AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 California Love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
avatar

Jeff Hogan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 227
ICI DEPUIS : 01/04/2017
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jim, Jorge & Maddie
STATUT : La passion est une ardeur insatiable, et plus on alimente ce feu, plus il brûle
MessageSujet: California Love   Mar 21 Nov 2017 - 19:24

J'suis stressééééééééé. Oh moi aussi ! Allez mamaaaan ! Viens ouvrir la porte !! Elle ne doit pas se douter une seule seconde qu'on est là !! C'est génial. Je tiens plus en place. Doucement ! Je crois qu'on broie la main d'Eilynn là … Inspire. Expire. Inspire. Expire. Oh j'ai tellement hâte de voir son visage !! Et celui de papa ! Et Danny. Et Elliott. Ca fait tellement longtemps qu'il a vu son tonton. On va pas le reconnaître !! Aaah mais qu'est-ce qu'elle faaaiiit ? Tellement de pression en nous que si on explose on se retrouve sur la lune ! Haha. Danny nous a dit que tout était bon en plus !! S'il nous a menti celui-là je le LA POOOOOORTE ! Je vais mourir … On serre un peu plus la main de notre chérie et on sourit. On doit avoir l'air d'un gros nigaud, benêt, tout heureux là, mais je m'en fous. Et là !! Elle nous voit !! Cette tête qu'elle fait !! Surprise ! D'une petite voix car on doit bien reconnaître que l'émotion nous prend un peu à la gorge. Elle … Les larmes … Aux yeux … Oh non maman faut pas pleurer ! Le premier qui verse une larme je le tape ! Et on la prend dans nos bras. « Qu'est-ce qu'on fait ici ?? » Mais enfin m'man ! On était de passage dans le coin alors … Haha. Les présentations là !! Vite vite ! On tourne la tête vers les deux femmes de notre vie tour à tour. Tellement heureux. Le coeur qui bat tellement vite !! Maman Eilynn. Eilynn, ma mère. Et bah ! On dirait presque qu'elle tremble. Pas de coup de boule quand vous vous faites la bise hein !!! Et Eilynn pas de remarques bizarres ! Pas devant maman !! Non mais tu la prends pour qui la quand même ? Maman qui se présente. J'avoue qu'on aurait pu lui rappeler son nom. « Rachel ». Eilynn va pas l'appeler « belle-maman ». Haha. Ohhh maman … Merci merci merci. C'est vrai qu'on est beaux tous les deux avec notre femme. Mais mais ! Pourquoi on rougit là ! Qui est gêné là ?? C'est que … Devant Eilynn. Et maman qui est si enthousiaste, qui a les larmes aux yeux. Mais merde ! On a pas honte de notre mère. Qu'elle verse une larme tant mieux ! Pour une surprise c'est une surprise hein ?? Oui on a décidé ça un peu à la dernière minute. Il aurait fallu attendre trop longtemps après sinon. Pfiou ! Et dire que c’était que maman. Maintenant faut aller affronter le flot d’émotion restant. Ca nous fait énormément plaisir de te voir aussi … Allez ! On suit le chef ! Avec un peu de chance on aura pas fait assez de bruit pour alerter tout le monde. Et on lance un regard amoureux vers notre femme. Plus heureux que  jamais.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1792
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: California Love   Ven 24 Nov 2017 - 16:30



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" L'esprit de famille, n'est pas pour moi un arbre isolé. Il procure à ceux qui le désirent et s'arrêtent à ses côtés, ombrage, refuge et oxygène. Et lui aussi a besoin de son entourage, il s'en nourrit."

Cet instant tu y as souvent pensé ces dernières semaines. Que tu as presque du mal à y croire. Jeff et toi êtes là, devant la porte d’entrée de la maison de ses parents. Son frère comme convenu a gardé votre arrivée secrète. Ton cœur s’emballe dans ta poitrine. Tu n’es pas spécialement stressée. Peut être un peu angoissée. Mais c’est surtout l’excitation qui te gagne. Et de ce côté-là Jeff bas tout les records vu comme il s’agite. Sa main serre avec plus d’ardeur la tienne. Cela te fait sourire. Tu ne peux t’empêcher de le regarder. Il a les yeux qui pétillent d’amour. Un sourire des plus craquants sur ses lèvres. Il rayonne de bonheur et d’impatience. Cela te fait chaud au cœur de le voir ainsi. Être à ses côtés pour partager ce moment est un réel plaisir. Et cela se voit sur ton visage. Tu rayonnes autant que lui. Surement emporter par la joie qu’il dégage. Tu as la douce sensation qu’il redevient un enfant. Tu l’envie un peu. Ce bonheur tu ne l’as jamais connu, en tout cas pas au prêt de ta mère. Et on ne peut pas dire qu’avec ton père cela soit extraordinaire. Alors là de voir ton homme si plein de toutes ces émotions intenses cela comble d’avantage ton cœur. Et puis la porte s’ouvre. Et tu les regardes tous les deux. La mère de Jeff qui a les yeux qui s’imbibent de larmes quand Jeff lui crie surprise. Et lui qui ne retient plus sa joie. Ils sont tellement mignons tous les deux. Cela te touche au plus profond de ton âme. Jeff fait les présentations. « Bonjour Rachel. Contente de vous rencontrer. Jeff m’a tellement parlé de vous. » Ta voix est légèrement émue. Tu viens à ton tour l’embrasser et la serrer contre toi. Elle trouve que vous fermez un joli petit couple. Tu lui souris. « Merci c’est gentil. » Et tu remarques que ton homme rougit un peu. L’émotion. En tout cas tu ne peux pas douter de l’amour qu’ils se portent. Cet amour maternel qui prend racine dans la chair. Pas sur que ton père réagisse avec autant d’enthousiasme. « Avec nos boulots respectifs pas toujours facile de pouvoir accorder nos emplois du temps. Du coup là on a sauté sur l’occasion. » Tu regardes Jeff. Difficile pour toi aussi de retenir tes émotions. Tu te sens à fleur de peau. Il faut dire que le beau pompier a fait tomber ton armure, du coup là, la fragilité vient tapisser tes veines et te bouleverse. Vous rentrer ensuite dans la maison. Rachel ouvre la marche. Jeff te lance un regard amoureux. Tu viens doucement lui reprendre sa main. « Ta mère est vraiment heureuse. C’était super l’idée de la surprise. » Tu  poses un baiser contre la joue de Jeff. Pour lui montrer que tu autant heureuse que lui. Même si cela se voit dans ton regard qui pétille aussi de cette lueur que seule la famille c’est rendre plus intense.  Tu te demandes comment va être la suite. Comment va réagir le père de Jeff en vous voyant. Bon pour son frère tu sais que la surprise sera moindre mais se voir par internet ou parler au téléphone ne vaut pas une bonne accolade.

good vibes.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jeff & Eilynn = Jeilynn
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jeff Hogan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 227
ICI DEPUIS : 01/04/2017
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jim, Jorge & Maddie
STATUT : La passion est une ardeur insatiable, et plus on alimente ce feu, plus il brûle
MessageSujet: Re: California Love   Dim 26 Nov 2017 - 10:51

Olala. Est-ce que vous le sentez notre coeur battre là ?? Il n'a jamais battu aussi fort ! C'est que c'est tellement incroyable de revoir maman. De la présenter à notre femme. De voir ses larmes. Et de pouvoir la prendre dans nos bras. De voir les deux femmes de notre vie se faire une embrassade à leur tour. Oh bah moi j'en peux plus je vais pleurer dans mon coin. Héhé. Allez un grand sourire les mecs. C'est vrai qu'on a quand même pas mal parlé de notre famille à Eilynn. Ce qui est tout à fait normal. Mamaaan … Quoi ? C'est mal ce qu'elle vient de dire ? Du tout ! C'est vrai que nous aussi on lui a parlé d'Elynn. Puis bon c'est vrai qu'elle devait être pressée de la rencontrer. Et moi t'étais pas pressée de me revoir ? Haha. Humoouuurr. Ouais pas de trucs de lourdot là ! C'est pour pas laisser l'émotion trop nous submerger. Mais si ! Laissons l'amour nous gagner. Pour nos retrouvailles et pour notre joli couple on peut bien faire ça. Si elle se doutait un seul instant que Danny a une annonce à faire ! Elle croit vraiment qu'on est passé  à l'improviste comme ça. C'est logique. Mais faut pas qu'on gâche la surprise hein. Alors là je nous ne voudrais à vie ! Mais façon je vous empêcherai de faire une gaffe. Et notre femme joue bien le jeu aussi. Qu'est-ce qu'elle est magnifique. Regardez là un peu. Oooh notre amour est émue elle aussi. C'est tellement … Aaawwwnnn … Et puis ça fait tellement longtemps que je devais revenir … Vous voyez ! C'est pas grave. Oui bah elle nous manquait. Et on lui a manqué aussi ! Mais elle comprend ! Maman n'a jamais voulu que notre bien. Bon bon allez … On entre … Olala je vais frôler la crise cardiaque une fois de plus. Le neveu en premier ! Oh ouiii ! Je veux l'entendre de vive voix ce premier « tonton ». Et « tata Eilynn » aussi ! Arrêteeeezzz j'suis impatient là ! On avance et on serre doucement la main de notre femme. Ce petit baiser sur notre joue. Oh oui t'as vu sa réaction ! Je regrette pas non plus. Ca y'est. Le salon. On arrive. Papa s'en doute pas j'en suis sûr !! J'ai le coeur en compoooote. Et 3 … 2 … Surprise ! Regard complice vers le frangin. Et puis on balade les yeux sur tous les visages. Papa qui se lève, les yeux grands ouverts. Heureux de nous voir. Penny, qui est au courant, et qui sourit gentiment. Et notre champioonn ! Ooooh le premier « tonton » … Aaawwwnnn. Il court vers nous ! On s'abaisse. Ouuiii ! Viens dans les bras de tonton ! Et on le sert doucement contre nous. On se relève et on se porte aux côtés de notre femme. Tu fais un bisou à tata Eilynn Oooh « tata Lylyyynnnn ». C'est trop chhoouuu. On pose les yeux dans ceux de notre chérie. Le regard toujours aussi pétillant. Heureux. Amoureux. Et puis on fait le tour de tout le monde. Une vraie embrassade entre frères. Ca faisait un bail. Au tour de papa maintenant. Trop d'émotions d'un coup. Trop d'informations. De choses à dire, à entendre. De la joie et seulement de la joie. Sans oublier notre belle-sœur Penny. On a fait bon voyage oui. Mais quinze heures c'est super long. Heureusement que vous m'avez donné des somnifères où je serais mort d'inquiétude c'est clair. A quand la téléportation moi je vous le demande ?! Un an hein ?? C'est fou ce que le temps passe vite. On revient alors vers notre chérie. Pour partager pleinement ce moment avec elle. Et quel moment ! Ressentir cette atmosphère qui nous fait des petits papillons dans le ventre. Le temps de s'installer tout tranquillement et de parler de nous. Car on ne va pas avoir le choix ! Haha. Et c'est qu'on en a des choses à dire !! Aaah quelle belle journééeee qui s'annonce ! Que de belles vacances !!
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1792
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: California Love   Jeu 30 Nov 2017 - 14:47



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" L'esprit de famille, n'est pas pour moi un arbre isolé. Il procure à ceux qui le désirent et s'arrêtent à ses côtés, ombrage, refuge et oxygène. Et lui aussi a besoin de son entourage, il s'en nourrit."

Tu as bien compris à quel point la famille de Jeff était liée. Et combien elle était importante pour lui. Tu n’as jamais réellement connu tout cela. Le fait d’être privé de ta mère dés ta naissance n’a pas aidé. Mais voir le bonheur dans les yeux de ton amoureux te fait chaud au cœur. Et ce bonheur se fait plus grand quand il étreint sa mère. Qui d’ailleurs pleure de joie. Tu es émue en les voyants. Tu les laisses se retrouver avant de venir aussi profiter de la chaleur qu’une bonne embrassade déclenche. Tu souris aux remarques de Rachel, tu es rapidement à ton aise. Bien entendu Jeff rajoute sa petite touche d’humour. « Ta mère devait même mourir d’impatience.» Et tu te doutes que le raz de marée d’émotion n’est pas fini. Car il reste encore tout le reste de la famille et puis l’annonce du frère de Jeff. De quoi faire jouer les montagnes russes à ton cœur. Tu regardes Rachel tout en faisant un petit mou. Et suite à la remarque de Jeff tu enchaines. « Et je me sens un peu coupable de vous avoir privé autant de temps de votre fils. Il est vrai que je l’ai un peu accaparé depuis que je l’ai rencontré. » Tu souris. Vous échangez quelques mots de plus et vous rentrez. Tu partages à la dérober un instant de tendresse avec Jeff. La surprise a vraiment bien marché que va donner la suite. Les yeux de ton homme brillent d’avantage. Et vous avancez jusqu’au salon. Tu as la sensation de sentir battre le cœur de Jeff au travers de sa main. Tu sursautes presque quand il dit surprise. Tu poses ton regard sur chaque visage. Tu souris heureuse de croiser enfin leurs regards. Rien à voir avec un échange en webcam. Et le père de Jeff est devancé par une vraie tornade. Un bout de chou plein de vie qui saute comme un fou dans les bras de son oncle. En voilà un qui est vraiment content. Et puis l’entendre dire tata Lylyn. Tu en pleurerais presque. « Bonjour bout de chou. Tu es aussi fort que ton tonton Jeff. Tu fais de la musculation. » Tu passes ta main sur sa joue. Avant de saluer le père de Jeff, puis Danny et Penny. Même s’ils étaient dans la confidence tu les sens émus. Et tu as du mal à retenir ta joie. « Je suis vraiment heureuse de faire votre connaissance. Le téléphone et l’ordinateur c’est bien. Mais là c'est autre chose. » Tu retiens tes larmes. Quand tu rentres chez toi, tes frères sont contents de te voir, mais tu ne sens pas autant d’émotion qu’ici. Tu les regardes tous réunis. Et tu comprends l’essence du mot famille. Jeff parle de la durée du voyage. Mais tu as légèrement l’esprit ailleurs. Tu imagines les Noël, les anniversaires. Toutes ses fêtes n’ont jamais eu de réelle saveur chez toi. Mais chez Jeff cela doit être émotion sur émotion. Tu restes silencieux écoutant leurs échanges. Touché par leur joie. Et tu penses à ce que t’a raconté Jeff. A ses souvenirs partagés. Et encore une fois tu l’envies. Et tu espères avoir un jour la joie d’éprouver ce même bonheur en formant ta propre famille. Jeff est tellement adorable avec son neveu. Ton homme revient à tes côtés. « Vous êtes beaux tous ensemble. Cela fait chaud au cœur. Je vous envie de pouvoir partager ces joies. Ta mère te regarde avec tant de douceur. » Tes yeux s’embrument un peu. « Ne t’inquiètes pas je suis heureuse. Très heureuse même. » Tu poses à nouveau un baiser contre sa joue. Cela doit lui faire tout drôle de te voir si fragile. Même s’il a déjà vu sa tigresse en petit chaton. Une fois les embrasses terminées vous vous installer tous au salon. Bien entendu les questions fusent. Tu reparles même de votre première rencontre. Et de l’importance de Splash dans votre histoire. Tu parles de ton boulot. Un peu de ta famille. Personne ne relève par rapport à ta mère. Et au fond de ton cœur tu les en remercie. L’émotion plane au dessus de vos têtes. Mêlant éclats de rire et larmes de joie. Tu te sens bien. Terriblement heureuse. Et tu te doutes que la suite sera tout autant délicieuse. Tu regardes Jeff qui rayonne en parlant avec les gens qu’il aime. Son père. Sa mère. Son frère. Sa belle sœur. Et puis son neveu. Un vrai tonton gâteau. Et tu ne peux t’empêcher de penser qu’il fera un père merveilleux.

good vibes.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jeff & Eilynn = Jeilynn
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori


Dernière édition par J. Eilynn Standford le Sam 2 Déc 2017 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jeff Hogan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 227
ICI DEPUIS : 01/04/2017
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jim, Jorge & Maddie
STATUT : La passion est une ardeur insatiable, et plus on alimente ce feu, plus il brûle
MessageSujet: Re: California Love   Sam 2 Déc 2017 - 10:39

Connaissant maman ça m'étonnerait pas. Oui enfin elle ne savait pas qu'on revenait et nous n'avons jamais rien promis. Elle ne devait pas être î]si[/] impatiente que ça. Hey ! Parle bien d'maman ! Je suis sûr qu'elle se demandait tous les jours quand est-ce qu'on viendrait lui présenter Eilynn. Même s'ils nous manquaient à mourir, on ne pouvait pas abandonner Eilynn à Bowen. Haha. Notre femme qui « s'excuse » envers maman. Ouais enfin elle dit ça là mais elle est bien contente de nous retenir hein. Elle n'a jamais dit le contraire non plus. On a passé de si beaux moments tous les deux. Cette soirée de gala et notre premier slow. Cet instant magique. Imaginez on aurait raté ça car revenu ici ? Rolala la vie nuuulle qu'on aurait en ce moment ! Un peu beaucoup oui ! Haha. Je ne voulais pas revenir avant car ça … Ca se passait bien entre nous et je ne voulais partir même pour quinze jours. Et il était encore un peu trop tôt pour qu'on fasse le voyage ensemble. Oooh mamaann … Elle s'en serait vraiment voulue si elle avait été la raison d'un « éloignement » d'Eilynn de notre part ?Oh bah je crois. Maman a toujours été romantique. Film à l'eau de rose tout ça. Comme notre amo… Ah bah non en fait. Oui enfin c'est aussi parce qu'elle n'est pas gnangnante qu'on l'aime notre femme ! Est-ce que tu traites maman de gnangnante ?? Je … euh … non … Tu devrais. Maman est gnangnante. Elle ne le nierait pas. Oui bon allez là on rentre ! Je veux voir tout le monde moi !! Olala. On y est presque. On y est presque. Et coucou tout le monde ! Ellioooott ! Petit champion à son tonton !! Ouaiiis fort comme tonton ! Fais moi voir tes muscles ?? … Oulala ! Et on sourit. Passant les yeux de la tête à notre neveu vers celle de notre femme. Vers celle de tout le monde. Et enfin on peut dire un vrai bonjour à Danny. A papa. Enfin !! Les serrez pas trop forts faudrait pas leur faire mal. Ce qu'elle est émue notre chérie. Tout le monde l'est c'est normal !! Ouais mais quelque chose me dit qu'il y a encore quelques mois elle n'aurait pas su qu'elle pouvait être comme ça. Elle change et c'est très bien comme ça ! Allez on retourne à ses côtés  pour un petit câlin ou un bisou ou n'importe. Oh mais … mais … Faut pas être triste Eilynn … C'est maman hein ? Plus que les autres. C'est normal. Ca ira mieux d'ici quelques minutes. Qu'est-ce que tu racontes ? Toi aussi tu vas les partager avec nous ces moments maintenant. Elle ment pas hein ? Elle est heureuse là ? Bon ! Okaaayyy. T'as l'autorisation. Bah j'espère bien ! Haha. Et petit baiser volé sur sa joue. C'est bien de « rigoler » là dessus. De pas rendre trop … nostalgique, mélancolique. Vous faites toujours genre mais j'ai pas que des mauvaises idées. Et on va s'installer tout tranquillement. Côte à côte avec notre femme. Et Elliott sur les genoux de tonton ! Et les rires fusent. Les moments d'émotions, d'amour. Et Danny qui s'fout de nous avec des anecdotes ridicules à notre sujet. Mais le tout avec l'art de raconter ! Ave la bonne humeur. La joie. La joie. Et encore la joie ! Et Elliott qu'est déjà un sacré cascadeur selon sa maman. Ils ont pas fini d'en voir donc. Faut faire des conneries Champion ! Tu écoutes tonton ! Fais. Des. Bêtises ! Des bêtises avec son petit frère. Ce serait bien ! Et en parlant de ça, quelques minutes plus tard, regard bien trop insistant et complice de Danny. Chuuuut il parle il parle ! Ooooh il énonce encore tout le monde comme la première fois. Mais cette fois il y a Eilynn avec nous. Quel prénom merveilleux. On regarde Penny. Avec complicité à nouveau. Et ça y'est ! On est persuadé. Et elle comprend qu'on sait. Ah mais allez Danny ! AccoucNooooon. Merde j'étais presque ! Alors alors ? OOUUUUIIIIII. Un nouveau Hogan dans la famille ! Et nouvelle embrassade. Viens là frangin. Félicitations. Oooh il est content qu'on soit là. J'aurais pas voulu rater ça. Et je reviendrai pour l'accouchement. Haaaan maman est si heureuse encore … Elle va me faire pleurer. Et notre petit champion il en pense quoi ? Et alors toi !? Tu veux un petit frère ou une petite sœur ?? Aaah bonne réponse !! Un petit frèèère ? Mais nooon c'est super chiant les petits frères ! Hahaha. Olala. Olala. S'il y a une autre annonce c'est maintenant ou jamais car je vais bien tôt mourir. Qu'est-ce qu'on est bien là ! Si seulement ça pouvait durer éternellement …
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1792
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: California Love   Mar 5 Déc 2017 - 16:50



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" L'esprit de famille, n'est pas pour moi un arbre isolé. Il procure à ceux qui le désirent et s'arrêtent à ses côtés, ombrage, refuge et oxygène. Et lui aussi a besoin de son entourage, il s'en nourrit."

Les retrouvailles entre Jeff et sa mère te touchent. Tu sais que tu n’auras jamais la chance de partager cet amour. Tu le savais depuis bien longtemps. Mais là de les voir tous les deux. Les larmes de bonheur inondant leurs regards cela te fait comprendre à côté de quoi tu es passé. Même si un instant la tristesse s’empare de toi, mêlé à un peu de nostalgie. Elle est vite effacée par l’étreinte de Rachel qui est pleine de tendresse. Et les mots qu’elle prononce. Cela te touche profondément. Comme ceux de Jeff. Il est adorable ton homme. « Et que j’aurais louper ce moments de retrouvaille pour rien au monde. » Tu leurs souris et puis vous entrez dans la maison. Et là l’émotion est encore plus grande. Heureusement que tu es du genre dure à cuire sinon tu te serais effondrée en larmes en les voyant tous si heureux. Et puis le neveu de Jeff est tellement choupinou et adorable. Qu’il ferait fondre n’importe quel iceberg. « Je crois même qu’Elliot est parti pour avoir plus de muscle que toi mon cœur. » Tu taquines Jeff, un moyen aussi de chasser les émotions qui te submergent. Elles sont plaisantes mais elles sont aussi plus intenses que celles que tu partages avec ta famille. Une mère cela change tout au fond. Et puis tu vois l’amour qu’elle porte à ses enfants au travers de son regard. Tes mots s’emplissent de ce que tu ressens. De ce trouble du à cet amour maternel que tu n’as jamais connu. Et que Jeff partage. Mais tu le rassures aussi car cela te rend heureuse de vivre en sa compagnie ce moment. « Oui je sais. C’est juste .. enfin ça va passer. » Tu as toujours su cacher tes faiblesses. Mais là c’est plus difficile. Et tu sens les lèvres de ton homme frôler ta joue. Tu souris. « C’est un baiser magique. » Un baiser pour soulager ta peine. Et ne donner du baume au cœur. Mais les rires dominent les larmes et tu laisses le tien se lier à ceux de la famille de Jeff. Une fois tous installés l’échange continue. Les anecdotes qui te dévoilent un peu plus ton homme. « J’en apprends de belle. Petit cachotier. » Tu regardes Jeff avec tendresse. Elliot est assis sur ses genoux. Tu prends conscience qu’il sera un bon père vu l’attention qu’il porte à son neveu. Tu souris à cette pensée. Même si elle n’est pas d’actualité. « Je sens qu’il va falloir commander un casque, des protèges genoux et coudes au Père Noël. Ou alors un rouleau de papier bulles. Ah les garçons tous les mêmes !! » Et tu es bien placé pour le savoir. Puis Danny vient ajouter une touche supplémentaire à l’émotion déjà bien présente. Un nouveau Hogan est en route et cela rend tout le monde fou de joie. Même si Jeff se doutait un peu de l’annonce. Tout le monde s’embrasse à nouveau, tout en félicitant les futurs parents. Avant de reprendre place. Et bien entendu Elliot voudrait un petit frère. « Tu sais une petite sœur c’est cool aussi Elliot. Tu pourrais la protéger et en prendre soin. Et puis les filles cela sait faire plein de chose comme les garçons. » Puis tu te tournes vers Jeff. « Et les grands frères c’est super chiant oui. Toi tu en as eu qu’un moi j’en ai eu trois. Alors !! » Puis tu t’adresses à nouveau à Elliot. « Vote pour une petite sœur. Au fait on prend les paris. Une Hogan ou un Hogan. » Tu te sens mieux. Le poids qui pesait sur ta poitrine c’est envolé. Il reviendra surement plus tard. Mais là tu ne penses qu’au bonheur que tu partages avec la famille de Jeff. Et puis Rachel est très attentionnée envers toi. Et ce que Jeff lui aurait parlé de la mort de la tienne ? Tu lui demanderas plus tard, quand vous serez tous les deux. Là tu te laisses enivrer par le bonheur.

good vibes.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jeff & Eilynn = Jeilynn
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jeff Hogan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 227
ICI DEPUIS : 01/04/2017
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jim, Jorge & Maddie
STATUT : La passion est une ardeur insatiable, et plus on alimente ce feu, plus il brûle
MessageSujet: Re: California Love   Jeu 7 Déc 2017 - 20:14

Naaah écoute pas tata. Trop de muscles c'est pas beau. Comme moi ou … On regarde le frangin avec un grand sourire. Surtout son début de bedon ! … comme papa c'est bien. Et on rigole. Ca va il a pas pris beaucoup de poids encore. Il a pas de problèmes de santé hein ? Mais nooon. C'est juste un peu de laisser aller. C'est un très beau papa ! Il lui faut ce petit bedon ! Ca lui va très bien je trouve. C'est Penny qui est enceinte mais c'est Danny qui grossit … Aaaah !! Chuteeuuuhhhh ! On est pas encore sûr ! On en sait rien. Peur … Il y a que toi qui doute encore entre nous … Oui bah c'est mon rôle ! Et nous on retourne du côté de notre merveilleuse femme. Qu'est-ce qu'elle est belle. Cette fragilité qui ressort. Rassurons-là les amis. Mais ouiii ça va passer mon coeur. Tu verras, on va te faire rire. Nous. Et tout le monde ! Et un petit bisou. Tu me dis si jamais il t'en refaut un ! Haha. Heeeen il faut pas dire ça ! Ca donne l'impression que … Qu'on sait pas quand elle va mal ! Arrête de te faire des films. Mais oui ! Ca se voit tout de suite quand quelque chose va pas. Notre femme est pas du genre à cacher les choses façon. Et maintenant !! C'est parti pour les rigolades ! Depuis le temps ! On en a des choses à se dire. Nos merveilleux souvenirs d'enfance. Heeeen Danny ! Pas cette histoire ! Oh la honte. Allez vas-y moque toi ma petite femme ! Oui bon ça va … Heureusement qu'ils parlent pas de l'annif de maman. Oh non pitié. Nous reste une semaine. Si cet épisode ne revient pas sur le tapis … Non elle riendra. J'en suis sûr. Elliott ! Je t'interdis de nous faire peur tu entends ! Tu cesses tes cascades ! Mais noooooooon tata ! Elle l'encourage elle ! Pase besoin de casque quand on a la tête bien dure ! Pff. N'importe quoi. Et après de looongues minutes d'attente interminaaaOh arrête ! J'ai pas vu passer le temps ! T'arrêtes pas d'être plié en deux même temps … Ca y'eeeeest ! Le moment qu'on attend tooouuuus ! Aaah qu'est-ce que je suis content pour eux deux ! Ils le méritent. Et puis hors de question de laisser Elliott tout seul. Et mon petit champion il en pense quoi ? Petit frère ? Aaaah parfait parfait ! Oh oui tu as raison mon amour. Il pourrait être un super grand frère protecteur ! Ecoute pas tata elle dit n'importe quoi. Aaawnnnn … Qu'est-ce qu'il te prend ? Oh rien. Je suis super bien c'est tout. Ooh c'est mignon ! Haaaaan nous notre grand frère était génial ! Ah bah c'est une bonne occasion ça ! On regarde Danny. T'entends ça frérot ? Elle dit que t'es chiant ? Et on regarde notre amour. T'es culottée quand même ! Ca ! C'est pas notre femme pour rien ! Heeen mais la vexez pas là ! Elle va nous en vouloir ! Elle va se lever et partir ! Z'êtes cons. OUAIS j'ai dit con. Petit Hogan ou petite Hogan, il ou elle sera super chouchouté(e) par tout le monde. Surtout son grand frère ! Alors ? Papa, maman … Un nouveau petit garçon ? Et bah non, ils aimeraient bien une petite fille. On a traumatisé notre frère … Pour ça qu'il veut une fille maintenant. Allez champion, file rejoindre papa. Et nous, on se cale dans le divan. On passe le bras autour des épaules de notre femme. On la regarde dans les yeux. Les discussions et les rires de tout le monde ne sont qu'un bruit de fond. Le temps suspend son court un bref instant. Quelques secondes à peine. Notre coeur qui bat tout petitement dans notre poitrine. On est bien. On est super bien. Je t'aime. Un doux petit baiser et on repose le regard sur tout le monde. Maman qui nous a épié du coin de l'oeil. On lui sourit. On est amoureux oui. De la plus magnifique de femme ! Après toi m'man bien sûr ! Hahaha.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1792
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: California Love   Mar 12 Déc 2017 - 14:52



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" L'esprit de famille, n'est pas pour moi un arbre isolé. Il procure à ceux qui le désirent et s'arrêtent à ses côtés, ombrage, refuge et oxygène. Et lui aussi a besoin de son entourage, il s'en nourrit."

Tu ne peux qu’être que conquise quand tu vois ton homme jouer son rôle de tonton avec amour. Cela ne fait que renforcer tout l’amour que déjà tu lui portes. Te le vois si plein de tendresse. Que cela te touche. Tu n’as pas encore la chance de connaitre ce bonheur là. Tes frères ne sont pas trop pressés de te faire devenir tata. Tu vois aussi la complicité entre Jeff et son frère. Tu te doutes qu’ils ont du passé des moments intenses tous les deux. C’est une belle famille ou l’amour rayonne et donne à cet instant une douceur des plus exquises. Ces quelques jours en compagnie de la famille Hogan risquent fort de souvent te mettre la larme à l’œil. Mais cela te ravit le cœur de pouvoir partager cela avec eux. Toi ou tes retours en famille sont souvent teintés de silence pesant. Sauf quand tu te retrouves juste avec tes frères, là les conneries prennent vite la place de la tendresse. Jeff est adorable. Il l’est déjà au quotidien mais là il a cette attention encore plus forte comme un rempart à tes pensées sombres. « Attention je risque d’abuser tu me connais. » Votre complicité éclate également aux yeux de sa famille. Pour la première fois tu laisses vraiment parler ce qui ce cache dans ton cœur. Plus de carapace, elle c’était bien fissurée avec ton amoureux mais là elle se brise complètement. Et tu te sens libérée, alors que tu avais si peur de ce moment. « Je sens qu’il va falloir que l’on ce trouve un peu de temps en tête à tête Danny. » Et tu regardes ton homme en lui faisant un clin d’œil. De toute façon tu sais que tes frères baveront sur toi sans ce gêner. Bien entendu le petit Elliott reste le centre de la conversation. Un vrai petit kamikaze. « Une tête protégée vaut mieux qu’une tête cassée. » Et tu regardes Penny, un doux sourire se dessine sur tes lèvres. La grossesse lui va si bien, elle est superbe. Et Danny respire le bonheur. Tu sais à quel point les garçons peuvent être des casses coups. Même toi en tant que fille, tu avais fais la folle à cet âge. Bon on te poussait bien aussi dans ce domaine. Et la discussion se fait plus taquine quand le sujet du sexe du futur bébé est abordé. Chacun y va de son idée. Et encore une fois Jeff te titille. « C’est tonton qui dit n’importe quoi. » Pauvre Elliott vous allez lui faire perdre la tête. Tu as eu trois frères alors tu sais de quoi tu parles. « Tu en doutais mon cœur. Pourtant je croyais que tu avais compris depuis le temps. » Et tu tires la langue. Gamins que vous êtes. Tu regardes les parents de Jeff, ils sont fier de leur petite famille et ils peuvent l’être. Elle est superbe et respire le bonheur. L’ambiance est des plus chaleureux. Le poussin rejoint ses parents et ton homme vient te prendre dans ses bras. Tu te laisses câliner. Et son "je t’aime" fait bondir ton cœur. Pourtant ce n’est pas le premier, mais celui-ci à une saveur toute particulière. Peut être parce qu’il est partagé. « Moi aussi. » Tu lui souris. Rachel vous observe avec tendresse. Cela aussi te fait chaud au cœur. Ce voyage va être riche de moment de bonheur et tu espères en partager plusieurs en compagnie de la famille de Jeff. Même si tu auras aussi envie de moment en amoureux. Mais ces moments là vous pouvez les vivre à Bowen. Alors que les moments en famille c’est maintenant qu’il faut les capturer et les apprécier.  

good vibes.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jeff & Eilynn = Jeilynn
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jeff Hogan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 227
ICI DEPUIS : 01/04/2017
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jim, Jorge & Maddie
STATUT : La passion est une ardeur insatiable, et plus on alimente ce feu, plus il brûle
MessageSujet: Re: California Love   Mar 12 Déc 2017 - 21:51

Trois jours plus tard


Ooooh laaaa belle vie ! Ah non il va pas recommencer ! Ouais !!!! En plus la suite c'est « sans amour » !! Alors que concrètement il y a plus, à prononcer « plusse » pas « plu », d'amour que jamais en ce moment. Avec notre famille. Mais surtout avec notre femme ! Mais c'est que j'aime bien cette phrase moi ! Elle nous définit bien en ce moment. Il existe des milliers de chansons t'aurais pu mieux faire ! Ca aurait pu être pire aussi. Beeaaauuucoup plus pire ! Façon ! Si tu continues les paroles, j'te décapite. Sans amour ! Non mais je vais t'en foutre ! Non mais regardez la. Pleine d'assurance, pleine de vie. Waouh. Waouh waouh. Elle est rayonnante. Quel pied ces derniers jours ! Montrer notre ville à notre chérie. La caserne ! Oh quel plaisir de revoir les anciens collègues. Union Square. Le Cable Car. Ces autres petits endroits moins connus des gens mais tout aussi fantastiques. Les balades en ville ou sur la plage. Toujours main dans la main … Arg ! Tu vois ce restaurant là ? Une fois on a été. Plus jamais. Infect. On a tous été malades. Et pourtant … ça fait dix ans qu'il est toujours ouvert. Même maman qui ne dit jamais rien de mal s'en était plaint alors … J'ai bien cru qu'on allait mourir d'intoxication alimentaire. N'exagère pas. Ouais enfin … Tout le monde a quand même passé la fin de soirée aux chiottes, à tour de rôle. Heureusement qu'il y avait deux toilettes à la maison. Haaan oui heureusement ! Vous imaginez sinoHé oooh ?? Parlons d'autre chose je vous prie. Et là ! Ce marchand de bonbons. Mon Dieu j'ai honte. Danny avait foutu plein de trucs dans mon sac sans que je m'en aperçoive. Quand le caissier m'a demandé de l'ouvrir pour vérifier je te raconte pas. En plus le saligot était parti. Ils ont du appeler mon père ! Tu te rends compte ! Avant que mon frère décide de révéler que « c'était une blague ». Il était mort de rire ce con ! Mais après il a beaucoup moins rigolé ouais … C'est quand même de très bons souvenirs. Haaan et là ! Ah non rien il faut pas dire. Eilynn se doute bien qu'on a eu des rendez-vous galants avant elle. Même si pour le coup c'est vrai que … Ah bah la robe qu'elle avait mise … Clarisse. Clarisse, ouais, ce jour là … Et la maaaaagnifique discrétion dont vous aviez fait preuve en plongeant le regard dans son décolleté. Haha. Elle avait une sacrée paiColèèèère … Hein quoi ? Ah non non rien je repensais à un truc …
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1792
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: California Love   Mer 13 Déc 2017 - 16:12



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" L'esprit de famille, n'est pas pour moi un arbre isolé. Il procure à ceux qui le désirent et s'arrêtent à ses côtés, ombrage, refuge et oxygène. Et lui aussi a besoin de son entourage, il s'en nourrit."

Cela fait déjà trois jours que tu es dans la famille de Jeff. Tout se passe pour le mieux. Les rires éclatent souvent. Bercés par les anecdotes que chacun livrent avec plaisir. Les larmes parfois parent de vos yeux sous le coup des émotions qui se font intenses. Tu savoures chaque instant. Découvrant un nouveau Jeff, encore plus touchant et prévenant. Tu as pu partager un moment entre filles avec Rachel et Penny, alors que les hommes filouter de leurs côtés. Certaines choses se sont dites avec plus de facilité sans te rendre triste. Pour une fois tu as pu parler de ta maman sans sentir tes yeux se mouiller. Tu ne pensais pas vivre de pareil instant. Et le bonheur rayonne de plus belle sur ton visage. Jeff n’est pas en reste, il déborde de joie aussi. De quoi cimenter d’avantage vos sentiments amoureux.

Aujourd’hui vous profitez d’un moment en amoureux. Ton homme te fait visiter la ville où il a grandi. Vous passez par sa caserne ou ses anciens collègues sont heureux de le revoir. Tu prends un tas de photo voulant immortaliser ces endroits pour votre album photo. Bien entendu la taquinerie est souvent de mise. Mais il y a aussi de l’émotion. Des kilos de tendresse. Des baisers volés. Des mots doux échangés. De vraies perles pour rendre votre journée inoubliable.  « Il y a peut être eu un changement de propriétaire s’il est toujours ouvert. Mais on l’évitera au cas où. » Oui pas la peine de risquer de gâcher cette belle semaine. Puis il te parle de l’histoire avec son frère et le marchand de bonbon. « Mon pauvre petit Jeffounet. » Tu embrasses tendrement sa joue. Mais au fond de toi tu te retiens de rire. « Finalement je vois que Danny a été autant chameau que mes grands frères. » Tu lui souris. « Il a eu affaire à papa Hogan du coup. » Et vous continuez tranquillement votre balade. Toujours le sourire aux lèvres. Tu as pourtant la sensation que durant quelques minutes Jeff n’est plus trop avec toi. Il pense à quoi ? « Et tu es où là ? Perdue dans un souvenir ? » Tu le regardes en fronçant un peu les sourcils. Il ne va pas te la faire à toi. « Quel truc ? Vas-y fais moi le partager sinon ce n’est pas drôle. » Tu essaies de te rendre plus menaçante mais bon cela devient difficile. Et encore plus avec ton homme. Quand tu le regardes tu as plus envie de fondre que de te mettre en colère. « Attention la tigresse va venir te titiller. Et je te promets de garder le secret. Allez Jeff. » Du coup tu fais une petite moue genre pauvre chien battu ou petit chaton affamé. Il va bien finir par craquer. Sinon tu vas passer à une façon d’attaquer plus sérieuse. « Si tu voyais ta tête à croire que tu as fais une bêtise. Ou alors tu avais des pensées pas du tout catholiques et je n’étais au centre de celles- ci. » Tu en profites pour le prendre en photo tout en laissant ton visage s’illuminer d’un sourire. Tu te moques de ce à quoi il pense. C’est surtout pour le taquiner. De toute façon même si c’est une de ses anciennes conquêtes c’est ta vie qu’il partage. Mais bon tu as toujours aimé le titiller.


good vibes.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jeff & Eilynn = Jeilynn
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jeff Hogan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 227
ICI DEPUIS : 01/04/2017
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jim, Jorge & Maddie
STATUT : La passion est une ardeur insatiable, et plus on alimente ce feu, plus il brûle
MessageSujet: Re: California Love   Mer 13 Déc 2017 - 20:28

Ouais. Même … Je me remets plus les pieds là moi. On aurait du porter plainte ! Et venir lui casser la gueule aussi ! A huit ans ?? Ouais. Puis t'étais pas aussi « coq » à cet âge. Il s'est durci avec l'âge. Par contre toi t'étais déjà aussi parano et craintif. Tu l'es peut-être un peu moins maintenant d'ailleurs ? Et pourtant on dit que les enfants sont insouciants. C'est que vous preniez toute la place. J'avais rien à dire moi … Encore maintenant. Heeen la boutique de bonbon ! Le jour où il nous a fait passer pour un voleur. Et le jour où il s'est fait engueuler comme pas possible aussi. Et Eilynn qui se fout de nous. Bravo ! Risible. « Jeffounet ». Non mais ! J'aime beaucoup ce surnom mon amour. Il nous a pas épargné le grand frère. Mais c'est aussi pour ça qu'on l'adore et qu'on est si proche. Passer un peu de temps avec lui ces derniers jours c'était merveilleux. Profitons car on ne sait pas trop quand est-ce qu'on se revoit. Oh que si ! Dans sept mois ! Avant ce serait un eu bête. Ouais. Faut pas rater la naissance de notre nouveau neveu. Ou nièce. Tu penses bien ! Mon père lui a passé une gueulante. Ma mère était plus « mais pourquoi t'as fait ça ? C'est pas bien ». Enfin tu connais ma mère maintenant. Tu vois le genre. On s'en ai fait voir tous les deux avec Danny. Mais toujours raisonnable dans le fond. Et puis si le marchand avait pas vérifié, je serais sorti avec plein de bonbons et on aurait partagé devant la télé. Crise de foie dans le viseur. Haha. On a jamais fait n'importe quoi pour le pousser à bout. On a jamais été jaloux l'un de l'autre. On aurait presque pu être des jumeaux tiens ! C'est pas plus mal qu'il soit plus vieux non. Ah bah ça ! Au moins on a pu mater les filles de sa classe. Pfff. Comme ce jour. Ce rendez-vous. Oh mon Dieu. Quand une femme met un tel décolleté c'est qu'elle veut qu'on plonge bien dedans. Sinon c'est ridicule. J'allais pas me faire prier. Eilynn nous a grillé ! Haaaan non mon amour … Oh non c'est rien t'inquiète … C'est sans importance. Elle insiste ! On va devoir lui dire. Façon hein, elle va parfaitement comprendre je suis sûr. J'attends déjà le sous-entendu qu'elle va nous sortir juste derrière tiens. Grrr. Ma tigresse. Façon, je ne sais comment, elle suspecte que c'est un souvenir « coquin ». Oh c'est pas tellement un secret non plus … Ah bah c'est que ça se voyait quand même. Quoi ? Sa paire généreuse ? Ah ça c'est sur ça se voyait. Désespoir … Alors je pense que t'exagères un peu sur la tête que je fais mais t'as pas totalement tort. Un souvenir d'un rencard. Une femme … comment dire … Plantureuse. Je crois que c'est le mot qui convient. Qui les avait sans doute un peu trop mis en valeur. Tu t'imagines à quel point il a été difficile de garder le contact de son regard. J'ai même un peu trop … observer la vue plongeante. Hahaha. Et on lui sourit bien coquinement. Notre femme sait que si elle met une jolie robe, on balade gentiment et sans trop de discrétion notre regard sur elle. C'est qu'elle est magnifique. Plus que n'importe quelle autre femme. Plus que cette femme ce jour là. Même si elle était très belle aussi. Tu dis ça de toutes les femmes … Enfin voila. Puisque tu voulais savoir ! Même si c'est un souvenir pas terrible. Juste … Ca m'a marqué. Haha. Aaaah notre ville. Toutes les choses que nous avons vécu ! C'est bizarre hein parfois ? Les trucs anodins ou quasi sans intérêt qu'on retient.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1792
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: California Love   Ven 15 Déc 2017 - 10:31



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" L'esprit de famille, n'est pas pour moi un arbre isolé. Il procure à ceux qui le désirent et s'arrêtent à ses côtés, ombrage, refuge et oxygène. Et lui aussi a besoin de son entourage, il s'en nourrit."

« Pas de souci. De toute façon il y a plein d’autres endroits où on peut manger dans le coin. Et puis ta mère cuisine divinement bien alors. Pas de risque de choper une intoxication alimentaire. » Tu apprécies de découvrir les lieux avec Jeff. Il partage avec toi tous ses souvenirs. C’est à la fois touchant et drôle. Surtout quand il te parle de l’incident au magasin de bonbons. Finalement Danny était un sacré filou. L’est-il encore aujourd’hui ? Ou est-il devenu un mari et un père très sage ? Tu en doutes car on garde toujours au fond de nous cette part de taquinerie. Toi la première. Mais tu constates aussi que les deux frangins sont très liés, il n’y a qu’à les voir ensemble pour comprendre leurs complicités. Même s’il y a eu durant l’enfance des coups en douce. Mais bon tous les grands frères font ce genre de chose. « C’est une mère elle protège ses petits logique. » Cette fois pas de tristesse quand tu dis ses mots, tu te sens apaisée intérieurement. Rachel a su te faire comprendre certaines choses lors de votre moment entre filles. Même si c’est sur que tu regretteras toujours de n’avoir pas eu la chance de connaitre une relation mère fille. « Ta mère est quelqu’un d’exceptionnel. Et ton père comme tous les pères et bien il veille aux grains. » Tu regardes ton homme avec douceur. « Je n’ai aucun doute sur le fait que tu aurais joué au gourmand. » Cette fois ta voix se fait taquine. Jeff est un gourmand ça tu ne peux le nier et dans bien des domaines. Tu le pousses gentiment et vous reprenez votre balade main dans la main. Tu le sens un peu secret sur le coup. Hésiterait-il à te faire part du souvenir qui a l’air de le titiller sur le coup ? Du coup tu le pousses un peu. Tu es du genre tenace quand tu veux savoir quelque chose. « Tu es sur sans importance ?? Alors balance dans ce cas. » Tu lui souris. Tu uses de tes charmes pour le faire cracher le morceau. Tu es même prête à sortir les griffes et les crocs pour tout découvrir. « Hum .. Hum !!!! » Tu adores le torturer. Et Jeff se décide enfin à te faire part de ce qui tracassait ses pensées. « Okay je vois. Tu as préféré mater son décolleté  .. enfin ce que cachait son décolleté .. que son doux visage .. déjà coquin à cet âge. Cela t’a marqué. Je vois .. » Tu arrêtes de marcher et tu attrapes Jeff. Tu enserres tes bras autour de sa taille et tu plonges ton regard dans le sien. « Alors on aime laisser son regard glisser sur la poitrine des filles. Petit pervers. » Tes mains glissent un peu sur ses fesses, de toute façon vu comme vous êtes personnes ne peut vous voir. Tu veux juste le titiller et t’amuser un peu. Chez lui tu es sage alors là tu as profite. Tu colles ton corps d’avantage contre le sien « Je vais te faire oublier ce souvenir anodin et sans intérêt … Tu vas voir. » Tu ne lui fais pas une crise de jalousie. Tout reste sur le ton de la plaisanterie. Et tu l’embrasses d’abord avec douceur. « Et est ce qu’elle t’a embrassé comme ça la demoiselle ce soir là ? » Avant de t’emparer de sa bouche avec plus de voracité. Et tu en profites pour faire rebondir une claque sur ses fesses. Tient cela t’avait manqué. Puis tu le regardes amoureusement. « Je t’aime. » Tu lui fais un clin d’œil. Tu restes un instant blotti contre Jeff. Profitant de ce moment d’intimité. « On continue. Je parle de la balade bien entendu. »Tu lui souris et ton regard se fait plus espiègle.


good vibes.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jeff & Eilynn = Jeilynn
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Jeff Hogan

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 227
ICI DEPUIS : 01/04/2017
DOUBLE-COMPTE : Jake, Jim, Jorge & Maddie
STATUT : La passion est une ardeur insatiable, et plus on alimente ce feu, plus il brûle
MessageSujet: Re: California Love   Ven 15 Déc 2017 - 21:01

C'est pas ça qui manque c'est clair. Et oui elle tient de sa mère. Enfin après c'est aussi une question de produit. On peut pas faire des miracles avec du poisson pourri ... Oh non. Je crois que ... Je vais ... Un seau un seau ! Vite vite ! Arrête tes manières. Tant de souvenir. Et ce magasin de bonbons. Peut-être qu'Elliott fera pareil à son petit frère. Du moment qu'ils se font pas choper. C'est pas bien de voler ! Du tout ! En plus il n'y avait pas mis qu'un petite poignée le Danny ! Ouais enfin ... Elle aurait pu un peu plus l'engueuler ... Elle a toujours été comme ça maman ... C'est pour ça aussi que c'est la femme la plus incroyable du monde. Fayot. Haha. QUOI ?! Parle bien de maman toi ! *soupir* Heureusement ... On aurait pu faire pire sinon. Mais on est toujours resté dans certaines limites quand même. Et pas qu'un peu ! Mais la moralité de cette histoire c'est que j'ai eu droit aux bonbons moi. Mon frère non. Puni ! Haha. On reprend notre petite route. Qu'est-ce qu'elles sont agréables ses vacances. Et après petite après-midi sur la plage. Au top la Bay de San Francisco. J'espère qu'il y aura pas trop de monde ... Oh ! Et ce bar ! Oh bon Dieu. Mais diiiites. On va pas parler de ça à Eilynn ... Oh bah on en a vu d'autres ! Elle aussi. Roh ... Mais non ... Grilléééé ... Bon allez on lui dit. Façon, pas de quoi être gêné, honteux. Elle peut voir comment on la regarde parfois. Oui enfin ce jour là c'était peut-être ... Trop peu discret. Elle en jouait ! En plus elle se penchait parfois bien en avant là ! Et pourtant ... Elle était pas aussi farouche que peut l'être notre femme ... Bon ... On lui dit tout. Et bah  bravo ! Pour qui elle nous prend maitnenant. Mais que t'es bête. Euh ... Ouais enfin j'étais déjà un homme à ce moment là hein. C'était pas un rendez-vous d'ado. Pourquoi elle pense aç d'abord ? On a rien dit qui aurait pu l'induire en erreur. Elle nous imaginait déjà tout jeunot à faire du charme à une fille un peu plus âgée hein ??? T'as raison, c'était bien notre genre. Haha. Et hop elle nous attrape. Nous regarde. Nous emprisonne doucement cotnre son corps. Eilynn ... Arg non je déteste ce mot !! On est pas du tout un pervers ! Alors là non jamais. C'est pour riiire. J'avoue elle aurait pu employer autre chose ... On est pas les derniers en matière de câlin bien chaud et bien coquin mais pervers ?? On sourit quand même coquinement quand ses mains descendent un peu plus. Nos bras autour de son cou. La petite lueur dans notre regard. Dans le sien. Oui oui allez ... Oublions tout ça je vous prie. Je ne demande que ça. Et ce baiser qui fait fondre notre coeur. Ses douces lèvres sur les nôtres. Le monde qui nous entoure qui disparait. Non. Personne ne Et pas le temps de terminer qu'elle nous embrasse de nouveau ! Bien plus de fougue. Et la claque ! Grrr. Eilynn enfin ! Et si quelqu'un nous surprend ! Il y a quand même un peu de monde qui passe là ! Sourire super coquin. Si je te dis qu'elle m'a embrassé pire que ça tu me crois ?? Oh mais pourquoi tu lui dis ça toi aussi ! T'es con ! C'est pas marrant. Du tout du tout. Après je m'en souviens plus très bien. Mais tes baisers restent uniques mon coeur. Elle nous aaaiimmmeeee. Amour Amour ! Tu fonds partout ! Je t'aime. On continue ! Ouuuaaais on continue ! Eeuuhh nous aussi on parlait de la balade ... Ouais ! Mais ce soir ... On reprend là où on s'est arrêté ... Vous savez quoi ?? Ce soir c'est strip-tease ! Voila ! Ah nooon ! On a dit qu'on attendait Noël ! Oui ! Pour Noël. On a le déguisement et tout. Bon très bien. Et on se remet vraiment en route. Haaan et là ! Un appartement qui avait pris feu. Tu te rappelles la petite Alice qui m'envoie parfois un petit message ?? Enfin ses parents disons plutôt. Bah c'est là qu'elle habitait. Une chouette gamine. Dommage que nous l'ayons connu dans ces circonstances. Elle nous prenait pour un héros. Petite choute. Faudra absolument aller leur faire un mini-coucou avant de partir.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

J. Eilynn Standford

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Jackson . Marc-Auréle . Xavier . Jeff . Collin . Bessie . Lilas . Clea . Jade . Tahlia .
ANECDOTES: Jade c'est le prénom de ta mère. Prénom que t'a donné ton père quand tu as poussé ton 1er crie alors que ta mère poussait son dernier soupir. Eilynn c'est le prénom qu'ils t'avaient choisi, mais qui a pris la 2ème place. Jusqu'à ce que tu décides du contraire ‹ Au départ tu as été élevé par tes 3 frères ainés, ton père pouvait à peine te regarder tout ce qu'il voyait c'était sa défunte femme. Tu as vite compris que si tu voulais exister au milieu de ces 4 hommes il faudrait que tu oublies d'être une fille ‹ Tes copines jouaient à la poupée toi tu préfèrais te battre avec les petits caïds du quartier. Combien de fois tu es rentrée avec un œil au beurre noir et la lèvre entaillée. Un moyen aussi de faire oublier à ton père cette ressemblance trop présente ‹ A la maison toutes les tâches étaient partagées, s'il fallait mettre les mains dans le cambouis tu le faisais comme tes frangins faisaient la vaisselle et la poussière. Et au final tu préférais les tâches masculines aux tâches disons plus féminines ‹ Tu as plus souvent porté des pantalons que des robes. Mais tu aimais parfois en glisser une sur ta peau, juste pour voir à quoi tu ressemblais. Dans ce cas tu te cachais des hommes de la maison pour l'essayer. Tu ne voulais pas qu'ils voient la femme en toi. La peur du rejet ‹ Ne pas avoir peur, ne pas pleurer, foncer tête baisser, ne pas tendre l'autre joue, rester fier, ne pas baisser les bras, ton père t'a marteler ses mots jour après jour comme il l'a fait avec tes frères. Si bien que tu ignores quand tes dernières larmes ont envahi tes yeux. Quand à la peur elle glisse sur toi comme les goutes de pluie ‹ Tu adores jouer aux cartes, tes frères t'ont tout appris sur le poker, même tricher. Tu adores mettre les mains dans le cambouis les moteurs de voiture n'ont plus trop de secret pour toi. Tu as eu bien plus de mal à apprendre les bases du maquillage qu'à scier une planche ou planter un clou ‹ L'Amérique c'est tes racines, ton sang, tes tripes, pourtant il y a dix ans tu as choisi d'en partir pour pouvoir vivre et exister vraiment. Si tu étais restée à Baton Rouge tu n'aurais jamais découvert la vraie Eilynn celle que tu es aujourd'hui même si la Eilynn de Baton Rouge coule encore dans tes veines ‹ Tu n'as pas ta langue dans ta poche, les mots tu aimes jouer avec. Si cela ne convient pas et bien c'est pareil. Avec toi ça passe ou ça casse. Les gens qui te mettent sur ton chemin n'ont qu'à bien se tenir, sinon tu les écrases. Les mecs comme les filles, on t'aime ou on te déteste. Enfin on te déteste souvent. Ou on t'aime pour ton joli petit cul ‹ Tu as quand même une part de sensibilité mais ça peu de personne l'on vu, tu montres rarement ce côté de ta personnalité, pour toi c'est une faiblesse et un enfin une Standford n'a pas le droit d'être faible. Ni même d'être une femme parfois ‹ Tu portes 3 belles cicatrises sur ton corps, une au niveau de l'épaule, une au bas de tes reins, et une au creux de ta cuisse. Elles sont comme des trophées mais peu de gens connaissent leur histoire. ‹
ABOUT MEMESSAGES : 1792
ICI DEPUIS : 28/03/2017
CRÉDITS : class whore (vava) Ingrid (gif Jeilynn)
DOUBLE-COMPTE : Daemon Macintosh & Kida Cunningan.
STATUT : amoureuse et heureuse de se laisser prendre à l'ivresse que ce sentiment éveille en elle.
MessageSujet: Re: California Love   Aujourd'hui à 12:29



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" L'esprit de famille, n'est pas pour moi un arbre isolé. Il procure à ceux qui le désirent et s'arrêtent à ses côtés, ombrage, refuge et oxygène. Et lui aussi a besoin de son entourage, il s'en nourrit."

Tu rebondis juste sur la remarque par rapport aux poissons pourris. « Oui en effet c’’est sur. » Tu ne relèves pas rapport au fait que Rachel tienne ses recettes de sa mère. Tu te rends bien compte que tu es passé à côté de pas mal de chose en ayant pas eu de mère. Et le fait d’être dans la famille de Jeff ne fait qu’accentuer ce manque. Même si tu arrives à encaisser et gérer la douleur que cela déclenche. De voir Rachel avec Danny et Jeff, tu prends conscient que cela a du être du pour tes frères aussi. Même s’ils ne te l’ont jamais fait ressentir. En plus eux avaient gouté à ce bonheur. Dont tu as été privé dés ta naissance. Mais tu oublies bien vite ces tracasseries surtout quand Jeff te parle de l’incident au magasin de bonbon. Danny est quand même un sacré futé. « Je suppose que les mamans sont plus douces que les papas quand il s’agit de gronder leur enfant. » Tu souris, de toute façon votre père ne vous passez rien, tu es certaine que votre mère aurait adouci la chose. « Tant bien on a fait pire que vous avec mes frangins. Enfin on n’a jamais fini au poste de police non plus. Quoique ? » Tu te souviens alors de la bagarre avec ce mec et de l’intervention de Collin. Tu n’avais pas eu besoin de tes frères pour finir au poste. Et en plus tu en avais foutu une dans le nez de son ancien voisin devenu flic. Enfin. « Et pas de crise de foie ? » Tu le taquines, tu l’imagines en train de manger tous les bonbons devant Danny. « Tu n’as pas fais trop maronner ton frère en mangeant les bonbons. » C’est tout à fait le genre de chose que tu aurais été capable de faire pour te venger, si un de tes frangins t’avait mise dans cette situation. Et puis il y a un petit moment de flottement dans la discussion. Tu sens bien que ton homme se perd dans d’autres pensées, bien entendu tu l’asticotes pour découvrir ce qu’il te cache. Bon rien de bien méchant mais cela te donne l’occasion de le titiller un peu. « Ah je vois. Le fait d’être un homme te donnait le droit de reluquer dans son décolleté. De toute façon j’ai bien vu que tu aimais mater les jolies courbes. Je vois bien ton regard selon ce que je porte. Mais j’adore ça quand tu me regardes comme si tu allais me dévorer. » Et tu profites de l’occasion pour l’attraper et coller vos corps. Tes mains se font baladeuses et dire que tu viens traiter Jeff de pervers. On pourrait se demander qui l’est à cet instant. Et tes lèvres retrouvent les siennes sagement, avant de se faire plus gourmande. De quoi retourner la tête de ton homme et de lui faire oublier cette demoiselle à la poitrine pulpeuse. Tu laisses même ta trace sur ses fesses. La claque te fait toujours penser à son strip-tease mais là si tu t’attardes sur cette pensée tu le violes sur place. « Embrassée pire que ça !! Tu ne cherches pas un peu la bagarre monsieur Hogan là. Attention être dans la rue cela ne me fait pas peur. » Mais Jeff se rattrape vite. « Est-ce que tu aurais peur des représailles ? » Jeff sait à quel point tu peux devenir tigresse. Vous échangez un je t’aime. Ce mot te fait toujours autant d’effet quand Jeff le laisse glisser entres ses lèvres. Tu as la sensation de sentir ton cœur battre dans tout ton corps. Tu en frissonnes même. L'idée de reprendre ce soir là où vous vous êtes arrêtés est très tentante. « Tu vas te faire dévorer tu en as conscience mon cœur. » Tu laisses se dessiner un sourire coquin sur tes lèvres et vous reprenez votre balade. Main dans la main. Jeff te parle d’un appartement incendié en rapport avec Alice. « Oui tu m’en as parlé. En effet cela sera une bonne idée. Alice sera heureuse de te revoir. On pourra même regarder pour lui acheter un petit truc. Le père Noël avant l’heure. On passera par un fleuriste aussi avant de rentrer je voudrais prendre des fleurs pour ta mère et Penny ou une plante verte. Et je pensais que l’on pourrait prendre du vin pour ton père  et pour Danny ou une bouteille d’alcool. Tu en penses quoi ? » Vous n’êtes pas arrivés les mains vides mais tu as tellement été bien accueillie que tu veux marquer le coup. Et vu que vous êtes en ville autant en profiter pour faire quelques emplettes. « Faut aussi que j’achète des cartes postales. Tu pourrais en envoyer une à la caserne. » Tu ne vas pas en envoyer des tonnes mais tu veux marquer le coup pour certaines personnes.  

good vibes.

__________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jeff & Eilynn = Jeilynn
"Je t'emmène où je vis. Loin des villes et des routes. Tu trouveras sans doute. Ce qui te ressemblera. On fera, c'est promis. Le meilleur sans doute. On finira nos nuits, nos lendemains toi contre moi." Patrick Fiori
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: California Love   

Revenir en haut Aller en bas
 
California Love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: le monde-
Sauter vers:  
all i want for christmas is you !
Le mois de décembre arrive maintenant à grands pas ! Afin de permettre aux habitants de se mettre dans l'esprit du temps des Fêtes, Le Maire les a convié sur la place pour des activités que vous rêvez de découvrir !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus