AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's a quarter after one, I'm a little drunk, and I need you now. CHARLEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
avatar
messages : 486
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : la douce et belle Willow H. Rhodes
statut : stone heart
MessageSujet: It's a quarter after one, I'm a little drunk, and I need you now. CHARLEY   Ven 16 Fév 2018 - 14:39

Assis sur le canapé dans mon bureau, j’avale goulûment une énième gorgée de mon poison du soir : de la Tequila. La bouteille dans ma main est déjà à moitié vide. Autant dire que l’état dans lequel je suis n’est pas fameux et je risque bien de le regretter au petit matin. Mes gestes sont lourds et peu gracieux, mes yeux brillants et hagard. Mon esprit quand à lui n’est plus vraiment très clair. La faute aux problèmes qui polluent mon esprit en permanence depuis quelques temps et seul l’alcool semble être en mesure de me donner un peu de répit ces derniers temps. Ma relation avec mon fils, l’avenir qui m’attend avec Amélia et nos enfants alors qu’il était clair que je ne retrouverais jamais ce lien que j’avais eu avec Lilas. De quoi m’empêcher de dormir pendant des jours avant de n’avoir qu’une bribe de réponse. J’avais l’impression de ne plus avoir le contrôle de ma vie et ce n’est clairement pas quelque chose que j’appréciais. Vraiment pas d’ailleurs.

Tanguant comme sur un bateau, loin d’être stable sur mes pieds, je me levais et fis quelques pas chaotique jusqu'à mon bureau. Je me mis alors à chercher mon paquet de cigarette, que je supposais être rester dessus. Pendant de longues secondes, je les cherchais sans mettre la main dessus. Plus je cherchais sans trouver et plus je m’énervais inutilement mais avec la dose d’alcool présent dans mon sang, j’étais loin de penser clairement. « Putain mais ou elles sont ?! » M’emportais-je en balançant par terre ce qui y avait sur mon bureau. Finalement, j’aperçu le paquet parmi les papiers éparpillées sur le sol. Je me mis alors à genoux par terre. D’abord, je glissais mon paquet de cigarette dans la poche arrière et mon jean et je commençais alors à ranger les papiers.

Soudain, j’entendis la porte de mon bureau s’ouvrit en grinçant légèrement. Je grognais, toujours à genoux. Je me redressais, prêt à sauter à la gorge de qui osait venir me faire chié alors que j’étais dans un tel état. Je regardais alors vers la porte et je me mis à sourire, un sourire alcoolisé. « La plus mignonne barmaid du monde ! » Dis-je en m’adossant au bureau avant de me sortir une cigarette. Je l’allumais sans gène et faisais face à Charley, ma barmaid pleine de fougue et de caractère que j’adorais taquiner. Je lui souris. « Qu’est ce que je peux faire pour toi ma jolie ? » Lui demandais-je, taquin et pas vraiment subtile.

JEREM : [color=#ff6600]

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 609
ici depuis : 09/05/2016
crédits : Emy ♥ (ava) ; spoonykid (signa)
double-compte : Tamsin la passionnée.
statut : Célibataire. Les hommes qui entrent dans sa vie passent rarement la nuit.
MessageSujet: Re: It's a quarter after one, I'm a little drunk, and I need you now. CHARLEY   Jeu 10 Mai 2018 - 18:28

Un jogging. Voilà de quoi Charley Hawkes rêve en cet instant : d'un fichu pantalon de jogging. Tout plutôt que ce jean qui lui comprime les cuisses et le derrière. Sauf que si elle a réussi à échapper aux mini-shorts et autres talons de vingt centimètres, elle a dû se plier au dress-code sexy du bar. C'était dans son contrat, que lui a dit Buddy. Je fais un pas vers toi, 'faut que t'en fasses un vers moi avait-il asséné avec son petit sourire de bandit. Le genre qu'elle lui aurait bien fait ravaler mais comme elle l'aimait bien, au fond, la blonde avait juste ronchonné. Donc, elle en était là, à rêver d'une tenue confortable et d'un mauvais film affalée sur son canapé, quand l'une des serveuses était venue la trouver. Cette dernière avait tenté d'aller voir Strauss dans son bureau, cependant, ce dernier l'avait renvoyé vertement. « On dirait qu'il a grave picolé. » assure-t-elle à Charley, l'air inquiet. La barmaid se redresse sur le comptoir où elle avait lentement commencé à glisser, pas loin de la sieste. C'est que c'est drôlement calme ce soir et que ce manque d'action a tendance à plonger l'hyperactive qu'elle est dans une sorte de léthargie. Toutefois, le cas Jeremy a le mérite de la réveiller un bon coup. « J'ai compris, j'y vais. » Elle n'est pas étonnée que Trish soit venue la voir elle : chacun sait la relation fougueuse - mais somme toute, très professionnelle - qu'ils entretiennent. Et aussi, qu'elle est l'une des rares qu'il ne parviendra pas à renvoyer, quoi qu'elle fasse.

Elle ne prit pas la peine de frapper. La porte s'ouvrit sur le bureau sans-dessus dessous du patron. « La plus mignonne barmaid du monde ! » Oui, donc, il est bourré. Cela dit, elle n'avait pas vraiment besoin qu'il parle pour s'en rendre compte. Échevelé, la chemise débraillée ... On dirait un type revenant d'un enterrement de vie de garçon. Sauf qu'il n'a pas quitté la boîte. Parce que c'est le boss, en fait. «  Strauss, qu'est-ce que tu fous ? » Elle s'agace déjà. La jeune femme n'est pas exactement connue pour sa patience. Elle avise la bouteille de tequila déjà bien entamée. «  Arrêter la tequila et passer au café serait pas mal, pour commencer. » répond-elle, mi-figue mi-raisin. Elle referme la porte derrière elle et s'approche, s'accroupissant pour ramasser le désordre abandonné au sol. « Il est pas 22h et t'es déjà dans un état lamentable. Tu fais peur aux filles. Qu'est-ce qui t'arrive ? » Elle lève les yeux vers lui, une légère moue aux coins de ses lèvres trahissant son inquiétude.

__________________________


knocking on
heaven's door

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 486
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : la douce et belle Willow H. Rhodes
statut : stone heart
MessageSujet: Re: It's a quarter after one, I'm a little drunk, and I need you now. CHARLEY   Lun 14 Mai 2018 - 13:36

La porte de mon bureau au club s’ouvrit sans sommation et je ne fus par surpris de voir Charley entrait. Je la regardais, le regard hagard, la saluant d’une façon … Arrosé. Ce qu’elle devinerait sans mal. Elle me connaissait bien et excellait dans l’art de comprendre mes réaction et de communiquer avec moi en toute circonstance. « Strauss, qu'est-ce que tu fous ? » Me demande t-elle en entrant, me regardant avec un regard qui en disait long sur l’image que je renvoyais en cet instant et déjà agacée par mon comportement. Mais bien sur, l’esprit embrumé par l’alcool, je me fichais pas mal qu’elle me prenne pour un moins que rien. « Je vois pas de quoi tu parles Blondie ! » Dis-je, la regardant toujours alors que l'alcool avait surement remplaçait le sang dans mes veines.

Je lui demande alors ce que je peux faire pour elle. Elle n’a pas du venir simplement pour prendre de mes nouvelles. Ou alors, j’étais bien plus bourré que je ne le croyais. « Arrêter la tequila et passer au café serait pas mal, pour commencer. » Je la regardais, le regard un peu plus menaçant. « Et pourquoi je ferais ça, hein ? » Lui dis-je. Elle referme la porte du bureau et s’y aventure un peu plus, se baissant pour ramasser mon merdier par terre. Je la regarde faire, distant. « Il est pas 22h et t'es déjà dans un état lamentable. Tu fais peur aux filles. Qu'est-ce qui t'arrive ? » Me demande t-elle encore. Je glisse une main dans mes cheveux, le poids sur mon cœur se fit plus lourd que jamais. J’attrapais la bouteille mi-pleine et en bu une grande gorgée. Je me mis alors à rire. « Qu’est ce qu’il m’arrive ? » Lâchais-je, ironique. « Ma mère est morte en me mettant au monde. Aujourd’hui, la femme que j’aime elle aussi disparaît de la même façon … Je me retrouve seul, sans elle, avec notre fils et je … Je ne sais pas si je capable de gérer tout ça … » Avouais-je avant de boire à nouveau.

Je repose la bouteille sur mon bureau avant de glisser une main tremblante sur mon visage. J’ai beau donner le change, mettre comme toujours mon masque, jour après jour depuis quelques temps, ce soir, je n’y arrive pas. Je ne doute pas de regretter cette soirée demain au réveil et de me sentir encore plus mal mais c’est plus fort que moi. Je lève à nouveau les yeux vers la jeune femme. « Je crois que j’ai de bonne raison pour me bourrer la gueule et pas être adorable non ? » Lui assurais-je, convaincue par ma logique.

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: It's a quarter after one, I'm a little drunk, and I need you now. CHARLEY   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's a quarter after one, I'm a little drunk, and I need you now. CHARLEY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District-
Sauter vers:  
digne d'un conte de fée...
Le temps d'une soirée, la salle de fêtes a donc été transformée en hall digne d'un royaume. Beauté, richesse, lumière et ambiance féérique, tout pour vous plonger dans un univers surréel.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES