AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes sur à l'ancienne. :siva:

Partagez | 
 

 {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Jeu 4 Jan 2018 - 1:35


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


Mon casque sur les oreilles, j’étais nerveuse. Comme à chaque fois que je devais danser. Je sais que peu de gens admiraient l’art du ballet mais me concernant, c’était toute ma vie. J’avais passé plus de temps que prévu en salle de répétition. J’évitai d’écouter le ballet sur lequel je travaillais pour ne pas me lasser. Même si mes poignets font des mouvements aériens tandis que je pénétrai dans l’aéroport. Je savais qu’après Sleeping Beauty j’allais devoir préparer le plus difficile : Le lac des cygnes. Mais pas avant quelques mois donc j’aurai le temps d’être parfaite. Je devrais penser à remercier ma cousine de m’avoir inscrite avec la complicité d’une amie de l’opéra pour décrocher l’étoile car j’étais désormais plus tendue que jamais. Je savais qu’au moins l’un des membres du jury serait présent dans la salle et je ne devais pas me distraire. Raison pour laquelle j’avais complètement occultée que Ciàran devait venir. Je lui avais fait parvenir les billets juste après notre échange dans les vestiaires puis silence radio. Tant mieux, ça permettait de mieux se concentrer plutôt que de penser à notre dernière conversation. Je serre doucement les dents avant de voir mes amis du ballet présent eux aussi. « Je croyais que vous partiez en train, dis-je avec un grand sourire. » Certains avaient juste fait le déplacement pour qu’on répète loin des autres compagnies. Phantom au bout de sa laisse, mes lunettes sur le nez, je me fais gronder car je n’ai sans doute pas assez dormir. « Ce n’est pas parce que je ne dors pas que je ne suis pas au taquet mon cher, théâtralisai-je en faisant une révérence gracieuse. » il fallait que je fasse attention car je ne portais rien en-dessous de cette robe trop près de la peau. Puis l’imitant, je fais deux entrechats me foutant du regard des autres. Nous comparons nos billets et je vois qu’ils sont en classe éco et moi en première. Je donne un coup de coude à l’un de mes complices lui souriant de toutes mes dents. « Si mon voisin de siège ne vient pas, je pourrais toujours te filer sa place. » Puis, je les laisse aller nous enregistrer tandis que je pars acheter des revues. J’en sélectionne deux ou trois en sifflotant et en me balançant d’un pied à l’autre. Phantom de son côté était plutôt sage. Il faut dire que j’étais venue la veille faire un scandale pour le garder auprès de moi. Je me baisse pour le caresser, dénudant par la même occasion le sommet de mes cuisses. Robe courte mais pas trop non plus. « Bon on va aller te mettre dans ton sac et monter dans cet engin de malheur. » Je remets mon casque avec une musique qui bouge un peu plus pour commencer à dodeliner de la tête. J’adorai partir en expédition. J’adorai quitter cette ville de merde.   
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise




Dernière édition par Rory Powells le Ven 5 Jan 2018 - 15:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Jeu 4 Jan 2018 - 1:57

Brisbane. La date fatidique était arrivée et tu avais décidé de laisser planer le doute jusqu'au bout, juste pour jouer avec les nerfs de Rory. Néanmoins, tu étais content à l'idée de prendre l'air quelques jours en dehors de Bowen et de ta nouvelle vie de famille. Lou-Belle était enfin revenue à elle, découvrant à quel point votre fils était beau. Cela avait été un vrai moment de bonheur pour toi, pour vous et tu étais désormais plus serein à l'idée de partir. Mais il faut bien l'avouer, ces dernières semaines avaient été plutôt éprouvantes alors tu étais content de faire cette petite escapade avec Rory. Et particulièrement avec Rory. Cette jeune femme qui pique ta curiosité et ton égo à chaque entrevue. Votre dernière rencontre avait été des plus mouvementées et tu gardais un petit goût de trop peu. Tu espérais combler ce manque avec ce voyage mais avec la jeune Powells, il n'y a jamais de certitude. Une fois arrivé à l'aéroport, tu te rends dans une brasserie afin de prendre un café en attendant votre vol. Tu as pris la peine de surclasser ton billet afin de ne pas tomber nez à nez avec Rory et surtout de garder la surprise jusqu'au bout. Malheureusement pour toi, ce que tu ignorais, c'est que vos billets étaient liés et que si un billet est surclassé, l'autre aussi. C'est seulement en montant dans l'avion que tu découvres ce détail. Et Rory, par la même occasion. « J'pensais pouvoir me taper une hôtesse de l'air tranquille en classe affaires mais c'est raté. » Dis-tu en venant t'installer sur le siège voisin. Bien sûr, elle a la place à côté du hublot, ta préférée. Rien que pour ça, t'as davantage envie de piquer Rory durant tout le voyage pour la pousser dans ses retranchements. « Contente de revoir l'homme de tous tes fantasmes ? » Demandes-tu en arquant un sourcil, l'air sûr de toi. Tu sais que la réponse de la jeune femme sera sans appel et aussi piquante que la tienne mais c'est pour ça que tu l'apprécies, Rory : pour son tempérament de feu.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Jeu 4 Jan 2018 - 2:08


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


Pourquoi j’avais été surclassé ? L’histoire restera un mystère. Avec le sac de Phantom sous le bras, je maudis ce chien d’être aussi lourd. Je reste un moment à discuter avec mes amis pour éclater de rire et finir par aller m’installer. J’ai la place près du hublot. J’aime pas. mais alors pas du tout. Regarder l’avion décoller pour le voir prendre feu. Oui, j’ai la phobie des avions. Je n’ai pas peur de grand-chose, cette dernière s’étant réalisé il y a deux ans mais je détestais les avions. Je m’installe pas trop sereine avant de caresser distraitement la tête de Phantom. Je me tiens droite. Comme un piquet. Je n’ai pas encore pris mes cachets. Parce que j’espérai dans le fond que les hôtesses allaient me rassurer mais j’étais proche la crise d’angoisse. « Mais qu’est-ce que tu fous là ? Pestai-je contre Ciàran d’une voix moins tranquille que je ne l’aurai voulu. » Je me lève alors comme si on m’avait piqué pour déglutir. Lissant ma robe, je me colle devant lui. « C’est toi qui nous as surclassé. Il. Est. Hors. De. Question. Que. Je. Prenne. Cette. Place. » Je le force à se lever pour prendre cette maudite place et me mettre côté couloir. Comme ça, je pourrais fuir plus vite. Je pose le sac contenant mon chien sur mes genoux. Avant de bien m’attacher, vérifiant trois fois que la ceinture est bien mise. « Depuis quand tu t’appelles Ryan Gosling ? » On nous annonce que nous allons décoller. J’inspire un bon coup avant de me pencher vers Ciàran pour venir l’embrasser. Pour me changer les idées de ce décollage qui m’angoissait tant. Puis, je murmure contre ses lèvres bien que mon cœur faisait toujours la hola. « Je n’ai pas de culotte, chaton. »  
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Jeu 4 Jan 2018 - 2:24

Tu fronces les sourcils lorsque Rory hausse la voix. C'est une habitude chez elle où c'est comment ? Tu soupires, voyant qu'elle n'est pas d'humeur joueuse contrairement à toi. Le voyage risque d'être long, surtout côté couloir. « J'viens de te le dire, j'voulais baiser l'hôtesse. » Lorsque la jeune Powells aborde le sujet de la classe affaires, tu soupires à nouveau devant cet élan de drame. Si Rory désire la place côté couloir c'est aussi bien comme ça. Tu repères finalement le chien posé sur ses genoux et fronces les sourcils un instant en le détaillant. Tu ne pensais pas que Rory était une femme à chien. Bref. « Je me suis surclassé et ton billet a suivi. Mais si t'es pas contente y'a sûrement d'autres femmes qui aimeraient beaucoup échanger les billets. » Réponds-tu en prenant place près du hublot. « Piètre fantasme, décevant. » Ton ton est cassant parce que tu es légèrement frustré après l'accueil que Rory t'a réservé. Si son tempérament est de feu, le tien l'est tout autant. Mais alors que tu rumines tout seul dans ton coin, tournant ta tête vers le hublot, tu sens son visage s'approcher du tien pour sceller vos lèvres en un baiser. Tu ne comprendras décidément jamais la jeune femme. Bipolaire ou lunatique, tu ne sais pas bien. Lorsqu'elle mentionne sa culotte, ta main se dirige vers son entre-jambe, se glissant sous sa robe. Peu importe si on vous observe, tu t'en fiches pas mal. Tu n'es pas exhibitionniste mais la confrontation aux autres ne te fait pas peur. « Toujours prête. » Réponds-tu en sentant l'excitation monter au creux de l'intimité de Rory. Puis, d'un geste brusque, tu retires ta main, la laissant là, sous le coup du désir. Chacun son tour. « J't'aurais bien donné l'orgasme de ta vie mais tu m'as énervé. » Rancunier, Ciàran ? Juste un peu.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Jeu 4 Jan 2018 - 2:40


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


je sais bien que céder à la panique n’aidera pas. mais j’ai toujours eu la frousse des avions. Et pourtant, je le prenne souvent. Mais j’étais sous barbituriques assez souvent. C’est pour ça que j’étais paniquée. « Te gêne pas pour moi, répondis-je d’une voix plus mesurée. » Mais mes mains tremblaient toujours. Alors, je les cachai sous mes cuisses pour ne pas lui montrer mon trouble. Je n’aimais pas me sentir faible et s’envoyer en l’air, c’était perdre le contrôle. Je parlais bien sûr de prendre l’avion. Car d’un train, tu peux sauter et courir. D’un bateau, tu peux nager mais d’un avion, tu ne fais que t’écraser. « Ok, bah vas-y alors, demande d’avoir une autre voisine. Je m’en fiche. J’irai en train. » Je préférai prendre le train. Certes, c’était plus long mais je me sentirai plus en sécurité. Même si le baiser est échangé, je sens qu’il m’en veut. Je n’ai aucune envie de me faire pardonner alors je me retire pour sentir sa main entre mes jambes, sous Phantom qui cache les obscénités de cet homme. « J’ai peur de l’avion. » Une confession. Ça n’excuserait sans doute pas mon comportement d’hystérique. « Une vraie phobie. Souvent, je suis calmant. Et je ne supporte pas de la voir décoller. Voilà pourquoi je t’ai énervée. » Ma main remonte doucement le long de sa cuisse tandis que je me penche un peu plus vers lui. « Et j’en suis désolée. » Lentement, j’effleure sa mâchoire de mes lèvres tandis que mes doigts remontent petit à petit pour venir se poser sur son intimité par-dessus le pantalon. « Comment pourrais-je me faire pardonner dans un si petit espace ? » J’évite de regarder le hublot, je ne quitte pas son regard bien que j’étais moins assurée que d’habitude. « Profite bien, chaton, ce n’est pas tous les jours que je propose ce genre de choses. »  
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Jeu 4 Jan 2018 - 2:54

« J'y comptais pas. » Non, tu ne t'arrêtes jamais pour les autres. Tu es le genre de personne qui se préoccupe peu de blesser les autres parce que tu veux prouver que tu n'as pas de coeur. Un coeur de pierre, rien de plus. La vie t'a forgé comme ça et tu n'as pas l'impression que c'est à trente-trois ans que les choses vont changer. « C'est un peu tard pour le train. » Réponds-tu en sentant l'avion commencer à bouger, roulant jusqu'à la piste de décollage pour se positionner correctement. De toute façon, même si tu ne le diras pas à Rory, tu préfères l'avoir elle comme voisine. Même si depuis ton arrivée elle n'a fait que t'irriter, sa présence est quelque chose d'agréable à tes yeux. Et pour être tout à fait honnête, tu ne peux nier qu'elle est très séduisante à tous les points de vue. Tu soupires en entendant que la jeune femme a la phobie de l'avion. Toi, tu n'as peur de rien ou presque. Le vide ne t'attire pas plus que ça mais tu le surmontes. Tu pars du principe que toute phobie est surmontable si on se montre assez fort d'esprit. Mais tu ne connais pas l'histoire de Rory, après tout. « C'est déjà bien de le reconnaître. » Dis-tu, toujours sur la défensive. Tu entends ses excuses mais tu ne lui donneras pas la satisfaction de les accepter d'emblée. Ce serait trop facile et avec toi, rien ne l'est. D'un geste brusque, tu arrêtes sa main qui se positionne sur ton intimité comme pour reprendre le contrôle. Tu veux lui montrer qu'avec toi, le pardon, ça se gagne. « J'sais pas, commence par me promettre de ne plus te comporter en hystérique durant le voyage. Et à Brisbane. » Rétorques-tu, le regard tourné vers le hublot et vers le sol qui commence doucement à s'éloigner. « Ce n'est pas tous les jours que j'accorde mon pardon. » Ajoutes-tu en soupirant. « Mais pour te faire pardonner y'a bien un truc que tu peux faire : m'occuper durant le voyage. Distrait-moi, amuse-moi. » Les trajets en avion te semblent toujours interminables et pourtant Brisbane-Bowen, c'est la porte à côté. Ou presque. Du coup, tu ne vois qu'une façon de changer d'air, voir ce dont Rory est capable pour subvenir à ton besoin d'amusement.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Jeu 4 Jan 2018 - 3:18


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


je serre les dents lorsque l’avion commence à rouler. Perdre ma sœur et la peur de l’avion. J’étais ridicule. et en plus, j’étais coincée avec le mec qui devait sans doute le moins m’apprécier sur cette foutue Terre. « Dis moi Ciàran, je croisai les bras sur ma poitrine, pourquoi t’es là si tu m’apprécies même pas ? » La question est sincère. Je sens mon chien bouger un peu et je regarde à droite et à gauche pour voir une connasse d’hôtesse remonter le couloir. Merde. « Je te le promets. De toute façon, je n’aurai pas le temps, ni l’envie de m’énerver une fois sur place. » Mon esprit dévia vers mon étoile qui m’attendait. Je ne l’aurai pas ce soir-là mais les recruteurs allaient décider si je devais entrer en lice ou pas. Il ôte ma main de sur son intimité et je ne montre aucun signe d’émotion. Dommage pour toi, mon gars. Je sais super bien me débrouiller de mes mains. « Ok, un truc qui va t’amuser. » J’attends que la greluche passe pour ouvrir le sac. Phantom sort aussitôt sa tête avec sa langue qui pend sur le côté pour regarder Ciàran. « Je te présente le seul amour dans ma vie : Phantom. Il est un peu notre mascotte au ballet de Sydney. Et oui, il a une langue trop longue. » Mon chien remue ses petites oreilles pour fixer Ciàran un moment avant de décreter qu’il devait l’apprécier. « J’ignore si tu aimes bien les chiens ou non mais pour moi, les animaux sont très importants. Il m’a été offert par… » Mon regard se perd un instant dans le vide en pensant à Aby. « Par ma sœur. » Je n’en dirai pas plus. Après tout, il voulait que je l’occupe, j’allais lui raconter le programme en détail. « Donc. Nous allons arriver à Brisbane et j’irai répéter. Parce que ma cousine m’a inscrite au concours de l’étoile –récompense ultime quand on est ballerine- et les recruteurs seront dans la salle ce soir. » Je caresse la tête de mon chien qui soupire. « Ensuite, on ira boire un verre avec la troupe. Je verrai si j’ai été recalée ou pas. » un petit rire s’échappe de mes lèvres. « Et après, j’ai réservé dans un restaurant pas trop guindé car les fleurs, les trucs nuches c’est pas mon truc. Et je chaufferai pendant le repas car je n’ai pris aucun sous-vêtements et on rentrera à l’hotel pour que j’te fasse une fellation et on verra par la suite. » Je lui montre mes mains fines que je fais bouger devant lui. « Ah et je masturbe assez bien aussi. Mais je coucherai pas avec toi car tu es ni monogame, et que tu es encore marié. » Je ponctue ma phrase d’un grand sourire avant de me tourner. « De toute façon, y’a bien des manières de faire jouir un homme autre que par la pénétration, murmurai-je en me baissant. » Puis, je fais craquer ma nuque d’un coup sec, soudainement crevée. Il faut dire que je n’avais pas dormi énormément ses derniers jours. « Tu sais que j’ai eu qu’un seul amant dans ma vie. Et qu’il m’a lâché après m’avoir sauté. C’est aussi pour ça que je ne veux pas coucher avec toi. Ni avec… » je réfléchis pour me souvenir de son prénom. « Woody. Je n’ai pas envie d’être un vulgaire sextoy. » et je me rends compte que je lui ai déballé ma vie en quelques minutes. Du moins ma vie sexuelle. Et ma vie professionnelle.
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Jeu 4 Jan 2018 - 14:49

La question de Rory est plutôt surprenante mais au moins c'est franc et sans tact. Un peu comme toi. Ta réponse sera équivalente à la question, tu ne fais pas dans le faux-semblant. « C'est pas la question de t'apprécier ou pas. J'suis comme ça. T'avais pas remarqué cet énorme coeur de pierre ? » Demandes-tu avec un rictus au coin des lèvres. Il ne faut jamais bien longtemps aux gens pour comprendre que tu n'es pas quelqu'un d'affectueux et de sympathique. Pourtant, si on cherche un peu plus loin, il y a quelqu'un d'attentionné et de possessif avec les personnes qu'il aime. Mais peu de personnes ont la "chance" de croiser ce Ciàran-là. Aisling a dû faire sa rencontre une ou deux fois et Lou-Belle, bien sûr, que tu couves plus que tu ne devrais. Et puis maintenant il y a Gabriel avec qui tu te sens changer. Mais ça, c'est une toute autre histoire. Tu hoches la tête en entendant la promesse de la jeune femme, espérant qu'elle soit capable de la tenir. Tu ne voudrais pas passer un voyage entre railleries et disputes, ce n'est pas ton truc. Les prises de tête, tu laisses ça aux couples mariés. Voyant que l'avion décolle, tu demandes à Rory de trouver quelque chose pour t'amuser, te divertir. C'est là qu'elle décide de te présenter son chien qui semble t'apprécier, finalement. Tu approches ta main pour caresser Phantom durant quelques secondes avant de répondre aux interrogations de la jeune ballerine. « J'ai moi-même un chien ou plutôt une chienne donc oui, j'aime ces petites bestioles. » Ta chienne a été la seule personne à qui tu portais de l'affection durant des années. Tu aimes penser que vous avez une relation privilégie tous les deux. Lorsqu'elle t'explique l'origine de Phantom, tu ne peux que remarquer cet air nostalgique et triste planant dans les yeux de Rory. Néanmoins, tu ne relèveras pas parce que tu ne veux pas l'obliger à se confier sur des trucs trop personnels. Tu aurais bien trop peur que ce soit ton tour par la suite et tu ne t'en sens pas prêt. Puis, tu la laisses vous raconter le récit de votre voyage, tout étant déjà organisé. Lorsqu'elle termine par parler de pénétration, un sourire lascif se dessine au coin de tes lèvres. « T'as une drôle de façon d'amuser les gens toi. J'te connaissais pas si bavarde. » Dis-tu plus sur le ton de la plaisanterie que du reproche. « J'vois que tout est déjà parfaitement organisé. Tu m'en voudras pas si je modifie un peu le planning de temps en temps ? » Demandes-tu avant d'ajouter : « Juste pour te prendre contre un miroir dans la salle de répétition ou sur le plan de travail de la cafétéria... » Même si Rory prétend qu'elle ne couchera pas avec toi, tu veux lui montrer que tu peux aller contre ça. D'autant plus qu'à présent, ton divorce est presque prononcé. Tu attends juste le retour des papiers officiels. « J'suis content que ce Woody n'ait pas le droit de te toucher. Pour ma part, je suis à peu près certain que tu changeras d'avis. » Réponds-tu en approchant ton visage du sien pour effleurer ses lèvres. Tu pourrais sceller tes lèvres à celles de Rory mais tu préfères laisser planer la tension, comme toujours. Cela ne rend le jeu que plus intéressant, pour toi, pour elle, pour vous.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Jeu 4 Jan 2018 - 15:53


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


Je n’aime pas tourner autour du pot pendant cent ans. Directe. Cash. Comme toujours. Pour toute réponse, je pose ma main sur sa poitrine à l’endroit de son cœur. « Je pense que tu te donnes un genre. Comme moi avec mes airs de connasse. Dans le fond, ton petit cœur, il va très bien c’est juste que s’attacher à quelqu’un, c’est perdre le contrôle. » Je lui fais un franc sourire. Lumineux. Celui que je servais à mes amis. « Et t’es comme moi, la perte de contrôle, tu n’aimes pas ça. » J’avais murmuré ses paroles tout contre son visage en effleurant ses lèvres des miennes. Je finis par fixer mes ongles un instant avant de lui jeter un regard à la dérobée. « D’ici la fin du mois, tu m’auras dans la peau. Pas dans ton cœur, non, dans la peau. » Le mien était brisé depuis la perte de ma sœur. Je n’arrivais pas à m’en remettre et j’étais toujours en bataille judiciaire avec ma mère qui s’était empressée de me voler ce qui me revenait de droit : toutes nos affaires d’enfants. Tous nos souvenirs qu’elle voulait jeter. J’étais répudiée par la mère car elle m’avait crue homosexuelle, ce qui est faux, et maintenant je la reniais car ce n’était qu’une pute sans âme et sans cœur. Je sais donc que Ciàran a du cœur, contrairement à cette connasse qui ne m’avait jamais aimée. Moi, sa propre fille. Sa fille cadette. « Je m’en sépare jamais. C’est en quelque sorte mon porte-bonheur. » Aby avait été la mienne pendant des années. elle venait me voir à toutes mes représentations. On m’avait privée du droit de danser la fée dragée lorsqu’elle était morte. Soi-disant car je n’avais pas la tête à ça. et c’est pour cette raison que je dansais aussi bien. Que je travaillais aussi dur. Que je n’avais pas le temps pour des sottises comme le sexe, comme l’amour. J’y croyais mais je ne devais pas dévier de mon objectif : la rendre fière et qu’elle ne soit pas morte dans mes bras en vain. « Je suis bavarde quand je suis stressée. » Ou quand je me sens en confiance avec une personne. je comprenais beaucoup de choses à être auprès de Ciàran. Il s’échappait par le sexe comme je m’échappais par le travail. Nous nous ressemblions très fortement, trop peut-être et nous allions finir par nous consumer mutuellement. Mais dans quel sens ? « Soit, je dois me faire pardonner donc apporte quelques modifications. » Je l’écoute me parler de ses plans sulfureux sans une seule expression sur mon visage. Mon corps quant à lui s’embrase. J’avais pour fantasme de le faire dans la salle de répétition. Et j’avais l’impression qu’il lisait en moi comme dans un livre ouvert. « Ou alors quand ça sera moi qui serait en train de te prendre dans ma bouche dans la salle de répétition. Que tu pourras voir ma bouche aller et venir dans l’un des miroirs tout en me tirant les cheveux. Quand tu sentiras ma langue autour de queue et que tu me supplieras de te faire jouir. » J’avais susurré ceci tout en remontant mes doigts le long de sa cuisse sans pour autant la poser sur la bosse qui s’agrandissait un peu plus. « Comme je suis mince, et sportive, c’est très serré, là-dessous. Imagine un peu ce que ça sera d’être en moi. alors que quasiment personne n’est venu avant toi. De sentir l’étroitesse, de voir mon visage mêlé douleur et plaisir. De sentir mes griffes entaillées ton dos. » C’est un jeu dangereux auquel je jouais avec lui. je le savais mais dans cet espace clos nous ne pouvions pas faire grand-chose. ses lèvres effleurent les miennes et cette fois-ci, je ne bouge pas. je reste de marbre avant de passer ma main sur son avant-bras, sur son épaule pour venir planter mes griffes dans sa nuque, le forçant à me regarder. « mais ma parole, c’est que tu es possessif. » Je me penche alors à son oreille. « Qu’est-ce que tu me ferais si tu apprenais que j’avais laissé un autre homme embrasser mes lèvres ? Que je l’avais laissé toucher mon corps ? T’aurais envie de me punir, Ciàran ? » J’avais chuchoté ceci avant de lui mordiller le lobe de l’oreille, faisant courir mes lèvres le long de son cou, de sa mâchoire avant de reprendre ma place initiale pour rajuster ma position. Croisant mes longues jambes et lui interdisant l’accès à mon entrejambe.
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Jeu 4 Jan 2018 - 16:32

Lorsque Rory pose sa main sur ta poitrine, tu ne bronches pas, savourant simplement le contact de vos deux peaux. « Je ne pense pas. Aussi loin que je m'en souvienne, je n'ai jamais aimé quelqu'un. » Réponds-tu avec beaucoup de franchise. Tu parles d'amour pur et sincère qu'on éprouve pour une personne autre qu'un membre de sa famille. Par contre, pour le maniaque du contrôle, Rory a bien saisi l'idée. « Par contre, pour le contrôle, tu ne te trompes pas. » Admets-tu avec un léger rictus au coin des lèvres. C'est un défaut pour certain mais une qualité pour toi. De cette façon, tu gères ta vie comme tu l'entends et tu évites tout incident qu'il soit positif ou négatif. Depuis toujours, tu as pris cette habitude de contrôler chaque événement de ta vie et tu ne t'en portes que mieux. Détacher les rênes, trop peu pour toi. « Je ne demande qu'à voir. » Dis-tu en arquant un sourcil. Même physiquement, tu ne t'éprends que de peu de personnes pour ne pas dire aucune. Mais Rory semble décidée à relever le défi pour ton plus grand bonheur. Tu aimes les femmes qui persévèrent et qui savent ce qu'elles veulent. Tu écoutes la jeune Powells parler de Phantom puis t'expliquer qu'elle n'est bavarde que quand elle est stressée. Tu laisses s'échapper un léger rire. « En fait tu mets ça sur le dos de l'avion mais c'est ma présence qui te rend anxieuse. » C'est plus pour la titiller qu'autre chose. Tu sais que vous n'en êtes pas là et que Rory est une femme de caractère. Elle ne se laisserait sûrement jamais démonter par un homme. Mais tu as envie de tester ses limites et ses réactions pour en apprendre davantage sur sa personnalité. Tu hoches la tête, un sourire lascif au coin des lèvres en pensant à ces petites modifications que tu apporteras lors de votre voyage. Puis, tu écoutes Rory détailler ce qu'elle ferait de sa bouche sur ton sexe, sentant ton érection grandir peu à peu. La main de la jeune femme remonte le long de ta cuisse, s'arrêtant juste avant ton entre-jambe ce qui t'arrache un sourire. D'habitude, c'est toi qui tortures les femmes avec ce genre d'initiatives mais cette fois, les rôles ont changé. Et bizarrement, ça ne te déplaît pas tant que ça. « Sache que je ne supplie jamais. A la fin du voyage, tu seras la seule de nous deux à supplier. Tu me supplieras d'arrêter tellement t'auras mal au cul. » Murmures-tu à son oreille avant de mordiller légèrement le lobe de celle-ci. Ta main vient se poser sur sa poitrine, enserrant un sein avec ardeur. Ton sourire est toujours lascif puis s'évanouit au moment où tu retires ta main comme si son corps n'avait plus aucun effet sur toi. « Possessif c'est le mot, oui. » Réponds-tu sans nier l'évidence. Comme Rory, tu n'aimes pas qu'on touche à ce qui t'appartient. « Je te baiserais jusqu'à sentir ton orgasme serrer ma queue. Puis, te sentant venir, je me retirerais encore et encore, te laissant pantelante et en demande. Je le ferais tellement longtemps que ça deviendrait si douloureux que tu devrais me supplier de te soulager. Ce que je ne ferai pas, bien sûr. Et évidemment, je t'empêcherais de te soulager toi-même. » Dis-tu en mordillant la lèvre de Rory juste avant qu'elle retrouve sa place initiale. Tu sais que si tu touchais son sexe à cet instant précis, tu sentirais son désir mais tu n'en fais rien, tu n'en as pas besoin.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Jeu 4 Jan 2018 - 17:01


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


Ma main est juste posée sur sa poitrine. Je n’ai pas besoin de la caresser avant de plisser les yeux. « Moi j’ai déjà aimé. Et c’était agréable mais on me l’a arraché et on m’a retiré mon cœur en même temps. » J’attrape sa main assez grosse pour la poser sur le mien. Ma peau dévêtue du à cette robe mais comme il l’avait souligné : je n’avais pas de poitrine comme la plupart des danseuses classiques. « il bat encore comme un organe mécanique mais pour le reste, je ne veux plus. » J’ose détourner le regard. me confier. J’ai horreur de ça. ça faisait trop souffrir. Ça ranimait mes blessures qui n’avaient pas cicatrisé. Je me souvenais être monté sur le lit, la prendre dans mes bras et sentir son souffle quitter son corps. Je m’en souvenais comme si c’était hier et chaque jour, la douleur, le gouffre béant s’agrandissait dans mon cœur et dans mon cœur. « un jour, tu verras. Tu te rendras compte que t’aimeras quelqu’un quand cette personne sera en train de mourir. Et là, tu sauras. Tu sauras à quel point ça fait mal. » J’ignorai en cet instant qu’il l’avait déjà expérimenté avec son enfant. Je ne pouvais pas être au courant. J’avais promis après la mort d’Aby et le départ de mon ex de ne plus me laisser aller. D’être droite comme un –i, rigide comme de la pierre comme il l’avait dit. Je savais qu’il allait se servir de ce que je lui avais confié pour le retourner contre moi. Qui étais-je pour lui ? Rien si ce n’était une chatte de plus. « T’es là devant moi ? T’aurais pu me poser un lapin, murmurai-je victorieuse, mais t’es venu quand même. Avoue que tu m’as dans la peau Adreani. Et ça sera encore pire après. » je penche la tête sur le côté me remémorant la dernière fois où je l’avais laissé encore sur le qui-vive. Ou j’avais refusé de le soulager pour le laisser filer. « Je suis certaine, dis-je du bout des lèvres, que la femme que t’as sauté après notre échange n’était rien pour toi et que tu ne pensais qu’à moi. qu’à ce que tu me ferais subir pour t’avoir à nouveau exciter et ensuite pour mieux te dire de partir. » Je mords ma lèvre inférieure de la manière la plus sensuelle. Puis, d’un air faussement détaché, je caresse la tête de mon chien. « pour ma part, j’avais oublié jusqu’à ta venue. Je te l’ai dit : le sexe en soi ne m’intéresse pas et je n’ai pas le temps. » certes, il avait éveillé mes désirs les plus enfouis. Les plus pervers mais j’étais capable de m’en passer. D’être une reine des glaces dans toute sa splendeur. J’éclate de rire. Un rire franc et joyeux. Nullement moqueur. « tu t’accordes trop d’importance. » J’avais mauvais caractère, j’avais du répondant. Fille de politicien, j’étais comme mon père. Je savais faire mouche. Je savais comment attiser un homme pour le rabaisser. Je savais le faire supplier. Mais avec celui-ci, le défi était de taille, nous étions trop similaires pour lâcher la pression, pour laisser l’autre gagner. Je savais que j’allais finir par me lasser. « Et toi t’auras mal à la queue. » J’avais répondu du tac au tac sans réfléchir. Sa main arrive sur ma poitrine pour caresser mon sein sauf que ce n’était pas ma zone erogène. Elle se trouvait dans ma nuque et dans le bas de mon dos. Son sourire s’étire et par mimétisme. « oh j’ai hâte de voir ce que tu feras lorsque j’irai vers un autre homme. » puis, je penche la tête sur le côté. « Ou une femme. » Je ne savais rien de ma sexualité. A vrai dire, je m’en foutais pas mal. Ce n’était que des mots. Que des paroles. C’était un jeu avec Ciàran et comme je m’étais promise de ne plus l’embrasser jusqu’à la fin du séjour, il allait en ressortir avec une érection douloureuse. Je l’écoute me dire ce qu’il me ferait. Je sens de nouveau cette chaleur dans mon bas ventre. Car autant, j’aime dominé mais j’aime être dominée aussi. L’avion amorce sa descente mais je suis trop prise par Ciàran pour le remarquer. Pour entendre les applaudissements des autres passagers. Lorsqu’il attrape ma lèvre inférieure, je ressens une grande frustration. Puis, j’inspire à nouveau avant de me lever comme les autres passagers. « J'ai dit que je me ferai pardonner donc je me laisserai dominer. » Je finis alors par me pencher à son oreille avant de lui chuchoter quelque chose. « Ou Ce qui se passera à Brisbane restera à Brisbane » Puis, je dépose un baiser sur sa joue plus chaste cette fois-ci avant de descendre de cet engin de malheur et de pouvoir reprendre ma respiration. mon habituel sourire lumineux étire mes lèvres tandis que je salue chaleureusement les autres pour attendre que Ciàran me rejoigne.
ou pas.   
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Jeu 4 Jan 2018 - 23:40

Toi non plus tu ne voulais pas aimer parce que c'était plus simple comme ça. Tu avais peur de finir comme Rory : détruit. C'est pour ça que, chaque jour, tu renforces ton coeur de pierre afin de montrer que personne n'est irremplaçable. Que personne ne compte. Plus d'une personne en avait souffert mais tu ne te laissais pas atteindre. Jamais. « Cela ne m'intéresse pas non plus. J'veux pas que quelqu'un ait assez d'importance pour me faire souffrir. Sauf peut-être mon fils. » Dis-tu en haussant les épaules. La seule personne qui compte désormais c'est Gabriel. Plus tard, il te fera sûrement des crises en criant qu'il te déteste mais tu es prêt à supporter tout ça parce que tu sais ce que c'est d'aimer un enfant à présent. Mais pour ce qui est de l'amour véritable, tu as fait une croix dessus il y a bien longtemps. « Je l'ai déjà vécu avec ma mère. » Réponds-tu sans savoir pourquoi. C'est sûrement la première fois que tu te confies sur cet événement de ta vie. Tu n'en diras pas plus mais pour toi, c'est déjà un bon début. Rory ne sait sûrement pas à quel point elle est privilégiée à cet instant précis. « Mais je parle de relation amoureuse. J'suis pas fait pour ça. » Ajoutes-tu en détaillant la jeune femme. Quelque chose au fond de toi te dit que Rory cherche ce genre de relation, elle. Tu ne sais pas pourquoi. Et peut-être que secrètement c'est ton cas mais que tu ne te l'avoues pas. Qui sait ? « Il t'en faudra plus pour que tu m'imprègnes. Il te faudra des mois de torture. » Dis-tu en arquant un sourcil soudain intéressé par la tournure de la conversation. « J'ai sauté personne. Ton petit cul ne devait pas m'avoir tant excité que ça. » Ajoutes-tu en prenant un air détaché bien à toi. « Et arrête de mentir, je t'ai vu en train de regarder autour de toi pour voir si j'allais arriver à l'aéroport. J'étais dans un café juste en face, avec une belle vue sur ton cul. » Rory dira sans doute que tu fais une énième fixette sur ses fesses mais tu t'en fiches parce que c'est le cas. Après tout, tu rêves de martyriser son cul depuis votre rencontre. « Je sais que je suis important. » Annonces-tu avec un air sûr de toi. Tu sais que tu titilles l'esprit de la jeune femme, tu le sens, qu'importe qu'elle dise le contraire. Tu reconnais quelques-unes de ses réactions et parfois, son corps parle pour elle. « Je serai tellement triste et humilié que j'irai me consoler dans les bras d'une autre. » Réponds-tu avec un faux sanglot avant de secouer la tête. « Maintenant c'est toi qui t'accordes trop d'importance. » Lorsque Rory annonce qu'elle se laissera dominer, elle pique ta curiosité. Dominer une dominante c'est une chose que tu rêvais de faire. Peut-être que ton rêve se réalisera à Brisbane et restera à Brisbane, qui sait ? Ou peut-être pas. Avec Rory, la situation peut très vite passer d'une extrême à l'autre. « Oui mais les souvenirs seront là. » Murmures-tu en la regardant partir et en ne te privant pas pour détailler ses fesses. Puis, tu te lèves à ton tour, descendant vers l'aéroport où un taxi t'attend très certainement. Tu n'es pas décidé à rejoindre Rory, tu veux lui faire croire que tu es parti de ton côté. Alors, tu prends soin de l'éviter pour pouvoir la retrouver plus tard, en salle de répétition, pour explorer vos fantasmes.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Ven 5 Jan 2018 - 0:28


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


Je pense la tête avant de sourire. Pour de vrai cette fois-ci. J’aimais beaucoup les enfants. Et savoir qu’il avait un fils, je me sentais plus proche de lui. « T’as un enfant ? il a quel âge ? » Je suis comme toutes les femmes dans le fond même si je ne voulais pas en avoir pour le moment. Les femmes, nous aimons les enfants. Nous sommes programmés pour. « Bon, je vais passer pour une fille mièvre : mais t’as une photo ? » je me rapproche un peu plus de lui avec un sourire lumineux sur le visage. Lorsqu’il me parle de sa mère, je hoche la tête. La mienne est une véritable salope et comme je ne voulais pas en parler, je ne relève pas sur sa mère. Je me contente juste de garder ma main sur son torse et de bouger légèrement le pouce. Une petite marque d’affection entre nous deux. Le lien se tisse petit à petit entre nos deux caractères semblables et le fait que nous ayons tous les deux des souffrances internes dont on ne voulait pas parler. Je finis par baisser ma main avant de hocher la tête. « Je n’en veux pas non plus. Je n’ai pas le temps. Je suis tout le temps partie pour mes ballets et je pense que je n’arriverai jamais à avoir confiance en quelqu’un suffisamment pour le laisser seule pendant mon départ. » Cette maudite confiance. C’est quelque chose qu’un contrôlant ne peut pas accorder aux autres. Qu’on ne peut pas faire car on perdrait le pouvoir qu’on avait sur l’autre et du coup, ça conduirait au désastre dans nos têtes. « Je suis quelqu’un de patient. et la torture ne me fait pas peur. » J’avais un sourire narquois avant de me pencher vers lui. « tu fais une fixette sur mon cul, c’est… magique. » J’éclate de rire lorsqu’il me dit que je l’avais cherché à l’aéroport. « Tu as du aussi me voir en compagnie d’autres personnes à ce moment-là. c’était eux que je cherchais. Ils sont en seconde classe. » ce qui était vrai. je n’avais pas cherché Ciàran. Je m’en foutais pas mal qu’il vienne ou non. j’avais d’autres soucis en tête comme de faire une performance impeccable. « Peut-être auprès d’autres femmes mais pas pour moi. la seule chose qui m’importe : c’est la danse. Je ne vis que pour danser et je rendrai mon dernier souffle en le faisant. Le reste : i don’t care. » encore une vérité. Oui, il était important parce qu’il avait le don de me faire ressentir quelque chose dans mon plancher pelvien mais pour le reste, je doute qu’il marque mes esprits. De toute façon, il allait finir par arriver à me sauter et passer à autre chose. comme tous les autres. Il n’était pas l’exception, il ne serait pas l’exception. Et là, je me rends compte que c’est vrai. il n’en a absolument rien à faire de moi. et ça m’attriste un peu. Une ombre passe sur mon visage. « Je sais que je ne suis rien pour toi si ce n’est un vagin de plus. » ma voix est plus froide mais je décide de continuer ce jeu malsain. J’esquisse un sourire lorsqu’il me parle de souvenirs. « Alors j’espère que tu les chériras bien. » Puis, je quitte l’avion pour rejoindre mes amis. Je me fous de ce qu’il allait faire. En sauter une autre ? Sans doute. Ce n’était pas le genre d’homme à se soucier du bien-être d’une femme. Sauf sans doute de la blonde avec qui je l’avais vu au gala. En revoyant son visage mon sourire se plisse et lorsque c’est mon tour de me lancer, j’effectue un entrechat parfait. « Allez, vous reposez, nous informe le maitre de ballet, on se retrouve toute à l’heure. » Je choisis de rester. J’ai besoin de me défouler. Je fais donc craquer ma nuque avant de regarder mes pieds. J’allais finir m’épuiser à force. N’ayant pas mangée de la journée. « Tant pis, murmurai-je pour moi-même. » puis j’appuie sur la télécommande pour lancer Fairies Variations et reprendre ma danse. Méticuleuse et plongée dans mon truc, je n’entends pas qu’on ouvre la porte. C’est toujours comme ça quand je danse, j’entre dans une transe dont il est peu probable de réussir à me tirer.
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Ven 5 Jan 2018 - 14:52

Tu es assez étonné de voir une telle réaction de la part de Rory. Tu ne pensais pas qu'elle s'intéresserait à ton fils mais tu apprécies beaucoup qu'elle le fasse. Parce qu'avec son arrivée, ton fils est devenu ton sujet de conversation préféré. Ou presque. Même si tu évites d'en parler à tes conquêtes histoire de ne pas les faire fuir. Mais encore une fois, ça prouve que Rory n'est pas comme les autres. « Il va bientôt avoir un mois. Il sort de couveuse parce qu'il était trop petit mais il s'est bien battu. » Dis-tu avec fierté avant de prendre ton téléphone portable pour montrer ton nouveau fond d'écran à la jeune femme. « Je te présente Gabriel. » Tu tends ton téléphone à Rory pour qu'elle voit la beauté de ton fils. Tu ne pensais pas pouvoir aimer de cette façon mais Gabriel te prouve tout le contraire. En général, tu ne montres cette vulnérabilité qu'à Lou-Belle mais aujourd'hui, tu as envie de partager cela avec Rory. C'est le seul instant de mièvrerie que tu partageras parce que lorsque vous parlez d'amour véritable, ton ton est plus froid, plus détaché. Tu ne crois pas à tout ça et tu n'en veux pas. Tu n'es pas prêt à te donner corps et âme pour une seule personne et tu ne le seras sans doute jamais. « Tu as raison de rester sur la réserve. » Réponds-tu simplement. Sur ce point-là, tu partages l'avis de la jeune femme. Les hommes sont encore moins fiables que les femmes alors il vaut mieux pour elle qu'elle évite de s'attacher. Comme tu l'avais prévu, Rory soulève le fait que tu fais une fixette sur son cul. C'est le cas, malheureusement ou heureusement pour elle. « , ça te gêne ? » Demandes-tu avec un rictus au coin des lèvres. Depuis votre départ, tu ne rêves que d'exposer ce petit cul à tes lèvres et davantage encore depuis que tu sais qu'il est à l'air libre depuis le début du vol. Si tu n'étais pas tant sur la défensive avec Rory, tu l'aurais déjà baisée dans les toilettes de l'avion pour lui faire oublier tout son stress. Néanmoins, depuis qu'elle t'a posé un lapin, tu te montres encore plus méfiant. « Paroles, paroles et paroles. » Chantonnes-tu légèrement pour taquiner la jeune Powells. Tu n'as pas la prétention de croire que Rory te cherchait réellement mais tu aimes cette idée en tout cas. C'est plus appréciable que de savoir qu'elle cherchait ses collègues. Tu l'écoutes se confier sur la danse tout en maintenant un sourcil froncé. Tu savais qu'elle chérissait son métier mais pas à ce point-là. M'enfin, tu partages ce point de vue étant donné que tu vis pour la mafia et que tu donnerais ta vie pour elle. « J'ai hâte de voir cette passion toute à l'heure. » Réponds-tu simplement, un léger sourire aux lèvres. Tu es à peu près sûr que toute cette envie se traduit dans sa façon de danser et ça doit être assez agréable à regarder. « J'espère être au premier rang avec vue sur ton cul. » Murmures-tu finalement à son oreille avant d'effleurer son cou de tes lèvres. « Je ne me serais pas déplacé jusqu'à Brisbane juste pour un vagin. Il y en a bien d'autres à Bowen. » C'est sincère, pour une fois. C'est une des rares fois où tu ne laisses pas planer le doute sur tes intentions. Tu n'en dis pas plus et quitte l'avion à ton tour, prenant un taxi pour une destination encore inconnu.

(...)

Après quelques heures d'absence, tu décides d'à nouveau pointer le bout de ton nez auprès de Rory. En entrant dans la salle de répétitions, tu la vois, gracieuse et sublime comme jamais. Quand elle danse, tu as presque l'impression d'avoir une autre femme devant toi. Mais tout ça, bien entendu, tu ne lui diras jamais. Lorsque Rory termine sa chorégraphie tu t'approches d'elle, passant une main sur sa hanche. « J'avais presque l'impression que tu dansais pour moi. C'était très beau. » Dis-tu en approchant vos deux visages. Tu t'arrêtes à quelques centimètres de ses lèvres, un sourire lascif illuminant ton visage. « Il me semble qu'on devait faire quelque chose dans cette salle mais je ne sais plus quoi. » Murmures-tu sans détacher ton regard du sien.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Ven 5 Jan 2018 - 15:23


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


Je vois que Ciàran est surpris de ma réaction concernant son fils. Alors, je déglutis avant de lui faire un aveu. « Je suis marraine d’une association pour les enfants atteints de maladies orphelines donc je côtoie beaucoup de bébés. Et j’adore les enfants. » Ce qui était encore une fois de plus vrai. il n’était pas rare de me voir tenir des bébés malades entre mes mains alors que les parents songent à les abandonner. Ou de me voir faire la lecture à des petits atteints de cancers, de leucémies ou autres maladies. Ainsi, je rendais justice à ma sœur, disparue trop tôt. J’avais passé toute mon enfance dans les hôpitaux à la regarder se battre pour sa vie, pour nous deux. Je me penche un peu plus lorsqu’il me place de son tout petit, posant une main affectueuse sur la sienne. « on dirait qu’il ressemble à son père, dis-je avec tendresse pour la première fois. » Ciàran savait que toute ma froideur n’était qu’une mascarade. Mais je devais conserver ce rôle si je ne voulais pas perdre le contrôle. Je le vois prendre son téléphone portable avant de me le tendre. Une photo de Ciàran avec son petit dans les bras. Je crois que je pourrais fondre à cet instant alors je lui fais mon plus sourire, mon sourire le plus franc. « il est magnifique. Je pense bien qu’en bon italien tu dois le couver comme pas possible mais si un jour… » je me mâchouille la lèvre inférieure. « t’as besoin d’une babysitter ou que tu veux me voir mais que tu peux pas le faire garder, ça me dérangerait pas de rencontrer ce petit bonhomme. » Après tout, il était une part de lui et je me surprenais à apprécier cette facette de Ciàran. Cette facette humaine. Alors avant que la magie se rompt, je penche doucement pour déposer mes lèvres sur sa joue. Juste avant que le temps ne reprenne sa course effrénée contre nous.

« Non pas vraiment, murmurai-je à Ciàran en relevant la fixette sur mes fesses. » Je me penche alors avant de caresser doucement son bras pour lui sourire. De nouveau, plus lumineux que les derniers. J’ai l’impression que la discussion sur son enfant m’a détendue. « Moi c’est ça que j’aime bien chez toi, ta puissance. Et ce sourire que tu as lorsque tu me parles de ton fils. » C’était assez étonnant quand on y pense. Que ce que j’aime le plus chez lui était le fait qu’il partageait quelque chose, un petit être humain, avec une autre personne. mais je restai un être humain et je n’étais pas seulement quelqu’un de pervers comme on pouvait le croire. « Paroles, paroles, paroles, chantonnai-je en reprenant l’air de Dalida, je te jure* » Mon français était imparfait à cause de mon lourd accent anglais mais je rentrai dans son jeu. « Je te dirai ce soir pourquoi je t’ai posé un lapin. Et je ne le regrette pas. » C’est vrai que je le regrettais pas car je n’aurai été qu’une histoire d’un soir. Et je dois être trop égocentrique pour ne pas vouloir être une banale histoire de fesses. J’esquisse un sourire lorsqu’on vient à parler de nos métiers. J’ignorai ce qu’il faisait dans la vie mais vu le tempérament de feu qu’il y avait en lui, je doutais qu’il soit un marchand de glace ou de journaux. Je ne poserai pas la question. Il m’en parlerait s’il voudrait un jour. Je fouille dans mon sac pour en sortir un billet. « Premier rang, au milieu. Tu auras une vision parfaite. » Je lui glisse un clin d’œil avant de me tourner vers lui et de lui faire un sourire plus doux. « Et si je t’ai invité ce n’est pas uniquement car je cherche le conflit. » C’était intime de partager l’art du ballet avec quelqu’un et je n’invite pas n’importe qui.

Je suis trop tendue. Je le sais. Alors que la salle se vide, je fais craquer ma nuque pour entamer la danse. Je tenais l’un des rôles titres dans cet extrait d’opéra mais il serait décisif pour la suite. bien que je rêvais d’incarner la fée dragée, il était probable que je fasse la reine des cygnes. Je l’avais faite à Londres avant… avant Aby. Je me stoppe mécontente de moi lorsque je sens une main sur ma hanche et un corps contre le mien. Un sourire nait alors sur mes lèvres. Je me tourne alors pour lui faire face. « grazie, je ne suis pas satisfaite. J’espère faire mieux ce soir. » Ses lèvres effleurent les miennes et ça m’électrise. « Je crois que tu avais parlé de me prendre contre un miroir et j’avais parlé d’une fellation. Mais ne me fatigue pas trop, tu sais qu’il y a beaucoup d’enjeux ce soir. » Ma main glisse doucement le long de son torse pour atterrir dans son jeans. « lasciami prima perdonare me stesso. » laisse-moi me faire pardonner d’abord. Je passe mes lèvres dans son cou tandis que ma main retire le bouton de son jeans. Après tout, je lui avais promis et je tenais toujours mes promesses donc sans préalable, je me baisse pour descendre son pantalon, son sous-vêtement et lui donner ce qui lui revient de droit.
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    

Revenir en haut Aller en bas
 
{Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: en australie-
Sauter vers:  
all i want for christmas is you !
Le mois de décembre arrive maintenant à grands pas ! Afin de permettre aux habitants de se mettre dans l'esprit du temps des Fêtes, Le Maire les a convié sur la place pour des activités que vous rêvez de découvrir !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus