AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 maneater (dolorès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diplodocus
avatar
messages : 106
points : 31
ici depuis : 11/11/2017
crédits : la sublime yellowsubmarine ♡
double-compte : anae ϟ andeana ϟ jaeden
statut : cœur libre des mois, bague au doigt depuis ses dix-sept ans
MessageSujet: maneater (dolorès)   Dim 21 Jan 2018 - 1:08

S'ils s'étaient séparés depuis quelques mois, ça n'empêchait pas les mariés de passer du temps ensemble, pour faire croire qu'ils allaient bien, qu'ils s'entendaient toujours bien. Et techniquement, ils étaient en bon point, ils avaient prévu de se remettre ensemble même, un jour, lointain. Peut-être. En fait, c'était l'inconnu pour la brune, parce qu'elle ne connaissait rien en amour, qu'elle était persuadée qu'elle ne pouvait aimer qu'une fois et que ça s'était passé avec son mari actuel. Elle ne voulait pas se séparer totalement de lui non plus il faut dire, ça décevrait un tas de personnes, son village, ses parents et ses amis. Ils voyaient en eux un couple parfait, ceux qui par le destin s'étaient rencontrés pour passer une belle vie ensemble autour du monde. Jamais elle ne disait non pour le revoir, quand il lui proposait d'aller au cinéma, dans un restaurant et toutes ces choses basiques qu'ils faisaient avant de se donner plus de liberté. Parce qu'il venait d'une famille clairement plus aisé qu'elle, ce n'était pas difficile à faire en même temps, il avait plus de contact dans les affaires, dans la mode, dans le monde entier d'après elle. Une nouvelle fois, elle changeait de monde, passant de l'étudiante qui passait ses heures après les cours à traite des vaches et nettoyer derrière à une femme de classe. Plutôt, elle essayait de s'en donner la carrure et le style dans sa longue robe fleurie. Quelques minutes aux bras de son compagnon avant qu'il l'abandonne à son propre sort parmi une foule de gens qui étaient tous des inconnus. Pas une tête familière, heureusement quelque part. Son regard venait à croiser celui d'une femme, elle était persuadée l'avoir déjà croisée. Autre part, pas dans la rue, mais à un de ces bals, dans les bras d'un autre homme. La brune fronçait les sourcils, elle la reconnaissait bien, elle avait passée la soirée à combler son ennui en se demandant ce qu’une jeune femme faisait au crochet d’un vieil homme et elle n’avait conclu que ce n’était que pour l’argent. Même si elle était persuadée qu’il n’y avait pas d’âge avec l’amour, elle ne voyait pas de l’amour dans ses yeux ou elle le cachait très bien. Profitant qu’elle se retrouve à l’écart à son tour, sans trop savoir si elle allait faire quelque chose de spécifique, de privé ou n’importe quoi, elle s’approchait de la brune, faisant semblant de prendre involontairement sa direction en perdant ses yeux ailleurs. Non, elle n’était pas forte pour aborder quelqu’un. Elle était même terriblement mauvaise. « Vous allez prendre l’air, vous aussi ? » Intérieurement, elle priait pour qu’oui, qu’elle ne passe pas pour une fille qui change cinquante fois d’avis sur où elle voulait aller. « Je perdais espoir de rencontrer un jour quelqu’un qui avait les environs de mon âge dans ce genre de soirée. » Disait-elle doucement alors qu’elles passaient à côté d’un groupe de femmes bien plus âgées qu'elles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 63
points : 0
ici depuis : 09/01/2018
double-compte : siam, jude et elias
statut : âme esseulée
MessageSujet: Re: maneater (dolorès)   Dim 28 Jan 2018 - 2:02


Dolorès pouponnée. Dolorès pompette. Début vs. Fin de soirée. Ce soir serait comme tous les autres soirs. Une soirée ennuyeuse, teintée de mensonges, de champagne et d’argent. Et avec ça, au lieu d’économiser dans l’espoir d’arrêter un jour cette activité pitoyable, Dolly irait claquer son chèque dans un sac Chanel qui ne lui serait absolument pas nécessaire. La brunette avait sorti une robe type velours bleu marine qui se mariait plutôt bien à ses yeux. Ses cheveux étaient relevés et ses pieds chaussés dans des escarpins tout sauf confortables. L’habit de travail, tout sauf commun.

La soirée avait déjà bien débutée quand Dolorès et son cavalier du soir était arrivé. Ca n’était pas la première soirée que la brune passait avec ce client. Elle avait confiance, il payait bien et était respectueux. Simplement terriblement ennuyeux. Il la pavanait de couples en couples, d’investisseurs en investisseurs, et elle décrochait de la conversation dès les salutations faites. D’ailleurs, ça commençait à parler affaires. Le moment pour Dolly de s’éclipser. Son compagnon le lui avait bien fait comprendre d’ailleurs, par un geste discret. De quoi avait-il peur ? Dolly se fichait bien de ses actions, des bourses et de ses secrets professionnels. Elle ne retenait jamais rien de la vie de ses clients, à part leur niveau de richesse.

La brunette marchait en direction de nul part lorsqu’elle se fit aborder par une autre jeune femme. « Oh, oui. J’étouffe. » Lança t’elle à propos d’aller prendre l’air. Elles se dirigèrent vers le petit jardin du lieu, passant devant des tonnes de personnes, coupes de champagne en main. « Je dois avouer que moi aussi. Je ne suis là que pour accompagner mon compagnon. Mais en vérité, je me passerais bien de ce genre de soirées. » Pourtant les soirées mondaines, Dolly adorait ça. Mais celles ou elle pouvait être elle même, Dolorès Doutreleau, et pas Alice, l’escort girl rendant service aux pauvres hommes seuls.  

__________________________

Je n'ai jamais imaginé qu'on pût être a ce point hanté par une voix, par des épaules, par des mains, ce que je veux dire c'est qu'il avait des yeux où il faisait si bon vivre que je n'ai jamais su où aller depuis.
la vie est pavée d'occasions perdues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 106
points : 31
ici depuis : 11/11/2017
crédits : la sublime yellowsubmarine ♡
double-compte : anae ϟ andeana ϟ jaeden
statut : cœur libre des mois, bague au doigt depuis ses dix-sept ans
MessageSujet: Re: maneater (dolorès)   Mer 31 Jan 2018 - 22:49

Sa curiosité la piquait à vif, alors qu'elle pouvait ne pas se mêler des affaires de l'autre jeune femme, elle se sentait obligée d'y mettre le nez dedans, de savoir pourquoi et comment elle arrivait à passer d'un homme à un autre, sachant que les deux pouvaient se retrouver dans les mêmes événements. Peut-être qu'elle cherchait à ce qu'une bataille éclate, qu'ils se battent pour elle. Peut-être qu'Anka ne comprenait pas encore ce concept de livrer son cœur à une autre personne aussi vite, il faut dire qu'elle n'avait jamais connu un autre amour que son mari, qu'il était tout ce qu'il lui suffisait et malgré la sorte de rupture qu'ils s'étaient instaurée, elle ne se voyait pas batifoler de bras en bras ou du moins, se montrer aux bras de plusieurs personnes en si peu de temps. C'était peut-être elle le problème, à ne pas être assez ouverte d'esprit, alors qu'elle était ouverte aux connaissances. Elle abordait la jeune femme d'une manière incertaine, offrant un sourire radieux pour la convaincre. Comme si elle avait harponnée la chance sur son chemin, elle acceptait de sortir, prendre l'air dans un jardin où les gens ne se bousculaient plus, où elles pouvaient respirer autre chose que les parfums démodés qui embaumait l'entièreté de la salle. Pour ne pas recevoir le silence comme unique réponse, elle essayait de tourner la conversation d'une bonne manière, pour ne pas manquer de tact, poser des questions gênantes. « Pareil pour moi, il doit penser qu'avoir une femme à son bras en arrivant fait mieux. » Arriver les mains dans les poches et voir une salle bondé de binôme ne devait pas être plaisant, d'autant plus qu'on pouvait accorder plus d'attention et de confiance à une personne en bonne compagnie. « Votre compagnon vous traîne dedans depuis longtemps ? » Elle levait la tête en l'air, un air pensif pour jouer la comédie. « Si ma mémoire ne me fait pas défaut … j'ai l'impression de vous avoir déjà vus, vous deux. Mais je n'étais plus certaine au début, parce qu'il a bien changé de tête. » La brune lançait un rire, sous-entendant largement le fait que cet homme n'était pas le même qu'elle avait vu la dernière fois. C'était la meilleure manière qu'elle avait trouvée pour aborder le sujet plus en profondeur et effacer ses soupçons. « Je me trompe peut-être, ceci dit. » Ajoutait-elle pour ne pas éclater une guerre, une dispute ou une position qui lui serait gênante à elle ou son mari. Il ne faudrait pas que les gens puissent se dire qu'Anka était une provocatrice, une mauvaise personne.

__________________________


astra — it's just because you've lied so often that now you're actually starting to believe it yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 63
points : 0
ici depuis : 09/01/2018
double-compte : siam, jude et elias
statut : âme esseulée
MessageSujet: Re: maneater (dolorès)   Mar 27 Mar 2018 - 23:15


Oui, arriver accompagné dans ce genre de soirée était comme une presque obligation. Ca donnait l’impression d’avoir face à soi un homme sérieux, posé en amour, loin des scandales, dévoué à son travail et pas occupé à chasser les femmes. « Oui, je pense que c’est ça. » Lança la brune dans un léger rire. Seulement son interlocutrice se montra vite un peu trop curieuse au goût de Dolorès. Elle posait des questions dangereuses et la brune essayait de ne pas se décontenancer. « Oh oui. Qu’est ce que l’on ne ferait pas par amour ! » Beurk. L’image de son client lui revenait en tête. Jamais elle n’éprouverait quoi que ce soit pour ce type. A part peut-être de la pitié. Avoir la cinquantaine passée et trainer une escort de la vingtaine en soirée, quelle horreur. Il avait sans doute conscience qu’il n’arriverait jamais à en avoir une pour de vrai. A moins que cette dernière ne s’intéresse qu’à son argent et qu’elle feinte la comédie. Comme Dolorès ce soir en quelque sorte. Mais eux étaient liés par un contrat, pas par des mensonges et des faux sentiments. Dolorès crut mourir en l’entendant lui dire qu’elle l’avait déjà vue. Avec un autre homme. L’escort ne répondit pas tout de suite, par prudence. « Oh vous avez dû me voir avec mon frère sans doute ! » Elle fit un grand sourire comme pour la convaincre de ce mensonge. Le frère de Dolorès n’avait jamais posé les pieds en Australie. Non, lui avait jeté son dévolu sur l’Angleterre pour développer son business. Dolorès avait vraiment honte de l’impliquer à tout ça, mais prétendre que son frère était là était véritablement moins gênant que d’expliquer qu’elle avait changé d’homme aussi rapidement. « Lui aussi adore ce genre de soirée. Je dois vraiment être l’exception parmi toutes mes fréquentations. » Il était temps de détourner la conversation, d’arrêter de parler d’elle. Elle risquait d’oublier un détail ou de faire s’échapper un indice qui la trahirait. « Que faites-vous dans la vie ? » Bravo Dolly, experte pour passer du coq à l’âne.  

__________________________

Je n'ai jamais imaginé qu'on pût être a ce point hanté par une voix, par des épaules, par des mains, ce que je veux dire c'est qu'il avait des yeux où il faisait si bon vivre que je n'ai jamais su où aller depuis.
la vie est pavée d'occasions perdues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 106
points : 31
ici depuis : 11/11/2017
crédits : la sublime yellowsubmarine ♡
double-compte : anae ϟ andeana ϟ jaeden
statut : cœur libre des mois, bague au doigt depuis ses dix-sept ans
MessageSujet: Re: maneater (dolorès)   Ven 11 Mai 2018 - 0:33

Ces bals la sortait du quotidien qu'elle essayait de se tapisser, de cette nouvelle normalité qu'elle essayait d'instauré dans sa vie. Anka redevenait la personne qu'elle était avant de rencontrer son mari, avant qu'il lui offre des merveilles en tout genre, celles dont il ne regardait même pas les prix et qui la faisait se sentir comme une femme au-dessus du monde, un sentiment étrange. Parce qu'elle n'avait jamais été matérielle, mais elle s'était toujours faite offrir ses robes et ses bijoux pour ces soirées et plus elle se montrait avec des belles pièces, mieux ils étaient vus. Elle s'était habituée à ça, effaçant son passé où elle s'habillait comme les autres pour ne pas faire encore plus d'écart, parce qu'elle était déjà assez différente par son origine. Pourtant, sauf durant son enfance la plus profonde, celle dont elle n'avait de souvenirs que les cris des familles quand on venait annoncer les défunts, elle n'avait jamais vécu sans argent, si la richesse variait selon les pays, ses parents étaient aisés, mais ils n'utilisaient l'argent que pour des bonnes choses, pas pour rendre leur fille gâtée inutilement. Qu'est-ce qu'elle ne ferait pas pour l'amour ? Bonne question. Mais elle se contentait de répondre d'un large sourire, faisant ressortir ses pommettes une fois de plus. Sa curiosité ne s'arrêtait pas là, elle poursuivait en essayant de faire référence aux dernières fois où elle l'avait vu avec un homme différent sans sauter les deux pieds dans le plat, mais ça semblait raté. Elle tentait de se rattraper pour ne pas la mettre complètement dans le malaise, disant qu'elle s'était peut-être trompé, que son homme avait pas changé de tête et qu'elle avait une mémoire défaillante. Elle parlait d'un frère et elle restait un sourire figé au visage alors qu'elle se posait des questions sur les relations frères et sœurs étranges. Puis elle prenait un air désolé pour poursuivre. « Oh je suis désolée de l’avoir pris pour votre compagnon, j’oubliais que des frères et sœurs pouvaient être très complices. » Elle passait une main sur son front, baissant les yeux pour continuer sa comédie. « Je suis fille unique, alors je n’y connais pas grand-chose sur les frères et sœurs,  excusez-moi, encore une fois. » Oui, elle utilisait sa vie privée pour qu’elle avoue que ce type qui avait l’air plus âgé de plusieurs grosses années n’était pas son frère ou que c’était étrange. Elle refusait de croire qu’elle s’était trompée quelque part, parce qu’ils avaient l’air d’être deux amants la dernière fois. « Je vois ! Je risque de le recroiser un de ces jours alors ! » Puisqu’il aimait ce genre de soirée et que ce n’était sûrement pas la dernière fois que son mari allait la traîner parmi ces gens, ils allaient bien devoir se revoir un jour. « Je suis organisatrice événementielle et vous ? » Ce n’était totalement pas le cas, elle ne savait pas en quoi consistait le métier, mais déjà elle ne pouvait pas avouer qu’elle était une simple étudiante et qu’à côté, elle travaillait parmi les vaches et de l’autre, elle voulait lui faire croire qu’elle aurait potentiellement pu organiser l’autre soirée et qu’elle aurait pu avoir accès à la liste des convives.

__________________________


astra — it's just because you've lied so often that now you're actually starting to believe it yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: maneater (dolorès)   

Revenir en haut Aller en bas
 
maneater (dolorès)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: à bowen-
Sauter vers:  
bowen-llywood contest !
Ce mois-ci, afin de marquer le coup pour les six belles années de rétro, nous avons décidé de mettre en place une grosse intrigue qui nous réunira tous (du moins, on l'espère) ! Scindés en quatre groupe, la guerre est déclarée !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES