AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes sur à l'ancienne. :siva:

Partagez | 
 

 Il faut se battre même après la guerre - Wyatt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
baby kangou
avatar

Tom Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 526
ICI DEPUIS : 01/09/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Lowen
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Mer 27 Sep 2017 - 11:34

Cela fait trois semaines que je suis arrivé dans ce lit d’hôpital, trois semaines que ma vie a basculées… Car oui c’est réellement ça, je dois apprendre à vivre en voyant que d’un œil, car le médecin a de plus en plus de mal à croire que je vais récupérer la vue de mon œil gauche… Il m’a assuré que mon ouï de l’oreille gauche est cuit, je ne pourrais pas récupéré l’audition, peut-être plus tard par opération, mais pour le moment je dois vivre à moitié sourd… Alors oui c’est officiellement, je ne pourrais plus jamais retourner sur le terrain… Je suis fini. Et je ne vous parle même pas de l’état de ma jambe. Les médecins sont assez optimistes, le fixateur externe fait plutôt bien son boulot, mais le temps de guérison va être énorme et je crois que c’est ce qui me fait le plus peur… Des mois enfermés ici, cela me rend fou ! J’ai tout de même le droit de me déplacer en fauteuil, mais pas longtemps, pour ne pas risquer d’endommager cette magnifique armure de fer… J’ai plus beaucoup d’autres pansements, mes autres plaies ont bien guéri…

C’est le matin est comme tout les matins, je suis obligé d’attendre l’aide d’une aide-soignant pour me laver, m’habille… Enfin hormis le port d’un boxer, le bas est limité. Après tout ça, je dois rester au lit, car le médecin veut voir ma magnifique jambe, alors je suis condamné à surfer sur le Net, mourant d’ennuis et surtout je veux éviter de penser au futur si incertain… Qu’est-ce que je vais pouvoir faire … Quel métier dans l’avenir …

fix externe :
 
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 989
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Mer 27 Sep 2017 - 12:24

Aujourd’hui, tu es en stage à l’hôpital. C’est ce qui te plait avec les études d’infirmier, tu n’es pas constamment en cours à assimiler la théorie, tu apprends beaucoup sur le terrain. L’école n’a jamais était ton fort, toi le gosse rebelle qui ne tenait pas en place. L’école militaire et tes 12 ans de service ton bien recadré depuis. A l’hôpital, tu es en stage en soins et rééducation. Ce que tu vois à tendance à te marquer. C’est idiot comme le manque de vigilance, d’attention peut créer comme accident.

En discutant avec deux infirmières, tu apprends qu’un vétéran est dans le service et que ses blessures sont sévères. Tu te plonges aussitôt dans tes pensées, te rappelant de ton passé. Tu te renseignes rapidement sur lui et l’infirmière t’indique ou le trouver. C’est avec appréhension que tu te retrouves devant sa porte close. Tu réprimes les tremblements de ta main avant de frapper. Faut dire que tu n’as plus vue de soldat depuis ta sortie de l’hôpital militaire il y a quelques mois. T’as même quitté les Etats-Unis pour tenter de te reconstruire, c’est peu dire.

Tu trouves la force de frapper pour annoncer ta présence, et puis tu rentres. Tu te retrouves face à un homme qui doit avoir pas loin de ton âge. Tu remarques aussitôt que son visage a été touché, même si la cicatrisation est en phase de se terminer. Mais surtout, tu remarques sa jambe, ou plutôt, l’espèce de ferraille qui entoure ce qui doit être sa jambe. Tu en as déjà vu plein à l’hôpital militaire. C’est en voyant ça que tu estimes t’en être bien tiré. Certes, tu as été torturé. Ton dos, ton ventre et même tes jambes en gardes quelques cicatrices, et tu as fini enterrer vivant. Mais t’es vivant, et debout. Au final, tes séquelles ne sont que psychologique contrairement à l’homme.

Tu te rends comptes que tu le regardes depuis quelques secondes sans rien dire. La gêne s’installe en toi et tu bredouilles.

« Bonjour, euh… » bredouilles-tu en te passant une main dans les cheveux, gêné.

Tu n’as pas pensé à ce que tu allais lui dire et tu te retrouves à présent là, planter comme un con devant son lit alors que tu viens de le dévisager pendant de longues secondes.

« Je voulais savoir si vous avez besoin de quelque chose ? » hasardes-tu maladroitement.

C’est une façon de s’en sortir au culot, mais tu ne te vois pas engager la conversation comme une brute du style ‘ouais je viens voir si t’es en plus mauvais état que moi à mon retour, mais t’as gagné haut la main’, ce serait particulièrement déplacé. Heureusement, tu es habillé avec le pyjama d’infirmier qui oscille entre le bleu et le violet, donc ça montre que tu n’es pas un touriste non plus qui s'est égaré dans sa chambre, même si y a marqué stagiaire en petit sur ton badge. D'ailleurs, y a tellement de patient qui me font remarqué que je suis seulement stagiaire à mon âge que ça a tendance à me blaser...

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Tom Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 526
ICI DEPUIS : 01/09/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Lowen
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Mer 27 Sep 2017 - 13:45

Le temps peut paraitre rapidement très long quand tu as le cul fixé dans un pieu, ou même dans un fauteuil… Je suis contente de pouvoir me mettre dans le fauteuil malgré tout, cela me permet de pouvoir prendre un peu l’air, mais je m’ennuie très vite… Je ne peux pas faire ce que j’aime faire, je ne peux pas aller courir, aller en salle de sport, sortir avec mes amis, qui sont obligés de venir me voir dans cet état, et j’avoue avoir beaucoup de difficulté avec ça… Me sentir si diminué… Adieu l’adrénaline, adieu le danger et le pire adieu cette estime de soi qu’on ressent quand on aide sa patrie… J’ai mon pc poser sur l’adaptable, je garde skype allumer, restant vigilant sur qui se connecte en espérant y voir Carter ou un autre de mes anciennes compagnies, qui sont encore sur le terrain là-haut… Je ne sais pas s’il est au courant de comment je vais, mais c’est le premier visage que j’ai vu en me réveillant à la base là-bas. J’espère qu’il va bien aussi.

Je tourne le regard pour regarde dehors, il fait beau j’espère que le médecin passera rapidement pour que je puisse aller un peu dehors, enfin s’il passe… J’entends toquer et je regarde la porte s’ouvrir, comme tout soignant qui se respecte ils n’attendent pas réellement qu’on leur donne l’autorisation de rentrer, quand tu es pieuté ici, oublie ton intimité, c’est un conseil ! Je le regarde, attendant qu’il m’annonce ce qu’il veut étant donné que je n’ai pas appelé pour demander quoi que ce soit.

« Bonjour… »

Dis je en attendant la suite des événements. Sa tête ne me dit rien, je tente de le détailler au mieux, mais ma vision est limite je suis incapable de lire sont étiquette.

« Euh non, j’n’ai pas appelé… »

Je ressens la détresse de mon interlocuteur.

« Enfin pendant que vous êtes là, si vous pouvez me dire quand va passer le médecin ce serait pas mal… Car j’aimerais bien prendre l’air. »

Bouée lancée.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 989
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Mer 27 Sep 2017 - 14:47

Quand tu es rentré dans la chambre et que tu l’as vu allongé, sa jambe meurtrie, et des blessures superficielles au visage, tu es resté un moment tétanisé. Tu songes à la solitude qui doit l’habiter, comme toi à ton retour du front. Tu te souviens que tu n’arrivais pas à parler de ce que tu avais vécu, même à un psychologue. Pour toi, personne ne pouvait comprendre ce que tu traversais, du moins pas les médecins, les psy ou la famille car aucun d’eux n’avait vécu la même épreuve que toi. Alors comment pouvaient-ils clamer qu’ils comprenaient ce que tu traversais ? C’est pour ça que tu étais venu dans cette chambre finalement. Pas par curiosité, mais plutôt par soutien. Tu étais le mieux placé pour savoir ce que c’était d’être inapte au combat. De renoncer à tout ce qui faisait ta fierté. Tu pouvais Le comprendre, alors tu t’es rendu à son chevet.

Il ne semble pas avoir relevé que tu l’as dévisagé. Tu réprimes un soupir de soulagement et tu lui fais un sourire franc. Evidemment qu’il ne t’a pas appelé, mais tu ne sais toujours pas comment lui révélé la raison de ta présence ici. Tu ne veux pas tourner trente ans autour du pot, mais tu ne veux pas non plus le brusquer.

« - Oui, je sais que vous n’avez pas, je suis stagiaire et la matinée est plutôt calme, alors j’essaye de me rendre utile. Je m'appelle Wyatt» lui avoues-tu en souriant.

Lorsqu’il me demande quand le médecin doit passer, tu lui révèles aussitôt.

« -Il ne devrait plus tarder, il a commencé sa tournée, mais il y a d’autres chambres avant vous. » lui avoues-tu en sachant que le médecin est arrivé en retard.


« Vous ne vous ennuyez pas trop ? »
hasardes-tu en posant une main sur le pied du lit.

Tu regardes rapidement dehors, tu comprends la volonté de Tom de sortir. Il fait beau dehors, et c'est dommage de devoir rester cloîtrer entre deux murs.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Tom Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 526
ICI DEPUIS : 01/09/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Lowen
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Mer 27 Sep 2017 - 21:22

Je ne sais pas qui est cet infirmier qui est rentré dans ma chambre, je ne le reconnais pas et en plus il n’a pas l’air très à l’aise. Il me regarde, me fixe, je crois, mais je ne suis pas bien sûr, ne le voyant pas distinctement à cause de cette fichue vision ! Je suis frustré pars ce corps qui me limite temps à présent… Je n’ai jamais eu d’accident, j’ai comme tout le monde était malade petit, mais rien de bien méchant et me voilà si limité à présent alors que j’étais en pleins milieux de l’âge actif… Je finis alors par lui venir en aide comme je peux. Je ne suis pas méchant, je ne vais pas le mettre à la porte, il m’arrive d’être désagréable c’est une certitude, mais j’essaye de prendre sur moi le plus possible… Ils ne sont en rien responsables de mon malheur… Quand il se présent, je comprends alors mieux pourquoi il a cet air un peu perdu. Mon oreille gauche blesser ne me permet pas t’entendre distinctement toutes les subtilités de ses paroles, parfois un bourdonnement m’handicapant davantage dû aux séquelles de l’accident. Le médecin m’a prévenu cela peut revenir de temps en temps, quand mon oreille subit une « agression » même si je ne l’entends pas.

« Wyatt, le stagiaire ? Moi c’est Tom robot cop… »

Dis-je en laissant apparaitre un petit sourire malgré tout, l’humour une arme. Il doit avoir un peu près mon âge, peut-être même un peu plus âgé… Ce n’est en aucun cas moqueur, je dirais même que cela me fait du bien… Pourquoi ? Car cela signifie qu’il faisait autre chose avant d’être ici… J’arriverais peut-être à en faire de même…

« D’accord… J’aimerais bien qu’il passe rapidement, pour que je puisse aller au fauteuil avant le déjeuner, j’aimerais bien prendre l’air… »

Je suis soulagé de le voir approcher, pouvant enfin le distinguer plus clairement et l’entendre bien mieux.

« Mon seul plaisir et de pouvoir sortir un peu dehors… Même ça c’est limite, alors si je m’ennuie terriblement… Je me sens souvent pris au piège, dans une cage telle un lion… Vous savez, je suis quelqu’un de sportif à la base, quelqu’un qui aime le terrain, que ça bouge… Alors, reste le cul dans un lit ou une chaise me rend dingue… »
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 989
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Jeu 28 Sep 2017 - 9:57

Depuis tes seize ans, on t’a forcé à te surpasser. L’école militaire a été à la fois une punition et une bénédiction pour toi. Souvent, tu te demandes ce que tu serais devenu si tes parents ne t’y avais pas envoyé. Probablement un voyou dépassé par les conneries que tu avais fait et que tu aurais continué à faire. Quand tu le vois là, couché dans ce lit, tu te dis que ça aurait pu être toi. Mais surtout tu ne veux pas qu’il baisse les bras, même si tout semble insurmontable. Le blessé lui, malgré sa situation n’a pas perdu le sens de l’humour.

« Tom Robot-Cop, ça claque ! » Commentes-tu amusé.

Tom attends avec impatience l’arrivée du médecin pour sa visite journalière. Il t’explique pourquoi et tu comprends parfaitement ce qu’il peut ressentir. Tu supposes que tu ressentirais la même chose, mais tu ne peux que supposer car toi, t’es bien debout sur tes jambes.

« - Malheureusement, j’ai pas le potentiel pour le faire venir plus vite. Mais, je peux vous tenir compagnie si vous voulez. » lui proposes-tu en souriant.

Il a le physique d’un sportif, il a vingt-sept ans et il va devoir repartir à zéro après ses blessures. Parce que t’es pas dupe, l’armée pour lui, c’est terminé. Et tu sais que la reconversion, c’est jamais simple, t’en a fait les frais récemment toi aussi. Tu vois l’ordinateur de l’homme posé devant lui, et tu laisses un sourire nostalgique apparaître.

« - Vous avez des nouvelles de votre unité ? » le questionnes-tu naturellement, sans te soucier de la normalité de la question.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Tom Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 526
ICI DEPUIS : 01/09/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Lowen
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Jeu 28 Sep 2017 - 11:13

J’ai très rapidement su que l’armée était faite pour moi, mon engagement était important pour moi, et quand j’ai pu renouveler mon contrat pour dix ans, je n’ai pas hésité un instant à me réengager. Malheureusement pour moi, cela ne m’a pas porté chance, apparemment j’aurais du me cantonner à qu’un contrat. Je n’ai pu faire que 4 ans de ce contrat, j’aurais dû vivre encore 6 ans auprès de mon unité, de mes compagnons, ma deuxième famille… Celle-ci à présent amputé de deux membres, l’un mort et l’autre hors service dans un pieu d’hosto. Je le vit mal, mais je sais qu’on fond là-haut aussi c’est pas facile ! Ils ont perdu deux membres, deux points stratégiques. Tout ça est si frustrant, alors oui je tente de garder un minimum le moral avec un peu d’humour, carrément même de l’autodérision.

« Ouais enfin je serais mieux sens hein… »

Je sais qu’il n’a aucun pouvoir sur le faite que le médecin passe plus ou vite ou pas, les médecins sont de toute façon assez têtue, j’avoue avoir bien du mal a être aimable avec eux, contrairement aux autre soignants ou je fais plus d’effort…

« Merci. »

Même si je ne suis pas sûr que cela change grand-chose, je serais déjà plus agréable si cette discussion avait lieu dehors… Je n’ai pas refermé mon ordinateur, non pas manque de politesse, mais parce que je ne veux vraiment pas les louper si quelqu’un pointe le bout de son nez. Je le regarde alors un peu surpris, je sais que sur mon dossier, il y a limite marquer en gros et gras que je suis militaire et l’armée garde un œil sur mon état, pour savoir si je vais pouvoir revenir sur le terrain ou pas, mais me parler de mon unité n’est pas quelque chose de naturel ici.

« Mon unité ? Je… Non pas pour l’instant… On est, enfin l’un est mort et l’autre, moi, est dans le fond d’un lit d’hôpital alors… Je pense qu’il ne chôme pas… »
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 989
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Jeu 28 Sep 2017 - 12:46

Ton regard se pose à nouveau sur le métal qui lui maintien la jambe et tes pensées vont aussitôt pour tout tes anciens compagnons d’armes toujours déployés. Dés que tu as pu quitter l’hôpital militaire il y a trois-quatre mois, tu es venu t’installer à Bowen. Tu ne te voyais pas vivre sur la base après tout ce que tu avais vécu et après que les psychiatres t’aient déclaré inapte au combat. Pour toi, c’était la pire humiliation qu’on pouvait te faire subir, comme si ce que tu avais traversé n’avait pas été suffisant. Être déclaré inapte, c’était comme si on t’annonçait que tu n’étais plus bon à rien.
Tu ne te voyais pas quitter la base pour aller vivre chez tes parents, faut dire que tu ne les as quasiment plus vus depuis tes seize ans. Et tu les as tellement déçus lorsque tu étais adolescent que tu ne voulais pas retourner à Chicago pour ne pas voir leur regard de déception, encore. C’est pour ça que tu es venu à Bowen. C’était le seul endroit ou tu gardais de bons souvenirs, et surtout, c’était loin des Etats-Unis. Idéal pour repartir à zéro.

« - Oui je veux bien vous croire. Mais paraît-il que la mode cyborg bat son plein en ce moment. » Hasardais-je en souriant pour lui remonter un peu le moral.

Tu n’es pas certain que tes paroles puissent avoir l’effet escompté, mais au moins, tu essayes quand même.
Tu vois qu’il a l’air surpris par ta question. Peut-être que personne ne lui as posé jusqu’à présent. Faut dire que c’est typiquement militaire de se soucier de ceux qui sont encore là-bas. Toi-même tu consultes tes mails tous les jours et tu te connectes sur skype dès que tu es chez toi, juste au cas où. Tu discutes parfois avec des membres des rangers avec qui tu as passé ses dernières années, mais c’est plutôt rare. Ils ont à faire là-bas et lorsqu’ils se connectent, ils ont un temps limités et il le consacre à leur famille en général.

« - Désolé, pour votre collègue. Je… Pardonnez si vous me trouvez indiscret mais… Une mine ? » hasardes-tu un peu tendu.

Tu as déjà vu ce genre de dégâts. Tu as fais parties d’une unité de reconnaissance et de combat. Les Rangers sont ceux qui ouvrent la voie, donc les premiers à s’aventurer sur les terrains inconnus. Tu as perdus deux collègues, dont l’un était un de tes amis, alors tu sais ce que c’est. Et puis, le nombre de victimes des mines que tu as croisés sont nombreux, et surtout… combien d’enfants ? Tellement que tu n’as jamais eu le courage de les compter.

« -Je… Désolé c’est juste que… Je… J’ai déjà vu ça alors… » souffles-tu la gorge un peu nouée.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Tom Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 526
ICI DEPUIS : 01/09/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Lowen
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Jeu 28 Sep 2017 - 15:32

Je crois que malgré tout je suis heureux d’être dans cet hôpital malgré tout, je crois que j’aurais eu du mal à me retrouver dans un hôpital militaire, moins des miens, mais surtout rempli de compagnon blessé. On c’est tous qu’on peut finir dans un lit d’hosto… Les accidents arrivent ont le savent tous, on nous oblige à en avoir conscience pour pas qu’on se retrouve avec des types de types tête brûler qui foute tout le monde en danger… Les morts dans nos rangs sont de plus en plus rares, nous sommes de mieux en mieux entrainer, nos équipes médicales de plus en plus performantes. Mais malheureusement les séquelles sont que plus douloureuses… Est-ce que je regrette d’être vivant ? Non, bien sûr que non… Je suis dans un état déplorable, mais je sais aussi que d’autres vivent bien pires sans pour autant être tombés au combat… Certaine vive depuis leur naissance avec bien pire et je le sais… Cela ne m’empêche pas d’être en colère, bien évidemment. Wyatt tente de rebondir sur ma petite vanne et je lui offre un petit sourire.

« Je m’en serais passé tout de même, j’ai jamais été à la mode. »

Je reste surpris de la tournure de notre conversation, je ne peux que suspecter quelqu’un qui a de la famille dans l’armée tout du moins ! Ou alors carrément un ancien militaire, peut-être qu’il n’a fait qu’un contrat, remarque il a un petit accent pas très australien, peut-être américain si j’arrive à me souvenir de certaine rencontre avec d’autres homologues sur le terrain. Au fil de la conversation, je comprends rapidement que c’est lui l’ancien militaire.

« Merci… »

J’acquiesce à son hypothèse.

« Oui, c’est lui qui a marché dessus, j’étais à côté… Cela aurait pu être moi… »

Il m’annonce qu’il en a déjà vu, mais je l’ai compris.

« J’avais compris… Armée américaine ? Vous vous êtes pommé en Australie ? »

Souris-je pour continuer sur un peu d’humour.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 989
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Jeu 28 Sep 2017 - 17:46

Tu te permets de sourire lorsqu’il mentionne que la mode n’est pas trop sa tasse de thé. C’est sur que les uniformes militaires ne facilite pas la tâche pour suivre la mode, t’en sais quelque chose.
En une phrase, il te résume ce qui s’est produit. La mine, son collègue, lui. Il suffit d’une seconde pour que des vies basculent. Une seule seconde pour que tout parte en vrille. C’est ce que Tom a connu l’a bas, et toi aussi. Sauf que contrairement à Tom, toi, ça ne se voit pas totalement, c’est surtout dans ta tête toi. Tu ne dis rien, parce que dans ce moment là, y a rien à dire. Les épreuves comme ça se vivent tellement différemment selon les personnes et il n’y a aucun mot qui peut soulager, du moins pas à ta connaissance.

« - Mais ce n’était pas vous. » lances-tu distinctement.

Toi aussi tu as souvent pensé ainsi, même encore maintenant, tu continues à te demander pourquoi toi, on t’a trouvé, et pas les autres. Tes insomnies te ramènes souvent à tes souvenirs, mais tu gardes toujours ça au fond de toi, n’ayant personne avec qui le partager. Tu restes coït lorsqu’il suggère que tu faisais parti de l’armée américaine.

« - Euh… humm… bah … Oui c’est ça. C’est si évident que ça ? J’étais dans le 75e régiment des rangers » demandes-tu stupéfait. « Disons que… c’est difficile de repartir à zéro, alors… Comme le seul endroit ou je m’étais senti bien avant l’armée, c’était ici… à Bowen lorsque je venais voir mes grands-parents… ça m’a semblait logique de revenir ici. » Avouais-je en laissant ma langue se délier. « Et vous ? Armée de terre ? » suggères-tu par déduction.

L’armée australienne n’est pas aussi grande que celle américaine, et il ne te semble pas avoir entendu parler de régiment australien déployés, autre que ceux de l’armée de terre.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Tom Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 526
ICI DEPUIS : 01/09/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Lowen
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Dim 1 Oct 2017 - 21:19

Il ne faut pas non plus être vif d’esprit pour comprendre qu’il sait de quoi je parle, je comprends rapidement que s’il est là ce n’est pas par simple gentillesse ou pour bien ce faire faire des autres infirmiers/ères et gagner des points à son stage, c’est bien parce qu’il a vu sur mon dossier que je suis militaire… Oui je ne peux pas pour l’instant parler de tout ça au passé, même si j’ai conscience que pour moi c’est réellement plus possible, mais je ne peux pas… Mais le voir début devant moi avec un nouveau projet de vie me montre qu’on peut réussir a sortir de ce cocon familial que devient l’armée, enfin pour moi en tout cas, mais je crois que c’est assez général, sinon on ne survis pas aux épreuves. Je lui explique vaguement ce qui s’est passé, enfin vaguement, en fait je n’ai pas grand-chose d’autre à rajouter… Il décide alors de mettre le doigt sur quelque chose que je sais déjà, en effet ce n’est pas moi.

« Non, ce n’est pas moi… »

Parfois je me réjouis de cela et parfois bien moins… Je sais que je dois m’estimer heureux de respirer et d’être dans cet état, car oui cela aura pu être bien pire, je le sais… J’essaye de détourner un peu la conversation ailleurs que sur ma petite personne. Je finis alors par utilisé les quelques bribes d’information récolter, mais cela me suffit, on est très vif dans nos déductions, j’ai pas besoin de plus. Je lâche un petit sourire à sa réponse.



« Si je n’ai pas la capacité de remarquer votre petit accent américain, je serais un mauvais soldat. »

Je l’écoute m’expliquer un peu le pourquoi de ça venu ici, il n’est pas cent pour cent américains alors !

« Je comprends, c’est important d’avoir un lieu pour nous ressourcer. »

Combien de fois ai-je été si soulagé de rentrer chez mes parents lors de mes permissions, n’ayant pas d’appartement à moi, mais tant mieux, je ne voulais pas être seul en rentrant, j’avais besoin de ma famille et maintenant j’en ai encore plus besoin…



« Oui, j’n’ai pas vraiment le pied marin et j’aime bien avec les pieds sur terre. »

Nous ne sommes pas la plus grosse armée qui soit c’est vrai, mais nous avons quand même des forces aériennes et nautiques.
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 989
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Lun 2 Oct 2017 - 1:08

Tu ris malgré toi. En Afghanistan, la coalition englobe plusieurs unités de différents pays. La langue officielle reste l’anglais, donc c’est un gros plus, mais les accents trompent rarement.

« - Ouais, c’est surtout pour éviter l’incident diplomatique ! » plaisantes-tu. « Surtout quand on confond un anglais avec un canadien quebecois. Je ne vous raconte pas le bordel ! » Complètes-tu avec un sourire en coin.

Pourtant, tu t’étais assagis après l’école militaire, mais cette fois-là, tu avais réussi à dresser des barrières entre unité de combats de différents pays, sans même que ce soit volontaire.

Bowen était tellement loin de tout ce qui avait composé ta vie ses quinze dernières années que c’était une véritable bouée de sauvetage à tes yeux. Tu t’y sentais bien, presque apaisé. Tu doutais de pouvoir trouver ça à Chicago ou a Fort Benning.

« - D’ailleurs, vu la gravité de vos blessures, je suis étonné que vous ne soyez pas dans un hôpital militaire » te permets-tu de lui faire remarqué. « Alors pourquoi Bowen ? » oses-tu demander avec hésitation, pas certain dans ma déduction.

En revanche, tu souris lorsque tu constates que tu as visé juste concernant l’armée de terre.
Le medecin arrive enfin et tu t'éclipses le temps de la consultation pour ne pas gêner. Lorsqu'il sort, tu rentres à nouveau.

« - C'est bon, vous pouvez enfin sortir prendre l'air? » l'interroges-tu en souriant
« - Vous avez besoin d'aide? » lui proposes-tu alors.



__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Tom Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 526
ICI DEPUIS : 01/09/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Lowen
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Lun 2 Oct 2017 - 18:32

Apparemment le fait que je remarque qu’il a un accent américain le fait bien rire et en plus il décide de rebondir sur cette petite anecdote. Il est vrai que confondre un accent peut-être quelque chose d’assez compliquer pour le bon déroulement des actions ! Je le regarde amuser.

« C’est quand même pas le même accent, je comprends qu’il l’ait mal pris ! »

Dis-je amuser. Cela a au moins le mérite de faire passer un peu le temps. Nous discutons par la suite de notre ville, je comprends pourquoi il est venu ici. Il finit par se demander pourquoi je suis ici et non pas dans un hôpital militaire, cela se comprend, mais j’avais bien stipulé que quoiqu’il arrive je ne voulais vraiment pas finir dans un hosto militaire.

« Parce que j’ai pas ma famille ici et elle m’est indispensable pour m’en sortir j’en suis sur. »

Notre conversation est alors interrompue par l’arrivée du médecin, je le regarde quitter la chambre, alors qu’il aurait pour rester, histoire d’en apprendre un peu plus sur « mes problèmes ». Enfin bon, le toubib ne retire pas les pansements, il vérifie comment se porte le fixateur, mon pied et c’est loin d’être hyper agréable… Je soupire de soulagement quand il ressort, je le vois alors revenir.

« Ouais, mais j’ai mal là… Oui je suis incapable d’installer ma jambe correctement seul. »

Pour pas que je me fasse le mâle tout seul, ma famille mette le fauteuil roulant à distance, comme ça ils sont sûrs que je ne ferais rien contre avis médical. Je le laisse alors apporter le fauteuil, je retire l’accoudoir, descend le lit à bonne hauteur, pour au glissé mon cul dessus, et je le laisse alors prendre ma jambe pour la passer sur le repose jambe ou se trouve une oreille pour bien le caler, ceci ne se fait pas sans douleur, mais soit. Pour le reste je me débrouille.

« Et voilà. »
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 989
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Mar 3 Oct 2017 - 18:55

Ton anecdote à au moins le mérite de l’amuser. Toutefois, tu juges bon de te défendre avant qu’il ne te considère comme un parfait idiot.

« - Et bien pour ma défense, tu as déjà entendu un anglais tenter d’avoir une conversation en français ? La confusion était inévitable ! » lui avoues-tu, amusé aussi.

Tu comprends enfin pourquoi il est ici, dans cet hôpital. Sa famille se trouve à Bowen, ou du moins dans les environs. Il a besoin d’eux, probablement pour son moral et tu l’envies un peu. C’est horrible de penser ça, surtout vu dans l’état ou il est. Mais toi, tu n’as pas cette relation avec ta famille. T’es un étranger pour eux et vice-versa, c’est pas ce que tu peux qualifier de relation familiale.

« - Vous êtes proche de votre famille ? » lui demandes-tu en souriant, te doutant fortement de la réponse.
« - Comment vivent-ils ce qui vous est arrivé ? » ajoutes-tu curieux de savoir l’impact que ça avait pu avoir sur les autres.

Tu as préféré sortir le temps du passage du médecin. Tu as peut-être loupé une occasion d’apprendre des choses, mais tu ne te sens pas prêt. Ton passé militaire est bien trop présent dans ton esprit pour faire face à des blessures de guerre. Lorsque tu reviens dans la chambre, tu lui proposes aussitôt ton aide. Tu sais qu’il était impatient de sortir, alors tu vas pas le faire encore plus attendre.
Il t’avoue qu’il a un peu mal et tu en déduis que c’est lorsque le médecin a touché sa jambe pour vérifier que tout va bien qui a provoqué la douleur.

« - Vous voulez que j’aille voir l’infirmière en chef pour voir si on peut vous donnez un anti-douleur ? » demandes-tu aussitôt.

Finalement tu l’aides à passer du lit au fauteuil après avoir ramener le fauteuil près du lit. Tu as l’avantage d’avoir une certaine force, donc ça facile le déplacement de Tom. Tu termines en posant doucement sa jambe sur le marche-pied relevé. Après t’être assuré qu’il était bien installé, tu lui proposes :

« - Un peu de compagnie ? Ou vous préférez peut-être être tranquille ? » suggères-tu hésitant avant de sortir de la chambre.

Tu ne sais pas s’il veut de l’aide pour pousser son fauteuil. Tu sais que ses bras sont valides, et tu supposes qu’il n’aimerait pas se faire aider. Tu ne veux pas lui donner l’impression d’être un assisté, alors tu te contentes d’attendre et de voir s’il a besoin de ton aide.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar

Tom Ryan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 526
ICI DEPUIS : 01/09/2017
CRÉDITS : Angie
DOUBLE-COMPTE : Lowen
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    Jeu 5 Oct 2017 - 15:38

La beauté de toutes les langues est vraiment une belle chose, mais il est clair que c’est quelques choses d’assez difficile à gérer dans certains métiers, dont le notre aussi, même si l’anglais reste l’alternative pour tous les militaires, mais ce n’est pas toujours facile. Je souris alors amusé malgré tout. On parle alors de la ville, de nos raisons de notre présence et de ce fait je ne peux pas passer à côté du sujet sur ma famille. Je ne regrette pas de l’avoir près de moi, même si ce n’est pas tous les jours facile pour moi et pour eux… Que parfois je m’énerve pour rien, mais il reste ouvert et me soutienne, cela fait du bien. Je sais qu’en sortant d’ici mes parents m’aideront, que didi aussi, mes frères aussi a leur manière, car eux ont leur vie de famille à assurer.

« Oui très proches, mes parents m’ont toujours soutenu, malgré leur peur… qui s’est réalisée… Et j’ai une petite sœur qui est toujours là aussi. J’ai deux grands frères aussi ils ont des enfants donc ils sont là à leur manière. »

Comment ils vivent tout ça, je ne sais pas trop, je crois que c’est assez compliqué de réellement savoir ce qu’il ressente, je suis sur qu’ils portent tout un masque pour me rassurer, me protéger… A Par ma sœur que je lis assez facilement.

« On n’en parle pas trop, je pense qu’ils essayent juste d’être fort pour par m’inquiéter. Et moi je tente de les protéger au mieux aussi. »

Nous sommes interrompus par le médecin et s’ensuit quelques minutes très désagréables et douloureuses, mais une fois cela finit je sais que je suis libre pour la journée. Wyatt refait son apparition et m’aide alors à me mettre dans le fauteuil, mon meilleur ami pour les mois à venir apparemment… je lui fais pars de ma douleur et il me demande si je veux quelque chose, on aime bien me répéter que cela sers a rien de souffrir que me soulager la douleur n’est pas un mal, que j’ai droit de ne pas souffrir, cela ne sert à rien.

« On va passer par le poste de soin oui. »

Je déteste être seul en réalité.

« Si vous n’avez rien de prévu, je veux bien que vous restiez avec moi, la solitude c’n’est pas mon truc… »

Je pousse moi-même mon fauteuil, mais j’ai encore bien dû à me rendre compte des distances avec ma vision limitée. Parfois c’est réellement limite dans les ouvertures de porte, mais je m’y fais ! On passe voir l’infirmière qui me donne de quoi me soulage et je le laisse appuyer sur le bouton de l’ascenseur pour qu’on puisse rejoindre le rez-de-chaussée.

« Il fait bon dehors ? On peut sortir ? »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Il faut se battre même après la guerre - Wyatt    

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut se battre même après la guerre - Wyatt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers:  
all i want for christmas is you !
Le mois de décembre arrive maintenant à grands pas ! Afin de permettre aux habitants de se mettre dans l'esprit du temps des Fêtes, Le Maire les a convié sur la place pour des activités que vous rêvez de découvrir !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus