AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un citadin perdu - Anka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 86
points : 0
ici depuis : 26/11/2017
crédits : Cytronus
double-compte : Tom Ryan
MessageSujet: Un citadin perdu - Anka    Ven 12 Jan 2018 - 18:05

Si je vous dis que j’ai encore passé ma soirée à boire, cela ne vous surprendra guère n’est-ce pas ? Et bien je ne vais pas vous contrarier ! En effet j’ai encore bu comme un trou hier soir. Mais par contre ce matin en me réveillant je me rends vite compte que je suis entier ! Mais, bah oui sinon ce n’est pas drôle ! Je ne me suis réveillé au milieu de nulle part… Bon me réveiller hors de chez moi, ce n’est pas quelque chose de gênant, j’en ai plutôt l’habitude aussi, mais de là à me réveiller dans la cambrousse, alors ça non jamais !

Il ne fait pas un froid de canard, mais l’alcool a du me tenir tout de même chaud, pour que je parvienne à dormir d’une traite, en deux épis de maïs, un mois de janvier, je ne devais vraiment pas être frais ! Bon il n’a pas plu et la terre est assez sèche, je ne me sens donc pas trop sale. Je me redresse alors et remarque ma moto, calé sur sa béquille sur le bas coté de la route. Je me demande donc bien pourquoi je me suis arrêté ici… Et ici c’est où ?! Bonne question ! Je ne suis pas du tout un urbain, je suis un citadin pur souche moi !

Je m’approche alors de ma bécane, une belle cylindré, payer par le porte-monnaie que papa me laisse malgré sa mort. Je tente alors de la démarrer histoire de rentrer finir ma nuit, dans mon pieu. Mais là rien, enfin si un petit son étouffer de moteur… Et merde ! Comment je vais faire moi pour appeler une dépanneuse, je ne sais même pas ou je suis.

« Bordel de merde ! »

Hurlais-je et m’essayant au sol, mon jean de marque n’est plus à une trace de terre supplémentaire !

__________________________


Drugs often make me hover, a parallel universe
Je suis capable de voler, de me noyer ou bien de chanter, tant que je n'ai pas conscience de ce que je fais !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 106
points : 31
ici depuis : 11/11/2017
crédits : la sublime yellowsubmarine ♡
double-compte : anae ϟ andeana ϟ jaeden
statut : cœur libre des mois, bague au doigt depuis ses dix-sept ans
MessageSujet: Re: Un citadin perdu - Anka    Dim 14 Jan 2018 - 0:15

Anka s'y habituait à ce rythme, quand elle n'avait pas cours la matinée, les rayons du soleil se levaient en même temps qu'elle, après s'être remplie le ventre pour tenir debout dans la matinée, elle enfilait ses vêtements les plus confortables pour rejoindre les champs et la ferme. Après sa pseudo-séparation avec son mari, elle s'était trouvée un nouveau logement, qu'elle ne payait même pas elle-même et elle s'était trouvée un nouveau boulot, histoire de s'occuper l'esprit, pour prouver qu'elle pouvait se débrouiller sans son mari. Habituée depuis son enfance à travailler les champs, s'occuper des animaux, le métier d'agriculteur ne pouvait qu'être ce qui lui correspondait le plus. Avant de voir que la proportion du travail n'était pas la même. Trois chèvres et deux vaches ne demandaient pas la tonne de travail que lui donnait une bonne centaine de vaches et beaucoup trop de champs. Si elle estimait que c'était le travail le plus difficile qu'elle pouvait avoir, elle n'en était que plus fière de le faire. Enfourchant son vélo, elle pédalait quelques kilomètres pour quitter la ville et arriver dans les champs, elle profitait pour faire le tour de ceux du propriétaire pour voir si la chaleur n'avait pas causé trop de sécheresse, s'il n'y avait pas eu un problème. Elle ralentissait drastiquement de la semelle de ses chaussures la vitesse de son vélo en entendant quelqu'un hurler sur le bord de la route. « Tout va bien ? » Elle s'approchait de lui, faisant des pas stupides pour continuer d'avancer tout en ne descendant pas de son transport. « Mince, vous êtes vraiment tout sale. » Elle abusait sans doute, mais même elle qui travaillait dans les champs arrivait à ne pas tellement de salir, il n'y avait que l'odeur qui trahissait. « Vous avez passé la nuit dans le champ ou quoi ? » Elle riait vivement à sa question piège. Est-ce qu’il était un des gars qui s’amusaient à bousiller ses champs pendant que tout le monde dormait ou avait-il simplement chuter dans le talus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 86
points : 0
ici depuis : 26/11/2017
crédits : Cytronus
double-compte : Tom Ryan
MessageSujet: Re: Un citadin perdu - Anka    Jeu 18 Jan 2018 - 9:19

Je me demande alors jusqu’a ou mes alcoolisations et consommations vont me mener ! En effet plus le temps passe et plus mes frasques me mènent dans des situations de plus en plus délicates, me semble-t-il. Enfin ce n’est que mon humble avis de mec pommer ! Bah oui là je suis un mec pommer dans tous les sens je dirais même ! Tant dans ma vie, mais ça, j’ai l’habitude. Tant dans un champ et là, j’en ai clairement moins l’habitude ! Il m’arrive de me réveiller dans une ruelle, dans un appartement qui n’est pas le mien, mais alors dans un champ c’est une toute nouvelle aventure pour moi ! Même si en réalité ce n’est pas non plus des plus désagréable, même si c’est loin d’être mon élément pour le citadin pur souche que je suis. Mais j’avoue cela aurait s’en doute être presque cool si j’avais eu des souvenirs de cette nuit passée à la belle étoile.

Mais c’est bien moins cool quand je découvre que si j’ai passé ma nuit dans un champ pommer c’est que ma bécane est en panne ! Ça, c’est vraiment nul, car je ne sais pas ou je suis est je ne sais donc pas comment je vais indiquer à un dépanneur que je suis ici… Ici, inconnu ! Je suis un peu désespéré face à cette situation et en plus je n’ai pas avalé de café ! Mais dans mon malheur une voix féminine me parvient aux oreilles, me demande si tout va bien.

« Bah j’ai passé la nuit dans un champ et ma bécane veut plus démarrer, mais sinon oui il semblerait que j’aille bien. Merci. »

Quand elle me dit que je suis sale, j’apprécie pas trop, je suis plutôt quelqu’un de propre sur moi…

« Bah j’ai passé la nuit dans un champ en même temps. »

Dis-je un peu nonchalamment malgré tout, en répondant en même temps à ta nouvelle question.

« Ma bécane ne veut pas redémarrer… Et je ne sais même pas où je suis. »

__________________________


Drugs often make me hover, a parallel universe
Je suis capable de voler, de me noyer ou bien de chanter, tant que je n'ai pas conscience de ce que je fais !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 106
points : 31
ici depuis : 11/11/2017
crédits : la sublime yellowsubmarine ♡
double-compte : anae ϟ andeana ϟ jaeden
statut : cœur libre des mois, bague au doigt depuis ses dix-sept ans
MessageSujet: Re: Un citadin perdu - Anka    Dim 21 Jan 2018 - 0:39

L'étudiante ne savait comment réagir face à un inconnu qui avait passé la nuit dans un champ. Elle ne savait pas quoi faire non plus, mais ses réactions étaient sûrement les plus maladroites et inutiles. Il le savait bien qu'il était sale et poser la question de savoir s'il avait dormi dedans ou non était stupide. Qui sait, il était peut-être simplement perdu, il avait cherché un moyen de rentrer en traversant un champ, c'était quelque chose qu'elle avait fait une fois, avant de s'engager comme aide agricole. Et encore à l'époque elle s'en voulait, parce qu'elle n'aimait pas l'idée de saccager les productions, sans doute parce qu'elle avait vécue dans des villes où il n'y en avait pas beaucoup de récoltes. « De rien. » Répondait-elle sur le même ton qu'il avait employé avant de souffler. « Je ne suis pas une bonne mécano. » Il valait mieux prévenir que mettre les doigts dans l'inconnu et risquer d'empirer les choses. Anka dans cette situation n'était pas réellement d'une grande aide et elle avait peur que si elle descende de son vélo, l'homme partirait avec à la première occasion. Là, s'il arrivait quelque chose de mal, elle n'avait plus qu'à pédaler. « Vous êtes à quelques bons kilomètres du centre-ville. » Elle ne savait pas dans quel genre de fête il allait, mais elle ne risquait pas de s'aventurer si loin avec ses moyens de transport qui demandait autant de mouvement physique que si elle était sur quelque chose en moteur. « J'ai peut-être quelque chose pour vous aider. » Elle tournait légèrement sur elle-même avant de fouiller dans son sac qui se trouvait sur le porte-bagage de son vélo, puis elle y sortait un bleu de travail qui pouvait bien faire sa taille. « Je devais laver ça pour mon patron, vous pouvez toujours le mettre pour … » Pourquoi d’ailleurs ? Elle voulait être gentille mais elle n’était pas capable de réfléchir dans la matinée. « Ne plus être sale. » La brune tendait le vêtement, sans attendre un grand espoir. « Mon portable est mort, je comptais le recharger à la ferme. » Pas moyen d’appeler qui que ce soit. « De toute façon, il ne doit pas avoir de réseau ici. » Elle haussait les épaules, dans les champs, il était difficile de faire une belle vie, il fallait généralement marcher un peu partout pour trouver quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 86
points : 0
ici depuis : 26/11/2017
crédits : Cytronus
double-compte : Tom Ryan
MessageSujet: Re: Un citadin perdu - Anka    Jeu 1 Fév 2018 - 12:11

Mon réveil n’est pas le plus désagréable, mais pas le plus agréable non plus… J’ai la gueule de bois, enfin comme souvent en réalité. Mais là le souci c’est que je suis au milieu de nul par sans un cachet sous la main ! Et puis franchement découvrir que ma bécane d’amour ne démarre pas ça craint ! Je dis a la jeune femme que je vais bien, bah oui j’ai rien de cassé, je me suis déjà réveillé avec une gueule bien pire que celle-là ! Étant donné que je me bats souvent alcooliser, alors oui là juste avec une gueule de bois ça va très bien. Elle m’informe qu’elle n’est pas bonne mécano, cela me tire un sourire.

« Je m’en doute bien. »



Non pas parce que c’est une fille, quoi que… Mais c’est surtout qu’elle m’a l’air plutôt branchée petite fleur que boulon ! Je cherche a savoir ou je suis, savoir s’il va mettre possible de rentrer à pied, même si l’idée de laisser mon bébé, ici au bord de la route au mieux de nul par me plait pas réellement. Elle m’informe que cela fait quelques kilomètres, quelle précision ! Enfin ça me confirme que rentrer à pattes serait tout de même compliquer. Je sais que je ne dois pas sentir la rose et que je ne suis pas très propre, mais de la a me proposer un truc surement trop petit pour moi…

« Je suis si crade que ça ? »

Mon ton est en aucun cas accusateur ou méchant, plutôt interrogateur et surpris. Je n’ai même pas vérifié si j’avais du réseau, tellement habituer à en avoir. Ma seule préoccupation était juste de savoir ou j’étais… Je sors mon téléphone et regarde, lâchant un soupir.

« En effet pas de réseau… »

Je regarde ma moto.

« Mais je peux pas là laisser là… On va me la voler. »

Dans un coin pommer pas de témoin, le premier qui passe va me l’embarquer surtout s’il a un camion, comme beaucoup de paysans quoi !

__________________________


Drugs often make me hover, a parallel universe
Je suis capable de voler, de me noyer ou bien de chanter, tant que je n'ai pas conscience de ce que je fais !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 106
points : 31
ici depuis : 11/11/2017
crédits : la sublime yellowsubmarine ♡
double-compte : anae ϟ andeana ϟ jaeden
statut : cœur libre des mois, bague au doigt depuis ses dix-sept ans
MessageSujet: Re: Un citadin perdu - Anka    Sam 3 Fév 2018 - 22:29

À l'époque, sa curiosité la faisait toucher à tout, découvrir les mondes des autres et si le bricolage avait retenu son attention, elle ne s'était jamais concentrée sur les moteurs et là où elle habitait, elle avait rarement vu des véhicules aussi grands pour des deux roues. Arrivée en Australie l'avait juste rappelé à combien elle avait vécue dans un monde où tout n'était pas totalement développée et elle n'arrivait pas à tout voir et savoir en quelques années. « Je suis sûre qu'il y a des femmes mécanos. » Répondit-elle en pensant qu'il se doutait qu'elle n'y connaissait rien pour cette raison. Dans sa pensée, les femmes pouvaient aussi se montrer forte et certaines pouvaient le montrer en faisant des métiers plus réservés aux hommes habituellement. De son porte-bagage, elle sortait une tenue avant de la lui tendre, s'il n'aimait pas la saleté, ça pouvait l'aider et c'était tout ce qu'elle souhaitait ; faire une bonne action et assister quelqu'un. « J'en sais rien, ça dépend à quel stade vous vous dites être crade, ceux qui ne sont pas habitués à la campagne, ils pourraient s'estimer sale très vite. » La brune haussait les épaules en le regardant, elle avait longtemps jouer dans la boue et la terre, maintenant elle travaillait avec des animaux, son barème pour être sale était probablement déréglé. « C'est comme vous voulez. » Le garder propre n'était pas quelque chose dont elle était contre, ça éviterait que ses efforts soient ruinés. Comme les champs entouraient les deux personnes, elle laissait supposer que le réseau ne devait pas être bon. Elle ne pouvait pas regarder d'elle-même ayant décharger son portable la nuit passée à regarder des vidéos bien emmitoufler dans ses draps. « C’est vrai, j’y pensais pas. » Elle l’aurait bien invitée à monter sur son vélo pour rejoindre un point où les appels pouvaient passer, mais ça ne changeait pas le problème. Sa moto finirait par être volé, même caché dans un champ, avec les traces un curieux pourrait la retrouver. « Il va falloir marcher alors ... » Elle grimaçait en le regardant. Traîner sa moto sur quelques mètres, ça ne pourrait pas le faire de mal, sauf s’il avait encore de l’alcool dans le sang et que ses jambes ne savaient plus se mettre l’une devant l’autre. « La ferme n’est plus qu’à quelques mètres, en route le vagabond ! » Elle riait avant de lui lancer un clin d’œil, puis elle se remettait correctement sur son vélo, faisant des ronds sur la route pour attendre qu’il commence à marcher ou qu’il réponde s’il voulait ou non bouger. « Par contre, il faudra fuir mon patron, il va se douter que vous avez traîné dans ses champs s’il voit des tâches sur vos vêtements et il sera pas … content. »

__________________________


astra — it's just because you've lied so often that now you're actually starting to believe it yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 86
points : 0
ici depuis : 26/11/2017
crédits : Cytronus
double-compte : Tom Ryan
MessageSujet: Re: Un citadin perdu - Anka    Dim 18 Fév 2018 - 22:17

Je me doutais bien que ma phrase sur le faite que je me doute bien qu’elle ne soit pas mécano aller me faire passé pour un macho… Ça n’a pas loupé, est ce n’était absolument pas dans mon attention, c’est juste que cette jeune femme m’a l’air juste un peu trop tendre pour aimer la mécanique. Mais bon les apparences preuve être trompeuse, c’est comme mois c’est pas parce que j’ai des fringues de luxe, que je bosse pour gagner ma vie ! J’en suis même très loin, je dirais même que je n’ai jamais travaillé, au grand jamais.

« Oui oui, c’n’était vraiment pas de le sens macho que je disais ça hein… »

Quand elle me tend la tenu, qui m’a l’aire bien trop petite pour moi, je me demande alors si je suis réellement crade, a son explication je hausse les épaule, car franchement je suis très loin d’être un campagnard, je suis un citadin pour souche ! Un type qui baigne dans le luxe en plus de cale, alors ouais je me sens crade, mais en même temps l’idée de ressembler à un paysan ne me plaît pas beaucoup plus.

« Non ça ira, merci quand même. »

La remerciais-je avec un petit sourire, malgré tout. Je lui annonce quand effet il n’y a pas de réseau ici et bien sûr la solution est de se déplacer, hors je ne compte pas laisser ma bécane ici. Non pas que ce serait un problème pour moi de m’en payer une nouvelle, mais elle-ci je l’aime vraiment bien.

« Ah ouais, tu me prends pour un sportif ? Dans quelques mettre tu vas me ramasser à la petite cuillère je te préviens. » riais-je.

Mais bon j’accepte, car de toute façon je n’ai pas trop le choix soyons honnête, je me lève et approche de ma moto, pour retirer la béquille et pose mes mains sur le guidon pour commencer a poussé.

« Je peux être juste tombé par accident cela arrive quand même… Va bien falloir qu’on utilise son téléphone, y aura pas plus de réseaux chez lui… »

__________________________


Drugs often make me hover, a parallel universe
Je suis capable de voler, de me noyer ou bien de chanter, tant que je n'ai pas conscience de ce que je fais !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 106
points : 31
ici depuis : 11/11/2017
crédits : la sublime yellowsubmarine ♡
double-compte : anae ϟ andeana ϟ jaeden
statut : cœur libre des mois, bague au doigt depuis ses dix-sept ans
MessageSujet: Re: Un citadin perdu - Anka    Mer 21 Fév 2018 - 0:16

Lorsqu'il disait que ce n'était pas dans le sens ‘masculin au pouvoir' qu'il l'avait dit, elle se sentait comme une abrutie, se forçant dans un rire qui ressortait comme nerveux. La brune n'osait pas pardonner ses paroles, ses pensées qui avaient été faussés par les habitudes qu'elle entendait sortir. Pour certains hommes, les femmes ne savaient pas faire certaines affaires, elles n'étaient autorisées qu'à faire que ce qu'on leur demandait de faire. Durant son enfance, elle avait vue bien trop de fois ce cas de figure, cette erreur que plusieurs hommes faisaient en pensant que c'était normal, à croire que certaines personnes ne pouvaient pas évoluer. Et si elle s'était à son tour dit lorsqu'elle était arrivée en Australie qu'elle ferait tout pour que son mari soit heureux, qu'elle pouvait s'arrêter de tout faire pour lui, il n'avait pas ces idées lui. Il voulait d'une femme indépendante, autonome, ce qui ne lui déplaisait pas, elle allait heureuse au travail, à ses cours, ou plutôt, ça l'emmerdait, mais elle devait le faire pour construire son futur ici. Il refusait poliment ce qu'elle lui tendait et elle ne perdait pas de temps pour le glisser dans son sac, elle ne pouvait pas le forcer et c'était une manière pour lui d'assumer ce qu'il avait fait cette nuit, s'il voulait garder ses vêtements propres, il n'avait qu'à ne pas dormir n'importe où. Pour ce qui était de la moto, de l'abandonner au bord de la route, ils abandonnèrent vite l'idée, il allait falloir marcher ce qui ne semblait pas enchanter cet homme, mais qui faisait bien rire Anka dans son coin, par pitié, elle pourrait descendre de son vélo et accorder ses pas aux siens, mais rien que l'idée de marcher plus que ce qu'elle allait devoir faire dans la journée l'épuisait. Alors, elle le narguait presque en faisant des ronds sur la route abandonnée de toute voiture. « Je ne roulerai pas vite pour toi ! On est à cinq ou dix minutes à pied, quelque chose comme ça, ça devrait le faire ! » Elle le tutoyait puisqu'il faisait de même et qu'elle suivait l'envie des gens. « J'irais prendre une palette que j'accrocherais derrière mon vélo en digne de luge si tu décèdes en chemin, ne t'inquiète pas. » Elle lui lançait un clin d'œil, un rire fuyant d'entre ses lèvres. « C'est vrai, je n'y avais pas pensé. » Ça faisait moins film d'infiltration s'ils n'avaient pas à se cacher, mais c'était aussi plus simple. Anka lui lançait un regard alors qu'elle roulait au pas à ses côtés. « Tu habites dans le coin ? C'est une route étrange pour être prise 'par envie' ... » Il lui arrivait que la curiosité la pousse à prendre une route qu'elle ne connaissait pas, mais de nuit l'idée était effrayante bien qu'excitante, qui savait sur quoi elle pouvait tomber ?

__________________________


astra — it's just because you've lied so often that now you're actually starting to believe it yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 86
points : 0
ici depuis : 26/11/2017
crédits : Cytronus
double-compte : Tom Ryan
MessageSujet: Re: Un citadin perdu - Anka    Mer 7 Mar 2018 - 20:02

Je me sens con qu’elle est pu penser que je dise tout simplement que les filles sont nulles en mécanique en général juste parce qu’elles sont des filles. J’ai bien des défauts ça je suis au courant et je les assume très bien. Mais le fait d’être macho n’en fait pas partie, ça j’en suis sur ! Enfin je ne reste pas bloguer sur ce petit quiproquo et elle n’en plus donc tant mieux. Je refuse les vêtements propres, mais vraiment très loin d’être à ma taille j’en suis et loin de mes gouts aussi ! Je préfère reste un peu sale, je ne suis pas non plus crabe à un point qu’on me sente a des mètres à la ronde ! Je fais comprendre à la demoiselle que je ne souhaite pas du tout laisser ma moto ici, même si cela semble désert, le premier venu pourrait avoir l’idée de me la voler ! Du coup forcément je vais devoir la pousser ! Que la journée commence bien ! Remarque-t-elle à une certaine dose d’humour ce qui me permet de me sentir moins déprimer de tout !

« C’est gentil »

Dis je en riant légèrement et je commence alors à pousser ma moto pour qu’on ce mette en route, j’ai déjà couché la je compte pas rester la une seconde nuit et je commence à avoir la dale ! Quand elle me sort que vaut mieux pas que le patron me voix, je trouve ça un peu con, car sinon comment je vais appeler si y a pas de réseau la, pourquoi y en aurait plus là bas. Apparemment ma remarque est juste.

« J’habite dans le centre de Bowen… Mais hier j’avais un peu trop bu apparemment. »

Je lui offre un sourire malgré cette situation désastreuse. Mais c’est comme ça.

« Et toi tu viens travailler souvent ici ? Tu fais quoi en pleine campagne ? »

__________________________


Drugs often make me hover, a parallel universe
Je suis capable de voler, de me noyer ou bien de chanter, tant que je n'ai pas conscience de ce que je fais !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 106
points : 31
ici depuis : 11/11/2017
crédits : la sublime yellowsubmarine ♡
double-compte : anae ϟ andeana ϟ jaeden
statut : cœur libre des mois, bague au doigt depuis ses dix-sept ans
MessageSujet: Re: Un citadin perdu - Anka    Jeu 10 Mai 2018 - 14:58

Pour une fois qu'elle quittait son logement en avance, elle était fière d'avoir pu faire une bonne action sans faire ressortir son côté maladroit. Pas certain qu'elle aurait fait attention à ce qu'il y avait autour d'elle si elle avait décidé de partir à l'heure, elle aurait laissé un homme perdu retrouver son chemin seul, au pire il se serait trompé de route pour finalement tomber dans la ferme où elle travaillait, au mieux il aurait trouvé la route du premier coup, mais il n'aurait pas vu de civilisation avant plusieurs minutes de marche. Ça ne la dérangeait pas de rouler au pas, presque les pieds sur le sol pour avancer à sa vitesse puisqu'il voulait traîner sa moto jusqu'à la ferme. Même si cette route n'était que très peu emprunté, il était plus prudent de ne pas l'abandonner dans le talus. Elle retenait ses multiples blagues sur le fait que ça lui faisait faire du sport, que c'était 'ça' de faire trop de soirées et le reste, se contentant de dire qu'elle traînerait son corps défunt sur une palette si jamais. La brune souriait lorsqu'il disait que c'était gentil de sa part, puis elle commençait à prendre la route avec lui, tout en gardant un léger oeil sur le bas côté, peut-être qu'il n'était pas le seul à avoir atterri dans le champ. « Pour arriver ici, visiblement, oui. » Peut-être qu'il avait suivi quelqu'un ou un animal, qui sait ? Elle savait qu'il y avait quelques soirées qui se faisaient dans des hangars quasi-abandonnés, alors des gens ont peut-être dû penser qu'ici, c'était vide. « Tu te souviens te quelque chose de ta soirée, au moins ? » Il ne voulait sans doute pas se confier à une inconnue, mais elle ne disait ça que pour faire de la conversation et ne pas avancer dans le silence le plus complet. « Je suis 'aide agricole' pour payer mes études alors, quand on me demande, je viens ! Et en ce moment, je viens très souvent. » C'était ce que son ex avait réussi à lui négocier comme boulot parce qu'elle aimait être entourée d'animaux et même si elle ne s'imaginait pas faire ça toute sa vie, ça lui convenait d'alterner les cours, la ferme et quand on lui demandait, le salon de thé de sa belle-tante. « Mais je n'ai pas d'impact dans la ferme, alors je ne vais pas t'engueuler et je ne te feinte pas pour t'emmener au bûcher, t'inquiète pas ! » Quelques personnes auraient pu y penser, mais il devait être trop vieux pour se faire passer un savon parce qu'il avait dormi dans un élément qui rapportait de l'argent à son patron. « En fait, je m'appelle Anka. » Son prénom était loin d'être anglophone, il venait encore moins du pays où elle avait grandi, mais ce n'était sûrement pas la chose qui devait trahir ses origines, son accent jouait beaucoup puisqu'elle apprenait toujours à l'anglais.

__________________________


astra — it's just because you've lied so often that now you're actually starting to believe it yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un citadin perdu - Anka    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un citadin perdu - Anka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: à bowen-
Sauter vers:  
bowen-llywood contest !
Ce mois-ci, afin de marquer le coup pour les six belles années de rétro, nous avons décidé de mettre en place une grosse intrigue qui nous réunira tous (du moins, on l'espère) ! Scindés en quatre groupe, la guerre est déclarée !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES