AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #15 - When we were younger and free + Lily-A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 5335
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©princess
double-compte : Jackson & Terrence
statut : Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ?
MessageSujet: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Mer 7 Fév 2018 - 13:32

Léo semblait passer son temps à courir, après le temps, après un avion, après des obligations qu'il s'imposait, en vérité il passait son temps à se trouver des excuses. Il ne le prenait pas assez, ce précieux temps, pour s'arrêter un instant, pour profiter des autres et se dire qu'il n'était pas si mal, malgré tout. Il était pourtant d'une nature contemplative, il était capable de passer des heures à observer un paysage, de se poser avec un bon livre, il savait faire. Mais en ce moment il ne pouvait pas, plus il courait moins il pensait et c'était justement le but, ne pas trop penser, ne pas s’apitoyer sur son sort, donner l'impression d'avancer, donner l'illusion que tout allait bien. Il avait cependant reçu quelques messages de Lily, sa chère Lily, sa meilleure amie. Ils se promettaient toujours de se voir, de passer des moments ensemble, de profiter comme quand ils étaient gamins. Mais maintenant la belle était maman et lui continuait à se donner le tournis, tout changeait. Ce soir pourtant il lui avait réservé sa soirée, parce qu'à force de recevoir des rappels à l'ordre il semblait enfin comprendre qu'elle avait besoin de le voir, qu'il lui manquait et il se rendait compte que c'était pareil pour lui. Ils s'étaient promis un road-trip pour faire le tour de l'Australie mais certainement qu'ils ne le feraient jamais, alors ils pouvaient bien s'offrir une soirée. Avant de venir sonner à sa porte notre homme avait passé son après-midi à dévaliser les magasins de puériculture, vêtements, jouets, tout y était passé, après tout la petite Lexi devait avoir bien grandi depuis sa naissance et, se considérant comme son tonton légitime, il ne se voyait pas arriver les mains vides, cette gamine il voulait la gâter comme il se devait. Peut-être aussi qu'il comblait un vide de cette drôle de façon mais ça c'était une autre histoire. Il était également passé chez le caviste pour prendre une bonne bouteille de vin et c'est donc les bras tous chargés qu'il était arrivé devant la demeure Malinowski. Nelligan étant absent, il aurait les filles pour lui tout seul. Salut ! Je suis venu te rappeler ta vie avant de devenir mère au foyer ! Il piqua une bise sur la joue de Lily avant d'entrer.

__________________________


Think I want it to stay
A look in somebody's eyes to light up the skies. To open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go. 'Cause all that I need is this crazy feeling ››› alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 7505
ici depuis : 01/04/2013
double-compte : tiffany, xavier cj, bonnie, maxwell, mathilda, adrian.
statut : married to the one that she always loved, and Lexi's mom.
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Lun 19 Fév 2018 - 22:30

On tapait à la porte et tu n'étais pas du tout surprise. Au contraire, tu étais impatiente. Léo t'avait envoyé un message il y a quelques jours pour te demander s'il pouvait passer et tu avais accepté. Ton congé maternité se terminait et tu n'avais pas vraiment envie de reprendre le boulot, voulant profiter de tes journées pour voir ta petite fille grandir. C'était amusant de voir comment tu pouvais tout envoyer valser pour elle. Mais pas Léo. Il ne fallait pas trop en demander non plus. S'il y avait bien quelqu'un que tu aimais par dessus les livres, c'était bien Léo. Tu allais donc lui ouvrir la porte, toute souriante, comme à ton habitude.« Dis plutôt que tu arrêtes enfin de faire le mort ! » rétorquais-tu avec un large sourire. Depuis la naissance de Lexi, tu avais l'impression d'être une femme nouvelle, tellement tu étais épanouie. Mais du coup, tu délaissais un peu tout le monde et ce n'était pas toujours évident à vivre. Surtout quand tu réalisais que tu n'avais personne avec qui parler et personne pour te raconter des secrets, des histoires amusantes ou même tristes. « J'étais sur le point de faire ma valise pour notre voyage mais je pense que c'est encore bien assez tôt » Même si tu avais très envie de faire ce voyage avec Léo, tu ne te voyais pas abandonner ta fille et ton mari pendant plusieurs jours. Tu prenais tout au plus des après-midis ou des soirées mais jamais très longtemps. Là, tu n'étais pas sûre de pouvoir encaisser le truc. Même si la rumeur courait que tu essayais de fuir ta famille le plus vite possible. « Comment tu vas depuis tout ce temps ? » Parce que oui, tu avais vu Léo que deux fois ces derniers mois. A son anniversaire, quand tu étais venue lui annoncer à Fleur et lui, l'heureuse nouvelle. La seconde fois, c'était à la clinique, après ton accouchement, il était passé te faire un petit coucou à ta petite fille, puis à toi. Et après ça, plus rien. silence radio. Même si tu n'avais pas été très présente non plus, tu remplissais le rôle de maman, de femme et aussi d'épouse. Il ne manquait que celui d'amie dans le lot et tu allais le réaliser aujourd'hui, grâce à la visite de Léo. Vous aviez sûrement un tas de chose à vous raconter en plus.

__________________________

astra — it's love yes, all we're looking for is love from someone else a look in somebody's eyes to light up the skies to open the world and send it reeling a voice that says, i'll be here and you'll be alright ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emydca.tumblr.com/
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 5335
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©princess
double-compte : Jackson & Terrence
statut : Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ?
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Lun 26 Fév 2018 - 14:54

Elle n'avait pas totalement tort, sans forcément faire le mort, Léo ne donnait pas beaucoup de nouvelles mis à part quelques messages plutôt brefs. Pour sa défense il n'avait pas vraiment la tête à donner dans les mondanité en ce moment et il ne souhaitait pas qu'on s’apitoie sur son sort non plus alors autant rester silencieux, c'était plus simple. Il imaginait très bien que Lily, quant à elle, n'avait plus vraiment le temps ou l'envie de sortir avec ce petit bébé qui devait prendre toute la place à présent. Son sourire réchauffa Léo et étendit se lèvres, il était contagieux. Pour toi je ne fais jamais le mort ! Il s'attendait à la voir épuisée, cernée, la mine défaite et pourtant la jeune maman était rayonnante, aussi fraîche qu'avant, toujours aussi jolie, elle n'avait pas changé. Il se souvenait des nuits blanches et de la fatigue les premiers mois qui avaient suivi la naissance de son fils, John n'était pas vraiment facile et Léo avait presque aimé le fait d'être séparé d'avec sa mère simplement pour avoir quelques nuits de répit lorsque c'était son tour de garde à elle. Assez tôt ? Arrête, j'ai un siège auto, on prend la petite et on l'emmène visite l'Australie, où est le problème ?! Sinon on laisse la petite à son père, qu'il assume son rôle ! Il la raillait un peu, évidemment que c'était trop tôt, ou peut-être trop tard même, parce qu'elle ne laisserait pas Nelligan tout seul et qu'avec un enfant tout changeait. Il entra dans la maison, ses bras chargés et se dirigea directement vers la table pour tout y déposer. C'est pour vous, j'ai un peu craqué je crois... Il grimaça, Léo ne savait pas se raisonner, il n'était pas forcément dépensier mais pour ses proches il ne comptait pas, exagérant toujours trop. Oh moi tu sais, ça va toujours. Il lui offrit un petit sourire hypocrite, non, ça n'allait pas, mais elle finirait bien par le savoir. Où est ma nièce préférée ? Tu l'as rangée dans un coin ? Il n'entendait aucun cri d'enfant, tout était calme.

__________________________


Think I want it to stay
A look in somebody's eyes to light up the skies. To open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go. 'Cause all that I need is this crazy feeling ››› alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 7505
ici depuis : 01/04/2013
double-compte : tiffany, xavier cj, bonnie, maxwell, mathilda, adrian.
statut : married to the one that she always loved, and Lexi's mom.
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Jeu 1 Mar 2018 - 13:18

Il ne faisait pas le mort, même si ce n'était pas ton avis. Dans ce cas, il pouvait te reprocher la même chose parce que tu n'avais pas donné beaucoup de nouvelles non plus. Tu n'étais pas devenue le genre de parents complètement gaga de leurs enfants à poster des photos d'eux partout sur les réseaux sociaux. Déjà parce que tu voulais préserver la vie de ta fille et surtout parce que tu ne voulais pas avoir que ta fille comme sujet de conversation. Tu voulais parler de la littérature, de la peinture, des relations amoureuses, du concert fait avec Isaiah. « Déjà qu'on dit de moi que je fuis ma famille, alors si on part en la laissant avec Nell, je n'imagines même pas ce qu'on pourra dire. A la une : Lily réalise qu'elle ne veut pas être maman et s'enfuit loin de la ville avec le charmant Léo ! » Ils pourraient même le vendre si bien en inventant une histoire de liaison entre Léo et toi. Heureusement pour vous, ce n'était pas vraiment crédible. Tout le monde savait que tu en pinçais que pour Nelligan. Vu les montagnes russes que tu vous avez connu pour en arriver là, tu ne t'imaginais pas passer ta vie avec un autre. Et encore moins avec Léo. Il était charmant, il était gentil et attentionné mais tu ne l'avais jamais vu sous un autre jour. « Un peu ? Tu n'aurais pas dû mais merci pour tout. » Tu l'aidais à tout poser sur la table, curieuse de savoir ce qu'il avait bien pu acheter. A tout les coups, c'était des millions de vêtements trop mignons pour ta petite Lexi. Lui aussi était papa, lui aussi savait ce que c'était de traîner dans les rayons pour bébé et de s'extasier sur tout ce que tu trouves parce que y a pas à dire, plus c'est petit, plus c'est mignon. « Cachée dans le placard et si elle fait le moindre bruit, elle y passe la nuit. » ajoutais-tu presque une peu trop sérieuse avant de te mettre à rire. Jamais tu n'aurais osé dire ce genre de choses, à voix haute. Et là encore, c'était chez toi. Dans la rue, si on t'entendait, on pourrait vraiment croire que tu n'aimais pas ton enfant. « C'est terrible Léo, depuis que je suis devenue maman je ne dis que des choses comme ça, c'est affreux ! Elle dort dans sa chambre, elle s'est assoupie il y a peu mais elle ne devrait pas dormir très longtemps, elle a le sommeil assez léger. » Elle devait tenir ça de toi parce qu'un rien te réveillait très facilement. Même si elle commençait à faire ses nuits, un moment qui devenait vraiment agréable pour vous deux. « Veux-tu boire quelque chose ? » Tu le lui proposais avec un grand sourire, l'invitant à s'installer dans le salon avec toi.

__________________________

astra — it's love yes, all we're looking for is love from someone else a look in somebody's eyes to light up the skies to open the world and send it reeling a voice that says, i'll be here and you'll be alright ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emydca.tumblr.com/
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 5335
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©princess
double-compte : Jackson & Terrence
statut : Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ?
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Mar 6 Mar 2018 - 11:35

Il pouvait très bien imaginer le gros titre et les critiques qui iraient forcément avec. Léo était presque blasé d'être toujours surveillé, jugé pour ses actes, défini par des superlatifs. Parfois il en avait assez, il n'était que Léo, tout simplement, humain avec ses défauts et ses qualité, avec son caractère merdique et sa belle gueule, comme tellement d'autres... Mais Bowen était une petite ville et tout se savait beaucoup trop vite, alors souvent il faisait en sorte que ça ne l'atteigne pas, il passait au dessus, aussi difficile que ce soit. Qui dit que tu fuis ta famille ? Tu as flippé ? Parce que si c'est aller boire un café avec une copine et abandonner ta fille durant deux heures, je te le dis, tu as le droit ! Il lui souriait doucement, il ne savait plus grand chose de la vie de son amie, il n'avait aucune idée des rumeurs qui pouvaient courir sur Lily ou sa famille. Mais si rumeurs il y avait, Léo était persuadé que ce n'était que tissus de mensonges. Il imaginait la jolie brunette en maman parfaite, en super-héroïne qui saurait concilier sa vie de femme et celle de mère, il ne pouvait l'imaginer autrement et à voir sa mine si rayonnante il ne devait pas être tellement loin de la vérité. Les hommes ne se posaient pas tellement de questions lorsqu'il s'agissait de laisser femme et enfants pour aller prendre une bière au bar avec leurs potes, il n'avait rien contre l'idée que ce soit la même chose pour les mamans. C'est d'ailleurs ce qu'il reprochait le plus à son ex, de trop couver leur fils, elle ne vivait que pour lui en s'oubliant presque elle-même et il trouvait que c'était dommage. On formerait un couple mythique j'en suis sûr ! Bien que Léo n'ai jamais pensé à Lily de cette façon, ce serait tellement... bizarre ! Elle était sa copine, celle pour qui il cacherait un cadavre dans son jardin s'il le fallait, celle dont il avait été si fier d'être l'un des témoins à son mariage. Ce sont les magasins qu'il faut blâmer, pas moi, ils font tout pour nous faire craquer, c'est pas humain de faire des choses si mignonnes. En vrai amoureux du shopping, il avait clairement du mal à se raisonner quand il faisait les magasins, c'était sûrement pour ça qu'il les faisait si peu. Il se souvenait, à l'adolescence, que ses copains se moquaient de lui, depuis il s'était beaucoup calmé, conscient qu'il y avait bien mieux que les choses matérielles dans la vie, il consommait moins mais mieux. Sauf quand il s'agissait de gâter son fils... ou sa petite nièce toute neuve ! Il rit carrément quand, après sa petite blague, Lily sembla s'en mordre les doigts. Oh Lily, honte à toi, tu es une mère indigne !! Pouffant à nouveau dans sa barbe il finit par redevenir sérieux. Je fais la même chose pour tout t'avouer. Tout le temps, on pense que je suis un monstre. Ou le père le plus drôle du monde, c'est selon les personnes. Évite de dire ça devant ta belle-mère ou les petites veilles du quartier et tout ira bien. C'était plutôt sympa de se rendre compte qu'elle jouait à présent dans la même cours que lui et qu'ils pouvaient partager à nouveau plein de choses. Il n'irait pas jusqu'à parler de qualité de couches ou d'allaitement, il laissait ça aux autres mamans du jardin d'enfants, mais il se sentait presque moins seul, maintenant que Lily l'avait rejoint au club des jeunes parents débutants. Oui pourquoi pas, quelque chose de frais ça sera parfait. Il la suivait déjà vers le salon.

__________________________


Think I want it to stay
A look in somebody's eyes to light up the skies. To open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go. 'Cause all that I need is this crazy feeling ››› alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 7505
ici depuis : 01/04/2013
double-compte : tiffany, xavier cj, bonnie, maxwell, mathilda, adrian.
statut : married to the one that she always loved, and Lexi's mom.
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Mar 17 Avr 2018 - 20:30

Très vite tu lui avais fait part des derniers bruits qui couraient sur toi alors qu'il te proposait de partir en escapade. L'idée te tentait bien, mais c'était assez difficile de te dire que tu allais t'éloigner pour au moins une semaine. Le plus que tu avais fait pour le moment, c'était une nuit et vu la façon dont tu avais été jugé pour ça, tu ne voulais pas prendre la peine d'imaginer ce qui pourrait se dire. « Les seules commères présentes dans cette ville : The Writers, je suis parti deux jours avec Isaiah pour profiter d'un festival et je suis tout de suite catégorisé comme la femme qui quitte son mari et sa fille sans le moindre remords, c'est vraiment fou non ? » Surtout que ça n'avait pas été si facile que ça, pendant un long moment sur la route du trajet, tu n'avais fait que penser à ces deux-là. Et puis le brownie avait fait son effet et tu avais pu mettre ta vie de côté, profiter du festival avec ton ami sans pleurer parce que tu ne donnerais pas de baiser à Lexi pour l'aider à s'endormir. Qu'il n'y aurait pas Nelligan à tes côtés pour la soirée. Tu avais réussi à surmonter tout ça et tu étais ravie de cette expérience mais tu n'étais pas prête à le renouveler aussi rapidement. « Je préfère te laisser aux autres femmes de Bowen, je n'arriverais pas à vivre avec la jalousie de toutes ! » Tu avais un sourire amusé en le disant, mais il fallait quand même avouer que Léo n'en laissait pas plus d'une de marbre. Et c'était à juste titre, en plus d'avoir une belle gueule, c'était un homme vraiment charmant. C'était bien pour ça que tu l'aimais, ton Léo. Il était gentil, avec le coeur sur la main et toujours serviable. « C'est vrai, tu as raison, j'en suis presque à me dire qu'il m'en faudrait un deuxième pour pouvoir en profiter un peu plus ! » Bon, si pour le deuxième, tu venais à avoir un petit garçon, il était assez évident que tu ne lui mettrais pas les robes que tu avais pu utiliser pour Lexi. Peut-être que tu lui mettrais les petits vêtements roses s'ils ne faisaient pas trop fille pour lui. Même si pour le moment tu n'en étais pas encore là dans ta vie. Lexi grandissait doucement, vous aviez encore le temps avant de penser à en faire un second. « Non ? Je n'aurais pas cru de toi, ça me soulage presque alors. » Vous alliez faire des enfants monstrueux à force de faire des petites blagues de ce genre. Mais quand tu voyais la tête de son fils, tu savais qu'il tournerait bien et que ça serait pareil pour Lexi. Même si tu avais des phrases déplacées, il y avait Nelligan qui veillait au grain. « Je me suis lancée dans la réalisation de thé glacé, tu me diras ce que tu en penses ! » Tu lui apportais un verre après qu'il ait accepté de boire quelque chose de frais. Les cours de cuisine avec Jake développait ta créativité culinaire, tu faisais quelques essais, parfois tu étais couronnée de succès, et d'autres fois, non. « Bon, alors, quoi de nouveau dans ta vie ? J'ai l'impression d'avoir des mois entiers à rattraper. » Tu avais déjà du mal à te souvenir de ce qu'il avait pu te dire la dernière fois que tu l'avais vu. Tu ne savais pas vraiment où il en était dans sa relation avec Grace.

__________________________

astra — it's love yes, all we're looking for is love from someone else a look in somebody's eyes to light up the skies to open the world and send it reeling a voice that says, i'll be here and you'll be alright ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emydca.tumblr.com/
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 5335
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©princess
double-compte : Jackson & Terrence
statut : Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ?
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Jeu 3 Mai 2018 - 22:28

Léo roula des yeux lorsque Lily cita les writers. Il avait une aversion profonde pour ce blog qu’il considérait comme un torchon. Ces personnes divulguaient des informations privés, souvent fausses ou exagérées, dans le simple but de se payer la tête des habitants de Bowen et de façon anonymes en plus, donc totalement lâche selon lui. Il serait ravi de les avoir en face de lui un jour pour leur dire leurs quatre vérités, il était prêt à parier que cet idiot de Maire était en partie responsable de ces ragots. En écoutant son amie il comprenait donc d’où venait son malaise mais il ne serait pas là pour la juger, au contraire, il trouvait ça bien qu’elle s’échappe un peu, parfois ça avait du bon. Ne fais pas attention à ces histoires, du moment que les personnes importantes sachent la vérité, le reste n’a pas d'intérêt. Il y aura toujours quelqu’un pour te juger ou te critiquer, surtout maintenant que tu es maman. Mais tu as le droit de vivre, ne l’oublie pas. Lily n’était pas objective quand il s’agissait de complimenter le beau Léo, elle ne tarissait jamais d’éloges sur lui, simplement parce qu’elle le voyait avec les yeux d’une meilleure amie. Pourtant il en avait des défauts le garçon, sa belle gueule avait fait quelques ravages et son sale caractère également. Il était loin d’être parfait et il le savait bien. Et moi je te laisse à Nelligan, je pense qu’il est l’homme idéale pour te rendre heureuse. Mais ne lui dis pas, je compte bien jouer sur l’idée qu’il craigne mes foudres si toutefois il venait à te faire du mal. Il sourit, taquin, loin de penser qu’un jour le mari de Lily puisse faire quoi que ce soit qui nuise à leur couple. Ils formaient un duo parfait, de ceux qui font rêver, ils semblaient si bien assortis, tellement faits l’un pour l’autre telle une évidence. Ils étaient de ces couples qui ne pouvaient que vous faire croire en l’amour, qu’espérer rencontrer votre moitié, un jour. Et bien, si vous essayez déjà de mettre le second en route, dites adieu à votre sommeil par contre ! C’était bien ce que Léo avait eu le plus de mal à supporter dans sa vie de jeune père, les nuits blanches, le manque de sommeil. Sûrement qu’il n’était pas un père exemplaire, il y aurait toujours à redire quant à sa façon d’élever son fils, mais John semblait être un petit garçon heureux et équilibré, autant que possible malgré la séparation de ses parents et c’est tout ce qui comptait pour Léo. Je crois qu’on est tous un peu comme ça, sans forcément l’avouer. Il esquissa une petite moue songeuse. Ceux qui ne font pas de second degré sur leurs enfants ou la vie qu’ils ont depuis qu’ils sont parents ne sont pas normaux selon moi. C’est tellement difficile, stressant, fatiguant, on a besoin de cette échappatoire là ! Même si ce n’est pas apprécié par tout le monde. C’était sa façon à lui de voir les choses. Il attrapa le verre que la jeune maman lui tendait en souriant pour la remercier. Merci, je suis sûr que c’est bon. Tu te lances dans la cuisine donc ?! Les nouvelles mamans avaient souvent envie de tenter de nouvelles choses, il l’avait bien remarqué avec son ex. Quelques mois sûrement. Sa mine s’assombrit légèrement. John et sa mère sont parti vivre à Brisbane, je pense que c’est mieux pour eux-deux, enfin pour elle. Même si je vois beaucoup moins mon fils. Il marqua une pause pour prendre une gorgée. C’est très bon. Grace et moi… Je ne sais pas si tu l’as su, on attendait un enfant. Mais elle s’est fait renverser par une voiture en fin d’année et elle l’a perdu. Il baissa les yeux. Je l’ai perdu elle aussi par la même occasion. Il n’avait pas vraiment de bonnes nouvelles à donner à Lily, c’était malheureusement la vérité, son quotidien actuel était relativement morose et son moral également, malgré la bonne humeur de façade qu’il tentait de garder devant elle.

__________________________


Think I want it to stay
A look in somebody's eyes to light up the skies. To open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go. 'Cause all that I need is this crazy feeling ››› alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 7505
ici depuis : 01/04/2013
double-compte : tiffany, xavier cj, bonnie, maxwell, mathilda, adrian.
statut : married to the one that she always loved, and Lexi's mom.
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Mar 29 Mai 2018 - 18:36

Tu n'avais pas tarder à raconter à ton ami ce qui se disait sur toi. Comme toujours, c'était soit faux, soit exagéré mais de toute façon tu ne pouvais pas vraiment y faire grand chose. A part une pétition peut-être mais si c'était le Maire qui était à l'origine de tout ça, ça ne changerait sûrement rien. Peut-être un moyen pour lui de s'échapper de sa vie et de ses responsabilités en ce moquant de ses habitants de façon anonyme. En même temps valait mieux pour lui sinon vous auriez voté pour quelqu'un d'autre lors du prochain mandat. En attendant Léo te rassurait sur tes actions. « Tu as bien raison ! » Tu n'avais pas menti à Nelligan lorsque tu étais partie et encore moins lorsque tu étais revenue même si certains détails de la soirée avaient été passé sous silence, plus parce que tu ne t'en souvenais pas que par réelle volonté de vouloir lui cacher des choses. « Je crois que même s'il sait que tu l'apprécies, il n'aimerait pas te voir débarquer si un jour ça vient à tourner mal. » C'était valable autant pour Léo que pour Concho. Les deux hommes les plus importants dans ta vie, ceux que tu connaissais depuis ta plus tendre enfance et qui avait partagé de grands moments dans ta vie. Après, comme tu venais de le dire, c'était plus une éventualité qu'une réalité. Avec tout ce que vous aviez vécu, tu n'étais pas sûr qu'un tel jour puisse arriver dans vos vies. Et si ça devait arriver, tu pensais que la faute viendrait plus de ton côté que du sien. Rien n'était fait, ça ne servait à rien d'y penser pendant des heures et de te faire des films surtout. « Oh non, loin de là, c'est beaucoup trop tôt encore ! » Tu aimais Lexi plus que tout mais tu ne te voyais déjà pas revivre une grossesse. Tu aimerais attendre encore un peu, tu ne savais même pas la position de Nelligan là-dessus parce que vous n'en aviez pas parlé depuis ton accouchement. « Il y a peut-être des échappatoires qui nous sont inconnus. » Après tout vous n'aviez pas les réponses à tout. Tu savais qu'il y avait d'autres parents qui dans l'épuisement trouvait un échappatoire dans la violence, d'autres dans l'abandon. Au fond votre façon de faire était peut-être déroutante pour les autres mais sans le moindre mal pour vos enfants. C'était ça le plus important. « Oui, mais plus pour la pâtisserie que pour la cuisine, c'est Jake qui a mis en place des petits ateliers et parfois il m'aide à réaliser quelques recettes pour que je puisses m'améliorer » Et grâce à lui, tu avais déjà fait quelques progrès. Déjà tu pouvais faire cuire certains trucs sans que ça ne crame. Un pas de géant pour toi. Une fois servi, tu lui posais la question de savoir ce qui avait pu se passer dans sa vie. Son regard devint un peu plus triste que lorsqu'il était arrivé. Tu avais déjà peur d'entendre ce qu'il n'allait pas tarder à te dire. « Oh Léo.. Toutes mes condoléances. » Tu ne savais pas quand ça avait pu arriver, tu étais restée loin de tout le monde après ton accouchement et il avait sûrement voulu rien te dire lorsque c'était arrivé pour préserver ta bulle de bonheur. Pourtant, tu aurais aimé être là pour lui. Ce que tu pouvais faire maintenant. « Léo, si tu l'aimes je pense que tu devrais te battre pour la récupérer. Tu as déjà laisser passer ta chance avec Andréa, ce serait dommage de passer encore à côté d'une belle histoire. » Tu ne savais pas tout ce qui avait pu se passer entre eux et la perte de leur enfant n'avait pas dû faciliter leur relation. Mais tu savais aussi que Léo pouvait fuir plutôt que d'être là quand il le fallait et tu étais bien décidée à le secouer s'il le fallait.

__________________________

astra — it's love yes, all we're looking for is love from someone else a look in somebody's eyes to light up the skies to open the world and send it reeling a voice that says, i'll be here and you'll be alright ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emydca.tumblr.com/
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 5335
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©princess
double-compte : Jackson & Terrence
statut : Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ?
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Mar 7 Aoû 2018 - 8:27

Il n’était pas violent, il ne cherchait jamais à se battre avec d’autres, d’ailleurs le peu de fois que c’était arrivé il n’en gardait pas forcément un bon souvenir. Mais si quelqu’un venait un jour à faire du mal à Lily, alors il est probable qu’il sortirait ses poings. Cette fille c’était la douceur incarnée, c’était certainement l’une des personnes les plus adorables que Léo connaissait et il ne le pensait pas parce qu’elle était son amie, non, c’était un fait, tout simplement. Et elle ne méritait donc pas qu’on s’en prenne à elle, par le biais de rumeurs ou même, hypothétiquement, comme il venait de l’évoquer, que son mari lui fasse du mal d’une quelconque façon. Elle le savait bien, qu’il était surprotecteur envers elle, déjà dans le bac à sable quand ils était gamin il la vengeait quand on lui lançait u sable dans les yeux. Et il ne comptait pas changer cette façon là de l’aimer. Très bien, qu’il me craigne en secret, ça me va ! Il sourit, évidemment, s’agissant de Nelligan, c’était une grosse blague, le garçon était, lui aussi, une des personnes des plus gentilles que Léo connaissait. La réflexion de la brune n’était pas dénuée de sens, Léo compensait ses failles en tant que parent avec l’humour et la dérision, il agissait de cette façon dans pas mal de situations en vérité, mais probablement que tous les parents ne faisaient pas la même chose. Il y avait mille façon d’élever des enfants, d’échouer, de se sentir fier ou bien totalement démuni. C’était un apprentissage qui ne terminait jamais, ça changeait la vie, tout simplement. Lui aimait sa méthode, elle lui permettait d’affronter les petites épreuves du quotidien avec plus de légèreté. Et puis jamais il ne lèverait la main sur son fils, tout comme il ne comptait plus prendre la fuite, ça il savait faire, dans beaucoup de situations il préférait abandonner le navire plutôt qu’affronter ses problèmes. Mais avec John c’était différent, il n’avait pas le droit de jeter l’éponge, il assumait et quelque part ça le rendait fier. Continue à rire de tout, c’est sûrement la meilleure arme contre ces petits monstres. Il devait avouer qu’imaginer Lily en cuisine c’était plutôt risible, elle qui n’osait jamais l’inviter à manger autre chose que des plats qu’elle faisait livre, simplement parce qu’elle ne savait même pas faire cuire des pâtes convenablement, il la taquinait sur ce point et évidemment il en rajoutait toujours, mais Léo savait qu’elle n’était pas vraiment douée. Ca faisait parti de son charme après tout, mais si elle souhaitait s’améliorer alors il ne pouvait que l’y encourager. Au moins tu pourras peut-être faire de tes mains les gâteaux d’anniversaire de Lexi sans les faire brûler ! Puis finalement son regard s’assombrit, il savait qu’il devrait tôt ou tard passer lui aussi aux confidences, c’était en partie pourquoi il était venu aujourd’hui aussi, histoire de mettre au courant son amie de toujours, puisqu’ils s’étaient toujours tout dit et que cette complicité lui manquait. Et même si ce qu’il avait à lui dire était loin d’être facile, il se lança commençant par le plus simple, puis terminant par ce qui lui déchirait le cœur. Y avait-il vraiment besoin de condoléances dans une situation pareille, alors qu’il n’avait jamais tenu son enfant dans les bras, alors qu’il n’avait même pas de prénom. Pas encore né et déjà mort, certains diraient même qu’il n’avait simplement jamais vécu, qu’on ne pouvait lui donner le statut d’enfant, c’était un sujet assez complexe mais pour Léo c’était son bébé et il devait en faire le deuil. C'était aussi toute son histoire avec Grace qui avait volé en éclat, deux deuils en un, c’était beaucoup pour un seul homme. Peut-être que Lily l’imaginait comme un éternel abonné aux histoires compliquées et impossibles, sûrement qu’il le cherchait bien, au fond. Mais entre les deux histoires d’amour qu’elle venait de citer aussi passionnelles et conflictuelles fussent-elles, celle qu’il avait vécu avec Grace était probablement la plus vraie, la plus importante. Il ne s’était jamais battu pour Andrea, il n’avait fait que la fuir malgré son attirance évidente. Alors qu’au contraire il revenait inlassablement vers Grace, elle était son évidence. Je me suis battu tu sais, cette fois j’ai vraiment essayé. Mais, j’en sais rien, c’est peut-être juste voué à être un échec alors autant arrêter le massacre. Pourtant il savait que s’il la croisait il tenterait à nouveau de la retrouver, il l’aimait trop pour la laisser passer sans rien dire.

__________________________


Think I want it to stay
A look in somebody's eyes to light up the skies. To open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go. 'Cause all that I need is this crazy feeling ››› alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 7505
ici depuis : 01/04/2013
double-compte : tiffany, xavier cj, bonnie, maxwell, mathilda, adrian.
statut : married to the one that she always loved, and Lexi's mom.
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Mer 22 Aoû 2018 - 0:19

En secret, c'était quelque chose qui te plaisait bien. Tu étais ravie de savoir que tu pourrais toujours compter sur Léo. Tu savais aussi que ça n'arriverait jamais. Vous aviez mis tellement de temps pour vous retrouver et vous aimer, alors ce n'était pas demain la veille que vous alliez vous quitter. Et puis maintenant il y avait Lexi, votre fille, la personne à qui vous fournissez un amour inconditionnel. C'était le bonheur total, tu n'avais rien de plus à demander. « Tu crois qu'on pourra continuer de rire même quand ils seront adolescents ? » C'était une arme assez simple à utiliser pour le moment, vos enfants n'avaient pas le moyen de vous répondre. Tu n'avais pas été une adolescente très difficile sauf quand tu essayais de te faufiler dans des endroits interdits afin de lire au calme. Mais tu n'avais jamais rien eu de plus que des avertissements. Tu pouvais remercier ton air de chien battu, il faisait souvent des miracles. Tu devais penser au fait que Lexi ne serait peut-être pas aussi facile que toi, qu'elle pourrait vous en faire baver. Tu pourrais toujours voir comment Léo s'en sortirait vu qu'il le vivrait avant toi. « J'adorerais ! Je me souviens encore ceux que me faisaient ma mère et la crème à la vanille qui fondait dans la bouche. » Plusieurs images défilaient dans ta tête. Tu revoyais presque tous tes anniversaires, aussi loin que tu puisses t'en souvenir. Le plus vieux était celui de tes 5 ans, pour ton anniversaire ta mère avait aménagé une cabane dans le salon, et à l'intérieur se trouvait une pile énorme de livre ainsi que ton gâteau d'anniversaire. Tu te souviens qu'elle t'avait lu chacune des histoires en te gardant dans ses bras. Et vous aviez mangé du gâteau pendant une semaine entière. Tu avais hâte de pouvoir offrir à Lexi ce genre de souvenir. Ce qui serait encore mieux si tu t'améliorais en cuisine. Ce fut à son tour de se confesser et de t'avouer ce qu'il avait sur le coeur. Une peine de coeur, un sentiment que tu avais trop bien connu par le passé. Surtout pour un homme en particulier. « Alors je crois qu'il vous faut peut-être un peu plus de temps, suffisamment pour panser vos plaies. Si votre histoire doit se faire, vous vous retrouverez, j'en suis sûre. » avais-tu ajouté en posant ta main sur celle de ton ami. Ce n'était sûrement pas la réponse qu'il voulait entendre. Mais tu devais aussi le protéger de lui-même. Parfois à trop courir derrière la personne qu'on aime, on se fait plus de mal que de bien.

__________________________

astra — it's love yes, all we're looking for is love from someone else a look in somebody's eyes to light up the skies to open the world and send it reeling a voice that says, i'll be here and you'll be alright ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emydca.tumblr.com/
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 5335
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©princess
double-compte : Jackson & Terrence
statut : Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ?
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Mar 11 Sep 2018 - 9:05

Léo n'avait jamais été un adolescent à problèmes pour ses parents, du genre discret et plutôt sérieux, au moins au plus jeune de cette période, il s'était fait tout petit, comme il l'avait toujours fait en présence de Peter, cet homme qu'il craignait par son influance et ses manières qu'il n'appréciait pas. Et puis il fallait dire que ses parents n'étaient pas des plus présents non plus, son père toujours en réunion ou à l'autre bout du monde, sa mère dans ses clubs et ses associations, ils lui laissaient vivre sa vie, lui donnant une indépendance bien jeune, à laquelle Léo n'avait rien eu à redire. En vérité il n'était jamais entré en conflit avec ses ainés, jamais avant qu'il ne soit question de son orientation professionnelle et qu'il décide enfin d'avouer qu'il n'avait aucune intention de suivre le schéma paternel. Celui qui avait fondé tous ses espoirs de succession dans son fils était tombé de haut, l'enfant docile et droit qu'il croyait connaître n'était pas, il n'avait jamais été. Et ce fut à ce moment que la rupture arriva réellement, il avait donc fallu attendre que le jeune Emerson ait dix-huit ans. Avant cela tout le monde pensait que leur famille était unie et heureuse. Mais en vérité elle ne l'avait jamais été, unie au moins, jamais il ne s'était senti proche de ses parents, ceux qui semblaient cruellement manquer de chaleur et de douceur envers cette progéniture qui en avait pourtant tellement demandé. Léo s'était alors toujours promis que quand viendrait son tour d'avoir des enfants alors il offrirait tout ce qu'il avait. Et de l'amour il en avait à revendre. Alors bien que son fils soit à présent plus loin, ça ne l'empêchait pas d'essayer de faire de chaque moment avec lui quelque chose d'unique, d'important, même dans le quotidien. Élever un enfant ce n'était pas forcément évident, c'était difficile et fatiguant, mais quel bonheur que de voir le sourire de John quand ils étaient complices et de le regarder s'endormir paisiblement après une bonne journée. On le fera plus discrètement, mais oui, j'espère bien. Sûrement que les adolescents qu'ils seraient, Lexi et John, ne se laisseraient pas faire, mais il fallait savoir être plus rusés, ils apprendraient au fil du temps. Léo se souvenait aussi des gâteau de la mère de Lily, ils étaient délicieux. C'était l'avantage d'avoir une amitié aussi vieille que la leur, ils partageaient des souvenirs d'enfance et les anniversaires de Lily, tout en paillettes et en magie, le tout fait avec amour par sa maman, restaient parmi les plus précieux. Même si, souvent, Léo était le seul garçon invité à ces petites réunions. Sa crème à la vanille était un délice, je n'en ai jamais plus mangé d'aussi bonne.Et il en avait l'eau à la bouche. Les mots de son amie étaient pleins de douceur et de bon sentiment, pas forcément ceux qui réconfortaient le plus, mais plein de bon sens également, celui dont elle savait faire preuve, elle qui était bien plus raisonnée que Léo. Lui c'était un amoureux, il était capable de retourner la terre entière pour ressentir ce sentiment, pour être auprès de celle qu'il aimait, même, parfois, pour un amour éphémère. Et même s'il pensait que celui qu'il ressentait pour Grace était bien différent de tous les autres, il ne pouvait que hocher la tête en écoutant Lily. Tu as certainement raison. Tu as toujours raison. Il serra cette main qu'elle avait posé sur la sienne, seul l'avenir leur dirait. Il esquissa un petit sourire et, au moment opportun, ils entendirent les pleurs d'un enfant qui se réveillait un peu plus loin. Sauvé par le gong ! Vas chercher ta fille, elle te réclame. Puis je veux voir ma nièce favorite !

__________________________


Think I want it to stay
A look in somebody's eyes to light up the skies. To open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go. 'Cause all that I need is this crazy feeling ››› alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 7505
ici depuis : 01/04/2013
double-compte : tiffany, xavier cj, bonnie, maxwell, mathilda, adrian.
statut : married to the one that she always loved, and Lexi's mom.
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Mer 3 Oct 2018 - 19:17

Tu fis un sourire amusé à sa proposition, continuer de rire discrètement, ce n'était pas une tâche aisée pour toi, la reine de la gaffe. Par chance, tu avais quelques années devant toi pour t'améliorer, quelques années pour apprendre de tes erreurs. Parce que c'était ça d'être parent, il n'y avait pas de guide parfait, sinon tous les enfants se ressembleraient et ce n'était pas le cas. Il fallait y aller en tâtonnant, ça pouvait marcher un temps et ne plus fonctionner après sans qu'on sache pourquoi. C'était un éternel apprentissage et tu étais contente de savoir que Léo vivait ça lui aussi, vous pouviez vous serrer les coudes, vous partagez vos petites astuces et voir si ça marche ou non. Tu avais aussi le groupe de soutien pour ça, et tu appréciais vraiment les réunions, ça te permettait de te sentir moins bête, de voir qu'il y avaient aussi d'autres parents qui vivaient les mêmes crises que toi, qui se posaient des questions toutes simples sans avoir la réponse. Comme, comment savoir quand je dois passer à la taille de couche supérieur. Le genre d'informations qu'on a pas forcément en devenant parent. « J'ai la recette, je tâcherais de lui faire honneur ! » Tu avais un petit livre avec toutes les plus grandes recettes de ta mère, tu l'avais feuilleté à de nombreuses reprises pendant ta grossesse. Lire son carnet te permettait de t'évader dans tous tes souvenirs d'enfance, de te rappeler ce que tu avais eu et ce que tu voulais offrir à ton enfant. Les cours de Jake te permettait de mieux appréhender la cuisine et peut-être qu'un jour tu saurais redonner vie à la crème vanille de ton enfance. Tu serais fière si tu pouvais transmettre cet héritage à ta fille, elle qui n'aurait pas eu la chance de connaître sa grand-mère maternelle. « C'est bien trop, j'ai très rarement raison en plus. » Tu étais souvent bien trop optimiste, une grande rêveuse qui ne pouvait s'empêcher de penser que si tu avais trouvé le bonheur avec l'homme que tu aimé depuis tant d'années, alors ton entourage aurait la chance de connaître ce même bonheur. Mais aujourd'hui tu devais admettre que Léo traversait une passe difficile, que Violet n'était pas maman. Dans ton entourage proche, il n'y avait que Concho qui avait réellement trouvé quelqu'un avec qui tout allait bien. Ce ne faisait pas un grand taux de réussite. « Tu veux surtout lui offrir tous ses cadeaux et la couvrir de bisous. » ajoutais-tu en rigolant avant de quitter le salon pour aller chercher Lexi dans son lit. Tu l'attrapais en la prévenant qu'il y avait un invité à la maison. Tu lui parlais beaucoup, peut-être un peu trop, mais tu trouvais que c'était important. Et puis tu l'avais lu, si c'était écrit, c'est que ça ne pouvait pas être mauvais. En revenant dans le salon, elle se mit à gazouiller à la vue de Léo, ce qui eu le don de te faire sourire. Tu t'approchais de lui pour qu'il puisse la prendre dans ses bras. « Quand tu la vois aujourd'hui, tu ne regrettes pas que ton fils vive si loin ? » demandais-tu doucement. Ce n'était pas une question facile et tu devinais déjà la réponse qu'il allait te donner. Tu savais que son ex avait dû partir pour différentes raisons et ça ne l'empêchait pas de voir son fils par moment mais maintenant que tu avais Lexi dans ta vie, tu ne pouvais pas imaginer une seconde vivre loin d'elle, ou loin de Nelligan.

__________________________

astra — it's love yes, all we're looking for is love from someone else a look in somebody's eyes to light up the skies to open the world and send it reeling a voice that says, i'll be here and you'll be alright ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emydca.tumblr.com/
adm h
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 5335
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©princess
double-compte : Jackson & Terrence
statut : Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ?
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   Lun 15 Oct 2018 - 14:40

Peut-être que par la cuisine Lily cherchait un moyen de se raccrocher au souvenir de sa mère et d'en créer pour sa fille. Ce devait être difficile pour une femme qui devient mère de ne pas pouvoir partager ce changement si fort avec sa propre mère. La jolie brune était forte, selon l'avis de Léo elle l'avait toujours été depuis le décès. Il ne pouvait que constater qu'il avait beaucoup à apprendre de ce petit bout de femme alors qu'il lui semblait qu'il se plaignait tout le temps de sa condition, bien qu'elle soit tout à fait enviable. Du duo qu'ils formaient, elle avait toujours été la plus sage, la plus raisonnée et souvent il l'écoutait, lui qui avait pourtant l'habitude de n'en faire qu'à sa tête. Peut-être qu'autour d'elle peu de ses amis avaient eu la chance de connaître le bonheur comme elle le vivait à présent, mais chacun était différente, chaque histoire avait son lot d’embûches. Et puis ils étaient encore jeune, Léo voulait y croire, croire qu'un jour le bonheur arrivait à sa porte, pour Lily et Nelligan c'était juste arrivé plus tôt qu'à d'autres. Tu te sous-estimes, si je t'avais écouté plus souvent je n'en serais peut-être pas là aujourd'hui ! Il exagérait peut-être, mais l'idée était là, si Lily était moins fougueuse que lui, elle connaissait les vertus de la patience, chose qu'il ignorait totalement. Je veux voir comme elle a changé, les photos ça ne suffit pas ! Et probablement la couvrir de bisous, oui, mais l'avouer ne faisait pas très viril et il avait parfois du mal à avouer qu'il était une vraie guimauve. Il entendit Lily qui parlait à Lexi, il avait l'impression d'entendre son ex qui faisait la même chose quand leur fils était bébé. Il lui parlait également, se persuadant que son garçon comprenait ce qu'il lui disait et que ça l'éveillerait davantage. A leur retour dans la pièce, le visage du photographe se fendit d'un large sourire et la petite y répondit en gazouillant, ils s'étaient rarement vu, mais elle ne semblait pas effrayée le moins du monde. Il la pris dans ses bras avec plaisir, renouer avec les sensations d'avoir un tout petit être dans ses bras, sentir sa chaleur. Il l'observa de longues secondes, se projetant également sur cet enfant qu'il n'aurait jamais et qui aurait quelques mois de moins aujourd'hui. Salut toi. Tu te souviens de moi ?! Elle tendit la main vers son visage et il voulut croire que ça voulait dire oui. Je n'ai pas besoin de la voir pour regretter. Il était malade, il y a quelques semaines, si je m'étais écouté j'aurais pris directement la route pour le retrouver. Mais je ne pouvais pas. Et puis sa mère n'aurait pas apprécié. Parfois je lui en veux d'être parti si loin, même si Brisbane ce n'est pas le bout du monde. Et puis j'oublie que c'est moi qui ai tout foutu en l'air entre nous et avec John aussi, par conséquent. Il se sentirait toujours coupable d'avoir préféré son bonheur égoïste avec une autre alors qu'avec cette fille il avait tout, il avait une famille, une femme qui l'aimait et pour qui il avait des sentiments également. Il se trouvait stupide d'avoir tout gâché et en même temps il savait qu'il n'aurait jamais pu laisser passer Grace sans rien faire. Il était conscient que si c'était à refaire il le referait toujours de cette façon. Il attrapa une peluche sur la table, elle faisait la même taille que Lexi. Regarde, une licorne, tu vois comme elle est belle ?! C'est pour toi chaton. Et la petit rit aux éclats, exactement ce qu'il fallait à Léo pour alléger ce cœur qui lui semblait peser une tonne.

__________________________


Think I want it to stay
A look in somebody's eyes to light up the skies. To open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go. 'Cause all that I need is this crazy feeling ››› alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: #15 - When we were younger and free + Lily-A   

Revenir en haut Aller en bas
 
#15 - When we were younger and free + Lily-A
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
bowen waterpark !
L'inauguration n'ayant malheureusement pas été faite à cause du planning trop chargé du Maire, celui-ci vous invite à venir fêter les 3 mois du Waterpark de Bowen pour profiter pleinement des nouvelles infrastructures de la ville.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES