AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 All my senses come to life - Charliam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
baby kangou
avatar

Liam Matthews

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Charley & Sasha - Devan - Leo - Skylar - Theia - Maxine - Jamie - Lexi
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 854
ICI DEPUIS : 08/05/2016
CRÉDITS : Schizophrenic (avatar), Alas (sign)
DOUBLE-COMPTE : Tahlia, la flic complètement barrée
STATUT : 'Cause all of me loves all of you...
MessageSujet: All my senses come to life - Charliam   Lun 16 Oct - 15:05


Charliam - All my senses come to life


Ces dernières semaines s'étaient déroulées dans un véritable flou artistique pour Liam. Même s'il avait retrouvé la vue, il était difficile pour lui de retrouver quelques repères destinés à le rassurer. Entre les visites incessantes, le départ difficile de Théia, le manque de Sasha et sa convalescence à l'hôpital, il n'avait pas eu d'instants de répit pour se poser et faire le point sur sa vie. Car il avait peur de l'après. Il craignait de vivre dans un monde où il ne trouverait pas sa place. Cette impression-là, il l'avait depuis son accident, à vrai dire, mais il s'était toujours caché derrière son handicap. A présent, il était seul, à attendre cette date fatidique qui était sa sortie de l'hôpital.

Pourtant, deux jours avant sa sortie, Charley était passée le voir et lui avait fait la plus belle proposition qu'elle pouvait lui faire : elle lui avait proposé (pour ne pas dire imposer... le charme Hawkes évidemment) de venir quelques temps chez elle, avec Sasha. Sasha, qu'il n'avait pas encore vu de ses propres yeux. Il l'avait eu au téléphone, tous les deux jours au moins, mais il avait insisté pour qu'il ne vienne pas le voir dans cet endroit austère qu'était l'hôpital. Charley avait accepté. Peut-être même l'avait-elle compris. Parce qu'elle savait, tout autant que lui, que cette rencontre entre Liam et Sasha, cet instant où il le verrait enfin de ses propres yeux, ne leur appartenait qu'à eux trois. Eux trois. Un portrait de famille qui était devenu envisageable dès l'instant où Charley avait posé ses lèvres sur celles de Liam, à son réveil. Ils n'en avaient pas reparlé, faisant l'autruche comme ils savaient si bien le faire. Mais face à cette proposition, il n'avait pu s'empêcher de lui répliquer : "Tu sais qu'en vivant sous le même toit, on risque de passer pour un vrai petit couple. Je dors du côté gauche, hein..." se récoltant au passage un coup de coude dans les côtes qu'il avait bien mérité. Mais il avait dit oui. Si bien que les deux dernières nuits s'étaient faites plus douces et sa sortie était devenue bien moins angoissante.

Le jour J était arrivé. Un taxi était venu le chercher sur les coups de neuf heures du matin. Liam avait déjà rassemblé toutes ses affaires et avait fait le tour du service afin de saluer toute l'équipe soignante qui avait rendu son séjour plus supportable. Bien sûr, il avait encore ce visage émacié et ces cernes sous les yeux, mais le regard du jeune homme s'était fait plus lumineux durant ces longues semaines. Quand il s'était vu la première fois dans le miroir, cela avait été un choc pour l'ex-policier. Il s'était rendu compte à quel point il avait maigri, à quel point il avait perdu de sa superbe. Il avait pris un sacré coup de vieux et son look de vieux baba-cool n'arrangeait pas la chose.

Le médecin le salua chaleureusement, osant même un trait d'humour en lui affirmant qu'il ne voulait pas le revoir de sitôt, ce qui arracha un sourire au jeune homme, qui ne contesta pas ses paroles. Le chauffeur de taxi prit son sac et Liam quitta cet hôpital, heureux de découvrir l'extérieur et cette nouvelle vie qui l'attendait. Le trajet jusqu'à la nouvelle maison de Charley se fit dans un silence apaisant. Liam ne quittait pas des yeux le paysage qui défilait, s'imprégnant de toutes ces images dont il se délectait. Beaucoup ne faisaient plus attention à la beauté du paysage, mais lui appréciait chaque petit détail parfois futile. La voiture s'arrêta devant un grand portail. "Vous pouvez me laisser là." lança-t-il au chauffeur qui acquiesça d'un signe de la tête, sortant du véhicule pour lui donner son sac. Liam régla la course et remercia le jeune homme, se dirigeant alors vers son nouveau lieu de vie. Il sonna à l'interphone et entendit la voix de Charley, très vite entrecoupée par les rires de Sasha. Un sourire vint se dessiner sur les lèvres de l'ex-policier, dont le coeur s'accélèra brusquement sous l'impatience de voir la belle blonde et son fils. "Salut, c'est ton nouveau colocataire !"
AVENGEDINCHAINS

__________________________

Hello darkness, my old friend
Same old song, just a drop of water in an endless sea. All we do crumbles to the ground, though we refuse to see.©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Charley Hawkes

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Liam ¤ Woody ¤ Jeremy ¤ Devan ¤ Leo
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 469
ICI DEPUIS : 09/05/2016
CRÉDITS : Emy ♥ ¤ tumblr ¤ neondemon
DOUBLE-COMPTE : Tamsin la passionnée
STATUT : Liam Matthews, je crains que tu sois le seul et unique. Maman d'un petit garçon de deux ans, Sasha.
MessageSujet: Re: All my senses come to life - Charliam   Mer 25 Oct - 22:31

All my senses come to life

Charley & Liam

La blonde était passée voir son ancien binôme chaque jour, autant que son emploi du temps le lui permettait. Matthews ayant demandé à ce que ses « retrouvailles » avec leur fils ne se fasse pas dans ce contexte aseptisé, il lui fallait le faire garder. Un aménagement qui ne l'embêtait en rien. On ne pouvait pas en dire autant de Sasha : le gamin réclamait régulièrement son père, qu'il n'avait pas vu depuis plusieurs semaines. Charley s'étonnait chaque jour un peu plus de constater à quel point l'enfant s'était attaché à son blond préféré - après David Beckham, évidemment - et à quel point la réciproque était vraie. Deux ans sans s'être connus, puis, il avait suffi d'une rencontre ... Un amour comme on en connaissait tant dans le monde et qu'elle s'en voulait d'avoir réprimé, par peur et colère. Ou disons plus simplement, par égoïsme.

Qu'à cela ne tienne ! La jeune femme avait trouvé un excellent moyen de se rattraper !

Environ cinq mois plus tôt, Granny, la mère de son père, était partie de sa belle mort. La vieille dame un peu excentrique s'était endormie un soir pour ne plus se réveiller. Elle avait beau être âgée, sa petite-fille en avait été très affectée. Granny, c'était celle qui avait vécu à New York, Bali, Madrid, Athènes ... Elle avait connu Warhol, Saint Laurent, Piaf, Picasso, Hemingway et bien d'autres. Elle lui contait ses aventures de jeunesse, avant qu'elle ne vienne prendre sa retraite dans sa ville de naissance, Bowen. Son amour maternel fut limité, au contraire de celui qu'elle voua à ses petits-enfants, sa "Furie" en premier. Loin de la mamie gâteau, elle empestait l'air avec ses cigarillos, avait un gros faible pour le whisky pur-malt. Sans compter les - très - jeunes amants dont elle se parait régulièrement. En somme, Charley l'adorait.

Le deuil de cet être cher fait, passée une période de tristesse plutôt intense, le notaire de Granny leur avait annoncé qu'elle léguait sa fortune à sa famille. L'ex-flic, habituée à vivre chichement, s'était soudain retrouvée avec une somme dont elle ne savait que faire. Alors, après avoir dévalisé le rayon sucreries du supermarché, elle s'était achetée une maison. Une petite bicoque un peu branlante mais magnifique, située en bord de plage. Elle qui réalisait qu'elle n'avait offert à son fils qu'un pauvre appartement au troisième sans ascenseur, pouvait enfin lui donner mieux. A Liam également, durant sa convalescence. Pour Sasha, toujours. Evidemment ! Pour qui d'autre ? Le déni, encore.

« MAMA ! CA FAIT TOC TOC ! » brailla l'enfant, déjà planté devant la porte. Il savait que son père arrivait aujourd'hui et depuis six heures ce matin-là, il campait dans le vestibule en refusant obstinément de bouger. « MAMAAAAAAAAAAAA ! » Une voix toute aussi beuglarde lui répondit à travers la cuisine. « ET BAH OUVRE ! » D'habitude, sa mère ne l'autorisait pas à ouvrir quoi que ce soit - placard, porte, poubelle, boîte. Quand on s'appelait Hawkes, mieux valait se tenir loin de tout battant susceptible de se refermer sur vos doigts. Ou pouvant révéler un pervers. Le karma. Aussi Sasha ne se le fit-il pas dire deux fois. De derrière son comptoir, la blonde entendit un concert de petits cris de joie et de bisous mouillés. Ils s'étaient enfin retrouvés.

Tout sourire, un gigantesque plateau de cupcakes entre les mains, elle débarqua enfin dans le hall, lequel donnait sur le salon où une banderole Welcome home, daddy ! en couleurs criardes était accrochée, entourée de ballons tout aussi cheaps. Les gâteaux, dégoulinant de beurre fondu et semblant tenir par la grâce du Saint-Esprit, étaient aussi infects que son goût pour la déco d'accueil. Menfin, c'était l'intention qui comptait. Et de toute façon, son coeur battait si fort dans sa poitrine qu'elle se moquait bien du reste, tout à coup. Même du tee-shirt qu'elle avait enfilé et qui n'avait aucun trou. Même du jean repassé, pour une fois. Elle était seulement là, à un sourire de toutes ses dents, face aux vraies retrouvailles du père et de son fils. « Je suis nulle en cuisine, mais au moins, j'ai essayé. » fut tout ce qu'elle trouva à dire. Espèce de courge. Heureusement, ainsi chargée, elle ne pouvait pas lui sauter dans les bras. Ouf.

Made by Neon Demon

__________________________


   
   
How could we explain this ? We were partners, we were rivals. How could we explain that now we are so much more ? — #Charliam.
Revenir en haut Aller en bas
 
All my senses come to life - Charliam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: à bowen-
Sauter vers:  
la nuit de l'horreur
Pour la saison d'Halloween, la ville se fait une beauté, un petit village est installé en dehors de la ville, passez-y faire un tour.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus