AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 lips are the gun (karel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
avatar

Jazz Mayweather

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 67
ICI DEPUIS : 08/09/2017
CRÉDITS : angie (avatar) ; tumblr (gif)
DOUBLE-COMPTE : howard storm.
STATUT : célibataire, sort d'une rupture.
MessageSujet: lips are the gun (karel)   Lun 11 Sep 2017 - 23:44

Levée de bonne heure pour une fois, elle se dit qu'il faut mettre ce temps précieux à bon escient. Cela fait des semaines qu'elle n'a pas été au stand de tir, Jazz. Elle est trèx prise en ce moment par son travail. Pourtant, depuis sa rupture, elle est très active. Ce n'est pas le style de la demoiselle de rester à s'appitoyer sur son sort. Après avoir quitter l'appartement conjugal, elle venait d'en trouver un à elle et qui plus, une colocation était à l'honneur. Elle a avait pris l'habitude de vivre avec quelqu'un, à défaut de ne pas vivre avec Barry, chose qu'ils s'étaient toujours promis le temps que chacun fasse sa vie chacun de son côté. La petite blonde, prénommé Tiffany, semblait vraiment une bonne personne et le feeling semblait opérer. Elle avançait, Jazz, voilà tout. Un pas devant l'autre sans broncher, là son mantra. Un casque anti-bruit sur les oreilles, elle travaille au Glock 19 millimètres aujourd'hui. Légère, elle voudrait perfectionner sa position afin de mieux encaisser le recul de l'arme. Travailler sa précision, plus précisément. Pourtant, elle avait un peu de mal à se concentrer aujourd'hui. Il y avait un homme ici, qu'elle croisait pratiquement à chaque séance. Le genre un peu à l'écart, un peu mystérieux. Ils avaient discutés ensemble à plusieurs reprises, elle avait réussit à passer les barrières du jeune homme, Karel de son prénom. Il était là aujourd'hui. Oui, elle a les yeux qui se baladent de trop. En fin de séance, elle va vers lui. De fil en aiguille, le voilier de Jazz est arrivé dans la conversation. Karel semblait avoir un réel intérêt pour ce dernier. Plus réellement un étranger pour Jazz, elle l'avait inviter à venir en fin de journée avec elle pour un tour en mer. Il ne s'était pas fait prier pour accepter. Son éternel sourire aux lèvres, Jazz lui avait donner rendez-vous à l'endroit où son voilier était amarrer. Une belle journée en perspective.

Le vent est encore timide, un soleil sans nuage illumine le port de plaisance de Bowen. Pieds nus sur le pont, elle contemple l'horizon derrière ses lunettes de soleil. Elle a hâte de partir faire un tour. Le pied marin, elle voudrait y passer plus du temps mais elle se contente de plus apprécier chaque seconde plus intensément. Elle se sent reine des mers à la barre. Naviguer est une liberté, une évasion dont elle ne pourrait se passer. Elle remonte légèrement son short en jean et réajuste son haut ample. Il ne devrait pas tarder. Elle se dirige vers la poupe du bateau, derrière la barre. Elle s'assoit sur le bord du bateau, les jambes dans le vide. Karel ne pouvait pas la rater d'ici.

__________________________

who run the  world ? ♦️ le baiser que je préfère est l'un des plus lents. il est autant souffle que toucher, autant non que oui. tu penches la tête de côté, et je dois me tourner un peu pour qu'il advienne.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Karel Van Dielen

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 60
ICI DEPUIS : 10/04/2017
CRÉDITS : endlessly epic
DOUBLE-COMPTE : Aisling & Annushka
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: lips are the gun (karel)   Ven 15 Sep 2017 - 19:29

    Karel n'était pas du genre à parler. Il était plutôt discret, silencieux, même renfermé parfois. Il évitait de nouer des relations avec les autres, cela évitait qu'ils deviennent intimes et qu'ils soient touchés par son mode de vie. Au fond, il agissait pour protéger les autres, et se protéger lui-même. Néanmoins, il s'était un peu rapproché d'une jeune femme aux stand de tir. Elle était loin d'être comme elle. Elle semblait chaleureuse, pleine de vie. Il ne saurait dire comment c'est arrivé exactement, mais ils avaient fini par discuter à chaque fois qu'ils se croisaient.
    Et aujourd'hui, elle lui avait parlé de son bateau. Cette évocation lui rappela son enfance. Il avait toujours adoré courir dans les bateaux des amis de son père, sur le port. En grandissant, ça lui était un peu passé, mais cela ne l'empêchait pas de parfois admirer la côte. Il avait un peu la nostalgie des Pays-Bas. L'Australie ne leur ressemblait en rien. Il avait donc accepté l'invitation de la jeune femme sans réellement penser aux conséquences. Il y avait assez peu de chance qu'on le suive en ce moment de toute façon, et si c'était le cas, son instinct aiguisé devrait lui faire remarquer bien vite.

    Arrivé sur le port, légèrement en retard sur l'heure prévue, il repéra assez rapidement Jazz au commande de son bateau. Il s'approcha, un léger sourire sur les lèvres.

    -Si je comprends bien, je ne serais que passager aujourd'hui.


    Au fond, il n'avait pas fait de bateau depuis tellement longtemps que c'était sans doute une meilleure idée. Il monta donc sur le bateau, attendant que l'hôtesse lui dise où s'asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jazz Mayweather

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 67
ICI DEPUIS : 08/09/2017
CRÉDITS : angie (avatar) ; tumblr (gif)
DOUBLE-COMPTE : howard storm.
STATUT : célibataire, sort d'une rupture.
MessageSujet: Re: lips are the gun (karel)   Sam 16 Sep 2017 - 11:30

Aujourd'hui, elle n'allait pas être seule pour faire un tour en mer. Il n'était pas rare qu'elle emmène quelqu'un avec elle pour naviguer. Seulement, jamais quelqu'un ne savait naviguer. C'était donc une première. Même si elle connaissait peu ce Karel, elle se sentait plutôt bien à ses côtés, voilà pourquoi elle l'avait invité sur son voilier.

Elle l'attend, Jazz. Assise sur le pont avec les jambes dans le vide, elle jette un coup d’œil à l'horizon. La liberté l'appelle, elle a franchement hâte. Quelques minutes plus tard, elle regarde furtivement la montre à son poignet. Léger retard. Elle finit par se lever pour aller devant la barre, attrapant son portable pour regarder les dernières mises à jour de la météo marine. Il était important de revoir les derniers détails pour une sortie réussie. Si absorbée par l'écran, elle sursaute en entendant la voix de Karel. Elle pose une main sur sa poitrine avant de ranger son portable. « Tu m'as fait peur, va. » dit-elle, en gloussant. Elle se tourne vers lui alors qu'il monte sur le bateau. Il fait alors une remarque sur le fait qu'il ne sera pas au commande. Un petit sourire se dessine sur les lèvres de la métisse. « Il me semble que tu es un peu rouillé, je vais au moins sortir du port et je te laisserai sans doute la barre en pleine mer, ça te va ? »  dit-elle, un peu malicieusement. Elle le taquinait, rien de malveillant. « Tu peux t'asseoir si tu veux. » dit-elle, désignant les fauteuils à ses côtés. Debout devant la barre, elle démarre le moteur dans le but de sortir du port. « Depuis combien de temps tu n'es pas monté sur un bateau, dis-moi Karel. » dit-elle, gardant un œil sur l'homme séduisant qui avait rejoint le bateau. Cela lui faisait encore un peu bizarre qu'elle soit avec un homme. Depuis sa rupture, elle ne supportait que ses collègues masculins. Pourtant, c'était différent avec lui. Quelque peu inexplicable sentiment mais elle ne voulait pas se focaliser et laisser couler, comme son bateau glissant au fil de l'eau.

__________________________

who run the  world ? ♦️ le baiser que je préfère est l'un des plus lents. il est autant souffle que toucher, autant non que oui. tu penches la tête de côté, et je dois me tourner un peu pour qu'il advienne.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Karel Van Dielen

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 60
ICI DEPUIS : 10/04/2017
CRÉDITS : endlessly epic
DOUBLE-COMPTE : Aisling & Annushka
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: lips are the gun (karel)   Dim 24 Sep 2017 - 16:07

    Karel esquissa un léger sourire, lui faire peur n'était pas son intention, mais il fallait croire que parfois il était plus discret qu'il ne le voulait. Déformation professionnelle, non ?

    -Excuse moi.

    Il s'était contenté de cette réponse, il n'allait pas lui dire qu'il était un assassin et qu'il était donc dans ses habitudes d'être discret. Au moins, s'il voulait se débarrasser d'elle, ou de quiconque, il était à peu prés sûr que ce genre de révélation fonctionnerait.

    L'homme esquissa un léger sourire à sa remarque. Il avait réussi à la faire culpabiliser alors qu'il voulait seulement la taquiner.

    -Oui mais ne te sens pas obligé, il faudrait éviter de causer une catastrophe.

    Obéissant, il s'assit finalement. Essayant de trouver un coin pas trop humide, et pas trop susceptible d'être inondé non plus.

    -T'as raison, il vaut mieux. Sinon je risque de me casser la figure au premier virage.

    Il vit ensuite qu'il lui désignait un fauteuil et s'y installa donc.
    Il la regarda démarrer puis reporta son attention sur la mer. Elle était bien différente de la sienne, mais c'était assez réconfortant d'être en présence de quelque chose d'un peu connu. Il ne détourna pas son regard de l'étendue bleue pour répondre à sa question.

    -Ca fait un bon moment maintenant. Peut-être sept ans, quelque chose comme ça.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: lips are the gun (karel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
lips are the gun (karel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: à bowen-
Sauter vers:  
la nuit de l'horreur
Pour la saison d'Halloween, la ville se fait une beauté, un petit village est installé en dehors de la ville, passez-y faire un tour.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus