AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
grand kangou
avatar
Aisling M. Callaghan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1886
ICI DEPUIS : 14/08/2015
CRÉDITS : hozier.
DOUBLE-COMPTE : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
STATUT : The only one
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Jeu 11 Jan 2018 - 22:56

    Aisling esquissa un doux sourire quand il lui dit qu'il fallait bien essayer et que de toute façon, ils s'adapteraient. Elle ne savait pas trop ce qu'ils pourraient faire pour s'adapter d'ailleurs, à part avoir la conduite la plus douce possible, mais bon...

    -T'as des remèdes bio contre le mal de cœur ?


    Elle le taquinait un peu, mais le connaissant, il devait être contre le fait qu'on se bourre de médicaments chimiques pour pas avoir le mal des transports.
    Elle ne put s'empêcher de pincer  les joues d'Isaiah qui râlait à l'idée qu'elle lui tape les fesses. Elle tira légèrement la langue alors qu'il faisait référence à ce qu'ils s'étaient dit le jour de la peinture du van. Il l'avait bien embêté ce jour-là aussi, à la salir de ses gros doigts.

    -Il faudrait leur mettre de la pommade, comme Siobhan.


    Oui, Aisling avait pu constater que s'occuper d'un bébé, c'était un peu plus dur que prévu. Mais Isaiah, lui, s'en sortait à merveille avec elle. Elle le regarda lui faire un bisou sur le nez sans pouvoir s'empêcher de sourire. Au fond, elle savait que c'était un peu biologique, qu'elle était un peu programmée pour apprécier un homme qui prenait soin de son enfant mais elle ne pouvait s'empêcher d'être convaincu qu'elle trouvait Isaiah adorable juste parce qu'il l'était.
    Après avoir rangé les affaires et couché Siobhan, il était temps de monter observer les étoiles. Ça donnait l'effet d'une scène incroyablement romantique. Il ne manquait qu'une étoile filante... La blonde secoua la tête, essayant de ne plus y penser. Elle n'aimait pas être niaise, mais surtout, ce qu'il y avait d'étrange entre eux lui faisait peur, même si elle ne voulait rien dire. Elle se laissa donc hisser sur le toit du véhicule, bien contente de ne pas avoir été obligée de monter à l'échelle et s'assit en tailleur, levant les yeux vers les étoiles. L'immensité... Isaiah avait raison, ils étaient bien petits dans ce monde.

    Quand il s'installa à côté d'elle, elle releva ses yeux vers lui et leur deux regards s'ancrèrent l'un dans l'autre. Elle resserra doucement sa main dans la sienne, esquissant un léger sourire en contemplant ses prunelles. Elle aurait pu rester comme ça longtemps, vraiment longtemps. Après tout, ils n'avaient jamais eu besoin de mots pour se comprendre. Et pourtant, il vint rompre le silence, et chaque mot qu'il prononçait accélérait le rythme cardiaque d'Aisling. Jamais personne n'avait prononcé ce genre de paroles à son attention. Mais quelle surprise ? Isaiah n'avait jamais été quelqu'un d'ordinaire pour la Néo-Zélandaise. Elle ne pouvait nier qu'en dehors de l'ébéniste, il y avait eu d'autres hommes assez exceptionnels dans sa vie. Mais ces hommes là n'avaient fait qu'aller et venir, la blessant et se faisant blesser à chaque occasion possible. Mais Isaiah n'était jamais parti, Isaiah ne l'avait jamais blessé, et elle, jamais elle ne l'avait blessé comme elle avait pu le faire avec Perry ou Chase. Isaiah était la seule chose constante dans sa vie à Bowen, peut-être la seule chose qui la faisait rester ici, loin de sa famille, alors qu'elle aurait très bien pu, au fond, être chez elle. Sans doute sa fin d'adolescence, son passage à l'âge adulte ce serait bien mieux passé. Mais, quand on commence avec des "si", où s'arrêter ?

    Sans réfléchir une seule seconde, Aisling serra davantage la main d'Isaiah dans la sienne avant de briser la distance qui séparait leur visage, déposant ses lèvres sur les siennes. Ce baiser ne ressemblait à aucun qu'elle n'avait pu donner, il était tendre et rempli de ce sentiment inexplicable qu'elle ne semblait n'avoir jamais connu auparavant et pourtant toujours voué à Isaiah. Doucement, elle vint poser son front contre le sien, ses yeux de nouveau plongé dans les siens.

    -Tu as toujours été ce qu'il m'ait arrivé de mieux Isaiah.


    Elle prit une inspiration, ne sachant pas ce qu'elle dire, ni pourquoi elle allait le dire d'ailleurs.

    -Depuis le jour où tu t'es fait une place de force dans ma vie... T'as tout changé. Tu ne m'as peut-être pas empêcher de faire les plus grosses conneries du monde, mais tu es venu réparer les morceaux quand c'était nécessaire. Tu m'as laissé grandir...


    Elle avait l'impression de dire des choses qui n'avaient aucun sens. Elle qui ne se confiait jamais qu'à lui... Elle ne risquait pas d'avoir pu préparer un discours pour l'occasion. Elle se sentait affreusement nulle, face à sa déclaration à lui. Être la famille, la maison d'un homme comme Isaiah qui passait son temps à voyage, la blonde savait que ça avait une valeur inestimable, et ça lui réchauffait le cœur bien plus que le feu qui s'agitait à côté du van. Et pourtant,
    elle se sentait incapable de lui retranscrire.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Isaiah Gartshore-Nairn
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 1118
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : nuit parisienne (a) & gif par moi
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & adán & concho & august & naveen
STATUT : with golden string, our universe was brought to life, that we may fall in love every time we open up our eyes (isling)
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Ven 12 Jan 2018 - 4:01

« S’arrêter sur le bord de la route et profiter de l’air frais. » Répondit-il dans un rire. Non, pas de remède bio miracle, du moins il ne s’était jamais intéressé à la question. Il n’avait lui-même aucun problème avec les transports – et fort heureusement, quand même ! « Tu me feras ça ce soir, avant l’dodo. » Lança-t-il d’un ton moqueur, ne s’attendant évidemment pas à ce qu’Aisling accepte de tartiner ses fesses de pommade comme elle pouvait le faire à sa fille. Il y avait quand même une légère différence, et Isaiah avait beau être Isaiah, il avait quand même assez de bon sens pour le saisir, ça. Après avoir couché l’enfant et s’être assuré qu’elle dormait comme un bébé – bah, parce que c’était ce qu’elle était, après tout -, les deux amis montèrent sur le toit de la caravane, en s’assurant de ne pas trop bouger, ce qui aurait très bien pu réveiller la petite juste en bas d’eux. Alors qu’Aisling s’asseyait en tailleur, lui laissa ses jambes pendre en avant, les balançant tout légèrement d’avant vers l’arrière, ses mains posées de chaque côté de son corps. L’une d’entre elle dans la main d’Aisling. Ils se regardaient, comme ils s’étaient toujours regardés, d’une certaine manière, mais il avait comme l’impression que c’était la première fois qu’ils se rendaient compte de l’intensité de l’échange. Les paroles d’Isaiah ajoutaient bien sûr une certaine signification au moment. Il ouvrait son cœur comme rarement il l’avait ouvert, lui qui pourtant n’avait aucune honte à ressentir quoi que ce soit, accueillant chaque émotion à bras ouvert. Il avoua à Aisling qu’elle représentait pour lui son point d’ancrage, alors qu’il s’était juré de ne jamais en avoir. Il avait toujours préféré être à la dérive, Isaiah, parce que le courant l’avait toujours porté aux meilleurs endroits de ce monde, lui réservant des aventures et des expériences incroyables. Puis le courant de sa vie l’avait porté jusqu’ici, jusqu’à elle, Aisling, et tout d’un coup il n’avait plus envie de se rejeter à l’eau, à moins que ce soit avec elle. Ça lui avait peut-être pris deux années pour se rendre compte des sentiments qu’il éprouvait pour elle et qui grandissaient jour après jour en lui. Ça lui avait peut-être pris la rupture avec ses amours de nomade pour réaliser qu’il n’était plus exactement le même. Mais ils avaient eu besoin de ces deux années-là pour s’apprivoiser, se comprendre, s’attacher. Il avait vu leur relation évoluer alors que toutes ses autres amitiés s’étaient faites si rapidement, pour se défaire tout aussi vite. Simplement parce qu’il avait fait le choix de rester, cette fois. La main d’Aisling serra davantage celle d’Isaiah quand il se tut enfin, et sans prononcer un seul mot, elle approcha son visage du sien et déposa ses lèvres sur les siennes. Pris de court, Isaiah en perdit rapidement son souffle, ou était-ce l’émotion qui le lui coupait ? Une vague électrisante le traversa, il n’avait jamais connu pareil baiser, sans doute parce que jusqu’à aujourd’hui, Isaiah avait toujours tout fait à l’envers. Même avec Ezekielle, ils s’étaient embrassés et leurs corps s’étaient aimés avant que leurs cœurs ne le fassent. Avec Aisling, il avait eu le temps de tomber amoureux d’elle avant qu’ils ne franchissent cette limite, ce point de non-retour. Il ferma les yeux, lui rendant doucement ce baiser sans que le reste de son corps ne bouge. Puis, leurs lèvres se rendirent leur liberté, et la blonde posa son front sur le sien. Leurs regards se retrouvèrent, avec un nouvel éclat. Ses paroles le firent sourire. « Et tu dois bien avoir gagné deux ou trois centimètres … » Plaisanta-t-il, brisant la douce magie qui s’était installée, sans doute parce qu’il ne savait pas comment réagir face à cet instant qu’il n’avait pas du tout prévu. S’il avait toujours su que ce qu’il avait entre Aisling et lui était spécial, jamais il n’aurait imaginé que cela puisse devenir aussi clair et limpide. Qu’ils partageaient les mêmes sentiments l’un pour l’autre, sans se cacher. Pour reprendre un peu de sérieux, il termina son rire en un simple sourire, et remonta sa main le long du bras d’Aisling, doucement, caressant chaque parcelle de sa peau. Son regard suivait ses doigts, avant que sa main ne vienne se poser contre le cou de la jeune femme. Il pouvait y sentir le rythme des battements de son cœur. « Profite. C’est une des seules fois que tu me verras sans mot. » Déclara-t-il dans un rire, presque gêné. Si ce qui venait de se produire était inattendue, la suite l'était davantage.

__________________________

off to new adventures again

I count the hours on my hands, doing the math to the time zone you're at, but if you'll be my bluebird returning then I'll be your evergreen standing tall on your horizon, guiding you home to me by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Aisling M. Callaghan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1886
ICI DEPUIS : 14/08/2015
CRÉDITS : hozier.
DOUBLE-COMPTE : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
STATUT : The only one
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Ven 12 Jan 2018 - 19:11

    Aisling esquissa un sourire, technique classique, pas mal pratiquée pour elle de son frère. Enfin, ils n'étaient pas particulièrement malades en voiture, mais petits, ils avaient eu leur période.

    -Et cueillir des fleurs.


    Oui bon, ça, c'était juste de la moquerie.
    Aisling leva les yeux au ciel à ses mots. Heureusement qu'elle savait qu'il n'était pas sérieux.

    Les baisers d'Aisling avaient rarement une grande signification. Ils étaient donné dans le but de séduire, de faire tourner la tête de ceux sur qui elle avait jeté son dévolue, et pourtant, ce soir, il avait un tout autre sens, une autre saveur. Pour une fois dans sa vie, elle n'attendait rien en retour. Elle n'avait juste pas les mots pour exprimer d'une autre façon ce qu'elle ressentait pour lui. Elle était loin d'être une grande romantique, elle ne lisait pas beaucoup de poésie, ne regardait que peu de film ayant pour trame une histoire d'amour. C'était comme si elle avait deux mains gauches, et pourtant, avec Isaiah, ça n'avait aucune importance. Parce qu'il la connaissait par cœur. Quand il se décida à lui répondre, elle eut un sourire gêné mais haussa doucement les épaules.

    -Bientôt je pourrais mettre ma tête sur la tienne.


    Isaiah n'était pas particulièrement grand, la même taille qu'elle sans doute, alors si elle grandissait encore...
    Elle frissonna au contact de ses doigts, baissant le regard. Ils se touchaient tout le temps avais Isaiah, et pourtant cette fois c'était différent. Aisling découvrait des choses nouvelles et terrifiante pour la femme qu'elle était, celle au cœur de pierre, celle qui déteste plus qu'elle n'aime, celle qu'on approche qu'à reculons. Isaiah n'avait pas eu à faire longtemps avec ces facettes mais elles existaient bien pourtant. Il faisait tomber ses dernières barrières, ou bien elle les baissait d'elle-même.

    -Je ne sais pas si c'est censé me rassurer...


    Ou bien l'effrayer. Isaiah sans mot, c'était incroyablement rare. Délicatement, elle vint de nouveau poser ses lèvres contre les siennes. Au moins, comme ça, il aurait une bonne raison de ne pas dire un mot.

    -Je veux pas te perdre, Isaiah, je bousille toutes mes relations, tout le temps. Je... Je suis juste pas capable.


    Et elle ne voulait pas que ça se reproduise encore. Elle avait besoin de son meilleur ami plus que quiconque dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Isaiah Gartshore-Nairn
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 1118
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : nuit parisienne (a) & gif par moi
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & adán & concho & august & naveen
STATUT : with golden string, our universe was brought to life, that we may fall in love every time we open up our eyes (isling)
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Sam 13 Jan 2018 - 2:26

Embrasser quelqu’un, coucher avec quelqu’un, il s’agissait d’actions auxquelles Isaiah ne prêtait habituellement aucune signification autre que la beauté-même d’apprécier l’autre, de faire confiance à l’autre. Faites l’amour et non la guerre, c’était un peu comme son adage lui dictant sa manière de vivre et de penser ce monde, à Isaiah. Alors il voyait en ses rapprochements avec les autres une manière de démontrer que l’amour au sens large pouvait encore primer sur l’indifférence, l’individualité et la crainte d’autrui. Mais quand il était question d’amour en son sens restreint, celui que tous semblaient rechercher au fond d’eux-mêmes, celui que tous désiraient parfois au détriment des autres formes d’amour qu’Isaiah pouvait quant à lui accueillir à bras ouverts, l’ébéniste était parfois démuni. Parce qu’il n’avait pas l’habitude d’aimer de cette façon, il n’avait pas l’habitude d’embrasser pour en ressentir ces effets parfois dévastateurs mais ô combien enivrants, délivrants. C’était un terrain inconnu pour lui, même s’il avait commencé à en dissiper le brouillard deux années auparavant, même s’il avait décidé de donner sa chance à ce sentiment. C’était différent avec chaque personne, unique. « Tu peux déjà le faire, si t’y mets un peu d’efforts. » Continua-t-il alors que sa blague avait relancé une certaine conversation, sans doute peu appropriée pour l’occasion, mais il ne l’avait jamais vraiment été, approprié. Isaiah ne savait pas comment l’être, et pour tout dire, il ne voyait pas pourquoi il le serait. Pourtant, il retrouva bien vite un semblant de sérieux, ou plutôt une douceur qu’il ne tenta pas de dissimuler derrière son humour de bouffon. Sa main glissa le long du bras d’Aisling, la sentant doucement tressaillir à chaque centimètre de plus de franchi. « Ça devrait déjà te soulager un peu, t’as la paix pour une fois … » Il esquissa un mince sourire, amusé par sa propre réflexion – comme bien souvent il l’était. Mais il comprenait ses inquiétudes, lui dont les idées tournaient toujours à cent miles à l’heure, lui qui semblait toujours vouloir avoir réponse à tout ou du moins philosopher sur ce qu’il ne savait pas, le voilà qui n’avait plus les mots si faciles. Aisling lui donna de nouveau une bonne raison de se taire, de conserver ce troublant silence, en l’embrassant une seconde fois. Sa main glissa lentement de son cou à sa joue, tout naturellement, alors que cette fois son corps se rapprocha un peu plus de celui de la blonde. Lorsqu’elle s’écarta, Aisling lui fit part de ses doutes, de sa peur de le perdre. Il plongea son regard dans le sien ; il était sans doute tout aussi dérouté qu’elle, sauf que lui était prêt à accepter que parfois, sortir du chemin pour s’y perdre pouvait être le meilleur moyen de se trouver soi-même. « Ais’ … je ne veux pas te perdre non plus. Mais si on s’donnait juste une chance sans trop réfléchir ? Et si on s’autorisait à vivre ce qu’on a à vivre et voir où ça mène ? J’ai comme l’impression qu’on peut se faire confiance. » À en voir l’évolution de leur amitié, de leur relation, de leur amour, au fil des dernières années, Isaiah savait qu’ils se dirigeaient dans la bonne direction.

__________________________

off to new adventures again

I count the hours on my hands, doing the math to the time zone you're at, but if you'll be my bluebird returning then I'll be your evergreen standing tall on your horizon, guiding you home to me by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Aisling M. Callaghan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1886
ICI DEPUIS : 14/08/2015
CRÉDITS : hozier.
DOUBLE-COMPTE : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
STATUT : The only one
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Sam 13 Jan 2018 - 16:29

    Aisling eut un léger sourire à sa remarque, oui, si elle se mettait sur la pointe des pieds, peut être qu'elle arriverait à poser sa tête sur la sienne. Mais cette conversation n'avait vraiment aucun sens. Enfin, si c'était habituel de débiter ce genre de stupidités entre eux, ce n'était peut-être pas le moment. Mais il fallait croire que ni elle, ni lui, n'était à l'aise avec cette situation.

    Ce n'était visiblement pas ce qu'elle voulait, Aisling, la paix. Elle aimait l'entendre dire des bêtises, il fallait croire que ça avait quelque chose de rassurant. Elle l'embrassa de nouveau, fermant les yeux au contact de sa main contre sa joue. Ils passaient un temps on négligeable à se prendre dans les bras l'un de l'autre, et pourtant, leur tendresse actuelle n'avait rien à voir avec ce qu'il y avait pu y avoir entre eux auparavant.

    -Tu dis ça parce que c'est pas ta spécialité de réfléchir...


    Elle disait ça seulement pour la taquiner, et peut être un peu aussi parce qu'elle était effrayé. Se faire confiance... C'était facile à dire. Aisling avait une confiance aveugle en Isaiah, mais en elle ?

    -Est-ce que tu me pardonnerais, je fais encore erreur sur erreur... avec toi ?

    Le droit à l'erreur. Ce n'était pas un besoin pour Aisling mais une nécessité. Elle savait qu'elle ferait des erreurs, elle pouvait juste essayer de faire des efforts pour les limiter. Et elle le ferait, parce qu'elle ferait n'importe quoi pour qu'il reste prés d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Isaiah Gartshore-Nairn
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 1118
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : nuit parisienne (a) & gif par moi
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & adán & concho & august & naveen
STATUT : with golden string, our universe was brought to life, that we may fall in love every time we open up our eyes (isling)
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Dim 14 Jan 2018 - 3:15

Il eut un léger rire, Isaiah, quand Aisling lui rappela que ce n’était pas sa spécialité de réfléchir. Sans doute était-ce pour cette raison qu’il désirait plonger dans cette porte qu’ils venaient d’ouvrir, sans forcément se prendre la tête à savoir où le chemin menait de l’autre côté. Elle n’avait pas tort. « Sur ces sujets-là, t’as raison … parce qu’on ne saura jamais comment ça se passera si on ne le vit pas. Si on se ferme la porte en ne se basant que sur des peurs et de mauvaises hypothèses, on passera peut-être, probablement même, à côté de quelque chose de beau. » Ils étaient déjà beaux, Aisling et Isaiah, mais ils avaient dorénavant la possibilité d’amener leur relation à un tout autre niveau, de s’épanouir ensemble d’une manière que ni l’un ni l’autre n’aurait pu imaginer au tout début. Aujourd’hui, ça semblait aller de soi. Une douce évidence sur laquelle ils avaient décidé de prendre leur temps. Mais les minutes et les heures s’étaient assez écoulées maintenant. « Je te connais, Aisling. Je connais les sentiments, les peurs et les doutes qui t’habitent, à ce propos. Je sais que ce ne sera pas toujours facile, non plus. Mais je sais surtout que tu ne feras jamais quoi que ce soit pour me blesser délibérément. » Il haussa les épaules. « Tout le monde fait des erreurs. J’en ferai aussi. » Isaiah n’était pas non plus le parfait modèle qu’on se ferait d’un prince charmant ou autre connerie du genre. Il ne vivait pas l’amour comme les autres, pas comme Aisling non plus. Il le vivait à sa propre façon et ça ne pouvait pas plaire à tout le monde. Mais il espérait qu’Aisling et lui pourraient composer avec qui ils étaient, sans se faire du mal inutilement.

__________________________

off to new adventures again

I count the hours on my hands, doing the math to the time zone you're at, but if you'll be my bluebird returning then I'll be your evergreen standing tall on your horizon, guiding you home to me by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Aisling M. Callaghan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1886
ICI DEPUIS : 14/08/2015
CRÉDITS : hozier.
DOUBLE-COMPTE : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
STATUT : The only one
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Dim 14 Jan 2018 - 17:45

    Ces mots d'Isaiah, elle avait comme l'impression de les avoir déjà entendu. "Si tu n'essayes pas, tu ne sauras pas." Peut-être lui avait-il déjà dit ce genre de choses quand elle était perdue dans sa relation avec Perry. Alors elle ne dit rien, parce qu'il avait sûrement raison, même s'il s'était déjà trompé une fois. Combien de fois est-ce qu'elle s'était trompé, elle, hein ? Au pire, elle risquait seulement d'avoir le cœur brisé, une fois de plus.
    Son regard bleu plongé dans le sien, Aisling fut incapable de prononcer un seul mot, serrant seulement sa main dans la sienne. Non, jamais elle ne le blesserait délibérément, parce qu'elle ne voulait que son bonheur. La tête d'Aisling vint se nicher dans le cou d'Isaiah, fermant les yeux quelques secondes.

    -Je t'aime, bien plus que n'importe qui.


    Et ce depuis déjà bien longtemps, et il le savait. Reculant doucement son visage, elle passa les bras autour de son cou avant de lever les yeux vers les étoiles.

    -Tu trouves pas que ça fait un peu... cliché ?


    La fille qui tombe amoureuse de son meilleur ami, le repas romantique sous les étoiles, rien que des choses qu'on voyait dans les films à l'eau de rose que la blonde exécrait.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Isaiah Gartshore-Nairn
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 1118
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : nuit parisienne (a) & gif par moi
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & adán & concho & august & naveen
STATUT : with golden string, our universe was brought to life, that we may fall in love every time we open up our eyes (isling)
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Dim 14 Jan 2018 - 23:14

Essayer pour savoir, ça n’entraînait pas automatiquement de belles expériences, non, mais au moins on ne pouvait jamais regretter de ne pas avoir tenté sa chance. On pouvait seulement essayer de ressortir grandi, après les mauvais coups. Isaiah encourageait souvent les gens à foncer, parce que lui-même le faisait pour lui, même s’il y avait constamment un risque de se blesser, de se briser. Étrangement, avec Aisling, il avait l’impression qu’ils étaient inatteignables, mais il pouvait évidemment se tromper. S’ils semblaient parfois en parfaite symbiose en tant qu’amis, un amour un peu plus officiel pourrait venir complètement chambouler leur relation. S’ils s’aimaient, ce n’était pas que depuis trois minutes, non. Aisling et Isaiah avaient fait leur chemin dans le cœur de l’un et de l’autre au cours des dernières années. Ça avait été un processus presque silencieux, surtout parce qu’ils n’avaient jamais vraiment mis de mots sérieux sur ce qu’ils ressentaient avant aujourd’hui. Ils n’avaient jamais acté là-dessus avant maintenant. C’est pourquoi, même si leurs sentiments étaient bien là depuis longtemps sans doute, ce changement vis-à-vis l’un et l’autre pourrait tout changer. La blonde vint enfouir son visage dans le cou d’Isaiah, qui ferma les yeux à son tour. « Je t’aime aussi. » Ils se l’étaient dit à plusieurs reprises, ça, mais maintenant que c’était accompagné d’un peu plus, le disaient-ils de la même manière ? Sans doute pas. Isaiah se recula au même moment qu’Aisling, esquissant un sourire en levant les yeux vers les étoiles à son tour. « Je peux t’jeter en bas du toit si tu préfères. Comme ça on brise la scène cucul. » Il eut un léger rire. Mais elle risquerait de réveiller Siobhan dans sa chute et avec ses plaintes de petite victime. Il valait mieux ne pas passer à l’acte et qui sait, c’était peut-être une plus grosse chute que ce qu’il pensait. « De toute façon, j’préfère faire ça, maintenant qu’tu vas pas me chicaner après … » Sur ces mots, Isaiah posa l’une de ses mains vers le bas-ventre d’Aisling, ses doigts à la limite de l’ouverture de son short, et reprit leur baiser avec un peu plus d’ardeur. Il s’allongea un peu plus sur le toit, l’emmenant doucement avec lui.

__________________________

off to new adventures again

I count the hours on my hands, doing the math to the time zone you're at, but if you'll be my bluebird returning then I'll be your evergreen standing tall on your horizon, guiding you home to me by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Aisling M. Callaghan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1886
ICI DEPUIS : 14/08/2015
CRÉDITS : hozier.
DOUBLE-COMPTE : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
STATUT : The only one
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Lun 15 Jan 2018 - 21:47

    Aisling ne put retenir un sourire heureux à ses mots. Elle le savait, pourtant, qu'il l'aimait, ça n'avait rien de nouveau. Elle savait aussi qu'il aimait bien des gens, Isaiah, à peu prés tous les êtres vivants de cette terre. Elle eut, l'espace d'un instant, le souvenir de cette journée de tempête. Pendant une seconde, elle le serra un peu plus contre elle. Elle leva les yeux vers lui et tira la langue à sa proposition. Il avait vraiment des idées stupides parfois, mais plutôt drôles. Ça faisait son charme, sans doute.

    -Si tu fais ça, je t'entraîne avec moi et je m'arrange pour te tomber dessus.

    Physiquement ça paraissait assez impossible, mais qui sait ? Aisling avait peut être l'âme d'un chat.
    Elle arqua un sourcil alors qu'il lui disait préférait faire "ça" mais sentit son cœur s'accélérer alors qu'il l'embrassait. Elle glissa une main contre sa nuque alors qu'elle frissonnait au contact de sa main contre la peau de son bas ventre. Fermant les yeux, elle se laissa emmener avant de commencer à remonter ses doigts sous le T-shirt d'Isaiah. Abandonnant ses lèvres l'espace d'un instant, elle souffla tout contre son oreille.

    -Je suis pas délicate, je risque de renverser la caravane.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Isaiah Gartshore-Nairn
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 1118
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : nuit parisienne (a) & gif par moi
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & adán & concho & august & naveen
STATUT : with golden string, our universe was brought to life, that we may fall in love every time we open up our eyes (isling)
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Jeu 18 Jan 2018 - 17:46

« J’ai toujours su que secrètement, t’étais une ninja. » Il la regarda avec un sourire. Avec son air parfois détaché et ses remarques cinglantes, Aisling pouvait sembler l’une de ces agentes secrètes qui ne peut s’attacher aux autres, au risque qu’ils se fassent tuer. Oh-oh, Isaiah serait-il en danger, maintenant que la jeune femme lui avouait ses sentiments pour lui et lui ouvrait un peu plus encore son cœur ? Bon, en mettant dans l’équation le fait qu’Aisling était maman d’une petite fille d’un an, c’était un peu moins plausible comme théorie. Et puis, si elle n’était pas capable de monter par elle-même sur le toit d’un Westfalia, il ne pouvait plus l’imaginer faire toutes sortes de cascade, au fond. Alors tous les deux commencèrent à faire, avec leurs corps, ce qu’ils savaient le mieux faire ensemble : s’aimer. Ça n’avait peut-être pas été aussi clair et limpide auparavant, leurs caresses n’avaient jamais été aussi significatives, mais cette fois ne trompait pas. « Ce serait un malheureux incident … » Isaiah reprit ses baisers et, effectivement, chaque mouvement pour changer de position ou mieux s’installer faisait bouger la caravane. Le jeune homme se recula une autre fois, malgré son envie pressante de découvrir Aisling sous ce tout autre jour. « Mouais. On risque de réveiller Sio … faudrait peut-être redescendre. » Même s’il n’en avait pas envie. Il continua quand même à embrasser Aisling un moment, laissant même ses lèvres parcourir son cou, le creux de son épaule, avant de se reculer et de la redresser avec lui. Il se positionna sur le rebord du véhicule, et se laissa tomber les deux pieds devant, atterrissant sans trop de mal. Il garda le silence un moment, guettant un éventuel réveil de Siobhan, mais rien. « Viens, je vais t’aider à descendre avec un peu plus de douceur que moi. » Aisling se laissa glisser dans ses bras et il la redéposa au sol, devant lui, et non loin du feu. Les flammes qui éclairaient son visage n’avaient rien à voir avec celles qui rageaient dans le cœur de l’homme.

__________________________

off to new adventures again

I count the hours on my hands, doing the math to the time zone you're at, but if you'll be my bluebird returning then I'll be your evergreen standing tall on your horizon, guiding you home to me by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Aisling M. Callaghan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1886
ICI DEPUIS : 14/08/2015
CRÉDITS : hozier.
DOUBLE-COMPTE : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
STATUT : The only one
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Ven 19 Jan 2018 - 17:02

    Aisling se contenta de sourire à sa remarque. Elle aurait bien aimé, être une ninja, ça avait quand même un côté badass.
    Elle qui avait toujours mit des barrières entre Isaiah et elle, entre son corps et le sien, elles venaient toutes de tomber.  Elle avait toujours eu peur qu'avec ce genre de rapport, son meilleur ami finisse par devenir un amant comme un autre. Mais il suffisait d'un regard pour qu'elle se rende compte que ce ne serait jamais le cas. Il était et serait toujours unique à ses yeux, et à présent, sans aucun doute, à son corps également. Les mains d'Aisling parcourait les cheveux d'Isaiah, sa nuque et descendaient dans son dos. Cependant, ils furent assez vite contraint d'arrêter leurs caresses en se rendant compte que la caravane n'était pas la plus stable qui soit.

    -Oui... Et puis si la caravane tombe elle risque d'être vraiment contrariée.

    Elle esquissa un léger sourire, son bébé lui ferait sûrement parfaitement bien comprendre qu'elle ne pouvait pas dormir dans ces conditions. Les lèvres d'Isaiah dans son cou la faisait frissonner. Elle ferma les yeux quelques secondes, savourant la chaleur de ses baisers. Elle finit par se redresser, le regardant se laisser glisser jusqu'au sol. Elle descendit à son tour, mais dans ses bras. Elle n'allait pas refuser une aussi gentille proposition. Une fois ses pieds au sol, son regard se planta dans les sien avant qu'elle ne vienne enrouler ses bras autour de son cou, l'embrassant de nouveau. Puis elle laissa glisser ses lèvres jusque dans son cou pour souffler doucement à son oreille.

    -Tu crois qu'il y a assez de place sur ta banquette avant ?
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Isaiah Gartshore-Nairn
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 1118
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : nuit parisienne (a) & gif par moi
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & adán & concho & august & naveen
STATUT : with golden string, our universe was brought to life, that we may fall in love every time we open up our eyes (isling)
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Lun 22 Jan 2018 - 16:23

Une fois les pieds par terre, le toit de la caravane délaissé de leurs âmes enflammées par ce nouvel élan d’amour qu’ils s’autorisaient enfin à ressentir, Isaiah et Aisling reprirent leurs étreintes à la fois douces mais empressées. Si la chaleur du feu avait, une heure plus tôt, pu réchauffer leurs jambes dénudées, c’était maintenant leurs corps embrasés qui maintenaient les flammes du feu en vie. Les mains d’Isaiah coursaient l’une contre l’autre le long du dos d’Aisling, pendant qu’elle laissait glisser ses lèvres vers son cou avant que sa voix ne caresse doucement son oreille. « On serait un peu moins coincés sur le lit, quand même … » Il y avait de la place sur la banquette avant, certes, mais pour ce genre de moment inconfortable qu’on a envie d’accélérer pour en terminer avec les désagréments. Isaiah n’avait pas envie que cette première fois avec Aisling soit aussi expéditive, il avait envie de lui faire connaître un amour qui prend son temps, un amour qui découvre au rythme des battements du cœur. « Si c’est la proximité avec Sio qui dérange, je peux peut-être essayer de dresser un rideau ou un truc du genre … » De toute façon, dans cette caravane, les recoins d’intimité se faisaient rares. Entre un rideau ou une banquette pour assurer la séparation, la différence n’était pas énorme. Isaiah attrapa la main d’Aisling et rentra dans le véhicule, entreprenant d’accrocher au plafond un drap léger entre le berceau et le lit.

__________________________

off to new adventures again

I count the hours on my hands, doing the math to the time zone you're at, but if you'll be my bluebird returning then I'll be your evergreen standing tall on your horizon, guiding you home to me by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Aisling M. Callaghan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1886
ICI DEPUIS : 14/08/2015
CRÉDITS : hozier.
DOUBLE-COMPTE : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
STATUT : The only one
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Mar 23 Jan 2018 - 22:43

    Isaiah ne semblait pas vraiment pour utiliser sa cabine de conduite. Est-ce qu'elle avait peur qu'elle desserre le frein à main dans un mouvement de maladresse ? Cependant elle devait se rendre à l'évidence, le matelas d'Isaiah serait bien plus pratique. Ils optèrent donc pour cette solution, sans qu'Aisling ne souffle un mot, se laissant juste guidée par Isaiah. Sur le lit, elle le regarda tenter de monter un espèce de rideau, priant pour qu'il ne se casse pas la figure alors qu'elle attendait, bien plus impatiente qu'elle ne voulait bien le montrer.

    -Il est insonorisé ton drap ?

    Au fond, c'était surtout ça qui l'embêtait. Siobhan ne risquait pas de comprendre ce qu'il faisait si elle se réveillait, mais elle risquait d'être réveillée s'ils étaient trop bruyants. Une fois qu'il eut terminé, la blonde se glissa au-dessus de lui, ancrant son regard dans le sien de nouveau avant de retirer son propre haut. Elle eut une demi seconde d'hésitation avant d'embrasser son cou.

    -Rappelle moi d'être silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Isaiah Gartshore-Nairn
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 1118
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : nuit parisienne (a) & gif par moi
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & adán & concho & august & naveen
STATUT : with golden string, our universe was brought to life, that we may fall in love every time we open up our eyes (isling)
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Jeu 25 Jan 2018 - 0:43

Dès qu’ils furent à l’intérieur, Aisling alla s’asseoir sur le lit, et lui s’attela à la tâche de monter une sorte de barrière visuelle entre Siobhan et eux. Disons que si elle devait garder certaines images comme sortes de flashbacks de son enfance, Isaiah préférait que ce ne soit pas ses fesses, ou pire encore. Ça pouvait être un peu traumatisant – enfin, pas que ses fesses soient hideuses, mais vous voyez le genre. Alors que le jeune homme arriva à accrocher le drap au plafond assez solide de sorte à ce qu’il y ait ce léger mur flottant les séparant, Aisling le nargua quant au fait que le son, lui, traverserait. « Non mais si tu veux je peux faire une incantation magique pour qu’il le devienne. » Il arqua un sourcil en tournant la tête vers elle, avant d’esquisser un sourire et de réduire la distance entre eux alors qu’elle se relevait pour venir à sa rencontre. Isaiah l’embrassa furtivement avant de s’allonger sur le lit, Aisling au-dessus de lui. Tout d’un coup, l’ambiance redevenait telle qu’elle l’était sur le toit, avec les battements de cœur inégaux et le souffle plus court. Ils n’avaient pas eu de mal à se remettre dans la beauté du moment, ce qui ne faisait que confirmer qu’ils en étaient sans doute rendus là, dans leur relation. C’était naturel. Ça allait de soi. Aisling retira son haut, et leurs regards se croisèrent pour moins d’une seconde d’hésitation, avant qu’elle ne se penche vers lui pour embrasser sa peau. « Tu sais bien que je suis plutôt dans le genre laisser-aller … » Lui rappela-t-il en plongeant son regard dans le sien alors que leurs visages n’étaient qu’à quelques centimètres. Il esquissa un sourire. « Mais je vais essayer. » Il s’empara de ses lèvres à nouveau, laissant ses mains parcourir la peau nue de son dos, jusqu’à ce que ses doigts rencontrent les agrafes de son soutien-gorge qu’il défit avec agilité. Il l’aida à la retirer complètement, puis la fit basculer sur le côté afin d’être au-dessus d’elle et de pouvoir la contempler. Son sourire ne quittait pas ses lèvres, et les étoiles possédaient son regard. Il se pencha sur elle pour embrasser d’abord son cou, puis descendit ses lèvres jusqu’à sa poitrine, lentement, tendrement. L'une de ses mains demeurait sur la joue d'Aisling, pendant que l'autre découvrait le haut de son corps au même rythme que ses lèvres.    

__________________________

off to new adventures again

I count the hours on my hands, doing the math to the time zone you're at, but if you'll be my bluebird returning then I'll be your evergreen standing tall on your horizon, guiding you home to me by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
avatar
Aisling M. Callaghan
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1886
ICI DEPUIS : 14/08/2015
CRÉDITS : hozier.
DOUBLE-COMPTE : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
STATUT : The only one
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   Ven 26 Jan 2018 - 1:50

    A sa réponse, Aisling leva les yeux au ciel, mais garda néanmoins un sourire. En fait, elle imaginait assez bien Isaiah se mettre à faire des incantations.

    -Je savais bien que tes nombreux voyages t'avaient servi.


    Ouais, bon, c'était un peu cliché, elle devait bien l'admettre.

    Quand Isaiah termina son installation, Aisling fut assez pressée de reprendre là où ils avaient commencé. Elle agissait toujours dans l'impulsion, Aisling, et pourtant, elle avait eut une once de réflexion avant de faire des avances à son meilleur ami. Son regard plongé dans le sien, une main dans ses cheveux, elle ne put s'empêcher de sourire en l'entendant.

    -Oui, je sais.

    Aisling frissonna au contact des doigts d'Isaiah contre sa peau. Elle se sentait presque hésitante, comme elle avait pu l'être au début de sa vie sexuelle, et pourtant, elle n'en était plus là. Elle le laissa retirer son soutient-gorge et eut un léger tressaillement au retournement de situation. Elle le regarda avec une légère moue avant de faire passer son haut au-dessus de sa tête. Elle arqua son cou quand il commença ses baisers, fermant un instant les yeux. Ses mains glissèrent à son tour dans le dos d'Isaiah, suivant ses omoplates, sa colonne vertébrale pour arriver jusqu'à ses fesses. Elle s'arrêta, venant doucement caresser sa joue, penchant doucement la tête sur le côté, essayant de capter son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: (18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(18+) we are infinite as the universe we hold inside (aisling)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: eastern district :: horseshoe bay-
Sauter vers:  
attentat et tueur en série...
Alors qu'un festival des épices a lieu sur la plage de Grays Bay, des tirs successifs se font entendre. La panique prend vite le dessus alors que tous les habitants courent dans tous les sens sans savoir où aller.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus