AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 your love's about to make the stars come out (andreas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
adm h
avatar
Lennox Nowakowski
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ daemon ♠ devan ♠ effy ♠ léo ♠ siam ♠ cj ♠ xavier ♠ aisling ♠ aino ♠ andeana ♠ collin ♠
ANECDOTES: I don't like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy because I can’t escape the gravity. I'm holding on, why is everything so heavy ? Holding on, so much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, if I just let go, I'd be set free. Why is everything so heavy ?
ABOUT MEMESSAGES : 1412
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ kozmik blues & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & adán & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Jeu 1 Mar 2018 - 0:08

Lennox rit de bon cœur quand Andreas lui dit qu’il ne survivrait dans son bureau que s’ils y étaient ensemble. Ce qu’il ignorait, Andy, dans tout ça, c’était que la dernière tentative de suicide de Lennox s’était déroulée à même ce bureau. Cet endroit qu’il visitait maintenant souvent pour rendre visite au notaire, avait failli être l’endroit où il avait poussé son dernier souffle. C’était dans le tiroir de ce bureau qu’il avait pris entre ses mains le sachet de drogues donné par Effy. C’était sur cette chaise qu’il en avait avalé tous les comprimés. C’était sur ce plancher qu’il s’était effondré, dans une vaine tentative de tituber jusqu’à la porte. C’était la porte ce de bureau qu’avait poussée Lou pour finalement se frapper au corps inerte de Lennox, entre la vie et la mort. Et pourtant, encore aujourd’hui, après ça, il arrivait à dire : « C’est une zone de confort, ce bureau. » Peut-être était-ce pour cela qu’il l’avait choisi, d’ailleurs, comme lieu de mort. Mort ratée. « Mais c’est vrai que c’est encore plus confortable quand t’y es. » Il esquissa un sourire en se rappelant ces fois où ils avaient fait l’amour, sur son bureau, sur la chaise, contre la porte, toujours en s’assurant qu’Aisling n’était pas de l’autre côté, évidemment. Concernant le travail d’Andy, il lui avoua qu’il avait fait son temps, qu’il n’en pouvait plus de ses heures de travail. Lennox l’écouta attentivement, hochant doucement la tête en signe de compréhension, tout en caressant doucement son bras. « C’est certain que tes horaires n’ont jamais été faciles … Là, tu pourras profiter de toutes les occasions, avec tout le monde, et avec moi … » Dit-il dans un sourire. Parce qu’en plus d’être notaire et d’avoir des horaires plutôt réguliers, il était en plus à son compte, alors maître de son horaire. « Et j’te comprends, l’idée qu’on ne soit pas assez là pour lui me revire le cœur à l’envers aussi … » Alors s’il y avait au moins un des deux – Andreas – qui pourrait être une présence omniprésente dans sa vie, tant mieux. Et puis, Lennox ne serait pas un fantôme non plus, hein ! De toute façon, dans quelques minutes, ils parleraient d’engager quelqu’un de plus. Mais pour le moment, Andreas se demandait si son arrêt ne serait réellement que temporaire. « Oh ! Mais … mais non, je ne t’en voudrais pas du tout. Je te l’ai déjà dit, que tu pouvais arrêter quand tu voulais. » Lennox avait besoin de travailler, lui, pour s’occuper l’esprit, mais tant mieux si ses heures de plus pouvaient permettre à Andreas de relâcher complètement la pression. « L’un ou l’autre, je t’encouragerais, j’t’aiderais. » Il lui sourit et l’embrassa. Il pourrait s’occuper des aspects légaux de sa petite entreprise, assurer la comptabilité du mieux qu’il le pouvait, aussi. L’idée d’entretien d’embauche arriva finalement entre eux, avec Andreas qui manifestait son désir d’être présent lorsque ça se ferait. « Y’a personne qui pourrait t’arriver à la cheville de toute façon … » Assura-t-il, et il le pensait réellement. Andreas était pour lui un dieu norvégien, il n’arrivait toujours pas à croire que c’était lui qui avait la chance de se réveiller auprès d’une telle beauté, jour après jour. « Le prestige ! » Il éclata de rire. « J’suis ton trophée, dis-le ! » Il prit un air faussement vexé, en réalité, il se sentait léger, heureux.  

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Andreas Eriksen
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 3867
ICI DEPUIS : 09/10/2016
CRÉDITS : amor fati
DOUBLE-COMPTE : Devan & Aedhan.
STATUT : Propriété de M. Nowakowski.
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Sam 10 Mar 2018 - 12:30

lennox ∞ andreas
« Il ne faut pas qu’on commence à penser comme ça Lennox. C’est à cause d’idées de ce genre qu’on est en froid depuis tout ce temps… On sera là pour lui. On l’aimera. Boulot ou pas boulot. On viendra te voir au bureau. Et on t’appellera pour te déconcentrer, tu râleras en rentrant le soir. » Andreas s’y voyait déjà. Il avait à la fois hâte et à la fois peur. Heureusement, il n’était pas tout seul. Et même si Lennox ne paraissait pas être le symbole de la stabilité, Andy lui faisait confiance. Il pouvait lui remettre sa vie entre ses mains d’ailleurs c’était ce qu’il faisait depuis cinq ans. Si Andreas avait l’air d’être le pilier du couple, il n’était pas tant d’accord avec ça. Chacun l’était à son tour quand l’autre avait besoin qu’il le soit et Lennox commençait même à être doué à ça. Il se souvenait sans mal du soutien sans faille de son homme quand il avait perdu son père. Sans lui, les choses auraient été bien différentes. Lennox avait su mettre ses démons de côté pour prendre soin de celui qu’il aimait et c’était le signe d’une grande force qu’il ne soupçonnait pas lui-même. « Je crois que je réalise pas que bientôt on va nous appeler papa… Ca te va sacrément bien ! » qu’il ajouta avec un petit sourire.

Il fut rassuré quand Lennox affirma qu’il ne lui en voudrait pas en cas d’arrêt définitif de son travail. Andreas n’en savait rien à l’heure actuelle, il ne réfléchissait pas aussi loin dans le futur. Mais au moins, les choses étaient claires entre eux : il était possible qu’il ne reprenne jamais. Ou qu’il se reconvertisse, c’était à voir. Un métier plus simple, avec beaucoup moins de responsabilités. Malheureusement, sa seule passion dans la vie à part son métier c’était… Lennox. Difficile d’en faire un métier ! « Personne, personne. J’préfère vérifier par moi-même hein ! » Il fit la moue. En réalité Andreas n’avait rien à faire dans un entretien d’embauche et il le savait parfaitement. Lennox était assez grand pour savoir qui il devait engager et ne devait en aucun cas se baser sur le physique. Parce que Lennox était quelqu’un de bien. « Je crois que dans une autre vie ça m’aurait plu qu’on travaille ensemble. Dommage que je n’aie pas les compétences. » Ca s’apprenait certainement.

Il sourit largement au mot trophée. « Tu es bien plus qu’un trophée mais j’avoue que… Ca reste une fierté ! C’est pas la seule. J’ai eu bien du mal à te faire accepter Roxy, je me souviens. Et maintenant… On a presque un chenil ! » Lennox avait vite adopté Roxy cependant il avait eu du mal à lâcher prise. Les premiers temps il s’était vraiment inquiété pour ses meubles et ce genre de choses matérielles. Maintenant, ils avaient certes des meubles achetés ensemble, mais ils avaient tellement plus que ça. Une maison remplie d’amour. « Je le dis peut-être pas assez Lennox mais je suis fier de toi. Même si ça pète encore entre nous parfois, même si on a du mal à communiquer… Je sais que tu fais de ton mieux et c’est très bien comme ça. » Il attrapa sa main pour la serrer doucement.

Le repas terminé, ils choisirent d’aller se coucher. Ces derniers temps avaient été épuisants et ils allaient enfin profiter d’une nuit réparatrice. Andreas se cala dans ses bras avec un grand plaisir. Ca les changeait, eux qui se mettaient chacun de leur côté ces dernières nuits. « Bonne nuit chaton. Je t’aime fort. »
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Lennox Nowakowski
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: andreas ♠ daemon ♠ devan ♠ effy ♠ léo ♠ siam ♠ cj ♠ xavier ♠ aisling ♠ aino ♠ andeana ♠ collin ♠
ANECDOTES: I don't like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy because I can’t escape the gravity. I'm holding on, why is everything so heavy ? Holding on, so much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, if I just let go, I'd be set free. Why is everything so heavy ?
ABOUT MEMESSAGES : 1412
ICI DEPUIS : 15/03/2015
CRÉDITS : ♠ kozmik blues & signature par bat'phanie
DOUBLE-COMPTE : ♠ nelligan & woody & isaiah & adán & concho & august & naveen
STATUT : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Mar 13 Mar 2018 - 20:05

Le problème était qu’il ne commençait pas seulement à penser comme ça, Lennox. S’ils étaient en froid depuis tout ce temps, c’était parce que ces idées peu joyeuses habitaient leurs pensées depuis un moment déjà. Et Lennox avait toujours eu du mal à changer de vision du jour au lendemain – normal, me direz-vous, mais dans son cas, c’était un processus lent et qui paraissait souvent inutile ou excessif aux yeux des autres. Il se torturait l’esprit, s’accrochait à ce qui le poussait pourtant toujours vers le bas, il se faisait du souci pour un tout et pour un rien, même quand on lui assurait le contraire. Andreas lui faisait donc la liste de tous les moyens possibles pour faire en sorte que leur futur enfant adoptif voit le plus souvent ses deux papas et pourtant, Lennox continuait de s’en faire. Il hocha toutefois la tête, ils avaient vidé leur sac ce soir, maintenant l’idée ferait tranquillement son chemin. « Je râlerai pas, par contre. J’râlerai jamais contre vous, ou alors, ce ne sera jamais pour des trucs importants ou que je pense vraiment. » Spécifia-t-il, avec un sourire aux lèvres. Ils seraient toute sa vie. Andreas l’était déjà, certes ; toute sa vie. Et cet enfant ne ferait qu’agrandir ce monde, cette bulle protectrice qui les enveloppait. « Ça te va bien à toi aussi, papa. » Il rigola. Y aurait-il un papa #1, un papa #2 ? Non, cette idée de hiérarchisation, c’était un plan pour que Lennox soit au deuxième rang et se remette constamment en question. Papa Lenny, papa Andy ? Dad, daddy ? Papa, pop’s ? Ah, ils auraient le temps, et puis, ce serait sans doute leur gamin qui déciderait de ça. Trop de questions, ça n’aidait pas non plus à se calmer. « C’est beau toute cette confiance ! » Lança-t-il à Andreas quand il semblait remettre en question sa place au top du cœur du notaire, peu importe qui seraient ses futurs employés. Son ton était sarcastique, mais il n’en était pas moins amusé. « Retourner aux études, t’aimerais pas ? Enfin, pas forcément dans mon domaine, dans ce que tu veux. » Et si ce qu’il voulait était son domaine, alors soit. Il pourrait y retourner à temps partiel, parfaire ses connaissances, explorer de nouvelles avenues. Ça semblait être plutôt intéressant, comme projet. Quand ils parlèrent des chiens, Lennox eut un rire. « Je ne dirais même pas presque. » Avec le nombre de chiens qu’ils avaient, on aurait effectivement pu croire qu’ils avaient une business dans le domaine animalier. « Tu m’as beaucoup aidé à y arriver. » Déclara Lennox face à la fierté d’Andy à son égard, serrant sa main doucement dans la sienne. Une fois le repas terminé et les assiettes rincées, les deux hommes montèrent à la chambre pour poser enfin leurs têtes sur les oreillers. Cette chaleur, ce repos, cette proximité, tout de suite Lennox se sentait détendu. C’était toujours le cas, dans les bras d’Andreas. « Bonne nuit mon amour, je t’aime. »

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Andreas Eriksen
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 3867
ICI DEPUIS : 09/10/2016
CRÉDITS : amor fati
DOUBLE-COMPTE : Devan & Aedhan.
STATUT : Propriété de M. Nowakowski.
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   Sam 17 Mar 2018 - 23:04

lennox ∞ andreas

Few weeks later

Quelques semaines plus tard Andreas n’avait pas décidé de son futur métier. De s’il allait reprendre ses études, juste rester à la maison s’occuper d’Elliott. Il avait en tout cas bel et bien donné sa lettre de démission à l’hôpital et retrouvait comme un second souffle depuis quelques jours. Ce qui était plutôt le bienvenu car aujourd’hui, ils prenaient enfin l’avion pour aller le chercher. La chambre était prête, il ne manquait que le papier-peint qu’ils iraient choisir avec l’enfant. Avec leur fils. Ils avaient tous les deux été étonnés que leur dossier soit retenu en Amérique. Ils en avaient déposé tellement… Mais peu importait le pays d’origine de leur enfant, ils l’aimeraient tout autant. L’avantage, c’était que la langue ne le changerait pas trop des Etats-Unis à l’Australie et ce serait déjà un bon repère pour lui.
Andreas avait simplement oublié un petit détail… L’avion, ce n’était pas son fort. Il avait dû se faire violence quelques années auparavant pour faire le trajet depuis la Norvège et très honnêtement il avait pris des calmants presque à chaque fois qu’il avait dû le refaire. Heureusement il n’était pas seul, Lennox était à ses côtés. Malgré ça, la peur était immense. Mais était-ce vraiment de l’appareil qu’il avait peur cette fois ? Ils allaient rencontrer leur enfant dans quelques heures et enfin devenir papas, ça devait pas mal jouer aussi. Lennox non plus ne devait pas être très bien, l’objectif serait d’arriver à destination sans qu’aucun ne fasse de malaise.

Après plusieurs heures d’attente dans l’aéroport, ils finirent par monter dans l’avion. Andreas se crispa un peu et s’attacha presque immédiatement quand il en eut l’occasion. Il attrapa aussi la main de Lennox. « J’ai du mal à savoir si le temps est passé incroyablement vite ou alors très lentement. » Il avait hâte oui, mais était aussi tellement inquiet. Heureusement l’ambiance dans le couple s’était apaisée. « T’es sûr que tu veux pas que j’prenne des médocs ? Ce serait beaucoup plus confortable pour nous deux, parce que j’vais être chiant, parler vite et… parler beaucoup aussi. Alors comme on n’a pas dormi cette nuit, tu vois… » Allez savoir pourquoi Lennox n’avait pas voulu qu’il prenne de quoi se détendre ! Peut-être avait-il eu peur que ce ne soit trop fort et qu’à l’arrivée, il doive se débrouiller seul pour le trajet et la rencontre. Ou peut-être ne voulait-il pas rester seul pendant le vol lui non plus.
Code by Silver Lungs

__________________________



Wise men say only fools rush in. But I can't help falling in love with you. Shall I stay? Would it be a sin if I can't help falling in love with you? Like a river flows surely to the see. Darling, so it goes some things are meant to be. Take my hand, take my whole life, too... For I can't help falling in love with you — Can't help falling in love, Elvis Presley.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: your love's about to make the stars come out (andreas)   

Revenir en haut Aller en bas
 
your love's about to make the stars come out (andreas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: TIME MACHINE :: Let's see the future-
Sauter vers:  
attentat et tueur en série...
Alors qu'un festival des épices a lieu sur la plage de Grays Bay, des tirs successifs se font entendre. La panique prend vite le dessus alors que tous les habitants courent dans tous les sens sans savoir où aller.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus