AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes sur à l'ancienne. :siva:

Partagez | 
 

 now i cry without tears (léace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: annuska ✣ ciàran ✣ jackson ✣ jeremy ✣ jude ✣ léo ✣ lily-anaëlle ✣ maxence ✣ sacha ✣ sunny ✣ xavier.
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1227
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : captain.
DOUBLE-COMPTE : aino ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
STATUT : i need a savior to heal my pain
MessageSujet: now i cry without tears (léace)   Mar 9 Jan 2018 - 15:43

“Seule” l'unique mot qui traversait ses pensées durant son séjour, elle n'arrivait pas à penser à autre chose. L'être qui accompagnait ses pas, ses craintes et son quotidien n'y était plus, elle avait perdue son enfant dans l'accident. Après des mois, elle avait acceptée sa situation, l'erreur ne devenait plus qu'une impatience, la hâte de voir ce qui grandissait en elle entre ses bras et Grace ne se retrouvait qu'avec des larmes qu'elle balayait de ses mains quand elle se retrouvait seule. Elle en était certaine que c'était une vengeance, que c'était celui dont elle avait donnée toute sa croyance pendant des années qui venait lui retirer ce qui lui fournissait son bonheur. Il attendait le bon moment, celui qui ferait le plus mal et il n'avait pas raté. Son cœur battait seul et parfois elle aimerait qu'il se soit arrêté après que son crâne ait frappé le sol. Elle n'aurait pas à supporter la honte d'avoir annoncé à tout le monde son péché, ses parents ne lui auraient pas reprochés cette erreur, ils auraient compris sans doute. La blonde se sentait comme au point de départ, avec l'amour pour un Dieu en moins, du mépris, de la colère en plus. Elle ne voulait plus se poser des questions pour lui, s'en vouloir à chaque chose qu'elle faisait et se poser des questions, le regret avait pris le dessus en lui faisant croire qu'elle avait perdue son temps. Que cette transition de la vie de nonne à celle des gens ‘normaux' n'aurait pas dû durer autant de temps, qu'elle n'aurait pas dû se mettre des freins. Muette pendant des jours, elle n'avait repris la parole qu'à la matinée, quand les médecins avaient jugé qu'elle pouvait s'en aller. Grace avait appelée la personne dont elle était le plus proche depuis des mois, Léo. Il y avait sa famille, mais elle s'en était éloignée depuis ces derniers-mois et elle n'osait pas les regarder dans les yeux, alors que Léo, s'il lui rappelait la douleur du souvenir de l'enfant, sa présence avait toujours été rassurante. À son arrivée, elle se levait difficilement du bord du lit en lui jetant un regard triste, pourtant un large sourire forcé aux lèvres. « Merci d’être venu. » Soufflait-elle simplement. Un bras dans le plâtre, une jambe boiteuse, des légères cicatrices sur le front suite à ses points de sutures, elle ne devait pas être réellement la plus belle femme qu’il ait vu, mais ce n'était pas ce qu'il venait voir, du moins, elle ne pouvait que s'en faire, son esprit était ailleurs, loin de l'idée qu'il puisse la juger.

__________________________

i need your help, i can't fight this forever.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4521
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©tearsflight
DOUBLE-COMPTE : Jackson
STATUT : So before I save someone else, I've got to save myself
MessageSujet: Re: now i cry without tears (léace)   Mar 9 Jan 2018 - 22:57

Il y avait eu ce 25 décembre, la veille au soir Léo était allé à la messe de minuit pour fêter Noël, il ne l’avait pas fait depuis son enfance forcé par sa grand-mère et il ne comptait plus le faire parce que la religion et lui ça faisait deux. Mais ce soir là il s’était tenu sur ce banc, dans cette grande église froide, il faisait toujours froid dans les églises, même en Australie, la main de Grace dans la sienne, il avait écouté des chants et le sermon du bon père et étrangement, il avait sentit une sorte d’euphorie lumineuse s’emparer de lui, comme si la magie de Noël prenait enfin tout son sens, au delà de toute la frénésie commerciale. Il ne savait pas bien ce que ça signifiait, non, il n’allait pas devenir croyant pour autant, c’était certainement le simple fait de partager enfin avec Grace un peu de sa ferveur, d’entrer dans son monde. Et puis le 25, donc, ils avaient déjeuné chez les parents Emerson, un grand repas dans la démesure comme c’était toujours le cas avec sa mère. Il y avait eu des cadeaux somptueux et le visage lumineux de Charlotte, si heureuse de devenir grand-mère à nouveau, totalement charmée par une Grace, timide mais rayonnante, comblée de voir son fils enfin heureux avec une femme. Cette fin d’année était parfaite pour Léo, il était aux anges, le ventre de Grace s’arrondissait et il avait commencé à dévaliser les magasins pour enfant, achetant peluches, petits vêtements et décoration, réagençant sa maison pour pouvoir accueillir femme et enfant dans un nouveau nid douillet parce qu’elle avait accepté de venir vivre avec lui. Ils ne connaissaient pas le sexe, c’était la surprise, selon Grace ils n’avaient pas besoin de savoir, c’était un vrai “cadeau de Dieu”, qu’ils le gardent secret jusqu’au bout. Et après tout, elle avait peut-être raison, même si notre homme, lui, appelait plutôt ce bébé un coup de pouce du destin. Tout était parfait… et Léo n’avait même pas trouvé ça louche… pourtant il aurait dû s’en douter, tout allait trop bien.
Ce matin le téléphone de Léo avait sonné, le sortant péniblement d’un sommeil lourd et tumultueux. Il fallait qu'il se rende à l’hôpital. Il s’était levé et avait fait le même chemin que tous les jours depuis deux semaines. Deux longues semaines depuis l’accident, depuis que Grace s’était fait renverser par un chauffard. Deux semaines que tous les jours il s'asseyait à côté d’elle, qu’il lui prenait la main, qu’il lui parlait et qu’il se trouvait face à un mur, il affrontait son silence chaque jour durant de longues heures et puis il rentrait chez lui, ouvrait une bouteille d’alcool fort et se saoulait jusqu’à s’écrouler. Il voulait oublier ce qu’on lui avait dit, que l’enfant était mort dans l’accident et qu’il ne restait plus rien de son bonheur si parfait. Il ne voulait plus avoir l’image de cette Grace inerte sur son lit, muette, le regard vide, incapable de verser même une larme devant lui, incapable de surmonter sa peine et de soulager un peu de celle de celui qu’elle aimait. Il s’en voulait d’avoir baissé sa garde et d’avoir cru même une seconde qu’il pouvait prétendre à cette vie parfaite qui s’offrait à lui. Et il s’en voulait davantage de lui en vouloir à elle, de n’avoir qu’une chose en tête depuis des jours. Le fait qu’elle n’avait jamais voulu de cet enfant, de cette vie, qu’elle s’était forcée durant des mois et qu’aujourd’hui elle se sentait peut-être libre de ne plus avoir à prétendre être heureuse avec lui. Aujourd’hui Grace l’avait appelé, pour la première fois de l’année il avait entendu sa voix au téléphone, elle lui demandait de venir la chercher à l’hôpital, elle sortait. Et lui était effrayé de devoir se retrouver face à celle qu’il pensait ne plus reconnaître, effrayé par la suite dont il ignorait tout. Il s’approcha de la blonde qui lui offrait un des sourires les plus factices qu’il ait connu, lui était incapable de sourire. Tu es prête, tu es sûre ? Il pris son sac et ensemble ils sortirent de cette chambre impersonnelle. Une fois sur le parking Léo observa Grace qui semblait épuisée par ces quelques pas qu’elle avait fait. Il avisa un banc juste devant eux. Viens, on va s’assoir un peu, on n’est pas pressé. Après tout, rien ne les attendait après. Peut-être qu’il est trop tôt pour que tu sortes...


__________________________


love is a losing game
Quand tu diras que c'est ma faute, que je n'ai jamais su t'aimer. Au diable toi et tes apôtres. Je m'en vais  ››› alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: annuska ✣ ciàran ✣ jackson ✣ jeremy ✣ jude ✣ léo ✣ lily-anaëlle ✣ maxence ✣ sacha ✣ sunny ✣ xavier.
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1227
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : captain.
DOUBLE-COMPTE : aino ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
STATUT : i need a savior to heal my pain
MessageSujet: Re: now i cry without tears (léace)   Jeu 11 Jan 2018 - 0:45

La tristesse l'emportait sur tout, elle n'osait plus parler, tout semblait compliqué. Pas à cause de l'accident, simplement à cause de la perte qui la rongeait. Si elle détestait ce que Dieu l'infligeait, elle avait peur que ce soit de sa faute, qu'inconsciemment au début de sa grossesse elle ait tellement voulue la perte de l'enfant pour qu'Il agisse. Et elle était en colère contre lui, parce qu'il était en retard ou qu'il faisait n'importe quoi. Qu'il se vengeait qu'une de ses fidèles puisse lui tourner le dos, pendant sa convalescence, elle s'était trouvée mille et une raison d'être en colère, de ne plus avoir envie d'entendre parler de lui. Croire que lorsqu'elle avait enfin trouvée le bon chemin dans sa vie, qu'elle avançait dans ce qui semblait être ce qui avait de plus joyeux n'était qu'une illusion la dégoûtait, l'attristait et elle ne parvenait plus à exprimer ce qu'elle ressentait. Elle n'exprimait plus rien, elle n'avait évoqué que des faibles mots dans la matinée à contrecœur parce qu'elle avait été obligée de le faire, mais son silence, elle aurait voulu le prolonger tout le temps qu'il le fallait. Le deuil de ce qui n'était pas encore né était bien trop difficile. Et elle arrivait à comprendre la douleur que certaines femmes rencontraient. Faire semblant d'aller bien alors qu'elle souffrait, elle en avait l'habitude, pourtant cette fois tout semblait difficile, comme si on venait de lui rajouter trop de poids sur les épaules, incapable de faire des choses, d'avancer. Bloquée, dans la fosse qui se trouvait sur le passage de son bonheur, elle ne l'avait pas vu arriver ou peut-être bien qu'il était apparu par surprise. Lorsque Léo passait la porte de sa chambre d'hôpital, la blonde se levait en lui jetant un regard triste, comme chaque jour depuis deux semaines. Pas un sourire de sa part, alors qu'elle en faisait l'effort. Mais elle ne demandait rien de plus que sa présence. Celle qui l'avait toujours réconfortée alors qu'aujourd'hui, elle ne lui faisait que du mal, parce qu'elle avait l'impression de lui avait fait mal, que tout était de sa faute. « Oui, je suis prête. » La blonde baissait la tête, comme si elle avait l'impression que Léo n'avait qu'envie qu'elle reste ici, qu'elle ne sorte pas. Pourquoi ? Elle n'avait rien à faire ici, elle ne voulait plus se tenir dans cette chambre. Ici elle avait perdue l'enfant, ici le peu d'images avant l'accident lui montait à la tête, l'odeur ne lui convenait plus, elle en devenait malade. Rien n'allait. Et en plus, elle se faisait des idées, trop. Ils sortaient tous les deux, Grace suivant difficilement à cause de sa jambe qui lui tirait, malgré les efforts de faire croire que tout allait bien, qu'elle pouvait le faire, le physique ne mentait pas. « Pourquoi tu dis ça ? Je ne veux pas rester dans cet hôpital, je n'arrête pas de penser à l'accident, à regretter d'être sortie et m'en vouloir. Ça ne me sert à rien d'être ici, que me faire plus de mal. » S'était-elle persuadée avec le temps. « Mais si tu ne voulais pas me voir sortir, il ne fallait peut-être pas venir me chercher. » Râlait-elle en détournant le regard, vexée de ses paroles. Un rien pouvait l'irritée tellement elle avait l'impression que le monde était contre elle.

__________________________

i need your help, i can't fight this forever.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Léo Emerson

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Andrea ♦ Zéphyr ♦ Maxine ♦ lennox ♦ Grace ♦ Liam ♦ Lily ♦ Woody ♦ ...
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 4521
ICI DEPUIS : 19/03/2013
CRÉDITS : ©tearsflight
DOUBLE-COMPTE : Jackson
STATUT : So before I save someone else, I've got to save myself
MessageSujet: Re: now i cry without tears (léace)   Dim 14 Jan 2018 - 20:44

Il fallait que la vie soit bien cruelle pour séparer deux personnes qui semblaient tant s’aimer de façon si violente. Qu’elle vous en veille ou que vous soyez maudit, quelque chose du genre. Pour sacrifier une vie innocente et meurtrir deux êtes déjà bien échaudés. Pourtant quelque part Léo n’était pas surpris, lui l’optimiste, le bout en train, il avait si souvent été cassé dans son élan par de nouvelles épreuves. Comme si, finalement, son éternelle bonne humeur n’était qu’un écran de fumé pour cacher le fait qu’il était brisé de l’intérieur par une vie qui ne lui faisait pas de cadeaux. Cette fois-ci plus que les autres il avait l’impression qu’il ne serait jamais capable de se relever, comme si c’était l’épreuve de trop. Il ne faisait même plus l’effort de faire semblant et il se fichait bien de l’avis des autres, qu’ils aillent se faire voir avec leur compassion et leurs conseils ridicules. Ca ira mieux, les choses vont s’arranger qu’ils disaient, conneries ! Personne ne savait, personne n’était à sa place ni à celle de Grace. Aujourd’hui il était seul, quand il rentrait chez lui la maison était vide et même quand il retrouvait la blonde il avait l’impression qu’elle n’était plus là, le bébé ne verrait jamais le jour et l’avenir lui paraissait bien sombre. Pourtant s’aurait pu être pire, au départ, lorsqu’il avait reçu l’appel de l’hôpital lui disant que Grace avait eu un accident il pensait l’avoir perdu, lors de l’opération il avait cette trouille monstre qu’elle ne sorte pas vivante du bloc… S’aurait pu être pire, elle était vivante… et pourtant même ça, ça ne le soulageait pas. Depuis des jours Léo se sentait vide, de toute énergie, de tout sentiment mis à part ce poids sur son coeur si lourd à porter. Peut-être que la peine aurait pu être un peu plus douce à porter si seulement Grace avait parlé, si elle l’avait aidé mais elle n’avait pas fait cet effort là, elle était resté prostrée sur son lit alors qu’elle le voyait tous les jours tenter de nouer le contact, mais elle n’avait rien fait, pas même une main tendue vers lui. Et il n’avait pas vraiment le droit de lui en vouloir parce que c’est elle qui avait eu l’accident, c’est elle qui avait perdu l’enfant, c’est elle qui souffrait de ses blessures. Non, il n’avait pas le droit, alors il ne disait rien, rongeant son frein durant des jours, pourtant lui aussi portait ses propres souffrances et, peut-être inconsciemment, elle lui en infligeait encore plus. Une fois assise sur le banc, la jeune femme le fixait avec ce regard éteint et plein de peine qu’il lui connaissait depuis quelques jours, pourtant une flamme de colère semblait danser dans ses prunelles. J’dis ça pour rien. Tu a sûrement raison… Après tout elle avait raison, rester enfermée dans une chambre aseptisée n’aidait certainement qu’à ressasser ses idées noires. Sur la défensive, elle s’obstinait à croire qu’il ne voulait pas qu’elle sorte. Il soupira, évidemment il n’avait pas voulu qu’elle se sente agressée et pourtant, au fond, elle n’avait pas totalement tort. Non pas que Léo ne voulait pas que Grace aille mieux, mais pour la première fois depuis longtemps, lui qui s’était pourtant battu pour que leur relation fonctionne, celui qui la croyait plus forte que tout, n’arrivait pas à imaginer l’avenir avec celle qu’il aimait pourtant si fort, pire, il l’effrayait. Ne dis pas ça, je suis content que tu sortes. On va rentrer à la maison, d’accord, on va prendre le temps. C’est juste que je veux pas que tu précipites les choses. Je suis là pour toi. Il tenta de lui prendre la main, espérant qu’elle ne le rejette pas une nouvelle fois. Il était là… depuis le début… il était d’ailleurs celui qu’elle avait appelé aujourd’hui. Alors peut-être qu’il dramatisait les choses, peut-être qu’il lui fallait juste du temps et que tout rentrerait dans l’ordre, peut-être qu’ensemble ils réussiraient à guérir.


__________________________


love is a losing game
Quand tu diras que c'est ma faute, que je n'ai jamais su t'aimer. Au diable toi et tes apôtres. Je m'en vais  ››› alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
adm f
avatar

Grace Darwin

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: annuska ✣ ciàran ✣ jackson ✣ jeremy ✣ jude ✣ léo ✣ lily-anaëlle ✣ maxence ✣ sacha ✣ sunny ✣ xavier.
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1227
ICI DEPUIS : 22/04/2016
CRÉDITS : captain.
DOUBLE-COMPTE : aino ✣ andeana ✣ anka ✣ jaeden
STATUT : i need a savior to heal my pain
MessageSujet: Re: now i cry without tears (léace)   Hier à 22:45

Elle se murait dans le silence parce qu'elle n'était pas capable de se consoler elle-même. La tristesse l'accaparait, la mettait dans une pièce où elle se retrouvait seule, torturée. Elle se détestait pour toutes ces mauvaises choses qu'elle avait pensé lorsqu'elle était au début de sa grossesse, lorsqu'elle rejetait l'enfant. Et maintenant elle se détestait de ne pas pouvoir dire un mot à Léo, ne pas pouvoir le consoler tant qu'elle n'allait pas mieux elle-même. La blonde se créait une nouvelle solitude, un nouvel espace avec l'homme qu'elle aimait, sans savoir si elle pouvait réellement le retrouver. Est-ce que les femmes qui avaient perdue des enfants ressentaient le besoin d'être seule ? Grace avait constamment la compagnie de Léo, il était venu chaque jour, il s'était montré comme le plus parfait des hommes à ses yeux et elle n'avait rien fait. Littéralement rien. Et si elle trouvait ça cruel, elle ne pouvait s'empêcher de penser que la solitude résolverait sans doute sa peine. Alors qu'ils s'installaient sur un banc, l'ancienne sainte s'irritait vite avec ses paroles. Rester dans cet hôpital ne lui faisait que du mal. Si elle avait vécue un accident, elle ne ressentait pas le besoin de rester dedans. La douleur morale était si forte qu'elle effaçait celle physique. Elle en oubliait presque l'état qu'elle était arrivée suite à ça. Vexée, elle lui sortait une phrase stupide qu'une gamine pouvait dire pour n'importe quoi. Léo l'aurait sorti d'ici même s'il ne le voulait pas, elle en était presque certaine. Elle glissait sa main dans celle de son compagnon, tournant son regard azur vers lui. « Je le sais bien que tu es là. » Dans un souffle presque inaudible. Il l'était toujours, c'était une des raisons du pourquoi elle n'avait pas pu s'en défaire plus qu'un mois, elle n'avait pas dit non longtemps pour qu'ils se remettent ensemble et qu'ils vivent une sorte d'illusion parfaite, effaçant son erreur. « Je précipite toujours les choses ... » Répétait-elle en basculant sa tête sur le côté. « Je crois que j’aimerais rentrer chez-moi et être un peu … seule. » Annonçait-elle difficilement, puisqu’elle ne voulait pas le mettre de côté, mais elle ne pouvait pas faire autrement, elle ne voulait pas pleurer devant lui et elle ne savait rien faire d’autres, se contenir trop longtemps. « Tu mérites tellement mieux que passer ton temps avec moi. » Il méritait mieux pour tout, en fait. Grace se perdait totalement dans ce qu’elle était, ce qu’elle devait être et le caractère qu’elle devait adopter. Elle ne se reconnaissait même plus elle-même. Elle ne voulait pas qu’il assiste à ce spectacle désastreux. « Comment tu te sens ? » Après tout ce qu’elle venait de dire, tout ce qu’ils venaient de vivre, c’était sans doute une question à éviter, mais elle voulait qu’il puisse voir qu’elle pensait à lui, bien que maladroitement.

__________________________

i need your help, i can't fight this forever.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: now i cry without tears (léace)   

Revenir en haut Aller en bas
 
now i cry without tears (léace)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers:  
all i want for christmas is you !
Le mois de décembre arrive maintenant à grands pas ! Afin de permettre aux habitants de se mettre dans l'esprit du temps des Fêtes, Le Maire les a convié sur la place pour des activités que vous rêvez de découvrir !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus