AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes sur à l'ancienne. :siva:

Partagez | 
 

 Partons loin pour nous retrouver [Neala]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 972
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Mar 2 Jan - 21:59

Entre nos plannings plutôt chargés surtout en période des fêtes, Neala et moi n’avions pas pu nous voir beaucoup et encore moins partir en escapade comme nous en avions convenus. Alors lorsque nos emplois du temps nous le permirent, j’ai programmé nos petites vacances. Ainsi, je prévins Neala de la date de départ Nous devions nous exiler cinq jours, du deux au sept et j’avais trouvé l’endroit idéal. J’avais contacté un vieil ami de mes grands-parents que je voyais lorsque j’étais enfant. Il avait un chalet à une heure et demi  de Bowen, dans la petite chaîne montagneuse qui se situait entre Bowen et Townsville. L’endroit idéal pour être au calme.


Après avoir chargé la voiture de nourriture, de mes affaires et de tout le nécessaire pour ces cinq jours, je pris enfin la route pour me rendre jusqu’à chez Neala pour la chercher. J’arrivais quelques secondes plus tard dans son allée, ou je fis demi-tour avant de klaxonner pour signaler ma présence et que je l’attendais. Elle arriva peu de temps après et s’engouffra dans la voiture, sur le siège passager. «  Salut toi ! Comment tu vas ? Je te te souhaite une bonne année ! » souris-je en l’accueillant, ravi de la revoir « Alors, prête pour ces petites vacances ? » lui demandais-je avec un sourire malicieux en la dévisageant, la trouvant une fois de plus, vraiment magnifique.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Neala Fitzgerald

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 30/09/2017
CRÉDITS : Google
STATUT : A la recherche de la passion
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Mar 2 Jan - 23:26

Wyatt & Neala  
Partons loin pour nous retrouver
Voilà un bon moment que je n'avais pas vu Wyatt, je savais ou le trouver si je le désirais, car maintenant, que je savais où il travaillait, il aurait été simple pour moi de le voir. Mais je n'avais pas eu envie de le déranger au boulot seulement parce que je savais où j'espérais qu'il tienne la promesse qu'il m'avait faite et qu'il ne m'abandonne pas une nouvelle fois. Car même si je lui ai pardonné les erreurs du passé, vu que nous étions que des gosses maintenant que nous sommes adultes, je ne peux m'empêcher d'avoir cette petite part en moi qui a peur de le perdre une nouvelle fois… Et là, je ne sais même pas comment je le vivrais cette fois si, et si je pourrais le pardonner… Car le fait de l'avoir vu, me rappelaît à quel point il est spécial pour moi, c'est mon premier amour et maintenant nous sommes des amis d'enfance ? Il est une part de moi que je ne veux pas perdre.

On avait finit par ce contacté, à mettre au point un rendez vous pour une évasion et ce que l'on peu dire c'est que cette nouvelle me donna la pêche. J'étais de très bonne humeur j'avais même prévus mes affaires pour cette sorties, bon j'avais quelque peu oublié de prévenir a l'avance mon agent d'annuler certains shooting et interview ? mais peut importe. C'est le coup de klaxon de Wyatt qui me fit sursauter, ça fait deux heures que j'étais prête, assise au salon avec mon sac a dos poser sur la table basse. Il devait peut6être s'attendre a des valises et pleins de trucs inutile que j'aurais pu prendre ? mais non. J'avais pris un bon vieux sac a dos de randonner pour mettre pleins de choses, mais pas trop non plus.

J'attrapais mon portable dans la poche de ma veste en jeans afin d'envoyer un message a mon agent pour lui dire que je serais indisponible, je remettais de l'ordre dans mes cheveux qui avaient décidé de se rebeller dans des boucles. Et je plissais ma robe blanche s'arrêtant juste au dessus des genoux, après avoir enfilé mes bottines a cloues. Je jetais un bref coup d’œil au miroir afin de vérifier que mon mascara et crayon noir sur les yeux n'avaient pas coulé, et je saisis mon sac a dos pour sortir de la villa en rangeant mon portable dans mon sac a dos cette fois. En regardant la voiture, j'éclatais de rire et tout en m'avançant du véhicule, je pus m'empêcher de lui dire «  Toujours peur de croiser mon père ? »  Tout en lui faisant un signe de la main. Quand j'entrais côté passager je posais mon sac à dos sous mes jambes avant de le regarder dans les yeux. «  Bonjour toi, bien maintenant que tu es là, et toi ? Une bonne année a toi aussi, que tes projets réussis et que le bonheur l'amour règne dans ta vie et l'argent ensuite mais surtout surtout que la santé continue d'être là ! » Et je le pensais, cet homme, je voulais qu'il est tout le bonheur du monde et qu'il manque de rien. J'ouvrais mes bras un moment avant de me pencher pour le serrer contre moi et d'avoir mon accolade sans le brusquer pour ensuite lui embrasser tendrement la joue avant de le relâcher et de m'attacher. «  Et comment je suis prête, et toi ? »


(c) sweet.lips

__________________________


   
Young and Beautiful
“Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 972
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Mer 3 Jan - 11:20

Elle était magnifique dans cette robe blanche, elle ressemblait à un ange et j’en avais profité pour l’observer  marcher de son perron jusqu’à la voiture, appréciant la vue de la démarche de la jeune femme alors que sa robe virevoltait légèrement à chaque pas. Lorsqu’elle ouvrit la portière,  je lui offris un grand sourire qu’elle me rendit, non sans une réplique taquine. J’éclatais de rire sans tenter de le contrôler, et ça faisait du bien. «  Tout à fait ! » lui répondis-je fièrement bien qu’il n’y avait aucune raison, « Je crois que j’aurai toujours peur de ton père en fait ! » ajoutais-je mi-amusé, mi-sérieux.

Nous nous échangions quelques paroles joyeuses, rien de plus normal lorsqu’il s’agissait d’une nouvelle année qui débutait, et qui débutait même très bien. Quelques mois auparavant, il n’aurait jamais pensé pouvoir partager ce genre de moment avec Neala, et rien que d’avoir pu la retrouver lui faisait du baume au cœur. «  Merci ! Toi aussi Neala ! Je te souhaite le meilleur pour cette nouvelle année ! » souris-je avec douceur. «  Oh ! ca veut dire que quand je suis pas là, tu ne vas pas bien ? » la taquinais-je à mon tour en lui adressant un sourire malicieux.


Elle m’ouvrit les bras et je souris face à la douceur et la patience qu’elle pouvait faire preuve. Elle avait compris de suite que le traumatisme qui m’habitait n’était pas anodin. Elle composait avec et ça, je ne pouvais que lui en être profondément reconnaissant. Je la pris dans mes bras avec douceur, lui donnant une douce étreinte, et j’eu même le loisir de respirer le parfum qui se dégageait de sa chevelure. L’étreinte terminée, je démarrais le contact et nous quittions l’allée. «  Et comment ! j’suis même très heureux de ces petites vacances ! Et en plus avec toi! » souris-je avec douceur, «  on en a pour une bonne heure et demi de route » la prévins-je avec un sourire malicieux. «  Comment se sont passés tes fêtes ? » l’intérrogeais-je en sachant qu’elle était relativement prise en cette période de l’année.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Neala Fitzgerald

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 30/09/2017
CRÉDITS : Google
STATUT : A la recherche de la passion
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Mer 3 Jan - 12:13

Wyatt & Neala  
Partons loin pour nous retrouver
Il continuait de jouer le jeu, ou alors était il réellement sérieux ? Avait-il encore peur de mon père ? Cette idée m'amusait au plus au point et on pouvait clairement le lire sur mon visage et ça m'importais peu. Maintenant que je gagne ma vie plus que comme il le faut, mon père ne me dicte plus ma vie… Enfin si quand même un peu, beaucoup… Je le réalisais a présent, parce que même mes cavaliers de cérémonies ou petit ami, il les avait choisis… Et de quel droit ? Je n'en sais rien, je suppose que j'avais laissé faire pour le rendre heureux, parce que moi, je m'en fichais et que j'étais loin d'être réellement heureuse, alors pourquoi l'aurais-je privé de le rendre heureux et fier de moi, lui  ? Cette révélation me fit bien mal dans le fond et le pire, c'est que je n'avais pas réalisé ça avant. C'était étrange, mais chaque fois que je voyais Wyatt, je réalisais certaines choses dans ma vie et aussi cette impression de retrouver qui je suis réellement. Ce qui pouvait être effrayant de se découvrir à nouveau petit a petit et de réaliser que la personne qu'on est, on a essayé de l'étouffer pendant des années pour rendre heureux les autres. C'est mon plus gros défaut, je fais passer tout le monde avant moi, quitte à en oublier qui je suis ? «  Je crois que j'aurais peur de lui aussi... » Dis-je en douceur, c'était une vérité que je n'avais jamais voulu assumer.

Quand je voyais le sourire de Wyatt, je savais qu'il était réellement heureux de me voir. Qu'il ne se forçait pas, il m'amenait avec lui de bon cœur. Ça a toujours était comme ça entre nous, il était déjà comme ça autre fois, il veillait sur moi, même si, il ne l'avouait pas. Je savais qu'il me protégeait à l'époque, il n'était jamais bien loin. Bon je savais aussi qu'il faisait semblant devant ses copains de s'en fichait, mais c'était un bad boy à l'époque alors c'était normal, ce souvenir me fit même sourire car quand il n'était pas avec ces amis, il était différent protecteur et attentionné, tout comme aujourd'hui au final. Si, il avait tenu sa promesse, c'est pour me montrer que je pouvais compter sur lui ? Pour se racheter de son absence peut-être ? Ou aussi parce qu'il en avait envie, mais c'était aussi un moyen de me redonner le sourire. Je ne savais pas la raison exacte et à vrai dire c'était pas grave, tout ce qui compte c'est que je lui en étais infiniment reconnaissante, car il arrive toujours a savoir ce qu'il me faut pour me redonner le sourire.

«  Hum peut-être que oui ? Peut-être que non ? Dur de ne pas savoir hein ? Tant de mystère… Tu vas tenir le coup ? » Dis-je malicieusement avant de lui tirer finalement la langue quelques secondes telle une enfant.

C'était plus fort que moi, quand je le vois, je ne peu pas m'empêcher de le serrer contre moi pour le saluer, ou pour lui dire au revoir. C'est tout de même plus affectueux qu'une simple tape ou signe de la main non ? J'étais contente qu'il ne me refuse pas cette étreinte ou qu'il ne se braque pas. J'étais contente qu'il se sente bien avec moi. «  Je suis contente si tu n'avais pas prévu autre chose pour tes vacances, car ça doit faire quelques années maintenant que je n'ai pas pris de réelle vacance alors je suis heureuse de les passés avec toi. » C'est drôle la vie, avant ils se retrouvaient pendant les vacances et maintenant, ils se débrouillaient pour passé des vacances ensembles.

« Une heure et demi de route ? Ca va… Tu vas pouvoir me raconter tout ce que tu as fait depuis qu'on s'est vu la dernière fois ? » Je le regardais en souriant, mais au fond de moi, j'étais bien curieuse de savoir ce qu'il avait fait. «  Oh moi, tu sais… J'ai fais une interview et puis j'ai fait des petites apparitions pour les fêtes et après je rentrais à la villa, rien de bien intéressant… » Bien sûr, je ne lui parlais pas des nouvelles menaces que j'avais reçu pendant les fêtes, je n'avais pas envie de l'embêter avec ça. «  Et toi ? Les fêtes étaient bonnes ? » J'espérais qu'il n'avait pas fait les fêtes seul comme moi dans le fond.


(c) sweet.lips

__________________________


   
Young and Beautiful
“Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 972
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Mer 3 Jan - 15:42

Je n’avais en soi, plus aucune raison de craindre le père de Neala. L'adolescent rebelle qui enlevait la jeune fille le soir, la faisant passer par la fenêtre de sa chambre avait disparu depuis longtemps et ne redoutait plus le courroux d'un homme certainement vieillissant. Et quand bien même le père de Neala se trouverait la et menaçant, j'avais vu sent vécu suffisamment de choses au front pour y faire face. Pour autant, plaisanter ainsi me faisait du bien et me faisait sentir plus…vivant, ou du moins comme quelqu'un de normal. Je souris face à l'aveu de Neala, sachant a quel point elle mettait un point d'honneur à faire la fierté de son paternel.

Neala a écrit:

«  Hum peut-être que oui ? Peut-être que non ? Dur de ne pas savoir hein ? Tant de mystère… Tu vas tenir le coup ? »



J’écoutais de rire face à ce petit jeu qu'elle lançait. « Est-ce là une vengeance parce que j'ai refusé de te dire où nous allons ? » lui demandais-je avec hilarité. J'étais presque sur que c'était le cas, sans pour autant en mettre ma main à couper. « hum… ton sourire est suffisamment éloquent tu sais… » ricanais-je un brin taquin. « mais… sache que ça fait longtemps que j'ai rangé ma curiosité au placard, alors je m'en remettrai » lui répondis-je avec un grand sourire amusé. En réalité, la curiosité n'était pas de mise à l'armée. On te disait de faire un truc, tu le faisais sans poser de question, et j'avais pris le pli assez rapidement. Surtout lors des déploiement, on préférait presque ignorer dans quelle merde on allait mettre les pieds à chaque mission.

Au final, Neala et moi n'étions pas si différent. Nous nous étions tout deux consacrer entièrement à nos carrières jusqu'ici. Je n’avais jamais pris de vacances en quinze ans, passant les trois quarts de ses années en déploiement avec mon unité. « ça nous fait un point commun. J'avoue que… ce sont mes premières vacances depuis l'été de nos seize ans » avouais-je en souriant nostalgique, « et je suis aussi heureux de les passer en ta compagnie… je crois que je pouvais pas espérer mieux » souris-je sincerement. Après tout, je gardais d’excellents souvenirs de mes étés en compagnie de irlandaise, et j'étais ravi de pouvoir en construire de nouveaux.

« j'ai bien peur que ma vie est moins passionnante que la tienne, malheureusement. J'ai essentiellement travaillé. Et mes rares jours de repos, je les ai passé à retaper la maison de mes grands-parents. » lui souris-je en souriant « Et puis… j’ai pas fêter noël. » lui dis-je avec un sourire contrit. « toi tu avais un planning chargé, c'est quand même galère, du coup, tu as pas pu visiter ta famille, n'est ce pas ? » la questionnais-je avec intérêt.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Neala Fitzgerald

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 30/09/2017
CRÉDITS : Google
STATUT : A la recherche de la passion
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Mer 3 Jan - 17:32

Wyatt & Neala  
Partons loin pour nous retrouver
En l'entendant parler de vengeance je ne me retenais même plus d'éclater de rire avec lui, c'était bien placé. Vraiment, c'était pas mal, je faisais mine de battre des cils l'air de rien avant de prendre la parole en affichant un doux sourire «  Moi ? Me venger ? Jamais....Hum ça me rappelle que je dois me venger… Deux fois en plus… C'est triste non ? » Je me mordais la lèvre inférieure pour pas éclater de à nouveau de rire mais c'était pas mieux… Me voilà qui gloussé a présent… J'inclinais la tête sur le côté en le regardant lorsqu'il reprit la parole.

Tout en arquant un sourcil, je pris la parole « Et que dit mon sourire ? Vas y, je suis toute ouïe. » Mon sourire refit surface sur mon visage avant de reprendre «  Ton sourire aussi est pas mal… Je peux y lire certaines choses a travers ton sourire. » Je ne pus m'empêcher de froncer les sourcils en l'entendant ensuite, me doutant qu'il devait parler de l'armée, je voulais lui changer les idées en rigolant. «  Tu l'as rangé… Hum hum… Tu ne serais pas en train de me défier de ressortir ta curiosité ?  Attention à toi ! » Le taquinais-je, oui je préfère le taquiner pour qu'il ne repense pas à des choses qui lui déplaise a par si il veut m'en parler de lui même mais sinon, je veux juste le faire sourire et qu'il s'amuse aussi bien que moi.

Un petit point commun, c'est vrai et j'appréciais le fait qu'il le remarque même si, il avait tellement plus de mérite que moi. Moi, je ne faisais rien d'autre que me montrer et chanter, mais lui, il étudier et s'acharnait au boulot, il a tellement plus de mérite. «Tu sais ce qui est drôle ? Je pensais justement à quelque chose. Quand on était adolescent, il me tardait une chose, c'était de venir ici pour qu'on passe nos vacances ensemble et a présent, on s'est retrouvé et on passe nos vacances ensembles. Je trouve ça assez marrant dans le fond. » A croire qu'on est destinés a passé nos vacances ensembles.

Je savais qu'on allait bien s'amusait, comme à chaque fois qu'on est ensembles d'ailleurs, je viens a peine de monter dans la voiture que nous voilà déjà en train de se taquiner et de rigoler ensemble. Alors peu importe l'endroit ou nous allions, car je savais qu'on serait bien.
«  J'aimerais te dire que ma vie est passionnante, mais si tu savais ce que je rêve, tu en serais vraiment étonné. Vraiment ? Tu voudras que je t'aide pour la maison de tes grands-parents ? Je pourrais apprendre si tu veux ? » Il ne faut pas croire, mais elle a toujours aimé aider alors la transpiration ne lui fait pas peur. «  Non je n'ai pas vu ma famille… Ça fait un moment d'ailleurs, et je pense que ce n'est pas plus mal... » Non pas que j'avais pas envie de les voir mais comme a chaque fois que je reviens après avoir rendue une visite a ma famille, je me sens mal alors si je pouvais éviter d'être mal quitte a ne pas les voir c'était un mal pour un bien.


(c) sweet.lips

__________________________


   
Young and Beautiful
“Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 972
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Mer 3 Jan - 20:16

Je me concentrais sur la route alors que nous quittions le quartier, le but étant quand même d’arriver entiers à destination. Je passais rapidement la troisième tout en songeant au fait que nous ne nous étions pas vu depuis un petit moment. C’était tout de même surprenant d’habiter à quelques maisons l’un de l’autre, sans pour autant se croiser. «  Te venger ? Vraiment ? Ça ne te ressemble pas pourtant… J’ai hâte de voir comment tu vas t’y prendre » commentais-je en jetant un coup d’œil dans sa direction, un grand sourire malicieux figé sur le visage. Je gardais mon calme et le même sourire figé sur le visage lorsqu’elle tenta de me déstabiliser sur mes propres paroles. «  Ce que laisse paraître ton sourire ? Que tu es vraiment ravi de me voir, et que je t’ai énormément manqué ! Tellement que tu désespérais de pouvoir avoir ces quelques jours de vacances en ma compagnie » lui rétorquais-je, mi- amusé, mi- sérieux. Le but étant moi aussi de la déstabiliser comme elle avait essayée de le faire en me taquinant. Je jetais quelques coups d’œil vers elle, histoire d’observer sa réaction sans me départir de mon sourire taquin. « Et que dis mon sourire miss Fitzgerald ? » lui demandais-je amusé par cette conversation légère. « Oh ! ça se pourrait tiens ! C’est bien comme nouveau défi ! Rends-moi curieux Neala… Je ne demande que ça. » fis-je en la regardant avec intensité alors que j’étais arrêté à un feu rouge. J’ignorais pourquoi j’avais dit une telle chose, et j’étais un peu gêné par ma propre audace. De ce fait, j’espérais que Neala prendrait tout ceci à la plaisanterie pour ne pas jeter de froid entre nous, là n’était pas mon intention.
 
J’étais vraiment heureux d’être avec elle. J’avais partagé les meilleurs souvenirs de ma vie ici à Bowen, et Neala n’était pas innocente à ce qui avait fait mon bonheur dans cette ville. J’avais beau n’avoir été qu’un adolescent à cette époque, elle m’avait plu  de suite. Et bien que cela me paraissait être des souvenirs d’une autre vie, j’en voulais encore. « T’as marqué aussi mon adolescence tu sais. Les vacances à Bowen, c’était les meilleurs moments de ma vie,  et te retrouver…  j’avoue que j’étais vraiment accro à toi à cette époque… Tu parles d’un badboy ! » ricanais-je en me souvenant de notre adolescence. « Je me suis souvent demandé si tu revenais à Bowen parfois, l’été. Quand j’étais au front, c’était la période la plus nostalgique pour moi… Je pensais constamment à ça, à nos retrouvailles lorsque nous étions ados et… je me demandais si tu t’y rendais… chaque été… » souris-je en démarrant à nouveau.  «  Alors j’admets que prendre mes premières véritables vacances avec toi… c’est… ça ma rends heureux. » soufflais-je en lui souriant. J’avais ouvert mon cœur, peut-être de façon maladroite, mais au moins Neala savait qu’elle faisait à l’instant même ton bonheur.
 
Nous venions de quitter la ville maintenant après avoir franchi le dernier feu et j’étais pour le moins étonné par la confidence de Neala. «  Comment ça ? De quoi tu rêves Neala ? » demandais-je curieux. J’avais toujours l’impression qu’elle n’était pas entièrement heureuse dans son travail, pas assez épanouie et ça me briser le cœur de la voir ainsi, comme si elle était presque prisonnière d’elle-même. «  Tu es heureuse Neala ? je veux dire… dans ta vie de tous les jours ? » l’interrogeais-je afin d’en savoir plus, peut-être, si elle voulait bien se confier à moi. « Pour la maison de mes grands parents ? oh bah si tu veux… J’essaie de… moderniser un peu la maison, les gros travaux sont fait mais faut encore faire les peintures, la déco et tout … Et faut dire que je ne m’y connais absolument pas en décoration d’intérieur… Tu t’y connais toi ? » lui demandais-je avec intérêt.  Après tout, peut-être avait-elle des talents cachés ! Sinon ça promettait d’être drôle !
Neala avait toujours été proche de sa famille, du moins c’était l’impression que tu en avais dans tes souvenirs. C’était étrange que pour les fêtes aussi importantes qu’étaient noël et le nouvel an, elle ne les passait pas en famille. «  Ils te manquent ? Ou bien… Tu as décidé de les fuir ? » l’interrogeais-je alors que je restais les yeux fixés sur la route.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Neala Fitzgerald

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 30/09/2017
CRÉDITS : Google
STATUT : A la recherche de la passion
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Jeu 4 Jan - 16:57

Wyatt & Neala  
Partons loin pour nous retrouver
Il me connaît très bien, ce n'est vraiment pas juste que malgré toutes ces années, il me connaisse aussi bien. Mais juste pour avoir le plaisir de l'étonner, je me vengerais, pas quelque chose de fou ou méchant non, une bonne taquinerie plutôt et pourquoi pas le troubler un peu ? Après tout je ne suis plus cette jeune fille, si innocente que j'étais autre fois, maintenant, je suis une femme alors ça pourrait être assez marrant de l'embêter un chouilla non ? «  Tu as hâte que je me venge en plus ? Bien, bravo, c'est du propre, mais tu me diras d'arrêter, tu verras ! » Cette fois c'est moi qui affichais un sourire malicieux sur le visage, car j'ai l'art pour l'embêter, même lorsque j'ai du réaliser son défi, j'ai réussi à l'embêter vêtu d'un déguisement de poule. «  Hummm… Je vois, mais c'est une évidence non ? Je veux dire que c'est pas une surprise ça, c'est pas mon sourire qui t'a prouvé ça, mais mon enthousiasme à te retrouver non ? » Dis-je en me retenant d'afficher un sourire amusé sur le visage, il est fort vraiment très fort. Il a failli me déstabiliser mais j'ai réussi à faire comme si c'était logique, alors peut être ça va le déstabilisé lui-même ?

En écoutant ça question, je posais mon regard sur son visage concentré sur la route, tout en tapotant a plusieurs reprises mon index contre mes propres lèvres en faisant mine de réfléchir. «  Ton sourire me dit que tu es ravi de me voir, il dit aussi que tu es content de passer les vacances avec moi, car tu sais au fond de toi qu'on va rigoler comme autrefois. Mais ton regard lorsque je suis arrivé avec le sourire que tu avais disais quelque chose comme… Elle est vraiment jolie, encore plus jolie avec ces formes de femme. » Dis-je presque sérieuse pendant un moment avant de rire moi-même a ma bêtise, c'était plus fort que moi, il me tendait une perche pour le taquiner, moi je ne faisais que la saisir.

Lorsqu'il posa son regard intense sur moi, je fus surprise.. Je sentais presque mes joues rougir. Mais je finis par soutenir son regard de la même intensité avant de reprendre la parole en souriant en coin. « Prête a relever ce nouveau défi ! Tu redeviendras curieux, quittes à me mettre a nue… Enfin me dévoiler d'avantage et ne pas avoir de secret, tu vois ce que je veux dire bien sûr. » Dis-je en me retenant de sourire face à ce jeu de mots qui peu être prit a double sens. Ça m'amuser assez bien qu'il savait au fond de lui, que la femme naïve que je suis parlait évidemment des secret que je pourrais avoir.

Bizarrement, je ne devenais pas rouge comme une tomate, non, je préférais reportais mon regard sur la route en le voyant repartir alors que le paysage défilé sous nos yeux. Quand la voix du blondinet se fit à nouveau entendre dans le véhicule, je tournais mon visage vers lui pour pouvoir mieux le voir me parler. Mais les paroles qu'il employa me touchaient particulièrement, je le laissais terminer ce qu'il devait me dire, ça semblait lui peser un peu et je riais légèrement avec lui par moment avant de poser une de mes propres mains sur ma poitrine afin qu'il voit que ça me touche beaucoup d'entendre ça. C'est tout ce que j'avais toujours voulu entendre autrefois…. «  Oh… Ça me touche, tu sais ? Mais vraiment, je ne pensais pas avoir eu le même impacte sur toi à l'époque… Bien sûr, je savais que tu étais sincère, mais en te voyant plus je m'étais dit que l'impacte que j'avais eu sur toi devait être moins fort que celui que tu avais eu sur moi. Tu étais un vrai Badboy à mes yeux, j'étais très impressionné ! » Dis-je en souriant chaleureusement pour le rassurer un peu. «  Je revenais chaque été espérant te retrouver, je t'ai attendu pendant plusieurs années avant de me résigner a l'idée que je ne te reverrais plus jamais.. » J'inclinais un peu plus la tête sur le côté en le regardant toujours «  Et à l'époque tu imaginais nos retrouvailles comment ? » Je ne sais pas pourquoi j'avais posé cette question, mais j'étais curieuse de savoir malgré tout, et l'imaginer y penser était touchant. «  Si tu n'étais pas en train de conduire, je t'aurais sûrement embrassé la joue, parce que c'est trop mignon. Et moi aussi, je suis heureuse de passer mes vacances avec toi. Ça faisait longtemps que je n'avais pas ressentis de la vrai joie. » Soufflais-je en gardant mon sourire aux lèvres.

Je tournais le visage vers la vitre de mon côté de façon a ce qu'il ne voit plus mon visage quand il me posa la question. « Je te le dirais… Mais tu me prendrais certainement pour une folle. Alors je dirais juste être normal et libre. » On pourrait croire que j'ai tout ce que je veux et que je ne manque de rien et c'est vrai j'ai tout ce que je veux niveau matériel, je meurs pas de faim, je suis en bonne santé et je devrais m'en satisfaire mais je commence à ne plus y arriver.  Je finis par le regarder lorsqu'il me demanda si j'étais heureuse et je souriais à nouveau, mais ça c'était pas un vrai sourire, c'était mon sourire médiatique, mon sourire que j'avais appris a façonné pour le bien de mon image. « Je suis en bonne santé, je n'ai pas à me plaindre de mon milieu de vie alors je devrais l'être. Ça serait égoïste de dire que je ne suis pas heureuse, pas vrai ? Pourtant, je ne me sens pas vivante… » C'est dur de dire ça, parce que c'est comme si a l'intérieur, j'étais vide, que je n'étais plus. Ma joie de vivre est souvent pour ne pas dire éphémère ou calculer face aux caméras. Mais j'avais tellement envie de simplicité, c'est ce qui me manquait. «  Je fais un métier cool, je reçois beaucoup d'amour de mes fans, mais personne ne m'aime réellement. » C'est un fait, on aime de moi l'image qu'on me demande de renvoyer, mais c'est tout. Je passais vite a autre chose lorsqu'il parla de la maison de ses grands-parents. «  Oui, j'aimerais bien t'aider. La peinture, je peux aider et la décoration, je pourrais aussi, sinon j'apprendrais avec toi, mais je pense que mes goûts d’intérieur ne sont pas si mal. » Bon, on décorait souvent les endroits où j'allais, mais a force de voir des décorations différente, je pensais pouvoir me débrouiller a en faire une ? J'avais confiance, sinon ça serais une nouvelle fois de rire en passant un bon moment ensemble. Quand il parla ensuite de ma famille je réfléchis à la question avant d'y répondre plus spontanément que je l'aurais cru. «  Je suppose un peu des deux…. » Ils me manquent ça, c'est certains, je suis très famille, mais entendre des reproches ou des améliorations que je pourrais faire, je n'en avais plus envie.


(c) sweet.lips

__________________________


   
Young and Beautiful
“Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 972
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Jeu 4 Jan - 19:29

Je souris sans lui répondre, laissant planer le mystère. Elle était pleine d’audace et de témérité, deux traits de caractère que je ne lui connaissais pas, ou si peu. Elle avait le mérite de me faire sourire, et même de me surprendre aussi. J’avais hâte de voir si elle allait être à la hauteur de cette vengeance dont elle parlait.  « Oui, j’ai hâte de voir ça » lui répliquais-je amusé par la confiance qu’elle avait acquise. Je souris lorsqu’elle parle d’évidence, et que ce n’est peut-être que de l’enthousiasme. « Tu peux être enthousiaste à l’idée de me retrouver oui, mais ce n’est pas incompatible avec ce que j’en ai déduis et…. » Commençais-je avec un sourire en coin qui se dessinait sur mon visage, «  tu n’as pas nié. » Ajoutais-je heureux. «  Mais si ce n’est que ton enthousiasme qui a parler… alors dis-moi Neala… Dis-moi ce que je dois y lire dans ton sourire ? » lui demandais-je doucement en lui jetant un bref regard pour ne pas détourner les yeux de la route trop longtemps.
 
Je me fige presque lorsqu’elle me révèle ce que mon sourire veut dire à ses yeux et le regard que j’ai eu en la voyant arrivée vers la voiture tantôt. J’admets qu’elle marque un point et ça me gêne qu’elle se soit rendu compte de la façon dont je l’ai regardé, pour autant, je me détends avant de sourire. «  C’est vrai. » admis-je sans me démonter, ignorant si le fait d’acquiescer aller à son tour la déstabiliser. Après tout, j’avouais que je la trouvais jolie avec les formes qu’elle avait. «  Mais ce n’est pas un secret, je te l’ai dit la première fois ou nous nous sommes revus. » affirmais-je en douceur.

Neala a écrit:
« Prête a relever ce nouveau défi ! Tu redeviendras curieux, quittes à me mettre a nue… Enfin me dévoiler d'avantage et ne pas avoir de secret, tu vois ce que je veux dire bien sûr. »

Les termes qu’elle a employés m’ont presque liquéfié sur place.  Je dois vraiment être un pervers parce que je vois des allusions sexuelles partout dans ce qu’elle dit depuis quelques minutes. Il faut que je me calme et  que je prenne une profonde respiration. Soit elle essaie de me déstabiliser pour s’amuser un peu de moi, soit… elle me drague ? Nan, Neala n’est pas du genre à draguer comme ça… Enfin… Elle n’était pas comme ça avant. Quinze ans après, peut-être a-t-elle changée ? « Je vois oui… » dis-je en tentant de masquer mon hilarité quand elle s’est repris après l’allusion qu’elle a fait. « Je pense que tu n’auras pas besoin de te déshabiller pour me confier tes secrets ! » ricanais-je doucement, taquin. « Ah moins que… tu ais rejoint un club de nudiste ? » lui demandais-je en restant le plus sérieux possible bien que je n’avais qu’une envie, c’était d’éclater de rire. «  C’est ça ? » l’interrogeais-je en prenant un air choqué avant de la regarder brièvement. Je devais reconnaitre qu’elle avait presque manqué de me faire rougir avec toutes ses insinuations, et j’étais maintenant persuadé, elle jouait à un jeu.

Nos confidences l’un envers l’autres furent émouvantes, touchantes même. Je me sentais heureux de savoir que je lui avais manqué, tout comme j’étais attristé de savoir que je l’avais rendu triste par mon absence. «  Bien sûr que tu m’as marqué tu sais… Et… Je pensais que tu m’aurais vite oublié aussi en fait… Daemon ne m’a jamais dit que tu revenais à Bowen tous les ans, ni même que tu voulais me revoir… J’étais pourtant en contact avec lui mais… je suppose que vous ne vous parliez pas à cette époque…  » admis-je à mi-voix. « Nos retrouvailles ? Je me suis longtemps dis que… Si nous nous retrouvions, nous aurons repris là où nous en étions. » Souris-je un peu gêné par mon aveu. «  Comme si… nous nous étions dit bonne nuit et qu’on était chacun rentré chez soi pour se retrouver le lendemain… C’est con hein ? » soufflais-je en souriant. Tellement de choses s’étaient produites entre temps… Tellement d’horreurs et d’épreuves que je ne croyais plus en ces rêves naïfs depuis longtemps. J’avais beaucoup trop changé. « Et… evitons les gestes d’affections quand je conduis… Je veux pas nous envoyer dans le décor hein ! » Plaisantais-je à moitié pour masquer ma gêne.  Et puis savait-on jamais avec mes réactions imprévisibles. J’étais quand même très heureux de savoir qu’elle l’était en ma compagnie, ça me mettait du baume au cœur. « Ne dis pas ça. T’ais-je déjà considéré comme folle ? » la grondais-je presque. «  Alors certes, une vie normale et libre… mais encore ? C’est quoi ton… vrai rêve ? Si tu ne veux pas me le dire, y a pas de soucis, mais ne prétexte pas que c’est pour que je ne me moque pas de toi, car tu sais que je le ferais jamais. Du moins… pas sur ça. » demandais-je vraiment curieux cette fois, sans pour autant le montrer. Je n’allais pas lui dire cash qu’elle avait finalement gagné son défi ! Alors je me modérais au mieux. J’étais peiné pour elle, qu’elle se sente à ce point la prisonnière de sa vie, comme si celle-ci avait cessé.  «  C’est pas égoïste du tout Neala. C’est peut-être une vie… qui te convient pas. Elle t’a convenu à une époque, mais c’est peut-être plus le cas maintenant… » laissais-je supposé avec douceur.

Je tournais sur la gauche, prenant une route perpendiculaire à celle où nous circulions jusqu’à maintenant, nous éloignant petit à petit de la côte. « C’est dommage que tu t’empêches d’être heureuse pour faire plaisir aux autres…. Tu devrais aussi parfois penser à toi Neala. » lui dis-je avec douceur.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Neala Fitzgerald

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 30/09/2017
CRÉDITS : Google
STATUT : A la recherche de la passion
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Jeu 4 Jan - 22:40

Wyatt & Neala  
Partons loin pour nous retrouver
Il verra bien assez vite ma douce vengeance à lui torturé l'esprit d'idée salace ? Ca pouvait être tellement marrant, puis dans un sens, ils en rigoleraient forcément donc pourquoi pas après tout ? C'est une idée comme une autre de le taquiner ? Et surtout de le faire rire, parce que mon premier vœu était de le faire rire le plus possible, et le faire sourire aussi longtemps qu'il m'en était permis afin qu'il se souvienne encore de moi et surtout de ces vacance. Mais quand j'écoutais la déduction qu'il avait faite de ma réponse je ne pouvais que sourire. «  Je n'ai pas nié, c'est vrai, pourquoi je le ferais ? On m'a appris que ce n'était pas beau de mentir alors je ne le nierais pas. » Je réfléchissais un petit moment avant de reprendre la parole «  Tu as oublié de dire que mon sourire signifié aussi beaucoup de reconnaissance. Je te suis reconnaissante de partir avec moi et de me rendre le sourire vraiment. J'ai l'impression d'être comme une adolescente, tellement on s'amuse. » Avouais-je tout simplement, car c'est vrai que la dernière fois que je l'avais revu, on s'était bien amusé aussi.

Je pensais l'avoir déstabilisé en lui disant ce que je devinais en le voyant me sourire, ou lorsqu'il avait posait regard sur moi, mais il n'en fut pas vraiment déstabilisé, du moins je ne l'avais point vu. Par contre quand il ne fit qu'appuyer mes propos, c'est moi qui me mis à rougir, c'est le comble. Je me fais avoir à mon propre jeu mais je n'ai pas dit mon dernier mot. «  Merci beaucoup… Je tiens à dire que tu es devenu un très bel homme. C'est pas étonnant, tu étais déjà…. Craquant à l'époque. » Dis-je en souriant malicieusement, j'étais toutefois sincère, mais peut-être que mes compliments le déstabiliserons un peu ?

Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire face au léger silence suite a ma réponse mais il ne fit pas régner le silence longtemps et repris la parole pour me taquiner un peu plus. Oui, c'était un jeu entre eux a présent, du moins c'est l'impression qu'elle avait. «  Mais je ne comptais pas le faire, mes secrets ne sont pas sous mes vêtements. » Dis-je avec amusement avant de rire de plus belle en écoutant ça question, et son insistance pour que j'y réponde. «  Pourquoi tiens tu tant à savoir si je suis nudiste ? Ne serais-tu pas curieux pas hasard ? » Demandais-je avec une pointe d'amusement avant d'étirer mes bras et de tirer le petit décolleté de ma robe en faisant mine de regarder avec désinvolture ce qui s'y cache avant de reposer mes mains sur mes genoux. «  Non, je confirme je ne suis pas nudiste, j'ai rien oublié de mettre ce matin. » Dis-je en gloussant un peu avant finalement retirer ma veste en jeans et de la poser sur mes jambes. « Promis j'enlevais juste la veste, je ne te fais pas de strip-tease. » le rassurais-je d'une voix douce, mais légèrement rieuse malgré tout.

En réalité je ne me rendais même plus compte ou nous étions, mais Wyatt était assez concentré je ne sais même pas comment il fait avec toutes mes taquineries, mais en plus de ça, il s'était ouvert à moi, il m'avait dévoilé une partie de lui avec ses confidences du passé. «  Tu sais Daemon, c'était surtout ton ami, je ne me voyais pas être avec ta bande d'amis sans toi… Tout ce que je voulais, c'était t'attendre… Je suppose qu'on s'est croisé, mais qu'il n'a pas trouvé bon de t'en parler pour ne pas te faire culpabiliser ? » Dis-je en souriant, après tout si il savait les sentiments de Wyatt à mon égard alors sûrement avait-il voulu préserver son ami. «  Je trouve ça totalement adorable comme idée. Ce n'est pas idiot du tout, c'est vraiment une jolie façon d'imaginer des retrouvailles. » C'est un doux rêve qu'il avait eu, et j'aimais beaucoup cette vision qu'il avait eue. En l'entendant dire qu'il ne voulait pas prendre le risque de nous envoyer dans le décor je ne pus que sourire en coin. «  C'est pour ça que je n'ai rien fait, mais je voulais tout de même te le dire. Va savoir pourquoi... »

J'avais l'impression de rêver lorsqu'il prit la parole, j'avais presque l'impression qu'il me grondait ? Non, il ne m'avait jamais pris pour une folle, il avait toujours cru en moi, il avait eu cette façon de me faire croire en moi aussi et faire sortir les bons côtés que je ne voyais pas en moi. «  Non, tu ne m'as jamais prit pour une folle. » J'hésitais un peux, je ne pouvais pas lui dire que je rêverais de vivre en sécurité, parce que ça voudrait dire que je devrais lui parler des menaces dont j'étais victime et qui commencé à me terrorisé intérieurement alors je décidais de répondre en partie. «  Je ne peux pas tout te dire… Pas encore… Excuse moi… Mais je peux te dire que j'aimerais à nouveau me sentir vivante, avoir cette passion que j'avais dans le temps. Et être apprécié pour qui je suis vraiment. » Dis-je en souriant doucement, après tout comme toute femme je rêvais d'être apprécié pour qui j'étais d'avoir une personne à aimer et avec qui fonder un jour ma famille même si mon horloge biologique commence a s'alarmer. Quand j'écoutais la conclusion de Wyatt, je me disais qu'il n'avait pas tord, ça m'avais plus autre fois, mais a présent, je ne me sentais plus si à l'aise… Je ne sais pas si c'était la peur que les menaces me causer qui me donner l'impression de ne plus être a ma place ou juste les aléas du temps ? «  Je pense que ça doit être sûrement ça, je dois penser à me recycler. » Dis-je sous le ton de l'humour même si j'étais assez sérieuse.

Il semblait vraiment se soucier de mon bonheur c'était vraiment touchant, mais je ne voulais pas qu'il s'inquiète pour moi, je n'étais pas vraiment à plaindre. «  C'est mon plus gros défaut, je crois. Je crois que j'ai du mal à faire ça… Je veux dire penser à moi, je sais que je devrais parce que si je ne le fais pas qui le fera pour moi ? Personne, et pourtant, je n'y arrive pas. » Avouais-je, mais peut-être qu'avec le temps, a force de faire plaisir et d'être déçue, je commencerais à y songer. Une idée me vient pour essayer de retrouver le sourire de Wyatt et l'empêcher de s'inquiéter. «  Est-ce que tu te rappelle de ça ? » Je claquais mes mains essayant de trouver un rythme avant de commencer a chanter une chanson qu'il connaissait très bien l'époque mais qu'il se gardait bien de s'en vanter, les paroles de la chanson Here with Me de Dido, me venait naturellement. Il faut dire que je l'avais tellement chanté autrefois a ça même après son départ.

(c) sweet.lips

__________________________


   
Young and Beautiful
“Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 972
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Ven 5 Jan - 1:35

C’était une douce provocation, un jeu dans lequel on se complaisait à jouer sans retenue. J’espérais seulement qu’on ne se brûlerait pas les ailes. Mais je ne pouvais me départir de ce sourire qui restait figer sur mon visage. Les paroles de Neala me font chaud au cœur, alors, pour la première fois, je vais chercher moi-même le contact avec elle. Je tends ma main qui était jusque là, posé sur mon levier de vitesse, et j’attrape avec douceur la sienne serrant à peine ses doigts tellement j’ai peur de les briser. Je lui montre ainsi à quel point je suis touché par ses propos. Quelques secondes plus tard, ma main se pose à nouveau sur la boite de vitesse, comme si mon geste n’avait été qu’illusoire.
 
Je crois que j’ai réussi à la déstabiliser, j’ai presque envie de crier de victoire mais, je n’en fais rien. Parce que finalement, ce qu’elle me dit sur mon apparence physique, ce que je dégage me crispe. Je serre le volant malgré moi, et je me sens presque étouffé. Bel homme. La blague. Peut-être en ais-je la gueule, pour autant, mon corps est trop meurtri pour avoir quoique ce soit de beau. Il était laid, tellement laid. « C’était avant Neala. » soufflais-je un peu durement sans le vouloir. Elle n’a pas mon agressivité, elle n’y est pour rien, elle ne sait pas. « Désolé, je ne voulais pas te parler sur ce ton. » m’excusais-je aussitôt auprès d’elle.
 
L’atmosphère devient plus légère même si parlait de nudité ne me mettait pas du tout à l’aise. « Loin de moi l’idée de te demander ça ! » lui dis-je en souriant, presque gêné qu’elle l’est interprétée comme ça. Je sentis mes joues s’enflammées et je pris une respiration « Et non, je n’y tiens pas, je pense que… ça me mettrait mal à l’aise si c’était le cas. Et non, je ne suis pas curieux… Je… retire ce que j’ai dis.» admis-je même si je passais pour quelqu’un de peu ouvert. Elle avait gagné sur ce point là, j’étais mal à l’aise et elle m’avait vraiment déstabilisé, surtout lorsqu’elle vérifia sous sa robe en tirant légèrement sur son décolleté. «  Tu as gagné ! » ris-je lorsqu’elle enleva sa veste agrémenter de sa petite réplique
 
« Oui peut-être que Daemon ne m’a rien dit pour ça… Mais… Je sais aussi qu’il te portait pas beaucoup dans son cœur à cette époque… Je lui demanderais à l’occasion… » lui dis-je sans quitter la  route du regard.
J’étais soulagé que Neala ne se moque pas de moi. Adolescent j’avais beau être un badboy, c’était surtout un genre que je me donnais. J’étais assez sensible, et Neala le savait parfaitement. « Moi je trouve ça stupide, mais bon chacun son point de vue hein… Et toi, tu les avais imaginés comment, nos retrouvailles à cette époque ? » l’interrogeais-je curieux.
 
Elle me parle de ses rêves, et même si elle n’est pas prête à tout me confesser, ça me suffit. Je ne lui demande pas de tout me dire, elle peut même garder le silence si elle le souhaite, du moment qu’elle soit honnête. « Je te forces pas Neala, tu me dis ce que tu veux, tu peux même ne rien me dire si c’est ce que tu souhaites… » lui répondis-je doucement «  Mais je te rappelle que c’est toi qui a dit… que tu te mettrais à nu… » lui rappelais-je avant d’éclater d’un grand rire.  « Et tu as toujours fait passé les autres avant toi, c’est dans ta nature… » dis-je en souriant. « J’ai cinq jours pour t’apprendre à faire passer tes envies avant celles des autres… Ca va pas être simple ! » plaisantais-je à moitié.
 

Un léger silence s’est installé dans la voiture, jusqu’à ce que  Neala se mette à chantonner. Here with me a toujours été notre chanson. Quand nous étions ados, nous la diffusions en boucle lors de nos rendez-vous. Je l’ai faite danser sur cet air, c’est même sur cette chanson que nous avions fait l’amour. Elle était toujours aussi belle à mes oreilles et je regardais rapidement Neala, nostalgique. «  Difficile d’oublier. On en a vécu des moments inoubliables sur cet musique, n'est-ce pas? » soufflais-je en souriant.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Neala Fitzgerald

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 30/09/2017
CRÉDITS : Google
STATUT : A la recherche de la passion
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Ven 5 Jan - 16:02

Wyatt & Neala  
Partons loin pour nous retrouver
Je crois qu'il n'aurait pas pu me donner de plus belles réponses que celle qu'il venait de donner, en me prenant juste la main. Il avait la main toujours aussi chaude, je posais mon regard sur nos mains pour être sûr de ne pas halluciner, et serrer doucement sa main en retour avant qu'il ne la retire pour faire comme si ça n'avait pas exister, même si ce fut éphémère, je savais que ça avait était réelle. J'étais d'autant plus touché que ce soit lui qui fasse le premier pas. Car je me doutais que ce simple geste n'avait pas dû être facile pour lui.

D'ailleurs, il n'apprécia guère mes compliments bien qu'il était sincère, je le sentis bien quand il prit la parole, ce qui me prit assez de courts et je gardais le silence quelques secondes avant qu'il ne s'excuse presque aussitôt après s'être rendu compte qu'il s'était emporté dans le ton de ça voix. « C'est rien, ce n'est pas grave ! » le rassurais-je en souriant chaleureusement, je réalisais a présent qu'il devait cacher quelques choses liées a son mal-être, une blessure, une cicatrice ou quelque chose d'assez visible qu'il tentait de dissimuler. Je voyais qu'il n'avait pas confiance en lui, enfin confiance en son charme.

En l'entendant nier ça curiosité, je ne pus m'empêcher de hocher la tête rapidement en riant doucement «  Si si, tu l'es, a l'instant, tu as était curieux deux fois, et pour le nudisme et pour connaître de ce que rêve vraiment, allez assumes. » Dis-je en le taquinant un peu avant de reprendre «  J'ai le don de te rendre curieux je crois, ou alors c'est parce que tu t'intéresses à moi, bon bien sur pas intéresser je parle du fait que tu essai peut être de rattraper tout ce que tu as loupé ! » Oui je voulais pas qu'il croie que j'aurais le culot de dire qu'il s'intéressait a moi comme il s'intéressait a moi autre fois. Des années était passé maintenant et même si on s'entend aussi bien qu'à l'époque je ne suis qu'un amour d'adolescence a ces yeux, son premier amour c'est sûrement pour ça que j'ai une place spécial.

« YESSSSSS ! Ma vengeance la voilà » Dis-je en riant lorsqu'il commençait à se sentir gêner ne sachant pas quoi dire, allant même a s'avouer vaincu. A croire que je suis devenu redoutable dans le jeu de la déstabilisation j'avais du prendre du galon. Mais lorsqu'il parla de son ami, je cessai de rire presque aussitôt. «  Oui, j'avais bien remarqué qu'il ne m'aimait pas à l'époque, c'est aussi pour ça que je ne suis pas allé vers lui, je ne voulais pas qu'il me voit comme un boulet ou que ma présence lui soit insupportable. J'ai jamais compris pourquoi, mais même si, il ne m'appréciait pas, moi je l'aimais bien, c'était ton ami alors je l'aimais bien. » Je n'ai jamais chercher à savoir non plus, ni même a aller le voir pour lui demander ce que je lui avais fait. Je n'ai jamais voulu m'imposer, c'est sûrement ça. Comme on était sur la lancée des révélations de l'époque, j’enchaînais «  Et bien moi, j'imaginais que tu allais venir me chercher, ou lancer des cailloux a la fenêtre de ma chambre pour me dire de descendre, et qu'une fois en bas lorsque je t'aurais serré dans mes bras, on ne se serrait plus quittait et que si tu devais repartir, je t'aurais suivis et je serais parti avec toi. » C'était sûrement bête mais à l'époque il me manquait tellement que j'avais qu'une hâte le voir revenir quitte a fuir avec lui pour ne plus avoir a le quitter.

J'ouvrais la bouche en grand lorsqu'il se servit de mes propres mots contre moi « Dis donc toi, pour quelqu'un qui ne veut pas me voir en mode nudiste, je trouve que tu parles beaucoup de me voir nu ? » Dis-je en éclatant de rire, il me moquait, mais qui aime bien châtie bien «  Tu ... que... quoi ? Non laisse tomber ce n'est pas un travaille de 5 jours ça, mais un travaille de toute une vie ! » Dis-je en riant.

Puis après avoir chanté la fameuse chanson de notre adolescence, il avait raison, c'est vrai qu'on avait passé pleins de bon moment sur cette musique la «  Je me rappelle d'un jeune homme qui niais totalement appréciait cette musique devant tous, mais avec moi ce garçon vois, tu se sentais plus libre, il s'ouvrait sans peur d'être jugé, on a dansé sur cette chanson comment je pourrais oublier et cette fameuse nuit aussi, on l'écoutait. Après ton départ je n'ai pas arrêté de la chanter ça me faisait du bien, j'imaginais qu'où que tu étais, tu entendrais cette chanson, ou ma voix et que ça te ramènerais à moi, tu trouves pas que c'est bête ça ? » Dis-je en souriant en douceur.

(c) sweet.lips

__________________________


   
Young and Beautiful
“Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 972
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Ven 5 Jan - 19:38

Neala est compréhensive. Elle a cette faculté à esquiver les sujets de conversations épineux. Même si sais que fuir les discussions difficiles n’est pas la solution, je suis quand même soulagé qu’elle fasse comme si  rien n’était. Je crois que Neala continue de me voir comme le gamin rebelle qui l’a séduit autrefois, et qu’elle n’a pas envie de voir vraiment l’homme que je suis devenu. Je ne lui en veux pas, je la comprends. Qui voudrait voir une épave de toute façon ? Elle et moi venons de deux mondes tellement différents maintenant, je n’ai aucun droit de débarquer comme ça dans le sien et de lui demander de m’accepter tel que je suis.  Alors je me contente de lui sourire avec douceur, sans pour autant lui confier mes problèmes, mes blessures. Je n’ai pas à lui imposer ça. Et puis, de toute façon j’en parle à personne.
 
« C’est l’impression que je donne ? Je n’ai pas insisté pour savoir si tu étais oui ou non nudiste. » lui rappelais-je avec douceur « Tu fais ce que tu veux de ton corps, et ça ne me regarde pas. » souris-je alors en gardant les yeux rivés sur la route. « Quant-à tes rêves. Je n’ai pas non plus insisté Neala.  Je t’ai juste demandé de ne pas me mentir… Je m’intéresse à toi, et à ce que tu souhaites, mais si tu ne veux pas m’en parler je le respecterais. » me défendis-je doucement. Et c’était vrai, en quelques sortes. Bien sûr que j’avais été curieux d’en savoir plus, mais en lui laissant clairement le choix, il était difficile de prouver ma curiosité. Alors oui, j’avais fait preuve de curiosité, mais elle ne pouvait pas l’affirmer. Je m’en sors plutôt bien d’ailleurs. Je souris à cette pensée. « Tu sais Neala, je vais finir par croire que… c’est toi qui t’intéresse à moi… » souris-je malicieux. « J’en viens à me demander si tes paroles sont vraiment innocentes ou si… ce sont des insinuations que tu fais. » lui dis-je en lui jetant un regard en biais.
 
J’étais devenu mal à l’aise alors que nous parlions de nudisme. Ce n’était pas un sujet tabou, mais j’avais du mal avec mon corps depuis mon retour du front. Alors oui, j’avais été gêné, notamment de la voir agir comme elle l’avait fait. « Ta vengeance ? Je n’ai pas tout suivi là. » Certes j’avais été mal à l’aise, mais pour autant, ce n’était en rien une vengeance… Enfin, venant de Neala, ça ne me surprends pas tant que ça tout compte fait. Les vengeances physiques, c’est pas son truc. «  C’est pas qu’il t’aimait pas… disons qu’il n’appréciait pas le fait que je le délaissais pour passer du temps avec toi… » souris-je doucement, « on en a d’ailleurs reparler récemment ! Il était… jaloux. » ajoutais-je amusé. «  Et … La façon dont tu imaginais nos retrouvailles est… mignonne » admis-je en souriant. « Et a quel âge as-tu pensé…. Que tu ne me reverrais pas ? » lui demandais-je un peu hésitant.
 
J’éclatais de rire face à sa réaction. « Je reprends tes propres termes… Mais je l’entendais par… te dévoiler, te confier… » ricanais-je avec un sourire malicieux. « Je relève le défi ! » ajoutais-je fièrement, même si j’étais sûr que j’allais me viander à l’arrivée. «  Je vais t’apprendre à dire non ! » ricanais-je amusé.
 
Cette chanson me rendait tellement nostalgique. Combien de fois m’étais-je imaginé l’air de cette chanson lorsque j’étais à l’école militaire ? Et même après, au front. Lorsqu’on était allongé sur nos lit de camps inconfortables à attendre dans la crainte de ne pas être vivant le lendemain. Cette chanson m’avait apaisé bien plus souvent que Neala ne pouvait l’imaginer. « Pas du tout, je trouve pas ça bête. Tu n’as pas idée le nombre de fois où je me suis imaginé l’air dans ma tête... en pensant exactement comme toi ! » lui souris-je avec tendresse. «  On est un peu niais, tu penses pas ?! » m’amusais-je de nous-même.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Neala Fitzgerald

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 217
ICI DEPUIS : 30/09/2017
CRÉDITS : Google
STATUT : A la recherche de la passion
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Ven 5 Jan - 20:21

Wyatt & Neala  
Partons loin pour nous retrouver
« Pour être curieux, on est pas obligé d'insister Wywy, il suffit juste de poser certaines bonnes questions! Et je sais que tu ne seras pas insistant avec moi, de peur de me braquer ou d'être indiscret. » Je le connaissais, je savais qu'il ne voudrait prendre aucun risque pour me mettre mal à l'aise ou de me blesser sans le vouloir. J'avais l'impression que la conversation tournée vraiment un peu beaucoup autour du nudisme et ça me fit rire intérieurement parce que c'était une conversation des plus étrange pour des retrouvailles. Alors je décidais de répondre seulement à ce qu'il dit ensuite.

«  Tu crois ? » Dis-je en souriant un peu, c'est vrai que tu vue comme ça… «  Tu penses ce que tu veux Wywy ! » Je n'affirmais pas ce qu'il disait, mais je ne le nier pas vraiment. «  Mais, y a une chose qu'il faut que tu saches ! » dis-je en soutenant son regard en biais. «  Je m'intéresse a ce que tu es devenu, a quel homme tu es maintenant, je m'intéresse à toutes les choses que j'ai loupé dans ta vie, parce que tu as compté dans la mienne alors m'en veut pas de vouloir rattraper le temps en apprenant encore mieux a te connaître d'accord ? » J'étais bien placé pour savoir que tous les hommes n'aiment pas, les femmes qui veulent tout savoir, ou du moins une bonne partie, ça ne signifie pas que je veux lui sauter dessus ou autre non. Je veux juste savoir tout ce que j'avais manqué, apprendre quel homme il était devenu, même si j'en avais déjà une idée. Je savais que ça pourrait être prit de façon ambigue mais en réalité je voulais juste être là pour lui et passer du temps avec tout simplement et sans aucune arrière pensé de ma pars, je voulais juste profiter du temps ensemble pour être a nouveau juste présente dans sa vie.

«  Je peux comprendre… Mais il était jaloux quand tu lui a dit qu'on s'était revu ? » Dis-je en pensant avoir mal compris avant de rire un peu «  Tu parles, tu avais le don pour me rendre fleur bleue. » Avouais-je finalement avant de respirer un bon coup en entendant ça question, preuve qu'il était devenu un chouilla curieux même si, il ne l'avouera pas. « Alors… Comment dire… J'y allais touts les étés jusqu’à mes 22 ans… J'avais toujours ce petit espoir en moi que tu reviennes dans le fond… Et puis l'année de mes 22ans j'ai fini par être élu Miss Irlande et l'année d'après quand je suis devenu Miss Univers, j'avais eu espoirs que tu vois ma tête dans les journaux et que tu cherches a me contacter… Mais rien alors je crois que c'est a ce moment là que j'ai compris que je ne te reverrais pas, 23 ans c'est beaucoup hein ? » soufflais-je un peu gêné de cet aveu d'ailleurs mes joues étaient très rouges pendant de longues grosses secondes.

Reprendre mes thermes c'est pas toujours bien, parce que parfois il m'arrive de dire des choses qui peuvent être prise a double sens, sans que je m'en rende compte, malgré les années passés il m'arrive tout de même à être souvent naïve même si là, j'avais fait exprès d'employé ces mots la, le fait que ce soit lui qui les dise était légèrement perturbant. J'arquais les sourcils en l'entendant s'auto-donner un défi ce qui me fit sourire. «  Bon courage Wyatt tu en auras besoin ! » Surtout, que j'adore vraiment faire plaisir aux autres.

Savoir qu'il avait pensé comme moi, pendant des moments très dur, et surtout savoir qu'il avait pensé a moi était vraiment touchant… «  Tu pensais a moi quand tu étais là bas ? Je ne pense pas qu'on soit niais, on s'est seulement vraiment aimé, c'était fort et intense entre nous. » Je n'osais pas lui demandais jusqu’à quand il avait pensé a moi.

(c) sweet.lips

__________________________


   
Young and Beautiful
“Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
baby kangou
avatar

Wyatt Buchanan

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Neala : Premier amour lorsqu'il avait seize ans.
ANECDOTES: * Il a du mal avec les contacts physiques si ceux-ci sont brusques - Il a embrassé Naveen - Bien qu'il soit attiré aussi par les hommes, il ne l'assume pas.
ABOUT MEMESSAGES : 972
ICI DEPUIS : 09/08/2017
CRÉDITS : Blondie
DOUBLE-COMPTE : Maxim Flandre
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   Sam 6 Jan - 0:53

« Donc, si je pose de questions je suis curieux ? » m’amusais-je à lui répondre. « Faudrait-il que je fasse le trajet silencieux pour ne pas paraître curieux ? » plaisantais-je en jetant un regard vers l’irlandaise. « Je pense que nous n’avons pas la même approche de la curiosité » constatais-je en lui adressant un doux sourire.
 
Nous nous taquinions depuis que nous avons quittés Bowen. Plusieurs fois, je m’étais demandé si Neala s’exprimer maladroitement ou si c’était bel et bien des allusions qu’elle faisait. C’était difficile à dire et je n’avais plus suffisamment confiance en moi pour  aborder le sujet sensible, et le peu d’expérience que j’avais remonté à beaucoup trop loin pour que je me rappelle de comment aborder ce genre de sujet. Ses mots me touchèrent profondément. Au final, il n’y avait pas que le Wyatt d’il y a quinze ans qui comptait et ça me faisait tellement du bien de le savoir. «  Merci Neala. » soufflais-je à mi-voix. «  Je sais que… j’ai changé. Et… je ne pense pas que tu apprécies autant l’homme que je suis devenu que l’adolescent que j’étais avant. » soufflais-je doucement. « Moi-même j’ai du mal à supporter mon changement » avouais-je à mi-voix. « Plaisanter comme nous le faisons, c’est tellement rare pour moi. Alors oui, j’apprécie énormément ta compagnie parce que tu as le don de me faire oublier le temps de quelques heures ce que j’ai vécu… Mais ça revient toujours Neala. C’est ancré en moi et ça me ronge. Ça me pourri à l’intérieur et je ne veux pas que tu subisses ça au nom de ce qui s’est passé entre nous il y a quinze ans. » lui dis-je avec douleur. « Alors, si tu veux rentrer, si tu veux arrêter ses vacances à n’importe quel moment, dis-le-moi. Je ne pourrais que comprendre d’accord ? Je ne suis malheureusement pas toujours d’agréable compagnie, et j’espère que ça ne t’atteindra pas. » lui avais-je d’une traite.  Au moins, elle savait à quoi s’attendre, ou du moins, elle pouvait avoir quelques petites idées. Ce que je redoutais c’était surtout la nuit. La nuit ou je dormais peu et ou les rares fois ou j’y parvenais, c’était pour me réveiller en sursaut, parfois même en hurlant. Je croisais les doigts pour que ça n’arrive pas au chalet, mais j’avais quand même une appréhension qu’elle s’en rende compte.
 
La conversation devint un peu plus légère. Nous parlions de Daemon et de sa légère tendance à être jaloux, ce qui m’amuse un peu «  Non, je te rassure ! Si à trente ans il était encore jaloux de savoir qu’on s’est vu, ce serait grave non ? » m’exclamais-je amusé. «  Et toi tu avais le donc pour m’enlever à Daemon et à la bande ! » ricanais-je doucement. Il était vrai qu’à cette époque, j’avais tendance à partir avec Neala dés qu’elle me le demandait, abandonnant mes potes derrière moi juste pour passer du temps avec la belle.
 
23 ans, elle avait cru me revoir après autant de temps. J’étais tellement touché par cet aveu. « C’est touchant à vrai dire. » soufflais-je vraiment touché en la regardant rapidement dans les yeux. « Je pensais que…. Tu m’aurais oublié bien plus vite. » Admis-je doucement. « Après tout, je ne t’ai jamais donné d’explication, est-ce que… tu m’en as beaucoup voulu ? » lui demandais-je sincèrement. «  Je comprendrais si c’était le cas, j’aurais pas apprécié que tu me donnes plus de nouvelles si les rôles avaient été inversés, » consentis-je à lui dire doucement.
 

Sa question me fait sourire, bien qu’il n’y a pas vraiment de quoi. Evidemment que j’avais pensé à elle. Elle n’avait pas idée. Mais elle ignorait tout. Elle ignorait qu’après elle, je n’avais connu aucune autre fille. Je n’avais jamais eu la moindre relation. Elle m’avait hanté tellement longtemps, jusqu’en Irak. Jusque dans ma tombe improvisée même alors que je me voyais mourir. Ce n’est qu’à mon retour aux Etats-Unis que j’avais cessé de penser à elle comme je l’avais fait jusque là. J’avais cessé de croire que je la reverrai un jour. C’était il y a tout juste un an. C’était risible à y penser. J’avais penser à elle jusqu’à mes 29 ans, presque trente. « Souvent Neala. » admis-je sans pour autant rentrer dans les détails. « et durant longtemps aussi. » avouais-je à mi-mots, le regard se voilant, tant il était chargé de souvenirs de là-bas.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Partons loin pour nous retrouver [Neala]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Partons loin pour nous retrouver [Neala]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: en australie-
Sauter vers:  
all i want for christmas is you !
Le mois de décembre arrive maintenant à grands pas ! Afin de permettre aux habitants de se mettre dans l'esprit du temps des Fêtes, Le Maire les a convié sur la place pour des activités que vous rêvez de découvrir !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus