AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes sur à l'ancienne. :siva:

Partagez | 
 

 Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
avatar

Amy-Lee Hartwood

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 89
ICI DEPUIS : 10/01/2018
STATUT : célibataire
MessageSujet: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   Jeu 11 Jan 2018 - 17:07




   
   

Adán & Amy
“Résiste ! Prouve que tu existes.”



M
e voilà dans l'avion qui me mène vers ma nouvelle vie. La vraie vie, j'en suis certaine. Je prends un nouveau départ, je laisse derrière moi les ombres et les tourments. Adieu Galway, adieu l'Irlande. Je ne suis pas certaine de revenir un jour. Il n'y a plus rien pour moi ici. Mon père ? Oh, il a su vivre sans moi toutes ces années où il m'a abandonnée, il saura continuer. Au pire, à lui de venir me voir en Australie. Je compte tout faire pour rester là bas et ne jamais revenir. C'est un peu fou de penser ça d'un pays que je ne connais pas mais je ne suis pas très nette de toute façon.

J'ai eu plusieurs escales, là c'est mon dernier vol. Pour quelqu'un qui n'avait jamais pris l'avion, c'est un sacré baptême que j'ai eu. Ce dernier vol est le plus court et tant mieux car j'avoue que je commence à être fatiguée. Pour autant j'ai toujours le sourire quand un jeune homme prend place à côté de moi. On se dit juste bonjour et il s'installe. Rien de plus jusqu'au décollage. Je m'extasie sur le paysage par le hublot. Et finalement, après une vingtaine de minutes, je me tourne vers lui et avec mon accent irlandais, je lui demande :  

« Vous êtes d’ici ? »

Je n'ai jamais de mal à entamer la discussion, à aller vers les autres. J'aurais pu être renfermée mais j'ai eu une telle soif de découverte quand j'ai pu sortir, que je ne veux rien rater. Ni les moments, ni les occasions, ni les gens. Et j'aime beaucoup le regard brun de cet inconnu. Il a quelque chose dedans qui me donne envie de le découvrir.



           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

         

__________________________

How would you feel, if I told you I loved you?
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Adán Nevarez

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1031
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : .nephilim (a) & anaëlle (s)
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : el amor es así ; inspirador, cautivador, conmovedor, provocador
MessageSujet: Re: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   Jeu 11 Jan 2018 - 18:12

Au début du mois de septembre, Adán avait plié bagages, quelques mois seulement après son retour au Mexique, après son exil quasi-forcé des États-Unis. Il n’aurait pas eu à partir dès maintenant, mais c’aurait été inévitable, sous les nouvelles politiques. Plutôt que de prétendre être en mesure de se construire une vie dans ce pays qui n’offrait plus que des rêves inatteignables, Adán avait préféré retourner chez sa famille qui vivait encore de l’autre côté de la frontière. Toutefois, son plan n’avait jamais été de rester là-bas. Alors à peine rentré chez lui, il planifiait déjà son nouvel envol. Le choix de la destination s’était finalement arrêté sur l’Australie, il avait fait quelques recherches, contacté quelques personnes, pour trouver une jeune femme qui acceptait de lui sous-louer une chambre payable en argent comptant, sans jamais poser plus de questions. Adán avait certes réussi obtenir un visa de travail, mais il n’était que d’une durée d’un an, et il ne prévoyait pourtant pas quitter l’Australie après ce temps-là. Tout comme il n’avait pas quitté les États-Unis après ses deux ans. Tôt ou tard, il redeviendrait illégal, ce statut lui collait à la peau, mais il avait appris à vivre avec. C’est donc sans regret qu’il avait pris son envol vers l’Australie, avec de nombreuses escales en cours de route. Après des heures et des heures de vol, le mexicain en était à son tout dernier trajet, et fort heureusement d’ailleurs parce que ses jambes trop longues pour les bancs de l’avion commençaient sérieusement à le démanger. Il trouva rapidement son siège, sur les côtés de l’avion. Elle avait le hublot et lui l’allée. Une moins belle vue, mais un peu plus de place pour ses jambes. Il la salua chaleureusement, déposant son sac à dos dans la petite cabine à bagages au-dessus de leur tête, et prit place à côté de la blonde. Au moment du décollage, leurs deux visages étaient tournés vers le hublot. Il avait l’impression de voir le paysage à travers son regard à elle, parce qu’à travers la toute petite fenêtre, il ne faisait aucun doute qu’ils y voyaient exactement la même chose. Quand l’avion fut au-dessus des nuages et qu’une certaine stabilité fut trouvée, la jeune femme se tourna vers lui et lui demanda s’il venait d’ici. Il eut un léger rire. « Du ciel ? Non, non, je ne suis pas un ange … Mais je prends en note cette pick-up line, c’est la première fois que je l’entends, et je la trouve bien originale. » Il continua à rire, bien sûr qu’il se moquait. Puis, il secoua doucement la tête de gauche à droite. « Non, je viens du Mexique, à vrai dire. Et vous ? » Cela s’entendait d’ailleurs dans son accent fortement hispanique, tandis qu’elle avait un accent un peu plus anglais, écossais ou irlandais. Il n’avait jamais su faire la différence.

__________________________



UNA NOCHE SE ACUESTAN CON LA
MUERTE EN EL LECHO DEL MAR
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Amy-Lee Hartwood

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 89
ICI DEPUIS : 10/01/2018
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   Jeu 11 Jan 2018 - 19:20




   
   

Adán & Amy
“Résiste ! Prouve que tu existes.”



J
e pouffe légèrement. Je n’avais pas pensé à ce genre de réponse mais j’adore. Je lui souris pleinement et finit par rire moi aussi. Je note son accent, effectivement il n’est pas australien lui non plus. Peut-être espagnol, ou d’un pays où l’on parle cette langue. Je n’en connais que quelques mots, je n’étais pas très assidue en cours de langue je dois bien l’avouer. En revanche, j’adore l’accent chantant des hispaniques. Mexicain m’apprend-il. J’écarquille les yeux, surprise. Je ne le devrais pas, après tout moi aussi je suis au bout du monde.

« Alors comme pour moi c’est un grand voyage. J’arrive d’Irlande. C’est la première fois que je quitte le pays, et je n’ai déjà plus envie d’y retourner. »

Je jette un regard par le hublot en disant cela. On voit la mer de corail qui semble s’étirer jusqu’à l’infini. Un bleu lagon qui n’a rien à voir avec la mer en Irlande, plus foncée, plus bourrue, dangereuse par moments, capricieuse aussi. Je l’apprécie mais elle ressemble trop à mon passé. Alors que les étendues de plages paradisiaques que j’aperçois depuis mon approche de l’Australie m’apaisent. Je pousse un soupir satisfait et reporte mon attention sur mon voisin. Je lui tends la main.

« Amy-Lee. Nouvelle habitante de Bowen. »

J’entends ma mère hurler que je ne dois pas parler aux inconnus, devenir hystérique à l’idée que je divulgue mon identité et là où je vais vivre. Je chasse son fantôme en me concentrant sur les yeux bruns de l’homme face à moi.




           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

         

__________________________

How would you feel, if I told you I loved you?
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Adán Nevarez

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1031
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : .nephilim (a) & anaëlle (s)
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : el amor es así ; inspirador, cautivador, conmovedor, provocador
MessageSujet: Re: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   Jeu 11 Jan 2018 - 19:36

Il venait de loin, le Adán, oui. Il avait parcouru des kilomètres et des kilomètres en une seule journée. Mais elle aussi, après tout. L’Irlande, ce n’était pas la porte d’à côté, c’était une contrée encore bien inconnue pour le mexicain qui n’avait jamais quitté le continent nord-américain … jusqu’à aujourd’hui. Il avait toujours voyagé à travers les souvenirs et les regards des autres, s’abreuvant de fantasmes via les histoires qu’on lui racontait. C’était à son tour d’explorer un peu plus ce monde, et l’Australie lui réservait de magnifiques endroits, il en était persuadé. « Qu’est-ce que vous laissez derrière ? » Demanda Adán, sans passer par quatre chemins. Elle disait ne plus avoir envie d’y retourner déjà, alors que certains voyageurs à l’aube d’une grande et longue aventure auraient pu déjà avoir le mal du pays, la nostalgie de leur confort. Ça ne semblait pas être son cas, comme si elle fuyait quelqu’un ou quelque chose. Tout le monde fuit un peu quelque chose, non ? La jeune femme tourna le visage à nouveau vers Adán, lui tendant sa main avec un sourire. Lui, un sourire mêlé à la surprise, l’ébahissement, et la joie. « No way. Bowen ?! » Petit patelin perdu sur les côtes est de l’Australie, petite ville qui ne ressortait pas parmi les autres. « Adán, nouvel habitant de Bowen. » Répéta-t-il, mais pour lui cette fois, en attrapant la main d’Amy-Lee. « Comme quoi, vous avez beau venir d’Irlande et moi du Mexique, le monde est quand même petit, à sa propre manière bien magique. » Déclara-t-il tout en relâchant la main de la jolie blonde, redéposant la sienne sur sa cuisse.

__________________________



UNA NOCHE SE ACUESTAN CON LA
MUERTE EN EL LECHO DEL MAR
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Amy-Lee Hartwood

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 89
ICI DEPUIS : 10/01/2018
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   Jeu 11 Jan 2018 - 20:00




   
   

Adán & Amy
“Résiste ! Prouve que tu existes.”



Q
uand il me demande ce que je laisse derrière, je laisse échapper un : « Rien. » avant de me présenter. Et là, c’est ce que j’appelle un des petits miracles de la vie. Il va également à Bowen. Décidément, il me fait beaucoup sourire cet inconnu. Presque plus inconnu d’ailleurs. Adán. Il me prend la main ce qui me fait légèrement sursauter. Ça me surprend sur le coup. Je suis moi-même assez tactile donc ça ne me dérange pas. Surtout qu’il ne s’éternise pas comme pourrait le faire un mec rasoir.

« C’est fou ça ! Si ça se trouve on va être voisins ! »

Cette idée me fait rire. En tout cas, je suis persuadée que cette rencontre n’est pas anodine. Se rencontrer comme ça, deux étrangers posant leurs bagages dans une ville loin de chez eux, c’est comme s’il y avait déjà un lien entre nous. Je ne serais pas la seule un peu perdue et quelque part, ça me conforte encore plus dans l’idée que j’ai fait le bon choix.
Au même moment l’hôtesse de l’air passe près de nous avec son chariot pour proposer boissons et snacks. Je lui fais signe.

« Qu’aimez-vous boire Adán ? On a quelque chose à fêter, il me semble. »

Je vais avoir l’air d’une fêtarde mais je m’en fiche bien. Je me sens à nouveau grisée par mon arrivée à Bowen, la fatigue s’est évaporée laissant place à l’excitation. Un peu comme lorsque je sortais en douce et découvrait le monde autour de ma maison qui était en réalité une prison. Quand je l'ai quittée définitivement, je me suis sentie libre. Mais ce n'était rien comparé à maintenant. Je sais que certains fantômes me hanteront toute la vie, mais j'ai laissé mes chaines en Irlande.




           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

         

__________________________

How would you feel, if I told you I loved you?
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Adán Nevarez

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1031
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : .nephilim (a) & anaëlle (s)
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : el amor es así ; inspirador, cautivador, conmovedor, provocador
MessageSujet: Re: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   Jeu 11 Jan 2018 - 23:32

Rien, elle ne laissait rien derrière. Peut-être était-ce pour cette raison, d’ailleurs, qu’elle ne regrettait pas d’être partie de sa terre natale. Quand on ne laisse rien derrière, c’est qu’on n’a pas d’attache, pas vrai ? Si rien ne l’attendait en Irlande, à quoi bon vouloir y revenir ? Adán avait des attaches, lui, au Mexique. Une famille, des amis, mais pas la liberté dont il rêvait, pas la simplicité de vie qu’il recherchait. Il ne répondit rien à la jeune femme, pas là-dessus du moins, et elle enchaîna de toute façon bien vite sur les présentations. En prenant sa main, Amy-Lee sursauta doucement, ce qui fit sourire Adán qui ne releva toutefois pas. Il était bien trop captivé par la magie du moment : sa voisine de siège d’avion serait peut-être aussi sa voisine à Bowen. Quelle drôle de coïncidence ! Parfois, le hasard faisait bien les choses. Si c’en était, du hasard. « Si c’était le cas, je pense que je fouillerais les alentours à la recherche de caméras cachées. » Il rit. Ça ne pourrait être qu’un coup monté, arrangé. Ou alors deux êtres destinés à se rencontrer. Une agente de bord traversa l’allée avec son chariot de boissons et de collations, et Amy-Lee lui demanda ce qu’il aimait boire, prétextant qu’ils avaient vraisemblablement quelque chose à fêter. Il hocha la tête. « Absolument. » Il se tourna vers l’agente de bord. « Qu’avez-vous, comme alcools, pour nous pauvres passagers de la classe économique ? » Demanda-t-il avec un léger rire. La demoiselle leur indiqua qu’ils avaient le choix entre un verre de vin mousseux, ou alors du vin rouge ou blanc tout simplement. Il arqua un sourcil en se retournant vers la blonde. « Un mousseux ? C’est le plus festif. » Proposa-t-il, bien enjoué lui aussi à l’idée de trinquer à cette nouvelle aventure qu’il ne débutait plus seul, à présent.

__________________________



UNA NOCHE SE ACUESTAN CON LA
MUERTE EN EL LECHO DEL MAR
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Amy-Lee Hartwood

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 89
ICI DEPUIS : 10/01/2018
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   Sam 13 Jan 2018 - 0:11




   
   

Adán & Amy
“Résiste ! Prouve que tu existes.”



C
’est étrange cette impression d’être sur la même longueur d’ondes après seulement quelques phrases échangées. Même le choix d’alcool est celui que j’aurais choisi. Certes, c’est sans doute le choix que feraient la plupart des gens mais tout de même. Je hoche positivement la tête :

« Tout à fait ! »

L’hôtesse prend ma réaction pour une confirmation et nous sort une bouteille de mousseux ainsi que deux verres. Je ne sais pas trop ce qui lui passe par la tête mais elle nous observe avec un sourire et sort deux petits paquets de crackers qu’elle nous offre. Elle nous annonce le prix de la bouteille, évidemment trop cher pour ce que c’est mais j’ai appris que c’était comme ça dans les avions, les trains et sur les autoroutes. Au cinéma aussi. Bref. Je sors mon portefeuille et avant que mon nouvel ami ne s’y oppose.

« On partage ? »

Une fois réglée, l’hôtesse repart en nous félicitant. Je jette un regard amusé à Adán en me retenant de rire puis la remercie.

« Je te laisse l’ouvrir… on peut se tutoyer ? »

Je n’aime pas trop le vouvoiement en dehors du travail, et encore bien souvent mes patientes finissent par me tutoyer. Je trouve que ça met trop de distances entre les êtres.




           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

         

__________________________

How would you feel, if I told you I loved you?
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Adán Nevarez

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1031
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : .nephilim (a) & anaëlle (s)
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : el amor es así ; inspirador, cautivador, conmovedor, provocador
MessageSujet: Re: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   Sam 13 Jan 2018 - 3:01

Le choix s’arrêta sans hésitation sur le vin mousseux, tous les deux semblaient bien d’accord sur ce choix on ne peut plus festif. Adán n’avait pas de mal à s’imaginer qu’en première classe, ils avaient droit à un vrai champagne, mais le mexicain ne se laissait pas rebuter par ce genre de différence. Il aurait un bon verre de mousseux mais par-dessus tout, il le boirait en charmante compagnie, et ça c’était une chance que même l’argent ne pouvait promettre. « Gracias. » Répondit Adán à l’agente de bord, n’ayant toujours par perdu ses réflexes de réponses courtes dans sa langue natale. Bonjour, au revoir, merci, oui, non. Tous des mots qui étaient tellement ancrés dans son vocabulaire que même un long séjour aux États-Unis n’avait pas su déloger. Et puis, au moins, tout le monde ou presque avait cette base d’espagnol, ce qui ne faisait pas de lui un grand incompris. L’hôtesse de l’air déposa devant eux la bouteille, les coupes ainsi que des paquets de crackers tendus avec un clin d’œil. Adán lui sourit, et ce sourire se figea bien de surprise quand il apprit ensuite le prix de la bouteille. Il avait rarement pris l’avion, lui. Il se tourna vers la jeune femme alors qu’elle proposait de partager. Il hocha la tête. « Sí. » Répondit-il avec un sourire, se tortillant sur son siège pour atteindre son portefeuille inconfortablement rangé dans la poche arrière de son jeans. Il compléta le montant donné par Amy, et l’agente de bord s’éloigna après les avoir félicités. Il la regarda avec interrogation un moment, avant de croiser le regard de la blonde et de pouffer de rire. À sa demande, Adán s’occupa d’ouvrir la bouteille et de leur servir le vin mousseux. « Gracias a Dios, si ce n’était pas toi qui le proposais, je le faisais dans les cinq prochaines minutes. » Répondit-il en ce qui concernait le vouvoiement. Il tendit sa coupe à Amy, avant de pencher un peu plus vers elle et de demander, à voix un peu plus basse puisque l’employée n’était qu’à quelques pas plus loin dans l’allée : « Tu crois qu’elle pensait assister aux célébrations d’un couple en vol vers leur lune de miel ? » Demanda-t-il, amusé.

__________________________



UNA NOCHE SE ACUESTAN CON LA
MUERTE EN EL LECHO DEL MAR
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Amy-Lee Hartwood

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 89
ICI DEPUIS : 10/01/2018
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   Dim 14 Jan 2018 - 18:13




   
   

Adán & Amy
“Résiste ! Prouve que tu existes.”



J
e souris à la remarque d’Adán, au moins lui non plus ne s’embête pas avec le vouvoiement. Et j’aime bien quand il parle en espagnol. Certes les australiens ont un accent différent du mien et des expressions bien à eux, mais on parle anglais ici. Alors lui avec sa langue natale, il apporte un vrai brin d’exotisme. Il se penche un peu vers moi et j’entends qu’on a pensé à la même chose. Je ris doucement. On dirait deux gamins qui complotent.

« On dirait bien. Mais tu as oublié ma bague ! »

Je lui fais un clin d’œil et prend les verres pour qu’il puisse ouvrir la bouteille et nous servir. Je ne suis pas une grande buveuse. Disons que j’ai déjà été saoule en soirée, mais en dehors des fêtes je suis du genre sobre. Là c’est une première sur bien des points. J’attends que nos verres soient remplis et lui tends le sien pour trinquer. Yeux dans les yeux, c’est comme ça qu’on m’a appris. Je suppose que ça donne plus d’impact au toast que l’on porte.

« Cheers ! A notre nouvelle vie et à notre rencontre ! »


Je le laisse ajouter quelque chose s’il le souhaite puis bois une gorgée. Le vin est frais et pas trop fort, il est légèrement sucré sur la langue, c’est agréable. Cela dit je n’y connais rien en œnologie donc il se peut que j’apprécie même une piquette.

« Alors dis-moi, tu as prévu de faire quoi à Bowen ? Tu y connais du monde ? »

Ou est-il parti à l’aveugle totale ? J’ai vu un film il y a quelques années, que j’ai adoré d’ailleurs, où la mère déménageait avec ses filles sur des coups de tête. Elle prenait une carte des Etats Unis, fermait les yeux et posait le doigt au hasard sur une ville. Mes deux sirènes avec Cher, Winona Ryder et Christina Ricci. Trois belles actrices selon moi. J’aurais préféré que ma mère soit comme Cher dans le film, à nous faire voyager pour fuir les problèmes plutôt qu’à nous enfermer. Ce qui est fait ne peut être défait… et c’est loin.




           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

         

__________________________

How would you feel, if I told you I loved you?
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Adán Nevarez

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1031
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : .nephilim (a) & anaëlle (s)
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : el amor es así ; inspirador, cautivador, conmovedor, provocador
MessageSujet: Re: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   Dim 14 Jan 2018 - 23:25

Comme il le pensait, l’agente de bord semblait effectivement les avoir pris pour deux nouveaux mariés. En même temps, il était vrai qu’une certaine complicité s’était rapidement installée entre eux. Sans doute les effets de ce doux hasard de se retrouver aux côtés d’une personne qui rejoindrait bientôt la même ville que soi, alors que tous les deux provenaient du bout du monde – juste, pas le même bout. « Oh, non ! Il faut remédier à cela rapidement ! » Sur ces mots, Adán déchira une partie de sa napkin, sur la longueur. « Votre main, ma chère et tendre épouse ? » Il esquissa un sourire et prit délicatement sa main dans la sienne pour l’approcher de lui, avant d’enrouler le bout de napkin autour de son annulaire et d’y faire une boucle pour le refermer. « Et voilà ! » Il relâcha la main d’Amy-Lee, maintenant ornée de cette ridicule bague improvisée. Un rire s’échappa d’entre ses lèvres. Elle ne la garderait sans doute pas bien longtemps, cette bague, mais Adán ne s’en offusquerait pas. Ce n’était que pour ajouter à la plaisanterie, à la drôle de situation. Il s’empressa ensuite d’ouvrir la bouteille de mousseux et de les servir tous les deux, trinquant avec la belle blonde. « Cheers ! » Leurs verres se cognèrent sans trop de bruit, puisqu’ils étaient faits de plastique sans doute pour éviter les dégâts de verre brisé dans l’avion. Cela pouvait être dangereux, pour une tonne de raisons. Adán goûta le vin, émit un léger soupir de satisfaction, avant de le redéposer devant lui, sur la petite tablette abaissée. « Je n’y connais qu’une seule personne, et j’ignore même si elle se souvient de moi. » Il eut un léger rire, cela pouvait être spécial à entendre comme raison. « J’ai rencontré une habitante de Bowen il y a quelques années de ça, et ce qu’elle m’a raconté de l’endroit m’avait toujours donné envie d’y aller. Et comme j’ai décidé de déménager en Australie, j’ai pensé à elle, à Bowen … et mon choix s’est arrêté sur cette ville. » Il haussa les épaules, Adán ne se posait jamais énormément de questions. Anka serait sans doute bien surprise de le voir débarquer, s’il faisait toujours partie de ses souvenirs. « Et toi ? Qu’est-ce qui t’y emmènes ? » Chacun avait ses raisons, et si celles d’Adán n’avaient rien de bien extraordinaires, peut-être Amy-Lee détenait-elle une plus longue histoire à raconter.

__________________________



UNA NOCHE SE ACUESTAN CON LA
MUERTE EN EL LECHO DEL MAR
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Amy-Lee Hartwood

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 89
ICI DEPUIS : 10/01/2018
STATUT : célibataire
MessageSujet: Re: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   Lun 15 Jan 2018 - 21:53




   
   

Adán & Amy
“Résiste ! Prouve que tu existes.”



C
e jeune homme me fait vraiment rire. Le voilà qui rentre dans mon délire et m’offre une bague en tissu. Je trouve ça trop mignon et me mets à rire en lui donnant ma main pour qu’il la glisse à mon annulaire.

« Magnifique ! Je l’adore et c’est la taille parfaite ! »

Après ce moment fun, nous trinquons à cette belle rencontre. Car oui, je le sens, c’est une belle rencontre. J’ai déjà hâte de le retrouver pour qu’il me raconte comment ça se passe pour lui. D’ailleurs, connait-il du monde ici ? Je lui pose la question. Je vois qu’il est un peu comme moi là aussi.

« Je voulais voir autre chose. La femme de mon père a parlé de moi à son frère et il m’a aidée à organiser ma venue. Mais je ne l’ai jamais rencontré. »

Je reste évasive sur la raison de mon départ. De toute façon il faudrait des heures pour tout expliquer et ce n’est pas mon genre de revenir sur ce passé là. A dire vrai, à part la psy que j’ai vue à l’époque, je n’en ai jamais parlé à personne. Pas même mon père. Surtout pas mon père en fait. Il nous avait abandonnées, je ne vois pas de raison de lui expliquer ce qu’il s’est passé pendant qu’il refaisait sa vie. Mon ex me reprochait toujours d’avoir des secrets mais j’étais incapable de lui raconter, je bloquais. Comme si lui révéler me rendrait plus fragile ou quelque chose dans le genre. Alors en parler à un inconnu… Certaines personnes disent que c’est plus facile de se confier à quelqu’un qu’on ne connait pas mais je ne sais pas, je ne suis pas convaincue.

« Je suis certaine que cette habitante ne t’a pas oublié. Elle sera sûrement heureuse de voir que tu as pensé à elle. »

Je me demande si c’est une ancienne conquête mais je ne pose pas la question. Je ne suis pas du genre intrusif vu que je n’aime pas qu’on le soit avec moi.

« Si ça te dit, on pourrait se faire une après-midi ensemble pour découvrir un peu la ville. Je sais que je vais vite mais je ne sais pas… Je te connais à peine mais j’aime ta compagnie. »




           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

         

__________________________

How would you feel, if I told you I loved you?
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Adán Nevarez

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS:
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1031
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : .nephilim (a) & anaëlle (s)
DOUBLE-COMPTE : nelligan, woody, lennox, isaiah, concho, august et naveen
STATUT : el amor es así ; inspirador, cautivador, conmovedor, provocador
MessageSujet: Re: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   Jeu 18 Jan 2018 - 18:03

Adán eut un rire fort amusé lorsqu’Amy-Lee affirma que c’était la taille parfaite. Elle rentrait si aisément dans son délire, alors qu’ils ne savaient absolument rien de l’un ni de l’autre. C’était rafraîchissant, une rencontre aussi simple, sans prise de tête. Et puis, la blonde avait ce rire si doux à l’oreille, et ce sourire à faire fondre les cœurs. Forcément, Adán tenterait encore et encore de le faire naître sur son visage, ce sourire. Et si c’était en lui attachant un bout de napkin au doigt, alors pourquoi pas ! Ils trinquèrent finalement à cette rencontre, laissée au hasard qui encore frappait en plein dans le mille. Après que le mexicain ait confié à la jeune femme les raisons de sa venue à Bowen, qui étaient assez aléatoires avouons-le, ce fut à son tour de lui dire les siennes. « Au moins, ça te fait quelqu’un pour t’accueillir à ton arrivée ! Est-ce que tu as prévu vivre chez lui pour les premiers temps ? » Demanda Adán. Après tout, ils étaient en quelque sorte de la même famille, et la famille s’entraide, non ? Mais si elle ne l’avait jamais rencontré, peut-être avait-elle prévu s’installer seule, plutôt. Adán, de son côté, avait fait des recherches avant de partir et avait trouvé une chambre à louer chez une jeune femme qui semblait fort sympathique, alors il n’avait pas hésité une seule seconde de plus. Amy-Lee revint finalement sur cette mystérieuse femme dont parlait Adán, et il sourit à ses paroles. « Ou alors elle me trouvera très creepy. » Lança-t-il avec humour. Après tout, un homme que vous n’avez rencontré que lors de vos vacances en Amérique se décide à parcourir la moitié du globe pour venir s’installer dans votre ville, c’est un peu spécial, non ? Adán n’avait pas pensé aussi loin que ça, au départ. Il avait juste suivi ses envies, à la fois de revoir Anka mais surtout de découvrir ce monde dont elle lui avait parlé. « Avec plaisir ! Et pis, nous serons tous les deux seuls à notre arrivée, mais on se connaît, à présent. Ce serait bête de ne pas se revoir sous prétexte que ça irait trop vite. » Il esquissa un sourire. « Je pense que nous avons de toute façon déjà brûlé des étapes. » Mentionna-t-il en penchant tout légèrement la tête et en pointant la bague de papier autour du doigt d’Amy. Il rigola.

__________________________



UNA NOCHE SE ACUESTAN CON LA
MUERTE EN EL LECHO DEL MAR
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résiste ! Prouve que tu existes feat. Adán (été 2017)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: WE STAY IN TOUCH :: explore the past-
Sauter vers:  
all i want for christmas is you !
Le mois de décembre arrive maintenant à grands pas ! Afin de permettre aux habitants de se mettre dans l'esprit du temps des Fêtes, Le Maire les a convié sur la place pour des activités que vous rêvez de découvrir !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus