AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 orientation day ▶ feat. Maxence Kearse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
avatar

Alana Canterburry

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 475
ICI DEPUIS : 21/09/2017
STATUT : célibataire
MessageSujet: orientation day ▶ feat. Maxence Kearse   Jeu 28 Sep 2017 - 1:34

Alana s’était levée très tôt ce matin afin de ne pas manquer la fameuse journée d’orientation. Comme à chaque année, elle a lieu le lundi de la deuxième semaine de classe. Partout sur le campus, des kiosques sont installés pour représenter tous les domaines d’étude proposés par l’université de Bowen. Des personnes significatives sont sur place pour parler de leur métier, discuter du cursus scolaire et des perspectives d’emploi. Il y a aussi quelques conférences tout au long de la semaine.

Alana avait tout de suite vu le nom de Maxence Kearse sur le programme. C’était le juge de la cour Suprême de Queensland. C’était LA personne à rencontrer pour quelqu’un qui étudie en droit. Il donnait une conférence ce matin vers 8h30 et serait disponible pour discuter au kiosque de droit entre 12h et 14h. Prête à quitter à 8h, Alana s’était rendue à l’auditorium et avait assisté à la conférence donnée par le juge Kearse. Disons simplement qu’il n’était pas seulement intéressant à entendre parler. Ce qui expliquait probablement pourquoi autant d’étudiantes s’étaient présentées, même si elles n’étaient pas nécessairement en droit. Cela ennuyait Alana qui était là d’abord et avant tout parce qu’elle respectait le travail de Mr. Kearse.

Elle avait ensuite été dîner rapidement avant de se présenter au kiosque à 11h55, attendant impatiemment l’arrivée du juge. Évidemment ponctuel, il arriva à midi tapant. Il portait une chemise blanche et un veston noir. Même si Alana avait faire un effort ce matin, elle n’était pas du tout aussi chic et ‘’officielle’’que lui. Elle portait une blouse blanche transparente avec un cardigan bleu marin qui dépassait sur ses jeans bleus. Elle n’attendit pas une seule seconde, trop excitée et se présenta.

Bonjour, je suis Alana Canterburry. Je suis étudiante en première année de droit. C’était un honneur de vous rencontrer. Je suis venue vous voir ce matin lors de votre conférence, mais je n’ai pas eu la chance de poser une seule question, donc je me suis dit que j’allais me reprendre dit-elle dans le même souffle, probablement dû à la nervosité.

Étrangement, il n’y avait personne d’autre qu’elle qui était venu le rencontrer aujourd’hui au kiosque. Du moins, pour l’instant.

Avez-vous le temps que je vous pose quelques questions dit-elle en sortant une feuille remplie recto verso de son sac.

__________________________


and if you feel you're sinking
i will jump right over
into cold, cold water for you
and although time may take us
into different places
i will still be patient with you
& i hope you know
i won't let go

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Maxence Kearse

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: eleanor + kaliska + jackson + marc-aurèle + maxine + mia
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 870
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : angie (a) & anaëlle (s) & elizabeth (g-s)
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : i know we're lost, but soon we'll be found (eleanor)
MessageSujet: Re: orientation day ▶ feat. Maxence Kearse   Lun 2 Oct 2017 - 14:29

C’était la troisième année que Maxence acceptait de participer à la journée d’orientation au campus universitaire de Bowen. Après tout, comment refuser de rencontrer les prometteurs juristes de demain, et de les aider à faire des choix, à les éclairer sur tel ou tel domaine ou fonction ? Maxence se souvenait avoir participé, il n’y avait pas si longtemps que ça au fond, à ces kiosques ou conférences pour l’aiguiller dans son choix de carrière. C’était en rencontrant madame la juge Atkinson que Maxence avait su qu’il voulait à son tour siéger à un haut tribunal comme celui-là, et voilà que quinze ans plus tard, c’était exactement là où il se trouvait. Le trentenaire avait travaillé fort pour en arriver là, et jamais il n’aurait cru que ça arriverait si vite, alors qu’il était si jeune, mais il avait accueilli cette opportunité avec toute la fierté du monde. Maintenant, c’était à son tour de redonner, et de montrer aux étudiants qu’ils pouvaient croire en leur rêve, que s’ils y mettaient du cœur et de la volonté, ils pourraient arriver là où ils désiraient arriver. Le jeune juge donnait donc une conférence ce matin, à 8h30. La première de la journée. Il s’était habillé d’un pantalon et d’un veston d’un gris foncé presque noir, et une chemise blanche en-dessous. Pas de cravate, question de ne pas faire trop officiel et imposant non plus. Après tout, il serait à l’université, pas à la cour. En arrivant à l’auditorium en question, il avait découvert une salle pleine, ce qui forcément lui fit plaisir. Et comme il avait l’habitude de parler à de grandes assemblées, il ne fut pas trop intimidé par le nombre d’étudiants. Il donna sa conférence comme prévue, dans les temps et sans anicroche, en prenant même le temps de prendre quelques questions à la toute fin pour combler les dix minutes restantes. La suite du programme consistait en un kiosque qu’il « animait », ou plutôt devant lequel il se tenait pour accueillir les étudiants en droit qui avaient des questions quant à leur futur. À midi, il était donc là, n’ayant pris le temps que de manger une légère collation, parce qu’il avait été accaparé par d’autres collègues également. À peine arrivé, une jeune femme aux cheveux blonds s’avança vers lui pour se présenter et introduire un peu sa venue. « Bonjour mademoiselle Canterburry. Il est rare que des étudiants de première année soit déjà présents à de tels événements, ça fait plaisir à voir ! » Souvent, les premières années se disaient qu’ils avaient encore bien du temps pour réfléchir, pour s’orienter. La jeune femme, elle, semblait motivée à se plonger dès maintenant dans l’univers juridique. « Oui, il y avait beaucoup plus d’étudiants présents que ce qu’on m’avait dit, en se fiant aux inscriptions. Si j’avais su, j’aurais prévu une plus longue période de questions. » Admit-il avec un léger rire. « Mais nous avons tout notre temps, maintenant, alors je vous en prie posez-moi vos questions ! » De toute façon, il n’y avait pas une file d’attente ou quoi que ce soit.

__________________________



I FOUND LOVE WHERE IT WASN'T SUPPOSED TO BE
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Alana Canterburry

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 475
ICI DEPUIS : 21/09/2017
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: orientation day ▶ feat. Maxence Kearse   Dim 8 Oct 2017 - 22:24

Alana lui souriait et était complètement intimidée par l’homme qui se trouvait devant elle. Quand elle avait appris qu’elle avait été prise dans le programme de droit de l’université de Bowen, elle avait tout de suite fait des recherches pour voir qui étaient les employeurs importants chez qui elle pourrait travailler et en apprendre plus. Le nom du Juge Kearse revenait tout le temps dans ses recherches. Elle savait qu’elle ne pouvait pas rater l’occasion de le rencontrer et de faire une bonne impression. Qui sait ou cela pourrait mener...

D’abord, si j’ai bien fait mes recherches, j’ai lu que vous habitez Bowen depuis toujours. N’avez vous jamais eu envie d’aller ailleurs? De plus grandes villes peut-être? Qu’est-ce qui fait que vous restez ici à Bowen après toutes ces années? Que représente Bowen pour vous?
Demanda-t-elle. Elle espérait ne pas le froisser avec sa question. Elle appréciait bien Bowen, enfin de ce qu’elle avait vu de ses premières semaines, mais elle savait qu’elle ne pratiquerait jamais le droit toute sa vie ici. Elle voulait savoir ce que cette ville avait de si spécial.

Ensuite, qu’est-ce qui vous a poussé à étudier le droit et à finalement devenir juge? Personnellement je voudrais devenir avocate dans le milieu communautaire mais je peux évidemment comprendre l’attrait de devenir juge dit-elle en riant un peu. Il n’y a effectivement pas de poste plus important et haut dans la hierarchie que juge. Mais cela n’intéressait pas du tout Alana, ce n’était pas pour elle. Voyant que l’homme s’apprêtait à répondre à ses questions, elle en profita pour sortir un crayon afin de noter ses réponses. Oh oui, la jeune Canterburry était une étudiante très sérieuse et elle comptait le prouver. Elle prenait ses études très au sérieux. Après tout, ce n’est pas pour rien qu’elle a fait des années de mannequinat dans des conditions parfois difficiles. Elle voulait devenir avocate et elle le deviendrait, à tout prix.

__________________________


and if you feel you're sinking
i will jump right over
into cold, cold water for you
and although time may take us
into different places
i will still be patient with you
& i hope you know
i won't let go

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Maxence Kearse

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: eleanor + kaliska + jackson + marc-aurèle + maxine + mia
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 870
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : angie (a) & anaëlle (s) & elizabeth (g-s)
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : i know we're lost, but soon we'll be found (eleanor)
MessageSujet: Re: orientation day ▶ feat. Maxence Kearse   Lun 9 Oct 2017 - 3:08

La première et seule étudiante à s’être rendue à son kiosque n’hésita pas à se lancer pour des questions. Tant mieux, si elle en avait, parce qu’ainsi Maxence pourrait être un peu plus occupé. Certes, certaines conférences étaient peut-être toujours en cours, débordant des horaires, et certains étudiants préféraient peut-être également manger leur lunch avant d’aller parler aux divers professionnels. Il ne fallait pas que Maxence s’en fasse avec cela et puis, au pire, si personne d’autre ne venait, il aurait au moins réussi à rejoindre une future juriste et c’était déjà un beau départ. Toutefois, vues ses recherches et ses questionnements, le juge eut de certains doutes quant à la réelle vocation de la blonde qui se tenait devant lui. Il esquissa un sourire face à interrogations qu’elle avait, concernant son attachement à Bowen et le fait qu’il ne soit jamais parti ailleurs. De toutes les questions sur sa carrière, il ne se serait pas imaginé que celles-ci seraient les premières abordées. « Êtes-vous certaine que vous voulez devenir juriste et non pas journaliste ? » Plaisanta-t-il d’abord, rien que pour souligner l’intensité de cet échange qui venait à peine de commencer. Et, pourtant, Maxence ne se ferma pas pour autant. Si elle désirait des réponses à ces questions-là précisément, alors le trentenaire les lui donnerait. « Plus sérieusement, et pour répondre à vos questions … J’ai souvent envisagé aller ailleurs. Enfin, Brisbane, plus précisément, puisque c’est là que se trouve la Cour. On m’a souvent demandé pourquoi je préférais faire le long voyagement plusieurs fois par mois plutôt que de tout simplement m’installer là-bas. » Il haussa les épaules. « Je ne suis pas vraiment fait pour la grande ville, j’imagine. J’aime bien Bowen, ce n’est pas trop petit mais pas à s’y perdre non plus. Les gens se connaissent, les commerces sont là pour rester … » Il inclina légèrement la tête en regardant Alana. « Êtes-vous native d’ici ? » Demanda-t-il, à son tour de se montrer intéressé. Après tout, si elle n’était ici que pour ses études, peut-être avait-elle du mal à comprendre l’attachement qu’on pouvait développer pour cet endroit. C’était à force d’y rester que Bowen gagnait une place dans le cœur de ses habitants. Une fois qu’il eut répondu à ces questions, Alana relança la discussion en la dirigeant maintenant davantage sur le droit. Maxence était beaucoup plus à l’aise de parler de ça que de sa vie personnelle, même si son lieu de résidence n’était pas tant que ça privé. « C’est très noble de vouloir travailler dans le milieu communautaire. De belles causes vous attendent là-dedans. » C’était noble parce que ça ne rapportait pas énormément d’argent, au contraire il fallait être prêt à sacrifier beaucoup de son temps pour peu de revenus. Sauf qu’il s’agissait de gens qui avaient le plus besoin d’aide, et voilà ce qui était beau dans l’ambition d’Alana. Maxence n’avait pas eu cette générosité. Attendant que la blonde s’installe avec son carnet et son crayon, il répondit : « Ce qui m’a poussé vers le droit, je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas le cliché de l’homme qui a vécu une injustice et qui veut alors étudier le droit pour rétablir l’ordre. Je n’arriverais même pas à vous donner un élément déclencheur qui m’a poussé à aller dans cette voie. Je me suis juste toujours énormément intéressé aux affaires judiciaires, quand j’ouvrais le journal c’était toujours la rubrique justice qui m’accrochait, qui m’interpellait. Très jeune j’ai commencé à suivre des dossiers, des procès, et j’avais une réelle admiration pour ceux qui prenaient toutes ces décisions, qui rendaient des jugements réfléchis à la lumière de la loi mais aussi du contexte actuel. C’est surtout l’interprétation des lois qui me fascinait, et j’imagine que ça m’a semblé une évidence, après, que le rôle de juge me convenait. » Il esquissa un sourire. Il n’y avait rien d’extraordinaire à son histoire, juste un passionné qui avait écouté son cœur. « Et vous, qu’est-ce qui vous a motivée à aller vers le droit, et vers le communautaire plus précisément ? » Elle était en première année et déjà son choix semblait fait, alors forcément elle tirait son expérience de quelque part.

__________________________



I FOUND LOVE WHERE IT WASN'T SUPPOSED TO BE
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Alana Canterburry

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 475
ICI DEPUIS : 21/09/2017
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: orientation day ▶ feat. Maxence Kearse   Lun 9 Oct 2017 - 3:34

Maxence avait bien vu qu'Alana cumulait les questions sans lui laisser le temps de placer un seul mot. Il blagua en lui demandant si elle ne devrait pas être journaliste finalement. Gênée, Alana lui avait souri et avait compris qu'elle devait calmer le jeu un peu et le laisser répondre. C'était probablement la nervosité qui faisait qu'elle était aussi intense, elle n'était pas certaine d'où cette énergie venait. Oui le droit la passionnait évidemment, mais pourquoi autant de questions et certaines aussi personnelles. Elle s'était laissée emporter.

Non je ne suis pas d’ici...Je viens de Londres. Mon frère a déménagé à Bowen depuis quelques années et je suis venue le rejoindre. Ça ne fait que quelques semaines que j’ai touché le sol australien. Mais même si je suis ici depuis peu de temps je comprends ce que vous voulez dire...Après Londres et avant de venir ici, j’ai été pendant quelques années à Paris. Disons que Bowen contraste énormément avec ces deux endroits. La jeune femme était effectivement habituée à la ville, au trafic, au bruit constant. C’était la première fois qu’elle pouvait s’endormir dans le bruit dérangeant des voitures ou des fêtards qui veillaient la nuit. Elle eut aussi la chance d’observer réellement les étoiles pour la première fois dans sa vie. C’était un autre monde. Même si l’intégration était plus difficile qu’elle ne l’aurait pensé, elle était très heureuse d’avoir fait le choix de rejoindre son frère, ici.

Lorsque le juge Kearse lui dit qu’il n’y avait aucun élément déclencheur qui l’avait poussé à aller en droit, elle fut surprise. Pour Alana, le droit c’est une vocation. Ce n’est pas un choix qu’on fait à la légère ; il y a toujours quelque chose qui nous pousse à exercer ce métier. Mais semblerait que dans son cas, rien n’avait été un déterminant dans le choix de sa carrière. Lorsqu’il lui demanda ce qui l’avait poussé à faire ce choix, elle fut un peu gênée. Elle ne pouvait tout de même pas déballer sa vie privée ici, à un inconnu. Mais elle se savait incapable de lui mentir. Disons simplement que, enfin, qu’une de mes bonnes amies a eu affaire à un être horrible et vil et j’aurais aimé avoir de l’aide, enfin j’aurais aimé qu’elle ait eut de l’aide à ce moment pour se sortir de cette situation. J’ai envie d’être cette aide. Bon, elle ne disait pas tout à fait la vérité, c’était plutôt elle qui avait subi la violence de son père et par la suite de sa dernière fréquentation, mais elle n’était pas encore assez à l’aise pour parler de tout ça et ce n’était pas l’endroit pour le faire de toute façon. Sa gorge s’était un peu serrée, mais elle était parvenue à ne pas dévoiler ce qu’elle ressentait. Elle profita ensuite du silence pour regarder aux alentours. Toujours personne sauf elle devant le kiosque. Il faisait pourtant soleil et la majorité des étudiants n’étaient pas en cours en ce moment.

C’est ma chance aujourd’hui...y a-t-il plus de gens d’habitude? Enfin, si vous y étiez les années précédentes? Et savez-vous si certaines firmes engagent déjà? Non pas pour exercer, évidemment, mais simplement pour être interne et avoir déjà un pied dans la place. Elle savait qu’elle pourrait trouver ces informations sur le site web du département ou même en faisant une recherche de base sur Google, mais elle savait qu’elle aurait peut-être accès à des contacts privilégiés en s’adressant au juge directement.

__________________________


and if you feel you're sinking
i will jump right over
into cold, cold water for you
and although time may take us
into different places
i will still be patient with you
& i hope you know
i won't let go

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Maxence Kearse

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: eleanor + kaliska + jackson + marc-aurèle + maxine + mia
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 870
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : angie (a) & anaëlle (s) & elizabeth (g-s)
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : i know we're lost, but soon we'll be found (eleanor)
MessageSujet: Re: orientation day ▶ feat. Maxence Kearse   Mar 10 Oct 2017 - 4:11

Sa remarque sur le journalisme n’avait pas pour but de la gêner ou de la freiner dans ses propos mais, évidemment, l’effet fut exactement celui-ci. Maxence oubliait parfois que son statut ou encore son autorité dans la hiérarchie judiciaire lui donnait peut-être cet air inaccessible, surtout auprès des étudiants en droit qui avaient pu lire des décisions écrites par lui ou encore qui suivaient l’actualité dans les journaux et savaient donc pertinemment qui il était. Des remarques du genre, donc, pouvaient aisément intimider. Lui qui ne se prenait aucunement pour quelqu’un qu’il n’était pas avait parfois du mal à prévenir ces réactions. Il était maladroit, c’était le cas de le dire. Comme pour la rassurer, la mettre en confiance ou lui montrer qu’il n’était que son égal, Maxence lui posa tout autant de questions sur elle. Et puis, ça l’intéressait toujours aussi de voir d’où provenaient les étudiants, ce qui les poussaient à venir étudier la loi australienne et pourquoi le droit en général. Ils avaient tous tellement à apprendre les uns des autres, et puisqu’ils étaient présentement en face-à-face, aussi bien en profiter. « Oh, vous êtes donc arrivée juste à temps pour la rentrée des classes. Comme trouvez-vous l’université de Bowen ? » C’était un petit campus, rien de bien extravagant, les plus grosses universités se trouvaient dans les grandes villes d’Australie. Mais le diplôme était tout aussi bon qu’ailleurs, de l’avis de Maxence, même si ça n’était pas son alma mater à lui. « Londres, Paris, c’est vrai qu’à côté de ces deux grandes villes, Bowen doit être un sacré changement. Le contraste, est-il positif, ou négatif ? » Demanda-t-il avec un léger sourire. Elle avait beau dire qu’elle comprenait ce qu’il voulait dire, ça ne signifiait pas pour autant qu’elle était d’accord ou qu’elle partageait ce nouvel amour. Les plus petites villes, ce n’était pas fait pour tout le monde, et comme Alana n’avait visiblement jamais connu cela, le choc devait être assez grand. Bref, la jeune étudiante reprit ses questions en se dirigeant maintenant davantage sur le droit. Maxence parla de ses motivations à devenir juge, même si elles devaient être décevantes, au fond. Il se montrait honnêtement, tout simplement. Puis, à son tour curieux, il renvoya la question à Alana. Elle sembla d’abord gênée mais, au final, c’est lui qui le fut. Il venait de parler de ce cliché de ceux qui s’orientent vers le droit pour les injustices vécues ou perçues, et voilà qu’Alana lui avouait exactement cela. Il baissa un moment le regard, cachant son malaise, et hocha la tête en la regardant de nouveau. « Je suis désolé pour vous, enfin … pour votre amie, mais aussi pour vous d’avoir ressenti cette impuissance. » Alana semblait tout d’un coup différente dans sa manière de bouger, de le regarder, ou tout simplement même de respirer. Cette amie avait dû être très proche d’elle, et ce qu’elle avait vécu devait avoir été bien difficile. Visiblement, cela remontait en Alana de douloureux souvenirs. « Vous serez motivée par ça, par ce qui vous tient à cœur. Ça vous mènera loin. » Quand on est animés par cette ardeur, repousser les limites est toujours plus envisageable. Le silence s’installa peu après, et la blonde regarda autour d’elle tout comme Maxence. Il n’avait pas énormément d’expérience dans ce genre d’événement, il ne savait pas combien de temps il devait passer avec une personne. Ça l’aurait sans doute aidé si d’autres étudiants attendaient, les discussions iraient et viendraient, se relanceraient d’elles-mêmes. Heureusement, Alana reprit la parole … pour relever exactement sa pensée. « C’est la troisième fois que je viens, et j’avoue qu’habituellement il y a une plus grande affluence aux kiosques. Il faut dire, c’est la première fois que je suis à l’horaire du lunch, je n’ai pas l’impression que ça joue en ma faveur. » Il eut un léger rire. « Des firmes engagent déjà, oui. Vous pouvez d’ailleurs déjà songer à magasiner un peu votre stage de dernière année même si, je dois l’avouer, ce sont aussi les firmes qui magasinent … » En se basant sur l’implication des étudiants mais aussi bien sûr sur leurs résultats académiques, certains grands cabinets des environs allaient d’eux-mêmes chercher des recrues prometteuses. « Vous cherchez à avoir un emploi ou un internant à temps partiel, ou alors pour les vacances ? » Demanda-t-il, tentant de cerner les attentes d’Alana, pour mieux l’orienter.

__________________________



I FOUND LOVE WHERE IT WASN'T SUPPOSED TO BE
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Alana Canterburry

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 475
ICI DEPUIS : 21/09/2017
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: orientation day ▶ feat. Maxence Kearse   Mer 11 Oct 2017 - 4:23

Alana s'était laissée allée dans la conversation et avait déposé sa feuille de notes et son crayon sur la table près du juge Kearse. Elle n'était plus en mode interrogatoire ; elle avait simplement une bonne conversation avec quelqu'un qu'elle respectait. Évidemment qu'elle se sentait quand même intimidée d'avoir l'attention d'une personne aussi importante et significative, mais il lui semblait honnête. Il semblait avoir un réel intérêt envers elle, enfin dans un cadre de conversation. Oui je viens d'arriver. Pour l'instant j'apprécie beaucoup cette ville. J'adore le fait que ce soit assez petit pour que presque tout le monde se reconnaisse. J'adore le marché et la plage principalement lui dit-elle enthousiaste. C'était vrai qu'elle aimait Bowen, même si son intégration était plus difficile que prévu. Disons aussi que la relation avec son frère n'était pas totalement ce qu'elle avait espéré en venant le rejoindre. Il était encore très fêtard et sans vraiment de plan pour l'avenir. Il était à l'antipode d'Alana.

Elle fut soulagée de voir qu'il accueillait sa confidence, enfin, concernant son ''amie'' d'une façon très respectueuse et polie. Il avait raison lorsqu'il dit que cela serait une motivation essentielle dans ses études et pour sa carrière. C'est certain que simplement pour venger les gens que son père a blessé et pour faire la paix avec ce qu'elle avait elle-même vécu, elle se faisait un devoir d'aller jusqu'au bout de ses études. Elle le voyait déjà, lorsqu'elle fermait les yeux, son avenir en tant qu'avocate. À aider les moins nantis, les écorchés de la vie et les personnes en situation trouble.

En fait j'aimerais un truc à temps partiel. J'ai accumulé assez d'argent dans les dernières années pour bien vivre et payer mes études, mais je veux tout de suite mettre mes mains à la pâte. Je veux être sur le terrain, voir le fonctionnement, faire mes preuves. Pensez-vous qu'une firme serait intéressée à engager une étudiante de première année ou je mes fais des films? lui demanda-t-elle en regardant par terre. Elle savait qu'elle était motivée et intense et que cela pouvait effrayer certains professeurs ou futurs employeurs, mais elle ne pouvait pas se retenir. C'était dans sa nature. Quand quelque chose la touchait, elle se donnait à 150%. Je sais bien qu'au début je ne ferais qu'amener les cafés et faire les photocopies, mais je m'en fiche. Je suis prête à tout. Elle reprit un peu de confiance et regarda l'homme dans les yeux, essayant de voir s'il la pensait complètement cinglée ou comme une candidate idéale.

Sinon est-ce que vous êtes en charge de classes cette session ou vous ont-ils simplement inviter parce que, enfin, parce que vous êtes le juge Kearse dit-la jeune femme en pouvant retenir un rire de nervosité.

__________________________


and if you feel you're sinking
i will jump right over
into cold, cold water for you
and although time may take us
into different places
i will still be patient with you
& i hope you know
i won't let go



Dernière édition par Alana Canterburry le Jeu 12 Oct 2017 - 2:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Maxence Kearse

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: eleanor + kaliska + jackson + marc-aurèle + maxine + mia
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 870
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : angie (a) & anaëlle (s) & elizabeth (g-s)
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : i know we're lost, but soon we'll be found (eleanor)
MessageSujet: Re: orientation day ▶ feat. Maxence Kearse   Mer 11 Oct 2017 - 16:37

C’était ce que Maxence appréciait de cette ville, aussi. Que presque tout le monde se connaisse, au moins d’un nom. Tout le monde partageait une connaissance commune, et c’est ce qui permettait de tisser tellement de relations diverses et variées. Et puis, les gens d’ici ne voyaient pas forcément Maxence comme l’Honorable Juge Kearse, beaucoup de gens ici l’avaient vu grandir, ou avaient grandi avec lui. Il était le petit voisin d’à côté, il était l’élève modèle de la classe, il était le gars avec qui telle ou telle fille avait vécu son premier rendez-vous. Ça lui faisait plaisir de rester à cet endroit où le connaissait pour d’autres choses que sa brillante carrière, car même s’il en ressentait une énorme fierté, ce n’était parfois plus assez. « C’est vrai que la plage est un atout incontournable comparativement aux deux autres villes que vous avez habitées. On peut se sentir en vacances même quand ce n’est que pour une journée au bord de l’eau. » Il sourit. Bien souvent, Abygaël le suppliait d’aller pique-niquer à la plage, le samedi. Pour elle, c’était synonyme de soleil, de liberté, d’amusement. Ils apportaient de quoi se lancer le ballon ou faire des châteaux franchement épiques dans le sable. Alana lui apprit finalement ce qui l’avait elle-même poussée à étudier le droit. Maxence ne réalisa pas qu’elle parlait d’elle et non pas d’une amie – en même temps, comment aurait-il pu supposer cela ? Il lui partagea sa compassion, lui disant que ce ne serait qu’une motivation supplémentaire pour semer le bien autour d’elle, ce qu’elle sembla approuver. La blonde lui demanda alors quelques questions à proposer d’éventuels emplois ou stages qu’elle pourrait avoir, dès maintenant, à temps partiel. « C’est certain que vous n’avez pas, ou alors peu de bases, comparativement à une étudiante de deuxième ou de troisième année. Comme vous le dites vous-même, il est plus probable que vous ayez des fonctions d’assistante pour commencer. Mais, si vous trouvez le bon endroit, il est fort possible qu’on vous donne rapidement un peu plus de responsabilités. C’est la meilleure façon d’apprendre, sur le terrain. » Enfin, ça, c’était selon lui. L’opinion n’était pas partagée de tous, de ceux qui préféraient la théorie à la pratique, mais c’était une autre histoire. Alana lui demanda ensuite s’il donnait des cours ici, ou s’il était seulement invité pour la journée d’orientation. « Je n’ai jamais encore eu le plaisir d’enseigner. Peut-être un jour. Pour le moment, avec mes allers-retours à Brisbane pour les procès, je n’ai pas vraiment le temps pour prendre la charge de certains cours. » Il sourit, avant de relever légèrement les épaules et d’incliner la tête, hésitant quelques secondes avant de proposer : « Je vais vous poser une question, mais soyez tout à fait à l’aise de me dire si vous n’êtes pas intéressée. Que diriez-vous d’être assistante-recherchiste, pour fouiller dans les recueils de jurisprudences et trouver des décisions pertinentes pour certaines causes qui sont entendues à la Cour suprême ? » Ce n’était pas tout à fait le domaine vers lequel elle s’enlignait mais, en même temps, en tant que tribunal d’appel, on voyait des causes de toutes les couleurs.  

__________________________



I FOUND LOVE WHERE IT WASN'T SUPPOSED TO BE
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Alana Canterburry

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 475
ICI DEPUIS : 21/09/2017
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: orientation day ▶ feat. Maxence Kearse   Jeu 12 Oct 2017 - 2:35

Alana s’attendait déjà à la réponse que l’homme lui donna. Effectivement qu’aucune firme ne l’engagerait pour faire plus que des copies ou du café. Après tout c’était normal, elle n’avait encore aucune base en droit. Oui elle avait l’intérêt et la motivation, mais à quoi bon si on ne connaît pas le code civil et les lois qui régissent ce pays. Elle s’était préparée un peu avant de débarquer à Bowen ; elle était aller acheter des bouquins recommandés dans ses plans de cours et les avait tous lu à l’avance. Mais elle savait que la route serait longue et ardue avant de pouvoir être avocate et exercer en toute légalité. Par contre, même si l’idée d’aller chercher les cafés et faire le travail moins amusant ne l’emballait pas du tout, il fallait bien qu’elle commence quelque part et qu’elle fasse ses preuves si elle voulait se trouver un boulot un jour. Toutefois, elle savait qu’elle ne pourrait pas commencer tout de suite dans le communautaire ; ils avaient à peine d’argent pour payer les avocats alors on oublie de pouvoir engager des assistants et des internes. Elle allait devoir commencer dans une plus grosse boîte qui serait moins son genre. Mais c’était ainsi que la vie dans le monde légal fonctionnait.

Je serais prête à faire tout ce qui est demandé si je pouvais me trouver un truc...mais comme vous dites, sans aucune base, je pense que ça va être complexe...je ne pense pas trouver quoi que ce soit pendant ma première année. Elle n’était pas pessimiste, elle était réaliste. Elle ne voulait pas avoir trop d’attentes en allant porter ses CV. Et puis au fond peut-être que c’était mieux d’avoir plus de temps pour faire ses lectures et étudier pendant sa première année et de travailler les sessions suivantes. Elle se faisait à l’idée que ce serait ainsi jusqu’à ce que Kearse lui propose un job, comme assistante-recherchiste, pour lui. Alana le fixait, les yeux et se retenant que sa mâchoire ne tombe pas. Assistante-recherchiste? Fouiller dans les jurisprudences pour le juge de la cour Suprême? Toujours en ne disant rien, elle s’imaginait déjà avec des dizaines de documents autour d’elle, à lire et surligner toute la nuit et entre ses cours. Et un sourire se dessina tranquillement sur son visage. Euh, évidemment. Évidemment que oui je voudrais. Elle se retenait fortement de ne pas lui sauter dans les bras, elle devait rester professionnelle après tout. Je serais vraiment ravie de travailler pour vous, Mr. Kearse. Enfin, juge Kearse. Que préférez-vous? Le questionna-t-elle en lui tendant la main pour accepter sa proposition.

__________________________


and if you feel you're sinking
i will jump right over
into cold, cold water for you
and although time may take us
into different places
i will still be patient with you
& i hope you know
i won't let go

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Maxence Kearse

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: eleanor + kaliska + jackson + marc-aurèle + maxine + mia
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 870
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : angie (a) & anaëlle (s) & elizabeth (g-s)
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : i know we're lost, but soon we'll be found (eleanor)
MessageSujet: Re: orientation day ▶ feat. Maxence Kearse   Dim 15 Oct 2017 - 4:58

Maxence savait ce que c’était que d’avoir la motivation complètement dans le plafond alors que le reste du monde n’avait pourtant rien à offrir, rien à proposer pour satisfaire cette soif d’apprendre et d’agir. Il avait été comme Alana, lui aussi, à ses débuts dans le domaine du droit. Il voulait toucher à tout, aider de n’importe quelle des manières en autant que ça lui donnerait l’occasion d’assister à certaines manifestations du droit. Sans doute était-ce parce qu’il se reconnaissait en elle qu’il lui fit alors cette proposition inattendue et, surtout, bien précoce. La dernière fois qu’il avait pris une décision aussi rapidement pour engager une assistante, c’était lorsque la sienne l’avait lâché à la dernière minute et qu’il avait dû éplucher les demandes de stage en tentant de rejoindre un étudiant qui n’en avait toujours pas trouvé. C’était ainsi qu’il était tombé sur Ludmilla, une slovène froide mais efficace qui avait malheureusement elle aussi quitté le navire assez rapidement. Encore une fois, Maxence prenait un risque avec Alana, mais une petite voix à l’intérieur de lui lui disait que ce ne serait pas une erreur. Rien que parce qu’elle était une étudiante de première année se pointant à une journée d’orientation visant les plus avancés du parcours, Maxence savait qu’elle avait une détermination inégalable. Et puis, plus il la prenait tôt, plus il pourrait lui offrir une expérience qui l’aiderait énormément pendant ses années d’étude. Un sourire se dessina alors sur le visage de la blonde, illuminant cette moue légèrement défaitiste qui l’avait jusque-là assombrie alors qu’elle s’imaginait portant les cafés de tous les employés du cabinet. Ça ne serait pas le cas, pas avec lui. Son café, il était très bien capable d’aller le chercher par lui-même. Dégager des grands principes de dizaines de décisions, ça par contre, Maxence n’y arriverait pas seul. « Monsieur Kearse ira pour le moment et, peut-être même qu’avec le temps, Maxence sera de mise. Et moi, comment dois-je vous appeler ? » Il esquissa un sourire avant de tendre sa main pour serrer celle d’Alana, qui avait été la première la lui tendre. « Évidemment, vous devez savoir que la Cour se trouve à Brisbane … Par contre, je pense que puisque nous résidons tous les deux à Bowen, travailler à distance mais ensemble pourra se faire. Mon ancienne assistante habitait aussi Bowen, et j’appréciais de pouvoir me rendre au café du coin pour les recherches et la rédaction, plutôt que de prendre l’avion. » Il marqua une légère pause pour lui laisser le temps de répondre, et ajouta ensuite : « Évidemment, si vous voulez m’accompagner à Brisbane pour assister à certains procès ou voir les bureaux, ça me fera aussi très plaisir. » En espérant qu’Alana soit la seule étudiante aussi passionnée et intéressée qui se présenterait ce midi au kiosque. Il ne pouvait quand même pas offrir une telle position à tous les bons candidats.  

__________________________



I FOUND LOVE WHERE IT WASN'T SUPPOSED TO BE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: orientation day ▶ feat. Maxence Kearse   

Revenir en haut Aller en bas
 
orientation day ▶ feat. Maxence Kearse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: western district :: université de bowen-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus