AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes sur à l'ancienne. :siva:

Partagez | 
 

 beyond exploding stars (wyatt&neala)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
adm h
avatar

Naveen Arslanian

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 316
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : lux aeterna.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Ven 8 Déc 2017 - 0:57

Écrire ce message à Wyatt, mais surtout l’envoyer, avait tout demandé à Naveen. C’était con, c’était ridicule, ce n’était qu’une simple invitation à aller découvrir une activité temporaire sur le thème de Noël. C’aurait dû être positif, après tout, ce serait bien les circonstances les plus heureuses et amusantes qu’ils allaient avoir vécues jusqu’à maintenant. Ce serait, pour une fois, une trame de fond un peu plus propice à la légèreté de leurs êtres. Et puis, c’était bien lui qui lui avait dit qu’il devait lui aussi faire des efforts de son côté, pour s’intégrer à cette nouvelle communauté, à cette société qui ne lui appartenait pas. Elle ne lui appartiendrait jamais s’il n’essayait pas de se l’approprier un tant soit peu. Noël semblait être une bonne place où commencer, puisqu’il n’avait jamais fêté cette fête religieuse. En Syrie, c’était surtout les chrétiens qui se rassemblaient à ce temps de l’année. Pour Naveen, les fêtes et surtout les cadeaux, c’était davantage autour de l’Achoura que ça se passait. Et puis, dans les dernières années dans son pays natal, que ce soit les musulmans ou les chrétiens … peu avait eu le cœur à la fête. Ces célébrations étaient presque devenues inconnues, étrangères, autant pour les enfants que pour les adultes. Il était temps pour Naveen de s’autoriser à quelques parcelles de bonheur, à quelques étincelles de lumière. Étrangement, c’était tout de suite Wyatt qu’il avait pensé contacter pour se rendre à cette fête de Noël dans une sorte d’igloo. Peut-être parce que de toutes les personnes croisées pendant cette première année en Australie, il était l’une des rares à s’être accroché à lui, pour des raisons qu’il ne s’expliquait pas encore. Qu’ils ne s’expliquaient pas encore. Malgré les difficultés rencontrées, malgré les points de vue divergents, les deux hommes avaient cherché à se comprendre, à se retrouver parmi le brouillard que la distance de leurs cultures avait créé avant même de leur donner une chance. Contre toute attente, ils avaient tissé un lien bien plus fort grâce à cela. Naveen aurait également pu contacter Andeana, mais celle-ci demeurait cette belle et drôle d’étrangère qui apparaissait dans sa vie toujours un peu sans prévenir, sans crier gare. Il ne savait pas comment la rejoindre, il ne savait pas comment la trouver, la retrouver, alors il décidait de faire confiance au hasard, aux coïncidences. Ces dernières la remettraient sans doute un jour sur son chemin. Bowen n’était pas une si grande ville que cela, et puisqu’il passait son temps à sillonner les rues à bord de son taxi, il n’était pas rare qu’il croise encore et encore les mêmes visages. Sans jamais trop en connaître un plus qu’un autre. Mais il y avait Wyatt, un visage qui lui serait maintenant familier, un visage à qui il pourrait sourire et qui lui sourirait en retour. Après tant d’années de solitude, de deuil, de peur, c’était un cadeau de la vie qu’il ne pouvait refuser. Voilà pourquoi il avait appuyé sur son écran tactile là où le mot envoyer était inscrit. Et il avait attendu. Jusqu’à ce qu’il ait une réponse positive de la part de Wyatt et qu’ils conviennent d’une heure où se rejoindre. Cette heure-là était arrivée, et Naveen se tenait devant l’entrée de l’igloo gonflable, un veste un peu plus chaude dans ses mains puisqu’il fallait prévoir une température plutôt fraîche là-dedans. Au loin, il aperçut finalement Wyatt, et il lui adressa un signe de la main pour signaler sa présence. Quand il fut à sa hauteur, il échangea un mince sourire. La gêne reprenait toujours le dessus quand il se trouvait devant lui, même si on aurait pu dire qu’il était l’une des personnes les plus proches de lui, à présent. Ils avaient encore du chemin à faire. D’ailleurs, ne sachant pas comment l’accueillir physiquement, il se contenta d’hocher la tête. Avec ce qui s’était passé entre eux, peut-être qu’une certaine distance était encore de mise. Que ce soit pour éviter les réactions violentes ou les gestes plus ambigus. « Bonsoir ! Je ne suis pas encore rentré, je t’attendais pour découvrir de quoi ça a l’air … » Affirma-t-il, même s’il avait bien eu envie de rentrer voir le décor pendant ses dix petites minutes d’attente.


Dernière édition par Naveen Arslanian le Ven 12 Jan 2018 - 1:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 1001
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Ven 8 Déc 2017 - 11:05

Recevoir ce message de Naveen fut très surprenant. Il ne fallait pas être un génie pour savoir que noël n’était pas une fête musulmane. Wyatt en avait déduis que Naveen essayait de s’imprégnait de la culture australienne et que c’était une façon pour lui de s’intégrer un peu plus à la communauté. Wyatt était donc resté surpris face au message qu’il avait reçu. Surpris… et heureux. Naveen l’avait contacté lui. En même temps, Wyatt savait que Naveen ne connaissait pas grand monde ici, mais même en sachant ça, il était quand même heureux.
 
Au final, il n’avait pas eu besoin d’arranger son emploi du temps. Il était en repos par rapport à son boulot de secouriste, il avait fini son stage deux jours auparavant et il avait quelques jours pour réviser avant un examen. Il s’était donc empressé de répondre à la positive au syrien, ravi de pouvoir le retrouver sans qu’il ne puisse l’expliquer. Malgré tout, il était nerveux de le revoir, surtout après tout ce qui c’était passé entre eux, autant à Townsville que dans le bar et même s’ils avaient décidé de reprendre tout depuis le début pour oublier leur première rencontre houleuse.  Ce qui n’était simplement pas possible pour Wyatt vu le trouble qui l’habitait depuis. Mais il faisait comme si, pour pouvoir continuer à voir Naveen.
 

Un pull-over gris, un jean délavé, son blouson de cuir enfilé et une écharpe grise autour du cou, Wyatt était en route et équipé pour  faire face au froid. Il n’avait jamais été frileux, mais il avait passé tellement de temps dans des pays chauds qu’il craignait de ne plus réagir pareil face au froid. Il se rendit au point de rencontre qu’ils s’étaient fixé, près de la structure gonflable de l’igloo. Au loin, il vit que Naveen l’attendait déjà. Merde… Il était en retard ? Il regarda sa montre vite fait,  non, il était pile à l’heure. Un soupire de soulagement s’échappa de ses lèvres alors qu’il franchit les quelques mètres qu’il restait avant de se retrouver face à l’homme. «Bonsoir ! » le salua-t-il en souriant. Les retrouvailles étaient cordiales, mais Wyatt compris que les contacts physiques étaient proscrits. Pas tellement étonnant quand on savait que les deux derniers contacts physiques s’étaient soldés par un baiser et par une clé de bras. Rien de bien encourageant ! « Oh ! D’accord ! Alors ne te faisons plus attendre ! Allons-y ! » dis-tu en l’invitant à rentrer d’un geste de la main. «  Comment vas-tu ? » Lui demanda-t-il naturellement en lui emboitant le pas. «  J’ai été surpris par ton message. J’ignorais que tu t’intéressais à la fête de Noël » lui fit-il remarqué avec douceur.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Naveen Arslanian

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 316
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : lux aeterna.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Mar 19 Déc 2017 - 19:11

Il esquissa un sourire aux paroles de Wyatt. Attendre un peu plus longtemps ne l’aurait pas dérangé. Il ne trépignait pas sur place, Naveen, non ce genre d’excitation qu’il avait autrefois pu ressentir s’était envolée depuis bien des mois maintenant. Il avait encore du mal à renouer avec les émotions un peu plus positives, comme s’il ne s’autorisait pas à les vivre, comme s’il ne pensait pas y avoir droit. Lui qui avait d’abord tout perdu avant de tout laisser derrière ce qui aurait pu être sauvé. Son pays. Si le conflit en Syrie se terminait un jour, alors qu’on entendait parfois parler de victoire sur l’État islamique dans les médias – bien que c’était un pas vers l’avant, deux pas vers l’arrière depuis longtemps maintenant -, Naveen ne pourrait que prendre son trou en se disant qu’il n’aurait rien fait pour aider les siens. Après près d’une année passée en Australie, Naveen avait déjà l’impression d’être étranger face à ses origines. Le fait de n’avoir aucune communauté syrienne à proximité ne l’aidait sans doute pas à se raccrocher à ce qu’il était. Et pourtant, il avait tout autant de mal à se raccrocher à quoi que ce soit de nouveau, d’ici, à ce qu’il pourrait devenir. Ce qui faisait de lui un homme à la dérive. Peut-être était-ce pour cette raison que cette fête de Noël avait convaincu Naveen de se laisser davantage goûter à cette nouvelle culture qui l’entourait. Un temps de l’année où tout le monde se montrait juste un peu plus heureux, un peu plus généreux, miséricordieux. Si les motifs parfois oubliés de cette fête appelaient à une religion qui n’était pas la sienne, Naveen savait aussi que les temps avaient changé et que c’était surtout par tradition que Noël avait une si grande importance. Même les athéistes participaient avec joie à ces célébrations mettant de l’avant l’amour, l’amitié, le partage, l’entraide. Il n’y avait que du bon à en retirer, lorsqu’on regardait l’effet que ça avait sur les gens. Alors Naveen avait décidé d’inviter un ami, pour qu’eux aussi puissent peut-être enterrer la hache de guerre pour de bon. Parce que même si cela avait à priori été fait lors de leur dernière rencontre, qui s’était soldée par un nouveau départ, il fallait aussi que ça se fasse un peu plus concrètement. Le temps de Noël était peut-être juste le bon moment pour ce faire. « Je vais bien. Et toi ? » Une formalité, une politesse. En réalité, Naveen n’allait pas réellement bien, et peut-être n’arriverait-il plus jamais à répondre ainsi en le pensant réellement. Et puis, même si Noël n’était pas une fête qu’il célébrait habituellement, il associait quand même cette période de l’année à la famille, ce qu’il n’avait plus. Ce n’était qu’un énième rappel douloureux. Le syrien haussa les épaules à la question de Wyatt, alors qu’ils payaient leur billet d’entrée pour l’igloo, avant de s’engouffrer dans ce dernier. « C’est toi qui m’as dit qu’il fallait aussi que je fasse des efforts pour m’intégrer. Alors voilà, je suis tes conseils. » Certes, Naveen ne l’avait pas facilement pris sur le coup, ce conseil qui l’avait confronté davantage que ce qu’il l’aurait cru, mais avec du recul il comprenait son point de vue. Il comprenait qu’on ne le regarderait que comme un étranger s’il ne faisait pas les efforts de ne plus en être un. Le syrien leva les yeux dans les airs pour regarder l’installation, puis balaya du regard le grand dôme afin de découvrir les différents stands, toutes les personnes qui s’adonnaient à différentes activités. Il esquissa un sourire à la vue de tous ces gens heureux. Peut-être y avait-il espoir que ça déteigne un peu sur lui. « C’est vrai que c’est plutôt frais. » Lâcha-t-il en enfilant la veste qu’il avait apportée suite aux avertissements quant aux températures de l’endroit. Comparativement aux chaleurs australiennes, il y avait toute une différence.  
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 1001
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Mer 20 Déc 2017 - 0:43

Il était heureux Wyatt. Il était simplement heureux que Naveen est pensé à lui pour cette sortie. C’était stupide, mais ça l’avait fait sourire et ça l’avait même soulagé. Il voulait revoir Naveen. Il ne pouvait pas tellement l’expliquer, mais il avait besoin de lui et de sa présence. Très certainement à cause de leur passé au Moyen-Orient, supposait-il. Alors oui, il s’était empressé de répondre positivement à son message et à présent, il marchait au milieu de cette petite foule venue pour les festivités. Et il le vit. Naveen l’attendait devant l’entrée de l’Igloo gonflable, une veste dans la main.  Wyatt se fraya un chemin jusqu’à lui et lui adressa un sourire sincère en arrivant à ses côtés pour accompagner ses salutations pleines de retenues. Probablement le fantôme de Townsville, mais là encore, ce n’était que des suppositions. Ils étaient censés ‘oublier’ cet épisode de leur rencontre. Fallait il encore le pouvoir, fallait-il seulement le vouloir…
 
Wyatt ne lui avait pas demandé comment il allait par simple politesse parce qu’il s’agissait des formules d’usage. Il le lui avait demandé avec un véritable intérêt, même s’il supposait qu’il ne pouvait pas aller bien. Comment le pourrait-il après le calvaire qu’il avait vécu ? C’était tellement illusoire de dire qu’il allait bien. Pourtant, c’est ce que Naveen avait répondu, laissant Wyatt interdit quelques instants, le dévisageant en silence. Il en profita pour admirer ses traits marqués et fatigués par les épreuves qui s’étaient dressées sur son chemin depuis des années, et il ne le trouva que plus beau. Il se baffa mentalement, avant de laisser un sourire un doux et un peu blasé se dessiner sur son visage. « Tu n’es pas obligé de faire semblant avec moi Naveen, » lui dit-il avec douceur en passant devant lui pour d’aller payer son ticket pour entrer.
 
Une fois celui-ci en poche, Il s’engouffra à l’intérieur avec Naveen qui se défendit d’être là pour faire des efforts d’intégration avec un haussement d’épaule, presque indifférent. Malgré tout, ton cœur se serre. Ce désintéressement flagrant te fait plus mal que tu n’oses le dire, mais tu te contentes de lui sourire, désabusé. « C’est vrai, j’ai dis ça… Mais il faut que tu le veuilles vraiment. » lui révéla-t-il après réflexion, «  Et je n’ai jamais dis qu’il fallait que tu ailles à l’encontre de ta religion pour t’intégrer Naveen. » lui rappela-t-il avec douceur, conscient que Noël n’était pas fêter chez les musulmans. Tu détournes finalement le regard du Syrien pour regarder autour de toi. Il y a beaucoup d’activités proposées et la gaieté se lit sur tous les visages. Tous… sauf celui de… Il sourit ?


Wyatt le fixe. Naveen sourit. Il peut se demander s’il n’est pas tout simplement entrain d’imaginer ce moment. Bon Dieu, qu’il est beau comme ça. Une nouvelle fois, il se fait violence pour taire cette petite voix au fond de lui, persuadé qu’il est perturbé par sa conversation avec Daemon. Ses paroles le sortent de ses pensées, et il frisonne légèrement en constatant qu’effectivement, il fait frais. Il aurait pu amener un blouson un peu plus chaud, mais il n’a pas ça en stock ici. Il y avait bien un vieux blouson dans le placard, mais il date. La dernière fois qu’il l’a mis, il devait avoir quinze ans. Niveau musculature, c’est plus la même, Il ne passerait même plus les bras maintenant. «  Oui, ça change » rétorqua-t-il en glissant ses mains dans les poches de sa veste en cuir pour se réchauffer les extrêmités de ses doigts «  Tu veux faire quelque chose en particulier ? » lui demandas-t-il en se faufilant doucement à travers la petite foule aux côtés de Naveen.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Naveen Arslanian

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 316
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : lux aeterna.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Jeu 21 Déc 2017 - 3:06

Wyatt le dévisageait en silence, comme s’il tentait de sonder son âme, mais la vérité était que Naveen ne savait plus trop où il l’avait cachée, celle-là. Alors il se cachait complètement, tant qu’à y être, se masquant derrière les politesses qu’il avait apprises ici. Comme chauffeur de taxi, la question comment allez-vous ? fusait de tout bord, tout côté. Parfois elle provenait de lui, parfois c’était les clients qui la posaient en premier tandis qu’ils prenaient place sur la banquette arrière. Il avait appris à le faire croire, qu’il allait bien, parce que même s’il s’était ouvert à quelques personnes à Bowen, Naveen n’allait quand même pas raconter sa vie, sa tragédie, à n’importe qui. À qui voulait bien l’entendre – parce qu’en réalité, il avait bien conscience que ça n’était pas tout le monde qui voulait l’entendre. Pas tout le monde qui voulait être confronté à cette dure réalité qui était à des kilomètres d’ici et sur laquelle on préférait fermer les yeux plutôt que de trop souffrir. Sa ride de taxi jusqu’à Townsville avec Wyatt avait été le plus unique de tous les trajets qu’il avait faits jusqu’à maintenant. Et pas qu’à cause du baiser, même si clairement ce geste inattendu avait joué sur le souvenir qu’il en gardait. C’était aussi le fait que Naveen et lui avaient parlé en toute liberté de ce qu’ils ressentaient à propos de la guerre, parce que même s’ils semblaient présentement avoir élevé des barrières entre eux deux, au départ, ils avaient fait tomber les murs pour communiquer. Naveen n’en avait jamais parlé en long et en large de cette manière, de la Syrie, de ce qu’il pensait du conflit, de ce qu’il avait perdu. Alors quand Wyatt lui dit qu’il n’était pas obligé de faire semblant avec lui, le syrien le croyait. S’il retirait quelque chose de leur relation naissante, c’était qu’ils pouvaient tout se dire, ou presque. Au pire, ils se prendraient la tête un moment, avant de calmer le jeu, parce qu’ils réaliseraient qu’ils étaient importants l’un pour l’autre. « Je sais … Je sais bien, Wyatt. Mais je ne te dirai pas à chaque fois que … que ça ne va pas, et que je ne m’en sors pas. Peut-être qu’un jour je le penserai. Que ça va. » Il en doutait fortement. Ce n’était pas la bonne manière de penser, il le savait. Il n’y avait qu’à voir à quel point c’était devenu une habitude de répondre un oui furtif, détaché, à ses clients du taxi. Balayer du revers de la main ses états d’âme pour les minimiser, les oublier. Ça ne les ferait pas disparaître pour autant. Ils payèrent leur entrée pour le dôme d’hiver et découvrirent sans plus tarder l’endroit qui semblait bien plus grand une fois à l’intérieur. Ils avaient bien utilisé l’espace. « Je n’ai pas vraiment l’impression d’aller à l’encontre de ma religion. Je viens ici sans vraiment y accorder un quelconque attrait religieux … C’est juste … beau, tout ce monde. » Il ne pensait pas être le seul à être ici pour l’activité en tant que telle et non pour célébrer la naissance de Jésus. Alors même si dans l’islam, fêter la naissance d’un prophète n’était pas permise, Naveen ne venait pas ici pour de telles raisons. Il avait juste envie d’être entouré, c’était plus heureux d’être ici que de rester chez lui en sachant qu’au dehors, la ville s’animait d’âmes légères et joyeuses. D’ailleurs, un sourire illumina tout légèrement le visage du syrien alors qu’il regardait ces familles, ces couples et ces amis participer aux différentes activités. Prenant conscience du froid, il enfila sa veste, presque au même moment que Wyatt plongeait ses mains dans la sienne. Ce dernier lui demanda s’il désirait faire quelque chose en particulier. Naveen porta davantage attention à ce qui les entourait. Il y avait un bar, mais il ne buvait pas d’alcool et n’avait pas forcément envie de quoi que ce soit à boire. Il y avait la patinoire, mais il n’avait jamais patiné de sa vie. Il regarda finalement les différentes sculptures de glace, parmi lesquelles certains blocs étaient encore intacts et prêts à être travaillés. Il lança un regard à Wyatt. « Y a-t-il un artiste caché en toi ? » Demanda-t-il avec une fine pointe de malice.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 1001
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Jeu 21 Déc 2017 - 8:41

Wyatt se doutait que Naveen faisait semblant. Il pouvait bien paraître aux yeux de tous, mais quand on connaissait son histoire et qu’on savait les bagages qu’il trimballait derrière lui, on ne pouvait que douter de sa sincérité lorsqu’il assurait qu’il allait bien. Wyatt avait pourtant vécu des horreurs inqualifiables, mais rien de comparable à la tragédie de Naveen. Alors même s’il n’allait pas bien lui aussi, il n’osait pas le dire. Ça lui paressait tellement dérisoire qu’il en avait honte, même s’il gardait de nombreuses cicatrices des traces de fouets qu’on lui avait infligé. Il n’allait pas forcément bien, mais il n’allait pas non plus mal. Il n’avait même pas été aussi heureux et léger depuis longtemps. « Alors, ne réponds rien. » sourit-il avec douceur «  et j’éviterais de te poser la question » assure-t-il sans se départir de ce léger sourire. Ainsi, Naveen n’aurait pas besoin de mentir et de mettre de côté sa pudeur.
 
Lorsqu’ils rentrèrent, Wyatt eut un légère appréhension. Il y avait tant de gaieté, de familles heureuses, d’enfants qui courraient partout entraînant dans leur sillage leurs parents. Il avait eu peur que ça ne rappelle à Naveen à quel point il était seul. Mais le sourire qu’il avait aperçu sur le visage du syrien l’avait laissé sans voix. Etait-il nostalgique ? En tout cas, il semblait tellement sincère. Wyatt l’avait dévisagé en silence et avait même laissé un sourire doux se dévoiler avant de reprendre contenance et d’afficher un sourire amical. Sans savoir pourquoi, il avait aimé voir Naveen sourire et il voulait le voir encore et encore sur son visage. « Oui c’est vrai… Noël a perdu son caractère religieux depuis des années. C’est plus une tradition, un moment de partage qu’un évènement chrétien à présent. » reconnu-t-il en souriant. Enfin, ça dépendait pour qui. Aux Etats-Unis une bonne partie de ma famille gardait le caractère religieux de cette fête en se rendant à la paroisse de leur ville. Quant-à Wyatt, on ne pouvait pas dire qu’il avait beaucoup fêté Noël. Le dernier qu’il avait passé dans la tradition familiale remonté à seize ans lorsqu’il n’était qu’un jeune adolescent.
 
Ils commencèrent à marcher à travers la foule, restant côte à côte pour ne pas se perdre de vue, Wyatt regardait en même temps les activités. Patinage, concours de bonhommes de neige, une aire de jeu qui s’était transformé en bataille de boules de neige. Des petits stand qui vendait vins chauds, nourriture, chocolats chaud et tant de bonnes choses. « L’âme d’un artiste ? » Demanda-t-il sans comprendre en se tournant vers Naveen. Et il eut le malheur de constater  qu’il regardait en direction des blocs de glaces mise à disposition pour être sculptés par les quelques courageux. «  Oh ! Disons que… je dessine encore les maisons avec un carré et un triangle ! ça répond à ta question ? » lui balança-t-il en se tournant lui-même en dérision, « mais soit… allons-y ça pourrait être drôle ! » dit-il en l’entraînant avec lui vers les blocs de glaces. « Attends… Y a anguille sous roche non ? Tu sais sculpter ? c’est ça ? » lui demanda-t-il par curiosité, même s’il se doutait que Naveen n’avait jamais sculpté dans la glace. Trouver de la glace au moyen Orient relevé presque du miracle, mais peut-être qu’il se plantait et que Naveen était un talentueux artiste et qu’il allait doublement se ridiculiser. Et puis, au pire, il allait faire rire la galerie !

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Naveen Arslanian

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 316
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : lux aeterna.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Jeu 21 Déc 2017 - 21:23

Il savait fort bien, Naveen, que sa situation n’était que très peu comparable, qu’il avait vécu ce qu’on qualifierait d’horreurs, que lui était présent dans cette guerre que les autres regardaient de loin en n’en saisissant pas tout à fait l’ampleur. Toutefois, il ne voulait pas donner l’impression que les malheurs des autres ne mériteraient jamais d’être entendus face à lui, il ne voulait pas paraître comme celui à qui le pire est arrivé et que personne ne peut donc tout à fait comprendre. Il n’était pas comme ça, Naveen, à s’apitoyer sur son sort jusqu’au point où personne d’autre ne pouvait le faire en sa présence. Il comprenait que les gens pouvaient être atterrés par mille et une raisons, qu’elles semblent légitimes ou non aux yeux de certains. Ce n’était pas à lui de juger de l’intensité d’une souffrance. Être un réfugié syrien ne faisait pas de lui la police des tragédies. Toutefois, il apprécia l’attention de Wyatt quand il l’autorisa à ne rien répondre mais surtout quand il lui affirma qu’il éviterait de lui poser la question à l’avenir. Il était vrai que c’était devenu, à force, une question qui le mettait davantage mal à l’aise qu’autre chose, alors à quoi bon continuer ? « Très bien. » Répondit Naveen, satisfait de cette entente qui n’aurait pu être prise qu’entre Wyatt et lui, parce qu’il était à peu près le seul à savoir à quel point sa souffrance était vive. Certes, il y avait Andeana et Fleur, mais la première avait tendance à davantage positiver, tandis que la deuxième avait déjà son lot de souffrances découlant de sa maladie. Wyatt était le seul à avoir eu cette attention et ça le touchait. Les deux hommes rentrèrent donc dans l’igloo et, si Naveen avait également eu une certaine crainte face au fait qu’il y aurait énormément de familles, d’enfants qui lui rappelleraient les siens, la vague de souvenirs ne fut pas si brutale que ça. Au contraire, ça le rendait heureux de voir autant de vie en-dessus d’un seul dôme. Dans ce genre de tentes en Jordanie, dans les camps de réfugiés, l’ambiance n’était pas autant à la fête même si l’innocence des enfants ne leur faisait jamais tout à fait perdre cette joie de vivre. C’était quand même bien plus contagieux comme bonheur ici, en Australie. À tel point que Naveen arriva enfin à sourire pour de vrai, pour de bon. Wyatt confirma finalement ses dires quant au fait que Noël était davantage une tradition maintenant qu’un événement religieux. Ça le confortait dans son idée. Ils marchèrent dans la foule une fois leurs entrées payées, déambulant à travers tout ce monde en tâchant de ne pas trop s’éloigner l’un de l’autre. Après tout, ils étaient venus ensemble, entre amis, alors c’aurait été dommage de se perdre dans ce bassin d’humains. Naveen repéra, après un moment, quelques blocs de glace dans lesquels les gens pouvaient sculpter à leur guise. De toutes les activités, c’était sans doute celle qui donnait le plus envie au réfugié, contre toute attente. Il rigola à la réponse de Wyatt, ça lui rappelait les dessins que ses enfants pouvaient faire, même si leurs maisons n’étaient pas dessinées de la même manière puisqu’ils s’inspiraient de l’architecture d’Alep. De longs bâtiments rectangulaires à la couleur du sable, donc. « Non, je ne sais pas du tout sculpter, encore moins dans la glace ! Mais j’ai envie d’essayer. » Et pour une fois qu’il faisait part d’une quelconque envie d’essayer quelque chose de nouveau ici, aussi bien s’accrocher à ça. Les deux hommes se dirigèrent donc vers les bénévoles qui leur prêtèrent un petit marteau et un pique à glace. Ils se postèrent chacun à côté de leur bloc et Naveen regarda quelques exemples des gens autour d’eux. « J’vais tenter un flocon de neige … ils sont tous de formes différentes, apparemment, non ? Alors ça ne pourra pas être un total échec … » Il replaça une mèche de cheveux derrière son oreille, avant de se mettre à l’œuvre, encore très peu à l’aise avec la méthode.  
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 1001
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Ven 22 Déc 2017 - 10:08

Wyatt savait, en toute connaissance de cause ce que cette formule de politesse soulevait dans sa conscience, alors il pensait qu’il en allait de même pour Naveen et pour toutes les autres personnes à avoir traversés des épreuves difficiles. C’est d’ailleurs pour ça qu’il avait voulu convenir de passer outre cette phrase anodine à l’avenir. C’était toujours mieux que de se mentir en prétendant que ça allait.
 
Le dôme était bien convivial et les activités liées à l’hiver ne manquaient pas. Wyatt n’aimait pourtant pas l’hiver, il détestait ça même ! Ça lui rappeler des mauvais souvenirs. S’il avait pu éviter les vacances chez ses grands-parents paternels, il l’aurait fait ne serait-ce pour ne pas être en compagnie de son grand-père qui lui avait toujours fait peur. Pourtant, il avait accepté de s’y rendre pour pouvoir partager ce moment avec Naveen. Et voilà qu’il marchait côte à côte à l’intérieur, observant les alentours jusqu’à ce que Naveen trouve une activité qui lui avait taper dans l’œil.

Naveen avait l'air enjoué, et lorsque mon commentaire le fit rire, j'eus l'impression que mon coeur allait exploser. Je le regardais, souriant également, ne laissant rien paraître de la joie qui m'habitait à ce moment là. Tout ce que je savais, c'est que je voulais encore l'entendre, ce rire... « Okay, alors  le concours de la sculpture la… moins ridicule on va dire est lancé ! » s’amusa-t-il en suivant Naveen vers les bénévoles qui géraient l’activité. Après avoir pris le nécessaire, chacun se posta devant son bloc de glace.  Si Naveen semblait déjà avoir une idée de ce qu’il voulait faire, ce n’était pas le cas de Wyatt qui resta un moment interdit en regardant le marteau et le pic-à-glace. Que faire ? C’était la question à mille sesterces ! Une maison justement ? Il avait déjà du mal à en dessiner une sur une banale feuille, alors de la a  en sculptée une… « Bonne idée le flocon, bon courage ! un bonhomme de neige… Je vais essayer ça tiens… Ça reste des formes géométriques après tout, c’est dans mes cordes… je suppose ! » dit-il en souriant avant de s’y atteler.
 
Il se positionna correctement avant de porter le premier coup qui brisa le haut du bloc de glace qui s’écrasa au pied de l’ancien militaire et le cul. «  Ah ouais… faut pas y aller trop fort et retenir bien ses coups… Ça va être du gâteau… » lâcha-t-il avant de se concentrer à nouveau. Le second coup, il le porta bien plus doucement, ce qui permit de « râper » une partie de la glace sans pour autant casser le bloc. Il poursuivit dans sa lancé, tentant de faire quelque chose de potable. Il s’écartait même au bout de quelques coups pour voir le début du résultat, mais il était affligé. Ça ne ressemblait à rien. « J’espère que tu t’en sors mieux de ton côté ! » Dit-il à Naveen qui de son côté, s’occuper de sa propre sculpture.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Naveen Arslanian

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 316
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : lux aeterna.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Dim 24 Déc 2017 - 4:03

Le choix de l’activité n’avait pas été bien long à faire pour Naveen, et contre toute attente ilen avait choisi une dans laquelle il devait se montrer plutôt actif. S’il était plutôt connu, jusqu’à maintenant, pour être spectateur de ce nouveau monde qu’il habitait, il tentait aujourd’hui de participer un peu plus à la vie sociale. Les deux hommes étaient donc maintenant positionnés face à leurs blocs de glace qui ne tarderaient pas à être violentés et massacrés par leurs coups de pic et de marteau. « La moins ridicule ? D’entre nous deux, t’es celui qui est supposé être le plus optimiste, tu sais. » Fit-il remarquer à Wyatt, même si en réalité ni l’un ni l’autre ne débordait réellement de joie de vivre. Avec ce qu’ils avaient respectivement vécu, difficile de sourire aussi facilement à la vie, me direz-vous. Tout de même, depuis qu’ils s’étaient rencontrés, c’était surtout Wyatt qui tentait de tourner Naveen vers la lumière, et non le contraire. Lui se serait bien satisfait, pour le moment, de rester tapis dans l’ombre, que ce soit avec ou sans Wyatt. Mais il en serait autrement et, un jour sans doute plus proche qu’il ne le pensait, il le remercierait de tout son cœur de l’avoir en quelque sorte sauvé. Le syrien décida finalement de sculpter un flocon, ou du moins des formes qui y ressembleraient un minimum. Il y en avait justement quelques-uns qui descendaient du plafond, accrochés pour décorer. Faits de cartons et de papiers blancs, on en discernait assez bien les détails, et Naveen en choisit un au hasard pour tenter de le reproduire. « Tu devrais t’en sortir. » Déclara tout simplement l’arabe avec un sourire. Un bonhomme de neige, c’était plutôt simple aussi. Ni l’un ni l’autre n’avait osé se lancer dans la fantaisie, et c’était plutôt compréhensible. Ils n’étaient pas des artistes, encore moins des sculpteurs. Au premier coup de marteau, le pic de Wyatt s’enfonça dans la glace pour en détacher un énorme morceau. Naveen recula par réflexe, pris par surprise, et haussa les sourcils. « Wow. Au moins ça te pratiquera en même temps à contrôler un peu ta force. » Dit impulsivement Naveen, faisant évidemment référence à la clé de bras qu’il s’était pris l’autre jour au bar. Il perdit rapidement son sourire, devenant gêné un moment en détournant le regard. « Enfin, je … j’disais pas ça méchamment. » Il esquissa un faible sourire avant de reprendre sa sculpture. Ça n’était sans doute pas une si grande faute de sa part, mais il était quand même mal à l’aise de le reprocher et de le remettre sous le nez de l’ancien militaire. Ça n’était pas drôle, ça n’était pas sa faute. Tout comme lui ne contrôlait ni ses sursauts, ni ses cauchemars. Ils se concentrèrent un moment sur leurs œuvres jusqu’à ce que Wyatt lui demande comment il s’en sortait. C’est à ce moment-là que le syrien prit le temps de se reculer un peu et de regarder le résultat, le comparant au flocon choisi qui pendait au-dessus de sa tête. Loin de se ressembler. « Euh … on va dire que ça ressemble à quelque chose. » Mais à quoi ? C’était un autre débat. « Il y en a peut-être au moins un de nous deux qui gagnera le prix de participation. » Le genre de prix de consolation pour les perdants.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 1001
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Mar 26 Déc 2017 - 18:34

Des coups de piques, de la glace qui se brise. L’activité a une connotation de violence, et c’est un peu ce qui étonne Wyatt dans le choix de Naveen, mais il se tait. A quoi bon parler de ça alors qu’ils ont décidés de repartir sur des bases plus saines. Alors, il part plaisante, parle de ridicule parce qu’il faut bien le reconnaître, il ne sait pas sculpter et le dessin n’a jamais été son activité favorite. « Et bien, pour cette fois, je te suggère qu’on inverse les rôles ! » rétorque-t-il en souriant, même s’il ne parvenait pas à imaginer que Naveen pouvait se montrer optimiste.

Wyatt se concentra sur son travail, mais ce dernier n’était pas très concluant. La forme circulaire aurait presque pu y être s’il n’avait pas brisé un trop gros morceau de glace. Au niveau du cercle du milieu et le mot d’encouragement de Naveen ne l’aida pas beaucoup  à garder sa concentration puisqu’il éclata de rire. «  Je devrais m’en sortir?  C’est trop gentil de ta part… » s’exclama-t-il hilare. «  Pour la motivation, tu pourrais dire… Tu va t’en sortir… ou T’en fait pas tu vas y arrivé… Parler au conditionnel, c’est pas bon pour le moral ! » lui dit-il sur un ton amusé.

Il prit un peu de recul pour observer son bonhomme de neige… « Bon bah… on dira que mon bonhomme c’est fait amputer d’une épaule… Enfin je suppose que c’est une épaule le morceau qui est censé se trouver à cet endroit » ajouta-t-il en fronçant les sourcils face à son propre questionnement.


Naveen a écrit:
« Wow. Au moins ça te pratiquera en même temps à contrôler un peu ta force. »


Il suppose que c’est mérité, même si ça lui fait mal de recevoir ce genre de remarque. Surtout que c’est Naveen qui lui envoie en pleine face. Il détourne le regard en silence, se concentrant sur sa sculpture. Ça fait mal mais pourtant, il n’arrive pas à lui en vouloir. Ce n’était pas méchant après tout, Naveen lui-même le disait et c’était tellement criant de vérité. Wyatt est son stress Post-traumatique. Il se demandait s’il arriverait à le surmonter parfois…  «  Non, je sais… c’est… c’est vrai… C’est juste la vérité » répondit-il doucement sans regarder Naveen pour autant. Il était conscient de son problème, mais de savoir que Naveen en avait pâti ça le torturait. Parce qu’il tenait au syrien, parce qu’il s’était attaché à lui et parce qu’il tenait à lui bien plus qu’il n’aurait du le faire, il ne l’expliquait pas, mais il en était conscient. Comme un… coup de foudre qu’il taisait pour ne pas le perdre. Alors il acceptait les remarques de l’homme en silence, il encaissait même si ça le briser à l’intérieur, c’était comme ça.

Il donna encore quelques coups de marteau sur le pique, avant d’arrêter la catastrophe. Définitivement, il ne pourrait jamais se reconvertir come scuplteur, du moins pas avant peut-être une bonne décennie d’entraînement, et encore. Il recula une nouvelle fois et observa le chef-d’œuvre. Ou l’œuvre… ou la non-œuvre… « Je suis sur qu’un gamin dix ans s’en sortirait mieux que ça… » lâcha-t-il affligé.                                                                                                 Faut dire que le bonhomme de neige s’en tirait avec un trou béant à la place du nez, une épaule amputait et une malformation du ventre et de la boule qui devait lui servir de ‘jambes’. «  Oh c’est dommage, on s’en tire pas trop mal pourtant ! » fit-il remarqué en tentant de retrouver sa bonne humeur qui s’était fait la maille après la réflexion de Naveen. « Le prix de participation ? Si on est choisi pour ce prix et qu’on nous voit avec notre … truc… Parce qu’on peut décemment pas appelé ça sculpture… t’imagines la honte ? » souffles-t-il en laissant échappé un léger rire. «  Tu me diras… au point ou on en est… quoique… on peut se faire la maille aussi… T’as déjà patiné ? » demanda-t-il avec espoir d’échapper à l’humiliation. Quoiqu’il n’était pas non plus brillant sur une patinoire, mais il savait rester debout, c’était déjà ça . « C’est plutôt cool, ça te dit ? » lui proposa-t-il en souriant.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Naveen Arslanian

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 316
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : lux aeterna.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Mar 2 Jan 2018 - 4:18

Aux yeux de Naveen, ces coups de pique bien placés, bien précis et tout doux pour ne pas briser la glace autrement que comme il le voulait, ne représentaient aucunement la violence. Au contraire, il ne voyait que l’art dans chacun de ses gestes, même s’il était loin d’avoir l’âme d’un artiste, même s’il aurait effectivement dû y voir ce qu’il semblait avoir toujours connu, c’est-à-dire les rapports de force, la guerre. Rien de tout cela ne lui traversait l’esprit à ce moment précis, et peut-être était-ce signe que ses plaies intérieures se refermaient du moins un peu. Qu’il guérissait, lentement, mais sûrement. Si autrefois ce bloc de glace qu’il était en train de saccager de ses coups mal calculés aurait été un rappel de sa vie solide qui s’était détruite morceau par morceau, puis tout d’un coup, il était maintenant un monument d’espoir, certes glacial, mais d’espoir quand même. L’espoir qu’à partir d’une forme rigide comme ce bloc, Naveen parviendrait à façonner un objet un peu plus beau. Naveen était ce bloc rigide, et il aurait tant aimé pouvoir se réinventer. « Nous ne sommes pas obligés de toujours avoir des rôles opposés, tu sais. » Fit-il remarquer avec un sourire. Ça ne se voulait pas une reproche ou quoi que ce soit, juste une remarque. Depuis le début ils cherchaient à se mettre sur la même longueur d’ondes, en vain, comme s’ils étaient effectivement constamment aux antipodes. Et puis au fond, ce commentaire signifiait seulement que Naveen n’était pas prêt de porter le rôle de l’optimiste, et qu’il valait mieux être deux pessimistes. Quand le syrien tenta d’encourager Wyatt, ce dernier le reprit sur sa formulation, ce qui gêna un tantinet l’homme qui n’avait effectivement pas encore une connaissance totale des nuances de cette langue qui n’était pas sa langue maternelle. Il hocha la tête, désolé d’avoir pu être mal interprété. « Tu vas t’en sortir, alors. » Se reprit-il en esquissant un faible sourire, reprenant son activité. « Je n’ai jamais vu de bonhomme de neige dans ma vie, mais j’ignorais qu’ils devaient avoir des épaules. » Lança Naveen, amusé par la sculpture de glace de Wyatt, alors que la sienne était loin d’être plus glorieuse. Les détails du flocon, qui normalement auraient dû être un minimum symétrique pour respecter l’image qu’on se faisait d’un flocon, ne se ressemblaient aucunement entre eux.

Wyatt passa un commentaire sur la force qu’il devait mettre pour ne pas détacher de trop gros morceaux de glace et, sans trop réfléchir, Naveen passa un commentaire sur le contrôle de la force de Wyatt qu’il semblait avoir du mal à équilibrer. Commentaire qui ne passa pas très bien, et avec raison, au fond. Le syrien perdit rapidement son sourire, se sentant coupable d’avoir ramené cet épisode alors que l’ancien soldat n’était que victime de son traumatisme. Il tenta de justifier la remarque, ne la qualifiant pas de méchante, mais son malaise se faisait criant. « Mais ce n’est pas ta faute. » Conclut Naveen, reprenant à son tour sa sculpture et détournant le regard, ne supportant pas ce malaise. Ils demeurèrent en silence un moment, pendant lequel Naveen se demanda à plusieurs reprises si Wyatt n’était pas en train de songer à un moyen de se sortir de cette activité et de rentrer chez lui, loin d’un homme qui ne respectait pas les conséquences de son passé. Heureusement, l’américain se recula de sa sculpture et la commenta d’un ton léger. Il ne lui en voulait visiblement pas davantage. « Je vote pour qu’on ne s’associe pas à ces horreurs, oui. » Il eut un rire gêné, et encore plus quand Wyatt lui demanda s’il avait déjà patiné. « Euh, non, jamais … » Le blond lui proposa d’essayer, ce qui confronta Naveen au malaise qu’il avait ressenti en voyant la patinoire en rentrant dans l’igloo. Parce qu’il était assuré de n’avoir aucun contrôle une fois sur ses patins, et de tomber au moins trente fois avant de pouvoir tenir debout. Et s’il avait pu un jour avoir de l’autodérision, surtout avec sa famille, il avait dorénavant bien du mal à rire de lui-même maintenant qu’il se sentait comme un intrus partout où il allait.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 1001
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Mar 2 Jan 2018 - 12:32

Naveen a écrit:
« Nous ne sommes pas obligés de toujours avoir des rôles opposés, tu sais. »
 


N’était-ce pourtant pas le cas depuis le début ? Avant même de se connaître, Wyatt et Naveen avaient dés rôles opposés, ils en étaient conscients et s’étaient même balancés leurs ressentiments à la figure comme des malpropres. Enfin, Naveen avait été celui qui avait fait fuser les reproches, pour autant et même si Wyatt n’y pouvait rien, il l’avait laissé déverser sa colère sur lui sans rien dire. Wyatt était pourtant pas du genre à s’écraser, il avait son tempérament malgré son côté calme, mais face à Naveen, il avait rien dit. Le poids de ce qu’il avait vécu au front sans doute. « Je sais, c’est juste que… j’ai l’impression que c’est normal d’avoir des rôles opposés. »  souffla-t-il en souriant un peu tristement malgré lui.
 
Wyatt était aussi conscient que l’anglais n’était pas sa langue maternelle. La remarque qui lui avait faite n’était pas du tout méchante, c’était même bon enfant, mais devant son air désolé, Wyatt regretta aussitôt de l’avoir repris. Heureusement que Naveen passa outre pour se foutre de la gueule du bonhomme de neige qui ne ressemblait à rien. « hey ! » dit-il en tentant de prendre une mine vexée, en vain puisqu’il était trop hilare pour paraître autrement « Tu me diras…. Moi non plus je ne savais pas… On va dire que j’innove une nouvelle forme de bonhomme. »  dit-il en souriant «  Et si on trouve quelque chose à redire, je me la jouerai en mode artiste incompris ! » ricana-t-il fier de sa bêtise.
 

Wyatt avait compris que sa réaction avait jeté un froid, ce qu’il ne voulait absolument pas. Lui qui voulait entendre le rire de Naveen encore et encore, il était bien loin de son but et il s’en voulait d’avoir réagi ainsi. Il se força à sourire «  t’en fais pas, je suis conscient de mes problèmes tu sais… » sourit-il avec douceur avant de venir se poster à côté de Naveen pour observé son œuvre. « Et tu n’as rien à m’envier niveau création d’œuvre d’art… Navré de te l’apprendre ! » ricana-t-il une nouvelle fois en tournant la tête vers le syrien. Puisqu’il n’était guère mieux que le sien, Naveen était d’accord pour ne pas s’associer à leur semblant de sculpture ce qui rassura Wyatt. « On est d’accord… je pense que si on s’enfuit par là… personne le remarquera » souffles-tu en désignant le côté gauche ou les bénévoles n’étaient pas. «  Tu veux apprendre ? c’est pas difficile tu sais… » sourit-il en proposant cette activité à Naveen. C’était une occasion comme une autre de s’amuser et puis, fallait reconnaître que tu n’hésiterais pas a l’aider de ton mieux, c’était certain. «  Mais on peut aussi aller par là si tu préfères » dit-il en lui souriant, tout  en désignant une allée qui remonter vers une allée de galerie de statue de glace se dressée fièrement et qui remontait vers d’autres  animations.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Naveen Arslanian

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 316
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : lux aeterna.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Jeu 4 Jan 2018 - 2:41

Un sourire triste se dessina sur les lèvres de Naveen, à son tour, alors qu’il faisait tourner le petit marteau entre ses mains. Mal à l’aise, visiblement un peu décontenancé par ces conversations parfois trop profondes avec Wyatt, qui revirait son monde à l’envers, ses convictions, ses perceptions, sa vision de ce qui se trouvait devant lui. Sa vision de Wyatt, qu’il aurait préféré pouvoir détester pour tout ce qu’il représentait, pouvoir le détester comme il détestait tous les autres soldats, tous les autres rebelles armés, qui se trouvaient encore là-bas, chez lui. Il aurait dû alimenter son animosité à son égard et pourtant, et pourtant … Naveen avait rapidement baissé sa garde face à cet homme qu’il ne connaissait, au fond, absolument pas. Peut-être parce que c’était rare, parce que c’était extraordinaire, de trouver sur son chemin une personne comme Wyatt, qui était effectivement son opposé sur tellement de points, et qui malgré tout avait su se frayer un chemin dans son esprit. Dans son cœur, même, oserait-il dire. Parce que Wyatt avait su l’écouter, et surtout il avait su le regarder, sans que le syrien n’y lise les mêmes idées qu’il pouvait lire dans le regard des autres. Wyatt ne le regardait pas de la même manière que les autres. Il n’aurait pas su expliquer davantage ce qu’il y voyait, comment il se voyait lui-même à travers son regard, mais ce qu’il savait c’était qu’il appréciait. Il appréciait ce qu’il pouvait devenir en compagnie de Wyatt. « C’est normal parce que c’est tout ce qu’on se laisse la chance d’être. » Des opposés, des contraires, deux extrêmes. Et pourtant, entre eux deux, il y avait un univers de possibilités. Un spectre infini où ils pouvaient se rejoindre, plutôt que de s’observer à des kilomètres l’un de l’autre. Meet me halfway, et peut-être pourraient-ils enfin réaliser la chance qu’ils avaient de s’être trouvés dans ce monde où ils n’étaient que deux âmes errantes et passagères.

Ils se moquèrent des sculptures de l’un et de l’autre, clairement ils n’étaient pas faits pour ce genre d’art, peut-être pour aucun art d’ailleurs du côté de Naveen. S’il avait la précision et la minutie au bout de ses doigts en raison de son ancien travail, il n’avait toutefois pas une imagination libre et débordante, son inspiration volait au-dessus de lui sans que jamais il ne puisse l’atteindre. Puis, un commentaire de Naveen jeta un nouveau froid, ils commençaient à en avoir l’habitude, à force. Et ils développaient aussi des moyens de les contourner, de se comprendre, de se calmer. Comme deux sauvages, ils s’apprivoisaient. Alors ils retrouvèrent leurs rires, ces étincelles de sourire qu’ils découvraient un peu plus à chaque minute. Après avoir convenu que leurs œuvres ne méritaient pas qu’on leur associe un artiste, ils s’éclipsèrent sans se retourner, se dirigeant vers la patinoire suivant la proposition de Wyatt. Et malgré que l’idée de tomber à plusieurs reprises sur la glace ne l’égayait guère, Naveen capitula. « Non, allons-y. C’est pas comme si l’occasion se représentera souvent, après ça. » À moins qu’il y ait une aréna dans le coin, mais en un an, personne ne lui avait donné cette adresse où se rendre, et c’était de cette manière que Naveen apprenait à découvrir la ville. Les deux hommes allèrent donc emprunter deux paires de patins à leur grandeur, et Naveen alla s’installer sur le long banc en bois longeant la patinoire afin de les enfiler. Ça, au moins, il savait faire. Ce serait une fois debout que le plus difficile commencerait. Pour ça, il attendrait Wyatt.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 1001
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Jeu 4 Jan 2018 - 11:11

Naveen avait cruellement raison. C’était la seule chance que les deux hommes se laissaient, comme s’il n’y avait rien d’autre de possible et c’était tellement dommage. Wyatt s’était évertué à être positif en présence de Naveen, il s’en était donné le devoir. Il voulait que Naveen sache qu’il pouvait compter sur lui, qu’il avait ici à Bowen, un soutien indéfectible.  Il avait tant voulu être optimiste en sa présence, se montrer fort, mais ce n’était qu’une illusion et Wyatt avait aussi ses propres limites et ses démons. Il n’était pas si fort et encore moins optimiste. C’était un homme brisé lui aussi, comme Naveen. Wyatt se contenta d’acquiescer d’un signe de tête, adressant un sourire désolé à Naveen.
 
Finalement, les deux hommes prirent la poudre d’escampette. Autant ils avaient bravés beaucoup d’épreuves que peu d’hommes auraient pu supporter dans leur vie, autant ils avaient lâchement fuit devant une humiliation écrasante qui allait se présenter à eux s’ils étaient restés auprès de leurs… œuvres d’arts. Pas si courageux finalement, ces deux là.

Ils prirent la direction de la patinoire, Naveen ayant accepté de lacer des patins le temps d’une escapade sur la glace. Wyatt lui adressa un sourire confiant et encourageant. «  Génial ! Tu verras ! c’est amusant ! » l’encouragea-t-il avec enthousiasme. Amusant ? Wyatt en gardait quelques souvenirs, mais c’était surtout aux Etats-Unis qu’il en avait fait, ça remontait à loin. Mais paraît-il que c’était comme le vélo, ça ne s’oubliait pas…
 


Ils allèrent chercher des patins à leur taille, avant de s’installer sur un banc pour pouvoir les enfiler.  Wyatt vint s’asseoir à côté de Naveen enfilant rapidement ses patins et nouant les lacets en regardant le syrien. « Bah… peut-être tout les ans ? Je suppose que c’est un festival annuel… » lui dit-il sans certitude. «  Enfin je ne suis pas sur, mais je pense. » ajouta-t-il après réflexion. «  Puis, si ça te plait, il y a des complexes exprès pour ça qui existe. Je ne crois pas qu’il y en ai à Bowen par contre il y en a à MacKay ou Townsville. » lui dit-il en souriant. «  Ce sont des plus grandes villes qu’ici. C’est pas à côté certes, mais comme quoi, c’est toujours possible de patiner à toutes saisons… » sourit-il doucement. Sur le coup, il ne s’était même pas rendu compte qu’il avait parlé de Townsville, sujet relativement tabou étant donné ce qu’il s’était passé là-bas. Mais pris dans la conversation, il n’y avait même pas fait attention, surtout qu'il s'agissait d'une conversation totalement normale et détendue pour une fois. «  Tu es prêt ? » demanda-t-il une fois ses lacets faits. Wyatt se dressa doucement sur ses jambes et sourit à Naveen. «  C’est un peu comme… du roller. Du patin à roulette quoi. Faut juste trouver le bon équilibre et ça viendra tout seul. » lui dit-il en souriant, «  Tu vas y arrivé ou tu veux que je t’aide ? » l’interrogea—t-il doucement ne voulant pas brusquer le syrien  par un contact qu’il ne voudrait pas. Wyatt le regarda, patient prêt à intervenir si besoin pour ne pas voir le pauvre Naveen s’affalait par terre.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Naveen Arslanian

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: cleo (the savior) -
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 316
ICI DEPUIS : 14/05/2017
CRÉDITS : lux aeterna.
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & isaiah & adán & concho & august
STATUT : veuf. père qui n'a plus d'enfants.
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   Ven 5 Jan 2018 - 18:36

Amusant, il ne savait pas. En même temps, quand il levait les yeux vers ces gens qui patinaient gracieusement sur la piste glacée, certains se tenant la main, d’autres coursant les uns contre les autres, et entre ça quelques enfants qui se retenaient à une sorte de chaise qu’ils glissaient sur la glace pour aider à leur équilibre. Tiens, ils n’en feraient pas à une taille d’adultes ? Bref, ces gens-là semblaient heureux. Les sourires, les rires, les cris de joie, emplissaient les oreilles de Naveen. Oh, comme ça faisait longtemps qu’il n’avait pas entendu de tels bruits en un seul endroit. La dernière fois, c’était lorsque les ruelles d’Alep étaient encore sécuritaires et que les enfants pouvaient sortir jouer sous le soleil sans craindre qu’un avion de frappe ne vienne y faire de l’ombre. Il déglutit difficilement à cette pensée, baissant les yeux pour continuer à lacer ses patins. « Je ne sais pas. (…) Une fois à l’an … je ne crois pas que ce soit suffisant pour que je puisse un jour être doué pour ça. » Dit-il en faisant allusion aux patins. Wyatt ajouta que s’il aimait ça, il pourrait toujours aller se pratiquer dans des complexes à l’extérieur de Bowen, à MacKay ou Townsville, par exemple. Il lui expliqua qu’il s’agissait de plus grandes villes qu’ici et que même si c’était éloigné, c’était mieux que d’attendre à décembre prochain. « Euh, oui, je … je sais où c’est. » Townsville, du moins, il le savait très bien. Il n’était pas près d’oublier la première fois qu’il s’y était rendu, avec Wyatt. S’il avait eu le temps d’en découvrir quelques rues, il avait aussi eu le temps de vivre un des plus grands malaises de sa vie. Visiblement, le soldat américain avait très bien réussi la tâche de laisser cela derrière eux, puisqu’il en parlait de manière légère alors qu’à la simple évocation du nom de la ville, Naveen avait été replongé dans la confusion, l’incompréhension, de lorsque les lèvres de l’américain avaient rencontré celles du syrien. « Je ne sais pas si je le serai un jour … mais allons-y ! » Dit-il en se levant, et se rasseyant tout de suite sur le banc en voyant à quel point il tenait mal sur les fines lames. Wyatt, lui était toujours debout. « J’y arriverai. » Déclara-t-il, malgré sa première tentative échouée. Il se releva et alla tout de suite se tenir sur la bande qui délimitait la patinoire en forme d’ovale. « Je te suis. » Il voulait surtout voir comment Wyatt se débrouillait pour marcher là-dessus afin de se rendre jusqu’à la glace, la où il pourrait enfin glisser, patiner … il l’espérait du moins.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: beyond exploding stars (wyatt&neala)   

Revenir en haut Aller en bas
 
beyond exploding stars (wyatt&neala)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: THE BIG IGLOO FESTIVAL :: big igloo festival :: autres activités-
Sauter vers:  
all i want for christmas is you !
Le mois de décembre arrive maintenant à grands pas ! Afin de permettre aux habitants de se mettre dans l'esprit du temps des Fêtes, Le Maire les a convié sur la place pour des activités que vous rêvez de découvrir !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus