous le nez d’Andreas puisqu’après tout, à l’époque, il venait tout juste de perdre son père. Nul besoin que son petit ami lui fasse une scène pour des pilules qui avaient un peu trop fait effet. Ça n’était pas de sa faute. Cette fois toutefois, c’était en toute connaissance de cause que Lennox lui interdisait de répéter l’erreur. Le notaire n’avait aucunement envie de se retrouver plus ou moins seul à l’aéroport, en Amérique, à devoir converser avec des agents qui auraient sans doute du mal à comprendre son accent et qui n’auraient aucune idée de quelle agence d’adoption il parlait. Ils passèrent finalement par-dessus cette décision, Andreas acceptant le fait de devoir endurer le vol sans être complètement sonné. Au moins, ils angoisseraient à deux, même si le norvégien aurait une raison de plus de le faire. Pour une fois que c’était lui. « Moi non plus … et ce n’est pas peu dire. » Parce qu’il avait énormément angoissé, Lennox, au cours de sa vie. Il avait tout appréhendé. Il avait tout ressenti avec une puissance incalculable. Sauf que l’arrivée d’Elliott, il avait eu trop de temps pour s’y préparer et donc, il avait laissé trop de temps et d’espace à l’angoisse pour se faire sa place dans sa tête, dans sa poitrine et dans son ventre. Peut-être exploserait-il de nervosité d’ici à ce qu’ils atterrissent. Avec le changement de pression, sait-on jamais. « Tu seras un super papa aussi, Andy. » Il n’avait rien de plus à faire, sans doute parce que la boule dans son estomac était trop grande pour laisser la place à quoi que ce soit d’autre, même à la raison. Il ne trouvait pas les mots, il voulait juste que le temps file, et l’avion aussi. « Here we go … » Souffla-t-il alors que l’avion accélérait, encore et encore, jusqu’à ce qu’elle décolle du sol et vers le ciel, plus haut et plus haut. Ils se stabilisèrent une fois au-dessus des nuages et alors, les consignes de sécurité s’éteignirent. Lennox jeta un coup d’œil à Andreas. « C’était pas si mal, non ? » Mais il restait encore des heures et des heures de vol … Lennox ne comptait même pas en faire le décompte, ça ne ferait qu’énerver davantage son homme. À la place, ils pouvaient essayer de dormir, de lire, de regarder des films ensemble. Et c’est ce qu’ils firent, du mieux qu’ils le pouvaient.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 4044
ici depuis : 09/10/2016
crédits : VERT ALLIGATOR
double-compte : Devan & Aedhan.
statut : Deviendra prochainement Andreas Nowakowski Eriksen.
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Jeu 10 Mai 2018 - 21:25

lennox ∞ andreas
« Il n’empêche que tu t’en étais très bien sorti… Et je te remercie encore d’avoir tout géré à ce moment-là. T’es l’meilleur mon cœur. » Il ne ratait jamais une occasion de remercier Lennox ou bien de lui rappeler ses exploits passés. Parce que Lennox était le genre d’homme à vite oublier ce qu’il avait fait de bien pour se focaliser sur ce qu’il avait pu faire de mauvais. Le rôle d’Andreas, c’était de le rendre heureux, oui, mais aussi de lui faire comprendre qu’il était un homme bien. Il n’avait pas encore tout à fait réussi cette mission mais plus les années passaient, plus il sentait qu’il se rapprochait du but.
Le décollage se passa sans trop de souci… Enfin, Andreas n’avait pas lâché le bras de son amoureux et l’avait peut-être serré un peu trop fort mais ils étaient encore en vie, c’était déjà ça !

Ils occupèrent les premières minutes du vol à parler d’Elliott. C’était à la fois un bon moyen de ne pas penser à l’avion et à la fois un stress incroyable. Et si le petit ne les aimait pas ? S’il avait peur d’eux ? Bien sûr, il ne dit pas ça à voix haute pour ne pas angoisser davantage son homme – mais il était persuadé que lui aussi y avait pensé. Finalement, ils optèrent pour un film du moment qu’il n’y avait aucun crash d’avion dedans ni aucune histoire d’enfant adopté qui tournait mal. Oui, il était parfois difficile de trouver des films à regarder pendant leurs périodes d’angoisse… Ils n’en regardaient pas si souvent d’ailleurs.

Et finalement, le trajet semblait se passer correctement. Jusqu’à ce qu’on ne leur demande de rattacher leurs ceintures à cause de turbulences. Merde. Merde. Andreas se mit à paniquer. Un peu le même état dans lequel il avait trouvé Lennox à leur première rencontre. Il retira ses écouteurs et regarda son homme, pas franchement fier de lui. « Je sais que ça peut paraître ridicule Lennox mais là tout de suite j’ai vraiment envie d’entendre que tu m’aimes… En fait j’en ai même besoin… S’teuplait… »
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 1486
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ january blues & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ woody & isaiah & concho & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Dim 27 Mai 2018 - 4:10

Il se contenta d’embrasser Andreas quand il le remercia d’avoir tout géré à l’époque, après lui avoir offert un de ses plus beaux sourires – ça n’était pas facile pour lui, l’éternel visage crispé. Ils passèrent au prochain numéro, parce que ça ne servait à rien de ressasser davantage ces vieux souvenirs-là, qui n’étaient pas des plus heureux. Ils avaient simplement servi à orienter leur décision quant à la gestion du voyage actuel, et celle-ci allait dans le sens des intérêts de Lennox, pour cette fois. Et ça lui enlevait quand même un certain poids, même si l’angoisse était encore à son point culminant. Le décollage se passa sans anicroche, et Lennox souhaita silencieusement que ça se passe aussi bien pendant tout le vol. Des turbulences, ça n’était jamais plaisant, et encore moins pour quelqu’un qui détestait les avions comme Andreas. Pour le moment, avant que l’avion n’ait pris une altitude suffisante pour permettre un semblant de calme total, comme s’ils glissaient seulement sur les nuages, Lennox parla d’Elliott avec le norvégien. Au moins, ça lui occupait les pensées, ça lui changeait les idées. Puis, quand ils purent détacher leurs ceintures et se mettre un peu plus confortables, ils décidèrent de regarder un film ensemble. Après de nombreuses vaines tentatives à essayer de débuter le film en même temps sur leur écran respectif, ils décidèrent de se rapprocher un peu plus l’un de l’autre pour regarder sur l’écran de Lennox. C’était le genre de situation qui aurait autrefois rendu Lennox tellement mal à l’aise, mais dorénavant, le regard des autres ne le stressait plus autant. Il avait appris à comprendre que c’était surtout une douce curiosité, sans jugement. À la moitié du film environ, un agent de bord parla de la zone de turbulences dans laquelle ils entraient, et invita tout le monde à reboucler leurs ceintures au même moment où l’insigne lumineuse se rallumait. « Je t’aime, mon amour. Ne t’inquiète pas, c’est tout à fait normal. Tout se passera bien. On va atterrir dans quelques heures aux États-Unis, on ira chercher notre bel enfant, notre Elliott, et on rentrera chez nous. Avec lui. On sera une famille. Et je t’aime tellement. » Il l’avait répété, parce que c’était ce qu’Andreas avait demandé à entendre. Et il le lui répéterait autant de fois que nécessaire. Il prit ses mains dans les siennes et posa sa tête sur son siège, le visage tourné vers celui d’Andy. Il ne cessait de lui sourire, de plonger son regard dans le sien, de caresser ses mains. Et de temps en temps, il lui murmurait qu’il l’aimait. Jusqu’à ce que la zone de turbulences soit passée, et que l’avion retrouve un contrôle soutenu. « We made it through. We always do. »

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 4044
ici depuis : 09/10/2016
crédits : VERT ALLIGATOR
double-compte : Devan & Aedhan.
statut : Deviendra prochainement Andreas Nowakowski Eriksen.
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Lun 4 Juin 2018 - 20:21

lennox ∞ andreas
Andreas avait bien cru qu’ils ne sortiraient pas vivants de ce trajet en avion. Et dire qu’ils devraient le reprendre dans quelques jours avec Elliott… Andy préférait ne pas y penser. Les voilà enfin sur terre ! Il respirait. Mais pas pour longtemps car un stress en remplaçant un autre, le moment de rencontrer leur petit garçon approchait. Et si Lennox s’était montré le plus calme du monde dans l’avion, il semblait commencer à paniquer lui aussi. Alors Andreas reprit son rôle habituel, c’est-à-dire celui qui calmait les angoisses de l’autre. Il attrapa la main de son amoureux et tenta un sourire. « On va être de supers parents. Toi comme moi. Et on sera heureux. Enfin… Si on survit au retour ! » Il avait tenté une petite plaisanterie, histoire de. Qui n’en était qu’à moitié une en fait.
Ils montèrent assez rapidement dans un taxi. Le trajet fut plutôt silencieux, emprunt des angoisses de l’un et de l’autre. Devenir parent c’était énorme. Probablement la chose la plus énorme qu’il aura fait dans sa vie – et pourtant il venait de prendre l’avion ! Il ne savait pas s’il était réellement prêt… Mais pouvait-on vraiment l’être avant d’avoir l’enfant près de soi ? Même les parents naturels devaient ressentir des angoisses similaires. D’un autre côté… Eux, ils ne prenaient pas autant de risques. Adopter un enfant d’un autre pays, c’était déjà prendre le risque que le feeling ne passe pas. Parce que ce gamin avait été abandonné et que, même s’il ne s’en souvenait pas forcément, ça l’avait tout de même marqué. Dans quelques jours son univers allait totalement changer et il ne verrait plus ses repères d’enfant. La transition pouvait être difficile. Arrête de penser à ça, Andy.

Son cœur manqua un battement lorsque le taxi s’arrêta. C’était le moment. Il lança un regard paniqué à Lennox avant de serrer un peu plus fort sa main. Ils devaient se montrer confiants et sûrs de leurs capacités ou jamais on ne les laisserait repartir avec cet enfant ! Ils sortirent de la voiture, Andreas regardant un peu partout. Quelqu’un vint très vite les accueillir pour leur souhaiter la bienvenue et les mener à leur enfant.
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 1486
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ january blues & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ woody & isaiah & concho & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Mer 6 Juin 2018 - 3:02

Ils avaient enfin les pieds sur la terre ferme, l’un comme l’autre. Pourtant, ils se tenaient encore les mains serrées, comme si leur vie était encore mise en péril et qu’ils s’accrochaient l’un à l’autre – même si ça n’avait jamais été le cas, somme toute, le vol s’était assez bien déroulé. C’est juste que le stress de l’atterrissage avait finalement laissé sa place à celui de l’adoption dont ils se rapprocheraient de plus en plus. Ils n’étaient qu’à quelques minutes du grand moment : la première rencontre avec Elliott. Une fois arrivés aux carrousels pour récupérer leurs valises peu remplies, sans doute Andreas ressentit-il toute la tension transmise par Lennox, parce qu’il se tourna vers lui et reprit sa main dans la sienne, égarée le temps du déplacement. « À peine arrivés et déjà tu penses au vol du retour ? » Il secoua la tête avec un léger sourire. « Te torture pas avec ça dans les prochains jours. On sera en train de vivre nos premiers moments avec notre fils. » Lui rappelle-t-il, sentant son cœur se serrer du même coup. Leur fils. Il ne s’habituerait pas de sitôt à le dire à voix haute, ni même à y rêver. Pourtant, ça n’était plus un rêve, parce qu’à moins qu’un malheur n’arrive dans les quinze prochaines minutes, ils y seraient. Et leur lot de malheurs, ils l’avaient eu cinq années auparavant. Le trajet en taxi se passa presque sans un seul échange de paroles, tous les deux bien trop nerveux. Ça créait une boule dans le ventre de Lennox et même sa gorge en était nouée. Incapable de dire quoi que ce soit, incapable de formuler la moindre pensée cohérente, il ne faisait que fixer l’extérieur de la fenêtre, cette ville qu’il regardait pour la première fois et qu’il ne voyait pourtant pas. Le chauffeur stoppa finalement le véhicule devant l’adresse donnée, et Lennox régla le paiement avant de sortir en même temps qu’Andreas. Ils se rejoignirent sur le trottoir, leurs mains se retrouvant automatiquement, instinctivement. Ils avaient besoin l’un de l’autre. Une femme sortit alors de l’établissement et vint les accueillir dans son accent fortement américain. Le couple la suivit à l’intérieur, et elle les conduit bien assez vite à une salle où un tout jeune garçon les attendait … Elliott. Un sourire se dessina sur les lèvres du notaire alors que son cœur ratait un battement. Il lâcha la main d’Andreas pour s’agenouiller, à un mètre du petit. « Hi, Elliott. » Dit-il d’abord, attendant la réaction du gamin qui avait été préparé à leur arrivée, évidemment.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 4044
ici depuis : 09/10/2016
crédits : VERT ALLIGATOR
double-compte : Devan & Aedhan.
statut : Deviendra prochainement Andreas Nowakowski Eriksen.
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Dim 22 Juil 2018 - 20:17

lennox ∞ andreas
Elliott était le plus beau petit garçon qu’il n’ait jamais vu. Et c’était bien la preuve qu’Andreas se sentait déjà père et surtout qu’il aimait déjà ce petit garçon plus fort que tout : il n’était déjà plus objectif. Mais bordel, ça faisait tellement longtemps qu’ils attendaient ça. Quand il le vit, il voulut le prendre dans ses bras, l’enlacer, l’embrasser pendant de longues minutes. Mais il se retint, comprenant de lui-même que le geste semblait être trop brusque. A la place il regarda Lennox faire, la douceur incarnée à cet instant. Le petit Elliott ouvrit grand ses yeux en direction de Lennox. Lui non plus ne semblait pas savoir quoi faire. C’était émouvant… Certainement trop pour Andreas qui ne put retenir ses larmes. Bordel, il n’avait jamais été aussi sensible qu’à cet instant. Elliott releva la tête vers Andreas et, voyant ses larmes, il tendit son doudou à Lennox pour qu’il le donne à Andy, puisqu’il était toujours debout et difficilement accessible pour lui. « Je crois que mon cœur va exploser… » C’était beaucoup trop mignon. Andy sut que leur fils aurait de bonnes valeurs. Qu’il les avait déjà. S’il n’avait pas été élevé par des parents comme d’autres, il semblait avoir été bien élevé les deux premières années de sa vie. Il posa sa main sur l’épaule de Lennox qui était toujours par terre, et le petit garçon leur fit un sourire. Il n’osa pas parler mais son regard en disait long. Il allait avoir une famille, quitter cet endroit et vivre heureux avec plein de chiens. Bon, il ne savait pas encore pour les chiens… Mais il les aimerait, c’était sûr !
La première rencontre fut un peu timide pour tout le monde mais ils purent passer la journée ensemble. Une femme était là pour les aider, leur apprendre au fond comment être parent mais aussi leur parler d’Elliott et de sa personnalité. Andreas avait des étoiles dans les yeux. Alors, quand le soir ils retournèrent à l’hôtel, sans leur fils, il était le plus malheureux du monde. Il se languissait déjà d’être le lendemain pour le revoir encore une fois.
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.


Dernière édition par Andreas Eriksen le Lun 1 Oct 2018 - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 1486
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ january blues & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ woody & isaiah & concho & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Lun 1 Oct 2018 - 4:40

Ses genoux avaient flanché, ce fut par nécessité que Lennox s’était agenouillé face au garçon, mais aussi parce qu’il avait eu cet incontrôlable besoin de se rapprocher de lui, de se mettre à sa hauteur, peut-être pour être à la hauteur. Un sourire s’était automatiquement imposé à son visage, ses traits plus détendus que jamais alors qu’il essayait de ne pas marquer l’esprit d’Elliott avec ses traits sévères et las habituels. S’ils redonnaient un second souffle à la vie d’Elliott, Elliott lui redonnait vie tout court. Le gamin ouvrit grand les yeux, plongeant ses magnifiques iris sur lui et Lennox sentit son cœur défaillir. Les larmes montaient à ses yeux, et aucune barrière ne semblait assez résistante pour les retenir. Son sourire commençait à trembler, à Lennox, parce que dans le regard d’Elliott il lisait les mêmes peurs qui l’habitaient. L’inconnu. La nouveauté. L’incompréhension de cette rencontre plus grande qu’eux, plus grande que tout. Lorsque le garçon leva la tête vers un Andreas des plus émus, Lennox fit de même et son cœur se serra encore plus. Sa main alla instinctivement chercher celle de son amoureux, et l’autre vint se refermer sur le doudou qu’Elliott lui tendait. Il sourit. « C’est gentil, ça, Elliott. Andreas va aller bien mieux avec. » Il tendit le doudou à Andreas, malgré le ridicule du geste, au fond. C’était significatif quand même, entre eux, pour eux. Eux trois. Ils étaient trois maintenant, oui, et déjà cette connexion se faisait sentir. Les premiers liens se tissaient. Et c’était Elliott qui avait débuté la danse. Une danse qu’ils continuèrent ensemble pour le reste de la journée, avec une accompagnatrice pour les aider dans cette transition. Le soir venu, Lennox en aurait redemandé, encore et encore, mais les voilà qui se retrouvaient tous seuls les deux à nouveau. Ils avaient vécu tellement d’années comme ça, juste tous les deux dans leur cocon et pourtant, en quelques heures à peine, voilà que quelque chose, quelqu’un, leur manquait. « Je ne pensais pas m’attacher aussi vite. Je me sens déjà incomplet, maintenant que je le sais en train de dormir ailleurs. » Et c’était dangereux, ça, pour Lennox. Il n’avait pas assez de parties intactes de lui-même pour en perdre davantage.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 4044
ici depuis : 09/10/2016
crédits : VERT ALLIGATOR
double-compte : Devan & Aedhan.
statut : Deviendra prochainement Andreas Nowakowski Eriksen.
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Ven 26 Oct 2018 - 23:43

lennox ∞ andreas
Lennox était aussi malheureux que lui. C’était un mal pour un bien, se séparer pour mieux se retrouver le lendemain. Et si tout se passait bien, ça ne durerait que quelques jours. Si tout se passait bien, ils repartiraient avec ce petit bout de chou pour lui montrer un nouveau pays, un nouveau foyer, et tout plein de chiens. D’ailleurs, Andreas avait été rassuré plus tôt dans la journée. Elliott semblait à l’aise avec les animaux et ça lui avait enlevé une épine du pied. Bien sûr, s’il avait fallu faire un choix… De toute façon, les bestiaux ne feraient pas de mal à une mouche. Ca n’était pas des chiens de garde, juste des boules d’amour qui chouchouteraient tout autant le petit garçon.
Arrivés à l’hôtel, il se posa sur le lit et sourit à la phrase de son amoureux. « Moi je savais. Je savais que tu t’attacherais vite. Parce qu’au fond de toi t’as toujours voulu un enfant. Tu t’en sentais juste pas capable. » Il ne savait pas trop si Lennox s’en sentait capable à l’heure actuelle mais il n’était pas seul et ça, il le savait maintenant. Il attira doucement Lennox contre lui, s’allongeant dans le lit avec lui. Andy regarda un moment le plafond avant de soupirer. Le temps allait leur paraître tellement long jusqu’à demain. « C’était une super journée hein ? Quand il m’a donné son doudou… C’était tellement mignon. C’est déjà une bonne personne. Tout comme toi. » Il lui sourit et lui vola un tendre baiser. Finalement il ferma les yeux, absolument crevé.

Cette nuit-là ils se couchèrent tôt. Jusqu’à ce que le téléphone ne sonne en pleine nuit. Andy décrocha rapidement, comprenait rapidement que si on les appelait si tard, c’est que quelqu’un quelque part avait un problème. Au moment de raccrocher, il secoua doucement son homme. « Réveille-toi… Y’a un problème avec le petit. » Il ne savait pas quoi exactement mais on leur avait dit de venir dès qu’ils pouvaient. Oui, ils étaient doués pour ne pas que les gens s’inquiètent, eux !
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 1486
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ january blues & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ woody & isaiah & concho & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Dim 28 Oct 2018 - 2:31

Il avait raison, Andreas. Il avait raison sur toute la ligne. Lennox avait toujours voulu un enfant, au fond c’était peut-être ce qu’il lui avait toujours manqué pour se sentir complet, à voir à quel point il se sentait actuellement tout le contraire de ça maintenant qu’Elliott n’était plus avec eux. Ils n’avaient été ensemble que quelques heures, à peine, et pourtant il laissait déjà un si grand vide. Ce même vide que Lennox avait toujours tenté de remplir, tantôt par de l’amour malsain, tantôt par de l’alcool. Tantôt par la mort. Quelle tristesse que d’avoir attendu jusqu’à ses quarante ans avant d’accepter que ce bonheur-là avait une place dans sa vie. Lennox hocha la tête pour acquiescer au propos de son amoureux. « Je crois que c’est encore le cas … Que j’m’en sens pas capable, j’veux dire. Mais … je sais quand même qu’à nous deux on y arrivera. » Sans doute, faillit-il ajouter, mais il se retint. Il ne cherchait pas à tout remettre en question cette nuit, il ne cherchait pas à semer le doute, celui qui les avait toujours suivi dans l’ombre – et parfois en pleine lumière, sans se cacher. Les deux hommes s’allongèrent dans le lit, épuisé du vol, épuisé du stress, et de cette première rencontre avec Elliott. C’était avec plaisir qu’ils retrouveraient les corps de l’un et de l’autre. « Et comme toi. C’est ton côté altruiste qu’il a lui aussi. » Il sourit. Ils parlaient comme si Elliott pouvait vraiment avoir une partie d’eux-mêmes, déjà. Ils voulaient tellement qu’il se sente comme chez lui, avec eux. Comme s’il n’y avait aucune barrière, naturelle ou sociale, entre eux. Sur ces doux souhaits, les deux s’endormirent, sans songer une seule seconde qu’ils seraient abruptement réveillés par le téléphone au beau milieu de la nuit. Il eut davantage de mal qu’Andreas à s’extirper de son sommeil et l’appel était déjà terminé quand il en émergea enfin. « Un problème ? » Ce genre d’affirmation avait le don de réveiller d’un coup même le plus endormi des hommes. Pire qu’un sceau d’eau. « Quoi ? Qu’est-ce qui se passe ? » Demanda-t-il en panique, n’attendant même pas la réponse d’Andy avant de commencer à s’habiller en vitesse. Peu importe ce que c’était, au fond, ils devaient y aller.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   

Revenir en haut Aller en bas
 
your love's about to make the stars come out (andreas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: TIME MACHINE :: Let's see the future-
Sauter vers:  
circus of horrors !
Le mois de novembre arrive à grand pas et avec lui, l'horreur pour le printemps. Un cirque itinérant s'est installé non loin de Bowen, pas très loin du terrain abandonné. N'hésitez pas à y faire un petit tour et avoir la peur de votre vie !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES