AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 some kind of madness is swallowing me whole (violet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
adm h
avatar
messages : 1463
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ hershelves. & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ nelligan & woody & isaiah & adán & concho & august & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Dim 4 Mar 2018 - 4:19

Une année, un peu plus que ça même, une année sans boire une seule goutte d’alcool, une année à se défaire de ces démons qui l’enchaînaient dans la plus profonde noirceur de lui-même. Une année à remonter la pente, à sourire à nouveau, à réapprendre à vivre, et à aimer. Andreas n’y était pas pour rien, il y était d’ailleurs pour tout, et c’était maintenant à lui d’avoir besoin de son aide. Son père était décédé, ils avaient été l’enterrer en Norvège, mais son deuil était loin d’être fait. Et Lennox avait du mal à jouer ce rôle auprès de l’homme, il aurait aimé l’aider comme Andy l’avait aidé lui, mais ça n’était pas aussi facile pour un homme qui ne voyait que le négatif dans tout ce qui l’entourait. Lennox n’avait jamais été le bon pour réconforter les autres. On pouvait pleurer sur son épaule, on pouvait venir chercher en lui une présence silencieuse et calme, mais certainement pas des conseils, certainement pas une chaleur humaine. Alors quand il avait reçu une invitation de la part de quelques amis de l’université pour sortir, faire une sorte de réunion dix années plus tard, Lennox avait contre toute attente accepté. Se changer les idées. Décompresser. Oublier à quel point il avait du mal à savoir où donner de la tête. Oublier qu’il n’avait jamais les bons mots. Il savait que l’alcool coulerait à flots, Lennox, mais il savait comment se comporter, il savait comment refuser. Plus d’une année, ça semblait court, mais il avait énormément travaillé sur lui-même et sur ses mécanismes de protection, de défense. Alors à cette boîte de nuit dans laquelle on l’avait traîné, Lennox n’avait pris qu’un verre d’eau gazéifiée. Du moins, c’était ce qu’il croyait, il ne s’imaginait pas qu’autre chose puisse se trouver à l’intérieur. Et pourtant, une trentaine de minutes après leur arrivée, Lennox commença à avoir la tête qui tournait. « Je vais aux toilettes, je reviens. » Lança-t-il à ses amis d’université, se levant et se dirigeant vers le fond de la salle. Mais il n’arriva même pas à s’y rendre, titubant, les murs tournant dans tous les sens jusqu’à ce qu’il se prenne le pied dans les pattes d’une table ou d’une chaise, il ne savait pas trop, mais dans tous les cas, il s’effondra en renversant avec lui un serveur ainsi que tous les verres vides de son plateau, créant un vacarme monstre et une pluie d’insultes déferlant sur lui.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 2062
ici depuis : 05/04/2018
crédits : emy
double-compte : gisella & blanche
statut : les pensées hantées par terrence
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Mar 1 Mai 2018 - 4:58

À l'aube de mes trente ans, je devais m'ouvrir les yeux un peu. Ma vie était simplement merveilleuse. Je faisais un travail que j'adorais, j'avais des gens qui m'entouraient et que j'aimais plus que tout, j'étais en santé, j'avais un toit sur la tête. Mais, ma vie de jeune femme célibataire en prenait un coup. Jadis, ma mère me répétait cette chanson qui aujourd'hui hante mon esprit : un jour je finirai seule, sans homme avec qui partager ma vie. Certains diraient que je suis difficile, d'autres que je sais ce que je veux. En réalité, je n'avais jamais ressenti le besoin de me mettre en couple pour réponde aux besoins de la société. Aujourd'hui, je me sentais seule. Et je commençais à envisager la possibilité de partager ma vie avec quelqu'un. Fonder quelque chose à deux. Voilà pourquoi j'acceptais un rendez-vous à l'aveugle avec l'ami d'une amie. Le genre de rendez-vous type qui était voué à l'échec. Mais, il s'agirait pour moi d'un coup de pratique avant de me lancer dans la drague avec quelqu'un, cette fois pour vrai.Nous nous étions donné rendez-vous dans un bar. À mon avis, il ne s'agissait pas du meilleur endroit pour rencontre l'homme de sa vie. Dans ma situation, je n'en faisais pas de cas. En fait, je ne m'attendais à rien de plus qu'un coup de pratique avant de lancer la machine. Cela faisait des années que je n'avais pas flirté. Et, la trentaine, ça ne me faisait pas, il fallait l'avouer. J'en avais peur, si peur que mon sexapeal était disparu avec mon envie de vieillir.

Assise au bar, qui était d'ailleurs bondé, je sirotais un cocktail en attendant l'homme de la situation. Homme qui, évidemment, m'envoya un message pour me prévenir qu'il avait un empêchement de dernière minute. Je roulais les yeux au ciel, sans même répondre à son message. Pauvre con, pensais-je alors que je terminais mon cocktail. Terminé pour moi, cette soirée. Je décidais de rentrer plutôt que d'observer les gens ivres toute la soirée, seule dans mon coin. Alors que je me levais pour quitter l'endroit, j'entendis derrière moi un vacarme perçant. Puis, un gémissement de douleur. De tout son long, un homme  venait tout juste se s'écraser sur le sol emmenant avec lui le contenu des verres du bar. Il saignait à la main, visiblement coupé par les éclats de verre. Je me penchais vers lui. Bonsoir, je m'appelle Violet. J'ai ma carte de secourisme. Me laissez-vous vous aider ? Lui dis-je, tel appris dans les cours que j'avais suivi il y a des lunes. Il me faudrait une trousse de premiers soins!

__________________________


❝ you are the reason❞ i'd climb every mountain, and swim every ocean just to be with you, and fix what i've broken. oh, 'cause i need you to see that you are the reason(callum.scott)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1463
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ hershelves. & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ nelligan & woody & isaiah & adán & concho & august & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Jeu 3 Mai 2018 - 2:37

Ses jambes avaient tout simplement lâché prise, lui qui tentait tant bien que mal de se tenir debout, droit, fier, depuis des mois maintenant. En une fraction de seconde, il avait eu l’impression que tout venait de s’écrouler. Sauf que ça n’était que lui, lui et lui seul, qui venait de perdre pied et de tomber. La chute n’était pas bien haute, beaucoup moins que de nombreuses chutes qu’avait pu vivre Lennox. Mais elle faisait tout aussi mal. Et pas seulement à cause du verre cassé au sol dans lequel il venait de poser sa main à plat. Sa paume saignait, mais c’était davantage sa confiance en lui qui en prenait un coup. Il entendait les jurons, les cris, les insultes. Il n’avait pas encore levé les yeux mais il sentait déjà tous les regards posés sur lui, pauvre idiot, incapable de se contrôler. Mais il avait réussi, Lennox, il avait réussi à se contrôler. Il n’avait pas bu une seule goutte d’alcool. Alors pourquoi diable se retrouvait-il complètement déboussolé, au sol, de long en large, sans pouvoir s’expliquer ce brouillard dans son esprit ? Une jeune femme arriva à sa hauteur, prenant soin de ne pas à son tour se blesser avec les morceaux de verre sur le plancher sale de la boîte de nuit. Elle avait dit son prénom, il résonnait dans un coin de la tête du notaire, et pourtant, le seul mot qui sortit d’entre ses lèvres fut : « Lou ? » Parce qu’elle avait la même voix d’ange que Lou, cette Violet. La même voix douce et chantante que sa défunte fiancée. Lennox ne savait plus trop ce qui se passait, où il se trouvait, où était le ciel et où était l’enfer. Mais la chaleur environnante lui laissait facilement croire qu’il avait finalement atteint le bas-fond. « Je ne me sens pas … je me sens très étourdi … » Lâcha-t-il en portant sa main à son front, comme pour se soulager d’une migraine, mais il ne fit qu’étendre le sang sur la peau de son visage. « Qu’est-ce qui se passe ? » Avec lui, avec sa vie. Avec tous ces efforts qui semblaient maintenant complètement vains.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 2062
ici depuis : 05/04/2018
crédits : emy
double-compte : gisella & blanche
statut : les pensées hantées par terrence
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Jeu 3 Mai 2018 - 5:42

Alors que je pensais rentrer calmement à la maison, m'installer dans un bain de bulle relaxant et légèrement ruminer sur ma vie amoureuse désespérante - et inexistante, fallait-il ajouter - la tempête frappa dans le bar suivi d'un éclat de verre qui virvoleta partout sur le sol. C'était une scène de crime. Un vrai foutoir. Et au beau milieu de tout cela, un homme gisait par terre entre les éclats de vitres et les commentaires des spectateurs. Vous allez la fermer à la fin! Cet homme est dans le besoin. Reculer, il a besoin d'air! criais-je presque, pour le défendre. Il était si facile de juger autrui. Je me présentais, comme appris dans mes formations, tout en examinant sa blessure à distance. Le plus dangereux, c'était le sol sur lequel il était allongé. Sale, rempli de bactéries et de fond de bière. La plaie, elle n'était pas si profonde. Non, Violet. Comme la couleur. lui murmurais-je alors que la trousse de premier secour m'arriva, tombée du ciel. Il semblait mal, et l'avait même décrété en s'étalant son propre sang partout à la figure. Il semblait mal en point. Et Ivre. Pourtant, il ne sentait pas l'alcool. Je pris possession de sa main. Avec de petites pinces, je retirais tous les morceaux de verres qui s'étaient infiltrés dans sa peau. Puis, je nettoyais la plaie rapidement pour éviter de lui faire encore plus mal qu'il ne l'avait déjà, probablement à son coeur. Vous êtes tombé, monsieur. Puis, je lui fis un pansement médiocre. Bon, je n'étais pas infirmière et je ne soignais pas les gens sans fautes, mais je pouvais me débrouiller en cas d'urgence. Écoutez-moi, pouvez-vous me dire ce que vous avez consommé, monsieur ? Vous semblez très mal en point. lui demandais-je en lui débarbouillant le front. Voulez-vous aller à l'Hôpital ?

__________________________


❝ you are the reason❞ i'd climb every mountain, and swim every ocean just to be with you, and fix what i've broken. oh, 'cause i need you to see that you are the reason(callum.scott)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1463
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ hershelves. & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ nelligan & woody & isaiah & adán & concho & august & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Ven 4 Mai 2018 - 0:02

Le ton autoritaire de la jeune femme avait suffi à les faire tous taire, à les faire reculer. On n’entendait plus que le bruit de la musique, mais c’était déjà bien assez pour Lennox. C’était un bruit sourd, la basse résonnait dans ses oreilles comme si ses tympans étaient devenus des tambours sur lesquels des esprits martelaient sans pitié. Lennox n’avait aucun doute que malgré le silence, tout le monde avait encore les yeux rivés sur lui, mais au moins il n’entendait pas les paroles et les jugements qui accompagnaient les regards. Il se concentra uniquement sur la voix de la jeune femme, qui lui répéta que son prénom était Violet, comme la couleur. Alors quand il posa son regard embrouillé sur le visage de la jeune femme, ce ne fut pas celui de Lou qu’il devina, mais bien une brunette qui le regardait avec un léger souci dans ses traits. « Comme la couleur. » Répéta-t-il à son tour, juste avant qu’une ombre ne vienne porter à Violet une trousse de premiers soins, qu’elle s’empressa d’ouvrir. Sous les grimaces de douleur du notaire, elle commença à arracher les quelques morceaux de verre coincés dans la paume de sa main. Encore dans un état de confusion, Lennox lui demanda ce qui s’était passé. Elle lui confirma qu’il était tombé, et lui demanda ce qu’il avait consommé. Les yeux alarmés de Lennox s’ouvrirent grand alors qu’il posa sa main saine sur le poignet de la jeune femme. « Je n’ai rien consommé, je vous le promets. Je suis un ancien alcoolique, je n’ai rien pris depuis des mois. Croyez-moi, je ne suis pas … je ne suis pas juste un ivrogne. Il y a quelque chose qui cloche avec moi. » Tout clochait avec Lennox, oui. Sauf que là, il n’était pas question de ça. Il était question d’un élément étranger dans le corps de Lennox, une substance qui l’avait souvent fait danser avec le diable mais qu’il se refusait maintenant d’avoir. Et si toute cette histoire le replongeait dans les abysses de lui-même ? « Je ne veux pas être seul. » Répondit juste Lennox à la question de Violet quant à l’hôpital. Trop souvent, il avait été seul.  

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 2062
ici depuis : 05/04/2018
crédits : emy
double-compte : gisella & blanche
statut : les pensées hantées par terrence
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Ven 4 Mai 2018 - 3:48

En ouvrant ma boutique de surf, j’avais dû mettre à jour mes cartes de secourismes en cas de besoin. Il fallait que je sois en mesure de venir en aide aux surfeurs qui domptaient les vagues près de mon commerce. Aujourd’hui, je remerciais le ciel de les avoir réellement fait contrairement à ce que tout le monde m’avait dit autour de moi, car elles m’étaient de très grande aide alors que mettais en pratique mes apprentissages sur ce pauvre homme mal en point. Il avait mal et non seulement à la main, mais aussi à son âme. Je fis tout en mon possible pour retirer les éclats de verre de sa chair, ce qui s’avéra une tâche difficile puisqu’il se tordait de douleur. Alors que je tentais de découvrir ce qu’il avait bu pour être dans un tel état, il agrippa mon poignet fermement. Il me regarda dans les yeux, essayant de me faire comprendre qu’il jurait sur tout ce qu’il pouvait jurer qu’il n’avait rien consommé. Il était alcoolique. Un alcoolique dans un bar… c’était une drôle d’idée! Mais, je ne jugeais pas. Et bien qu’il me promettait n’avoir touché à aucune goutte d’alcool, je sentais que quelque chose clochait. Avez-vous bu autre chose ? Où est votre verre ? Je vous jure, je vous crois. Mais on ne peut pas perdre les pieds comme ça, pour aucune raison. Je le croyais. J’étais honnête. Mais quelque chose clochait réellement avec lui. Je réfléchissais rapidement. Si ce n’était pas l’alcool, cela ne pouvait être qu’une sorte de drogue quelconque. Je devais savoir s’il avait commandé un verre. Je pense qu’on vous a drogué! Il faut qu’on sorte d’ici. Lui dise en essayant de le faire assoir. Comme j’avais une paire de gants, je repoussais le verre brisé sur le sol du revers de ma main pour lui faire plus d’espace. Je scrutais son visage à la recherche d’un signe de douleur. Je ne vous laisserez pas seul. Je resterai avec vous, je vous le promets Je pris les mains de l’inconnu entre les miennes pour lui démontrer que j’étais sincère.

__________________________


❝ you are the reason❞ i'd climb every mountain, and swim every ocean just to be with you, and fix what i've broken. oh, 'cause i need you to see that you are the reason(callum.scott)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1463
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ hershelves. & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ nelligan & woody & isaiah & adán & concho & august & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Sam 5 Mai 2018 - 21:14

Lennox avait un problème de dépendance, et ça ne s’arrêtait pas qu’à l’alcool. Il était dépendant aux autres, il était dépendant d’une présence qui saurait le faire se sentir en sécurité. Il n’était jamais autant en détresse que lorsqu’il était seul, parce que sa propre personne représentait un danger pour lui-même. Il s’accrochait donc déjà à cette Violet, celle qui ne voulait que lui venir en aide le temps de le remettre debout sans doute. Il s’accrochait, autant physiquement qu’émotionnellement, et son instabilité devait sans doute se faire sentir dans tout son être, parce que la jeune femme ne reculait pas. Elle restait auprès de lui et le laissa serrer un peu plus doucement son poignet maintenant. Lennox secoua la tête. « Je n’ai bu qu’un verre d’eau … Je suis avec un groupe d’amis, mais moi je n’ai bu que de l’eau. » Lui dit-il en cherchant du regard son groupe d’amis, mais le monde tournait encore face à lui, les visages virevoltant en haut et en bas. Plus rien n’avait de sens, et ce n’était qu’en se concentrant sur le visage de Violet qu’il retrouvait un certain contrôle sur ce qui l’entourait. Sur ce qu’il ressentait. La brunette lui affirma ensuite le fond de sa pensée : il avait été drogué. Pourquoi ? Pourquoi voudrait-on le droguer, lui ? Il n’entrait aucunement dans le portrait des victimes habituelles de ce genre de crime, il n’avait parlé à personne ce soir mis à part ses propres amis d’université. Ça ne faisait aucun sens. Mais encore, plus rien n’en faisait, de sens. « Ça expliquerait comment je me sens, mais … c’est … pourquoi faire ça … » Balbutiait-il dans la confusion. Pendant ce temps, Violet tentait de dégager un peu le sol pour l’aider à se relever. Il s’assit, ce qui eut l’effet direct de lui donner la nausée. Il se prit la tête dans sa main recouverte de bandage, sans trop s’appuyer, et son autre main reposait dans celle de Violet. « Alors allons à l’hôpital, oui … » Il tenta de se relever, s’aidant des objets autour de lui, et de la jeune femme qui tentait tant bien que mal de soutenir son poids. Il essaya de faire quelques pas, en titubant. « Je ne sais pas si j’arriverai à sortir d’ici. » Ou à s’en sortir tout court.

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 2062
ici depuis : 05/04/2018
crédits : emy
double-compte : gisella & blanche
statut : les pensées hantées par terrence
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Lun 7 Mai 2018 - 4:22

En acceptant, mon blind date, je ne pensais pas avoir à secourir un homme blessé. En fait, je ne m’attendais à rien. J'étais venue ici pour me changer les idées. Cette soirée de détente, sans attentes, s'était transformée en soirée de sauvetage. J'étais agenouillée sur le sol à penser la main d'un inconnu qui serait probablement demeuré étendu sur le sol bien longtemps avant que quelqu'un daigne venir l'aider. Les gens, de nos jours, étaient égocentriques. Il pensait à eux et à juger les faits et gestes des autres comme si pour réussir dans la vie il fallait rabaisser autrui. La main de l'homme n'avait pas lâché la mienne. Je sentais qu'il cherchait du réconfort et cela ne me dérangeait pas. Je savais me mettre à sa place et absorber sa douleur psychologique.

Alors qu'il me confirma n'avoir rien bu d'autre qu'un verre d'eau, je ne pus m'empêcher de penser que son malaise ne pouvait qu'être dû par la drogue du viol. Pourquoi l'avait-on drogué, ça, je n'en avais pas la moindre idée. Après tout, cet homme, je ne le connaissais pas. Je ne l'avais même jamais vu. Alors, je connaissais encore moins les raisons se cachant derrière cette tentative. Avait-il des frennemies ? Ces faux amis qui espéraient silencieusement que l'on se plante. Où sont-ils, ces amis ? À quoi ressemblent-ils ? lui demandais-je, bien que je savais que je poussais un peu trop loin avec mes questions. Il ne serait probablement pas en mesure de me répondre.

L'inconnu me donna le feu vert pour aller à l'hôpital. Comme mon rencard ne s'était finalement pas décidé à venir me voir par pitié, je n'avais rien de mieux à faire que d'aider l'homme et de passer une partie de la nuit à ses côtés. Je l'observais faire quelques pas maladroits alors que je remettais la trousse de premiers soins au barman. J'accostais d'ailleurs ce dernier. Quelqu'un l'a drogué, soyez vigilant ce soir. l'avertissais-je avant de retourner auprès de l'homme que je décidais de surnommer affectueusement Jonh Doe. Il marchait difficilement, ayant du mal à contenir seul le poids de son corps. Je fis donc passer son bras autour de mon cou pour lui servir de béquille humaine. Ça va aller ?

__________________________


❝ you are the reason❞ i'd climb every mountain, and swim every ocean just to be with you, and fix what i've broken. oh, 'cause i need you to see that you are the reason(callum.scott)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1463
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ hershelves. & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ nelligan & woody & isaiah & adán & concho & august & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Mar 8 Mai 2018 - 2:16

Ça n’était pas que sa vue qui était floue, c’était tous ses souvenirs de cette soirée. Et certes, Lennox savait pertinemment à quoi ressemblaient ses amis. Il avait fait toutes ses études universitaires en leur compagnie, et ils se voyaient encore de temps à autre, quand leurs horaires s’accordaient les uns aux autres. Ils se voyaient quand Lennox n’avait pas cette boule au ventre qui le paralysait sur place, l’empêchant de quitter sa demeure, l’empêchant de se déchaîner de sa solitude. Il aurait dû écouter ses angoisses, ce soir, Lennox. Il aurait dû céder face à son anxiété, il aurait dû rester chez lui. Rien ne tournait jamais rond, dans sa vie, jamais plus que quelques jours. Il y avait toujours un mais qui apparaissait à l’horizon de son bonheur, comme pour lui rappeler que jamais, oh non jamais, il ne serait heureux. C’était le prix à payer pour avoir essayé de se tuer à deux reprises. C’était le karma qui venait avec son manque de reconnaissance envers la vie, sa vie. « Cherchez les seules personnes qui se rapprochent davantage de la quarantaine que de la vingtaine, et vous trouverez … » C’était la seule description que pouvait présentement donner Lennox. Sa concentration était complètement éparpillée, et il n’arrivait pas à recoller les morceaux qui ramèneraient un certain sens à ses pensées. La seule certitude qui l’habitait présentement, c’était qu’il devait se rendre à l’hôpital. Autrement, qui sait dans quel état il passerait les prochains jours. À tanguer entre le vide et la vie. Une fois debout, ou à peu près, Lennox chancela sur quelques mètres, et entendit Violet avertir un barman de la situation. Qu’on l’avait drogué. Lui, lui qui avait purgé son corps de toutes ces substances qui l’annihilaient à petit feu. Lui qui avait tout donné pour ne plus jamais avoir à sombrer. Voilà qu’on le faisait plonger de nouveau. Heureusement, la brunette était là pour rattraper du mieux qu’elle le pouvait la chute, de ce bras qu’elle passa autour de Lennox pour l’aider à marcher un peu mieux. « Grâce à vous, ça ira, oui … Je vous dois … tout. » Lança Lennox, même s’il ne savait pas si elle avait pu entendre ce murmure brisé en raison de la musique. Une fois dehors, Lennox inspira profondément l’air. « J’ai l’impression que mon cœur va exploser … » Et sa tête. Et son existence.
 

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 2062
ici depuis : 05/04/2018
crédits : emy
double-compte : gisella & blanche
statut : les pensées hantées par terrence
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Mar 8 Mai 2018 - 22:29

L'homme qui se tenait devant moi luttait contre bien pire que le simple accroc qu'il venait de subir. Il semblait déchu, brisé par quelque chose de bien plus grand que ce qu'il avait ingéré. Quoi ? Je n'en savais point. En réalité, je ne le connaissais pas vraiment. J'aurais pu, comme tous les autres, lui tourner le dos. Simplement soigner sa main, par gentillesse et le laisser seul avec les problèmes qui tournaient dans sa tête. Cela aurait peut-être été plus simple au final, d'opter pour la solution facile. Mais je n'optais jamais pour la solution facile. J'étais entêtée, c'était bien cela. Alors que tout le monde avait ignoré l'homme qui s'était étalé de tout son corps au travers des morceaux de verres, ne trouvant rien de mieux que de le juger, j'avais pris la situation d'assaut. Il me décrivit sa bande d'amis d'une façon qui m'était impossible de découvrir. Des gens, plus près de la quarantaine que de la vingtaine, c'était difficile à trouver dans une foule comme celle du bar où nous étions. Mais, la réponse avait semblé si difficile à composer que je ne cherchais pas plus à élaborer sur le sujet. L'important c'était de le savoir bien, lui, l'homme que j'avais accosté. Je comprenais que son problème de dépendance était un enjeu pour lui, surpris d'avoir consommé malgré son gré.

Avec mon aide, il fut capable de sortir du bar en murmurant à mon oreille des remerciements. Vous ne me devez rien, vous aider me fait plus que plaisir. le rassurait-je, espérant le faire déculpabiliser quelque peu. La musique était forte, elle résonnait encore dans nos oreilles qui menaçaient de ciller. Je vous rassure, votre coeur n'explosera pas. J'ai l'impression qu'il y a plus que simplement votre état de santé rétorquait alors que j'essayais de trouver un taxi stationné sur le bord du chemin. À New York, appeler les taxis était une tâche facile tandis qu'à Bowen, il fallait bien ouvrir l'oeil pour en repérer un égaré.

En direction vers l'hôpital, je guettais les faits et gestes de l'homme en espérant que son état ne s'aggrave pas. Avez-vous des proches que je peux contacter avant notre arrivée aux urgences ?

__________________________


❝ you are the reason❞ i'd climb every mountain, and swim every ocean just to be with you, and fix what i've broken. oh, 'cause i need you to see that you are the reason(callum.scott)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1463
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ hershelves. & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ nelligan & woody & isaiah & adán & concho & august & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Mer 16 Mai 2018 - 3:04

Ils étaient enfin hors du bar, cet endroit qui était devenu, en l’espace de quelques secondes à peine, un vrai enfer pour Lennox. S’il avait eu les deux pieds bien ancrés dans le sol en y arrivant, sa chute ne l’avait pas seulement propulsée au sol, mais également au fond d’un abysse qu’il ne pensait plus jamais visiter. L’esprit embrouillé. Le corps engourdi. Les paroles qui s’enchaînent sans faire de sens. La bouche sèche. La tête qui tourne, tourne. Tourne. Lennox jeta un dernier regard à l’intérieur alors que la porte se refermait derrière eux. Les yeux avaient suivi le duo jusqu’à ce qu’ils s’éclipsent vers l’autre côté, vers la salvation du trentenaire. Là-dedans, il était condamné au jugement des autres, maudit par lui-même qui n’arrivait pas à croire que malgré tous ses efforts, la vie le replongeait encore et encore dans ce noir envahissant, dévastateur. Mais ici, à l’extérieur, alors que le doux vent caressait sa peau qui ne ressentait plus que de légers picotements, Lennox avait l’impression de voir en Violet un espoir. C’était si agréable d’y croire. Il voulait y croire. S’accrocher. Oui, pour une fois, Lennox savait où aller chercher la force pour s’accrocher et éviter de tomber encore plus bas. Il fallait seulement qu’il y ait quelqu’un pour lui tendre la main, et elle, elle était là. Violet. « Plus ? Quoi ? » Demanda Lennox à la jeune femme quand elle supposa qu’il y avait davantage derrière tout cela que son simple état de santé. Dans les vapes, Lennox n’avait aucunement un esprit d’analyse suffisant pour comprendre d’où elle partait, et où elle voulait en venir. Elle réussit à attirer l’attention d’un taxi qui se gara tout près d’eux, le chauffeur les détaillant du regard, sans doute exaspéré d’avoir à embarquer, encore une fois, quelqu’un qui était allé un peu trop loin. Sauf que ce n’était pas le cas. Lennox n’arrivait plus à mettre un pied devant l’autre, il n’allait pas bien loin, non. Les deux adultes montèrent dans le taxi et Violet lui demanda alors, après avoir indiqué la destination de l’hôpital au chauffeur, si elle pouvait appeler quelqu’un pour Lennox. Il s’empressa de secouer la tête. Il ne voulait pas qu’Andreas le sache dans cet état. Il l’aurait trop à l’œil dans les prochains jours. Il surveillerait ses moindres gestes, de peur de le voir retomber. Rechuter. « Non, personne … Mais … ne vous sentez pas obligées de rester, une fois là-bas … Vous en avez déjà fait, bien plus, que n’importe qui … » Lâcha-t-il, même si son affirmation sonnait beaucoup plus comme une plainte, un supplice. Qu’elle reste. Qu’elle ne l’abandonne pas à cette misérable solitude dans laquelle il se serait lui-même emprisonné.
 

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 2062
ici depuis : 05/04/2018
crédits : emy
double-compte : gisella & blanche
statut : les pensées hantées par terrence
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Ven 18 Mai 2018 - 3:20

Violet n'avait rien à faire de ce que les autres pensaient. Alors que les clients du bar marmonnaient entre leurs barbes que le pauvre homme ne savait pas boire ou que l'Américaine n'avait accouru à son secours que pour bien paraître, Violet n'était préoccupée que par l'homme qui s'était effondré. Il était vulnérable et perturbé par la situation. Bien des gens auraient profité de la situation pour se moquer encore plus de l'homme. Violet, avec son grand coeur, cherchait à le protéger de tout ce qui lui faisait mal, même si elle ne le connaissait pas. Et c'était cela qui lui octroyait tous les toissements de la clientèle de la boite de nuit : son implication alors qu'ils étaient tous deux des inconnus. Elle n'y pouvait rien, Violet, elle était comme ça. Dévouée au grand coeur, elle ne supportait pas l'injustice. Et rien ni personne ne se mettrait entre elle et ses valeurs. Pas même des inconnus dans une brasserie un soir de weekend.

Alors, elle l'avait sorti de là, Jon Doe, pour le convaincre d'aller à l'hôpital. Elle ne s'y connaissait pas bien dans le domaine de la santé, en fait elle était même affreusement à l'ouest, mais elle se disait que les spécialistes pourraient confirmer ses hypothèses. Violet sentait qu'il y avait quelque chose d'autre avec cet étranger. Il n'y avait pas que son état d'intoxication qui le renversait. Mais, elle ne renchérit pas. Il n'était pas dans un état pour dialoguer. Elle avait mis sa main sur celle de l'homme pour lui faire comprendre qu'elle était là, pour l'apaiser, et que plus tard elle serait encore là pour l'écouter. Ils étaient en route vers le centre hospitalier le plus près, le seul de Bowen en fait, et plus ils s'y approchaient, plus Violet ne pouvait s'empêcher de penser que cet homme qui ne la connaissait pas lui faisait confiance. Elle voulut joindre des membres de sa famille, des amis, mais il refusa sous prétexte qu'il n'avait personne à contacter. Foutaise, pensa-t-elle. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle se doutait bien qu'il lui avait menti. Je serai là aussi longtemps que vous serez mal en point. Précisa-t-elle alors que l'inconnu lui dit qu'elle n'était pas dans l'obligation de rester à ses côtés d'une voix assez ferme pour qu'il comprenne qu'elle ne plaisantait pas, mais assez douce pour le rassurer.

Ils arrivèrent à l'urgence rapidement, le soir les rues de Bowen n'étaient pas très surchargées. Violet aida l'homme a sortir du taxi et donna un pourboire généreux au chauffeur qu'elle salua rapidement avant d'entrer dans l'édifice de santé. Arrivée au comptoir, elle se présenta pour lui. Bonsoir. Mon ami a besoin de voir un médecin. Je crois qu'il s'est fait administré une sorte de drogue à son insu. Elle le tenait encore, lui servait de béquille humaine. J'ai besoin de son nom et d'une carte d'identité. expliqua alors l'infirmière du triage. Violet laissa l'homme se présenter alors qu'elle l'aida à trouver sa carte d'identité. Tout va bien aller, ils vont s'occuper de vous. affirma-t-elle pour le rassurer.

__________________________


❝ you are the reason❞ i'd climb every mountain, and swim every ocean just to be with you, and fix what i've broken. oh, 'cause i need you to see that you are the reason(callum.scott)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1463
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ hershelves. & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ nelligan & woody & isaiah & adán & concho & august & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Dim 27 Mai 2018 - 23:47

L’air frais soufflait enfin entre ses minces et courts cheveux, les lumières des lampadaires éclairaient son visage fatigué et son regard déboussolé. Il tourna la tête vers Violet, il la voyait enfin, il la voyait. Le monde tournait encore tout autour, il avait du mal à s’accrocher à une image qui puisse rester fixe, mais Violet devenait le centre de sa vision et c’était le paysage autour qui se perdait dans un flou presque artistique. Puis, le taxi arriva, et tous les deux y rentrèrent pour se diriger vers l’hôpital. Autant Lennox avait déjà eu une aversion pour cet endroit qui l’avait sauvé à deux reprises d’une mort qu’il avait pourtant désirée, autant il avait maintenant hâte qu’ils y soient, qu’on le prenne en charge, et qu’on chasse ces démons qui s’entortillaient autour de son esprit et suffoquaient sa conscience. Mentir, ça avait toujours été dans sa nature, à Lennox. Mentir lui permettait de se protéger, mentir lui permettait d’entretenir l’espoir de ses parents, de son entourage. Mais mentir à propos d’Andreas, le trentenaire ne le faisait plus et ce, depuis des mois. Il l’avait accepté dans sa vie, il avait assumé ce qu’il était, ce qu’ils étaient. Il n’avait ni honte ni peur, Lennox, et pourtant face à cette situation, suite à la question de Violet, le notaire l’avait momentanément effacé de sa vie. Il ne devait pas savoir. Jamais. « C’est gentil. C’est vraiment gentil de votre part. » Murmurait Lennox, les mots allongés, détachés. Sa tête était appuyée contre la fenêtre à sa droite. Il se sentait doucement glisser vers un état perdu à quelque part entre la confusion et l’euphorie. Il était bien. Il était léger. C’était l’effet qu’il avait si souvent recherché. L’effet qu’il avait si fortement repoussé dans la dernière année. Puis, on l’extirpa bien vite de cette chute extatique pour le sortir du taxi. C’était Violet qui était maintenant de son côté, lui qui n’avait même pas réalisé que le taxi s’était immobilisé. D’un pas encore plus lent et douloureux à regarder, Lennox se rendit jusqu’à l’accueil de l’urgence, où on procédait au triage des patients. C’est Violet qui engagea le processus, mais Lennox eut à s’identifier. Il chercha ses cartes avec nervosité et incertitude dans ses mouvements. Puis, il sortit les identifications nécessaires et les tendit à la jeune femme. « Lennox Nowakowski. » Lui dit-il, avant de se tourner vers Violet, qui l’aidait encore à tenir debout. « Je m’appelle Lennox. » Dit-il de nouveau, mais cette fois pour le lui indiquer à elle. S’il avait su son prénom depuis le début, elle, elle l’aidait encore et encore même alors qu’il n’était qu’un étranger depuis près d’une heure. La femme derrière la vitre du comptoir lui donna des papiers à apporter au médecin, et lui indiqua d’aller s’asseoir en attendant que son nom soit appelé. La salle d’attente de l’urgence n’était pas trop envahie ce soir, et peut-être n’auraient-ils pas à attendre trop longtemps. Une fois assis, Lennox prit d’abord sa tête dans ses mains, essayant de calmer l’étourdissement. Puis, le visage toujours orienté vers le plancher, sa voix s’éleva entre eux pour dire : « Tout à l’heure, j’ai menti … Je ne suis pas seul, enfin, j’ai des gens dans ma vie. Mais … je ne veux pas qu’ils sachent. Je ne veux pas qu’ils … me voient dans cet état. » Il secoua doucement la tête, puis se redressa pour regarder Violet. « Alors si vous ne restiez que parce que vous ne vouliez pas laisser un pauvre homme qui n’a personne, seul, et bien … vous pouvez partir. Ce serait compréhensible, après tout ce que vous avez fait. » Lâcha Lennox d’une voix douce.
 

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 2062
ici depuis : 05/04/2018
crédits : emy
double-compte : gisella & blanche
statut : les pensées hantées par terrence
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Dim 3 Juin 2018 - 5:44

Pourquoi Violet faisait-elle tout cela ? N'importe quel inconnu aurait passé son chemin, pensant à son nombril. Certains auraient eu de la compassion pour l'homme, mais personne n'aurait été jusqu'à le transporter à l'hôpital. Elle n'essayait pas d'attirer la pitié, ni même de se frayer un chemin plus rapidement au paradis, elle n'y croyait même pas. Elle voyait simplement la détresse dans ses yeux, lorsqu'elle le regardait. Il lui rappelait son frère, à l'époque qu'il était encore un « il ». Elle avait tant vu cette détresse, lorsque personne autour ne comprend. Elle y était sensible, peut-être trop puisqu'elle était maintenant aux côtés de l'homme, dans le hall de l'hôpital. Il se présenta, Lennox, un nom qui lui évoquait l'équinoxe. Il s'était retourné vers elle, comme s'il voulait être certain qu'elle avait compris que cette identification était aussi valide pour elle. Violet lui souri tendrement, alors que depuis le début de la soirée elle 'adressait à un inconnu. Elle avait l'impression d'apprendre des choses sur lui et pas seulement de lui sauver la vie. Ils se dirigèrent vers la salle d'attente bondée de gens malades. Violet sonda les lieux, essayant de trouver une place assez loin des autres patients. Elle espérait ne pas avoir à attendre trop longtemps, enfermée dans un nid à bactéries. Les microbes, ce n'était pas sa tasse de thé. Les hôpitaux non plus d'ailleurs, mais elle ne s'était pas posé de question en volant à la rescousse de Lennox, trop prise par le désir de l'aider. Ils prirent place sur deux sièges, l'un à côté de l'autre, isolé des gens et de leurs maladies. Je me doutais bien que vous n'étiez pas réellement seul. Répondit-elle alors que Lennox semblait retrouver du mieux, désormais en mesure d'enchainer plus d'un mot derrière l'autre. Puis-je oser vous demander... pourquoi vouloir leur cacher votre présence à l'hôpital ? Elle n'avait pas détaché ses yeux de l'homme, qui avait pris sa tête dans ses mains comme si le poids de cette situation était trop lourd pour une seule personne. Si vous continuez à dire ceci, je vais décidément croire que vous voulez que je parte. ajouta-t-elle alors que Lennox lui disait, une énième fois, qu'elle pouvait le quitter. On ne se débarrasse pas aussi facilement de moi, Lennox. Vous l'apprendrez ce soir. Elle avait mis sa main sur la sienne en tout amitié, pour le rassurer que sa présence était absolument volontaire.

__________________________


❝ you are the reason❞ i'd climb every mountain, and swim every ocean just to be with you, and fix what i've broken. oh, 'cause i need you to see that you are the reason(callum.scott)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1463
ici depuis : 15/03/2015
crédits : ♠ hershelves. & signature par bat'phanie
double-compte : ♠ nelligan & woody & isaiah & adán & concho & august & naveen
statut : ♠ prends mon corps contre ton corps, prends mon âme retiens-la bien
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    Lun 4 Juin 2018 - 3:37

Maintenant qu’ils n’étaient plus des inconnus, ni elle pour lui mais surtout ni lui pour elle, ils s’éclipsèrent du comptoir d’accueil et se dirigèrent vers un coin un peu plus en retrait. Un endroit où Lennox pourrait se laisser glisser vers le bas mais la tête malgré tout dans un brouillard ressemblant à des nuages. Mais son état n’avait rien de paradisiaque et sous cette fausse voûte céleste se cachait un imminent danger bien plus grand que lui. Comme pour s’alléger d’au moins un des poids qui le pesait, Lennox avoua son mensonge à Violet. Il semblait presque la pousser à partir, encore une fois. Comme s’il n’en valait pas la peine. Comme si ce désir de solitude s’étendait maintenant jusqu’à elle. Pourtant, ce n’était pas le cas, Lennox aurait tout donné pour qu’elle prenne sa main dans la sienne et qu’elle le guide jusqu’à la fin de cette tempête interne. Il ne la connaissait pourtant pas mais au fond, c’était exactement de ça dont il avait présentement besoin. D’une personne qui ne le connaissait pas, qui ne le jugerait pas sur la base de ce qu’il avait un jour été. Andreas le ferait, inévitablement, même sans le vouloir, même sans le penser. Lennox avait un trop lourd bagage à traîner, et on ne pouvait le faire disparaître en un claquement de doigts, surtout pas lorsqu’il était à deux doigts de retomber. De retourner dans le passé, franchissant de nouveau tous ces pas à traîner le boulet vers l’avant, cette fois vers l’arrière. « Pourtant … j’ai tout d’un homme qui est seul. » La tristesse, les traits fatigués, le manque de confiance, la dépendance, la détresse dans le regard. Lennox avait le visage d’un homme qui a été seul trop longtemps, et ses traits étaient maintenant creusés par la solitude. Il n’était plus seul, non, plus du tout, et pourtant parfois il s’entêtait encore à l’être dans son esprit. « Parce que … les dernières fois que j’ai été ici, c’était … » Il secoua lentement la tête. « Je ne veux pas qu’ils pensent que je suis de retour à cet état-là. Je ne veux pas qu’ils pensent que je me suis mis dans cette condition, par moi-même, par exprès. » Il eut un léger rire, alors que ce n’était pas drôle, pas du tout. « Qui croirait à cette histoire de drogue dans un verre d’eau, hein ? » Et rien qu’en posant cette question, le rire sarcastique au visage, peut-être venait-il de mettre le doute dans l’esprit de Violet. Pourtant, elle restait là, et mieux encore, elle lui affirmait qu’on ne se débarrassait pas aussi facilement d’elle. Et là, comme si elle avait lu dans ses pensées, dans ses besoins, elle posa sa main sur la sienne. Lennox releva rapidement les yeux vers elle. « Et vous apprendrez au fil du temps qu’on se débarrasse assez facilement de moi. » Il soupira. Un bond de trois années vers l’arrière, voilà ce qu’il vivait ce soir. Il retombait dans ses vieilles habitudes, renouait avec son inconfort d’avant.
 

__________________________

i've been hearing symphonies
life was stringing me along, then you came and you cut me loose. was solo singing on my own, now I can't find the key without you. ▬ i'm sorry if it's all too much, every day you're here, I'm healing. I was running out of luck, I never thought I'd find this feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: some kind of madness is swallowing me whole (violet)    

Revenir en haut Aller en bas
 
some kind of madness is swallowing me whole (violet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: à bowen-
Sauter vers:  
digne d'un conte de fée...
Le temps d'une soirée, la salle de fêtes a donc été transformée en hall digne d'un royaume. Beauté, richesse, lumière et ambiance féérique, tout pour vous plonger dans un univers surréel.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES