AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm f
avatar
Freja Ivanova
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 11620
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : moi & beylin.
DOUBLE-COMPTE : ciàran & zoé.
STATUT : alone in the dark.
MessageSujet: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Jeu 4 Jan 2018 - 17:20

Voilà déjà cinq jours que tu étais de retour à Bowen et tu n'avais malheureusement pas laissé tomber tes démons de voyage. Ils étaient toujours bien là, te collant à la peau. C'était le mot alors qu'on pouvait voir ces petits trous qui parsemaient ta peau au niveau de ton bras. Ou de tes bras. Tu n'avais pas de préférence, le gauche, le droit, peu importe. Heureusement pour toi, jusqu'ici, personne ne s'était aperçu de cette nouvelle manie. Tu avais bien revu quelques amis dont Alfie mais ils n'étaient pas assez observateurs pour remarquer quoi que ce soit. Le pire était sans doute ta perte de poids. Tu en avais perdu davantage encore lorsque Woody était parti, te laissant seule dans ce road trip de presque deux mois. Tu espérais qu'en te revoyant aujourd'hui, ton meilleur ami ne remarquerait pas la différence. Pour cacher tout ça, tu avais mis un vêtement moins près du corps, plus ample mais tu n'étais pas certaine que ça suffirait. Bref, laissant tes interrogations et tes doutes de côté, tu te décides finalement à sonner à la porte, attendant que le jeune Rutkowski vienne t'ouvrir. Une fois ton meilleur ami devant toi, tu t'approches, déposant un baiser au creux de ses lèvres comme à ton habitude. « La femme de ta vie est de retour. » Dis-tu, taquine. Ce n'est pas la première fois que tu viens ici, bien au contraire. Tu ne les comptes plus. Du coup, tu n'attends pas l'approbation de Woody pour te rendre au salon et te poser sur le canapé. « Comment tu vas mon coeur ? » Demandes-tu en voyant Woody s'approcher.

__________________________

BANG MY HEAD
WITHOUT FALLING TO YOUR FEET

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Woody Rutkowski
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: sara (celle pour qui je ne serai jamais à la hauteur) - freja (celle qui devrait être tellement plus) - lola (celle qui n'a rien voulu savoir) - lily (celle qui me tient dorénavant tête) - jamie (celui qui ne mérite que ma haine) - nevaeh (celle du même sang, celle qui sera toujours là) - félix (celui du même sang, mon frère, mon ange)
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1651
ICI DEPUIS : 03/10/2014
CRÉDITS : morrigan
DOUBLE-COMPTE : nelligan malinowski & lennox nowakowski & isaiah gartshore-nairn & adán nevarez & concho rosenbach & august wojnarowski & naveen arslanian
STATUT : ⋄ poor girl, she doesn't know that loving you is the worst way to get to you
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Ven 5 Jan 2018 - 18:17

Les derniers mois avaient été mouvementés. Comme si plus la vie de Woody avançait, plus on mettait des obstacles sur son chemin, comme si sa maladie n’était pas déjà assez. Il avait perdu des personnes parmi les plus importantes à ses yeux, et pour couronner le tout, Nevaeh et Freja étaient parties presqu’en même temps. Il s’était retrouvé pas mal seul, Woody, entre son frère très pris par ses études d’art et ses parents qui profitaient de leur retraite, ou encore Charley qui gérait déjà sa situation familiale et amoureuse. Il avait fait le con, pendant ce temps-là, retombant dans ses vieilles habitudes – si on peut dire qu’il en était à un moment sorti … sans doute pas. Puis, à un moment, il s’était décidé à contacter Freja pour aller la rejoindre dans son périple à travers le pays. Faire les cons à deux, ça lui avait toujours semblé un peu moins lourd, un peu moins criant de solitude. Mais toute bonne chose avait une fin et il était retourné à Bowen pour le mois de décembre, pour le temps des fêtes, retrouvant cette routine accablante alors que sa meilleure amie poursuivait sa route. Ce fut donc avec grand bonheur qu’il la retrouva devant sa porte aujourd’hui. Il savait que son retour était prévu pour le mois de janvier, mais ils ne s’étaient jamais trop attardés aux dates, ils se savaient plus libres que ça. « L’homme de ta vie t’attendait impatiemment. » Il lui offrit un large sourire tout en la prenant dans ses bras, ne manquant pas de remarquer la fragilité de son corps. Elle avait toujours été mince, Freja, mais il avait dorénavant l’impression que ses os pourraient craquer sous son étreinte. Il s’écarta bien vite alors que la brunette lui demandait comment il allait, s’éloignant vers le salon. Il hocha la tête, dissimulant un léger soupir. « Ça va. » Il la rejoignit au salon, s’asseyant à côté d’elle. « Comment s’est passée la fin de ton voyage ? T’as été malade ou t’as juste manqué d’argent pour manger ? » C’était peut-être maladroit, mais c’était surtout de l’inquiétude.

__________________________

if i told you what i was, would you turn your back on me ? i get the feeling because everything i touch isn't dark enough, that this problem lies in me. i'm taking a stand to escape what's inside me. a monster, i've turned into a monster. (endlesslove)
AND IT KEEPS GETTING STRONGER
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar
Freja Ivanova
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 11620
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : moi & beylin.
DOUBLE-COMPTE : ciàran & zoé.
STATUT : alone in the dark.
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Ven 5 Jan 2018 - 21:55

Sentant les bras de Woody se refermer autour de toi, tu ne peux que ressentir un sentiment de sécurité et de bonheur. Même s'il a été le seul que tu as revu durant ces presque deux mois d'absence, il t'a manqué. Tu aurais aimé qu'il fasse l'entièreté du voyage avec toi mais ça n'a pas été possible pour cette fois. Comme tout le monde, Woody a des obligations de son côté. Cela aurait sans doute évité que tu plonges dans de vilains démons mais tu ne peux pas lui en vouloir pour ça. Tout est ta faute après tout. Tu ne pourrais blâmer personne d'autres que toi-même pour cette nouvelle addiction. Tu es juste trop faible pour t'en passer à présent. « J'espère que t'as été sage. » Dis-tu avec un sourire malicieux, sachant pertinemment qu'il aura été aussi sage que toi. C'est-à-dire très peu. Etant tous les deux célibataires, à présent, vous êtes très vite retombés dans les vices de la nuit. Couchant à droite et à gauche sans sentiments. C'est quelque chose qui fonctionne pour vous deux et jusqu'ici, vous n'avez jamais pu en changer. Pour Woody, ça n'a pas fonctionné avec Sara même lorsqu'il le désirait au plus profond de son coeur. Et pour toi, ça a été le même échec avec Eden. Bref, vous n'étiez visiblement pas fait pour la vie de couple. Une fois au salon, tu ne te prives pas pour t'installer sur le canapé, attendant que ton meilleur ami te rejoigne. Malheureusement pour toi, il ne met pas longtemps avant de rentrer dans le vif du sujet. Tu espérais que Woody ne remarque pas ta perte de poids mais c'est raté. Il te connait trop bien. « Ouais, j'ai beaucoup bougé et j'ai pas eu l'occasion de beaucoup manger. » Réponds-tu en sachant pertinemment que ton meilleur ami ne se satisfera pas de cette réponse. Mais puisque tu désires éviter le sujet, tu prends bien vite la peine de dévier la conversation sur Woody plutôt que toi : « Et toi ? C'était un petit ça va. » Ajoutes-tu en prenant un air détaché comme si les quelques phrases précédentes n'importaient plus.

__________________________

BANG MY HEAD
WITHOUT FALLING TO YOUR FEET

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Woody Rutkowski
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: sara (celle pour qui je ne serai jamais à la hauteur) - freja (celle qui devrait être tellement plus) - lola (celle qui n'a rien voulu savoir) - lily (celle qui me tient dorénavant tête) - jamie (celui qui ne mérite que ma haine) - nevaeh (celle du même sang, celle qui sera toujours là) - félix (celui du même sang, mon frère, mon ange)
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1651
ICI DEPUIS : 03/10/2014
CRÉDITS : morrigan
DOUBLE-COMPTE : nelligan malinowski & lennox nowakowski & isaiah gartshore-nairn & adán nevarez & concho rosenbach & august wojnarowski & naveen arslanian
STATUT : ⋄ poor girl, she doesn't know that loving you is the worst way to get to you
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Sam 6 Jan 2018 - 4:44

Sage ? Pas vraiment. Jamais, vraiment, en fait. Et Freja ne le savait que trop bien, raison pour laquelle elle le narguait avec cette question qui ne méritait même pas de réponse, mais à laquelle il répondrait quand même. Juste parce que ce petit jeu entre eux deux ne durerait jamais trop longtemps. Elle était aussi pire que lui, Freja, c’était là toute la beauté de leur duo. Deux êtres complètement amochés, aux cœurs désarticulés incapables d’aimer correctement. Capables de s’aimer tous les deux juste assez. Souvent, Woody s’était convaincu qu’il n’avait besoin que de ça, au fond. De Freja. Qu’elle était tout ce qu’il pouvait attendre, tout ce qu’il pouvait espérer. L’amitié, l’amour et le sexe réunis en une seule et même personne, qui ne demandait pas davantage d’artifices ou de confettis. À un certain moment, Woody se doutait bien qu’elle en aurait désiré plus, mais au fond, tous les deux savaient pertinemment que c’était voué à l’échec. Ils n’étaient pas capables de vivre une relation autre que celle-là. Ils en avaient d’ailleurs eu la preuve lorsque Freja avait eu une relation avec Eden. Ils avaient pris leur distance, tous les deux, comme si une simple amitié sans leur belle intimité qui pouvait parfois faire des jaloux n’était plus suffisante. Et quand Freja s’était libérée de l’homme et qu’elle était partie à la conquête de l’Australie, alors Woody avait fuit la ville pour aller la retrouver. Pour aller les retrouver. « Plus que toi, sans doute. J’imagine bien que si le banc passager de ta voiture est encore chaud, ce n’est plus à cause de mes fesses à moi. » Il esquissa un sourire, avant de la suivre au salon. De dos, elle semblait encore plus mince, et c’est sans doute cette vision-là qui l’amena à tout de suite relever ce détail. Il était à peine assis qu’il lui faisait remarquer sa perte de poids, de manière bien peu subtile. « Ça t’ressemble pas. » Dénota-t-il d’abord. Freja avait toujours fait attention à son alimentation, autant en ce qui concernait le fait de manger des aliments sains qu’en s’assurant également de se nourrir suffisamment. Elle lui ressemblait beaucoup, pour ça. Il aurait bien ajouté quelque chose, ou lui aurait proposé de manger un peu pour la renflouer, mais elle changea bien rapidement de sujet. « Bah, tu sais, t’es pas la seule absence que j’ai dû endurer, ces derniers mois. J’ai l’impression que tout le monde s’en va, tourne la page, et que j’fais du surplace. » Où pouvait-il bien aller, de toute façon ? Changer de destination, ce serait juste d’aller crever ailleurs, à petit feu. « Heureusement qu’toi, t’es revenue. » Parce que d’autres ne reviendraient sans doute jamais.  

__________________________

if i told you what i was, would you turn your back on me ? i get the feeling because everything i touch isn't dark enough, that this problem lies in me. i'm taking a stand to escape what's inside me. a monster, i've turned into a monster. (endlesslove)
AND IT KEEPS GETTING STRONGER
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar
Freja Ivanova
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 11620
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : moi & beylin.
DOUBLE-COMPTE : ciàran & zoé.
STATUT : alone in the dark.
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Dim 7 Jan 2018 - 15:31

Vu la réputation qui vous collait à la peau, avec Woody, on ne pouvait clairement pas vous qualifier de personnes « sages ». Mais au fond, tu t’en fichais pas mal parce que ce qui comptait vraiment c’était le regard de tes proches, pas des autres. Lorsque tu agissais mal, le seul avis qui comptait était celui de Woody, de Ruby ou même d’Andreas. Le reste importait peu parce qu’à eux trois, il formait l’essentiel de ta vie. Même ta propre famille passait au second plan. Actuellement, on ne pouvait pas qualifier ton comportement d’exemplaire mais tu espérais que ça ne saute pas aux yeux de ton meilleur ami. Tu ne voudrais pas réveiller ses inquiétudes et ses peurs lorsque ça n’en vaut pas la peine. Parce que tu n’en vaux pas la peine, tout simplement. Secouant la tête pour bannir ces pensées négatives, tu tournes la tête en direction du jeune homme afin de te concentrer sur lui et sur rien d’autres. Après tout, si tu es là, c’est pour profiter de la présence de ton meilleur ami, rien de plus. Enfin, peut-être pour profiter un peu de son corps aussi, mais rien n’est jamais fait d’avance avec vous. « Percée au grand jour. » Réponds-tu avec un léger sourire malicieux. Il est vrai que même si ça ne fait que quelques jours que tu es de retour à Bowen, tu n’as pas perdu de temps pour retrouver tes bonnes vieilles habitues. A savoir les sorties et la drague. La dernière en date était sans aucun doute Bessie, un sacré coup. Tu n’avais pas pour habitude de revoir tes conquêtes mais celle-là, tu ne disais pas non. « Une sacré affaire, la dernière femme qui a posé son beau petit cul là-dessus. » Ajoutes-tu en haussant un sourcil. Il n’est pas rare pour vous de faire allusion à vos conquêtes respectives même si quand ça concerne Woody, tu ressens toujours une petite pointe de jalousie. Tu ne relèves pas lorsque ton meilleur ami répond que ça ne te ressemble pas d’omettre de te nourrir pour le voyage. Non en effet mais il est sûrement loin de se douter de la vraie raison. A la place, tu préfères détourner le sujet sur lui et sur son léger « ça va » qui réveille tes inquiétudes. « Qui ? » Demandes-tu en fronçant les sourcils. Etant toi-même partie, tu n’as pas vraiment eu vent des absences suivantes. Mais toi, tu ne pourrais jamais quitter Woody pour de bon. « J’pourrais pas me passer de toi. Tu le sais bien. » Dis-tu avec un sourire sincère. « Tu veux que je te fasse à manger ? » Proposes-tu en te dirigeant vers la cuisine. D’un côté, tu voulais montrer à Woody que tu t’alimentais correctement et d’un autre, tu désirais lui montrer quelques trouvailles que tu avais ramenées de tes récents voyages. Ce n’était pas grand chose mais ça relevait sans aucun doute ton niveau en cuisine.

__________________________

BANG MY HEAD
WITHOUT FALLING TO YOUR FEET

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Woody Rutkowski
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: sara (celle pour qui je ne serai jamais à la hauteur) - freja (celle qui devrait être tellement plus) - lola (celle qui n'a rien voulu savoir) - lily (celle qui me tient dorénavant tête) - jamie (celui qui ne mérite que ma haine) - nevaeh (celle du même sang, celle qui sera toujours là) - félix (celui du même sang, mon frère, mon ange)
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1651
ICI DEPUIS : 03/10/2014
CRÉDITS : morrigan
DOUBLE-COMPTE : nelligan malinowski & lennox nowakowski & isaiah gartshore-nairn & adán nevarez & concho rosenbach & august wojnarowski & naveen arslanian
STATUT : ⋄ poor girl, she doesn't know that loving you is the worst way to get to you
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Lun 8 Jan 2018 - 1:35

Un haussement de sourcil plus tard, Woody était déjà en train de s’imaginer Freja avec une autre femme. S’il avait toujours su qu’elle n’avait pas vraiment de préférence pour un sexe ou pour l’autre, elle ne le gratifiait pas souvent de telles images mentales. « J’arrive pas à croire que pas une fois t’as pensé à m’inviter, dans ces moments-là. » C’était bien une des seules étapes qu’ils n’avaient jamais franchies, tous les deux. De permettre à quelqu’un d’autre de se joindre à leur joli chaos, de partager ces moments si intenses dont eux seuls avaient la clé. Peut-être était-ce par peur que justement, ces instants soient brisés parce qu’ils n’en avaient plus le secret. Ou peut-être n’était-ce que par pur égoïsme, ne voulant pas se partager avec qui que ce soit. La perte de poids de Freja fut rapidement tassée du revers de la main, même si Woody ne passerait pas par-dessus aussi facilement, il pouvait au moins comprendre et respecter que ça n’était pas le bon moment pour insister auprès d’elle. Aussi bien connaître Freja, c’était aussi de savoir qu’elle avait des limites qui, lorsque dépassées, montraient un tout autre côté d’elle. Ils venaient à peine de se retrouver, et Woody n’avait pas envie de se prendre la tête avec elle. Il accepta donc de changer de sujet, et plutôt de s’ouvrir son cœur à lui. Ce ne serait pas facile, bien que le sujet ait été amené d’une manière presque nonchalante, Woody n’en était pas moins affecté. « Sara est partie en Chine rejoindre son père, Théia est … j’en sais rien, en fait, et Nevaeh est partie en voyage pendant des semaines sans me le dire, puis toi qui te barres au même moment … » Lâcha-t-il. « Ça m’a fait beaucoup d’absences à encaisser. Et pour certains, c’était des adieux, et j’avoue que j’aurais eu besoin de toi ou de Nev’ pour gérer. » À la place, il avait fait le con, comme d’habitude. C’était sa seule échappatoire face à sa réalité bien souvent trop difficile à avaler. « C’est ce qu’on dit tous. Jusqu’à ce qu’on trouve mieux. » Et Dieu sait qu’il y avait mieux que Woody, dans ce monde. Il avait beau se présenter aux autres déjà sur son piédestal, il savait qu’il méritait plutôt d’être rangé au rang des perdants. « J’vais quand même pas t’regarder en me tournant les pouces. Viens, on va se préparer un truc ensemble. » Dit-il en posant sa main sur la cuisse de sa meilleure amie avant de se lever et de lui emboîter le pas jusqu’à la cuisine.  

__________________________

if i told you what i was, would you turn your back on me ? i get the feeling because everything i touch isn't dark enough, that this problem lies in me. i'm taking a stand to escape what's inside me. a monster, i've turned into a monster. (endlesslove)
AND IT KEEPS GETTING STRONGER
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar
Freja Ivanova
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 11620
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : moi & beylin.
DOUBLE-COMPTE : ciàran & zoé.
STATUT : alone in the dark.
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Lun 8 Jan 2018 - 17:59

C'était d'une manière tout a fait égoïste que tu laissais Woody bien loin de tes parties de jambes en l'air féminines. Tu refusais catégoriquement qu'une autre femme profite de son corps et surtout de votre intimité. Et même si tu savais que Woody partageait ses draps avec d'autres personnes assez souvent, au moins, tu n'étais pas là pour le voir. Tu ne supporterais sûrement pas de voir une autre femme dans les bras de ton meilleur ami. Tu ne supporterais pas de le voir donner des caresses et des gestes de tendresse à une autre femme. C'est bien-là que tu te rends compte que tes sentiments pour l'australien ne s'effaceront jamais complètement. Peu importe que tu aies des sentiments pour quelqu'un d'autre ou que tu partages les draps d'une autre personne, Woody sera toujours là, quelque part dans ton esprit et tu ne pourras rien y faire. Et le pire dans tout ça, c'est que tu n'essaies même pas de t'en détacher, continuant à souffrir d'une certaine façon. Tu dois être sadomasochiste dans l'âme. Oui, seulement dans l'âme parce qu'au lit ce n'est définitivement pas ton truc. « Pour qu'elle s'occupe plus de toi que de moi ? Tu rêves. » Réponds-tu sur un ton plus léger. Tu aurais sûrement dû répondre que tu ne voulais pas partager ton meilleur ami avec une autre mais ça n'aurait servi à rien. Au fond, tu sais qu'une vie de couple avec Woody n'est pas l'issue. Tu sais que vous n'êtes pas prêts pour ça et que vous gâcheriez certainement tout. Tu préfères pouvoir profiter de son corps de temps à autre et surtout de son amitié plutôt que d'avoir une vie exclusive à ses côtés mais malheureuse. Bref, préférant mettre la vie de Woody en avant plutôt que la tienne, tu fronces les sourcils en écoutant le récit du jeune homme. Tu ne savais pas qu'il avait perdu autant de monde en si peu de temps. Cela n'a pas dû être simple en effet et tu te sens mal et responsable de ne pas avoir été là pour lui dans ces moments-là. Toi, égoïstement tu étais partie pour toi, sans penser aux conséquences. « Je suis désolée... » Murmures-tu en venant te blottir contre ton meilleur ami. « J'ignorais tout ça sinon je serais restée, bien sûr. » Ajoutes-tu en soupirant. Même si tu avais ce besoin de t'échapper, tu serais restée pour Woody ça ne fait pas de doute. Tu sais à quel point le départ de Sara a dû être difficile pour lui. « J'imagine que pour le départ définitif il s'agit de Sara ? » Demandes-tu finalement en relevant la tête vers le jeune Rutkowski. Tu ne sais pas s'il sera d'accord de t'en parler dorénavant mais au moins tu lui montres que si c'est le cas, tu es là. Contrairement à ce qu'il semble penser, tu sais que tu ne pourrais pas te passer de la présence de ton meilleur ami. Tu seras sûrement la seule à rester jusqu'au bout à ses côtés. Peu importe ce qu'il peut croire. Mais tu ne relèves pas, ne voulant pas plomber l'ambiance ou montrer ton trop plein d'affection pour lui. Parce que tu as peur que si Woody remarque que tes sentiments sont encore là, il arrête tout. Tu ne le supporterais pas. Bref, une fois dans la cuisine pour cuisiner avec ton meilleur ami, tu relèves un peu tes manches pour te laver les mains sans te rendre compte qu'on peut apercevoir certaines de tes piqûres. Tu as encore un peu de mal à assimiler que les marques sont présentes et il t'arrive parfois d'en faire abstraction. Comme aujourd'hui, malheureusement. Néanmoins, ne remarquant rien, tu te retournes vers Woody pour décider du repas. « Tu veux quoi pour ce soir bébé ? » Demandes-tu sur un ton léger.

__________________________

BANG MY HEAD
WITHOUT FALLING TO YOUR FEET

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Woody Rutkowski
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: sara (celle pour qui je ne serai jamais à la hauteur) - freja (celle qui devrait être tellement plus) - lola (celle qui n'a rien voulu savoir) - lily (celle qui me tient dorénavant tête) - jamie (celui qui ne mérite que ma haine) - nevaeh (celle du même sang, celle qui sera toujours là) - félix (celui du même sang, mon frère, mon ange)
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1651
ICI DEPUIS : 03/10/2014
CRÉDITS : morrigan
DOUBLE-COMPTE : nelligan malinowski & lennox nowakowski & isaiah gartshore-nairn & adán nevarez & concho rosenbach & august wojnarowski & naveen arslanian
STATUT : ⋄ poor girl, she doesn't know that loving you is the worst way to get to you
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Mer 10 Jan 2018 - 22:32

« Moi, j’m’occuperais de vous deux, tu serais pas à plaindre. » Argumenta Woody, même s’il savait au fond que ce fantasme allait sans doute devoir en rester un. Il l’avait réalisé auprès d’autres femmes, ne vous méprenez pas, mais l’idée d’avoir Freja et l’une de ses conquêtes dans son lit, en même temps, c’était une toute autre expérience. Expérience dont il ne connaîtrait pas les conséquences s’il ne la vivait pas, et peut-être était-ce ainsi préférable qu’il n’insiste pas. Après tout, l’homme pensait peut-être souvent avec son entrejambe mais avec Freja, malgré les apparences, c’était bien trop souvent le cœur qui prenait le dessus. La crainte de la perdre prenait davantage de place dans ses réflexions que ses fantasmes. « Mais j’te comprends d’avoir peur, après tout, c’est vrai que peu de femmes pourraient détourner le regard de ce corps … » Ajouta-t-il en posant les yeux sur son propre torse, avant de rire. Il jouait souvent à ce jeu-là, Woody, souvent pour se protéger, et cette fois-là ne faisait pas exception. Il préférait largement narguer Freja plutôt que d’avouer qu’il aurait peur qu’une telle expérience les éloigne. Ils s’étaient déjà assez éloignés depuis quelques mois, d’abord en raison de sa pseudo-relation avec Eden, ensuite parce qu’elle était partie à la conquête du reste du pays. Certes, pour la partie Eden, c’était en partie de la faute de Woody, qui avait été bien incapable de gérer l’idée de ne devoir être que l’ami de Freja. Ça lui avait laissé entrevoir un avant-goût de leur futur, quand elle trouverait l’homme pour elle, et que cet homme ne serait pas Woody. À quel point il perdrait une partie de lui-même, en perdant l’amour de Freja. C’était une manière si égoïste de penser, mais Woody l’était, égoïste, quand il était question des femmes. D’une manière bien paradoxale, d’ailleurs. Il les voulait toutes pour lui, alors qu’il ne pouvait s’autoriser à en aimer une seule, justement parce qu’il n’était pas assez égoïste pour condamner quelqu’un à une vie auprès de lui. Cette façon de fonctionner faisait donc en sorte que les rares femmes avec qui Woody aurait pu souhaiter un avenir étaient plutôt vouées à une relation dans laquelle Woody pouvait se montrer jaloux et possessif, alors qu’il était le seul responsable de leur échec. Ça en avait d’ailleurs fait fuir plus d’une, mais le départ de certaines d’entre elles marquaient davantage le cœur meurtri de l’homme. « Non … ça n’aurait pas été juste pour toi. D’me voir déprimer sur le départ des autres. Je préfère que t’aies pris ce temps pour toi. » Le jeune homme avait déjà assez fait culpabiliser Nevaeh comme ça, il ne voulait pas se montrer aussi désagréable envers Freja. D’autant plus qu’il lui avait causé tant de torts même sans le vouloir ; il ne pouvait attendre autant d’elle. « Elle dit qu’elle reviendra, qu’on se retrouvera, un jour, quand elle serait prête, et avec espoir que je le sois aussi. Mais … je sais bien que ça n’était que pour faciliter les adieux. Elle s’épanouira, là-bas, Sara, elle deviendra la femme que je l’ai toujours empêchée d’être. Et nous serons devenus des inconnus l’un pour l’autre. » Déclara-t-il d’une voix faible. C’était injuste d’ainsi s’ouvrir à Freja, c’était injuste parce qu’ll l’aimait, elle aussi, de cette façon intense et incompréhensible, mais il n’avait jamais pu le lui montrer comme il l’avait fait pour Sara. Alors que Freja n’avait jamais attendu quoi que ce soit de Woody, le prenant comme il était. Bref, les deux amis passèrent à la cuisine et, derrière Freja quand elle se lava les mains, attendant de le faire à sa suite, Woody posa le regard sur ses bras. Il fronça les sourcils, conservant ce même trouble quand elle se tourna vers lui, tout près de lui. « Qu’est-ce que tu t’es fait ? » Demanda-t-il d’une voix douce, inquiète et craintive à la fois, prenant ses avant-bras entre ses mains pour les relever entre eux.  

__________________________

if i told you what i was, would you turn your back on me ? i get the feeling because everything i touch isn't dark enough, that this problem lies in me. i'm taking a stand to escape what's inside me. a monster, i've turned into a monster. (endlesslove)
AND IT KEEPS GETTING STRONGER
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar
Freja Ivanova
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 11620
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : moi & beylin.
DOUBLE-COMPTE : ciàran & zoé.
STATUT : alone in the dark.
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Lun 15 Jan 2018 - 15:37

Il était bien là, tout le problème. Tu ne voulais pas que Woody s'occupe d'une autre femme. C'était déjà assez difficile pour toi de l'imaginer, régulièrement, avec une autre femme dans son lit alors voir ça, juste sous tes yeux, tu ne t'en sentais pas capable. Mais c'était trop compliqué d'expliquer ça à ton meilleur ami alors qu'il ne partageait sûrement pas cette opinion. Avant que tu répondes, Woody plaisanta sur son corps de rêve et tu ne pouvais malheureusement pas le contredire. Dans chacun de tes rêves érotiques, c'était son corps que tu voyais. Toujours. Néanmoins, tu n'allais pas lui partager ce détail, Woody serait sûrement trop fier d'apprendre ça. Et surtout, il t'en reparlerait encore pendant des années. « Chaton, j'pense que tu ne peux pas rivaliser avec mon corps de rêve. » Dis-tu en haussant un sourcil avant d'ajouter : « Tout le monde sait que le corps d'une femme est vachement plus joli. Même si ce que tu as entre les jambes est plutôt plaisant, je ne le nie pas. » Plus que plaisant, à tes yeux, même. Tu préférais dévier sur le ton de la plaisanterie plutôt que d'argumenter sur la raison pour laquelle tu ne veux pas partager une nuit avec une autre femme et Woody. C'est quelque chose qui ne changera certainement jamais. Sauf si un jour tes sentiments pour le jeune homme s'évanouissent mais tu n'es pas certaine que ça soit possible. Sinon, tu l'aurais déjà fait au moment où ton meilleur ami était en couple avec Sara. Cela t'aurait évité bien des souffrances. Quelques minutes plus tard, vous abordez ces fameux départs qui ont gravité autour de Woody ces derniers mois. Le tien en faisait partie mais tu ignorais tous les autres. Sinon, tu serais restée pour ton meilleur ami même si tu avais besoin du contraire. C'est ça, cette amitié infaillible qui vous lie. A la vie à la mort, comme on dit. « M'ouais... Je m'en veux quand même de t'avoir laissé. » Réponds-tu en baissant la tête. Ton seul moyen de réconfort était qu'au moins, lorsque Woody était venu te rejoindre, il avait pu passer un peu de temps loin de ses problèmes personnels. Lorsque ton meilleur ami parle de Sara, tu ressens une boule se former dans ta gorge. C'est ta faute, tu n'aurais sûrement pas dû poser la question mais c'était plus fort que toi. Tu voulais savoir, égoïstement, si leur histoire était terminée ou non. Clairement, tu vois dans le regard de Woody et tu entends dans ses paroles que, de son côté, tout n'est pas terminé. Et ça te fait mal de penser que ce ne sera sûrement jamais le cas pour lui. Mais tu ne peux contrer ça et tu le sais. Alors, tu prends sur toi une énième fois, ravalant cette boule dans ta gorge pour te concentrer sur le mal-être de ton meilleur ami. C'est ce que tu as toujours fait et ce que tu feras toujours. Faire passer Woody avant toi, pour le meilleur et pour le pire. « Oh... je suis désolée pour toi. Je sais à quel point tu tenais à elle. Mais c'est peut-être pour mieux vous retrouver, qui sait. Maintenant, il faut que tu avances sans elle et que tu continues à être cet homme bon et généreux qu'elle connaît. Même si tu montres tout le contraire au reste du monde. Elle, elle sait. » Et toi aussi. Parce que tu connaissais Woody mieux que quiconque sur cette terre. C'est difficile pour toi d'imaginer un futur où Woody retourne avec Sara mais si c'est ce qu'il veut, tu n'iras jamais à son encontre. Même si ça veut dire que tu dois faire un trait définitif sur votre propre histoire. Parce qu'au fond, tu continues toujours à espérer qu'un jour, vous partagiez plus que de simples draps. Après cette discussion un peu plus lourde émotionnellement, tu proposes à ton meilleur ami de cuisiner quelque chose. En homme parfait qu'il est, il t'accompagne jusqu'à la cuisine pour participer à l'élaboration du repas. Commençant par te laver les mains, tu ne remarques pas que les marques sur ta peau sont désormais dévoilées. Ces fameuses marques causées par cette nouvelle addiction : l'héroïne. Woody attrape tes poignets entre ses mains, exposant au grand jour ces marques de seringue. Tu retires tes bras de ses mains, redescendant tes manches pour cacher ces marques que tu détestes. Lorsqu'il te demande leur origine, son ton n'est pas accusateur mais plutôt doux. En remontant ton regard vers le sien, tu sens les larmes te monter aux yeux mais tu les retiens parce que tu ne veux pas te montrer faible. Pas devant Woody. « Je... je crois que tu le sais. » Réponds-tu en baissant la tête pour regarder tes pieds. Tu n'es pas prête pour le dire à voix haute. Tu ne veux pas décevoir le seul homme qui compte pour toi à présent. Ou du moins, qui compte d'une autre manière que les autres. Qu'Andreas, par exemple.

__________________________

BANG MY HEAD
WITHOUT FALLING TO YOUR FEET

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Woody Rutkowski
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: sara (celle pour qui je ne serai jamais à la hauteur) - freja (celle qui devrait être tellement plus) - lola (celle qui n'a rien voulu savoir) - lily (celle qui me tient dorénavant tête) - jamie (celui qui ne mérite que ma haine) - nevaeh (celle du même sang, celle qui sera toujours là) - félix (celui du même sang, mon frère, mon ange)
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1651
ICI DEPUIS : 03/10/2014
CRÉDITS : morrigan
DOUBLE-COMPTE : nelligan malinowski & lennox nowakowski & isaiah gartshore-nairn & adán nevarez & concho rosenbach & august wojnarowski & naveen arslanian
STATUT : ⋄ poor girl, she doesn't know that loving you is the worst way to get to you
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Jeu 18 Jan 2018 - 17:38

« Oh, c’est pas moi qui te contrediras là-dessus. Autant sur ton corps de rêve à toi, que le corps d’une femme en général … » Certes, Woody avait une très forte préférence pour le corps féminin, ça ne trompait plus personne. Et il ne pouvait plus lui-même se mentir quant au corps de sa meilleure amie. Elle nourrissait très certainement la plupart de ses fantasmes, ceux dans lesquels il arrivait à mettre de côté son amour pour Sara, ceux qui lui permettaient de la laisser derrière, de la laisser vivre sa vie. Comme quoi, s’il y en avait une qui risquait d’arriver à lui faire tourner la page, ce serait sans aucun doute Freja. Ça avait toujours été une évidence, ça. Il décidait juste de fermer les yeux face à l’inévitable. C’est ce qu’il avait toujours fait, d’ailleurs, vivre dans le déni autant à propos de ses sentiments qu’à propos de sa maladie. C’était d’ailleurs cette propension à se mentir à lui-même et aux autres qui avait fait fuir Sara, il en était persuadé. « Faut pas, j’t’assure. Je suis juste … je suis content de te retrouver. » Il esquissa un sourire, caressant doucement la cuisse de la jeune femme par-dessus son pantalon. Ce genre de contact ne les effrayait plus, ce genre de touchers ne les surprenait plus. Leurs corps s’étaient habitués l’un à l’autre, ils s’appelaient, s’unissaient, se comprenaient. Ils attendaient seulement que le cœur et la tête en fassent de même. Il avait encore un peu de chemin à faire, sans doute, Woody, avant d’arriver à discerner qu’au loin, cette lumière brillante et vibrante qui guidait ses pas, c’était Freja. « Il faudra que tu m’aides, pour que je reste cet homme-là. Parce que toi aussi, tu le sais. » Woody savait qu’elle l’avait pensé. Et il le pensait aussi. Freja avait toujours su le voir malgré le voile, malgré le masque. Elle arrivait à percer cette carapace qu’il se formait autour de lui, elle arrivait à déceler la vérité à travers le mensonge. There is a crack in everything, that's how the light gets in. Une brèche en toute chose. Même en Woody. Les deux amis, les deux amants, passèrent finalement à la cuisine pour s’activer un peu et préparer quelque chose à manger. Alors que la brunette se lavait les mains, le jeune homme ne mit pas de temps à distinguer ces marques qui parsemaient sa peau mutilée. Quand elle se tourna vers lui, il attrapa ses poignets. Ça n’était pas le genre de chose qu’on passe sous silence, encore moins pour quelqu’un qu’on aime à ce point. Bien vite, Freja retira violemment ses bras de ses mains, pour redescendre ses manches qui lui servaient de bouclier contre les regards des autres. « Quand est-ce que t’as commencé ? » Demanda-t-il d’une faible voix mais, pour la faire réagir, pour la secouer un peu, il haussa le ton et répéta : « Freja ! Quand est-ce que t’as commencé ça ? » Si c’était les larmes qui laissaient entrevoir l’émotion de Freja, pour Woody, c’était la panique qui se lisait dans son regard. La peur de la perdre. La crainte qu’elle lui glisse d’entre les mains et que plus jamais il ne la retrouve.

__________________________

if i told you what i was, would you turn your back on me ? i get the feeling because everything i touch isn't dark enough, that this problem lies in me. i'm taking a stand to escape what's inside me. a monster, i've turned into a monster. (endlesslove)
AND IT KEEPS GETTING STRONGER
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar
Freja Ivanova
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 11620
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : moi & beylin.
DOUBLE-COMPTE : ciàran & zoé.
STATUT : alone in the dark.
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Ven 19 Jan 2018 - 17:06

« Ouais, je sais que tu aimes beaucoup ça. » Répliques-tu avec une petite once de reproche dans la voix. Ta jalousie envers Woody te perdra certainement mais c'était plus fort que toi. Même si, de ton côté, tu ne t'empêchais pas pour aller voir ailleurs, tu ressentais toujours une pointe de jalousie en apprenant que Woody avait couché avec telle ou telle femme. Mais même si votre relation était particulière, vous n'étiez pas exclusifs. Alors, tu ne pouvais pas reprocher à Woody d'aller voir ailleurs même si c'est pas l'envie qui te manquait. Tu avais essayé de l'oublier dans les bras d'Eden mais ça n'avait pas été un franc succès. Au contraire, même. Cette rupture t'avait détruite plus qu'autre chose. Et c'est sûrement pour cette raison que tu ne te lances jamais dans une relation amoureuse. Pour éviter toute cette souffrance qui en découle. « Moi aussi. » Murmures-tu en souriant à ton meilleur ami. Woody avait été le seul que tu avais mis au courant de ton départ. Tout simplement parce qu'il était venu te rejoindre au cours de ton voyage. Ce n'est pas la première fois que vous partagez les joies de la découverte ensemble et tu sais que ce n'est pas prêt de s'arrêter. Vous aimez trop ça l'un comme l'autre. Et c'est justement durant ces nombreux voyages que tu pouvais profiter pleinement du Woody que tu connais. Cet homme sensible, affectueux et tendre. Cet homme que tu connais, comme il le dit si bien. Et cet homme que tu aimes, sans aucun doute, plus que tu ne devrais. « Compte sur moi. » Tu n'avais jamais lâché Woody jusqu'ici et ce n'était pas aujourd'hui que les choses allaient changer. Vous aviez déjà vécu tellement de choses tous les deux. Vous en étiez ressortis plus forts que tout et aujourd'hui, tu aimais penser que votre relation était indestructible. Du moins, tant que les sentiments ne s'en mêlaient pas. Par la suite, tu décides de faire à manger au jeune homme et gentleman comme il est, il t'accompagne dans cette idée. Malheureusement pour toi, lorsque tu décides de te laver les mains, tu remontes un peu trop haut ton pull et laisses apercevoir les marques de drogue bien visibles sur tes bras. Si dans un premier temps Woody se montre doux, il l'est beaucoup moins à présent. Lorsqu'il te demande quand tout cela a commencé, tu n'as pas envie de lui répondre. Tu veux éviter ce point qui est loin d'être essentiel à tes yeux. Mais il insiste alors tu te dois bien d'y répondre. « Il y a un peu moins de deux mois. » Dis-tu, la voix tremblante. Cela veut dire que lorsque Woody est venu te rejoindre en voyage, tu avais déjà commencé. D'une certaine façon, tu avais été fière d'avoir réussi à lui cacher la vérité. Mais maintenant qu'il savait, tu t'en voulais. Beaucoup. Parce que le mensonge est sûrement la pire des choses pour ton meilleur ami. « Je suis désolée... » Murmures-tu faiblement en sentant les larmes rouler sur tes joues. Tu n'es plus capable de les retenir maintenant que Woody a haussé la voix parce que tu vois toute cette déception dans son regard que tu ne voulais pas voir, justement.

__________________________

BANG MY HEAD
WITHOUT FALLING TO YOUR FEET

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Woody Rutkowski
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: sara (celle pour qui je ne serai jamais à la hauteur) - freja (celle qui devrait être tellement plus) - lola (celle qui n'a rien voulu savoir) - lily (celle qui me tient dorénavant tête) - jamie (celui qui ne mérite que ma haine) - nevaeh (celle du même sang, celle qui sera toujours là) - félix (celui du même sang, mon frère, mon ange)
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1651
ICI DEPUIS : 03/10/2014
CRÉDITS : morrigan
DOUBLE-COMPTE : nelligan malinowski & lennox nowakowski & isaiah gartshore-nairn & adán nevarez & concho rosenbach & august wojnarowski & naveen arslanian
STATUT : ⋄ poor girl, she doesn't know that loving you is the worst way to get to you
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Mer 24 Jan 2018 - 3:41

« Comme si toi, tu pouvais vraiment adopter ce ton-là de reproche avec moi. » Freja n’était pas mieux que lui, et fort heureusement qu’il arrivait parfois à contenir sa jalousie en lui, autrement bien des hommes à Bowen auraient rapidement su que Freja était off-limits. Mais non, il ne pouvait pas faire ça, il ne pouvait pas lui faire ça. Ils ne s’appartenaient pas et c’était bien là tout le problème, au fond. Ils se connaissaient par cœur, ils savaient se déchiffrer, ils savaient se comprendre et se pardonner et pourtant, malgré cette indéniable attirance et cette longueur d’ondes sur laquelle eux seuls se trouvaient, Freja et Woody trouvaient toujours le moyen de se refuser l’un à l’autre. Ce qu’ils avaient été trop précieux, déjà. Woody lui demanda alors de l’aider à demeurer l’homme qu’elle décrivait avec tant d’aise et de conviction, comme si c’était une évidence pour tous que Woody était cette personne-là alors qu’au contraire, elle était l’une des rares personnes à le voir sous ce jour. Son vrai jour. Et Woody s’apprêtait à découvrir Freja, lui, sous un tout nouveau jour. Mais comment parler de jour alors qu’elle était clairement en train de glisser vers la nuit ? C’est à la cuisine, alors qu’elle se lavait les mains face à l’évier, que le trentenaire remarqua les marques sur ses poignets. Aucunement du genre à laisser passer une telle information, incapable de ne les voir que comme un détail à ignorer, Woody s’empara de ses mains pour porter à leurs regards les cicatrices de la brunette. « Moins de deux mois ? » Répéta-t-il, d’une voix blessée, en relevant le regard vers Freja. Ses yeux étaient brillants de tristesse, un voile de larmes les recouvrant. Son cœur se débattait dans sa poitrine et sa respiration mal contrôlée laissait bien entrevoir la colère qui grandissait en lui. Contre Freja. Mais surtout contre lui. « J’étais avec toi il y a moins longtemps que ça. J’étais avec toi il y a à peine un mois. » Releva-t-il, comme pour prendre pleinement conscience du fait que Freja avait déjà sombré dans cette noirceur avant même qu’il n’arrive. Et qu’il ne s’était rendu compte de rien, lui qui prétendait la connaître mieux que quiconque, lui qui clamait haut et fort qu’ils avaient la relation la plus ouverte. Il se fourvoyait. Là-dessus et sur tellement d’autres choses. « Pourquoi ? » Et il ne demandait pas pourquoi elle s’excusait, non. Ça, il le savait et ça, il n’était pas prêt à le pardonner. « Pourquoi tu te fais ça ? » Demanda-t-il, brisé parce qu’elle l’était.
 

__________________________

if i told you what i was, would you turn your back on me ? i get the feeling because everything i touch isn't dark enough, that this problem lies in me. i'm taking a stand to escape what's inside me. a monster, i've turned into a monster. (endlesslove)
AND IT KEEPS GETTING STRONGER
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar
Freja Ivanova
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 11620
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : moi & beylin.
DOUBLE-COMPTE : ciàran & zoé.
STATUT : alone in the dark.
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Sam 27 Jan 2018 - 0:36

Woody n'a pas tort dans ce qu'il dit mais ça n'empêche que ce n'est pas quelque chose d'agréable à entendre. Tu sais que tu n'as aucun droit de propriété sur lui. Comme lui n'en a pas sur toi, d'ailleurs. Mais c'est plus fort que toi, cette jalousie te consume jour après jour. Et même si ta raison te crie de t'enfuir, ton coeur te dit de rester. Habituellement, tu n'écoutes jamais ton coeur. Mais avec Woody, les choses sont bien différentes. Avec lui, il n'y a que ton coeur que tu écoutes, justement. Et c'est ton coeur qui te pousse à faire sortir cette once de jalousie dans ta voix que le jeune homme détecte. Tu soupires et lèves les yeux au ciel avant de répondre : « Je sais que je n'ai rien à te dire. Ça n'empêche que c'est pas très plaisant. » Tu secoues la tête et ajoutes : « Bref. » Ce n'est sûrement pas le moment pour aborder ce sujet parce qu'avec vous, ça ne l'est jamais pour parler de sentiments. Vous préférez nier. Ou même passer au-dessus comme s'ils n'existaient pas. Pourtant, ils sont bien là mais vous les ignorez. C'est plus facile comme ça même si c'est pas forcément malin. Lorsque vous passez à la cuisine, Woody tombe sur les marques d'héroïne présentes sur tes bras et ça chamboule complètement l'atmosphère. D'abord, il se montre prévenant et doux, ce qui est plutôt rassurant. Enfin ça l'était, jusqu'à ce qu'il hausse la voix et que tu détectes de la déception et de la colère dans son regard. Tu le connais par coeur, ton meilleur ami, et tu sais qu'il ne pardonnera pas si facilement cette fois. Pourtant, tu n'as pas décidé de devenir accro à la drogue du jour au lendemain et par choix. Tu n'as trouvé que ça pour échapper à tes problèmes et jusqu'ici, tu étais persuadée que c'était la bonne décision. Mais maintenant que tu es confrontée au regard de Woody, toutes tes certitudes tombent, l'une après l'autre. « Oui mais c'est pas ta faute... c'est moi... je... j'ai tout fait pour te le cacher. » Dis-tu en attrapant la main de ton meilleur ami. Tu ne veux pas qu'il se sente coupable de quoi que ce soit. Dans cette histoire, tu es la seule fautive. En entendant les derniers mots de Woody, ton coeur se brise littéralement. Tu comprends qu'il souffre par ta faute et ça, tu ne te le pardonnes pas. C'est justement pour ça que tu ne voulais rien lui dire. « Parce que je me sens détruite, Woody. » Réponds-tu en baissant la tête. Tu ouvres l'accès à ton coeur à ton meilleur ami parce que tu l'as toujours fait. Pourtant, aujourd'hui, c'est bien plus difficile qu'auparavant. « Chaque soir, je refais le même cauchemar, sans cesse, sans exception. J'arrive plus à dormir sans être terrifiée. La drogue m'aide à m'assoupir au moins quelques heures avant que les cauchemars ne reprennent le dessus. A côté de ça, ma rupture avec Eden n'a fait que confirmer ce que je savais déjà. » Que tu n'étais pas digne d'être aimée. « Et mon entreprise est en chute libre. » Murmures-tu avec honte. Maintenant, Woody savait tout. Tu espérais qu'après tout ça, il arrête de se sentir coupable parce qu'il n'avait rien fait pour provoquer ton mal-être. Au contraire. Lorsqu'il était venu te rejoindre, l'orage s'était calmé au moins pour quelques jours.

__________________________

BANG MY HEAD
WITHOUT FALLING TO YOUR FEET

Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar
Woody Rutkowski
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: sara (celle pour qui je ne serai jamais à la hauteur) - freja (celle qui devrait être tellement plus) - lola (celle qui n'a rien voulu savoir) - lily (celle qui me tient dorénavant tête) - jamie (celui qui ne mérite que ma haine) - nevaeh (celle du même sang, celle qui sera toujours là) - félix (celui du même sang, mon frère, mon ange)
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1651
ICI DEPUIS : 03/10/2014
CRÉDITS : morrigan
DOUBLE-COMPTE : nelligan malinowski & lennox nowakowski & isaiah gartshore-nairn & adán nevarez & concho rosenbach & august wojnarowski & naveen arslanian
STATUT : ⋄ poor girl, she doesn't know that loving you is the worst way to get to you
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Mar 30 Jan 2018 - 3:49

Les yeux posés sur les cicatrices de Freja, sans pouvoir les quitter, comme s’il s’attendait à ce qu’elles disparaissent doucement, à ce qu’elles glissent vers l’invisibilité. Vers l’inexistante. Parce que ça lui faisait trop mal, à Woody, de savoir que sa meilleure amie, celle qui était encore plus que ça même pour lui, pouvait s’infliger autant de souffrance. Consciemment. Volontairement. En toute connaissance des conséquences atroces que cela entraînerait chez elle, en elle. Mais elles ne disparaissaient pas, ces cicatrices, pire encore Freja les confirmait de par la tristesse dans son regard et de par le sérieux de ses paroles. Woody avait enfin relevé le regard vers elle, pour lui partager toute la déception qu’il ressentait. La déception, mais aussi la colère. Comment avait-elle pu en arriver là ? Comment avait-elle pu se laisser aller à ce point-là ? Et surtout, comment avait-il pu ne pas le remarquer, lui qui lui faisait l’amour en la connaissant jusqu’au bout de ses doigts ? « Tu me mentais, tout ce temps-là. Tu faisais comme si tout allait bien, tu faisais comme si ce voyage était pour toi une bouffée d’air frais. » Réalisa-t-il à voix haute. Il réalisait le mensonge, il réalisait la supercherie. Et alors il tentait de se rappeler. Les chandails longs, en dentelles ou en fin tissu, le drap toujours remonté sous son cou. Il faisait plus de 25°C et Freja ne lui avait jamais caché son corps. Ils étaient à ce point à l’aise entre eux. Pourquoi ? C’était la seule question qui se répétait en boucle dans la tête de Woody. La seule question à laquelle il désirait une réponse, là, tout de suite. « Ma vie entière est un bordel mais est-ce que tu me vois me ruer vers la drogue pour m’en sortir, pour m’aider à dormir ? Non ! » Cria-t-il, incapable de croire que Freja avait pu être si faible. C’était sa première pensée, sans doute égoïste et peu empathique. Mais il l’avait toujours perçue comme une femme si forte, capable de tenir tête face aux embûches de la vie. Elle avait la tête dure, aussi, et elle rentrait dans les problèmes tête baissée pour les fracasser sur son passage, les aléas de la vie. Mais elle était en chute libre, oui. Elle s’était laissée tomber, elle avait laissé tomber Woody du même fait. « Pourquoi n’es-tu pas venue à moi, plutôt ? » Il serra sa main dans la sienne, ne la quittant pas du regard malgré la douleur qui se lisait dans les yeux de l’un et de l’autre. « J’croyais qu’on était là l’un pour l’autre. Peu importe c’qui arrive. » Mais il réalisait, Woody, que ça n’allait qu’à un sens, ça. Lui accourait vers elle dès que le chaos l’oppressait un peu trop. Elle se tournait ailleurs quand tout s’écroulait.
 

__________________________

if i told you what i was, would you turn your back on me ? i get the feeling because everything i touch isn't dark enough, that this problem lies in me. i'm taking a stand to escape what's inside me. a monster, i've turned into a monster. (endlesslove)
AND IT KEEPS GETTING STRONGER
Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar
Freja Ivanova
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 11620
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : moi & beylin.
DOUBLE-COMPTE : ciàran & zoé.
STATUT : alone in the dark.
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   Mar 30 Jan 2018 - 13:42

Au-delà du mensonge, c'était avant tout pour t'assurer de ne pas le blesser que tu n'avais rien dit à ton meilleur ami. Tu savais qu'il souffrirait de cette situation parce que vos souffrances sont souvent les mêmes et découlent souvent l'une de l'autre. Et tu ne voulais pas. Tu ne voulais pas lui infliger ça alors qu'il a déjà beaucoup à penser dans sa vie, qu'il a déjà assez de problèmes sans que tu en rajoutes. « Je n'ai pas menti là-dessus. C'était le cas. Oui j'ai fait une connerie en commençant la drogue mais ce voyage m'a maintenu en vie. Sans ça et sans ta présence, je ne serais plus là pour en parler, Woody. » C'était malheureusement la vérité. Si tu étais restée à Bowen, tu es persuadée que tu aurais fini au poste de police ou pire encore, au fond d'un ravin. Tu aurais fait toutes les pires conneries qu'il existe dans le seul but de te nuire et de te faire du mal. Du coup, plutôt que de ressasser des pensées si sombres qui ne te ressemblent pas, c'est vrai, tu as préféré prendre l'air et t'envoler pour une autre destination. Du moins, le temps de quelques semaines. Même si au moment de quitter Bowen, tu n'étais pas sûre de revenir. Lorsque Woody crie une énième fois, tu fermes les yeux et te laisses tomber le long du meuble de cuisine. Tu t'assieds contre le sol, prenant ta tête entre tes mains. Tu as l'impression qu'elle va exploser tellement la situation est difficile à supporter pour toi. « Faut croire que tu es plus fort que moi... » Murmures-tu simplement. C'était vrai, malgré la maladie et les problèmes existentiels de Woody, il était plus fort que toi. Il surmontait tout. Et jusqu'ici, vous aviez tout surmonté ensemble. Ou presque. Mais aujourd'hui, tu ne t'étais pas tournée vers lui pour ne pas être confrontée à ce regard-là. Celui qui t'accuse d'être faible à cet instant précis et qui exprime toute la déception de la terre. Lorsqu'il attrape ta main dans la sienne, tu restes quelques secondes à fixer vos mains entrelacées avant de remonter tes yeux bruns vers les siens. « J'voulais pas te décevoir. Ton avis est celui qui importe le plus à mes yeux Woody. » Dis-tu avant d'ajouter : « Et puis j'me sens honteuse d'avoir besoin de ça. C'est dur d'être faible devant toi. » Tu avais toujours porté tes faiblesses devant ton meilleur ami jusqu'ici et sans broncher mais aujourd'hui c'était trop. Tu ne pouvais plus supporter un poids de plus. Alors, tu t'étais montré faible pour la première fois de toute ta vie - ou presque - et c'était déjà trop. Comme si toi, tu n'avais pas le droit de t'écrouler de temps en temps.

__________________________

BANG MY HEAD
WITHOUT FALLING TO YOUR FEET

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: #381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)   

Revenir en haut Aller en bas
 
#381 ◊ i'm dancing in the dark with you between my arms (wooja)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
sous une pluie d'étoiles...
La ville a organisé un petit rassemblement le soir-même de la Saint-Valentin, le 14 février. Tous sont conviés à amener couvertures, bouteilles de vin, délicieux pique-nique au sommet de la falaise.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus