AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 Petit service [Feat. Avalon Rasberry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
avatar

Lisandro Salvao

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 134
ICI DEPUIS : 12/10/2017
CRÉDITS : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
STATUT : Célibataire.
MessageSujet: Petit service [Feat. Avalon Rasberry]   Mer 8 Nov 2017 - 20:57

Comme depuis quasiment un an, Lisandro se levait avec la même routine tous les matins. Il devait faire quelques exercices donnés par son physiothérapeute, puis ensuite, la présence d'Avalon lui était nécessaire pour se doucher, s'habiller et ensuite manger. De toutes les tâches qu'il ne pouvait pas faire, celle qui lui manquait le plus était le fait de pouvoir se doucher seul.

De nature pudique, le jeune homme a dû dévoiler l'entièreté de son corps à cette femme qu'il ne connaissait pas à l'époque, ça a été très compliqué pour lui, mais il n'avait pas eu d'autre choix que de s'y habituer. Pendant plusieurs mois il lui avait mené la vie dure en espérant qu'elle puisse l'abandonner et le laisser enfin seul, malgré l'aide qu'elle lui procurait, mais elle avait tenue bon, et aujourd'hui, elle était encore auprès de lui.

Sans elle, probablement que l'ancien sportif ne serait apte à faire grand chose, au final, il lui doit énormément, mais son handicap l'aveugle et il en devient détestable avec tout ceux voulant l'aider. Les choses allaient peut-être s'arranger avec ses séances de kiné pour lui permettre de regagner de la force, malgré cela, les progrès n'étaient pas assez visibles pour l'italien.

Il lui arrivait parfois de faire des exercices pendant des heures quitte à fatiguer son corps, peut-être même qu'il forçait trop. Comme les fois où il avait essayé de marcher seul pour au final s'écrouler par terre parce que ses jambes ne supportaient pas son poids. Et bien, Lisandro avait besoin de savoir si cela avait changé, et c'est en attendant la présence de son aide à domicile qu'il avait choisi de faire ses exercices et de tester une nouvelle fois les limites de son corps.

Sans surprise, il lui fallut plusieurs minutes avant que ses pieds ne touchent par terre, en revanche, il n'a suffit que de quelques secondes pour que son corps s'écroule une fois qu'il avait lâché tous les appuis. Allongé par terre, l'italien s'était fait mal, il aurait probablement un nouvel hématome, mais ça n'en fera qu'un de plus sur son corps. Une tentative de plus qui venait de se réduire à l'échec. Il était forcé de voir que les médecins avaient finalement raison, il ne remarcherai probablement jamais et ça le rendait malade. Lisandro allait donc passer le restant de ses jours dans ce bout de ferraille et il ne serait jamais capable d'avoir une pleine autonome, ce qui signifie : avoir une personne constamment à côté de lui pour l'aider à faire les différentes tâches ménagères dont il a besoin.

Il ne restait plus qu'à l'italien d'attendre la présence de son aide, malgré ses efforts il avait été incapable de remonter sur son fauteuil, seule Avalon semblait être en mesure de l'aider après lui avoir fait la morale ça va de soi. Ça lui coutait beaucoup de reconnaître qu'il avait besoin d'elle, mais il devait se rendre à l'évidence.

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
bowenien
avatar

Avalon Rasberry

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 24
ICI DEPUIS : 19/10/2017
CRÉDITS : Lux Aeterna
DOUBLE-COMPTE : Not yet ♥
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Petit service [Feat. Avalon Rasberry]   Lun 13 Nov 2017 - 13:02


La jolie blonde grogna contre son réveil lorsqu’il sonna. Elle détestait plus que tout se lever pendant les mois d’hiver. Voir la nuit au dehors lui foutait un cafard monstre en plus des courbatures dues à ses courses clandestines ; Bref, ce matin comme tous les autres, elle n’était guère prête à entamer sa journée. Et quand l’envie manque, le moral a énormément de mal à suivre. Malgré tout, elle se devait d’être là, pour Lisandro. L’eau glaciale de la douche lui arracha un cri et quelques jurons peu féminins. Qu’importe, elle n’avait pas d’oreille traînante dans son lit. Pour une fois … Avalon se dépêcha de se préparer, quelques traits de crayon, un jean, un pull et des baskets confortables. C’est pas franchement le top de la mode, j’en conviens tout à fait mais, pour travailler avec un handicapé, c’est toujours ça de gagné en confort.

Munie de son café, la jeune femme pestait dans sa voiture. Oui, encore. Un camion s’était renversé sur la chaussée, provoquant pas mal de bouchons d’où sortaient quelquefois des klaxons impatients. Ses doigts tapaient sur le volant en rythme avec la batterie du groupe Scorpions. Pour certains, ce groupe était mort et enterré. Pour elle, c’était les musiques de son paternel encore bien trop présent dans sa vie pour qu’elle puisse réellement faire son deuil. Les minutes s’écoulaient malgré tout assez lentement dans l’habitacle. Ava aimait bien être en avance, assister au lever de Lisandro et l’aider au mieux à se préparer. Là, le mieux qu’elle pouvait faire, c’est être la pour l’après réveil. Et encore … Des gyrophares la sortirent de sa torpeur et elle se rangea pour laisser passer les secours. Un soupir s’échappa de ses lèvres. Au moins, elle sera bientôt libre.

C’est avec deux heures de retard que la demoiselle se rua dans la maison où vit son patient. Avant d’arriver ici, elle ne connaissait rien au travail d’aie à la personne. Mais pour fuir sa mère, elle était prête à tout accepter. La belle blonde a alors tout appris sur le tas pour se retrouver avec l’ancien sportif. Peu commode dès le départ, il s’est avéré un peu plus convivial lorsqu’elle lui a montré son petit caractère. Elle déverrouilla la porte et fronça les sourcils. Quelque chose n’allait pas, elle pouvait le sentir. « Lisandro ? »  Rien, pas un son. Étrange … Elle s’aventura un peu plus dans la demeure et fouilla les pièces principales. Aucune trace du jeune homme. Peut-être dormait-il encore ? Non, après vérification, rien. Juste un lit vide. « Qu’as-tu encore fait ? » Lâcha-t-elle, anxieuse, entre ses mâchoires serrées. C’est enfin en se rendant dans la salle d’exercice qu’elle le vit au sol. Médusée, elle ne put s’empêcher de rire devant son air énervé et effaré. « Tu pouvais pas m’attendre au lieu de jouer au super héro ? » Avalon s’accroupit à ses côtés et le saisit sous les bras afin de le faire retourner sur son siège. « T’es vraiment pire qu’un gosse ! » Mais sa remontrance sonnait bien faux mêlée à son hilarité. « Désolée du retard, un camion s’était couché en travers de la route. » Ajouta-t-elle en avançant avec le fauteuil vers la cuisine. « Je suppose que tu n’as même pas déjeuné avec toutes tes bêtises. » Oui, parfois, elle avait juste l’impression d’être avec un enfant de 5 ans.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Lisandro Salvao

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 134
ICI DEPUIS : 12/10/2017
CRÉDITS : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
STATUT : Célibataire.
MessageSujet: Re: Petit service [Feat. Avalon Rasberry]   Lun 13 Nov 2017 - 18:50

Chacun matin qui débutait était l'équivalent pour l'italien d'une journée sans fin. Entre la venue de son aide, celle de son physiothérapeute qui venait à domicile ainsi que quelques visites à l'hôpital pour passer des examens, Lisandro n'avait guère l'envie de se lever, et puis, même s'il le voulait de toute façon, ça s'avérait toujours compliqué. Que faire une fois debout ? Il pouvait seulement se hisser du lit jusqu'à son fauteuil, le reste il était encore incapable de le faire. Comme prendre sa douche par exemple.

Le jeune homme ne pouvait pas faire grand chose avant l'arrivée de son auxiliaire de toute manière, donc quitte à l'attendre autant faire quelque chose pour passer le temps. Lire un livre ? Non ce n'était pas vraiment le genre de Lisandro. Écouter de la musique ? Bonne idée mais trop vite lassante. Il aurait pu acheter une guitare et apprendre à jouer dessus, la musique est une thérapie comme une autre, c'est bien reconnue. Mais au lieu de ça, le basané c'était renfermé sur lui-même au fil du temps, refusant toute compagnie, si bien qu'aujourd'hui, il devait faire face à son handicap de manière plutôt imprévue et ça le rendait soudain très sensible.

Afin de patienter jusqu'à l'arrivée d'Avalon, qui pourtant était quelqu'un de ponctuel en temps normal, Lisandro avait décidé de faire ses exercices afin de devenir plus autonome. Ça lui demandait beaucoup d'efforts mais surtout de contrôle de lui-même, ce qui est assez compliqué pour quelqu'un au caractère impulsif. Finalement, après avoir débuté ses exercices, l'européen ne tient pas longtemps avant de tester les limites de son corps et il ne mit pas longtemps à les trouver puisqu'il s'écrasa sur le sol.

Il dut attendre, combien de temps il l'ignorait, mais jusqu'à entendre la voix de celle qui venait probablement le secourir. Entre eux, c'était un peu électrique, Lisandro n'acceptait pas vraiment qu'elle lui vienne en aide parce que ça le rendait dépendant d'elle et surtout, ça lui montrait à quel point il était réduit, mais au fond, il savait aussi que si elle n'avait pas été là dès le début, il aurait réellement seul. Alors malgré son caractère, elle était tout de même restée auprès de lui, et c'était une bonne chose, même si Lisandro ne lui avait dit de la même façon.

Une fois remis dans son fauteuil, le jeune homme considéra son aide d'un mauvais oeil suite à sa blague légèrement déplacée selon lui, il n'arrivait toujours pas à blaguer concernant sa situation, peut-être que ça viendra, mais ce n'est pas encore le cas.

" - Peut-être que si j'avais eu quelqu'un à côté de moi ça ne serait pas arrivé." dit-il d'une voix neutre.

Il ne cherchait pas vraiment à la faire culpabiliser mais il savait que ça ne changerait rien par rapport à leur relation.

" - Non j'ai pas mangé, mais j'ai pas vraiment faim.. Je voudrais plutôt faire mes exercices.."

Inutile de signifier que depuis que Woody lui avait dit que les exercices qu'il lui programmait permettrait à l'italien d'être plus autonome, il y travaillait quasiment jour et nuit, quitte à trop forcer et se faire encore plus mal.

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Petit service [Feat. Avalon Rasberry]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit service [Feat. Avalon Rasberry]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
la nuit de l'horreur
Pour la saison d'Halloween, la ville se fait une beauté, un petit village est installé en dehors de la ville, passez-y faire un tour.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus