AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sans aucun soucis, philosophie, hakuna matata

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
grand kangou
avatar
Tahlia Wates
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 5001
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Unbreakable ♡ (ava), XynPapple (sign)
DOUBLE-COMPTE : Liam Matthews, pour vous servir.
STATUT : Save me from the dark
MessageSujet: Re: Sans aucun soucis, philosophie, hakuna matata   Mer 11 Avr 2018 - 16:59

"ça forgera leur caractère." affirma-t-elle, même si oui, ce serait terrible. Mais quel enfant n'avait jamais subi une petite honte grâce à ses parents ? Tahlia, elle, ne les comptait plus. Le pire avait été la première fois que son père avait rencontré son premier petit ami. Cela avait été mythique. Elle esquissa un léger sourire alors qu'elle reprit la parole : "Je disais drôle dans le sens ça va me faire drôle. Bien sûr que cela sera mignon, c'est même certain, mais ça restera étrange. On sera vraiment devenus des adultes, Jake." C'était cela qui effrayait le plus Tahlia. Parce qu'au fond, elle aura la responsabilité d'un petit être fragile. Sachant qu'elle avait du mal à se protéger elle-même, elle se demandait si un jour elle pourrait être une bonne mère. Pour Jake, elle n'avait aucun doute. C'était un homme doux, soucieux des autres. Il serait parfait dans ce rôle. Mais chaque chose en son temps. Pour l'instant, Jake était plutôt du genre à lâcher quelques phrases regrettables face à un Woody qui pouvait largement s'en servir. Rien de bien méchant, rassura-t-il, ce qui arracha un sourire à Tahlia qui ne répliqua pas, ne voulant pas jouer la curieuse face à un sujet qui pouvait gêner Jake. Tout comme il le fit vis-à-vis d'Arthur. Le jeune homme ne chercha pas à en savoir davantage. En même temps, il n'eut pas trop le choix puisque Tahlia finit par prendre les jambes à son cou, à une vitesse telle qu'elle eut à peine le temps de lui dire à tout à l'heure.

Quand ils se virent de nouveau, il était clair que les sujets de conversation abordés dans le magasin étaient du passé. Arthur était bien calé dans un coin de son esprit. Elle avait plutôt besoin de savoir ce qu'il se tramait chez Jake. Elle comprit bien vite que cela venait de Charlize, la patronne d'Imogen. Au fond, elle s'en doutait. Quand il y avait quelqu'un au-dessus de soi, tout devenait bien plus compliqué. Tahlia, elle-même, le vivait avec sa hiérarchie. Mais dans ce cas-là, elle ne comprenait pas vraiment tout le foin que la jeune femme faisait. Si la pâtisserie coulait, effectivement, il y avait de quoi, mais Imogen était loin de couler. Au contraire, Jake avait donner un nouveau souffle à la boutique. Il la gérait avec brio, cela valait donc bien quelques écarts bénévoles. "Je ne m'y connais pas vraiment en comptabilité, mais ça ne doit quand même pas chiffrer autant ? Comme tu l'as dit, ce n'est pas comme si tu le faisais tous les jours." Charlize semblait pointilleuse sur beaucoup de choses. Les employées aussi. Ou plutôt une employée. Tahlia ne connaissait pas Nushka, mais elle visualisait plus ou moins la personne que c'était. Elle avait dû la voir une ou deux fois dans la boutique. "Pour faire tourner une boutique, tu n'es pas obligé d'avoir que des pâtissiers. Tu peux avoir le meilleur pâtissier qui puisse exister, s'il n'a pas de bonnes compétences en vente, la boutique finira par couler. On ne peut pas être bons partout. Si Nushka est compétente dans son domaine, c'est déjà une bonne chose." Tahlia n'avait pas une vision d'ensemble, c'était difficile de juger pleinement. Elle, elle se basait sur ce qu'elle voyait mais elle n'était pas là pour apporter des solutions. Ecouter Jake était déjà une très bonne chose. Son ami vidait son sac et elle espérait que cela le libère déjà un peu. La jeune femme grimaça quand il évoqua aussi les soirées et ateliers. "En gros, elle remet tout en question... C'est dommage parce que ces soirées et ateliers sont quand même appréciés par la clientèle." Mais sa dernière phrase permit à Tahlia de mieux comprendre les actes de la patronne. Jake sous-entendit qu'elle avait quelques problèmes personnels. La policière ne chercha pas à en savoir davantage parce qu'elle n'était pas en droit, mais elle se permit juste d'ajouter : "C'est peut-être pour ça qu'elle cherche à dénigrer tout ce qui faisait la bonne image d'Imogen. Quand ça ne va pas dans la vie personnel, la vie professionnelle en pâtit aussi." Tahlia haussa légèrement les épaules, alors qu'elle afficha un sourire compatissant. "J'espère que ça s'arrangera et que tu pourras reprendre la pleine gestion de la boutique. Dans le cas contraire, tu pourras toujours aller voir ailleurs. Avec le CV que tu as, il est certain que tu pourrais faire des merveilles autre part..." C'était important d'aborder cette éventualité. "Tu n'as jamais penser à ouvrir ta propre pâtisserie ?" C'était encore autre chose. Elle savait que la part financière y était pour beaucoup dans tout cela, mais cela l'intéressait de savoir si son ami envisageait un jour d'avoir un établissement rien qu'à lui.

__________________________

LOST UNDER
THE SURFACE
Revenir en haut Aller en bas
baby kangou
avatar
Jake Rockhold
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 503
ICI DEPUIS : 27/08/2016
DOUBLE-COMPTE : Jeff, Jim, Jorge & Maddie
STATUT : En couple avec Callie depuis un an et six mois. Ont emménagé ensemble en septembre 2017
MessageSujet: Re: Sans aucun soucis, philosophie, hakuna matata   Sam 14 Avr 2018 - 12:47

Je jette un petit regard à gauche. A droite. Et on continue de discuter avec Tahlia. J'évite de parler trop fort. Je ne veux pas que tout ça s'ébruite. Si c'était le cas, ça me retomberait sur – pardonnez-moi l'expression – la gueule. Et ça ce serait violent oui. Tahlia ne comprend pas vraiment le comportement de Charlize. Comme moi d'ailleurs. Après je ne sais pas si c'est parce qu'elle est mon amie qu'elle est autant de mon côté. Les pâtisseries que j'offre généreusement à quelques galas de charité. On en est là pour le moment oui. Bah … Si tu vois ça comme un manque à gagner par rapport au prix auquel on vend c'est pas mal quand même. Après si tu ne prends qu'en compte la matière première et le temps de travail c'est un peu moins. Enfin je sais pas. J'ai jamais trop regardé à ça non plus en fait. La boutique tourne, pour moi, très bien. On vend très bien. On fait très bien notre chiffre. Je vais pouvoir donner une prime de fin d'année. Et encore, Noël n'est pas passé. Mais ce n'est pas pour autant non plus qu'il faut donner à tout va. Autre problème ? Les employés. Pas assez … polyvalent. Tahlia marque un point. Le problème c'est que Nushka n'est pas non plus spécialiste de la vente à la base. C'est un peu ce que je me tue à lui dire. Nushka a ses qualité, ses défauts, ses limites. J'en ai conscience et … bah voila ça se passe bien. Au départ elle a pas vraiment de compétences en vente. Mais ça ne l'empêche pas en ce moment de bien faire son boulot. Elle acquis gentiment de l'expérience. Ok au départ c'était peut-être pas le top du top. Mais on le savait. Ca semblait pas la déranger l'ancienne patronne au départ. Mais maintenant hein … Maintenant tout est bon pour les reproches. Oui c'est ça. Tout. Et je pense aussi que c'est sympa ! Enfin moi je m'amuse toujours bien. Callie me dit qu'elle aussi. Alors franchement j'en sais rien. Non, rien du tout. Peut-être les problèmes de sa vie personnelle. Sans doute même. Ce n'est pas évident c'est sûr. C'est loin de l'être. Et si au départ j'ai su la soutenir, là je n'ai plus su quoi faire. Et là … Ca part dans tous les sens. J'en sais rien. Je pensais qu'elle était capable de faire la part des choses. Et j'avais pas l'impression de me tromper. Tahlia me parle alors un peu plus franchement. Reprendre un endroit vraiment vraiment à moi. Ouais enfin … Cette boutique c'est quand même déjà un peu ma boutique. Et j'y tiens. Puis … J'ai pas assez d'argent pour le fond de commerce. Pas question de faire un prêt avec la maison. Et … Et puis ça ferait trop de travail. Ce qui est débile car en vérité ça n'en ferait pas beaucoup plus. Et je fais déjà pas mal de choses en ce moment à Imogen sans pour autant négliger les autres parties de ma vie. De toute façon je vais laisser passer les fêtes. J'aurais pas le temps de penser à ça. On verra bien comment démarre la nouvelle année. Et sur ce je bois une gorgée. Parole de sage ça non ? Ahah.
Revenir en haut Aller en bas
 
Sans aucun soucis, philosophie, hakuna matata
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District :: rues commerçantes :: Imogen-
Sauter vers:  
attentat et tueur en série...
Alors qu'un festival des épices a lieu sur la plage de Grays Bay, des tirs successifs se font entendre. La panique prend vite le dessus alors que tous les habitants courent dans tous les sens sans savoir où aller.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus