AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (concholett) i missed you...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
adm h
avatar
messages : 1261
ici depuis : 06/03/2016
crédits : whovian, emy (a) & cpdelicious (g) :D
double-compte : nelligan & woody & lennox & adán & isaiah & august & naveen
statut : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Dim 11 Mar 2018 - 2:45

On avait tous peur de soi-même à un moment ou à un autre de notre vie. J’avais eu peur, moi aussi, bien souvent. D’abord de ce que j’allais devenir, et puis de tous les gestes que je pourrais un jour poser et des répercussions qu’ils auraient sur les autres. Sur ceux que j’aimais. Sans doute était-ce pour cette raison d’ailleurs que j’avais eu tellement de questionnements quand Scarlett était partie sans prévenir, sans se retourner. J’avais eu peur. Peur d’avoir tout gâché entre elle et moi, peur de l’avoir mise mal à l’aise, peur d’avoir foutu en l’air l’une des plus belles relations de ma vie. Mais ça, c’était quand elle était partie. Avant ça, il y avait la confusion, la remise en question, le doute, l’envie, le désir, mais la peur ? Qu’on se perde, peut-être. C’était l’idée qui m’avait traversée l’esprit à plusieurs reprises, cette fois-là, j’imagine. Mais alors que je m’imaginais toutes les avenues possibles, Scarlett mit cartes sur table. Je plongeai mon regard dans le sien, acquiesçant à ses propos d’un signe de tête. « Non, tu ne te trompes pas … » Et certainement, à plusieurs reprises durant cette soirée, je m’étais imaginé son corps nu contre le mien, sur le mien, ses lèvres embrassant les miennes, ses mains découvrant mon corps. Au bout de la nuit, rien de tout cela ne s’était passé, ce ne serait à tout jamais que des images ayant animé bon nombre de mes fantasmes dans les nuits suivants. Je déglutis. C’était pour moi qu’elle était revenue. « Scar’ … » Commençais-je d’une voix faible. J’aurai aimé qu’elle lise l’espoir dans mon regard, moi aussi, mais je n’avais aucune idée de ce qui se passait dans ma tête, et encore moins dans mon cœur. Je me devais toutefois d’être honnête, pour elle, pour Zelda. Pour moi-même. « Je suis avec quelqu’un, maintenant … » Lui dis-je alors, ignorant si elle était au courant. Les histoires pouvaient se transmettre rapidement dans cette ville, et si Scarlett était de retour depuis quelques jours, voire juste quelques heures, peut-être le lui avait-on dit. Je ne savais pas, mais il fallait qu’elle le sache. Autrement, je perdrais le contrôle.

__________________________

leave your broken windows open and in the light just streams, and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to, be what you want to be (endlesslove)
THEN WE'LL SHOOT ACROSS THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 546
ici depuis : 16/09/2017
crédits : mon amour justine ♡ (avatar) alaska (signature)
double-compte : l'agent secret britannique carter, le sexy américain jackson, l'italien séducteur allen & la mignonne londonienne althea.
statut : life is easier, when you're single
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Mer 14 Mar 2018 - 20:38



La peur grandissait en toi, mais prenant tout ton courage entre tes deux mains, tu voulais mettre carte sur table simplement. Comment allait-il réagir ? Qu'allait-il te répondre ? Qu'allais-tu finalement dire ? C'était quand même quelques choses de complexe. Surement, avais-tu rater le coche lorsque tu étais partie, tu avais perdue toute chance de conquérir le jeune homme. Mais tu n'allais pas t'arrêter là, tu n'allais pas perdre espoir. Il fallait en parler, il fallait vous dire les choses alors voilà, maintenant c'était dit. Ton ami te confirma que tu ne te trompais pas, qu'il avait ressenti les mêmes choses que toi ce soir là. Inconsciemment, tu étais heureuse de savoir que tu n'avais pas été la seule à penser à tout cela, penser à ce qu'il aurait pu se passer entre vous. Cette nuit là, tu aurais rêver continuer cette soirée avec lui, toute la nuit, vos corps en harmonie, en ne vous quittant point. Mais le jeune homme fut honnête avec toi, il t'annonça alors qu'il n'était plus célibataire, qu'une jeune femme avait conquit son coeur. C'était quelque chose que tu savais, mais l'entendre de sa bouche, voir qu'il te l'avouait te tordait le coeur. Mais c'est normal, comment pourrais-tu réagir sinon ? « Je sais... » soufflas-tu en posant ta tête contre ton front. Tu étais partie, c'était ta faute. Vous auriez pu créer quelque chose de beau ensemble, partager ce que vous ressentiez à ce moment là, vivre un moment exceptionnel. Mais tu étais une femme têtue, une personne qui ne lâchait rien. Une vraie tête de mule. Et ça, Conchobàhr le savait très bien. « Je voulais juste que tu saches, que je suis là, je suis rentrée et que c'est pour toi que j'ai fais ça, commenças-tu en parlant assez vite, ayant peur de sa réaction. J'ai réalisé, lorsque je suis partie, que j'avais fais une erreur monumentale et je suis rentrée pour la réparer, mais je suis arrivée trop tard je crois » finis-tu simplement, en le regardant droit dans les yeux. Tu avais peur, peur de le perdre. Son amitié te manquerait, sa présence aussi. Alors voilà, maintenant tu avais tout dit. Enfin presque.

__________________________

something just like this
i'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero some fairytale bliss. just something I can turn to, somebody i can kiss @ coldplay ≈ smth just like this©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1261
ici depuis : 06/03/2016
crédits : whovian, emy (a) & cpdelicious (g) :D
double-compte : nelligan & woody & lennox & adán & isaiah & august & naveen
statut : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Jeu 15 Mar 2018 - 3:07

De la voir, là, devant moi, alors qu’elle se montrait dans toute sa vulnérabilité, d’une manière qu’elle ne s’était peut-être jamais autorisée à me montrer avant aujourd’hui, ça me revirait carrément à l’envers. La tête, le cœur, les idées. Son retour me percutait et c’est seulement maintenant que je comprenais enfin l’effet que mon départ soudain de Bowen et mon retour des années plus tard avait pu avoir sur certains. On m’en avait longtemps voulu, pour certaines de mes amitiés, certains de mes amours aussi. Alors qui étais-je au fond pour la blâmer alors que j’avais été moi-même le premier à prendre la poudre d’escampette quand mon monde avait semblé s’effondrer autour de moi, quand la peur avait été plus grande que l’espoir et que la seule issue de secours possible avait été de fuir ? Scarlett avait eu besoin de partir, mais c’était surtout le timing qui m’avait laissé tellement impuissant, derrière. J’avais eu besoin d’elle, et elle avait eu besoin de moi aussi, mais nous avions été incapables d’être là l’un pour l’autre. Pas de la manière attendue. Et si nous avions franchi le pas, cette nuit-là ? Et si nous avions succombé à nos envies, à ce que notre cœur nous criait de faire ? Serions-nous ensemble aujourd’hui ? Zelda ne serait-elle que l’une de mes meilleures amies, rien que ça ? Tous ces si, ces questions qui ne seraient jamais répondues, ça semait la confusion dans ma tête alors que pour une fois dans ma putain de vie, j’avais pu y voir un peu plus clair. Avec Zelda, c’était simple, c’était sain, c’était … la stabilité que personne n’avait pu m’offrir jusqu’à maintenant. Scarlett était comme un séisme sous mes pieds et je sentais que bientôt, le sol allait se dérober sous mes pieds et je tomberais. J’allais flancher. Alors je le lui dis, en la regardant directement dans les yeux comme pour appuyer mes paroles. Je lui dis. J’avais maintenant quelqu’un dans ma vie. J’haussai légèrement les sourcils, ébahi, quand Scarlett me répondit qu’elle savait. « Oh … ? » Fis-je seulement, incapable de mettre de l’ordre dans les pensées qui se bousculaient maintenant encore plus entre mes deux oreilles. « T’as pas le droit de me faire ça, Scar’. » De supposer qu’elle était arrivée trop tard. De laisser sous-entendre qu’elle revenait pour moi de la manière que j’avais espérée tellement longtemps après son départ. « T’es partie, à un moment où … à un moment où j’aurais tellement eu besoin de toi. Comme amie, comme bien plus que ça sans doute. J’étais perdu, et avec toi je sentais que je me retrouvais peu à peu. Puis t’es partie. Et ça m’a laissé … tellement seul. » Je secouai la tête. Je passai une main sur mon front, frottant légèrement ce dernier, mais ça ne m’amena aucun soulagement à ses maux de tête, ces maux de cœur. Je relaissai tomber mon bras le long de mon corps. « Et je suis désolé, je suis vraiment désolé de ce qui t’es arrivé là-bas. Je n’ai pas été là, et je m’en veux, terriblement … Mais tu n’étais pas là non plus. Zelda était là. » Si elle avait reçu mes paroles comme un coup de couteau, un peu plus tôt, là, je venais sans doute d’asséner le coup de grâce. Et à moi aussi.

__________________________

leave your broken windows open and in the light just streams, and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to, be what you want to be (endlesslove)
THEN WE'LL SHOOT ACROSS THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 546
ici depuis : 16/09/2017
crédits : mon amour justine ♡ (avatar) alaska (signature)
double-compte : l'agent secret britannique carter, le sexy américain jackson, l'italien séducteur allen & la mignonne londonienne althea.
statut : life is easier, when you're single
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Jeu 15 Mar 2018 - 18:37

Démunie, triste, déterminée. Voilà ce qui te caractérisait à ce moment. Tes erreurs t'en faisaient bavé maintenant, et tu le savais très bien dès que tu étais partie que ça allait changer quelque chose entre vous. C'était certain même. Cet homme que tu avais suivis, celui qui t'avait en quelque sorte "kidnappé" de ta vie à Bowen, t'avait aussi enlevé à ton ami, ton meilleur ami. Il était là devant toi, à écouter toutes ces choses que j'avais tu n'avais dites, jamais tu n'avais osé dire pour le blesser ou même pour casser votre amitié. Que se serait-il passé ? C'est la question que tu te posais depuis cette soirée là. Fuir. Ce n'était pas le meilleur des moyens. Entre temps il y avait eu des coups, une grossesse, des ecchymoses, des drogues. Oui, tu savais qu'il avait quelqu'un. Tu n'étais pas coupé du monde après tout. Les réseaux sociaux, les photos, les amis. On s'était empressé de te dire que ton meilleur ami avait trouvé quelqu'un en pensant que tu serais contente pour lui. Mais non. Non tu ne serais pas contente pour lui tant que tu serais au fond de toi, amoureuse de cet homme. Alors tu l'écoutais, sagement. Mais il t'assenait le coup de grâce. Comme un coup de couteau planté dans le coeur. Mais après tout, il avait raison après tout. C'était ta faute, tu le savais. Zelda. Voilà son prénom. Le prénom de la fille que tu détestais le plus à ce moment précis. « On a tous les deux été seuls » dis-tu dans un murmure en baissant la tête. Maintenant c'est à ton tour, d'être plus seul que jamais, face à l'être aimé. Vide. C'est ce que tu ressentais, le vide. « Je sais que j'suis partie à un moment où je n'aurais pas du, dis-tu dans un souffle. Mais voilà, c'est trop tard pour moi. Mais sache une chose Concho, jamais je ne voudrais te perdre, et jamais je ne pourrais y survivre » finis-tu avec les larmes qui commençaient à te monter aux yeux. Tu ne savais pas quoi lui dire, comment réagir. « Je suis la pire des amies » répondis-tu en te tournant pour qu'il ne puisse pas te voir. Tes yeux trempés, tes mains sur ces derniers, tu ne pouvais t'empêcher de pleurer. Oui, c'était avec lui que tu aurais aimé être à Paris, avec lui que tu aurais aimé visiter la Tour Eiffel, de lui dont tu aurais aimé être enceinte. Mais peut-être n'était est-ce qu'un rêve, simplement. Enfin pour le moment.

__________________________

something just like this
i'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero some fairytale bliss. just something I can turn to, somebody i can kiss @ coldplay ≈ smth just like this©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1261
ici depuis : 06/03/2016
crédits : whovian, emy (a) & cpdelicious (g) :D
double-compte : nelligan & woody & lennox & adán & isaiah & august & naveen
statut : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Sam 17 Mar 2018 - 2:40

De prononcer ces mots, de l’abattre comme je venais de le faire, ça m’avait pris une force surhumaine. Si je n’avais pas été paralysé sur place en guettant la réaction de Scarlett, je me serais sans doute effondré au sol. Je me serais écrasé, dans une impuissance sans doute trop dramatique, mais à la hauteur de mes sentiments. J’avais l’impression que le plancher se dérobait sous mes pieds, que je perdais l’équilibre, que je perdais le contrôle. La stabilité n’avait jamais été faite pour moi, au fond, non. La vie préférait m’envoyer valser en haut, en bas, me faire tourner à bout de bras avant de me projeter loin, tellement loin que je perdais moi-même mes repères. J’étais pourtant un homme si simple, je n’avais jamais aimé ce qui était complexe, je n’avais jamais aimé m’entourer de problèmes. C’était eux qui me pourchassaient, comme pour me rappeler que là d’où je venais, la vie n’était pas facile, et que ce n’était pas parce que la roue de la fortune avait tourné une fois en ma faveur que le reste était gagné pour autant. « Oui. » Acquiesçais-je quand Scarlett affirma que nous avions tous les deux été seul. « Alors que nous aurions pu être ensemble. » Ajoutais-je, injustement, parce que ce n’était certainement plus nécessaire d’insister sur ce détail. Nous comprenions tous les deux, maintenant, que nous étions passé à côté de quelque chose qui aurait pu être grandiose. Épique. « Je veux pas te perdre non plus, Scar’. C’est la dernière chose que je voudrais. » Mais elle se tournait déjà de dos à moi, fondant en larmes à nouveau alors qu’elle affirmait être la pire des amies. Je baissai les yeux en grimaçant de douleur, une douleur qui provenait de mon cœur et qui se répandait dans tout mon être invisible. Je franchis les quelques pas qui nous séparaient, et mon torse n’effleurant qu’à peine son dos, je joins une main à la sienne, nouant mes doigts aux siens. « On a fait une erreur … On a fait une erreur et ce n’est qu’aujourd’hui que les pots se sont cassés. » Parce que le temps avait été en suspens, Scarlett avait pressé sur pause en s’en allant, mais il fallait reprendre là où nous nous étions laissés, alors que le monde avait pourtant continué de tourner, et nous avec lui. « Mais j’te laisserai pas partir tant qu’on ne sera pas réparés. » Ce que ça signifiait, je n’en savais rien, mais je savais que maintenant que Scarlett était de retour, je ferais tout ce que je pouvais pour ne pas la perdre à nouveau.

__________________________

leave your broken windows open and in the light just streams, and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to, be what you want to be (endlesslove)
THEN WE'LL SHOOT ACROSS THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 546
ici depuis : 16/09/2017
crédits : mon amour justine ♡ (avatar) alaska (signature)
double-compte : l'agent secret britannique carter, le sexy américain jackson, l'italien séducteur allen & la mignonne londonienne althea.
statut : life is easier, when you're single
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Lun 30 Avr 2018 - 22:25

Ne sachant plus quoi faire face à lui, tu étais perdue dans tes pensées. Oui, pour toi, Conchobàhr est l'homme de ta vie et ça tu l'as toujours su malgré l'amitié que vous avez pu entreprendre il y a des années. Toute ta famille te disait qu'il serait le gendre idéal, le mec qu'il fallait pour te canaliser. Mais là, à ce moment là, tu ne rêvais que d'une chose. Tu rêvais qu'il te dise que votre avenir serait possible ensemble. Vous auriez pu être ensemble. Cette phrase raisonnait dans ta tête sans cesse. Donc oui, ce soir là tu n'avais pas halluciné. Tu n'avais pas qu'à fuir comme une pauvre lâche. Dos à lui, il s'approchait de toi et scella sa main à la tienne. Tête baissée, tes larmes roulaient sur tes pauvres joues. Il avait raison, vous avez fait une erreur et le prix a payer est devant vous. Il ne te laissera pas partir, ce qui fit esquisser un sourire sur ton visage triste. Alors tu relevais la tête, en serrant encore plus sa main dans la sienne. « Qu'adviendra-t-il de nous, Concho ? » demandas-tu simplement. Tu ne savais pas comment tourner ta phrase et le tact n'a jamais été ton meilleur ami. Alors oui, tu balançais toujours des choses comme telles sans réfléchir. Le souffle de ton ami se nichait dans ton cou, ce qui te fit légèrement frissonner comme s'il venait de déclencher en toi une bombe nucléaire. Les langues se déliaient, les sentiments étaient enfin prononcés. Mais pas de vive voix. « Comment peut-on réparer des sentiments comme les nôtres ? » demandas-tu une seconde fois, plus dans un murmure mais assez fort pour qu'il puisse entendre. C'était délicat, tu n'osais pas le regarder dans les yeux. Heureusement que tu étais dos à lui, dos à l'homme de ta vie. Tu voyais par la fenêtre que la nuit tombait, et tu savais que tu risquais d'être là pour un moment. A trouver une solution pour ne pas te briser le coeur en milles morceaux. Même si la chute est inévitable.

__________________________

something just like this
i'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero some fairytale bliss. just something I can turn to, somebody i can kiss @ coldplay ≈ smth just like this©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1261
ici depuis : 06/03/2016
crédits : whovian, emy (a) & cpdelicious (g) :D
double-compte : nelligan & woody & lennox & adán & isaiah & august & naveen
statut : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Mer 2 Mai 2018 - 23:06

Plus grand que Scarlett, mon torse effleurait le derrière de sa tête, ses cheveux frôlant le tissu de mon chandail, et mon ventre ne touchant qu’à peine à son dos. Cette proximité, même aussi chaste, réveillait en moi des sentiments que je n’aurais pas dû avoir. Des envies que je m’empressai de taire en me rappelant que même si cette rencontre nous replongeait dans le passé, nous n’étions plus dans ce passé. Nous pouvions reprendre la conversation là où elle avait été laissée, mais pas la situation dans son ensemble. Nous n’en étions plus là. Je n’en étais plus là. J’avais avancé, bien malgré moi, j’avais mis Scarlett de côté en me disant qu’elle était partie pour de bonnes raisons qui lui appartenaient, et que je n’avais pas à la retenir. Et comment aurais-je pu le faire de toute façon ? Je n’avais aucune idée de comment la rejoindre, elle semblait s’être arrangée pour que je ne puisse pas même essayer. Maintenant que je regardais enfin droit devant, avec une femme qui m’aimait et que j’aimais, comment pouvait-elle revenir dans ma vie comme une comète qui prend feu au contact de mon atmosphère ? « Je ne sais pas … » Soufflais-je quand Scarlett me demanda ce qu’il adviendrait de nous. Le simple fait de la regarder m’était douloureux. Croiser son regard qui pouvait me faire flancher à tout moment était dangereux. Mon seul souffle dans son cou en guise de réponse, je restais là, sans réponse, sans voix. Droit comme un géant, et pourtant, je ne m’étais jamais senti aussi petit. Elle posa une seconde question, et je secouai doucement la tête. « Je n’en sais rien … » Les mêmes paroles à quelques mots près. Je n’avais aucune idée de ce que nous pouvions faire. Je soupirai. « Peut-être qu’on doit se convaincre que ça n’aurait pas fonctionné de toute façon … » M’essayais-je, même si j’avais bien du mal à croire mes propres paroles. Scarlett et moi avions eu cette connexion étourdissante, cette passion enivrante, et nous n’y avions qu’à peine goûté. « Peut-être … qu’on doit faire comme si cette soirée-là n’était jamais arrivée. » Je marquai une légère pause, avant de reprendre, avec tristesse dans la voix : « Parce que si elle hante encore mes pensées, et que t’es ici, je ne pourrai jamais … J’pourrai jamais totalement passer à autre chose. » Elle me retiendrait prisonnier. En suspens. En apesanteur. Là où elle avait décidé de nous abandonner.

__________________________

leave your broken windows open and in the light just streams, and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to, be what you want to be (endlesslove)
THEN WE'LL SHOOT ACROSS THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 546
ici depuis : 16/09/2017
crédits : mon amour justine ♡ (avatar) alaska (signature)
double-compte : l'agent secret britannique carter, le sexy américain jackson, l'italien séducteur allen & la mignonne londonienne althea.
statut : life is easier, when you're single
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Lun 7 Mai 2018 - 16:00

Nous aurions pu être ensemble. Encore et toujours ces quelques mots résonnent dans ta tête et te font un mal de chien. Alors tu ne peux t'empêcher de penser à cette phrase qui résume bien votre soirée, la soirée qui aurait pu faire de vous des amants. Il ne savait pas, comme toi, ce qu'il se passera entre vous, ce que vos sentiments feront de vos êtres. Mais tu ne cesseras jamais d'aimer Conhobàhr, car depuis l'enfance cela dure. Oui, tu te répètes, oui tu ne dis que les mêmes choses, mais c'est peut-être pur te persuader que cela peut marcher. Tu n'es pas une fille qui lâche l'affaire, enfin plus maintenant. Être en France a forger ton caractère et aussi t'as fais endurer tellement de choses dures que tu ne pouvais pas songer à ce qu'il t'arrives les mêmes une fois revenue en Australie. Alors ton ami suggéra l'idée de faire comme si cette soirée ne s'était jamais passée. Mais non, tu ne voulais pas, et tu ne pouvais pas ! Tu étais prisonnière de ce moment passé à ses côtés en vain, jusqu'à ce que ta destinée soit enfin tombée. Alors tu te retournas, face à lui, les yeux dans les yeux. Ta main sur sa joue, tu observais chaque partie de son visage. Tes larmes avaient séchées au bords de tes joues. « Je ne t'en voudrais pas si tu veux l'oublier, mais je n'y arriverais pas » dis-tu d'une voix triste, d'une voix perdue. Tes paroles sont sincères, jamais tu ne pourras oublier ce moment. Cette danse. L'alcool qui coulait dans vos veines qui vous a montré l'un à l'autre qui vous étiez vraiment. Ce moment là, les yeux rivés dans les siens. Tu ne voulais qu'une chose. Sceller vos lèvres, afin que jamais elles ne se séparent. Le cran. Voilà ce qu'il te fallait, il te fallait du cran. Alors tu l'observais encore et toujours. A la recherche de cette étincelle dans ses yeux qui n'avait pas disparu totalement pour toi. C'était un supplice, d'être là sans pouvoir lui montrer comme tu l'aimes. Une déchirure, une plaie ouverte. Mais à quoi bon ? Ton visage se rapprochait doucement du sien, même si tu savais qu'il allait te repousser, à quoi bon ? Alors oui, tu sautais le pas, tu faisais quelque chose que lui ne voudra surement pas, qu'il aura honte ou qu'il te détestera encore plus après cela. Mais toi, tu avais besoin de savoir quel goût avaient ses lèvres, et tu te devais de sceller ces non-dits par un baiser, quitte à te faire virer de son appartement, à coup de pieds aux fesses.

__________________________

something just like this
i'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero some fairytale bliss. just something I can turn to, somebody i can kiss @ coldplay ≈ smth just like this©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1261
ici depuis : 06/03/2016
crédits : whovian, emy (a) & cpdelicious (g) :D
double-compte : nelligan & woody & lennox & adán & isaiah & august & naveen
statut : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Mar 8 Mai 2018 - 2:33

Que croyais-je ? Pouvoir mettre de côté mes doutes, mes sentiments, mes désirs, et continuer à avancer comme si ce poids ne me retenait pas vers l’arrière ? Et me pensais-je réellement capable d’en demander autant à Scarlett ? Nous étions tous les deux prisonniers de cette nuit où tout avait changé entre nous. Nous étions tous les deux dans une impasse bien plus grande que nous, et je sentais la pression m’écraser, et je l’entraînais avec moi sous terre. J’aurais dû fermer la porte, complètement. La verrouiller à double tour. Au moins, il n’y aurait pas eu de si et de peut-être, il n’y aurait eu qu’un vide entre nous, une distance qui ne nous ressemblait pas, et qui ne nous rassemblerait plus. Pourtant, ça avait été plus fort que moi, il avait fallu que je fasse comprendre à Scarlett, même à demi-mot, que moi aussi j’avais entrevu un avenir avec elle, que je l’avais attendue et qu’elle était revenue bien trop tard. À ce moment précis, ma tête, mon cœur et mon corps me criaient des ordres tous différents les uns que les autres et surtout, chacun jouait à la girouette en ne se fixant pas sur une seule et unique réponse. Et mon esprit tournait, tournait, et je n’arrivais plus à m’accrocher à quoi que ce soit. À rien sauf à ses paroles. À ses yeux. À sa main posée sur ma joue maintenant qu’elle me faisait face. « Je ne pense pas le pouvoir non plus. » Soufflais-je finalement, m’avouant vaincu avant même d’avoir essayé. Ça n’était pas juste pour personne, cette histoire. Ni pour Scarlett, ni pour Zelda, ni pour moi. Nous étions les acteurs d’une mauvaise comédie qui finirait mal, tellement mal. Mes yeux rivés dans les siens, et les siens dans les miens, Scarlett et moi nous nous regardions, sans broncher, comme suspendus dans le temps. J’aurais voulu que ce soit le cas. Que le sablier ait cessé de s’écouler, que les heures et les années s’emmêlent et que plus rien n’importe mis à part ce qui se passait entre nous. Mais chaque acte aurait ses conséquences, et les lèvres de Scarlett qui vinrent se poser sur les miennes étaient le premier coup qui ferait tomber le premier domino. Je ne fis pourtant d’abord rien pour en arrêter l’effet, lui rendant ce baiser avec une retenue à peine contenue. Puis, je me stoppai net, attrapant doucement les poignets de la blonde et nous immobilisant. Mes lèvres s’éloignèrent des siennes, mon regard se plongea à nouveau dans le sien. « Non, Scarlett. Pas comme ça. » Je secouai la tête. « Tu ne peux pas savoir à quel point j’en ai pourtant envie. Mais je sais aussi à quel point je le regretterais. » Avouais-je. Je n’étais pas de ces hommes-là. Je ne voulais pas être de ces hommes-là. « J’aime Zelda. » Réitérais-je. Mais était-ce possible d’aimer deux personnes à la fois ?

__________________________

leave your broken windows open and in the light just streams, and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to, be what you want to be (endlesslove)
THEN WE'LL SHOOT ACROSS THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 546
ici depuis : 16/09/2017
crédits : mon amour justine ♡ (avatar) alaska (signature)
double-compte : l'agent secret britannique carter, le sexy américain jackson, l'italien séducteur allen & la mignonne londonienne althea.
statut : life is easier, when you're single
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Lun 14 Mai 2018 - 15:25

Perdue, perdue dans ton subconscient, à te demander que faire de tes sentiments qui étaient entrain de te bousiller le cerveau, à te demander ce que tu allais bien pouvoir faire de ces derniers. Alors oui, tu avais sauté le pas, celui qui aurait du être sauté depuis des années maintenant. Mais voilà, maintenant ton ami avait quelqu'un dans sa vie et cela risquait d'aggraver la situation. Vos lèvres scellées, Conchobàhr ne refusa pas ton baiser au contraire. Mais tu sentis une certaine retenue quelques secondes plus tard. Il attrapa tes poignets et se sépara de toi délicatement, sans être trop brusque. Pas comme ça. Ce n'était pas la meilleure façon de faire les choses, mais tu en mourrais tellement d'envie que tu t'en fichais. Ces quelques secondes avaient été un pur bonheur, un paradis duquel tu ne voulais pas redescendre. Chaque secondes t'avaient rendu heureuse. Mais voilà, arriva le moment de parler de son amour pour cette autre femme que toi. Te dire qu'il en mourrait d'envie n'était pas la solution. Parce que tu crevais d'envie et de désir pour cet homme qui n'était pas le tien. « Je devrais partir alors » répondis-tu au jeune homme, en laissant tomber tes bras le long de ton corps. Il était amoureux de cette fille, tes chances étaient totalement perdues. Tu devais baisser les bras et te contenter d'aimer un homme qui désirait une autre femme. De le voir heureux dans son couple, alors que ce couple, il aurait pu le former avec toi. « Je ne veux pas être la personne qui détruit ton couple, je suis désolé » dis-tu simplement en baissant les yeux. Que faire alors de tes sentiments ? Les piétinés ? Ne plus jamais revoir cet homme qui fait vibrer ton coeur ? Tu n'en savais guère. Pour toi, il valait la peine de se battre. Il valait la peine que tu cherches un moyen de te retrouver avec lui, sans jamais ne pouvoir le lâcher. Même si tu étais une femme intègre, et que tu détestais la tromperie, tes principes avaient disparu l'espace d'un instant. Pourquoi ? Simplement parce que c'était à ce moment précis que tu voulais lui arracher ses vêtements, sceller vos lèvres, que vos corps s'enchaînent et se découvrent sans jamais s'arrêter. Que Conchobàhr Rosenbach soit tien, et que jamais cela ne cesse. Tu y arriveras, un jour surement. Mais tu ne lâcheras jamais l'affaire.

__________________________

something just like this
i'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero some fairytale bliss. just something I can turn to, somebody i can kiss @ coldplay ≈ smth just like this©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1261
ici depuis : 06/03/2016
crédits : whovian, emy (a) & cpdelicious (g) :D
double-compte : nelligan & woody & lennox & adán & isaiah & august & naveen
statut : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Ven 18 Mai 2018 - 2:49

Ce baiser, je m’y accrochais, et je m’y accrocherais sans doute encore dans les jours, semaines, mois voire même les années à venir. Quel malheureux. Les baisers que m’offraient Zelda arrivaient tout autant à se frayer un chemin jusqu’à mon cœur et jusqu’à mes souvenirs. Jamais elle ne quitterait cette place qu’elle s’était faite. Sauf que Scarlett non plus. Les images de notre dernière soirée revenaient sans cesse dans mes pensées, cruelles douceurs saccadées, comme un film dont quelques bandes ont été abimées, comme un disque égratigné. Il n’en tenait qu’à nous à réparer les morceaux brisés ou perdus avec le temps, avec la distance. Il n’en tenait qu’à nous … mais il n’y avait pas que nous. Et même en ne pensant qu’à moi-même, je ne pouvais m’abandonner totalement à Scarlett. Il y aurait toujours cette retenue, cette ombre, parce que Zelda était là, et je l’aimais. Et ce n’était même pas malgré moi. C’était Scarlett que j’aimais malgré moi, malgré tout. Et je ne pouvais rien y faire, à ça non plus, sinon que de me torturer avec des souvenirs. La soirée de ce soir ne faisait qu’en ajouter un, plus récent, à portée de ma main et de mes lèvres, elle était encore là. Juste là. Pourtant, mes mains s’étaient refermées sur ses poignets, tout doucement. Juste pour mettre un frein à notre folie passionnée qui aurait tôt fait de nous consumer. Je la regardai sans la voir, le regard trop fuyant même quand elle était droit devant moi. « Ce serait … sans doute … la meilleure chose à faire. » Qu’elle parte. Et pourtant, je n’arrivais pas à parler autrement qu’en hypothèses. Je ne voulais rien affirmer, j’en étais incapable. J’étais trop lâche pour lui demander de partir, et trop lâche pour la garder auprès de moi toute la nuit. Alors où irions-nous ? Où étions-nous ? Scarlett et moi, dans les méandres de nos sentiments égarés. Deux cœurs qui se cherchent, deux cœurs qui s’évitent. « Ce ne serait pas toi, Scarlett. Ce serait moi. Si ça devait arriver … ce serait entièrement ma faute. » Tout comme ce soir était ma faute, entièrement ma faute. Elle avait peut-être fait le premier pas, mais j’étais celui qui aurait dû se retirer de la scène. J’étais resté, en plein centre, sous les projecteurs. J’en paierais le prix.  

__________________________

leave your broken windows open and in the light just streams, and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to, be what you want to be (endlesslove)
THEN WE'LL SHOOT ACROSS THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 546
ici depuis : 16/09/2017
crédits : mon amour justine ♡ (avatar) alaska (signature)
double-compte : l'agent secret britannique carter, le sexy américain jackson, l'italien séducteur allen & la mignonne londonienne althea.
statut : life is easier, when you're single
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Lun 28 Mai 2018 - 20:37

Perdue dans son regard, tu ne savais que faire. Non, cette fois tu ne voulais pas fuir. Tu ne voulais pas partir telle la lâche que tu avais été. Mais tu ne pouvais plus recoller les morceaux, enfin c'est ce que tu pensais. Il était si beau, si gentil avec toi. Dans ses paroles, tu sentais qu'il ne voulait pas te blesser et il ne le faisait pas. C'est toi qui te faisait du mal, tu te faisais du mal dans le sens où tu refusais de cesser d'aimer un homme amoureux. Tu ne voulais pas briser son couple, c'est sur. Tu voulais juste soigner tes blessures. Dans ses paroles, il était vague, sans trop vouloir te mettre à la porte. Les bras le long du corps, le regard rivé dans le sien, tu ne savais pas quoi faire. « Dis le moi et je partirais » demandas-tu à ton amie toujours avec tes yeux dans les siens. Sa présence te faisait du bien, te réchauffait le coeur et l'esprit. Tu étais bien, même si tu n'étais pas dans ses bras. Tu avais peur de partir, peur de te dire que plus rien ne serait comme avant si tu passais cette porte. Ce n'était plus la même chose mais cette fois, c'était encore pire. Vos coeurs battaient en symphonie, et tu le savais, vous êtes fait l'un pour l'autre. Mais il y avait un problème dans l'équation. Est-ce que Concho aimait réellement Zelda ? Est-ce que son amour pour elle était sincère ? Est-ce qu'elle était la femme de sa vie ? Te l'admettre, cela te briserait encore plus que tu ne l'es déjà. « Je suis venue, je t'ai embrassé, je suis désolé » finis-tu simplement de dire à ton ami d'une voix remplie de tristesse. C'était dur de l'avouer, de le dire à haute voix. Oui, tu l'avais embrassé, enfin tu l'avais fais. Et tu ne regrettais pas. La seule chose que tu pouvais regretter, c'était de ne pas l'avoir fait plus tôt, lors de cette somptueuse soirée où vous n'étiez que deux âmes égarées. Comme ce soir, vous étiez ces deux pauvres âmes égarées qui ne savaient que faire de leurs sentiments. Perdus dans la nuit, perdus dans ce que vous vouliez au fond de vous. Pour toi, il n'y avait pas de choix à faire. Tu l'attendrais, no matter what. Tu n'abandonnerais jamais, tu resterais toujours au fond du tableau, telle la brebis égarée que tu es. Tes sentiments te rongeront, pour toujours mais tu vivrais simplement avec. En passant cette porte, ce serait le début d'une nouvelle histoire. Et c'était à vous d'en donner le récit, tel un roman de gare. Deux amoureux éperdus qui ne savent que faire de leurs coeurs.

__________________________

something just like this
i'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero some fairytale bliss. just something I can turn to, somebody i can kiss @ coldplay ≈ smth just like this©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1261
ici depuis : 06/03/2016
crédits : whovian, emy (a) & cpdelicious (g) :D
double-compte : nelligan & woody & lennox & adán & isaiah & august & naveen
statut : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Mar 29 Mai 2018 - 0:52

Mes bras étaient le long de mon corps moi aussi, comme si nos mains voulaient tellement retrouver le corps de l’autre que nous devions les dompter à rester du bon côté, du côté safe. Je regardais Scarlett me supplier de lui dire de partir ; elle avait besoin de m’entendre le lui demander pour le faire. Autrement, ses pieds ne bougeraient pas. Autrement, elle passerait les prochaines heures nocturnes les yeux rivés dans les miens, à défier ma certitude d’aimer Zelda, à ébranler mes convictions d’être un homme plus respectable que ça. Comment lui demander de partir ? Comment être le seul responsable lorsqu’elle franchirait le cadre de la porte, peut-être pour ne plus jamais revenir ? J’avais déjà eu l’impression d’être le fautif, le coupable, quand elle avait pris la fuite. Je ne supporterais pas de la voir partir de nouveau si c’était par ma faute. « Tu me demandes l’impossible. » Lâchais-je finalement, incapable de faire un choix. Parce que c’était un choix impossible, oui, le mot était bien choisi pour une fois. Si je lui disais de rester, j’acceptais qu’une partie de moi-même était toujours amoureuse d’elle et je trahissais Zelda. Si je lui disais de partir, je nous condamnais tous les deux à une tristesse que nous avions déjà vécue quelques mois auparavant. Je nous relançais dans cet abysse qui avait eu raison de notre amitié, et qui nous achèverait cette fois. Je ne voulais ni l’un ni l’autre, ou plutôt, je n’étais pas prêt à assumer un choix ou un autre. J’étais toutefois prêt à reconnaître que s’il se passait quelque chose entre nous, Scarlett n’y serait pour rien. C’était moi, l’être faible. C’était moi qui n’avait pas l’esprit assez fort pour la repousser. C’était moi qui avais le cœur trop faible pour son regard qui depuis toujours m’avait envoûté. « L’es-tu, vraiment ? » Désolée ? Parce que je ne savais pas moi-même si je l’étais. Si, bien sûr, je l’étais. Il fallait que je me raisonne. Je ne voulais pas être celui qui trahit le cœur d’une autre. J’aimais Zelda, et rien ne me briserait autant que de la faire souffrir. Rien, à part peut-être faire souffrir Scarlett. Et je n’avais pas l’option de n’en faire souffrir aucune. Peu importe ce que je faisais, je perdais. Je perdais. Sur toute la ligne. « J’ai l’impression d’être dans une impasse. Je me sens piégé. Pourquoi fallait-il que tu partes, merde ?! » Lançais-je, plus pour moi-même que pour elle, me tournant enfin, redonnant vie à mon corps immobilisé face à elle depuis plusieurs minutes. Je faisais les cent pas dans le peu d’espace que le salon m’offrait, dans l’attente qu’on me donne la réponse à mes tourments. Elle ne viendrait pas, cette réponse. Pas de sitôt.

__________________________

leave your broken windows open and in the light just streams, and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to, be what you want to be (endlesslove)
THEN WE'LL SHOOT ACROSS THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 546
ici depuis : 16/09/2017
crédits : mon amour justine ♡ (avatar) alaska (signature)
double-compte : l'agent secret britannique carter, le sexy américain jackson, l'italien séducteur allen & la mignonne londonienne althea.
statut : life is easier, when you're single
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   Jeu 7 Juin 2018 - 1:15

Conchobàhr était maître de ton destin. Jamais tu ne lâcherais l'affaire, jamais tu ne pourrais te dire que tu vivrais sans lui. Mais cette nuit, cette nuit avait surement briser votre amitié à jamais. Même si quoi qu'il arrive, tu voudrais toujours le voir, toujours lui confier tes petits secrets, tes peines et tes doutes. Mais il y aura une gêne, une chose que tu n'aurais jamais du avouer à ton ami. Alors tu lui demandas, tu lui demandas s'il voulait que tu partes, mais apparemment, tu demandais l'impossible. Vous étiez posté l'un devant l'autre à se demander ce que vous alliez faire de vos coeurs meurtris par vos sentiments. « L'impossible » mumuras-tu en baissant les yeux et en secouant la tête. C'est ce à quoi se résumait votre relation, impossible. Alors non, tu ne voulais pas partir, tu voulais rester toute la nuit auprès de cet homme et partager un moment avec lui, mais c'était comme trahir tes principes. On t'avait fait la même chose, on t'avait détruite déjà comme ça. Donc oui, tu étais désolé, et tu lui avais déjà annoncé précédemment. L'étais-tu vraiment ? D'un côté oui, car comme tu le sais, c'est dur d'être la femme en face. D'un côté non, car tu désirais cet homme plus que tout. « Sincèrement » mentais-tu à ton ami avec toute la sincérité que tu pouvais donner. Mais c'était plus fort que toi, c'était quelque chose dont tu rêvais depuis plusieurs années, et tu avais enfin sauté le pas pour lui faire comprendre. Il était là, en face de toi, avant de commencer à dérailler. Pourquoi étais-tu partie ? Pour te fuir, Concho, pour te fuir. Oui, il était dans une impasse, comme toi. Tu ne savais que faire. Il se retrouvait à faire les cent pas dans l'appartement, tu ne savais plus où tu mettre. D'un coup de bras, tu remis ta chemise sur l'épaule et tu te mettais à ton tour dos à lui. Que faire maintenant ? Vous étiez perdu. « Je suis perdue moi aussi, tu sais, et je l'ai été quand je suis partie, d'où mon départ » finis-tu par dire avant de retourner pour être face à lui. « Oui, je viens de lâcher une bombe pour toi, mais imagine cette sensation qui me tues. Même quand tu étais avec Ally, j'avais ces sentiments qui me trottaient dans la tête, même quand on était enfant, Concho. Alors je suis partie, j'ai fuis. Je n'aurais pas du, ou peut-être que je n'aurais pas du revenir simplement... » dis-tu dans un élan de colère, avant de finir ta phrase dans un murmure et d'enfouir ta tête entre tes mains.

__________________________

something just like this
i'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero some fairytale bliss. just something I can turn to, somebody i can kiss @ coldplay ≈ smth just like this©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (concholett) i missed you...   

Revenir en haut Aller en bas
 
(concholett) i missed you...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: appartements-
Sauter vers:  
digne d'un conte de fée...
Le temps d'une soirée, la salle de fêtes a donc été transformée en hall digne d'un royaume. Beauté, richesse, lumière et ambiance féérique, tout pour vous plonger dans un univers surréel.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES