AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes sur à l'ancienne. :siva:

Partagez | 
 

 {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Ven 5 Jan 2018 - 17:54

C'est un geste noble de soutenir une cause comme celle-là et tu trouves ça beau de la part de Rory. Toi, tu ne feras sans doute jamais partie de tout ça à cause de ton métier et de ton train de vie mais tu trouves le geste terriblement humain et beau. « Contrairement à moi qui n'avais jamais approché un enfant avant le mien. » Soupires-tu ironiquement. Non, jusqu'à Gabriel tu ne savais rien sur les enfants. Tu étais un pauvre novice. Pourtant, les gestes sont venus automatiquement. Sans doute l'instinct de père ? « C'est une noble cause. » Ajoutes-tu simplement pour souligner la beauté du geste. Lorsque Rory mentionne qu'il ressemble à son père, ton sourire s'élargit. Toi, tu vois toute la beauté de Lou-Belle dans le visage de ton fils mais ça te fait plaisir qu'il ait au moins un petit peu de toi. Prenant un air plus gêné, Rory te propose de venir le babysitter ou simplement de le rencontrer si vos chemins sont amenés à se recroiser. Tu arques un sourcil, étonné par la requête de la jeune femme. Cela ne te déplait pas mais ça t'étonne beaucoup. « J'y penserai. Comme ça, tu pourras voir s'il ressemble réellement à son incroyable père - très séduisant en passant. » Rétorques-tu sur un ton plus léger. Quand les conversations deviennent trop sérieuses, tu es le roi pour dévier le sujet sur le ton de l'humour. Ce n'est pas que tu ne partages pas le désir de Rory, c'est juste que tu n'es pas doué pour parler de tout ça. Toi, tu fonctionnes à l'instinct et à l'imprévisible. Tu es bien loin de prévoir tout ce qu'il va se passer dans la journée. Lorsque la jeune Powells détaille ce qu'elle aime chez toi, ton expression reste inchangée mais ça te touche beaucoup. Surtout la partie sur ton fils mais tu n'es pas très objectif à ce sujet. Il est vrai que Gabriel change beaucoup de choses chez toi. « Ouais, j'ai peur que mon fils finisse par me rendre niais. » Réponds-tu en riant légèrement. Cela ne risque pas d'arriver mais il t'apaise, ça ne fait pas de doute. Et d'un côté, ce n'est pas plus mal. Rory reprend l'air de Dalida, chantonnant légèrement juste après toi, un léger sourire nait au creux de tes lèvres. Tu ne savais pas qu'elle parlait quelques mots de français. Mais il y a encore beaucoup de choses que tu comptes découvrir sur la jeune femme. « T'as intérêt à avoir une bonne raison. » Dis-tu sur un ton plus menaçant sans pour autant être totalement froid. Tu ne veux pas que Rory oublie que tu lui en veux toujours pour ça. Il faut dire que tu n'as pas l'habitude qu'on te refuse quoi que ce soit. Lorsque tu connais ta place de ce soir, tu hoches la tête comme pour la mémoriser. Tu seras bien placé, il n'y a pas de doute.

(...)

Lorsque Rory se retourne, tu arpentes son regard à la recherche d'émotions, juste pour prendre la température et pour voir dans quel état d'esprit elle se trouve. Tu vois qu'elle est sévère avec elle-même mais dans ce milieu ça doit être naturel. Surtout si on veut percer. Néanmoins, tu ne te gênes pas pour la rassurer. « J'ai hâte. » Dis-tu en faisant référence au ballet de ce soir. Tu n'avais pu apercevoir qu'un bout du spectacle, là, il te tardait d'en voir plus. Vos lèvres s'effleurent simplement alors que vos corps réagissent l'un à l'autre. Tu le sais, tu le sens, tu ne la laisses pas indifférente. Et c'est réciproque. Alors que Rory aborde les miroirs, tu ne peux t'empêcher de te mordiller la lèvre. Tu en aurais bien envie, là, tout de suite mais tu as encore une certaine rancoeur. Tu veux lui faire voir ce que ça fait. Alors, lorsque Rory prend ton sexe dans sa bouche, tu savoures ce moment durant quelques secondes avant de la stopper net. « Il y a encore une punition qui t'attend. » Murmures-tu à son oreille. « Mais ça, ce sera pour l'après-ballet.  » Lentement, ta main descend vers son entre-jambe pour faire pression par-dessus ses vêtements. Tu continues quelques mouvements circulaires avant de t'arrêter et de mordiller son oreille. Si Rory t'as fait mariner durant longtemps, maintenant c'est ton tour. « En attendant, il faudra patienter. » Ajoutes-tu en retirant ta main et en décollant ton corps du sien.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Ven 5 Jan 2018 - 18:20

la performance


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


Dans la salle de répétition, je me donne toujours à fond. J’avais passé des heures et des heures à peaufiner le rôle d’Aurore. A savoir comment faire, comment bouger. Tout était dans ma tête, il fallait juste que ça descende dans mes jambes. Alors que je suis seule, j’effectue la danse en fermant les yeux. généralement, je ne les ouvrais que lors du ballet. Que lors du grand soir. J’avais beau avoir dansé plein de fois depuis l’âge de mes seize ans, depuis que je suis dans une compagnie : je connais l’enjeu de cette soirée. Je décide donc de faire corps avec la musique, de ne faire qu’un avec cette merveilleuse harmonie. Mon corps bouge malgré moi mais je sais que je suis en-dessous de tout. Je sais que je n’arrive pas à me concentrer correctement à cause du stress. Je le sens qui coule dans mes veines comme un poison. Lorsque je cesse la chanson, je suis à bout de souffle. Trempée de sueur. La main de Ciàran ne m’apaise pas énormément et mon corps se tend complètement. Foutu stress d’avant représentation. C’était ça la vie de danseuse. On passe notre temps à nous entrainer en oubliant le reste du monde et ensuite, on stresse pour rien la plupart du temps. Je me tourne vers lui pour passer une main sur mon visage et déglutir. « J’espère, dis-je en reprenant mon souffle, être à la hauteur de tes attentes. » Pendant un quart de seconde je ne suis plus cette connasse insensible. Je ne suis plus cette reine des glaces et je me sens en harmonie. J’ai envie de remettre la musique. Je lui expose les faits sans décoller mon corps du sien. Sans cesser de l’asticoter un peu. Je sais mon esprit ailleurs. Que je ne dois pas perdre ma concentration mais je ne peux m’empêcher de lui donner ce que j’ai promis. « J’ai hâte, susurrai-je à mon tour avec un sourire vicieux, par contre, je t’appelerai pas maitre hein. Je me soumets mais pousse pas trop loin non plus. » je ne comprends pas pourquoi il m’a fait m’arrêter. J’aurai pu lui donner le plaisir qu’il attendait tant. « Pourquoi tu ne veux pas que je te donne du plaisir ? je ne demande rien en échange. » Je ne demandai jamais rien en échange car je sais que c’est compliqué pour moi. je suis un peu trop spéciale. Cependant, je sens ses doigts contre mon intimité et je serre les dents. Mes griffes s’enfoncent dans son avant-bras et mon souffle qui était redevenu régulier se fait de nouveau plus court. Il se décolle de moi et je ne pousse aucun gémissement de frustration. « je m’y attendais. » Alors c’est moi qui le plaque contre les miroirs, ma main à côté de sa tête. « C’est dangereux d’exciter une ballerine, Ciàran et je ne plaisante pas. si je suis trop focalisée sur ma frustration, je risque de me louper. Et je ne peux pas. » L’étoile. Je ne devais penser qu’à l’étoile. Je fais de nouveau craquer ma nuque avant de m’écarter de lui pour de bon. Puis, sans lui dire quoique ce soit, je remets la musique, histoire de lui faire une démonstration. Je n’attendais pas qu’il me rassure. « Celle-là, je la fais pour toi, affirmai-je en le regardant par-dessus mon épaule, je joue Aurore pour que tu saches. » Puis, la musique se fait plus forte : la variation d’Aurore. Je voulais partager avec lui autre chose que le sexe pour une fois. Je voulais qu’il découvre mon univers. C’était une des danses les plus compliquées car nos pointes exprimaient de la délicatesse tandis que notre buste exprimait le contraire. La musique commence tout en douceur tandis que par la suite, elle s’accentue et accélère comme moi. Aurore essaie d’échapper à ses tantes pour s’aventurer plus loin, pour désobéir. Puis enfin la musique s’achève en grande pompe sur des arabesques rapides et moi montée sur mes chaussons. Je baisse mes pieds pour me tourner vers lui. « Alors ? peinai-je à articuler. » je n’attendais pas une discussion sur mon cul. « Sois honnête, per favore. »   
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Ven 5 Jan 2018 - 19:36

Tu n'es pas des plus qualifiés pour ce qui est des ballets mais tu en as déjà vu assez pour pouvoir te faire ta propre idée. Lorsque tu vivais encore en Italie, il n'était pas rare que tu reçoives des places gratuites où qu'on t'y invite. Tu aimais plutôt ça, au fond. A tes yeux, il n'existe sans doute rien de comparable point de vue grâce et finesse. Tu aimais cet aspect de la vie de Rory et davantage encore qu'elle s'investisse autant. S'investir au travail était un point-clé que vous partagiez. Un de plus. Mais contrairement à ce qu'elle peut penser, tu ne vois pas comment elle pourrait être en dessous de tes attentes. Pas après ce que tu as vu en arrivant. « Je n'en doute pas. » Réponds-tu simplement avec un léger sourire au coin des lèvres. Non, tu ne doutes pas que Rory sera époustouflante ce soir. Ici, il n'y a qu'elle qui semble peu sûre d'elle. Tu laisses s'échapper un léger rire en entendant que la jeune femme n'ira pas jusqu'à t'appeler maître. Tu n'en demandais pas tant. Les surnoms, ce n'est définitivement pas ton truc. Toi, tu préfères qu'elle prouve par ses actes qu'elle se soumet. Ce serait déjà un bon début, du moins. Mais vous êtes loin d'en être là, après tout. Tu ne connais même pas l'issue de la soirée à cause de vos tempéraments trop changeants. Vous étiez littéralement en train de vous bouffer lors du décollage et maintenant, vous vous confiez sur des aspects assez intimes de votre vie. C'est assez difficile de vous suivre mais qu'importe tant que ça vous convient comme ça. « Je m'en fous un peu des surnoms. Je ne t'appellerai pas ma soumise. Je laisse ça à ce tocard de Grey. » Réponds-tu en haussant les épaules. Puis, tu fronces un sourcil en entendant la question de Rory. Pourquoi tu ne veux pas de sa fellation ? Cela semble assez logique à tes yeux. Lui donner accès à ton corps serait une forme de récompense pour toi et tu le refuses. Pas après tout ce qu'elle a pu faire pour te tenir à distance par le passé. « Parce que je veux te punir avant de te donner accès à mon corps. » Tes lèvres c'était différent mais pour ce qui est de ton intimité et du reste, c'était impossible. Du moins pour l'instant. Tu avais bien montré un moment de faiblesse en acceptant l'espace de quelques secondes sa fellation mais ça s'arrêtait là. Ton éternel besoin de contrôle ne s'effacerait pas du jour au lendemain. Pour ne pas dire jamais. « C'était le but. » Rétorques-tu lorsque Rory mentionne qu'elle s'attendait à ce que tu réagisses de la sorte, la laissant pantelante. « J'voulais juste que tu vois ce que tu rates. » Ajoutes-tu avec un sourire narquois. Quelques minutes plus tard, dans un moment d'extrême sincérité, Rory décide de te laisser voir plus en longueur une partie de son ballet. C'est un moment privilégié que tu vas savourer sans aucun doute. Lorsqu'elle danse, tu vois une autre femme, une femme que tu désires. Mais pas seulement. Derrière cette danseuse tu vois une femme délicate et attentionnée. Passionnée et tendre. Bref, tu vois une femme différente de celle qu'elle montre au quotidien. Tu vois une femme qui te plaît. Lorsque la musique s'achève, la jeune femme revient vers toi, attendant ton avis. « Sontuoso. » Murmures-tu, toujours étonné d'une telle beauté. « Je ne vois pas comment ça pourrait être plus beau que ça. » Ajoutes-tu en t'avançant vers elle. Tu l'attrapes par la taille, passant une main dans ses cheveux. « Ne doute pas de toi. Tu seras parfaite. » Tu ne penses pas avoir déjà été aussi affectueux avec Rory auparavant. Mais là, tout de suite, tu vois que c'est ce dont elle a besoin. Tu veux que la jeune Powells arrête de douter de ses capacités quand il n'y a aucune raison de le faire.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Ven 5 Jan 2018 - 20:04


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


Mon cœur se gonfle de fierté devant Ciàran. Je n’ai jamais eu de confiance en moi lorsqu’il s’agissait du ballet. Ma mère m’avait brisée concernant ceci. Elle m’avait dit que je n’étais qu’une moins que rien. Que je ne méritai même pas de vivre. Contrairement à Aby. Mais je fermais toujours mon esprit lorsque je dansais. C’est pour cette raison que je ne vivais que de ça. on pourrait croire ma vie inintéressante mais bien au contraire. Je me complaisais dans ma solitude. Je me surprenais cependant à vouloir partager ma passion avec quelqu’un d’autre que ma famille. Aby ne manquait aucun ballet, Zoé non plus. Mais elles étaient les seules. Et lorsque j’étais montée sur scène après la mort de ma sœur, ce fut sans doute l’étape la plus difficile. Alors que je donne ce que je promets à Ciàran, je me fais interrompre. Et je ne comprends pas. Je le regarde un moment, interloquée. Cette relation évoluait. Je la sentais évoluer. Elle passait d’une relation de haine purement charnelle à autre chose. j’ignorai quoi. Mais ça me plaisait. Je m’étais un peu confiée à lui, et il avait fait de même bien que je n’en avais rien demandé. J’éclate de rire lorsqu’il mentionne Christian Grey. Pas le rire carnassier que j’avais, non un rire joyeux. « Laisse Christian Grey où il est Ciàran. » je lui avais dit ceci avec sincérité. Cependant, je ne peux m’empêcher de lui poser la question. Il parle sans cesse de ses maitresses. Cela voulait-il dire que je n’en étais pas digne ? Un air peiné passe sur mon visage et je me surprends à baisser le regard. je choisis de ne rien répondre blesser dans mon ego. Je me contente de hausser les épaules en le regardant. « Tu sais c’est pas trente secondes de caresses qui vont me démontrer ce que je manque. Et puis, tu l’as dit : je ne suis pas digne de te toucher alors à quoi bon. » Je décide quand même malgré ma déception et ma blessure interne de lui faire partager ce moment. Car je voulais le partager avec lui. je baisse un moment la tête, ferme les yeux et tape trois fois du pied, tic nerveux. Puis la musique commence et je ne pense plus. Mon cerveau se déconnecte de lui-même et je commence à danser. Je sais bien que je m’expose. Je sais bien que je montre la vraie facette de ma personnalité et pas ce rôle que je jouais en permanence. A la veille d’un ballet, j’étais fatiguée de mon costume de garce. Je voulais juste le laisser au placard. Je ne voulais pas jouer. C’est pour cette raison que je me soumettais à Ciàran. Avec grâce et finesse, avec une certaine tendresse, je danse. J’en oublie sans doute de respirer. J’en oublie de penser. J’en oublie jusqu’à sa présence. Puis la musique se stoppe et dans des mouvements gracieux, je m’interrompte. J’étais plus pantelante que lors de ses précédentes caresses. Je me redresse et il m’attire à lui. contre ce corps puissant que j’aimais tant. Je me laisse aller contre lui. « si je t’ai repoussé c’est parce que j’en ai assez, confiai-je à mi-voix, j’en ai assez qu’on s’intéresse à moi que pour mon cul comme tu dis. » je le regarde avec un air peiné, une tristesse nouvelle. Alors, je lui montre la salle. « Il n’y a que là que je suis moi-même. Je dois constamment jouer ce rôle de garce pour ne pas laisser les mecs m’utiliser comme un objet. » C’est une chose que je refusai. Je finis par regarder le sol tapant de nouveau trois fois du pied. Comme parée à danser ou à prendre la fuite. « Ce n’est pas que je n’ai pas envie de coucher avec toi. Au contraire. C’est juste que je ne peux pas car pour moi, le sexe c’est un moment intime. » dans un entrechat parfait, je m’approche de lui pour poser ma petite main sur son torse. « C’est comme la danse, c’est une danse. Un moment de communion parfait entre deux personnes. Certes, j’aime ressentir de la douleur, j’aime en donner et toi aussi mais il ne faut pas dénaturer ceci. Nous ne sommes pas des animaux. » J’ose un moment le regarder avant de me mettre sur mes pointes. Comme la parfaite ballerine que je suis. Doucement avec une tendresse nouvelle, je caresse son visage. « Alors dis-moi, laquelle tu préfères avoir près de toi ? La garce ou la danseuse ? Celle qui t’a repoussée pour ne pas être jetée ou celle qui apprécie ton sourire lorsque tu parles de ton fils ? » je pose doucement mes lèvres sur les siennes avant de retrouver la terre ferme pour m’éloigner et commencer mes étirements. Mon corps en avait besoin. Je sais que je lui offre une vision parfaite sur ce fessier qu’il aimait tant mais j’attends sa réponse. Soyons d’accord pour dire que je ne lui demandai pas une relation, nous n’en étions pas capable tous les deux mais juste de savoir comment me comporter avec lui à l’avenir. Si avenir nous avons.  
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Sam 6 Jan 2018 - 1:49

Un sourire se dessine au coin de tes lèvres lorsque Rory t'intime de laisser Christian Grey de côté. Tu veux simplement lui faire comprendre que ses goûts à lui sont assez douteux et bien trop soft à tes yeux. A côté de ce que tu aimes, lui, il pratique le sexe vanille. « J'pensais que c'était le fantasme de toutes les femmes. » Répliques-tu. Tu sais que ce n'est sûrement pas le cas de Rory parce qu'elle n'est pas comme toutes les femmes, justement, mais tu aimes la taquiner. Ça fait aussi partie de votre relation. Même si à l'heure actuelle, tu ne sais même pas quel genre de relation vous partagez. Par contre, les paroles qui suivent te prennent de court, ne comprenant pas bien d'où ça vient. Tu fronces un sourcil, prenant quelques secondes pour répondre. « Je ne sais pas d'où te vient cette idée. » Réponds-tu simplement, sans en dire plus. Non, tu ne sais décidément pas où Rory a entendu qu'elle n'était pas digne de toi. Si c'est ce qu'elle a compris lorsque tu as dit que tu ne voulais pas lui donner accès à ton corps, pour l'instant, alors elle n'a rien compris. Mais avant de rentrer dans ce débat, tu préfères avoir plus d'informations. Puis, en quelques minutes, tu découvres une nouvelle Rory. Une Rory qui te plaît, beaucoup. Une femme bien plus douce que cette connasse sans coeur pour qui elle se fait passer. Tu peux voir que tout ça n'est qu'une carapace. Et en tout cas, tu aimes ce que tu vois. Tu ne détaches pas tes yeux de la jeune femme, captant et appréciant chaque mouvement. Et lorsque sa danse se termine, la jeune Powells prend le temps de t'expliquer le motif de son refus. Cette fameuse fois où elle t'a laissé la queue dressée entre les jambes. Tu fronces les sourcils tout en écoutant ses paroles. Tu la laisses aller jusqu'au bout avant de répondre à ton tour. « Si tu ne veux pas de ça alors pourquoi est-ce que tu as été jusque-là ? Tu aurais pu me dire dès le début que tu ne voulais pas de ça, je ne serais pas parti pour autant. J'aime discuter avec des femmes sans pour autant vouloir les sauter, tu sais. » Dis-tu avant de reprendre : « Je ne te considère pas comme un simple vagin. A présent, je vois bien plus en toi et j'aime ce que je vois. J'aime ce que tu me laisses voir. » Ou apercevoir, du moins. Peu à peu, tu apprends à connaître la jeune femme et il est bien loin le temps où tu ne pensais qu'à te venger de ce fameux lapin qu'elle t'a posé. Vraiment loin. « Certes, coucher avec quelqu'un est un moment intime mais c'est aussi un moment de partage et de plaisir. A mes yeux, c'est déjà beaucoup parce que je ne suis pas capable d'offrir plus que ça. » Tu n'as jamais été aussi sincère avec une femme sur ta façon de fonctionner. Non, tu n'es pas prêt à aimer et tu ne le seras peut-être jamais. Alors soit Rory se satisfait de ça, soit cela ne fonctionnera pas. « J'aime les deux aspects de ta personnalité. J'aime le côté tigresse assez sexy mais j'aime aussi le côté doux et affectueux qui te rend encore plus humaine. » Au contraire de toi, Ciàran. Tu ne possèderas sûrement jamais ce côté-là.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Sam 6 Jan 2018 - 2:17


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


J’éclate de rire à sa remarque lorsqu’il qualifie Christian Grey de fantasmes pour toutes les femmes. « ce sont toutes des idiotes. Mon fantasme ce sont les abdos de Ryan Gosling. Je suis superficielle, j’aime les muscles. » Est-ce pour ça que j’aimais beaucoup Ciàran ? que j’appréciai son corps. Je le trouvais même plus beau que Ryan ce qui est un exploit car je bave sur ce mec depuis des années. Je ne réponds pas à son débat. Je préfère de loin m’évader par la danse. Et cette danse est particulière car il s’agit de la première d’Aurore durant le ballet. Mais pas la dernière. J’allais performer pendant deux heures trente. J’allais devoir tenir la cadence et ensuite retrouver un apollon tel que lui. mais par des gestes délicats, je l’oublie pendant les deux minutes de la chanson. Chanson qui me chamboule comme à chaque fois. Mes gestes amples, mes bras cassés, mes pointes, tout ceci chasse mes doutes et lorsque je cesse, j’ai une discussion à cœur ouvert avec lui. j’ai besoin de tout mettre au clair. Je me mords la lèvre inférieure avant de me sentir rougir. Je m’étais humiliée moi-même ce coup-ci et lui avec. Je culpabilisais pour ça. « Parce que… parce que sur le coup, j’avais envie de toi, dis-je d’une toute petite voix si bien qu’il fallait tendre l’oreille pour entendre, mais je me suis dégonflée. » Si j’étais sentimentale, je pense que j’aurai fondu en larmes. Mais je ne le suis pas. bien au contraire. Je sais juste dire les choses. Je me diriger vers lui attraper ses mains des miennes. « je suis désolée Ciàran mais regarde toi et regarde moi. je fais celle qui est sûre de son physique mais ta remarque de la dernière fois… » celle sur ma poitrine trop petite. « je ne peux pas te dire qui, c’est trop tôt mais quelqu’un s’est amusé à jouer avec mon image, le reflet que je renvoyais dans le miroir et depuis, j’ai du mal à avoir confiance en moi. je porte un masque tout le temps et je suis fatiguée. » je ne m’étais jamais confiée de la sorte à quelqu’un. Je baisse la tête légèrement sur le côté, émue par le fait qu’il aimait ce que je lui montrais. « Et encore, t’as pas tout vu. Mais je ne suis pas fan des drames. C’est fatigant et on perd du temps avec la personne. » pour en avoir perdue avec ma sœur, je savais ce que ça faisait. Je ne voulais pas perdre de minutes à Ciàran me disputer avec lui. je voulais juste qu’on établisse de bonnes bases pour voir où tout pourrait nous mener. Je me rapproche de lui, colle mon corps contre le sien pour lever la tête et le forcer à me regarder droit dans les yeux. « je te demande rien de plus. Si ce n’est de ne pas te servir de moi juste pour assouvir tes pulsions. Tu peux, bien sûr mais j’aimerai bien en apprendre un peu plus sur ce golem que tu dis être. » Un être d’argile, incapable de ressentir la moindre émotion. Il pouvait en ressentir, je le voyais maintenant. Je le sentais en moi mais il ne fallait pas le brusquer. Nous brusquer parce que j’étais comme lui. Réfractaire aux choses de l’amour. « Alors disons qu’au lit, tu auras ce côté tigresse que tu aimes tant… » Pour prouver mes paroles, j’en viens à le plaquer contre le mur avec une certaine violence. « et qu’en sortant de la chambre, tu auras la douceur. » Pour ponctuer ma phrase, je me mets de nouveau sur mes pointes réduisant les quinze centimètres qui nous séparent pour poser mes lèvres sur les siennes avec pour commencer de la douceur avant de devenir plus passionnel, plus langoureux. Avant de partir pour rejoindre les autres, me nourrir, me doucher et me préparer, je prends le temps de murmurer contre ses lèvres. « ti desidero, susurrai-je ». J’ai envie de toi. Ce qui était vrai.  
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Sam 6 Jan 2018 - 2:41

« Je ne sais même pas qui c'est, c'est mal ? » Demandes-tu en arquant un sourcil. Tu ne connais définitivement pas ce gars mais tu n'es pas très adepte des acteurs. Toi, tu préfères les actrices mais ça, Rory doit s'en douter. La jeune femme clôt le débat sur la place qu'elle mérite auprès de toi, te laissant seul avec tes interrogations. Peut-être y reviendrez-vous plus tard. Peut-être pas. Tu préfères te laisser aller dans cette relation sans te poser de questions. Comme à ton habitude. A la place, tu préfères l'observer le temps d'une danse voire même la contempler. Contempler sa grâce et sa douceur. Bref, tout ce que Rory partage avec toi à cet instant précis. Et c'est beau à regarder. Vraiment. D'ailleurs, tu ne te prives pas pour lui dire ce qui la pousse à t'ouvrir un peu plus son coeur. Et même si ses paroles sont presque imperceptibles à l'oreille, tu penses comprendre le message. Un sourire se dessine sur tes lèvres mais pas un sourire moqueur, plutôt un sourire amusé, attendri. Tu ne préfères pas répondre afin d'éviter de mettre encore plus mal à l'aise la jeune femme, préférant écouter la suite. « Je ne voulais pas te blesser. » Réponds-tu sincèrement. Lorsque tu as fait une remarque sur sa poitrine dans ce vestiaire du complexe sportif, tu pensais simplement à la piquer, rien de plus. Comme Rory le faisait pour toi, d'ailleurs. Mais la différence entre vous deux c'est que tu n'as pas de coeur, pas d'émotions. Tu ne laisses personne entrer depuis des années et ça fonctionne pour toi. C'est des années de pratique, ça ne s'apprend pas comme ça. Rory n'en est sûrement pas à ce stade. Et tu espères pour elle qu'elle n'aura pas à le faire, qu'elle trouvera quelqu'un qui lui redonnera goût en l'amour. Parce qu'elle le mérite. « Je suis bien d'accord. » Dis-tu en faisant allusion aux drames. Tu en avais assez dans ton métier que pour ajouter ça à ta vie personnelle. Et puis, pour qu'il y ait un drame, il faudrait que tu t'investisses davantage et pour le moment, tu ne t'en sens pas prêt. « Que je suis. » Corriges-tu Rory avant d'ajouter : « Mais je note. » Oui, tu feras attention avec la jeune Powells parce qu'elle semble bien plus sensible qu'elle ne veut le faire croire. Tu sais déjà que tu ne la considères pas comme un objet même si ça n'a jamais été le cas contrairement à ce qu'elle pense. Du coup, ça ne devrait pas être difficile de coucher avec elle et d'apprendre à la connaître à côté. Ce n'est pas quelque chose qui te repousse, bien au contraire. Et pourtant, Dieu sait que c'est ce que tu fais avec les femmes d'habitude. Tu couches et puis tu t'en vas parce que c'est plus simple comme ça. Lorsque Rory te plaque contre le mur, un sourire lascif se dessine au creux de tes lèvres. Tu aimes ce côté-là, ça ne fait pas de doute. Puis, vos lèvres se rapprochent pour ne former qu'un dans un vrai baiser. Pas un effleurement, non, un vrai baiser, pour la première fois depuis vos retrouvailles. Passant une main dans sa nuque, tu réponds au baiser de Rory, sentant vos langues bouger en harmonie. Lorsque vos corps se séparent, tu ne peux t'empêcher d'en vouloir plus. Mais tu n'en montres rien, préférant laisser ça pour plus tard. L'attente ne rendra les choses que bien meilleures, tu en es persuadé. Tu sais qu'il est l'heure pour Rory d'y aller et même si tu as hâte de la voir danser, tu as encore plus hâte de retrouver son corps. « Presto. » Réponds-tu. Bientôt, vous pourrez apaiser vos désirs respectifs. Bientôt oui, du moins tu l'espères.

Pendant que Rory se prépare pour le ballet, tu décides d'aller te changer à l'hôtel et de prendre une douche rapide. L'avion, ça te donne toujours cette impression de saleté. Bref, une demi-heure avant le début du ballet, tu es déjà à ta place, prêt pour admirer la beauté du spectacle mais surtout, la beauté de la ballerine. Ta ballerine.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Sam 6 Jan 2018 - 3:01


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


j’avais encore le goût de ce baiser sur mes lèvres et toutes nos paroles en tête. Après quelques sms échangés avec Eleanor, j’avais pris ma décision concernant Ciàran : j’éteindrai mon cerveau et je laisserai mon corps suivre. J’allais et venais dans les vestiaires suivie par Phantom, mon porte-bonheur. Si j’avais été du genre à fumer, je pense que je cloperai tout un paquet mais à la place, j’avais mis un bâton de réglisse entre mes lèvres que je mâchouillais nerveusement. Puis, j’allais me préparer pendant que la musique du prologue démarrait. Je devais apparaitre durant tout le premier acte. On avait tiré mes cheveux pour y mettre des épingles et glisser la couronne. Mon maquillage me donnait un teint de poupée tandis que la robe rose me définissait comme étant une princesse. Munie de mes chaussons, j’allais près de l’ouverture, dans les coulisses en attendant que ça soit mon tour. Le premier acte commençait toujours par cette musique reprise par Disney. J’admirai mes amies qui dansaient les paysannes. Je me balançai d’un pied à l’autre. Je savais qu’il était là. je l’espérai, j’en avais besoin. Il fallait que je fasse le vide dans ma tête. Puis lorsque ce fut mon tour d’entrer sur la musique que j’avais dansé devant Ciàran toute à l’heure, la salle applaudit poliment. J’exécutai les mêmes mouvements en mieux car cette fois-ci, j’avais les yeux ouverts. Un large sourire sur mes lèvres. Heureuse d’être sur scène, j’étais moi-même. Les musiques s’enchainèrent ainsi que les danses et mon esprit demeura vide. Les portées, les entrechats, les arabesques. Mes bras allaient et venaient au même rythme que la musique. Toute vêtue de rose avec les fées, tournoyant avec le prince, sombrant dans le sommeil à cause de la sorcière, étant réveillée par un baiser pour terminer j’étais celle qui ponctuais le ballet en duo avec le prince avant que les autres danseurs ne nous rejoignent. Puis à la fin, on salua tous tandis que la salle se mit à applaudir de partout. Pour cette fin, ce mariage, je portais désormais du blanc marital. On salua plusieurs fois avant de se retirer dans les coulisses. J’étais en sueur et fatiguée. Je courus dans les vestiaires me changer pour ne pas trop faire attendre Ciàran lorsqu’on toqua à la porte de ma loge. « Rory, tiens. » On me tendit un papier. Ce fameux papier où il y avait l’acceptation ou le refus de ma candidature à l’étoile. Je le lus avant de hurler de joie et de sortir de ma loge pour me heurter avec violence à quelqu’un. Ciàran. J’avais laissé son nom à un ami qui pouvait l’emmener dans les coulisses. Alors sans réfléchir, je me jette dans les bras. « ma candidature est acceptée. Je vais peut-être décrocher l’étoile. » Euphorique était le mot. j’en oubliais cette robe noire qui laissait apparaitre mon bustier apparent, achetée avec Eleanor et cette jupe sans doute trop courte et sage à la fois. « Ça t’a plu, demandai-je toujours dans ses bras. » j’enfouis ma tête dans son cou, ne voulant pas faire retomber le moment d’euphorie comme une gamine qui venait d’obtenir un diplôme supérieur.  
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Dim 7 Jan 2018 - 15:34

Après quelques minutes d’attente – qui te semblent interminables – le ballet débute enfin. Tu penses voir Rory dès le début du spectacle mais tu dois patienter un peu avant de la voir monter sur scène. Lorsqu’elle arrive enfin, munie d’une robe rose qui ne la rend que plus belle, un léger sourire se dessine sur ton visage. Tu aimerais être seul dans la salle à présent et que la jeune Powells ne danse que pour toi. Comme elle l’avait fait précédemment mais cette fois avec le costume en entier. Malheureusement, il y a d’autres regards que le tien sur la jeune femme et tu tiques à l’idée que d’autres hommes la désirent. Mais tu te rassures en te disant que ce soir, elle ne sera que pour toi. Du moins, tu l’espères. Parce que même si tu as toujours cette envie de punir la jeune femme pour son acte passé, tu as davantage envie de lui faire l’amour. Tu rêves d’embrasser chacune de ses courbes, chaque parcelle de sa peau. Et lorsque tu la vois danser de cette façon, si gracieuse et somptueuse, cela ravive ton désir. Tu ne pensais pas être attiré par les ballerines de manière générale mais Rory prouve le contraire. Ou peut-être es-tu seulement attiré par cette ballerine.  Une fois le spectacle terminé, l’ensemble de la salle se lève et tu en fais de même, applaudissant pour une seule et unique danseuse contrairement au reste du public. Ton regard était pour elle, ça ne fait pas de doute. Et même si tu aimes les ballets, lorsque Rory était absente de la scène, ce n’était plus la même chose. Cela prouve qu’elle est talentueuse bien plus qu’elle ne le pense. Une fois le casting disparu de la scène, tu te diriges vers les loges où un ami à Rory t’attend pour te conduire jusqu’à la sienne. Il te montre la porte du doigt et lorsque tu t’avances vers celle-ci, tu te heurtes à une jeune femme. Rory. Un sourire se dessine sur ton visage en la voyant et il s’élargit lorsqu’elle saute dans tes bras pour t’annoncer la bonne nouvelle. « Bravo. Tu le mérites. Tu as été magnifique. » Tu étais sincère. Tu ne dirais pas ça si tu ne le pensais pas parce que tu n’es pas du genre à faire semblant pour faire plaisir aux autres. La jeune femme toujours dans tes bras, tu resserres ta prise, déposant tes mains sur l’arrière de ses cuisses. Si cela t’a plu ? Tu ne comprends pas comment Rory peut encore se poser la question. « Bien sûr. J’ai particulièrement aimé la petite danseuse qui jouait Aurore. » Réponds-tu avec un léger sourire au coin des lèvres. « Est-ce qu’on peut rentrer dans ta loge ? » Demandes-tu finalement en détaillant la tenue de Rory. C’est bien trop sexy pour qu’elle reste à vue de tous. Il n’y a que toi qui devais pouvoir profiter d’un tel spectacle.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Dim 7 Jan 2018 - 17:21


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


 J’étais si nerveuse. Mon dieu. J’espérai que je n’allais pas le montrer sur scène. Alors quand c’’est au tour d’Aurore, je fais mon entrée tout en douceur. J’allais à contrario de mon attitude envers les mecs. Ce soir, j’étais devenue douce, tendre. Je faisais passer mes émotions dans ma danse, ancrée dans mon rôle. Aurore était innocente, virginale. Je faisais de mon mieux pour transparaitre cette émotion. Alors, je sautillai, je faisais mes entrechats, mes pirouettes. Bras parfaitement mis. J’espérai que Ciàran était là. mais je ne peux pas me permettre de lui accorder un regard de peur de me déconcentrer. Alors, je continue. L’émotion est présente et quand le ballet s’achève, j’en ai les larmes aux yeux. comme à chaque fois. tout sourire encore une fois, je salue. Et mon regard s’attarde un moment sur celui de Ciàran. Il était là. tout le temps. Je lui souris donc. Mon vrai sourire. Mon sourire le plus lumineux. Celui qui me rendait plus jeune. Puis, après un énième rappel, je partis me changer dans ma loge. J’enfilai ce corset achetée avec Eleanor. Puis, ce haut transparent avec cette petite jupe noire. Sur mes talons hauts, on vint me donner la bonne nouvelle. Et j’explosai de joie. Alors, je sortis pour me heurter à Ciàran. Mon regard s’agrandit en même temps que mon sourire et je lui saute dans les bras. Sur le coup, je m’en fiche qu’on ait eu de l’animosité plus tôt dans la journée. Ce soir, je me sentais plus proche que lui. après nos petites confessions après tout. Ses mains passent sous mes cuisses et je frissonne. Je ris lorsqu’il me parla de mon rôle d’Aurore. « j’ai fait de mon mieux pour te satisfaire. » Ma main caresse sa tempe, sa joue. J’ai envie de l’embrasser. Mais pour une fois, je voulais qu’il fasse le premier pas. son regard sur moi m’échauffe à nouveau malgré tout l’effort que je venais de faire. « Bien sûr. Pourquoi ? demandai-je innocemment. » je ne le quittais pas du regard. mes lèvres effleurèrent sa mâchoire comme il l’avait fait un peu plus tôt dans la journée. « T’aimes bien ma tenue ? susurrai-je à son oreille. Je l’ai choisi pour toi. »  
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Lun 8 Jan 2018 - 17:14

Tu passes une main dans les cheveux de Rory tout en souriant en entendant qu'elle a fait de son mieux pour te satisfaire. Tu sais qu'il y avait plus d'enjeux que ça, pour elle, mais tu es heureux qu'elle ait eu une petite pensée pour toi au moins. En ce qui te concerne, ton regard ne l'a pas lâché d'une seconde, profitant de chaque mouvement, de chaque caresse et de chaque sourire qu'elle avait à offrir. Tu redécouvres une certaine passion pour les ballets et c'est plutôt plaisant, tu dois bien l'avouer. C'est fou comme votre relation a beaucoup évolué en très peu de temps. Dans l'avion, vous aviez annoncé la couleur en vous prenant la tête à peine arrivés et maintenant, à Brisbane, vous ne reteniez plus les gestes de tendresse et d'affection. Deux tempéraments de feux qui se complètent plutôt bien finalement. Tu ne sais même pas ce que vous êtes l'un pour l'autre à présent mais tu aimes ce que devient votre relation en tout cas. Même si tu désirerais rajouter chaque parcelle de son corps à l'équation. Malgré tout, tu espères juste que du côté de Rory, elle n'en voudra pas plus. Parce que tu serais incapable de lui donner quoique ce soit d'autres. « J'veux être le seul à pouvoir mater tout ça. » Répliques-tu en montant son corps d'un signe de tête. Rory toujours dans tes bras, tu t'avances vers sa loge afin d'être à l'abri des regards. Si sa tenue te plaît ? Tu ne pourrais pas dire mieux. Et savoir qu'elle l'a choisi pour toi est un plus, bien entendu. « J'aime beaucoup. » Réponds-tu avant d'ajouter : « Mais j'aimerais davantage encore te la retirer. » Tu marches jusqu'au canapé avant de déposer Rory et de coller tes lèvres aux siennes. Ton baiser est plus pressant, plus passionné parce qu'il montre tout ce désir que tu retiens depuis des heures. Pour ne pas dire depuis des jours. Délicatement, ta main passe sous sa jupe pour remonter le long de sa cuisse. Un simple contact avec la peau de Rory et tu sens déjà ton érection naître à travers ton jeans. Tu t'écartes des lèvres de la jeune femme afin d'observer davantage son bustier et tu ne peux t'empêcher de te mordiller la lèvre devant une telle beauté. « J'sais pas si j'ai envie de le retirer celui-là. » Dis-tu avec un sourire lascif.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Lun 8 Jan 2018 - 19:24


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


 Je savais très bien ce que cette nomination allait entrainer. Du travail, encore du travail. Je bossais déjà comme une folle en temps normal. A cause de mon côté perfectionniste mais si je voulais ce rôle qui me ferait décrocher l’étoile, j’allais devoir mettre pas de choses en parenthèses. Mes relations sociales, familiales et mon bien-être corporel. Je pouvais trop souvent les limites de mon corps ce qui me donnaient de fréquents rendez-vous auprès de Jude. Mais je devais décrocher ce rôle. Ce double-rôle. Pendue au cou de Ciàran, je ne pensais qu’à la joie que j’éprouvais à ce privilège qu’on accordait rarement une seconde fois à une danseuse aussi jeune. Mais je sais que je ne pourrais rien promettre à Ciàran tout comme lui n’avait rien de plus à m’offrir que cette affection contenue lors de ce séjour. Ce qui se passe à Brisbane reste à Brisbane, right ? Nous nous étions cherchés, nous étions pris le bec, nous nous étions confiés. Ce semblant de relation évoluait. Et je me foutais de la direction. Je la laissais se diriger toute seule. Ne me prenant pas la tête. A quoi bon ? Je prends le temps de plonger mon regard désormais charbonneux dans celui qui me donnait des bouffées de chaleur. J’avais promis que je me soumettrai. Je tenais toujours mes promesses. « Je suis à toi. » Pour ce soir. Ma voix était plus rauque, plus affirmé que dans le début d’après-midi même si dans ma tête régnait un chaos le plus total. Je n’avais eu qu’un seul amant. Aucune expérience sexuelle depuis deux ans. Et je me doutais que la mention de ma loge n’était pas pour faire une visite guidée. Je me laisse faire. Plaquée contre ce mur désormais, l’intensité de nos regards perdus l’un dans l’autre. Ses mots m’électrisent et je passe ma main dans sa nuque. Mon visage se fait imperturbable. S’il n’y avait pas le feu au fond de mes yeux. « Alors fais-le ! » Ma voix descendait d’un ton tandis que mon rythme cardiaque s’affolait légèrement. Je pouvais sentir les pulsations dans mes tempes, liés au désir que j’éprouvais pour cet homme. J’atterris sur le canapé, complètement à sa merci et les paroles qu’il m’avait dites en salle de répétition me revinrent en mémoire. Le privilège d’accéder à son corps. Il allait de même avec moi. Ses lèvres atterrissent sur les miennes avec passion, chaleur, désir. Je sens une flamme nouvelle naitre dans mes entrailles tandis que ses doigts courent le long de ma cuisse. Je sens ma respiration se faire plus courte malgré moi. Je ne contrôle pas encore complètement cet aspect de ma personnalité. Une de mes mains se pose malgré elle sur son torse, sur cette chemise que je rêve de lui ôter. De nouveau un éclat d’innocence, de timidité traversa mon regard malgré moi. « Je peux ? » Avais-je ce libre accès à son corps qu’il disait n’accorder qu’à une minorité de femmes ? En étais-je digne ? Ma main remonte tout doucement le long de son torse musclé tandis que sa jumelle fait de même sur l’un de ses avant-bras arrivant jusqu’à son biceps. J’étais comme fascinée par l’œuvre d’art qu’il incarnait sous mes yeux. je finis par me redresser à moitié, l’embrassant de mon propre chef cette fois-ci. C’est au tour de nos langues d’entamer un ballet beaucoup plus effronté que celui que j’avais mené sur scène. Mes doigts courent dans ses cheveux, mon corps se pressant contre le sien. Je peux sentir son désir pour moi à travers son pantalon. Je me surprends à faire preuve d’audace malgré ma quasi-virginité. « Alors prends-moi comme ça, adesso. » Maintenant, tout de suite, sans ménagement. Même si pour avoir vu la taille de son sexe, je me doutais être étroite. Mon intimité n’ayant pas été stimulée depuis si longtemps. Je mordille sa lèvre inférieure, ma main descendant toujours plus, toujours plus bas pour me stopper juste avant. Mon regard interrogeant le sien si je devais poursuivre mes audaces. « Guidami. » emmène ma main où tu voudras, Ciàran car pour ce temps si court, je suis entièrement à toi.  
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Lun 8 Jan 2018 - 20:07

Je suis à toi. Quelques mots qui veulent dire beaucoup pour toi et qui ne font que raviver ton côté possessif et ton besoin de contrôle. Quatre mots qui veulent tout dire. C'est l'abandon pur d'une femme, l'abandon de son corps, de son esprit. L'abandon au creux de tes mains. C'est là que toute l'emprise que tu peux exercer sur une femme prend place. Là que ton côté dominant prend le dessus pour exploser dans un flot de désir, de passion et d'ardeur. Rory allait découvrir un autre côté de toi qu'elle ne connaissait pas jusqu'ici. Et même si elle ignore encore beaucoup de choses à ton sujet, ce trait-là fait partie intégrante de ta personnalité. C'est une grande part de toi que tu offres à la jeune femme. Tout le désir que tu retenais et maintenais à l'intérieur de toi prend le pas sur l'extérieur au moment où tes lèvres retrouvent celles de Rory. Même si vos lèvres s'étaient déjà effleurées jusqu'ici, ce n'était rien de comparable à ce baiser. Ce baiser où se mélangent vos désirs respectifs et les feux ardents qui bouillonnent dans vos corps. Tu passes une main dans ses cheveux, tirant sans doute un peu trop fort pour que Rory t'offre son cou. Tes lèvres descendent jusque-là, déposant de légers baisers pour continuer leur course vers sa poitrine. D'un geste brusque, tu ouvres le bustier de Rory qui, par chance, s'ouvre par le milieu. Cela te laisse une vue impénétrable sur sa poitrine que tes lèvres vont rejoindre en quelques secondes à peine. Tu attrapes un de ses seins dans ta bouche, puis l'autre, afin de voir le désir de Rory grandir à travers sa poitrine. Lorsqu'elle demande ton autorisation pour ôter ta chemise, tu hoches la tête, laissant la jeune femme glisser ses mains le long des boutons. Ton regard ne quitte pas le sien parce que tu as besoin de voir tout le désir qu'elle éprouve pour toi à travers ses yeux. Tu as besoin de voir le contrôle et l'emprise que tu exerces sur la ballerine. Pendant que Rory s'occupe de ta chemise, tu en profites pour descendre sa jupe le long de ses jambes, ne laissant plus aucun vêtement sur le corps de la jeune femme. Lorsque ta chemise se retrouve sur le sol, tes lèvres continuent leur course vers le bassin de Rory avant de descendre quelques centimètres plus bas, contre son intimité. Ta langue joue avec son sexe d'abord doucement puis légèrement plus vite et plus fort. Mais tu t'arrêtes rapidement, remontant vers les lèvres de la jeune femme, ta langue jouant avec la sienne. « Pas ici. Là. » Dis-tu en montrant le miroir de la coiffeuse d'un signe de tête. Tu avais dit à Rory que tu désirais la prendre contre un miroir dans la salle de répétitions, malheureusement, ton égo en a décidé autrement. Du coup, tu combles le manque par le miroir de la coiffeuse où Rory aura un maintien plus facile. Néanmoins, tu réserves ça pour plus tard. Avant ça, tu veux profiter de chaque parcelle de son corps. Tu te relèves quelques secondes afin de faire descendre ton pantalon jusqu'au sol, révélant la forme de ton sexe à travers ton boxer. Une forme qui en dit long sur ton désir pour la jeune Powells. « Tu me fais confiance ? » Demandes-tu en attrapant un bout de tissu qui traîne dans la loge. Tu veux bander les yeux de Rory afin qu'elle prenne conscience de chaque sensation de son corps mais tu veux qu'elle approuve avant de faire quoi que ce soit. Pour la punition de Rory, tu laisses ça pour le second round, dans ta chambre d'hôtel. C'est un terrain de jeu plus vaste qu'une loge de ballerine.

__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Rory Powells

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 13/12/2017
CRÉDITS : Ju, mi amor ♡ (avatar) wiise (signature) Eli mon bébé ♡ (crackship)
DOUBLE-COMPTE : Amélia, Cassiopéa, Lou-Belle, Svetlana & Ruby
STATUT : he's an ember in the ashes.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Lun 8 Jan 2018 - 20:38


Ciàran & Rory

crois-moi ce soir, je suis en feu


Lorsque je prononce la phrase signalant ma soumission, je vois son regard changer. Comme si une flamme longtemps tarie venait de se rallumer. Et je ne sais pas pourquoi mais ça ne fait que décupler mon désir. J’ai toujours eu ce besoin de tout contrôler et pourtant. Pourtant, j’allais m’abandonner dans les bras de cet homme. Ne jamais coucher avec un homme marié. Je fous ce principe à la poubelle. J’ignore pourquoi j’ai dit ça. je sais bien que ça n’est pas mon genre. Mais à vrai dire, je n’allais pas avoir le temps de me battre et je savais cet homme capable de me faire courber l’échine après une lutte ardue. Alors, autant déposer les armes en faisant le moins de dégâts pour conserver ce que nous étions en train de bâtir. Je suis assez intelligente pour savoir quand rebrousser chemin et quand aller sur le champ de bataille. Je m’arme donc de mon inexpérience, de mon courage et de ma combativité pour lui faire face. Nos bouches s’écrasent l’une contre l’autre. Et dans ce baiser, je ne mets plus aucune retenue. Je sens une chaleur naitre au creux de mon bas ventre. Comme si un simple échange allait contribuer à me faire avoir un orgasme comme ça sur place. Je gémis légèrement lorsqu’il tire mes cheveux pour venir poser ses lèvres dans mon cou. J’ai toujours été adepte de la violence au lit. Dans l’intimité. Sans doute allait-il me procurer le grand frisson que je n’ai jamais ressenti au point de renouveler l’expérience du coït ? Sa barbe naissante a pour but de rendre ma peau plus sensible et mon souffle devient encore une fois plus court tandis que je n’ose bouger, je n’ose faire un mouvement. Il ne m’en a pas donné la permission et j’avais bien compris dans cette salle de répétition que je devais avoir son consentement pour le toucher. Je n’irai d’ailleurs pas à l’encontre. J’avais accepté en quatre mots et je tiendrai mon engagement. Mon bustier se retrouve rapidement superflu et la bouche du brun incendiaire s’attarde sur ma poitrine que j’ai longtemps considérée comme trop petite. Ferme. Mais trop petite. Mes doigts s’enfoncent un peu plus dans le tissu du canapé et je me surprends à fermer les yeux pour ressentir les émotions comme je le faisais lorsque je dansais. Je me permets de demander d’une voix similaire à un chuchotement l’autorisation de retirer sa chemise. Et je vais prendre mon temps lorsqu’il acquiesce. Avec lenteur, délicatesse et la tendresse dont lui ne fait pas preuve, j’ôte un à un les boutons, commençant par le bas. Mes lèvres suivent le chemin de mes mains pour venir déposer des baisers dans son cou, remonter jusqu’à la mâchoire et reprendre sa bouche en otage. Tout du long de ma manœuvre, je n’ai quitté son regard. je n’en avais pas envie. Je sens l’étoffe superflue de ma jupe glisser le long de mes jambes et rejoindre sa chemise au sol. Je me retrouve donc entièrement nue, à sa merci. D’une main, je me retrouve allongée de nouveau tandis que les lèvres de Ciàran continue leur chemin jusqu’à mon intimité. Là où j’ai pu retenir mes gémissements auparavant, ceux-ci se font audibles. Mais mon cerveau a enregistré le fait que nous n’étions pas seuls dans les coulisses. Qu’on pourrait nous découvrir à tout instant. Et ça me grise encore plus. Je n’ai même pas le temps de commencer à lui procurer du plaisir à son tour que son baiser se fait plus lascif, plus intrusif. Sa main dans mes cheveux, je tourne la tête vers l’endroit qu’il m’indique. « Tout ce que tu veux, affirmai-je d’une voix rauque, incontrôlable. » La coiffeuse. Sur le coup, je ne comprends pas pourquoi puis je repense au miroir. A la salle de répétition et son fantasme de me prendre tout contre. Je ne perds pas une miette lorsqu’il ôte son pantalon, subitement intimidée par la taille de son sexe que j’avais déjà vu auparavant. Que j’avais même dénigrée dans notre parade malsaine. Je continue de le regarder un moment sans comprendre. Je prends une profonde inspiration, j’expire doucement avant de donner ma réponse. « Totalement. » Ce n’est pas anodin car je n’avais confiance en personne. Je m’approche alors de lui avant de déglutir. Puis, je me mets à sa hauteur, ma main posée sur ses abdos bien sculptés tandis que je me mordille la lèvre inférieure pour réitérer son ascendance sur moi. Mais cette fois-ci dans un italien sans doute maladroit. A cause de mon fort accent anglais. « Te l'ho detto, Ciàran, sono tuo. » Et sur le coup, j’ignorai si cette affirmation est valable que pour Brisbane ou si elle prendra l’avion avec nous. Je le fixe de mon air imperturbable. Alors, je fais une nouvelle craquer ma nuque pour fermer les yeux, les mains posées sur ses épaules. Toute parole serait superflue, tout geste le serait aussi. Cependant, je ne peux m’empêcher d’ajouter trois mots supplémentaires comme pour sceller ce pacte avec le diable. « Je suis sincère. »  
AVENGEDINCHAINS

__________________________



Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn. This hurricane's chasing us all underground. No matter how many deaths that I die I will never forget. No matter how many lives that I live, I will never regret. There is a fire inside of this heart

by wiise


Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Ciàran Adreani

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 423
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : kitkat & anaëlle.
DOUBLE-COMPTE : freja & zoé.
STATUT : coeur de pierre.
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    Lun 8 Jan 2018 - 21:09


__________________________


CLOSE YOUR EYES AND SAY A PRAYER

between love and hate, which path to follow ? how can i keep balance in this race? come faith, I'm dying. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: {Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.    

Revenir en haut Aller en bas
 
{Hot} (adreawells) crois-moi ce soir, je suis en feu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: en australie-
Sauter vers:  
all i want for christmas is you !
Le mois de décembre arrive maintenant à grands pas ! Afin de permettre aux habitants de se mettre dans l'esprit du temps des Fêtes, Le Maire les a convié sur la place pour des activités que vous rêvez de découvrir !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus