AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 move your body -r.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 200
ici depuis : 16/10/2017
crédits : yavanna
double-compte : lily-a, cj, xavier, tiffany, maxwell.
statut : célibataire
MessageSujet: move your body -r.   Mer 1 Nov 2017 - 0:31

Ce matin, tu avais rendez-vous avec une belle jeune femme. Tu l'avais rencontré quelques mois de ça pendant une séance de pole dance. Elle s'était trompée de salle voulant rejoindre un autre groupe - ce qui ne t'avait pas marqué parce que tu ne te souvenais déjà plus ce que c'était. Mais au fond ce n'était pas ça le plus important. Tu avais fait des étirements pour travailler ta souplesse et elle était venue à toi pour te donner quelques petits conseils plutôt utiles. Tu avais beaucoup aimé sa douceur, sa gentillesse et ses conseils parce que ça t'avait permis de pas mal nouvelles positions et sans trop de douleurs. C'était ça le plus dur dans ce sport. Tu avais parfois des douleurs dans les lombaires ou au niveau des épaules parce que ça te demandait une certaine rigidité et ce n'était pas toujours évident de se soulager soi-même. Tu avais beaucoup de difficultés à masser ton bas du dos. Pour les épaules, ça allait encore. « Hey, salut toi ! » Un fin sourire sur ton visage se dessinait en la voyant, elle s'approchait de toi et tu venais lui faire la bise. Elle s'asseyait ensuite sur la chaise que tu avais installé un peu plus tôt pour éviter qu'elle ne s'installe par terre. Ce n'était pas toujours propre et puis ce n'était pas non plus très confortable par moment. Surtout quand on y restait assis des heures. Là ça n'allait pas durer plus de quelques minutes mais tu voulais quand même qu'elle soit bien assise. Elle avait accepté de te donner son avis puisque c'était une ancienne acrobate et qu'elle pouvait t'enseigner des figures au sol que tu pouvais ensuite exploiter sur la barre. « Prête à voir ma nouvelle figure ? » demandais-tu avec un léger sourire sur le visage, les mains poudrées, tu t’apprêtais à grimper pour lui montrer ce dont tu avais essayé de lui parler mais ce n'était pas évident de le décrire et bien plus facile de lui montrer en vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 1329
ici depuis : 17/08/2016
double-compte : anae ๑ anka ๑ jaeden ๑ grace
statut : lonely heart
MessageSujet: Re: move your body -r.   Jeu 2 Nov 2017 - 1:55

Toujours en retard, les minutes défilaient, les secondes s'enchaînaient plus rapidement que prévu dans son crâne. Elle avait tenté d'arriver à l'heure, de pédaler le plus vite possible, faute à pas de chance, son vélo avait déraillé et elle n'était pas assez forte pour réussir du premier coup à remettre la chaîne correctement. En plus d'avoir tâché son haut avec la graisse de celle-ci, elle débarquait, les joues rouges, manquant clairement de souffle. Pendant quelques secondes, elle essayait de se ressaisir avant d'ouvrir la porte de la salle où elle devait rejoindre une de ses connaissances. Andeana n'avait jamais très forte à faire la professeur, mais pour une fois dans sa vie, elle avait réussie quelque chose avec Adrian, il s'était amélioré grâce à son aide, les conseils qu'elle avait pu lui donner, du moins, elle se réconfortait en se disant que ceux-ci avaient été utiles. Peut-être qu'il avait appris avec d'autres cours, elle ne lui en voudrait pas. Andeana lui avait parlé de son expérience, ancienne acrobate dans un cirque de renom, elle lui avait épargnée la fin de sa carrière qui était catastrophique, ce jour où sa vie avait chavirée, où son corps avait touché le sol, inconscient. Des os brisés, des rééducations sur plusieurs semaines avant de finir avec une maladie des os qu'elle entretenait depuis plus d'un an alors qu'avec du repos, elle serait passée en quelques mois. Jamais elle ne faisait quelque chose correctement, jamais elle ne pensait à sa santé. Se poser pour deux mois, c'était bien trop compliqué pour une personne qui n'arrivait pas à tenir en place. « Salut Adrian, tu vas bien ? » Elle s'approchait de lui, lui faisant la bise avant d'aller s'installer sur la chaise qu'il lui avait préparé. « Carrément que je suis prête ! Je me sens comme … au premier rang d'un grand spectacle, tu peux pas imaginer ! » Elle clapait dans ses mains avec l’excitation. « Donne-moi envie de faire de la pole dance. » Disait-elle en riant, faisant un geste des mains pour l’inciter à commencer avant de redevenir calme. « Oh attends, tu t’es échauffé avant ? » Il avait sans doute eu le temps, avec son retard, elle ne doutait pas de ça, mais elle n’était jamais trop sûre.

__________________________


i’ll prepare the flower way
for you i could pretend like i was happy when i was sad. for you i could pretend like i was strong when i was hurt. i wish love was perfect as love itself. i grew a flower that cant be bloomed in a dream that cant come true. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 200
ici depuis : 16/10/2017
crédits : yavanna
double-compte : lily-a, cj, xavier, tiffany, maxwell.
statut : célibataire
MessageSujet: Re: move your body -r.   Mar 28 Nov 2017 - 18:32

Elle était arrivée et elle était allée s'installer sur la chaise que tu avais aménagé rien que pour elle, qu'elle puisse être confortable au moins le temps de ton petit show. Après avoir pris des nouvelles concernant sa santé, elle te retournait la question. Les premières banalités dans une conversation qui mettait tout le monde de bonne humeur. « En pleine forme ! » répondais-tu avec un beau et grand sourire. Elle te prit à nouveau la parole et tu secouais la tête en même temps qu'elle te parlait. « T’es un peu une privilégiée aussi. » C'était bien la seule personne à qui tu laissais voir tes entraînements, mais c'était aussi pour qu'elle te donne des conseils, pour qu'elle t'aide à travailler ta souplesse et surtout qu'elle te dise ce qu'elle en pense. En tant qu'ancienne acrobate, son avis avec une grande valeur pour toi. « Comptes-sur moi ! » Un petit clin d'oeil et te voilà gonflé à bloc. Tu prenais un peu trop la confiance quand tu te sentais bien et c'était une de ces journées où tu avais l'impression que la vie t'ouvrait ses bras. « Bien sûr, on ne plaisante pas avec l’échauffement. » Tu te mettais en place, la musique se faisait entendre dans la salle, un léger air pour commencer, dont les premières notes donnaient l’impression d’écouter de la musique classique, puis très vite une voix d’homme, un peu suave se fait entendre. Le rythme reste assez lent, tu exécutes alors tes premières figures, qu’elle devait connaître par cœur à force de les voir et tu te lances alors sur la nouvelle figure. Tu la tiens pendant quelques secondes avant de redescendre et de couper la musique. Essoufflé, tu regardais Andeana. « Alors, t’en penses quoi ? » demandais-tu en dessinant un léger sourire sur ton visage. Tu étais fier du travail que tu accomplissais sur la barre mais personne à part elle n'avait eu l'occasion d'en profiter, de te voir en action, de te donner son avis alors tu appréhendais ce qu'elle pourrait dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 1329
ici depuis : 17/08/2016
double-compte : anae ๑ anka ๑ jaeden ๑ grace
statut : lonely heart
MessageSujet: Re: move your body -r.   Dim 14 Jan 2018 - 23:44

Elle n'était plus aussi certaine de dire qu'elle allait bien. Ses douleurs venaient et repartaient quelques minutes, elle ne devait plus rien faire, mais était constamment en mouvement, à courir partout pour voir ses amis, pour ne pas rester enfermer chez-elle. Ses idées, elle les trouvait à l'extérieur, alors elle enfourchait son vélo pour s'inspirer. Tout ce qu'elle ne devait pas faire, le mieux serait qu'elle reste sur des fauteuils à se reposer en attendant que le temps passe, que sa maladie s'efface au lieu de se réveiller de cette manière. Andeana n'arrivait pas à s'y faire et ne prenait pas conscience que si elle continuait, tout pourrait s'aggraver. Après tout, ils avaient mis un an à trouver sa maladie parce qu'elle était contre la médecine, du moins, elle optait toujours pour tout ce qui était naturel. L'hôpital s'en foutait bien de ça. « Tant mieux ! » Elle lui souriait sincèrement avant d'avouer qu'elle se plaisait au fait qu'elle était au premier rang de son spectacle, du moins son entraînement. « Ça me flatte. » Avouait-elle en riant, surexcitée à l'idée d'être la seule à pouvoir assister à ça. Elle savait que c'était uniquement parce que dans le passé, elle avait fait quelque chose de similaire, à peu près et que sans ça, elle ne serait même pas autorisée à entrer dans cette pièce. Ils ne se seraient peut-être même jamais connus. Elle ne connaîtrait pas grand monde si elle n'avait pas fait son parcours au fond ou ça serait totalement différent. Le brun lançait la musique avant de laisser son talent parler, des mouvements gracieux qui s'enchaînaient à la perfection, elle en avait déjà vue la plupart, mais ne se laissait pas de le voir s'améliorer de plus en plus. Il n’avait jamais été assez mauvais, d’ailleurs elle n’avait jamais vu réellement de défaut chez-lui. C’était uniquement qu’à force de pratiquer, sans forcément chercher à faire mieux, on devenait automatiquement plus fort. Une nouvelle figure encore inconnu à son enchaînement, elle souriait en le voyant la réaliser et tout s’arrêtait. Il semblait visiblement essoufflé et elle n’avait rien à lui dire, tout semblait parfait à ses yeux. Ou alors, si elle avait quelque chose à lui dire, elle aurait trop honte par rapport à sa situation, il se donnait du mal. « Wow ! » Elle clapait de ses mains, toujours son large sourire aux lèvres. « C’était très bien ! Moi je jalouse, je pense qu’avec le temps, je ne suis plus capable de ne rien faire. » Elle abusait sans doute, ça ne faisait pas des années qu’elle avait arrêtée, elle ne pouvait pas oublier à ce point, puis elle entretenait sa souplesse avec le yoga, alors ça n’était qu’une question de temps avant de reprendre ça à pleins temps et repartir sur les routes. « C’est quand que tu commences à te représenter ? » Disait la blonde dans un rire léger. « J’y pense … ça ne te plairais pas mieux d’en faire plus qu’un loisir ? »

__________________________


i’ll prepare the flower way
for you i could pretend like i was happy when i was sad. for you i could pretend like i was strong when i was hurt. i wish love was perfect as love itself. i grew a flower that cant be bloomed in a dream that cant come true. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 200
ici depuis : 16/10/2017
crédits : yavanna
double-compte : lily-a, cj, xavier, tiffany, maxwell.
statut : célibataire
MessageSujet: Re: move your body -r.   Mer 7 Fév 2018 - 17:34

Et ça devait te faire autant plaisir de la privilégier et de lui donner l'occasion de te regarder faire. Pas pour avoir un public mais pour avoir l'avis d'une professionnelle dans le domaine de l'artistique. Même si aujourd'hui elle n'était plus une acrobate, elle n'en gardait pas moins son expérience et son avis. Tu ne savais pas où tu en serais aujourd'hui si tu n'avais pas croisé sa route. Tu n'étais pas mauvais mais tu pratiquais que pour toi, sans jamais chercher à savoir si c'était vraiment bien ou non. L'avoir dans ta vie, te permettait vraiment de changer la donne. Et puis tu aimais bien sa compagnie. Andeana était une femme qui semblait légère, comme si elle se laissait porter par le vent. Tu te sentais comme ça qu'avec elle. C'était une chose vraiment agréable. La musique démarrait et tu te mis en piste, prêt à lui vendre le show que tu lui avais promis. Tu ne la regardes pas trop pendant la prestation, occupé à te concentrer parce que c'était le genre de sport où il ne fallait pas perdre l'équilibre parce que la chute pouvait faire mal. A peine avais-tu fini que tu l'entendais applaudir. « Merci Ande ! » lançais-tu entre deux respirations. Tu laissais un sourire gagner tes lèvres. Jusqu'à présent, elle t'avait toujours applaudit et donné des critiques vraiment positives. Tu t'approchais alors d'elle pour attraper ta serviette qui se trouvait sur la chaise voisine. « Tu sais que tu pourrais t'y mettre ou pratiquer le yoga avec moi, je te facturerais pas. » C'était une idée lancée comme ça, mais une idée qui te plaisait beaucoup. Faire de la pole dance ensemble, ça pourrait être amusant et le yoga, aussi. Surtout quand il y a de la bière. Elle te posait alors une question à laquelle tu ne t'attendais pas. « Je n'y ai jamais pensé tu sais. » Tu fronçais légèrement les sourcils en y pensant. Tu avais longtemps évité parce que tu as peur. Peur de te lancer au grand jour et peur à cause de ta maladie. Tu savais que tant que tu prenais tes médicaments, tout irait bien mais il arrivait des moments où ton traitement n'était plus assez efficace. Il fallait alors changer les doses et les prises. Sauf que le moment où tu pouvais avoir une crise pouvait être jamais, comme dans la minute qui va suivre par exemple. « Peut-être qu'un jour je devrais y songer ! » Ce n'était pas une si mauvaise idée dans le fond. Et si tu ne le faisais pas aujourd'hui, tu savais que jamais tu n'oserais te lancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 1329
ici depuis : 17/08/2016
double-compte : anae ๑ anka ๑ jaeden ๑ grace
statut : lonely heart
MessageSujet: Re: move your body -r.   Lun 19 Fév 2018 - 0:16

Adrian se laissait transporter par la musique, montrant ce qu'il savait faire à la blonde, ce qu'elle connaissait et ce qu'il y avait de nouveau. Elle restait attentive jusqu'au bout, regardant ses moindres gestes, souriante comme toujours pour l'encourager. Même si elle était seule sur cette chaise, dans cette pièce à avoir les yeux rivés sur lui, elle s'imaginait être parmi tant d'autres, il se débrouillait plus que bien. Le revoir lui redonnait presque de retourner dans les airs à faire des figures pour que les yeux des gens soient semblables à ceux qu'elle lui offrait. Il mettait fin au spectacle, laissant Andeana presque sur sa fin, de toute manière, elle voulait toujours voir plus quand quelque chose lui plaisait. Elle donnait son avis sincère, pensant qu'elle-même ne serait plus capable de faire la moitié qu'il avait fait, qu'il lui fallait de l'entraînement or elle devait se restreindre en ce moment et avec sa chute, le vertige s'était installé dans son corps. « Du yoga avec toi ? » Elle le regardait d'un air suspicieux. « Tu me rappelles quel genre de yoga tu fais ? » Lançait-elle dans un rire. « Puis je fais déjà ça chez-moi, au réveil c'est parfait ! » Elle souriait, c'était avant qu'on lui dise de se calmer ou plutôt avant qu'elle décide d'arrêter de faire n'importe quoi avec son corps. Elle s'était complètement stoppé dans son sport, ce qui la changeait, puisque le temps qu'elle ne passait pas à travailler et à s'occuper de ses séries, ses plantes et sa musique, elle le passait à se défouler avec le sport, histoire de garder une ligne potable pour les photos. « Attends, sérieusement ? » Étonnée de sa réponse, pensant que ça lui avait déjà traversé l'esprit avec le talent qu'il cumulait, il apprenait vite, il faisait bien, il n'y avait aucune raison pour qu'il ne se lance pas dedans. « Tu devrais au moins essayer, je suis sûre que tu feras des ravages partout ! Puis tu auras plus d'avis qu'à le faire devant moi seule. » S'il se mettait à réfléchir, ça lui allait. Elle ne voulait pas lui forcer la patte, mais elle était heureuse de lui avoir transmit l'idée. « Il faudra même que tu m'entraînes à tenir sur une barre un jour, quand on aura tous les deux le temps. » Un large sourire s'affichait sur son visage, s'imaginant faire comme lui.

__________________________


i’ll prepare the flower way
for you i could pretend like i was happy when i was sad. for you i could pretend like i was strong when i was hurt. i wish love was perfect as love itself. i grew a flower that cant be bloomed in a dream that cant come true. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 200
ici depuis : 16/10/2017
crédits : yavanna
double-compte : lily-a, cj, xavier, tiffany, maxwell.
statut : célibataire
MessageSujet: Re: move your body -r.   Sam 24 Mar 2018 - 11:03

Après ta demande, elle te regardait avec un air surpris. Ce qui avait le don de te faire rire, elle était toujours très expressive. C'était bien quelque chose que tu appréciais chez elle, parce que tu avais le sentiment qu'elle vivait vraiment les siennes, que ce n'était pas des faux-semblants. Elle ne semblait pas vouloir en faire avec toi. Si elle se plaisait à le faire toute seule chez elle chaque matin, c'était bien son droit et tu ne lui forcerais pas la main. « Tu sais que boire de la bière en même temps change pas tellement du yoga habituel, tu pourrais le faire avec de l'eau que ça serait pareil ! » Bon peut-être pas pour toi parce que tu aimais bien l'idée de pouvoir boire un peu de bière. C'était quand même bien ça l'intérêt de tes cours. Mais au final, ça restait du yoga, vous faisiez des positions abordables pour tout le monde, du gainage. Le seul plus, c'était de pouvoir se sentir un peu ivre tout en pratiquant. Elle semblait à nouveau surprise de ta réponse. Elle semblait vraiment te dire que tu pouvais faire ça aux yeux de tous. « Tu as raison mais je ne sais pas si je me sentirais prêt de le faire. » Tu te sentais perdu, partagé par les deux idées sans savoir laquelle suivre. Tu aimais bien lui montrer qu'à elle ce que tu savais faire. Et d'un autre côté tu aimerais tellement pouvoir en faire aux yeux de tous, savoir si tu étais assez bon dans ce domaine. Toi, par contre, tu étais emballé quant à sa proposition. Elle voulait s’entraîner à la barre et c'était une idée qui te plaisait. Tu le faisais souvent tout seul, tu avais pris quelques cours avant de continuer à travailler en autodidacte. Et même si c'était agréable de s'entraîner seul, avoir quelqu'un avec qui partageait ces moments, ce serait mieux. « Si t.. » Tu continuais de parler, en tout cas, dans ton imagination. Parce qu'en réalité, ton bras droit venait de se mettre à trembler et tu étais incapable de parler. Tu n'étais plus là. Une crise venait d'envahir ton corps tout entier. Par chance cette fois-ci, tu ne faisais pas une activité risquant de te blesser puisque tu étais debout. C'était la deuxième fois que ça t'arrivait ce mois-ci. Mais la première fois, tu ne l'avais pas réalisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 1329
ici depuis : 17/08/2016
double-compte : anae ๑ anka ๑ jaeden ๑ grace
statut : lonely heart
MessageSujet: Re: move your body -r.   Mar 1 Mai 2018 - 23:14

Remplacer l'alcool par de l'eau ne la dérangeait absolument pas. Elle n'avait rien contre les gens qui consommaient, tant que ce n'était pas toxique pour une conversation, parfois même elle se demandait quel serait son caractère après quelques verres. Peut-être qu'elle dévoilerait un côté triste, mais en réalité, elle ne savait pas comment ça fonctionnait cette histoire d'alcool joyeux et triste. Ce qu'elle ne voulait pas voir était l'alcool chiant. La blonde riait en imaginant des personnes ressortirent du cours d'Adrian en ne sachant plus marcher droit. Rien que pour ça, l'idée d'y mettre un pied ne la dérangeait pas. « Si on fait comme ça, je veux bien venir un jour ! » Quand elle irait un peu mieux, elle et sa fidèle bouteille d'eau irait affronter les personnes qui venaient pour du beer yoga et non du water yoga. Elle lui glissait l'idée de se produire, de faire ce qu'il faisait devant ses yeux à plusieurs personnes pour qu'ils puissent admirer la beauté du spectacle. Il n'y avait jamais pensé, ça la surprenait. Son idée à elle était que lorsqu'on devait fort dans quelque chose, on voulait le partager, ce n'était pas obligé d'être à une centaine de personnes, mais à plus qu'une personne qui n'avait pas réellement d'impact. Andeana se fascinait devant tout, même s'il était talentueux, elle n'était pas le meilleur public. « Ne crois pas que je te force ! Tu le feras peut-être un jour, quand tu te sentiras prêt. » Elle gardait un léger sourire aux lèvres qui se voulait encourageant. La blonde le regardait sans grimacer, même lorsqu'il ne finissait pas sa phrase, elle ne remarquait rien au début. « Si ? » Elle pensait qu'il mettait du suspens, il connaissait Andeana, il savait qu'elle ne tenait jamais en place et que ça pouvait être drôle de la faire attendre. Son regard finissait par toucher le bras tremblant de son ami. « Adrian ? » Disait-elle inquiète. « Ça va ? Je … je dois faire quelque chose ? » Et qu’est-ce qu’il se passait au juste ?

__________________________


i’ll prepare the flower way
for you i could pretend like i was happy when i was sad. for you i could pretend like i was strong when i was hurt. i wish love was perfect as love itself. i grew a flower that cant be bloomed in a dream that cant come true. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 200
ici depuis : 16/10/2017
crédits : yavanna
double-compte : lily-a, cj, xavier, tiffany, maxwell.
statut : célibataire
MessageSujet: Re: move your body -r.   Lun 28 Mai 2018 - 9:22

L'entendre te dire qu'elle pourrait y participer te faisait plaisir. Elle se rendrait bien compte qu'au bout du compte, les gens ne repartaient pas plus bourrés qu'au début. La bière était ingéré de façon lente et sans abus. En tout cas pour 99% des personnes à qui tu donnais des cours. Tu en avais déjà vu un ou deux venir pour boire la bière d'une traite et repartir en titubant légèrement. « Ohoh, tu me fais plaisir ! » Un grand sourire s'était dessiné sur ton visage, tu avais presque envie de faire une petite danse de la joie. Mais tu la gardais pour le jour où elle viendrait vraiment. Pour le moment, rien n'était encore fait. « Je sais que ce n'est pas ce que tu fais, tu veux juste m'aider. » Pourtant tu avais une certaine crainte à l'idée de pouvoir te lancer. A l'idée de te retrouver en public. Une question que tu ne te posais pas plus longtemps. Tu étais tombé au sol, le bras droit tremblant. Quelques minutes passaient, ton bras avait fini par arrêter ses spasmes et tu avais simplement perdu connaissance. Lorsque tu retrouvais conscience, tu avais beaucoup de difficultés à ouvrir les yeux. Tu sentais une vive douleur dans la mâchoire. Et comme à chaque fois que ça t'arrivait, tu n'avais pas le moindre souvenir. Tu ne savais pas où tu étais sur le moment jusqu'à voir un visage familier. « Andeana ? » Tu la regardais avec une certaine incompréhension. Tu avais eu un peu de mal à articuler, te sentant vraiment fatigué d'un coup. Comme si tu venais de vivre l'équivalent de trois séances en une fois alors qu'en réalité, tu avais juste eu une crise. Une petite par rapport à d'habitude mais ça n'en restait pas moins dangereux. Au moins cette fois tu arriverais à comprendre ce qui venait de se passer. « Tu es venue me regarder m'entraîner ? » demandais-tu avec un léger sourire, pensant qu'elle arrivait à peine. Bien que son visage semblait exprimait une certaine terreur, comme si elle avait vu fantôme. Peut-être qu'en venant ici elle avait vécu quelque chose d'étrange. Elle t'en parlerait sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 1329
ici depuis : 17/08/2016
double-compte : anae ๑ anka ๑ jaeden ๑ grace
statut : lonely heart
MessageSujet: Re: move your body -r.   Lun 4 Juin 2018 - 23:59

Andeana pouvait faire l'effort de se déplacer à un cours de beer-yoga pour son ami, même si elle imposait ses conditions pour y poser un pied. Elle ne buvait pas parce que ce n'était pas ce qui était le plus conseillé avec son boulot, aussi parce qu'elle n'aimait pas l'effet que ça pouvait avoir sur les gens et la santé, elle avait beaucoup d'idées qu'il était difficile de lui enlever. Après lui avoir demandé s'il avait déjà envisagé montrer ses prouesses devant un public plus large, elle essayait de le rassurer, la vénézuélienne était toujours fière quand quelqu'un arrivait à montrer aux autres ce qu'il savait faire, mais elle ne le forçait pas à le faire. Il y avait bien des activités que les personnes pouvaient garder pour soi, comme un plaisir personnel secret. Pour la bonne ambiance commençait à tomber quand elle remarquait le bras d'Adrian trembler, il ne lui fallut pas longtemps avant que tout son corps s'écroule au sol, laissant la blonde dans une angoisse totale, incapable de décider quoi que ce soit. Est-ce qu'elle devait appeler les secours ? Est-ce qu'il était simplement fatigué ? Son coeur palpitait tandis que ses yeux se perdaient dans la pièce, comme à la recherche d'une réponse. « Adrian ! » Répétait-elle une dizaine de fois, espérant intérieurement qu'il n'était qu'un bon comédien qui lui faisait une mauvaise blague, un humoriste à l'humour douteux. Ne trouvant pas la réponse seule, elle se précipitait sur son portable, spammant sa colocataire infirmière de message, oubliant qu'elle était probablement en plein boulot. Elle essayait de positionner son ami dans une position plus ou moins sécuritaire et essayait de se calmer. Après plusieurs minutes, il finissait par rouvrir les yeux, lui disant son nom. Son soulagement montait en flèche, bien qu'elle n'en montrait rien, toujours apeurée par ce qu'il venait de se passer et surtout par la phrase qu'il lui sortait. « Oui, je suis venue pour ça, mais … » Elle n’arrivait même pas à finir sa phrase, il y avait trop de questions dans son crâne. « Est-ce que tu vas bien ? T’es … t’es tombé d’un coup et j’savais pas quoi faire. » Disait-elle en parlant beaucoup trop vite à cause de l’anxiété. « Est-ce que j’dois faire quelque chose ? T’as envie de quelque chose ? Soif ? Faim ? Je peux aller te chercher quelque chose rapidement ! » Probablement dans l’excès, elle voulait simplement comprendre ce qu’il venait de se passer.

__________________________


i’ll prepare the flower way
for you i could pretend like i was happy when i was sad. for you i could pretend like i was strong when i was hurt. i wish love was perfect as love itself. i grew a flower that cant be bloomed in a dream that cant come true. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 200
ici depuis : 16/10/2017
crédits : yavanna
double-compte : lily-a, cj, xavier, tiffany, maxwell.
statut : célibataire
MessageSujet: Re: move your body -r.   Ven 15 Juin 2018 - 23:22

Andeana continuait de te regarder comme si elle ne comprenait pas ce qu'elle vivait. Tout comme tu n'avais pas l'air de comprendre ce que toi-même tu avais vécu. Tu sentais que ta tête se faisait de plus en plus lourde. Ton corps entier commençait à te peser. Comme si tu avais couru le plus marathon du monde sans jamais t'arrêter. Ce qui était physiquement impossible. Pourtant la douleur ne se faisait pas moins vive. Elle t'expliquait qu'elle était bien venu pour ça mais que tu t'étais écroulé d'un coup. Forcément qu'elle était inquiète, elle ne savait pas tout de tes maladies. Ce n'était pas le genre de chose dont tu parlais quand tu rencontrais quelqu'un. Tu y venais rarement d'ailleurs, le plus souvent tu préférais le garder secret. « Je.. Tu dis que je suis tombé ? » Tu plissais un peu les yeux. Avec la fatigue, ton cerveau tournait au ralenti, le temps que l'information arrive au bout. La fatigue soudaine, le fait que tu ne te souviennes pas d'être tombé et la chute dont elle te parle, tout ça ne te faisait penser qu'à une seule chose. Tu venais d'avoir une crise. Ton traitement faiblissait, une nouvelle fois. « Je suis désolée Andeana, je.. J'ai eu une crise. » ajoutais-tu doucement. Elle te demandait si elle pouvait faire quelque chose, si tu voulais quelque chose. Dans un premier temps, tu te contentais de secouer la tête pour refuser tout ce qu'elle avait pu dire. Tu prenais quelques minutes de plus pour mettre en ordre tes idées. C'était encore assez difficile. « Il n'y a rien que tu puisses faire, ma crise n'a pas duré longtemps et je ne suis pas tombé de haut. Je me suis extrêmement fatigué mais c'est le contrecoup, rien d'anormal. » Tu allais appeler un taxi pour rentrer chez toi, tu avais besoin de t'allonger et de te reposer. Tu avais besoin d'être au calme, bien installé au chaud. Il te fallait attendre au moins deux bonnes heures pour que ça passe complètement. Et si ça ne passait, tu devrais aller faire un tour aux urgences. Il faudrait aussi que tu prennes rendez-vous avec ton médecin le plus rapidement possible. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 1329
ici depuis : 17/08/2016
double-compte : anae ๑ anka ๑ jaeden ๑ grace
statut : lonely heart
MessageSujet: Re: move your body -r.   Sam 23 Juin 2018 - 1:59

En voyant son corps s'abattre contre le sol, son cœur s'emballait, elle ne savait pas comment réagir. Elle se sentait incroyablement faible face à la scène qui se produisait, ne sachant pas même si elle devait appeler les secours ou si ce n'était pas assez urgent pour le faire, sachant bien qu'elle avait un cœur sensible que toutes les blessures, sauf contre elle, étaient assez graves et justifiables auprès d'un médecin. Les minutes qui s'écoulaient comme des heures, une éternité dans laquelle elle se sentait fondre de chaleur en se sentant coupable, s'imaginant déjà dans les abysses pour avoir forcé quelqu'un mal en point. Pourtant, lorsqu'elle était arrivée dans la pièce, elle n'avait rien vu d'alarmant, il ne tremblait pas, il avait l'air joyeux. Ses yeux viraient vitreux parce que son regard n'arrivait pas à se décrocher de son ami. Il finissait par rouvrir les yeux et un long souffle de soulagement s'échappait de ses lèvres. Ses paroles étaient confuses, comme s'il avait oublié tout ce qui s'était passé. Elle lui expliquait ce qu'il s'était passé, disant aussi qu'il s'était déjà entraîné, sûrement qu'il s'était reçu un coup à la tête qui lui avait fait oublier ça. « Oui, ton bras tremblait d'abord puis ensuite tu t'es évanoui. » Sa voix tremblait presque, encore sous le choc de ce qu'il s'était passé, elle luttait pour qu'aucune larme ne coule, parce que la pression retombait peu à peu, malgré les paroles d'Adrian qui la laissaient perplexe. « Une crise ... ? » Étonnée parce qu'elle ne connaissait pas une facette 'malade' de son ami. Rapidement, elle venait lui demander s'il ne manquait de rien, donnant quelques éléments qui auraient pu être l'origine de sa crise. Il l'arrêtait, lui disant qu'elle n'avait rien qu'elle pouvait faire. Et une nouvelle fois, elle se sentait inutile. « Pourquoi tu t'entraînes comme ça si tu es fatigué ... » Elle souriait doucement dans sa douce réprimande, cette excuse lui allait. La fatigue. « Tu es certain que tu n'as mal nulle part ? Même si tu n'es pas tombé de haut, ça n'empêche rien. » Elle s'inquiétait sûrement parce qu'elle s'était retrouvée avec une maladie qui touchait ses os après la chute qui avait arrêté sa carrière. Une fin plutôt minable avec des conséquences toutes aussi nulles. « Je pense que tu en as assez fait pour aujourd'hui ... tu ferais mieux d'aller te reposer. » 

__________________________


i’ll prepare the flower way
for you i could pretend like i was happy when i was sad. for you i could pretend like i was strong when i was hurt. i wish love was perfect as love itself. i grew a flower that cant be bloomed in a dream that cant come true. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 200
ici depuis : 16/10/2017
crédits : yavanna
double-compte : lily-a, cj, xavier, tiffany, maxwell.
statut : célibataire
MessageSujet: Re: move your body -r.   Jeu 12 Juil 2018 - 23:15

La pauvre ne devait pas s'attendre à une telle révélation. Toi qui avait toujours été si discret, tu aurais pu continuer de le garder pour toi. Mais elle avait été témoin de ce que tu vivais, tu ne te sentais pas de lui mentir. Ce n'était pas ton genre. Alors tu dévoilais une de tes faiblesses. Elle ne semblait pas tout comprendre. Peut-être parce que tu n'avais pas été assez clair. « Je suis épileptique Ande.. » aujoutais-tu doucement en baissant un peu le regard. Comme si tu te sentais honteux. Ce n'était pas comme si tu avais eu le choix, c'était une maladie qui s'était déclenché plus jeune et ça n'allait pas partir comme par magie. « La fatigue c'est un effet secondaire, une réaction de mon corps qui décompresse après la crise. » Un signe à côté duquel tu pouvais passer lorsque tu étais tout seul. Tu avais du mal à en prendre conscience. Et passer à côté d'une rechute pouvait s'avérer dangereux. Surtout si ca venait à t'arriver au volant. Tu ne voulais même pas imaginer les conséquences. « Certain, oui ! J'ai déjà eu plusieurs commotions et le bras cassé donc je sais mesurer la douleur. » Après l'avoir dit, tu pensais au fait que tu allais sûrement lui faire un peu plus peur. Ce n'était effectivement pas des paroles très rassurantes. Quoiqu'il en soit, tu te levais avec douceur, tu ne voulais pas aller trop vite. Tes muscles pouvaient ne pas se sentir prêts et tu aimerais autant éviter que tes jambes se dérobent sous ton poids. Une fois face à ton amie, tu posais ton regard dans le sien. « Je suis désolé de t'avoir fait vivre ça. » Ce n'était jamais un spectacle très agréable à vivre. Tu avais appris à le remarquer dans le regard de ton père lorsque tu étais plus jeune. Puis tu n'avais presque plus eu de crise et tu avais oublié l'effet que ça pouvait faire. Ce que les autres pouvaient ressentir à ce moment précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 1329
ici depuis : 17/08/2016
double-compte : anae ๑ anka ๑ jaeden ๑ grace
statut : lonely heart
MessageSujet: Re: move your body -r.   Lun 27 Aoû 2018 - 1:17

Pendant quelques temps, son visage s’était figé, parce qu’elle ne réalisait pas ce qu’il venait de lui balancer en pleine face. Elle n’avait jamais été confrontée à cette maladie et encore moins à une crise. La blonde ne lui en voulait pas d’en avoir fait un secret, elle s’en voulait à elle-même de ne pas avoir pu lui venir en aide, de ne pas avoir pu prévenir cet accident. Doucement, elle reprenait son souffle, elle n’avait plus l’angoisse des scénarios qu’elle s’était créer lors de son sommeil, elle se sentait simplement inutile et ce n’était pas une sensation agréable, ça l’attristait même. « Je … Je ne sais pas quoi te dire. » Est-ce qu’elle devait lui dire qu’elle était désolée ? Ça n’allait rien changer que sa maladie était toujours présente. Elle ne pouvait qu’essayer de le soutenir, mais elle n’était pas douée dans ces affaires. Elle était déjà certaine qu’il était assez fort pour se donner assez de courage. « Je vois. Il n’y a pas un moyen d’éviter tes crises ? » Andeana ne pouvait pas lui reprocher de s’être entraîner alors que la fatigue emportait son corps, puisqu’il ne pouvait pas lui-même prévoir. Puis elle était mal placée pour faire la morale sur le sport, elle en abusait quelques années auparavant, fatiguant ses muscles qui parfois ne supportaient plus l’effort. Inquiète, elle le questionnait peut-être de trop, mais elle ne pouvait pas s’empêcher, de peur d’une nouvelle chute, de le voir partir sous ses yeux par la maladie.  « Sérieusement ? » Questionnait-elle sans savoir si elle devait rire ou être surprise, c’était un mélange des deux.« T'es la personne la plus robuste que j'connaisse. » C'était peut-être faux, elle connaissait un tas de visages et qu'elle ne cessait de rencontrer des gens après chaque lever de Soleil, mais Adrian était clairement à part, il avait ce courage que d'autres n'avaient sûrement pas. Lorsqu'il se relevait, elle se tenait prête à l'aider au besoin, même si ce n'était, sans doute, pas ce qu'il voulait et pourquoi il avait gardé sa maladie pour lui. Pour ne pas que les autres s'inquiètent toujours, pour ne pas qu'on ait pitié de lui. « Ce n'est pas grave, puis ce n'est pas de ta faute, tu n'as pas à t'en faire. » Son coeur s'était calmé, il ne s'emballait plus autant, elle avait reprit sa respiration et ne tremblait presque plus. Puis ce n'était pas elle qui avait eu à vivre ce spectacle, alors elle n'était pas la plus à plaindre. « Tu veux que je te raccompagne quelque part ou je te laisse respirer ? » Sous-entendu, qu'elle le laisse seul. Elle se proposait quand même, bien qu'elle n'ait aucun moyen de l'emmener chez-lui, qu'elle ne pouvait le traîner nulle part, elle pouvait toujours être de compagnie.

__________________________


i’ll prepare the flower way
for you i could pretend like i was happy when i was sad. for you i could pretend like i was strong when i was hurt. i wish love was perfect as love itself. i grew a flower that cant be bloomed in a dream that cant come true. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 200
ici depuis : 16/10/2017
crédits : yavanna
double-compte : lily-a, cj, xavier, tiffany, maxwell.
statut : célibataire
MessageSujet: Re: move your body -r.   Ven 31 Aoû 2018 - 2:03

Andeana ne savait visiblement pas quoi dire. Ce n'était jamais facile de réagir face à une telle annonce, en général on te présente tes excuses. Ou alors on te pose plusieurs questions, pour essayer de comprendre. Pour beaucoup, l’épilepsie est une maladie peu connue, sauf si on en a un cas dans sa famille. « J'ai des médicaments à prendre tous les jours, mais les effets peuvent diminuer et dans ce cas les crises peuvent se produire. En général, je dois prendre rendez-vous et on pendant des semaines on teste différents dosages jusqu'à arriver à un traitement qui ne m'assomme pas trop. » C'était toujours une étape que tu détestais mais tu n'avais pas vraiment ton mot à dire. Tu n'avais pas le choix si tu voulais avoir un semblant de vie normale. Tu ne devais pas laisser la maladie te gâcher la vie. Tu n'avais pas peur des risques, contrairement à d'autres, comme ton père. « Petit ce n'était pas facile, mon père essayait toujours de m'empêcher de jouer, de faire du vélo ou autre parce qu'il avait toujours peur qu'une crise se déclenche, j'ai dû rusé pour ne pas me sentir prisonnier de ma maladie. » Il ne voulait pas que tu fasses de l'escalade, que tu fasses du foot ou tout autre sport d'équipe. Tu ne pouvais pas non plus partir en camp scout, de peur que tu fasses une crise en plein milieu de la forêt et que les secours ne puissent pas arriver à temps si jamais ça devenait trop persistant. Tu comprenais sa peur, mais tu étais aussi un petit garçon qui débordait d'énérgie et qui avait besoin de la dépenser. Heureusement pour toi qu'il y avait eu Aelya, elle t'avait permis de t'évader aussi souvent que tu en avais besoin, veillant sur toi si besoin. « J'aurais pu te le dire avant, que tu sois préparée si jamais, tu es l'une des rares personnes à être au courant. » Tu pouvais les compter sur les doigts de la main, c'était un secret que tu ne voulais pas ébruiter. Pas parce que c'était un gros secret mais parce que ça ne regardait personne, et que tu ne voulais pas non plus d'un regard rempli de pitié. « Si ça ne te dérange pas, je veux bien que tu m'accompagnes ! » Tu ne savais pas si tu devais lui dire ou non, tu ne voulais pas lui faire plus peur que ce que tu avais déjà pu lui infliger. Mais parfois, tu pouvais subir un nouveau malaise ou une nouvelle crise dans la foulée. On ne pouvait pas dire que tu étais vraiment en sécurité tant que tu n'étais pas retourné voir ton médecin traitant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: move your body -r.   

Revenir en haut Aller en bas
 
move your body -r.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: western district :: complexe sportif-
Sauter vers:  
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement